CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Soldes
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Etoile Abonnement RSS

Sujet : [TOPIC UNIQUE] Suivi du coronavirus

DébutPage précedente
Page suivanteFin
3dosesBidet
3dosesBidet
MP
21 avril 2022 à 23:15:07

Le 20 avril 2022 à 18:20:05 :

Le 20 avril 2022 à 17:54:38 :

Le 20 avril 2022 à 17:44:19 :

Le 20 avril 2022 à 15:02:55 :

Le 20 avril 2022 à 14:50:01 :

Le 20 avril 2022 à 13:11:48 :

Le 20 avril 2022 à 12:43:02 :

Le 20 avril 2022 à 12:40:31 :

Le 20 avril 2022 à 10:49:31 :

Le 20 avril 2022 à 06:59:14 :
Étude publiée le 15 avril : Suppression immunitaire innée par les vaccinations par ARNm du SRAS-CoV-2 : le rôle des G-quadruplexes, des exosomes et des microARN

Révèle que :

- Les vaccins à ARNm favorisent la synthèse soutenue de la protéine de pointe du SRAS-CoV-2.
- La protéine spike est neurotoxique, et elle entrave les mécanismes de réparation de l'ADN.
- La suppression des réponses à l'interféron de type I entraîne une altération de l'immunité innée.
- Les vaccins à ARNm entraînent potentiellement un risque accru de maladies infectieuses et de cancer.
- L'optimisation des codons donne un ARNm riche en G qui a des effets complexes imprévisibles.

Source : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S027869152200206X

C'est totalement faux cf mes dernières analyses sanguines qui prouvent le contraire :sarcastic:

Et que prouve tes analyses au juste?

Qu'il n'y a pas destruction des défenses immunitaires ni même de VIH suite à la vaccination

C’est ce que dit l’article, que le vaccin donne le virus du VIH?

SIDA : Syndrome d'Immuno-Déficience Acquise. Effectivement, certaines études scientifiques mettent en garde contre la possible survenance d’un SIDA vaccinal. Mais comme pour le virus du VIH, cela ne se fait pas du jour au lendemain.

Après et pour te contredire, l’affaiblissement du système immunitaire est maintenant bien documenté.

Sauf que c'est du flan ce que tu racontes j'ai des analyses sanguines qui prouvent le contraire :ok:

Ce que je raconte? Cette étude a été faite par des scientifiques et relue par les paires. Il y a plusieurs études qui montrent une baisse des anticorps sinon pourquoi les rappels de vaccin?

La plupart des gens infectés par le Covid n’ont que des symptômes légers de rhume. Ça veut dire que les formes sévères (tempête de cytokines) n’existent pas?

Tes analyses sont bonnes et c’est très bien, espérons qu’elles le restent.

Lis tu réellement ce que tu postes car tu insinues que c'est le vaccin qui fait diminuer les défenses immunitaires or c'est faux

C'est ce que dis cette étude et plusieurs autres oui. Et en parlant de lire, l'étude citée ne parle aucunement de VIH !

Sans présumé de sa véracité ou autre (j'attendrai de voir s'il y a des retours sur cette étude par les autres scientifiques, comme c'est déjà arrivé plus d'une fois), il y a une chose qui m'a fait tiquer : La façon dont la conclusion est écrite, en particulier la fin, fait un peu trop partisan et pas assez neutre. Hors, normalement, une conclusion doit être aussi neutre que possible et c'est dans une catégorie "Discussion" que les scientifiques peuvent sortir de la neutralité qui est de rigueur pour donner leur point de vue, et tout en restant très prudent en général (beaucoup de conditionnel + un appel à d'autres études complémentaires est ce qu'on retrouve le plus souvent).

Donc à voir ce que la communauté scientifique dira, mais ça allume quand même quelques signaux d'avertissements chez moi

T'oses te la jouer professeur alors que t'as tort sur absolument tout depuis deux ans :rire:
Que tu nous as partagés XXX études que sont révélées fausses de bout en bout ? :rire:

Putain j'allais sortir une phrase d'Audiard.

