CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Etoile Abonnement RSS

Sujet : [TOPIC UNIQUE] Suivi du coronavirus

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
30 avril 2022 à 15:22:52

Le 30 avril 2022 à 15:15:54 :
@Spartacus_tres
Du coup tu demandes à tes partenaires si elles/ils sont vacciné(e)s avant d'aller "plus loin" ?
Sachant que 80% de la population est vaccinée ça réduit le "champ des possibles" :hap:

C’est vrai, c’est problématique. Et je suis d’un naturel un peu hypocondriaque. Je sais c’est très ironique.

OzbegKhan37n
OzbegKhan37n
MP
30 avril 2022 à 15:42:09

Le 30 avril 2022 à 15:18:54 :

Le 30 avril 2022 à 15:15:54 :
@Spartacus_tres
Du coup tu demandes à tes partenaires si elles/ils sont vacciné(e)s avant d'aller "plus loin" ?
Sachant que 80% de la population est vaccinée ça réduit le "champ des possibles" :hap:

Faut voir le bon côté des choses.
Ca en fait plus pour nous. :rire:

Je trouve ta remarque très sexiste et misogyne mon cher RealZakarik, tu parles des femmes comme d'un paquet de bonbons. C'est limite limite.

Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
01 mai 2022 à 13:15:08

La Cour de justice administrative de Sicile a déclaré que tout décès dû au vaccin suffit à rendre le mandat complètement illégal en Italie. L'arrêt transmet la décision à la Cour constitutionnelle, qui devra maintenant statuer sur la question.
https://newspunch.com/italian-court-rules-vaccine-mandates-unconstitutional-fatal-side-effects-too-risky/

Pseudo supprimé
01 mai 2022 à 14:10:44

Quand je vois les vieux vaccins fonctionnels depuis des décennies (genre coqueluche, hépatite b etc) au niveau des effets secondaires c'est de la rigolade au meme titre qu'un paracétamol.. mais ceux qui COVID waa la folie furieuse. Sacré avancée de la science quand meme :rire: Heureusement que j'ai fais juste une dose, a cause de la pression sociale et tout quoi mais selected car le poison va s'accrocher aux organes indéfiniement :(

MandrinLouis
MandrinLouis
MP
01 mai 2022 à 14:34:44

Le 30 avril 2022 à 15:12:36 :

Quoi qu’il en soit je pense que le fait d’être contaminé par un vacciné est moins grave que de s’injecter ce produit. Ton ADN restera tiens et ton corps a des défenses pour se protéger. Maintenant, en ce qui me concerne, je resterai très méfiant.

c'est ce que je disais à propos de nos enfants humains sains, qui devront rester avec des humains sains et ne pas mélanger leur adn avec celui d'enfants vax ou conçus post vax covid par leurs parents vax

ça peut paraître extrémiste et totalement fou mais c'est une question qui sera légitime dans l'avenir je pense.

pas de troll ici, juste des interrogations sur ce que le vax covid engendrera dans le futur après avoir touché le noyau cellulaire

RealZakarik
RealZakarik
MP
01 mai 2022 à 14:42:01

Le 01 mai 2022 à 14:34:44 :

Le 30 avril 2022 à 15:12:36 :

Quoi qu’il en soit je pense que le fait d’être contaminé par un vacciné est moins grave que de s’injecter ce produit. Ton ADN restera tiens et ton corps a des défenses pour se protéger. Maintenant, en ce qui me concerne, je resterai très méfiant.

c'est ce que je disais à propos de nos enfants humains sains, qui devront rester avec des humains sains et ne pas mélanger leur adn avec celui d'enfants vax ou conçus post vax covid par leurs parents vax

ça peut paraître extrémiste et totalement fou mais c'est une question qui sera légitime dans l'avenir je pense.

pas de troll ici, juste des interrogations sur ce que le vax covid engendrera dans le futur après avoir touché le noyau cellulaire

Du coup, je préconise la Corée du Nord. Ca me semble pas mal : Pas de vaccins la-bas.
Vous y déménagez quand ?

crazypat
crazypat
MP
01 mai 2022 à 14:46:53

Le 01 mai 2022 à 14:34:44 MandrinLouis a écrit :

Le 30 avril 2022 à 15:12:36 :

Quoi qu’il en soit je pense que le fait d’être contaminé par un vacciné est moins grave que de s’injecter ce produit. Ton ADN restera tiens et ton corps a des défenses pour se protéger. Maintenant, en ce qui me concerne, je resterai très méfiant.

c'est ce que je disais à propos de nos enfants humains sains, qui devront rester avec des humains sains et ne pas mélanger leur adn avec celui d'enfants vax ou conçus post vax covid par leurs parents vax

ça peut paraître extrémiste et totalement fou mais c'est une question qui sera légitime dans l'avenir je pense.

pas de troll ici, juste des interrogations sur ce que le vax covid engendrera dans le futur après avoir touché le noyau cellulaire

Donc si on pousse ton raisonnement jusqu'au bout, écoles séparées, adultes séparés, travail séparé, procréation surveillée...Un pass pour justifier de son "état"...Les "sang pur" vs les "vaccinés"...Curieux, ça me rappelle quelque chose...

