Menu
F1 2019
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  F1 2019  /  Tous les forums  /  Forum F1 2019  / 

Topic [Story] L'Autriche au sommet

Sujet : [Story] L'Autriche au sommet

Page suivanteFin
Elektronomia
Elektronomia
MP
29 mars 2019 à 00:40:18

Bonjour :-)
Bienvenue sur le topic dédié à ma story, intitulée ‘’”L’Autriche au sommet”’’. La fiction suit le parcours de Niki Kofler, pilote autrichien qui essayer de laisser son empreinte en Formule 1 mais pour qui tout n’est pas toujours facile.
Actuellement, le récit en est à sa quatrième saison, en 2021, et 104 épisodes ont été postés sur le topic du forum F1 2018 : http://www.jeuxvideo.com/forums/42-3013517-57382234-1-0-1-0-story-l-autriche-au-sommet.htm

:d) Guide des saisons précédentes :g)
Saison 1 (TERMINÉE) : https://docs.google.com/document/d/1i_D-M9wVeBDbcxO1Mb1jNnG_HmYg0BeSLdQC02PZj6Y/edit?usp=sharing
Saison 2 (TERMINÉE) : https://docs.google.com/document/d/1Q3sSjYiScDXvGH4eGnqUzBddnYVnlC4NsLCSfZpwtTE/edit?usp=sharing
Saison 3 (TERMINÉE) : https://docs.google.com/document/d/1ARHmZ-FSwjbF8vYO_3QHpJNdVE3yVrlAkhV3JgrUYxs/edit?usp=sharing
Saison 4 (EN COURS) : https://docs.google.com/document/d/1UkaHTTpS-HaFoDXLYpjhGDuJf4MB7oOdhCOujINccuM/edit?usp=sharing

Elektronomia
Elektronomia
MP
29 mars 2019 à 00:57:37

CONTIENT ÉNORMÉMENT DE SPOILS, NE PAS LIRE SI VOUS COMPTEZ LIRE LA STORY EN ENTIER

LES PERSONNAGES DE L'AUTRICHE AU SOMMET
Niki Kofler : Héros du récit, Niki a 23 ans et il est un fils, un frère, un conjoint, un père, mais surtout un pilote. Passionné de ski alpin et de pilotage, c’est finalement la deuxième voie que Niki a décidé de suivre : après deux saisons en Formule 2, il est arrivé en F1 en 2020 chez Williams, avant de rejoindre Audi pour la saison 2021. Parmi ses meilleures prestations, Niki compte un titre de vice-champion de Formule 2 en 2019 et a pour meilleur résultat une cinquième place obtenue au Grand Prix d’Autriche 2020.
Au quotidien, Niki a un personnalité forte, du moins c’est ce qu’il aime penser, car il peine à faire régner son autorité et la situation se retourne souvent contre lui. Issu d’une famille catholique, Niki est le fils de Claudia et Johann, ainsi que le frère aîné de Sophia. Niki est en couple avec Gabriella, avec qui il a déjà eu trois enfants : Anna, malheureusement déclarée non viable, ainsi que deux jumeaux, Adrian et Isabel, nés au début de l’année 2021.

Sophia Kofler : Perçue comme la figure féminine par excellence et parfois vue comme la véritable figure de proue du récit, Sophia est la soeur de Niki. Au contraire de son aîné, Sophia n’est pas catholique et elle n’est pas non plus arrivée en F1 en attendant son tour. En faisant le chemin de la F4 à la F1 en seulement trois ans, tout laisse à penser que la seule femme du plateau 2021 est destinée à un brillant avenir alors que sa carrière dans la discipline débute à peine, au volant d’une Sauber. Si Sophia est étymologiquement signe de sagesse, la jeune femme est impulsive, nerveuse, c’est probablement ce qui fait d’elle une pilote redoutable mais surtout une interlocutrice explosive alors qu’elle adore prendre le dessus sur la personne à qui elle s’adresse, surtout Niki. Sophia a un lien très étroit avec son père ainsi qu’avec son frère et est en couple avec un dénommé Mateo, qui l’a aidé à se remettre d’une agression sexuelle dont elle a été victime alors qu’elle n’avait même pas dix-sept ans.

Karl Lang : Karl est le meilleur ami de Niki, ils se sont rencontrés dans leur ville natale de Kitzbühel grâce à l’une de leurs passions communes : le football. Plus âgé de deux ans que son acolyte, Karl est l’agent de Niki depuis ses débuts en sport automobile. Très proche de la famille Kofler dans son ensemble, chez qui il a passé beaucoup de temps durant sa jeunesse, Karl n’est cependant pas la figure la plus stable sur le plan amoureux, puisqu’il n’est jamais question de sa vie privée. Karl se distingue par un humour très...décalé, tandis que son avis est toujours reçu par Niki quand celui-ci en ressent le besoin.

