Menu
Final Fantasy XII
  • Tout support
  • PC
  • Switch
  • PS4
  • ONE
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum

La note des lecteurs

Note moyenne
17.2/20
16 à 20
939
11 à 15
197
6 à 10
67
0 à 5
13
Donnez
votre avis
1216 notes

Les avis les plus utiles

14/20
Bibi907
Alerte
Posté le 27 juin 2007 à 00:00

Cela me fait un peu mal de donner cette note à un Final Fantasy, mais FF12 a de trop gros défauts pour mériter une excellente note. Comme toujours, les cinématiques sont sublimes. Les divers environnements en 3D favorisent grandement l'immersion. Le design des persos n'est par contre pas terrible à mon goût : à quelques exceptions près, les protagonistes sont trop fades. Par contre, gros point noir côté soundtrack. Les belles mélodies de Nobuo ont laissé place à des thèmes d'ambiance qui ne nous touchent pas, les musiques de combat contre les Boss n'ont pas assez d'envergure et ne font pas vraiment ressentir la tension du combat... Pour moi, aucune mélodie ne vaut vraiment le détour. Le scénario est lui aussi trop plat, à plusieurs moments au cours de l'aventure je me suis forcé à continuer. On traverse souvent de longues étendues peuplées de monstres sans que le moindre évènement majeur ne se passe. Et encore, on n'a jamais de gros rtournement de situation ou de tournant majeur au scénario, la situation est toujours quasiment identique durant tout le jeu ! Au niveau du déroulement des combats, le nouveau système a le mérite de laisser une énorme marge de manoeuvre quant à la stratégie : nombreuses armes et capacités, que tous les personnages peuvent porter/apprendre! Chose que je n'apprécie pas particulièrement puisqu'il n'y a plus vraiment de spécificité dans l'utilisation des personnages.
Le système de gambits est très intéressant et recèle beaucoup de subtilités. L'inconvénient est que les combats sont souvent entrecoupés d'ouvertures du menu afin de les ajuster. Le combat perd ainsi pas mal de dynamisme. Mais globalement ce nouveau déroulement des combats est riche et intéressant. Par contre, un autre point noir du jeu réside dans le trop grand aspect du facteur aléatoire. Je préfère personnellement avoir à vaincre un monstre puissant pour récupérer une arme plutôt que de passer une heure à faire un massacre parmi des monstres communs qui lâchent l'arme avec 1 à 5 134563232e chance. Le système des coffres aléatoires est lui aussi fâcheux: pour avoir un bon équipement, il faut passer quelques heures à recharger sa partie afin d'aller à chaque fois ouvrir le coffre en espérant obtenir l'équipement cherché. Pas vraiment intéressant comme démarche. A part ça les quêtes annexes sont assez intéressantes et permettent de se frotter à des monstres un peu plus puissants que le pathétique boss de fin. Bref, un FF novateur qui a de jolis atouts mais de trop gros défauts pour figurer en tête de liste. Je n'ai pas été emballé comme dans les précédents, certainement à cause des personnages et de l'histoire trop mous. Ce FF est un bon jeu qui prend bien 150 heures à terminer avec les quêtes secondaires, mais qui laisse un sentiment de déception par rapport aux précédents.