RealZakarik
RealZakarik
MP
21 avril 2022 à 23:17:15

Le 21 avril 2022 à 23:15:07 :

Le 20 avril 2022 à 18:20:05 :

Le 20 avril 2022 à 17:54:38 :

Le 20 avril 2022 à 17:44:19 :

Le 20 avril 2022 à 15:02:55 :

Le 20 avril 2022 à 14:50:01 :

Le 20 avril 2022 à 13:11:48 :

Le 20 avril 2022 à 12:43:02 :

Le 20 avril 2022 à 12:40:31 :

Le 20 avril 2022 à 10:49:31 :

Le 20 avril 2022 à 06:59:14 :
Étude publiée le 15 avril : Suppression immunitaire innée par les vaccinations par ARNm du SRAS-CoV-2 : le rôle des G-quadruplexes, des exosomes et des microARN

Révèle que :

- Les vaccins à ARNm favorisent la synthèse soutenue de la protéine de pointe du SRAS-CoV-2.
- La protéine spike est neurotoxique, et elle entrave les mécanismes de réparation de l'ADN.
- La suppression des réponses à l'interféron de type I entraîne une altération de l'immunité innée.
- Les vaccins à ARNm entraînent potentiellement un risque accru de maladies infectieuses et de cancer.
- L'optimisation des codons donne un ARNm riche en G qui a des effets complexes imprévisibles.

Source : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S027869152200206X

C'est totalement faux cf mes dernières analyses sanguines qui prouvent le contraire :sarcastic:

Et que prouve tes analyses au juste?

Qu'il n'y a pas destruction des défenses immunitaires ni même de VIH suite à la vaccination

C’est ce que dit l’article, que le vaccin donne le virus du VIH?

SIDA : Syndrome d'Immuno-Déficience Acquise. Effectivement, certaines études scientifiques mettent en garde contre la possible survenance d’un SIDA vaccinal. Mais comme pour le virus du VIH, cela ne se fait pas du jour au lendemain.

Après et pour te contredire, l’affaiblissement du système immunitaire est maintenant bien documenté.

Sauf que c'est du flan ce que tu racontes j'ai des analyses sanguines qui prouvent le contraire :ok:

Ce que je raconte? Cette étude a été faite par des scientifiques et relue par les paires. Il y a plusieurs études qui montrent une baisse des anticorps sinon pourquoi les rappels de vaccin?

La plupart des gens infectés par le Covid n’ont que des symptômes légers de rhume. Ça veut dire que les formes sévères (tempête de cytokines) n’existent pas?

Tes analyses sont bonnes et c’est très bien, espérons qu’elles le restent.

Lis tu réellement ce que tu postes car tu insinues que c'est le vaccin qui fait diminuer les défenses immunitaires or c'est faux

C'est ce que dis cette étude et plusieurs autres oui. Et en parlant de lire, l'étude citée ne parle aucunement de VIH !

Sans présumé de sa véracité ou autre (j'attendrai de voir s'il y a des retours sur cette étude par les autres scientifiques, comme c'est déjà arrivé plus d'une fois), il y a une chose qui m'a fait tiquer : La façon dont la conclusion est écrite, en particulier la fin, fait un peu trop partisan et pas assez neutre. Hors, normalement, une conclusion doit être aussi neutre que possible et c'est dans une catégorie "Discussion" que les scientifiques peuvent sortir de la neutralité qui est de rigueur pour donner leur point de vue, et tout en restant très prudent en général (beaucoup de conditionnel + un appel à d'autres études complémentaires est ce qu'on retrouve le plus souvent).

Donc à voir ce que la communauté scientifique dira, mais ça allume quand même quelques signaux d'avertissements chez moi

T'oses te la jouer professeur alors que t'as tort sur absolument tout depuis deux ans :rire:
Que tu nous as partagés XXX études que sont révélées fausses de bout en bout ? :rire:

Putain j'allais sortir une phrase d'Audiard.

Sympa de sortir de nul part et de m'agresser comme ça, d'autant plus pour raconter de la merde.
Pour le reste, de quelles études parles-tu ?

Message édité le 21 avril 2022 à 23:17:58 par RealZakarik
3dosesBidet
3dosesBidet
MP
21 avril 2022 à 23:27:22

Toutes celles que t'as posté depuis deux pour défendre la vaccination de masse et les mesures nazitaires.

RealZakarik
RealZakarik
MP
21 avril 2022 à 23:29:17

Le 21 avril 2022 à 23:27:22 :
Toutes celles que t'as posté depuis deux pour défendre la vaccination de masse et les mesures nazitaires.

Et donc ? En quoi se sont elles révélées fausses ?

Attends, laisse moi deviner
"Le vaccin ne fonctionne pas" => Ben si, il fonctionne.
"Le vaccin est plus dangereux que le COVID" => Ben non, toujours pas.

Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
21 avril 2022 à 23:45:09

Le 21 avril 2022 à 23:04:03 :
https://proxy-nyc.hidemyass-freeproxy.com/proxy/fr-fr/aHR0cHM6Ly93d3cuZ2xvYmFscmVzZWFyY2guY2EvZmRhLXBmaXplci1rbmV3LWNvdmlkLXNob3QtY2F1c2VkLWltbXVub3N1cHByZXNzaW9uLzU3Nzc1MTI Le lien original sans passer par un proxy a été bloqué depuis peu par qui ? L’état français ? https://www.globalresearch.ca/fda-pfizer-knew-covid-shot-caused-immunosuppression/5777512 Question vous aussi l’accès est il refusé avec le lien original ? :question:

Cet article ici : https://dailyexpose.uk/2022/04/15/fda-pfizer-knew-covid-jab-causes-immunosuppresion/

Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
22 avril 2022 à 13:31:21

Le Laboratoire national de Galveston (qui se décrit comme "construit grâce à des subventions accordées par l'Institut national [de Fauci] des allergies et des maladies infectieuses ou NIAID") a signé un accord « confidentiel » avec Wuhan pour  "détruire et/ou restituer les fichiers, matériaux et équipements secrets sans aucune sauvegarde" :
https://usrtk.org/biohazards-blog/wuhan-iab-can-delete-data/

Pour rappel le NIH a bien financé les recherches gain de fonction financé par les États-Unis à Wuhan – malgré les démentis de Fauci, qui a menti devant le congrès ce qui est un crime grave ! (Il y a un grand nombre de documents FOIA rendu public)
https://nypost.com/2021/10/21/nih-admits-us-funded-gain-of-function-in-wuhan-despite-faucis-repeated-denials/

Vaxorama
Vaxorama
MP
22 avril 2022 à 13:52:45

Le 21 avril 2022 à 23:29:17 :

Le 21 avril 2022 à 23:27:22 :
Toutes celles que t'as posté depuis deux pour défendre la vaccination de masse et les mesures nazitaires.

Et donc ? En quoi se sont elles révélées fausses ?

Attends, laisse moi deviner
"Le vaccin ne fonctionne pas" => Ben si, il fonctionne.
"Le vaccin est plus dangereux que le COVID" => Ben non, toujours pas.

non il ne fonctionne pas puisqu il n empêche pas d'attraper le covid, ni de le transmettre, ni de faire des formes graves de la maladie, en sus, il entraine des effets délétères sur la santé

Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
23 avril 2022 à 20:19:28

Le Dr Geert Vanden Bossche a mis en garde contre les dommages causés au système immunitaire des vaccinés et les conséquences graves inévitables qui en résulteraient. Selon Vanden Bossche, les « anticorps vaccinaux », qui sont induits par les vaccins COVID-19 actuels, suppriment l'immunité innée et ils « ne peuvent pas  la remplacer » car ils perdent rapidement leur efficacité et ne peuvent pas empêcher l'infection ou la transmission du virus. Ainsi, ces injections expérimentales, contrairement à l'immunité innée, « ne  contribuent pas à l'immunité collective », a-t-il déclaré.
Et puisque les enfants sont protégés de nombreuses maladies par leur immunité innée, dont le COVID-19, sa suppression par ces vaccins les expose à bien d'autres dangers, et "pourrait même conduire à des maladies auto-immunes", a averti l'expert.
https://www.lifesitenews.com/news/renowned-virologist-warns-of-collapse-of-our-health-system-due-to-complications-from-covid-vaccines/

LiliDuRhone
LiliDuRhone
MP
24 avril 2022 à 06:42:37

Le 23 avril 2022 à 20:19:28 :
Le Dr Geert Vanden Bossche a mis en garde contre les dommages causés au système immunitaire des vaccinés et les conséquences graves inévitables qui en résulteraient. Selon Vanden Bossche, les « anticorps vaccinaux », qui sont induits par les vaccins COVID-19 actuels, suppriment l'immunité innée et ils « ne peuvent pas  la remplacer » car ils perdent rapidement leur efficacité et ne peuvent pas empêcher l'infection ou la transmission du virus. Ainsi, ces injections expérimentales, contrairement à l'immunité innée, « ne  contribuent pas à l'immunité collective », a-t-il déclaré.
Et puisque les enfants sont protégés de nombreuses maladies par leur immunité innée, dont le COVID-19, sa suppression par ces vaccins les expose à bien d'autres dangers, et "pourrait même conduire à des maladies auto-immunes", a averti l'expert.
https://www.lifesitenews.com/news/renowned-virologist-warns-of-collapse-of-our-health-system-due-to-complications-from-covid-vaccines/