Gabriella Oliverio : Gabriella est un personnage qui vient de loin : violée par son petit ami alors qu’elle n’avait que dix-sept ans, elle a dû prendre la décision de ne pas garder son bébé et a été rejetée par ses parents ainsi que ses deux soeurs. Après plusieurs emplois peu recommandables, la vie de cette jeune espagnole a basculé un soir de mai 2018, après le Grand Prix d’Espagne, alors que Niki était venu faire la fête dans un bar où Gabriella était serveuse. Gabriella est la femme de rêve dans l’imaginaire de Niki : yeux bleus, cheveux blonds cendrés légèrements frisés, une grande taille fine et un sourire ravageur.
Après un début de relation compliqué marqué par un imbroglio autour du cousin de Gabriella, Tiago, qui a agressé Sophia, Gabriella et Niki ont fini par emménager ensemble et les choses sont allés vite pour eux, peut-être un peu trop. Alors que leur fille, Anna, devait naître à l’été 2020, celle-ci a été déclarée non viable et le couple a dû surmonter cette terrible épreuve, qui les a néanmoins renforcé. Aujourd’hui, deux jumeaux, Adrian et Isabel, sont venus illuminer la vie de Gabriella. Gabriella a une soeur jumelle, Daniella, qui n’est encore jamais apparue dans l’histoire, au contraire de leur cadette, Carmen, dont elle a retrouvé la trace l’an dernier.

Johann Kofler : Johann est le père de la famille Kofler et la figure paternelle par excellence. Banquier de profession, ce quinquagénaire a toujours maintenu l’autorité au sein de sa famille tout en transmettant à ses enfants sa passion pour la Formule 1. Voir Niki et Sophia faire carrière dans la discipline est un rêve auquel Papa Kofler n’aurait jamais cru avant que cela ne devienne réalité lors de cette saison 2021. Fervent catholique, il est un exemple pour Niki, qui est une sorte de version plus jeune de lui-même et qui n’a jamais caché son envie de marcher dans les pas de son père en ce qui concerne la gestion de sa vie de famille. Son regard critique et son expérience de la vie sont d’une grande utilité à Niki au quotidien.

Claudia Kofler : Peu présente dans le récit, Claudia est la mère de Niki. Malgré leurs points de vue parfois divergents et leurs liens affaiblis par le temps et la distance, Claudia reste profondément attachée à ses enfants, à qui elle ne souhaite que le meilleur. Au sein de la famille Kofler, la maman est la seule personne qui ne respire pas la Formule 1 à longueur de journée mais elle est parfaitement consciente que ses enfants exaucent un de leurs souhaits en pilotant des bolides chaque dimanche et leur réussite suffit à son bonheur. Alliant le rôle de mère de famille et d’architecte, sa force de caractère est parfois sous-estimée par Niki alors que ses avis sont généralement bien tranchés.

Naïma : De par ses apparitions parsemées, Naïma sème la terreur dès qu’elle intervient dans la vie de Niki. Tout a débuté à Abu Dhabi, en 2018, lorsque les pilotes se sont retrouvés pour fêter la fin de saison et que Niki, légèrement alcoolisé, a été embrassé par cette fille qui était bien plus qu’une supportrice. Après un sauvetage in-extremis de son couple, Niki pensait s’être débarrassée de cette austro-tunisienne, il a découvert par la suite que cet incident n’avait rien d’une coïncidence : non seulement Naïma agissait sous la solde de quelqu’un qui en voulait à Niki mais, en plus de cela, elle est tombée amoureuse de notre héros.

Arturo Tosetti : Arturo est apparu en 2020 et autant dire qu’il n’a pas perdu de temps pour tisser avec Niki un lien fort. Dans un registre plus officiel, Arturo est le team manager d’Audi et donc le boss de monsieur Kofler mais, en réalité, le respect et la sympathie règnent entre les deux hommes alors que le suisse voit en Niki un futur grand pilote de F1 et attribue beaucoup de qualités au personnage, dont il est rapidement devenu proche.

Sergueï Semigradov : Russe, bedonnant, aux cheveux gris, n’en dites pas plus ; cet homme manipule des liasses de billet comme un coiffeur manipule des cheveux. Apparu en fin de saison 2020, Sergueï souhaite être un acteur de la carrière de Niki et est prêt à mettre son argent - aussi propre soit-il - à contribution pour s’assurer de la réussite du pilote. Pour acquérir la confiance de Kofler, Sergueï a placé ses deniers chez Sauber pour financer la saison de Sophia...en partie. Voilà déjà une première démonstration de l’énigme qu’est cet homme.

Richard McIntyre : Ce britannique - écossais, s’il vous plaît - ne joue pas un rôle primordial dans le récit mais est ingénieur chez Audi et l’un des rares employés de l’équipe avec qui Niki a d’ores et déjà établi un réel contact. Le bourreau de travail s’apparente en extérieur à une sorte de monstre du Loch Ness fumant, du haut de ses deux paquets de Lucky Strike quotidiens, mais son professionnalisme et son expertise ont tapé dans l’oeil du jeune pilote, qui semble accorder sa confiance à cet homme à la personnalité fascinante.

Anna Kofler (†) : Anna est le premier enfant de Gabriella et Niki. Alors que la grossesse de Gabriella est arrivée comme une surprise à l’aube des débuts en Formule 1 de Niki, tout s’est arrêté en avril 2020, à trois mois du terme, lorsque les médecins ont détecté une malformation encéphalique, déclarant Anna “non viable”. Anna n’a vécu que quelques heures de ce qui est une journée traumatique pour Niki. Quelques allusions à cette épreuve sont encore présentes dans le récit, alors que Gabriella a fait tatouer son prénom sur son poignet et que Niki l’a ajouté à l’arrière de son casque.

Isabel et Adrian Kofler : Après la perte d’Anna, le couple “Nikiella” a dû rebondir, une épreuve particulièrement difficile pour Gabriella. Suite à une phase de dépression inquiétante, la jeune femme en est arrivée à une conclusion : il fallait un autre enfant pour estomper ce souvenir douloureux. C’est ainsi que les jumeaux, Isabel et Adrian, sont venus au monde en janvier 2021, à peine neuf mois après la naissance et le décès d’Anna. Niki a à coeur de garantir à ses enfants une vie sereine comme ses parents ont toujours su le faire pour lui.