Lire la suite...
16/20
Solidor
Alerte
Posté le 27 févr. 2007 à 00:00

"Que dire de Final Fantasy 12 ? ", là, n'est pas la première question qu'il faut se poser. La meilleur serait plutôt "qu'en penser ? ". Et, c'est bien là que la difficulté se présente. La série Final Fantasy nous a tous fait rêver, chacun à sa manière, chaque joueur ayant son favoris pour tel ou tel aspect du jeu. Tous, pour ainsi dire, sont défendables car présentent de solides arguments. Après avoir orné la playstation 2 de la perle "Final Fantasy 10" square soft a laissé de nombreux joueurs perplexe. Oui, que penser quand on a attendu 4 ans (voir 5) un nouveau Final Fantasy digne de ce nom et qu'aujourd'hui on a enfin le 12ème opus entre ses mains ? Car rappelons-le, Final Fantasy 11 nous a glisser entre les doigts et aurait tout bonnement dû être appelé Final Fantasy online, quant au X-2 il est le résultat d'un ramassis d'étude marketing visant à cibler un nouveau public (donc pas forcément l'ancien). Nous, fan de la série, avons donc été laissés pour compte pendant 4 à 5 ans. Arrivèrent enfin les premières images et videos du 12 : "Sublimes". Un adjectif melioratif laissant présager du meilleur, car au vue des images, de toutes évidence, l'univers d'Ivalice serait l'un des plus travaillé. Nous en avions tous la bouche à l'eau et certains l'ont encore. Pour ma part j'ai acheté le jeu en version française, aux premières lueurs, dès le jour de sa sortie reservation en main. Plein d'impatience je suis donc rentré chez moi et j'ai inseré le jeu dans la console. Et, à vrai dire, les premières heures de jeux mon ébahis. L'infiltration dans le palais de Rabanastre, la découverte des juges, le système de contrats, l'apparition des frères chasseurs de primes, l'évasion par les égoûts... "Et après ? " me direz-vous car ceci ne représente que les premières heures de jeu. Et bien après, rien, le néant, un flou scénaristique total. "Où est donc passé le scénario me dis-je ? ", ce à quoi un petit diablotin dans ma tête s'empresse de répondre "à la trappe". Oui, je le répète, l'histoire est passé à la trappe. "Pas tout à fait" me diront ceux qui s'y sont essayés. C'est vrai mais la série nous avait habitué à mieux : largement mieux. On parle de scénario plus mature ? Moi, je vois un scénario sans rêve, sans fantasie, sans magie et enfin sans émotion. Où sont donc passé les grands moments ? Les scènes épiques qui arqueront l'histoire du jeu video ? Certains parlent d'un Final Fantasy 10 "en cage" et moi j'en rie. Car dans Final Fantasy 12 c'est notre esprit qui est emprisonné et cela est bien pire qu'un espace de jeu restreint. On nous a oté le rêve, le sépiroth, l'instant magique, les débuts envoutant du 9 dans la forêt, l'histoire d'amour entre Squall et Linoa... Il n'en reste qu'un pseudo final fantasy dont émane les relants de Star Wars et autres Star "Trucs". La magie n'y est pas et le charisme des personnage ne suis pas le travail qui a été fait sur eux ésthétiquement. Car si FF-12 a bien une force c'est celle du style: le design est somptueux. Les graphisme aussi. Mais personnellement je pense que ce ne sont pas les graphisme d'un jeu qui définissent sa propention à nous faire rêver. Et, là où d'autres jeux resteront gravés dans mon coeur cet opus restera pour moi un pur jeu de consommation où tout est à acheter et ou l'"xp" tient une place trop prépondérante. Du point de vu des combat il est clair que ceci sont répétitifs, mais dans quels Final Fantasy ne l'étaient t'il pas? C'est surtout contre les Boss que la donne a changé. Il n'existe plus de stratégie alors "tape et tape au rythme du sort soin" (pour ne pas mourrir quand même). Personnellement donc, je conserve un arrière goût de perplexité, un arrière goût de grosse production au système de jeu innovant et aux graphismes époustouflant (néanmoins en 50hz et sans anti-aliasing) mais sans réelle âme. Ce jeu a donc ses qualités mais pas celles qui lient tous les autres Final Fantasy entre eux, cette étincelle qui allume en chacun de nous un rêve éveillé, plein de rebondissements, de personnages mémorables et de scènes dantesques. Je lui mets quand même 16/20 pour les qualités que tout le monde lui connaît et pour la grande liberté d'action qu'il offre.

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (1216)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  20  30  40  50  60  70  80 
Page suivanteFin
14/20
Bibi907
Alerte
Posté le 27 juin 2007 à 00:00