Stop ta propagande antivax

Ricco947
Ricco947
MP
24 avril 2022 à 08:41:43

En tout cas ma mère a le covid actuellement probablement moi aussi je dois faire un test ce matin, on était malade depuis la semaine dernière avec de la fièvre me concernant. On a tout les deux de la toux (ma mère un peu plus que moi)
Ma mère et moi nous sommes vacciné, je suis désolé mais pour l'avoir eu en 2020 je sens la différence ça ressemble plus aujourd'hui à une grosse bronchite/rhinopharyngite...Bon je surveille ma mère quand même mais elle m'a dit qu'elle va bien pour le moment...

3dosesBidet
3dosesBidet
MP
24 avril 2022 à 09:51:54

SARS-CoV-2 Vaccination and Myocarditis
https://jamanetwork.com/journals/jamacardiology/fullarticle/2791253

C'est alarmant :peur:

][Speciste][
][Speciste][
MP
24 avril 2022 à 11:11:29

Ça explose un peu partout, c'est bien, on ne pourra plus garder longtemps secret ces effets secondaires

Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
24 avril 2022 à 13:39:06

Le 24 avril 2022 à 06:42:37 :

Le 23 avril 2022 à 20:19:28 :
Le Dr Geert Vanden Bossche a mis en garde contre les dommages causés au système immunitaire des vaccinés et les conséquences graves inévitables qui en résulteraient. Selon Vanden Bossche, les « anticorps vaccinaux », qui sont induits par les vaccins COVID-19 actuels, suppriment l'immunité innée et ils « ne peuvent pas  la remplacer » car ils perdent rapidement leur efficacité et ne peuvent pas empêcher l'infection ou la transmission du virus. Ainsi, ces injections expérimentales, contrairement à l'immunité innée, « ne  contribuent pas à l'immunité collective », a-t-il déclaré.
Et puisque les enfants sont protégés de nombreuses maladies par leur immunité innée, dont le COVID-19, sa suppression par ces vaccins les expose à bien d'autres dangers, et "pourrait même conduire à des maladies auto-immunes", a averti l'expert.
https://www.lifesitenews.com/news/renowned-virologist-warns-of-collapse-of-our-health-system-due-to-complications-from-covid-vaccines/

Stop ta propagande antivax

On est dans un forum, merci de respecter la liberté d’expression. Et la science au passage, ce virologue est tout à fait qualifié pour donner son expertise sur la question.

Autant renommé le topic en [PENSÉE UNIQUE] Suivi du coronavirus !

Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
25 avril 2022 à 02:56:45

Les documents de la FOIA révèlent que le tir de Pfizer a provoqué une avalanche de fausses couches et de bébés mort-nés :
https://www.lifesitenews.com/blogs/horrifying-hidden-pfizer-data-show-unborn-babies-newborns-dying/

Parmi les premiers rapports remis par Pfizer figurait une « analyse cumulative des rapports d'événements indésirables post-autorisation » décrivant les événements signalés à Pfizer jusqu'en février 2021. Elle révèle que le géant du médicament a reçu plus de 150 000 rapports d'événements indésirables graves dans les trois mois suivant le déploiement de son vaccin COVID.

Le tableau 6 indique que sur 270 «grossesses uniques» qui ont été exposées au vaccin, «aucun résultat n'a été fourni pour 238 grossesses».

Cela laisse 32 grossesses avec des résultats connus.

Le rapport de Pfizer indique qu'il y a eu 23 avortements spontanés (fausses couches), deux naissances prématurées avec mort néonatale, deux avortements spontanés avec mort intra-utérine, un avortement spontané avec mort néonatale et une grossesse avec une "issue normale". Cela signifie que sur 32 grossesses dont l'issue est connue, 28 ont entraîné la mort du fœtus.

La directrice des Centers for Disease Control and Prevention, le Dr Rochelle Walensky a assuré à plusieurs reprises au public que le jab ne pose aucun risque pour la santé des femmes enceintes ou de leurs bébés.
De même, en août 2021, lorsque Comirnaty a obtenu sa licence, le Dr Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses, a affirmé que le vaccin COVID était sans danger pendant la grossesse.
L'American College of Obstetricians and Gynecologists (ACOG) fait également des déclarations définitives sur la sécurité, affirmant que "la vaccination peut avoir lieu à n'importe quel trimestre, et l'accent devrait être mis sur la réception du vaccin dès que possible afin de maximiser la santé maternelle et fœtale".