Carmen Oliverio : Carmen est la soeur cadette de Gabriella. Sa première apparition s’est effectuée alors que Niki disputait les essais de pré-saison à Barcelone en 2020 et son premier contact avec Gabriella remonte au Grand Prix d’Espagne de la même année. Si Carmen n’a pour l’instant fait que quelques apparitions, elle représente le seul lien familial que Gabriella a su renouer, lui donnant de l’espoir pour le futur.

Benjamin Hofstädter : Lorsque Niki est arrivé en monoplace, il s’est attaché les services d’un préparateur pour améliorer sa condition physique et mentale, ce préparateur n’étant autre que Benjamin. Si les deux hommes ont lié un lien de confiance au fil des années, celui-ci s’est rompu alors que Niki effectuait sa première saison en Formule 2. Par la suite, Benjamin a été identifié comme le coupable du coup monté contre Niki à Abu Dhabi, coup monté lors duquel Naïma avait pour mission de séduire le pilote. Il n’est plus apparu depuis que son masque est tombé et après que Niki lui a révélé qu’il n’était en réalité pas le fils biologique de ses parents.

Tiago Hernandez : Tiago est un personnage apparu en Saison 1. D’abord vu en tant que cousin de Gabriella - sa seule famille restante à ce moment-là -, il s’est en fait révélé être l’agresseur de Sophia et de plusieurs autres adolescentes. Passé à tabac par Niki, il a ensuite été inculpé pour ses délits et n’est plus apparu dans le récit depuis.

LES RIVAUX DE NIKI
Daniel Ticktum : En 2019, Niki a vu débarquer un candidat redoutable au titre en Formule 2, Daniel “Dan” Ticktum. Le jeune britannique, couvé par Red Bull, a battu Niki sur le fil en fin de saison après une bataille ponctuée par de vraies batailles et démonstrations pilotages, mais aussi par quelques échanges musclés. En Formule 1, la rivalité entre les deux hommes s’est un peu estompée en piste, mais la guerre de mots ne semble jamais vraiment loin. Le volcan pourrait bien n’être qu’endormi…

Lando Norris : Alors que Lando et Niki ne se sont jamais vraiment affrontés directement en piste, la relation entre les deux est compliquée. Lando n’a pas vraiment d’estime pour Kofler - ni pour personne d’autre, semble-t-il -, ce que le principal intéressé ne manque pas de souligner. Alors qu’il n’était que simple spectateur de la lutte au titre de Formule 2 en 2018, Niki a très clairement indiqué qu’il n’était pas un fan de Norris et, alors que leurs carrières ont eu des trajectoires différentes jusqu’ici, celles-ci pourraient bien se croiser à un moment…

Sergio Pérez : Si Niki a gravi les échelons du sport automobile en ayant Sergio Pérez comme modèle, Checo a en réalité été l’un des principaux rivaux en piste de Niki lors de sa première saison en F1 en 2020. Les deux hommes se respectent hors des circuits mais leur lutte en piste a donné lieu à quelques luttes intéressantes mais aussi à quelques frictions.

LES AMIS DE NIKI
Luca Ghiotto : Comme toute bonne amitié, la complicité entre Niki et Luca Ghiotto est née autour d’un verre, de plusieurs en réalité. L’italien et l’autrichien ont très rapidement réalisé qu’ils s’entendaient très bien et, même si leur amitié n’a jamais été entachée par une quelconque bataille en piste par le passé, Luca est très important pour Niki, de par sa présence dans les paddocks de Formule 1 mais aussi de par les occupations auxquelles le duo vaque sur le rocher monégasque, où ils vivent.

Nyck de Vries : Le lien entre Nyck de Vries et Niki Kofler est différent de celui avec Luca Ghiotto. A son arrivée en F2, les deux quasi-homonymes ont lié un lien d’amitié qui aurait pu être fragilisé par la bataille de 2019, lors de laquelle les deux hommes faisaient partie d’un duel à trois pour le titre en Formule 2, mais ce n'a pas été le cas. Si Kofler a terminé deuxième et de Vries troisième, les deux se sont toujours respectés en piste grâce à leur amitié en-dehors des circuits. Contrairement à la plupart des amis pilotes de Niki, Nyck ne vit pas à Monaco, ce qui fait que les deux hommes sont très proches dans le paddock dès qu’ils se croisent.

Maximilian Gunther : Bien que le nom de Max Gunther ne soit pas le plus souvent évoqué quand il s’agit des amis de Niki, les deux pilotes ont été très utiles l’un pour l’autre lors de leurs débuts en Formule 2. Étant les seuls locuteurs allemands du paddock de l’antichambre de la F1 et déjà complices depuis les autres catégories junior, Niki et Max sont restés amis même si leur relation d’amitié n’est pas des plus fortes.

Nico Hulkenberg : Dès que Niki a commencé à fréquenter les paddocks de Formule 1, Nico Hulkenberg s’est illustré comme la figure du mentor pour le jeune autrichien. Alors que Kofler s’apprêtait à faire ses premiers essais en F1 pour Sauber à l’été 2019, Hulkenberg l’a pris sous son aile et l’a guidé en lui donnant de précieux conseils. Un an plus tard, lorsque le projet Audi a vu le jour et que l’allemand a été embauché, il a tout de suite recommandé à ses dirigeants le nom de Niki pour l’épauler. La confiance mutuelle entre les deux hommes pourrait être l’ingrédient d’une saison 2021 réussie.