Cela me fait un peu mal de donner cette note à un Final Fantasy, mais FF12 a de trop gros défauts pour mériter une excellente note. Comme toujours, les cinématiques sont sublimes. Les divers environnements en 3D favorisent grandement l'immersion. Le design des persos n'est par contre pas terrible à mon goût : à quelques exceptions près, les protagonistes sont trop fades. Par contre, gros point noir côté soundtrack. Les belles mélodies de Nobuo ont laissé place à des thèmes d'ambiance qui ne nous touchent pas, les musiques de combat contre les Boss n'ont pas assez d'envergure et ne font pas vraiment ressentir la tension du combat... Pour moi, aucune mélodie ne vaut vraiment le détour. Le scénario est lui aussi trop plat, à plusieurs moments au cours de l'aventure je me suis forcé à continuer. On traverse souvent de longues étendues peuplées de monstres sans que le moindre évènement majeur ne se passe. Et encore, on n'a jamais de gros rtournement de situation ou de tournant majeur au scénario, la situation est toujours quasiment identique durant tout le jeu ! Au niveau du déroulement des combats, le nouveau système a le mérite de laisser une énorme marge de manoeuvre quant à la stratégie : nombreuses armes et capacités, que tous les personnages peuvent porter/apprendre! Chose que je n'apprécie pas particulièrement puisqu'il n'y a plus vraiment de spécificité dans l'utilisation des personnages.
Le système de gambits est très intéressant et recèle beaucoup de subtilités. L'inconvénient est que les combats sont souvent entrecoupés d'ouvertures du menu afin de les ajuster. Le combat perd ainsi pas mal de dynamisme. Mais globalement ce nouveau déroulement des combats est riche et intéressant. Par contre, un autre point noir du jeu réside dans le trop grand aspect du facteur aléatoire. Je préfère personnellement avoir à vaincre un monstre puissant pour récupérer une arme plutôt que de passer une heure à faire un massacre parmi des monstres communs qui lâchent l'arme avec 1 à 5 134563232e chance. Le système des coffres aléatoires est lui aussi fâcheux: pour avoir un bon équipement, il faut passer quelques heures à recharger sa partie afin d'aller à chaque fois ouvrir le coffre en espérant obtenir l'équipement cherché. Pas vraiment intéressant comme démarche. A part ça les quêtes annexes sont assez intéressantes et permettent de se frotter à des monstres un peu plus puissants que le pathétique boss de fin. Bref, un FF novateur qui a de jolis atouts mais de trop gros défauts pour figurer en tête de liste. Je n'ai pas été emballé comme dans les précédents, certainement à cause des personnages et de l'histoire trop mous. Ce FF est un bon jeu qui prend bien 150 heures à terminer avec les quêtes secondaires, mais qui laisse un sentiment de déception par rapport aux précédents.