Message édité le 25 avril 2022 à 02:57:33 par Spartacus_tres
RealZakarik
RealZakarik
MP
25 avril 2022 à 04:56:43

Le 25 avril 2022 à 02:56:45 :
Les documents de la FOIA révèlent que le tir de Pfizer a provoqué une avalanche de fausses couches et de bébés mort-nés :
https://www.lifesitenews.com/blogs/horrifying-hidden-pfizer-data-show-unborn-babies-newborns-dying/

Parmi les premiers rapports remis par Pfizer figurait une « analyse cumulative des rapports d'événements indésirables post-autorisation » décrivant les événements signalés à Pfizer jusqu'en février 2021. Elle révèle que le géant du médicament a reçu plus de 150 000 rapports d'événements indésirables graves dans les trois mois suivant le déploiement de son vaccin COVID.

Le tableau 6 indique que sur 270 «grossesses uniques» qui ont été exposées au vaccin, «aucun résultat n'a été fourni pour 238 grossesses».

Cela laisse 32 grossesses avec des résultats connus.

Le rapport de Pfizer indique qu'il y a eu 23 avortements spontanés (fausses couches), deux naissances prématurées avec mort néonatale, deux avortements spontanés avec mort intra-utérine, un avortement spontané avec mort néonatale et une grossesse avec une "issue normale". Cela signifie que sur 32 grossesses dont l'issue est connue, 28 ont entraîné la mort du fœtus.

La directrice des Centers for Disease Control and Prevention, le Dr Rochelle Walensky a assuré à plusieurs reprises au public que le jab ne pose aucun risque pour la santé des femmes enceintes ou de leurs bébés.
De même, en août 2021, lorsque Comirnaty a obtenu sa licence, le Dr Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses, a affirmé que le vaccin COVID était sans danger pendant la grossesse.
L'American College of Obstetricians and Gynecologists (ACOG) fait également des déclarations définitives sur la sécurité, affirmant que "la vaccination peut avoir lieu à n'importe quel trimestre, et l'accent devrait être mis sur la réception du vaccin dès que possible afin de maximiser la santé maternelle et fœtale".

Premier biais : ben oui, tu remontes les cas quand ça se passe mal, rarement quand ça se passe bien. Donc une supposition logique est que ça s'est pas trop mal passé pour ceux dont on a pas le résultat.

Il y a environ 15% de grossesses finissant en fausse couche dans le monde. Ça signifie que parmi les 270 grossesse, on pourrait s'attendre à 40 fausses couches, et il n'y en a que 23 dans ces statistiques. Donc, au final, rien qui ne soit statistiquement significatif. J'ai pas cherché pour les autres problème rapporté, mais ma main a coupé que ce doit être pareil.

Pour les 15 %, j'ai vu ça ici :
https://koosh.co/fr_FR/konseils/risque-de-fausse-couche-par-semaine-en-pourcentage-les-statistiques

Message édité le 25 avril 2022 à 04:58:20 par RealZakarik
Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
25 avril 2022 à 06:50:18

Le 25 avril 2022 à 04:56:43 :

Le 25 avril 2022 à 02:56:45 :
Les documents de la FOIA révèlent que le tir de Pfizer a provoqué une avalanche de fausses couches et de bébés mort-nés :
https://www.lifesitenews.com/blogs/horrifying-hidden-pfizer-data-show-unborn-babies-newborns-dying/

Parmi les premiers rapports remis par Pfizer figurait une « analyse cumulative des rapports d'événements indésirables post-autorisation » décrivant les événements signalés à Pfizer jusqu'en février 2021. Elle révèle que le géant du médicament a reçu plus de 150 000 rapports d'événements indésirables graves dans les trois mois suivant le déploiement de son vaccin COVID.

Le tableau 6 indique que sur 270 «grossesses uniques» qui ont été exposées au vaccin, «aucun résultat n'a été fourni pour 238 grossesses».

Cela laisse 32 grossesses avec des résultats connus.

Le rapport de Pfizer indique qu'il y a eu 23 avortements spontanés (fausses couches), deux naissances prématurées avec mort néonatale, deux avortements spontanés avec mort intra-utérine, un avortement spontané avec mort néonatale et une grossesse avec une "issue normale". Cela signifie que sur 32 grossesses dont l'issue est connue, 28 ont entraîné la mort du fœtus.