Niki est également ami avec Charles Leclerc, Arjun Maini et Sergio Sette Câmara, qu'il côtoie depuis la fin de sa carrière en karting, ainsi qu'avec Stoffel Vandoorne, Daniel Ricciardo et Carlos Sainz.

Elektronomia
Elektronomia
MP
29 mars 2019 à 01:07:46

NIKI KOFLER : LE PILOTE

Style de pilotage de Niki
Niki se distingue par un style très posé, assez peu spectaculaire mais efficace. Au fil du temps, le nombre d'erreurs dans son pilotage a diminué, ce qui ne fait que renforcer la régularité et la force tranquille dont il est un bon exemple. Fan de Button et Pérez lors de son adolescence, il est facile de concevoir que la gestion des pneus est l'un des atouts majeurs de Niki, au même titre que la conduite sur piste mouillée, qui le voit souvent tirer son épingle du jeu.

Parcours de Niki
Jusqu'en 2013 : Karting
2014 : F3 allemande, 1er
2015 : F3 européenne, 3ème
2016 : GP3, 12ème
2017 : GP3, 4ème
2018 : GP2, 10ème
2019 : GP2, 2ème
2020 : F1 chez Williams : 20 GP / 16 points / 14ème
2021 : F1 chez Audi : en cours

Niki en F1
Stats mises à jour après le Grand Prix d'Espagne 2021 :
Grand Prix : 25
Points inscrits : 16 (0,64pt/gp)
Meilleure saison : 2020, 14ème
Meilleure place de départ : 8ème, Belgique 2020
Meilleur résultat : 5ème, Autriche 2020
Abandons : 6 (24,00%)

BarneyFarm
BarneyFarm
MP
29 mars 2019 à 02:38:17

À quand le prochain chapitre ? Demain ?

Elektronomia
Elektronomia
MP
29 mars 2019 à 13:14:36

Yes, comme toujours il y a un épisode le samedi :hap:
Direction le joyau du calendrier, où Niki essaiera de ne pas se crasher comme un naze en se faisant coller un tour, cette fois :noel:
La première partie sera postée à 12h30 et la seconde vers 14h :p)

Message édité le 29 mars 2019 à 13:14:55 par Elektronomia
Elektronomia
Elektronomia
MP
30 mars 2019 à 12:35:57

:d) Lire les épisodes précédents :g)
Saison 1 : https://docs.google.com/document/d/1i_D-M9wVeBDbcxO1Mb1jNnG_HmYg0BeSLdQC02PZj6Y/edit?usp=sharing
Saison 2 : https://docs.google.com/document/d/1Q3sSjYiScDXvGH4eGnqUzBddnYVnlC4NsLCSfZpwtTE/edit?usp=sharing
Saison 3 : https://docs.google.com/document/d/1ARHmZ-FSwjbF8vYO_3QHpJNdVE3yVrlAkhV3JgrUYxs/edit?usp=sharing
Saison 4 : https://docs.google.com/document/d/1UkaHTTpS-HaFoDXLYpjhGDuJf4MB7oOdhCOujINccuM/edit?usp=sharing

:mac: 2021 (S4), Chapitre 13 (n°105) : Lever le pied :mac:

Après le Grand Prix d’Espagne, on a présenté les jumeaux à Carmen, la soeur de Gabriella. Elle avait l’air émue, mais je ne sais pas si c’était du bonheur ou de la tristesse relative au déchirement familial. On avait pas prévu d’avoir des jumeaux, alors il avait été décidé que Sophia serait la marraine et Karl le parrain de notre premier enfant, ce sont eux qu’on a choisi pour Isabel, mais il a fallu en trouver deux autres pour Adrian. Gabi n’a que très peu de liens, familiaux ou amicaux restés forts, elle m’a laissé choisir le parrain, alors j’ai opté pour Luca, mais je voulais qu’elle choisisse la marraine, alors elle a choisi Carmen. Secrètement, c’est ce que je voulais qu’elle fasse, ça me soulage qu’elle ait franchi le pas en lui proposant;
Je n’ai rien compris à leurs conversations étant donné que je n’apprend pas l’espagnol - au contraire de Gabi qui commence sérieusement à assurer en allemand - mais en analysant les expressions faciales, j’ai compris que Carmen était ravie. Si seulement cette famille pouvait se reconstituer...

Jeudi 27 mai 2021, Circuit de Monaco, Monaco
Ca fait un peu plus de deux ans que j’habite à Monaco, ça fait toujours aussi plaisir d’avoir un Grand Prix si proche de chez soi, c’est à vrai dire l’un des seuls réels avantages de vivre ici. L’appartement dans lequel nous avons emménagé il y a six mois est encore plus proche du circuit que le précédent, c’est un sacré confort que de pouvoir aller dans la pitlane en à peine cinq minutes.
En arrivant sur le circuit avec Gabi, on croise Ticktum, lui aussi avec sa petite amie. On essaye de se comporter comme des types civilisés puisqu’on est tous les deux accompagnés, mais bon sang, je ne sais pas pourquoi, j’ai envie de lui faire du mal. C’est peut-être mon instinct de pilote tueur qui resurgit.
En essais libres, qui se déroulent le jeudi comme vous savez, on se retrouve un peu largué. Le circuit n’est pas un circuit moteur, alors les McLaren et Aston Martin font un bond dans la hiérarchie. Vous me direz qu’avec notre bloc Mercedes, on devrait aussi se retrouver mis en avant, mais c’est tout l’inverse qui se produit, étrangement. Ni Nico ni moi n’avons confiance en cette Audi, qui se révèle très instable de l’avant entre les rails de Monaco, alors quand vous dosez moins le risque, c’est le chrono qui fait la tête. L’aisance à piloter cette machine à Montmelo m’avait presque fait oublier qu’on pouvait parfois se retrouver avec un veau - je sais de quoi je parle en qualité d’ancien pilote Williams - et avoir tant de difficultés est aussi dérangeant que surprenant.
Les Sauber et Mercedes sont un peu au-dessus, seule la chute des Toro Rosso nous donne un petit coup de main : Nico termine quinzième, je suis dix-neuvième, on s’attendait à beaucoup mieux, il ne reste qu’à attendre le verdict des qualifs et surtout de la course…