Lire la suite...
16/20
Solidor
Alerte
Posté le 27 févr. 2007 à 00:00

"Que dire de Final Fantasy 12 ? ", là, n'est pas la première question qu'il faut se poser. La meilleur serait plutôt "qu'en penser ? ". Et, c'est bien là que la difficulté se présente. La série Final Fantasy nous a tous fait rêver, chacun à sa manière, chaque joueur ayant son favoris pour tel ou tel aspect du jeu. Tous, pour ainsi dire, sont défendables car présentent de solides arguments. Après avoir orné la playstation 2 de la perle "Final Fantasy 10" square soft a laissé de nombreux joueurs perplexe. Oui, que penser quand on a attendu 4 ans (voir 5) un nouveau Final Fantasy digne de ce nom et qu'aujourd'hui on a enfin le 12ème opus entre ses mains ? Car rappelons-le, Final Fantasy 11 nous a glisser entre les doigts et aurait tout bonnement dû être appelé Final Fantasy online, quant au X-2 il est le résultat d'un ramassis d'étude marketing visant à cibler un nouveau public (donc pas forcément l'ancien). Nous, fan de la série, avons donc été laissés pour compte pendant 4 à 5 ans. Arrivèrent enfin les premières images et videos du 12 : "Sublimes". Un adjectif melioratif laissant présager du meilleur, car au vue des images, de toutes évidence, l'univers d'Ivalice serait l'un des plus travaillé. Nous en avions tous la bouche à l'eau et certains l'ont encore. Pour ma part j'ai acheté le jeu en version française, aux premières lueurs, dès le jour de sa sortie reservation en main. Plein d'impatience je suis donc rentré chez moi et j'ai inseré le jeu dans la console. Et, à vrai dire, les premières heures de jeux mon ébahis. L'infiltration dans le palais de Rabanastre, la découverte des juges, le système de contrats, l'apparition des frères chasseurs de primes, l'évasion par les égoûts... "Et après ? " me direz-vous car ceci ne représente que les premières heures de jeu. Et bien après, rien, le néant, un flou scénaristique total. "Où est donc passé le scénario me dis-je ? ", ce à quoi un petit diablotin dans ma tête s'empresse de répondre "à la trappe". Oui, je le répète, l'histoire est passé à la trappe. "Pas tout à fait" me diront ceux qui s'y sont essayés. C'est vrai mais la série nous avait habitué à mieux : largement mieux. On parle de scénario plus mature ? Moi, je vois un scénario sans rêve, sans fantasie, sans magie et enfin sans émotion. Où sont donc passé les grands moments ? Les scènes épiques qui arqueront l'histoire du jeu video ? Certains parlent d'un Final Fantasy 10 "en cage" et moi j'en rie. Car dans Final Fantasy 12 c'est notre esprit qui est emprisonné et cela est bien pire qu'un espace de jeu restreint. On nous a oté le rêve, le sépiroth, l'instant magique, les débuts envoutant du 9 dans la forêt, l'histoire d'amour entre Squall et Linoa... Il n'en reste qu'un pseudo final fantasy dont émane les relants de Star Wars et autres Star "Trucs". La magie n'y est pas et le charisme des personnage ne suis pas le travail qui a été fait sur eux ésthétiquement. Car si FF-12 a bien une force c'est celle du style: le design est somptueux. Les graphisme aussi. Mais personnellement je pense que ce ne sont pas les graphisme d'un jeu qui définissent sa propention à nous faire rêver. Et, là où d'autres jeux resteront gravés dans mon coeur cet opus restera pour moi un pur jeu de consommation où tout est à acheter et ou l'"xp" tient une place trop prépondérante. Du point de vu des combat il est clair que ceci sont répétitifs, mais dans quels Final Fantasy ne l'étaient t'il pas? C'est surtout contre les Boss que la donne a changé. Il n'existe plus de stratégie alors "tape et tape au rythme du sort soin" (pour ne pas mourrir quand même). Personnellement donc, je conserve un arrière goût de perplexité, un arrière goût de grosse production au système de jeu innovant et aux graphismes époustouflant (néanmoins en 50hz et sans anti-aliasing) mais sans réelle âme. Ce jeu a donc ses qualités mais pas celles qui lient tous les autres Final Fantasy entre eux, cette étincelle qui allume en chacun de nous un rêve éveillé, plein de rebondissements, de personnages mémorables et de scènes dantesques. Je lui mets quand même 16/20 pour les qualités que tout le monde lui connaît et pour la grande liberté d'action qu'il offre.

Lire la suite...
20/20
Jean-Luc_BideU
Alerte
Posté le 19 nov. 2015 à 03:59

Quand le développement de FFXII fut entamé en 2000, soit en même temps que FFXI, qui aurait pu croire que près de six années s'écouleraient avant le jour béni de sa sortie ? Et pourtant ce temps d'attente n'aura pas été vain. L'énorme quantité de travail investie à tous les postes saute aux yeux comme une évidence dès les premières secondes de jeu.

Dès la grandiose introduction, on comprend qu'on aura affaire à un Final Fantasy pas comme les autres. La liesse qui accompagne le mariage de la princesse Ashe, se mue instantanément en cauchemar éveillé. Écrasé par les géants Rosaria et Arcadia, le petit royaume de Dalmaska n'a aucune chance de s'en sortir. Voilà notre princesse embarquée dans une aventure clandestine à la reconquête de son trône. Vaan, jeune voleur au grand cœur et sa douce Penelo se retrouvent jetés dans la tourmente.

Les fans de FF-Tactics et Vagrant Story seront sans doute ravis de retrouver le monde d'Ivalice dans toute sa splendeur bigarrée, enrichie ici de nouvelles races, de nouveaux codes, de nouveaux horizons. On retrouvera abondance de lieux merveilleux, comme un village Viera, tapi au fond de la jungle.

Matsuno fait encore une fois honneur à sa réputation d'excellence en matière d'écriture. Intrigues tortueuses et complexes, personnages pluridimensionnels, thématiques matures et admirablement développées...

La grande révolution de ce FF reside néanmoins dans son système de jeu. Désormais plus rien ne sépare les combats des phases d'exploration. La mécanique de combat reste assez proche du TPT avec la sempiternelle jauge ATB, cependant le fait de pouvoir déplacer ses personnages en temps réel transfigure littéralement le gameplay. Beaucoup plus vivant, spectaculaire, intuitif et immersif. Le nouveau système de Gambit, véritable coup de génie de Matsuno permet de gérer les I.A de ses personnages de manière très pointue. Ce système est progressif et s'étoffe au fur et à mesure de l'aventure. Ainsi dirigés selon vos consignes, animés par votre finesse d'esprit, vos alliés deviennent de redoutables auxiliaires à l'efficacité indéniable.