La directrice des Centers for Disease Control and Prevention, le Dr Rochelle Walensky a assuré à plusieurs reprises au public que le jab ne pose aucun risque pour la santé des femmes enceintes ou de leurs bébés.
De même, en août 2021, lorsque Comirnaty a obtenu sa licence, le Dr Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses, a affirmé que le vaccin COVID était sans danger pendant la grossesse.
L'American College of Obstetricians and Gynecologists (ACOG) fait également des déclarations définitives sur la sécurité, affirmant que "la vaccination peut avoir lieu à n'importe quel trimestre, et l'accent devrait être mis sur la réception du vaccin dès que possible afin de maximiser la santé maternelle et fœtale".

Premier biais : ben oui, tu remontes les cas quand ça se passe mal, rarement quand ça se passe bien. Donc une supposition logique est que ça s'est pas trop mal passé pour ceux dont on a pas le résultat.

Il y a environ 15% de grossesses finissant en fausse couche dans le monde. Ça signifie que parmi les 270 grossesse, on pourrait s'attendre à 40 fausses couches, et il n'y en a que 23 dans ces statistiques. Donc, au final, rien qui ne soit statistiquement significatif. J'ai pas cherché pour les autres problème rapporté, mais ma main a coupé que ce doit être pareil.

Pour les 15 %, j'ai vu ça ici :
https://koosh.co/fr_FR/konseils/risque-de-fausse-couche-par-semaine-en-pourcentage-les-statistiques

C’est logique.

Cependant, il y a une ambiguïté dans le langage utilisé.

Dans le rapport : "Les issues de grossesse pour les 270 grossesses ont été rapportées comme suit : avortement spontané (23),
en attente d'une issue (5), naissance prématurée avec décès néonatal, avortement spontané avec
intra-utérin (2 chacun), avortement spontané avec décès néonatal et issue normale (1 chacun).
chacun). Aucune issue n'a été fournie pour 238 grossesses". Il y a donc 1 issue normale, 5 en attente et aucune issue rapportée pour 238 grossesses. C’est très différent.

RealZakarik
RealZakarik
MP
25 avril 2022 à 07:24:44

Le 25 avril 2022 à 06:50:18 :

Le 25 avril 2022 à 04:56:43 :

Le 25 avril 2022 à 02:56:45 :
Les documents de la FOIA révèlent que le tir de Pfizer a provoqué une avalanche de fausses couches et de bébés mort-nés :
https://www.lifesitenews.com/blogs/horrifying-hidden-pfizer-data-show-unborn-babies-newborns-dying/

Parmi les premiers rapports remis par Pfizer figurait une « analyse cumulative des rapports d'événements indésirables post-autorisation » décrivant les événements signalés à Pfizer jusqu'en février 2021. Elle révèle que le géant du médicament a reçu plus de 150 000 rapports d'événements indésirables graves dans les trois mois suivant le déploiement de son vaccin COVID.

Le tableau 6 indique que sur 270 «grossesses uniques» qui ont été exposées au vaccin, «aucun résultat n'a été fourni pour 238 grossesses».

Cela laisse 32 grossesses avec des résultats connus.

Le rapport de Pfizer indique qu'il y a eu 23 avortements spontanés (fausses couches), deux naissances prématurées avec mort néonatale, deux avortements spontanés avec mort intra-utérine, un avortement spontané avec mort néonatale et une grossesse avec une "issue normale". Cela signifie que sur 32 grossesses dont l'issue est connue, 28 ont entraîné la mort du fœtus.

La directrice des Centers for Disease Control and Prevention, le Dr Rochelle Walensky a assuré à plusieurs reprises au public que le jab ne pose aucun risque pour la santé des femmes enceintes ou de leurs bébés.
De même, en août 2021, lorsque Comirnaty a obtenu sa licence, le Dr Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses, a affirmé que le vaccin COVID était sans danger pendant la grossesse.
L'American College of Obstetricians and Gynecologists (ACOG) fait également des déclarations définitives sur la sécurité, affirmant que "la vaccination peut avoir lieu à n'importe quel trimestre, et l'accent devrait être mis sur la réception du vaccin dès que possible afin de maximiser la santé maternelle et fœtale".