Samedi 29 mai 2021, Circuit de Monaco, Monaco
Avant la séance, Nico Rosberg a tenu à me voir. Il a voulu me booster avant cette qualification en me mettant un petit coup de pression ; même si le week-end va être compliqué, il attend néanmoins un sursaut de ma part. Maintenant qu’Hulk a inscrit des points, j’imagine qu’on en attend autant de moi, surtout que je fais partie des sept pilotes sans unité pour l’instant, malgré une voiture plus rapide que mes compagnons de galère. C’est une pression dont je me serai, à vrai dire, bien passé alors que je m’apprête à faire un tour chronométré à 170km/h de moyenne dans les rues de Monaco.
Une fois le casque enfilé, j’essaie de faire de mon mieux, mais on est pas à notre aise sur ce circuit. L’aéro des Sauber, McLaren, Mercedes ou Aston nous pousse loin puisque notre propre configuration a des trous d’air - c’est le cas de le dire - sur ce circuit. Il faut tout donner pour s’extraire de Q1, déjà, et à cinq minutes de la fin, je suis P21, Nico est P18. On se bat avec Aston et Toro Rosso pour savoir qui fera passer une voiture en Q2, je fais tout ce qui est en mon possible pour essayer d’être celui-là, mais rien n’y fait, on n’est simplement pas prêts pour affronter Monaco. Malgré tout, je me console en battant Nico, qui partira vingtième derrière moi. L’heureux élu du jour est Magnussen, qualifié avec son Aston Martin.

Grille de départ :
1 Bottas (REN) 2 Ricciardo (FER)
3 Maini (HAA) 4 Vettel (FER)
5 Ericsson (WIL) 6 Norris (MCL)
7 Vandoorne (REN) 8 Leclerc (HAA)
9 Aitken (WIL) 10 Gasly (RBR)
11 Sainz (MCL) 12 Verstappen (RBR)
13 Russell (MER) 14 Ocon (MER)
15 Ghiotto (SAU) 16 Magnussen (AMR)
17 S.Kofler (SAU) 18 de Vries (AMR)
19 N.Kofler (AUD) 20 Hulkenberg (AUD)
21 Sette Câmara (STR) 22 Gunther (CHR)
23 Pérez (CHR) 24 Ticktum (STR)

Barcelone97
Barcelone97
MP
30 mars 2019 à 13:04:57

Tu l'aimes bien, Maini. :oui: :hap:

Elektronomia
Elektronomia
MP
30 mars 2019 à 13:37:51

:d) Lire les épisodes précédents :g)
Saison 1 : https://docs.google.com/document/d/1i_D-M9wVeBDbcxO1Mb1jNnG_HmYg0BeSLdQC02PZj6Y/edit?usp=sharing
Saison 2 : https://docs.google.com/document/d/1Q3sSjYiScDXvGH4eGnqUzBddnYVnlC4NsLCSfZpwtTE/edit?usp=sharing
Saison 3 : https://docs.google.com/document/d/1ARHmZ-FSwjbF8vYO_3QHpJNdVE3yVrlAkhV3JgrUYxs/edit?usp=sharing
Saison 4 : https://docs.google.com/document/d/1UkaHTTpS-HaFoDXLYpjhGDuJf4MB7oOdhCOujINccuM/edit?usp=sharing

:mac: 2021 (S4), Chapitre 14 (n°106) : Double abandon :mac:

Dimanche 30 mai 2021, Circuit de Monaco, Monaco
Dans le paddock, en ce dimanche, la motivation n’est pas forcément de mise chez Audi ; on part en dixième ligne et la difficulté de dépassement sur ce circuit laisse peu d’espoir. En-dehors de la dimension historique, piloter ici, c’est vraiment une corvée : la course a lieu le samedi, le dimanche vous restez concentré pendant 1h30 pour ne pas taper les rails et c’est à peu près tout.
Après un envol des plus ennuyants, la course est neutralisée peu de temps après le départ, quand Ericsson envoie Leclerc dans le mur à l’épingle. Charles, à la maison, espérait un podium, mais il n’aura qu’un secteur parcouru à se mettre sous la dent. De mon côté, le départ a été calme, j’ai maintenu ma place devant Nico mais je n’ai pas osé me jeter à l’intérieur sur une des Aston histoire de passer le premier virage.
Malheureusement, les restarts ici n’ont aucune saveur, il est impossible de dépasser à moins de plonger comme un fou à Sainte-Dévote ; de nouveau, je n’ose pas le faire sur Nyck, alors je me cramponne à lui, c’est à peu près tout ce qu’il y a à dire de ma première moitié de course, qui se pimente un peu au tour 34 alors que Steven m’annonce à la radio que Sophia et Ticktum se sont accrochés à la Rascasse et ont provoqué l’intervention de la voiture de sécurité. Le simple fait d’avoir entendu que Ticktum est impliqué m’amène à une explication rationnelle : Dan est fautif.