Mais c'est bien sur le plan technique que FFXII tape très fort. D'une parfaite splendeur, misant sur des textures fines, avec un rendu "peinture" fort réussi. Les villages sont animés d'une vie presque irréelle, habillés par un sens du détail qui frôle la manie obsessionnelle. Les cinématiques en FMV et celles en temps réelles sont aussi proches que possible, véritable tour de force technique. Les textures lêchées à souhait se marient soigneusement à des modélisations riches et détaillées.

Gameplay transfiguré, réalisation à couper le souffle, durée de vie hallucinante, un nom prestigieux, une réussite totale... L'esprit insufflé par Matsuno aura survecu jusqu'au bout au tumulte du développement. Envers et contre tout, FFXII est un pur chef-d'œuvre.

Lire la suite...
19/20
Master_Silver
Alerte
Posté le 25 janv. 2011 à 00:00

Franchement , je n'ai rien à dire , pour moi , c'est le meilleur jeu existant sur PS2 ! Des graphismes très beaux et excellents . Et on ne s'en lasse jamais malgré la durée de vie très longue !

Lire la suite...
19/20
tom-om-13
Alerte
Posté le 07 janv. 2011 à 00:00

Ce jeu a subit plein de critique alors que c'est le meilleur Final Fantasy ... Les graphismes rivalisent facilement avec les premiers jeu HD, le système de jeu est différent mais le rend plus agréable a joué avec ses combats en temps réel, ne parlons pas de la durée car si vous voulez le finir a 100% c'est impossible lol alors que les jeux de maintenant sont critiqué pour être trop court ce jeu au contraire est extrêmement long mais attention c'est pas une critique bien au contraire ^^. Quand on rajoute à ça des étendu a perte de vue et un scénario prenant on obtient se véritable chef d'oeuvre que je conseille fortement.

Lire la suite...
19/20
dragpon2701
Alerte
Posté le 02 mars 2007 à 00:00

S'il est vrai que le jeu n'est pas parfait, il reste quand même apréciable, je n'y ai joué que quelques heures et j'étais ravi de revoir les mogs et les chocobos, les graphismes sont magnifiques, les tenues vestimentaires sont un peu loufoques, mais bon, je me suis dit : "pourquoi pas". Quant au comparaison avec les autres FF, je dis qu'ils faut arrêter de critiquer et savoir apprécier ce qu'on a, il est clair qu'au niveau histoire il ne vaut pas FF7, mais tout de même ce n'est pas un si mauvais jeu.

Lire la suite...
17/20
ChaoS93800
Alerte
Posté le 19 juil. 2012 à 00:00

Douzième opus de la série, Grand , épique , magnifique , Final Fantasy XII est définitivement un des meilleurs RPG de la PS2. Une aventure fantastique qui nous enchante du début à la fin. Le jeu est dôté d'une mise en oeuvre et d'une ambiance totalement irréprochable, les graphismes sont tout simplement sublimes et les cinématiques sont très impressionantes. Le système de jeu se veut plus ambitieux que ses aînés et on obtient ici un changement, Square Enix surprend , et fait du très bon boulot sur ce point. La bande Son est gérée par Sakimoto , qui fait du très bon travail (Pas aussi bon que Nobuo Uematsu , mais y'as de l'idée), les voix anglaises ne sont pas trop mal , même si on aurait préféré pouvoir choisir entre la VO et la VA. Le jeu dispose d'une très grande durée de vie , il rappelle Final Fantasy XI mais en solo, l'aventure principale est très bien ficelée et promet de très bons moments, et on est vraiment libre par rapport au rythme de jeu. Le jeu propose aussi de nombreux secrets à découvrir. Final Fantasy XII innove , mais dans le bon sens ,ce jeu est un très bonne surprise même si certains seront rebuté sur certains aspects du jeu.