Premier biais : ben oui, tu remontes les cas quand ça se passe mal, rarement quand ça se passe bien. Donc une supposition logique est que ça s'est pas trop mal passé pour ceux dont on a pas le résultat.

Il y a environ 15% de grossesses finissant en fausse couche dans le monde. Ça signifie que parmi les 270 grossesse, on pourrait s'attendre à 40 fausses couches, et il n'y en a que 23 dans ces statistiques. Donc, au final, rien qui ne soit statistiquement significatif. J'ai pas cherché pour les autres problème rapporté, mais ma main a coupé que ce doit être pareil.

Pour les 15 %, j'ai vu ça ici :
https://koosh.co/fr_FR/konseils/risque-de-fausse-couche-par-semaine-en-pourcentage-les-statistiques

C’est logique.

Cependant, il y a une ambiguïté dans le langage utilisé.

Dans le rapport : "Les issues de grossesse pour les 270 grossesses ont été rapportées comme suit : avortement spontané (23),
en attente d'une issue (5), naissance prématurée avec décès néonatal, avortement spontané avec
intra-utérin (2 chacun), avortement spontané avec décès néonatal et issue normale (1 chacun).
chacun). Aucune issue n'a été fournie pour 238 grossesses". Il y a donc 1 issue normale, 5 en attente et aucune issue rapportée pour 238 grossesses. C’est très différent.

Effectivement, aucune issue fournie pour 238 grossesses, et comme je l'ai dis, les problèmes remontent bien plus facilement que l'absence de problème.

RealZakarik
RealZakarik
MP
25 avril 2022 à 07:33:43

J'ajouterai aussi que la méthodologie derrière le rapport est plutôt simple : C'est basé sur les déclarations volontaires. Ce qui explique que lorsque tout se passe bien, bien souvent, il n'y a pas d'informations.

Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
25 avril 2022 à 09:54:50

Le 25 avril 2022 à 07:24:44 :

Le 25 avril 2022 à 06:50:18 :

Le 25 avril 2022 à 04:56:43 :

Le 25 avril 2022 à 02:56:45 :
Les documents de la FOIA révèlent que le tir de Pfizer a provoqué une avalanche de fausses couches et de bébés mort-nés :
https://www.lifesitenews.com/blogs/horrifying-hidden-pfizer-data-show-unborn-babies-newborns-dying/

Parmi les premiers rapports remis par Pfizer figurait une « analyse cumulative des rapports d'événements indésirables post-autorisation » décrivant les événements signalés à Pfizer jusqu'en février 2021. Elle révèle que le géant du médicament a reçu plus de 150 000 rapports d'événements indésirables graves dans les trois mois suivant le déploiement de son vaccin COVID.

Le tableau 6 indique que sur 270 «grossesses uniques» qui ont été exposées au vaccin, «aucun résultat n'a été fourni pour 238 grossesses».

Cela laisse 32 grossesses avec des résultats connus.

Le rapport de Pfizer indique qu'il y a eu 23 avortements spontanés (fausses couches), deux naissances prématurées avec mort néonatale, deux avortements spontanés avec mort intra-utérine, un avortement spontané avec mort néonatale et une grossesse avec une "issue normale". Cela signifie que sur 32 grossesses dont l'issue est connue, 28 ont entraîné la mort du fœtus.

La directrice des Centers for Disease Control and Prevention, le Dr Rochelle Walensky a assuré à plusieurs reprises au public que le jab ne pose aucun risque pour la santé des femmes enceintes ou de leurs bébés.
De même, en août 2021, lorsque Comirnaty a obtenu sa licence, le Dr Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses, a affirmé que le vaccin COVID était sans danger pendant la grossesse.
L'American College of Obstetricians and Gynecologists (ACOG) fait également des déclarations définitives sur la sécurité, affirmant que "la vaccination peut avoir lieu à n'importe quel trimestre, et l'accent devrait être mis sur la réception du vaccin dès que possible afin de maximiser la santé maternelle et fœtale".

Premier biais : ben oui, tu remontes les cas quand ça se passe mal, rarement quand ça se passe bien. Donc une supposition logique est que ça s'est pas trop mal passé pour ceux dont on a pas le résultat.

Il y a environ 15% de grossesses finissant en fausse couche dans le monde. Ça signifie que parmi les 270 grossesse, on pourrait s'attendre à 40 fausses couches, et il n'y en a que 23 dans ces statistiques. Donc, au final, rien qui ne soit statistiquement significatif. J'ai pas cherché pour les autres problème rapporté, mais ma main a coupé que ce doit être pareil.