Après que tout le monde ait choisi d’anticiper son arrêt en raison de la voiture de sécurité, il ne passe pas grand-chose alors que les stratégies sont habituellement les seuls réelles opportunités de dépassement ici : les abandons de Maini, sur une casse de boîte, et d’Aitken, sorti à la Piscine, ne changeront pas l’issue de ma course, hormis de par la place glanée lors de ces abandons.
La neutralisation des stratégies ne m’a pas permis de devancer Nyck ou qui que ça soit d’autre, je franchis la ligne quatorzième. C’est décevant après le niveau affiché à Montmelo, mais au moins la voiture est revenue intacte au garage cette fois et j’ai battu mon équipier.

Classement de la course :
1 Bottas (Renault)
2 Ricciardo (Ferrari)
3 Gasly (Red Bull)
4 Vandoorne (Renault)
5 Vettel (Ferrari)
6 Norris (McLaren)
7 Ericsson (Williams)
8 Russell (Mercedes)
9 Sainz (McLaren)
10 Ocon (Mercedes)

14 N.Kofler (Audi)
15 Hulkenberg (Audi)

DNF S.Kofler (Sauber)

Championnats https://image.noelshack.com/fichiers/2019/11/7/1552815811-06-monaco-1.png https://image.noelshack.com/fichiers/2019/11/7/1552815811-06-monaco-2.png

Dans le parc fermé, après avoir garé ma voiture, je suis bien loin de me douter de ce qui va m’arriver. Je suis déjà en train de faire part de mon inquiétude à Nyck de Vries : six courses, zéro point, vingt-et-unième, je suis le seul pilote hors China et Aston à n’avoir aucune unité. La pression commence à se faire ressentir sur mes épaules et, sans que je sache vraiment l’expliquer, mon début de saison n’a pas été suffisamment bon et il faut rapidement reprendre le contrôle.

Ce n’est qu’après que je réalise que ma situation n’est finalement pas si dramatique : en zone presse, Dan Ticktum fait le malin devant les journalistes en clamant qu’il n’est en rien responsable de l’accident du jour. Alors que j’attend au milieu de la zone qu’un journaliste me sollicite, je tend l’oreille pour écouter ce qu’il a à dire.

Journaliste : Dan, vous vous êtes souvent battu en piste avec Niki Kofler par le passé, aujourd’hui, c’est avec l’autre Kofler, Sophia, que vous vous êtes accroché. Il y a-t-il la même soif de victoire ?
Daniel : Bien sûr. Mais, quand vous voyez comment j’ai maîtrisé le grand frère, je n’aurai aucun mal à m’occuper de la petite soeur s’il le faut. Niki était un adversaire coriace quand il s’y mettait, je ne pense pas que sa soeur soit une opposition plus féroce. Je crois pouvoir la maîtriser, quelqu’un l’a déjà fait avant moi !
Journaliste : Qu’est-ce que vous voulez dire par là ?
Daniel : Luca l’a fait l’an dernier en F2 ! N’y voyez pas d’autre interprétation malsaine, ce serait un peu abusé de ma part, je n’irai pas sur ce terrain.

Je suis furieux. Le dégoût que m’inspire Ticktum dépasse toutes limites. Je pensais qu’il s’était calmé, mais en fait non, il est toujours aussi stupide et, bien évidemment, tout le monde a compris ce qu’il voulait dire par là, puisque le paddock est désormais bien au courant de ce qu’a vécu Sophia. Je répond aux journalistes sans trop d’envie, je garde Ticktum dans mon champ de vision et, quand il quitte la zone presse, je m’assure qu’aucune caméra ne soit présente avant d’aller m’expliquer avec lui.

Niki : T’es un putain de dégénéré Ticktum. Qu’est-ce qui tourne pas rond chez toi ? Tu te rends compte de ce que tu viens de dire ?
Daniel : Oh, Superkofler vient à la rescousse de Wonder Kofler, c’est beau, quand est-ce que le prochain film DC sort ?
Niki : Tu la fermes, c’est moi qui parle, toi qui écoute. Avise-toi de parler encore une fois de cette histoire et je peux t’assurer que tu vas mal finir, très mal finir. Jusque là, on était dans la provocation entre pilotes, mais là tu as dépassé les bornes, ce terrain là est interdit. Et puis, d’abord, pourquoi tu te mêles de nos vies privées ? On est censés être pilotes, pas amis, alors contente-toi de parler de tes exploits sur un circuit !
Daniel : Je suis au courant de tout, Niki… J’adore les ragots, c’est une curiosité un peu mesquine, mais des fois on en apprend des bonnes, tu devrais essayer !
Niki : Barre-toi, pour l’amour du ciel. T’es la pire des raclures que j’aie jamais vu…

Fort heureusement, Ticktum s’est exécuté, car je commençais à ressentir des spasmes dans le bras. Je ne sais pas ce qu’il me veut, ni ce qu’il veut à Sophia, mais une chose est sûre, il n'y aura pas de prochaine fois, sinon ça se terminera mal. Après en avoir fini avec ce foutu week-end qui ne m’a pas réussi du tout, je décide de rentrer à l’appartement pour prendre une bonne douche avant d’aller aux débriefings. En arrivant, je trouve un mot sur la table : “Je rentre en Espagne quelques jours, besoin de souffler. Les enfants sont chez la nanny. Je t’aime. Gabi.”