Lire la suite...
20/20
CocoPP
Alerte
Posté le 13 sept. 2014 à 00:00

Final Fantasy XII est l'un des opus les plus dénigrés de la célèbre série, et il est pourtant le plus ambitieux. Certes, cela lui a coûté un développement calamiteux, Yasumi Matsuno ayant été limogé en pleine production... la trame scénaristique s'en ressent, puisque l'histoire est assez inachevée, mais pas mauvaise pour autant. Les dialogues sont même parmi les meilleurs vus dans un jeu-vidéo Japonais, la classe chevaleresque selon Matsuno (merci la traduction impériale de Alexander O.Smith). Et au moins, on n'est pas interrompus par une cutscene insoutenable toutes les deux minutes.

Car Final Fantasy XII, c'est l'opus qui remet le jeu au centre de tout. La liberté est immense, les activités annexes nombreuses, et la richesse du gameplay est incontestable en dépit de ses déséquilibres (corrigés par la version Internationale) comme l'inutilité des invocations et la pénibilité du système de licences. Mais la majorité des défauts sont à imputer à la lâcheté de Square-Enix, qui n'a par exemple pas laissé Matsuno imposer Balthier ou encore Bash en personnage principal, et l'a contraint à créer l'insipide Vaan et à le propulser sur le devant de la scène.
Graphiquement, le jeu est un chef d'œuvre esthétique et technique, la PS2 est poussée dans ses derniers retranchements et permet de restituer un véritable monde ouvert pour la première fois dans la série (et peut-être la dernière ?). Ivalice est variée dans ses décors, mais aussi très typée : le voyage est incroyablement dépaysant. Que dire aussi des compositions de Sakimoto, là aussi tellement inhabituelles pour un FF, et qui contribuent à donner au jeu son cachet si unique. Et puis le retour du thème du FF original, c'est la classe. Comme si malgré cette volonté constante de se distinguer, Final Fantasy XII était l'héritier véritable des vrais FF, le porteur de l'esprit de la saga.

Final Fantasy XII est donc un monument de Square-Enix, et une production qui lorgne du côté des RPG occidentaux. Il s'agit aussi d'un véritable pied de nez au tout cinématique dans les productions rôlesques nippones. Mais surtout, c'est le Final Fantasy du décalage, de l'originalité, de l'exotisme. Oubliez le lieu commun complètement à côté de la plaque qui veut que Final Fantasy XII soit un bon jeu, mais un mauvais Final Fantasy. Critiqué à son époque, il est aujourd'hui la principale raison pour laquelle Final Fantasy XIII est (justement) décrié. Final Fantasy XII est l'anti Final Fantasy XIII, dans le sens où, s'il finit par se soumettre à certains impératifs commerciaux, il ne cesse jamais de lutter contre eux. Le résultat est un jeu d'ores et déjà entré au panthéon de la saga.

Lire la suite...
20/20
Berserk-13
Alerte
Posté le 30 déc. 2009 à 00:00

Moi qui les fini il y a un moment je les adoré c'est un jeux sublime graphiquement pour la ps2 et une durée de vie très longue.
Un seul mot à dire sur le jeux : gigantesque. Ont peut même en mètre un 2eme: extraordinaire ^^

Lire la suite...
19/20
JOYEM
Alerte
Posté le 21 août 2009 à 00:00

Ce jeu PS2 fait parti des rares à avoir eu une note de 20/20 par Famitsu.

Niveau graphisme, il depasse la plus part des soi-disant jeu next-gen et nous fait bien comprendre que c'est le jeu qui fait la console et non l'inverse. Celà au moindre detaille.

Pour moi l'active ATB est un default du jeu:
Contrairement aux précedents Final Fantasy, il faut attendre que l' Active Time Battle se remplit pour attaquer et ça peut être frustant face aux monstres puissants, sachant que mis à part son coté MMO-like il reste un tour par tour.

Les defautls peuvent commencés à se faire sentir au bout de quelques centaines d'heure à cause la puissance de la console.

FFXII est un mixte entre Final Fantasy IV(trahison, Rebelion), Final Fantasy VI(le fait de choisir son leader) Final fantasy tactics advance(royaume d'ivalice) et de FFXI(le coté MMO).
Il y a aussi du Final Fantasy V(job) mais dans la version international japonaise .

Son scenario est court et ne restera pas marquant, le boss du jeu est connu dès le debut et il n'y a pas assé de rebondissement, mais compense avec ses inombrables quêtes annexes.

Dommage qu'il ne soit pas multijoueur, malgré son gros penchant MMO.

A part les defaults cités, ce jeu est une merveille.