Pour les 15 %, j'ai vu ça ici :
https://koosh.co/fr_FR/konseils/risque-de-fausse-couche-par-semaine-en-pourcentage-les-statistiques

C’est logique.

Cependant, il y a une ambiguïté dans le langage utilisé.

Dans le rapport : "Les issues de grossesse pour les 270 grossesses ont été rapportées comme suit : avortement spontané (23),
en attente d'une issue (5), naissance prématurée avec décès néonatal, avortement spontané avec
intra-utérin (2 chacun), avortement spontané avec décès néonatal et issue normale (1 chacun).
chacun). Aucune issue n'a été fournie pour 238 grossesses". Il y a donc 1 issue normale, 5 en attente et aucune issue rapportée pour 238 grossesses. C’est très différent.

Effectivement, aucune issue fournie pour 238 grossesses, et comme je l'ai dis, les problèmes remontent bien plus facilement que l'absence de problème.

C'est possible mais c’est une supposition. Le fait est que sur 32 grossesses avec issues, il y eu 28 décès. La conclusion du rapport est donc ambiguë.

Par ailleurs la suite de l’article est intéressant. Il y 2 études citée :

La première sur les risques d’une infection au Covid pendant la grossesse. Cette étude est bourrée de biais et n’est pas très concluante. Il semble y avoir une mortinaissance supérieure pendant la vague Delta (début de la vaccination) mais le statut vaccinal n’a pas pu être vérifié (sans blague). L’étude mentionne une augmentation de la mortinaissance pendant la première vague de 2020 mais dit juste après : "Dans une analyse précédente des données PHD-SR, comparant les femmes avec et sans COVID-19 documentées lors de l'hospitalisation à l'accouchement de mars à septembre 2020, le risque de mortinaissance n'a pas augmenté de manière significative après ajustement pour les facteurs de confusion". La mortinaissance passe ensuite à 2,70 % mais la discussion se conclue sur une liste de facteurs de confusion.
https://www.cdc.gov/mmwr/mwr/volumes/70/wr/mm7047e1.htm

La deuxième est plus intéressante : https://www.nejm.org/doi/doi/full/10.1056/NEJMoa2104983
Cette étude a reçue une correction majeure (https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMx210016?query=recirc_curatedRelated_article)

Mentionné dans l'article : Initialement, l'étude a été publiée avec le tableau 4 montrant "l'avortement spontané" après la vaccination. Les auteurs ont affirmé que 104 pertes de grossesse divisées par 827 grossesses ont entraîné un taux de perte de grossesse de 12,6 %, ce qui se situe dans une fourchette normale. Cependant, comme Deanna McLeod, analyste professionnelle des données sur le cancer de Kaleidoscope Strategic Inc. à Toronto, et ses collègues l'ont souligné dans une lettre au NEJM , dans le petit texte sous le tableau figurait une déclaration selon laquelle « un total de 700 participants ont reçu leur première dose éligible au troisième trimestre. Étant donné que la définition de l'avortement spontané se rapporte à la perte de grossesse à moins de 20 semaines de gestation, cela signifiait que 700 femmes n'appartenaient pas au dénominateur parce qu'au moment où elles ont été vaccinées, elles avaient déjà dépassé le point de pouvoir avoirun avortement spontané. Ainsi, bien lu, la fraction est passée de 104/827 à 104/127 (81,9%). Par conséquent, un taux de perte de grossesse de 82% pour les grossesses du premier trimestre.

Dans cette étude (Preprint) : https://www.researchsquarquare.com/article/rs-798175/v1
Cette étude considère donc comme avortement spontané comme une perte de grossesse entre six et 20 semaines, excluant ainsi toutes les pertes au cours des cinq premières semaines (lorsque 90% des avortements spontanés se produisent). Autrement dit les avortements spontanés avant 6 semaines ne sont pas comptés?

Aussi dans l’étude : "Bien qu'il n'y ait aucune raison biologique impérieuse de s'attendre à ce que la vaccination par ARNm COVID-19 (soit avant la conception, soit pendant la grossesse) présente un risque pour la grossesse". C’est très péremptoire comme affirmation surtout pour une technologie vaccinale totalement nouvelle !

Très scientifique !

Myrmic
Myrmic
MP
25 avril 2022 à 09:56:55

Bon maintenant que Macron est réélu la Covid-19 va pouvoir revenir de vacances. :oui:

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
La vidéo du moment