Message édité le 30 mars 2019 à 13:40:50 par Elektronomia
Pimpolofist
Pimpolofist
MP
30 mars 2019 à 15:36:22

Le karma existe dans ta fic? Parce que je sens que Ticktum va se prendre une marmotte dans la gueule pour le GP du Canada :noel:

[-Monarch-]
[-Monarch-]
MP
30 mars 2019 à 15:43:41

Mort de Ticktum dans un "accident" à Abu Dhabi, j'annonce :oui:

Pimpolofist
Pimpolofist
MP
30 mars 2019 à 15:55:45

Le 30 mars 2019 à 15:43:41 [-Monarch-] a écrit :
Mort de Ticktum dans un "accident" à Abu Dhabi, j'annonce :oui:

Ticktum devient un membre de Daesh et meurt en voulant vérifier si le bout de sa kalash était propre :noel:

Elektronomia
Elektronomia
MP
30 mars 2019 à 16:57:00

et meurt en voulant vérifier si le bout de sa kalash était propre :noel:

Damn toi aussi t'as vu cette vidéo ? :hap:

BarneyFarm
BarneyFarm
MP
30 mars 2019 à 17:42:07

Je vais finir par détester Ticktum IRL :hap:

Mouf67
Mouf67
MP
30 mars 2019 à 19:28:58

tout le monde a compris ce qu’il voulait dire par là, puisque le paddock est désormais bien au courant de ce qu’a vécu Sophia

J'ai du mal avec cette phrase. Avant même de la lire, je pensais qu'il insinuait qu'étant une femme, c'est facile pour un homme de la battre sur la piste. J'ai même pas pensé à l'histoire avec Tiago. En relisant, effectivement, je vois pourquoi tu dis ça. Mais pour comprendre direct, faut soit être très bon en interprétation, soit avoir les images (impossible ici) pour voir les expressions du visage de Dan.

Donc soit je suis con, soit tout le paddock a un traducteur des pensées de Ticktum :hap:

Elektronomia
Elektronomia
MP
31 mars 2019 à 23:09:10

Un seul épisode demain, rendez-vous vers 19h30 pour le découvrir :p)

Mouf67
30 mars 2019 à 19:28:58

J'ai du mal avec cette phrase. Avant même de la lire, je pensais qu'il insinuait qu'étant une femme, c'est facile pour un homme de la battre sur la piste. J'ai même pas pensé à l'histoire avec Tiago. En relisant, effectivement, je vois pourquoi tu dis ça. Mais pour comprendre direct, faut soit être très bon en interprétation, soit avoir les images (impossible ici) pour voir les expressions du visage de Dan.

Donc soit je suis con, soit tout le paddock a un traducteur des pensées de Ticktum :hap:

C'est le cas :hap:
En fait j'estime dans la fiction que Ticktum est un connard averti et que les médias savent exactement que la moindre de ses pensées est connotée à l'extrême :noel: Le coup du "hommes > femmes" était trop simple d'imagination du coup :noel:

Mouf67
Mouf67
MP
31 mars 2019 à 23:19:49

Après, je sais que ce qu'on a parfois en tête au moment d'écrire est difficile à retranscrire tel quel pour le lecteur :oui:

Elektronomia
Elektronomia
MP
01 avril 2019 à 19:29:40

:d) Lire les épisodes précédents :g)
Saison 1 : https://docs.google.com/document/d/1i_D-M9wVeBDbcxO1Mb1jNnG_HmYg0BeSLdQC02PZj6Y/edit?usp=sharing
Saison 2 : https://docs.google.com/document/d/1Q3sSjYiScDXvGH4eGnqUzBddnYVnlC4NsLCSfZpwtTE/edit?usp=sharing
Saison 3 : https://docs.google.com/document/d/1ARHmZ-FSwjbF8vYO_3QHpJNdVE3yVrlAkhV3JgrUYxs/edit?usp=sharing
Saison 4 : https://docs.google.com/document/d/1UkaHTTpS-HaFoDXLYpjhGDuJf4MB7oOdhCOujINccuM/edit?usp=sharing

:mac: 2021 (S4), Chapitre 15 (n°107) : Une autre vie :mac:

C’est l’enfer. Je ne m’occupe que très peu des jumeaux quand je suis à la maison, c’est à peine si je sais où sont rangées leurs affaires, alors me retrouver seul, c’est une galère sans nom, heureusement, Sophia me file un sacré coup de main. C’est un peu compliqué avec Mateo en ce moment, alors on se retrouve tous les deux seuls de notre côté, disons que ça nous occupe pas mal. Elle a l’air assez douée, alors à deux on y arrive tant bien que mal.
La babysitter, Pauline, est bien sûr là pour dépanner en journée, mais la nuit, je n’avais pas l’habitude de me réveiller à chaque fois qu’ils pleurent. Quand j’étais à la maison, on avait chacun notre nuit où on se réveillait et c’était généralement bien goupillé par rapport à mes week-ends de Grand Prix, mais devoir tout assumer tout seul, je n’étais pas préparé. Du moins, ce n’était pas la façon que je désirais pour apprendre à élever des enfants.