Lire la suite...
20/20
CAM38470_bis
Alerte
Posté le 03 janv. 2008 à 00:00

Cé trop bien ... en fait tout est bien, le seul défaut c'est que FF XII est parfait en + il est a 20 euros.......... alors achetez-le, tout de suite.... et pas après !!!!!
Vaan (ptit ami de pénélo), baltier (pirate du ciel), fran (viéra), bash (accusé d'avoir tué son roi), ashe (ancienne reine de DALMASCA), pénélo(petite ami de vaan).

Lire la suite...
20/20
Lenwe01
Alerte
Posté le 05 mars 2007 à 00:00

Depuis que je suis petit je suis fan des Final Fantasy et je trouve celui-là très bien réalisé. Le nouveau système de combat est très agréable à jouer (et cela change des autres FF). Le scénario est assez bien trouvé même si des fois cela fait penser un peu à Star Wars avec d'un côté l'empire et la résistance. Les graphismes sont magnifiques comme toujours. Un conseil : achetez-le, il est excellent.

Lire la suite...
19/20
fansquare
Alerte
Posté le 02 mars 2007 à 00:00

Bon, étant fan de Square et des FF je vais tâcher d'avoir un avis objectif, de plus je précise que jusqu'à 3 semaines de la sortie, je ne l'attendais pas de peur d'être déçu.
Les graphismes, je crois que tout le monde est d'accord, c'est bien du Square-Enix, la musique, quoi que très bonne, n'est pas à la hauteur sûrtout avec la qualité que l'on peu avoir sur un DVD (je parles la de morceaux interpretés par un orchestre symphonique par exemple) mais elle colle bien à l'univers d'Ivalice ce qui nous implique dans le jeu balle au centre donc pour la musique. Côté scénario bah, ouai, c'est creux malgré l'entrée en matière plus qu'encourageante(l'intro), personne n'as vraiment d'histoire dans le jeu si ce n'est Ashe et Vaan, qui d'ailleurs prend plus d'importance que Vaan lui même(je parles là du fait qu'on parles plus souvent de son frêre). Je précise que je n'ai pas finis le jeu, car je veux le faire a 100 134795608onc pour avoir les grosses partie du scénario en une fois je fait toutes les quêtes possibles avant. Mais les fans d'Ivalice lui pardonneront ce defaut car FFXII permet de raconter les début de cet univers.
Pour le système de jeu, pendant les 2 premières heures de jeu je me croyait dans WoW, vraiment les map me parraissaient énormes (le guide officiel ne faisant rien pour me rassurer) et j'ai eu peur de tomber dans le syndrome "OcarinaOfTime-TheWindWaker" qui consiste à faire du joueur un pigeon voyageur en revenant toujours au centre (Plaine d'Hyrule dans OOT et la mer dans TWW). Mais quand on découvre le système de combat on comprend vite que cela n'as rien à voir, assez perturbant au début, il passe ensuite comme une lettre à la poste, le système de Gambit est très bien geré malgré un gros defaut : ne pas pouvoir creer ses propres gambits à partir d'options dans le style "Ashe - -10%PM - Ether" en effet les trois options sont pourtant disponible dans le jeu ! Mais c'est soit Ashe (qui recevra des ether en permanence si ce gambit est activé) soit c'est dès qu'un personnage X est en dessous de 10 3e ses PM recevra un ether (donc si vous disposez d'un personnage n'utilisant que peu de sort ses PM lui seront restaurés, ce qui est dommage vu le peu de gils et d'ether au début de la partie. A l'instar des talents de WoW, la grille des permis vous permait d'équiper de nouvelles armes mais pas seulement, c'est aussi par là que vous devez passez pour pouvoir utiliser de nouveaux sorts, eons, impulsions. Bien imaginée, elle laisse cependant à désirer pour les néophyte du genre car on ne sais pas bien par ou se diriger ect. Le fait de n'avoir que peu de gils est très présent car en plus de nos habituels objets on doit aussi s'acheter une arme, protection, auxilliaire, magies, technique et enfin gambits, ce qui nous oblige à vraiment réfléchir dans quelle direction aller car acheter un permis d'un sort très puissant ne vous donne pas pour autant l'argent pour acheter le sort ! Pour terminer, je pense que c'est un bon jeu, ne méritant pas le 40/40 de Famitsu mais un bon 38, je suis pas déçu mais je ne suis pas non plus content, j'ai bien fait de ne pas attendre ce jeu pendant 5 ans car au final j'en aurais été déçu. Final Fantasy XII est donc reservé aux amateurs du genre, peut-être plus qu'aux vrais fans de la série car la difficulté de cet opus c'est vue bien augmenter depuis FFX (Sisi, rappelez vous avoir une équipe de remplacement en combat, la petite flèche rouge sur la carte qui vous indique toujours votre direction, les seuls defi à la hauteur de FFXII sont le camp d'entrainement (semblable à la chasse du XII) et les Aeons purgateurs-Der Richter(qui sont semblables aux Eons que l'on doit battre dans le XII malgré leur légère différence au bénéfice du X).Içi les boss sont des vrais boss et on en arrive a recommence 1 à 2 fois avant de le battre. PS : certains critiquent le fait de ne quasiment pas être actif pendant les combats et en gros de juste voir défiler le jeu, je partage cet avis mais sans être positif ou negatif, car il est vrai qu'un système de gambits aurait été présent dans Kingdom Hearts II j'aurai préféré voir l'histoire défilé ce qui ne m'empèche pas d'adorer! Dans FFXII j'accepte ce concept car l'histoire ne me tente pas plus que ça, et faire des efforts de plusieurs dizaines d'heures pour monter de niveau ne m'intéresse pas, je me contante de diriger Vaan comme si je regardais un film sans coupures.