Bien évidemment, après le choc de l’annonce, il a fallu que je me remette en question : Est-ce que c’est à cause de moi ? Pourquoi est-elle partie ? De combien de temps est-il question quand Gabi me dit “quelques jours” ? Ca a sérieusement trotté dans ma tête et vous devinerez facilement que je ne me suis pas senti en excellente forme le dimanche soir ni dans les jours qui ont suivi.
Dans la semaine qui a suivi, j’ai réussi à déverrouiller le portable de Gabi, qu’elle a laissé à l’appartement en ne me laissant aucun moyen de la joindre. Le mot de passe était 0422 et je n’avais pas envie de penser que c’était ça, mais ça m’a permis de récupérer le numéro de Carmen. Je lui ai envoyé un message pour essayer d’obtenir des infos, elle m’a dit que Gabriella était avec elle, en sécurité. C’est déjà ça, même si les jours passent et qu’elle ne revient pas, ce qui n’arrange en rien mes problèmes. Bien sûr, quand j’ai essayé de lui faire passer un message par l’intermédiaire de Carmen, celle-ci a refusé de le transmettre en insistant sur le besoin de souffler qu’éprouve Gabi. Je ne sais pas ce qui a pu causer ça, c’est hyper étrange et je me sens un peu coupable, c’est certain.

Dans mon malheur, la chance fait que le prochain Grand Prix a lieu au Castellet, pas loin de Monaco, je pourrai donc revenir dans les plus brefs délais. J’ai demandé à Arturo de mettre Louis Delétraz dans ma voiture en essais libres pour pouvoir être présent au maximum chez moi et, même si j’ai fait les briefings du jeudi et le trackwalk, le fait d’être congédié des essais libres me permet de gérer un peu mieux la situation. Karl s’occupera des jumeaux au week-end, c’est la seule solution que j’avais sous la main.

Samedi 12 juin 2021, Circuit Paul-Ricard, le Castellet
En arrivant au circuit ce samedi matin, la première personne que je croise, c’est Naïma. Chouette, hein ? Je n’arrive toujours pas à digérer le fait qu’elle ait réussi à se faire embaucher au sein de l’écurie alors qu’elle travaillait dans un restaurant banal de Linz avant de venir ici.

Naïma : Salut Niki. T’as l’air lessivé, ça va ?
Niki : Je dors peu en ce moment, c’est tout.
Naïma : Ah, un problème ?
Niki : Oui, on peut dire ça…
Naïma : Tu peux m’en parler, tu sais, je ne suis pas là pour juger ou quoi que ce soit.
Niki : Ca va aller, merci. Je ne traverse pas une bonne passe et te voir debout en face de moi est tout ce dont je n’ai pas besoin en ce moment. Moins tu me parles, mieux c’est, tu peux comprendre ça ou c’est trop te demander ?
Naïma : Niki, sans rire, parle-moi, je ne te veux aucun mal.
Niki : Tu vas rester plantée là comme une imbécile si je ne te dis rien, c’est ça ?
Naïma : A peu près, oui.
Niki : Je peux te faire virer en un claquement de doigt, je te suggère donc de suivre mes directives et de me laisser seul.
Naïma : Je lâcherai pas, je veux t’aider.
Niki : Gabriella est partie, elle est rentrée en Espagne et elle me laisse les jumeaux sur les bras. C’est chaotique. Contente ?
Naïma : Elle est partie ? Partie partie ?
Niki : Non. Elle a besoin d’un break, c’est tout, calme tes désirs.
Naïma : Comment tu fais, alors ?
Niki : Je fais comme je peux, je sollicite mon meilleur ami, ma soeur, pour m’aider. C’est dur de s’y habituer, mais ça commence à venir, il n’y a que les réveils nocturnes que je supporte mal.
Naïma : Mais, je peux t’aider moi si tu veux !
Niki : Je ne crois pas, non.
Naïma : Mais si ! Tu as besoin de t’entraîner, tu es un athlète, alors avec deux bambins sur les bras j’imagine que tu ne peux pas, ça met en danger ta performance et ta carrière. Je peux faire du babysitting, si tu veux, je ne demande rien en échange. Ca me ferait plaisir, je me sens toujours redevable après ce que je t’ai fait…
Niki : Je...Non. Vraiment, je ne te fais pas confiance, désolé, c’est comme ça. En plus, tu n’as pas d’enfant, tu ne sais pas comment faire, ça ne ferait que compliquer les choses.
Naïma : Bien, dans ce cas je n’ai qu’à venir t’épauler, comme ça j’apprendrai en te regardant, à deux pour deux enfants c’est quand même plus simple…
Niki : On verra, Naïma. C’est gentil de t’être proposée mais, pour l’instant, j’insiste sur une chose : je ne veux pas te voir dans mon champ de vision ni même te savoir à moins de dix mètres de moi.
Naïma : C’est toujours un plaisir de parler avec toi, Niki. J’espère que tu relativiseras et que tu diras oui.

Cette pauvre fille ne lâche jamais l’affaire… Je ne pense pas accepter que cette folle s’occupe de mes enfants mais, à vrai dire, quelles autres options s’offrent à moi ?

PapY_MoLoToV
PapY_MoLoToV
MP
01 avril 2019 à 20:16:57

Je déteste le perso de Naima

Pimpolofist
Pimpolofist
MP
01 avril 2019 à 20:43:16

Niki ce cuck qui va finir par accepter l'aide de Naïma :)

Elektronomia
Elektronomia
MP
02 avril 2019 à 20:52:38

16h45 et 19h, voilà vos deux rendez-vous de demain, direction Le Castellet :cool:

Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 2 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Arnalo
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Fnac Marketplace PC 46.95€ Rakuten PC 46.95€ Amazon PS4 49.58€ Fnac Marketplace PS4 49.58€ Rakuten ONE 49.99€ Fnac Marketplace ONE 53.89€
Marchand
Supports
Prix