Lire la suite...
19/20
Zuchilbara
Alerte
Posté le 02 mars 2007 à 00:00

Certains trouveront encore à redire, notamment ces fans de mes amis qui jugent sévèrement le nouveau système pour les phases d'action musclée ; personnellement, je suis enchanté par Final Fantasy XII, parce qu'on sent bien l'investissement consenti par Square Enix pour redorer le blason de sa série phare. Une chose amusante que j'ai remarquée immédiatement, mais qu'on ne lit pas dans les commentaires, c'est l'influence claire de la saga Star Wars. Les juges à la voix caverneuse rappèlent l'obscur Darth Vader, quand les processions de soldatesques au pied de vaisseaux au design typique ramènent visuellement à celles que mettait en scène Georges Lucas. Je suis aussi fan de Star Wars que de FF, donc cela me convient ! Notons aussi l'influence de Lord of the Rings mais, biensûr, cette licence fait autorité en matière d'Heroïc Fantasy et la comparaison est difficilement évitable. Toujours est-il que si j'ai aimé Final Fantasy X, pour ne citer que cet épisode, ce douzième dispose d'un univers bien plus profond, et de protagonistes plus charismatiques et cela n'est pas étranger à la participation de concepteurs ayant ouvert plus tôt pour Vagrant Story.

Lire la suite...
19/20
petitange6666
Alerte
Posté le 02 mars 2007 à 00:00

Fabuleux ! Je fais partie des heureux acquéreurs de ce 12ème opus de la série, et je ne le regrette pas le moins du monde. En effet, les graphismes sont monumentaux, limite à vous couper le souffle ! La ps2 n'a toujours pas dit sont dernier mot donc. Concernant le scénario, il est très bon, long à la détente certes, mais bien ficelé, un mélange entre le thème politique du VIII et l'ambiance du IX vis-à-vis d'Ivalice. Le système de combat est tout simplement révolutionnaire, déroutant la première heure, mais tellement jouissif lorsqu'on le maîtrise bien (et non pas attaque-soin à répétition comme le font les amateurs lol). Comme il est agréable d'avoir les monstres visibles, et choisir ou non si l'on veut les combattre ! Les personnages ont de la gueule, je regrette seulement que Vaan n'ait pas plus de prestance dans l'histoire, il fait un peu jeune (à la Tidus) par rapport aux opus de la ps1 (Clad reste le meilleur, mais bon, n'est pas un FFVII qui veut). En résumé, c'est un monument du rpg que SE nous a accouché, un superbe FF et le meilleur hit de la ps2 ! Et arrêtez de comparer chaque FF à FFVII, il n'y a pas de comparaison possible entre le VII et n'importe quel autre jeu voyons, Square ne pourra jamais faire mieux, pas la peine de rêver.

Lire la suite...
1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  20  30  40  50  60  70  80 
Page suivanteFin