Message édité le 01 mai 2022 à 14:47:45 par crazypat
Pseudo supprimé
01 mai 2022 à 14:51:23

Euh vous savez qu'en dehors du vaccin (et encore rien n'est prouvée!) que pleins de trucs industriels que vous utilisez ou bouffer peuvent se combiner a l'adn comme le sel d'aluminium ou certains pesticides? J'ai le cul entre les deux chaises au niveau de l'interet de la vaccination mais bordel ce dialogue de lunatiques, a moins que vous troller :rire:

Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
01 mai 2022 à 16:21:45

Le 01 mai 2022 à 14:46:53 :

Le 01 mai 2022 à 14:34:44 MandrinLouis a écrit :

Le 30 avril 2022 à 15:12:36 :

Quoi qu’il en soit je pense que le fait d’être contaminé par un vacciné est moins grave que de s’injecter ce produit. Ton ADN restera tiens et ton corps a des défenses pour se protéger. Maintenant, en ce qui me concerne, je resterai très méfiant.

c'est ce que je disais à propos de nos enfants humains sains, qui devront rester avec des humains sains et ne pas mélanger leur adn avec celui d'enfants vax ou conçus post vax covid par leurs parents vax

ça peut paraître extrémiste et totalement fou mais c'est une question qui sera légitime dans l'avenir je pense.

pas de troll ici, juste des interrogations sur ce que le vax covid engendrera dans le futur après avoir touché le noyau cellulaire

Donc si on pousse ton raisonnement jusqu'au bout, écoles séparées, adultes séparés, travail séparé, procréation surveillée...Un pass pour justifier de son "état"...Les "sang pur" vs les "vaccinés"...Curieux, ça me rappelle quelque chose...

Règlement sanitaire international (2005) : https://www.who.int/ihr/ppublications/9789241580496/en/
194 États dans le monde ont ratifié le Règlement sanitaire international (RSI – 2005) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Ce règlement prévoit : « En cas de crise sanitaire majeure, tous les États membres s’engagent à respecter toutes les consignes émanent du Conseil mondial et à faire en sorte que toutes ces consignes priment sur les lois et les codes juridiques des États

L’OMS est sur le point de mettre en place le nouveau Traité international sur la prévention des pandémies qui élargira le traité de 2005. C’est pourquoi beaucoup de pays qui ont signés ce traité ont confinés leurs populations alors que les directives nationales en cas de pandémie ont étés ignorés. Ce nouveau traité donne à l'OMS la priorité et le pouvoir sur les constitutions nationales des pays en cas de catastrophe naturelle ou de pandémie. Cela permettrait à ce que les directives de l'OMS soient obligatoires pour les pays signataires.

En cas de nouvelle "pandémie" la vie d’avant sera de nouveau mise à l’arrêt. Il y a une dizaine d'années, l’OMS a changé la définition de pandémie en supprimant la mortalité des conditions nécessaires. Ce qui veut dire que l’OMS aura tout pouvoir sur les nations peut importe la gravité de l’épidémie.

L’OMS (organisme raffilié à l’ONU) est financé en grande partie par Bill Gates.

D’énormes "camp de quarantaine" ont été construits au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne, au Canada, en Nouvelle Zélande et en Australie par exemple. L’Australie a utilisé ces camps pour lutter contre le Covid (pays qui parle ouvertement à la TV de se soumettre au Nouvel Ordre Mondial).

Qu’adviendra-t-il des personnes qui refuseront de se plier aux exigences de l’OMS? Le thème même du transhumaniste est très glissant en terme d'éthique. La véritable question est qui sera contraint dans le futur?

MandrinLouis n’a pas tord dans le sens ou on est à la vieille d’un changement majeur dans notre histoire et celui de l’humanité. Celui de la manipulation de la génétique humaine. Pour un monde meilleur?

MandrinLouis
MandrinLouis
MP
01 mai 2022 à 16:50:45

Le 01 mai 2022 à 14:42:01 :

Le 01 mai 2022 à 14:34:44 :

Le 30 avril 2022 à 15:12:36 :

Quoi qu’il en soit je pense que le fait d’être contaminé par un vacciné est moins grave que de s’injecter ce produit. Ton ADN restera tiens et ton corps a des défenses pour se protéger. Maintenant, en ce qui me concerne, je resterai très méfiant.

c'est ce que je disais à propos de nos enfants humains sains, qui devront rester avec des humains sains et ne pas mélanger leur adn avec celui d'enfants vax ou conçus post vax covid par leurs parents vax

ça peut paraître extrémiste et totalement fou mais c'est une question qui sera légitime dans l'avenir je pense.

pas de troll ici, juste des interrogations sur ce que le vax covid engendrera dans le futur après avoir touché le noyau cellulaire

Du coup, je préconise la Corée du Nord. Ca me semble pas mal : Pas de vaccins la-bas.
Vous y déménagez quand ?

c'est pas là bas que j irai :cimer: mais je ne laisserai pas les autorités corrompues faire du mal à mes enfants

RealZakarik
RealZakarik
MP
01 mai 2022 à 17:09:18

Le 01 mai 2022 à 16:21:45 :

Le 01 mai 2022 à 14:46:53 :

Le 01 mai 2022 à 14:34:44 MandrinLouis a écrit :

Le 30 avril 2022 à 15:12:36 :

Quoi qu’il en soit je pense que le fait d’être contaminé par un vacciné est moins grave que de s’injecter ce produit. Ton ADN restera tiens et ton corps a des défenses pour se protéger. Maintenant, en ce qui me concerne, je resterai très méfiant.

c'est ce que je disais à propos de nos enfants humains sains, qui devront rester avec des humains sains et ne pas mélanger leur adn avec celui d'enfants vax ou conçus post vax covid par leurs parents vax

ça peut paraître extrémiste et totalement fou mais c'est une question qui sera légitime dans l'avenir je pense.

pas de troll ici, juste des interrogations sur ce que le vax covid engendrera dans le futur après avoir touché le noyau cellulaire

Donc si on pousse ton raisonnement jusqu'au bout, écoles séparées, adultes séparés, travail séparé, procréation surveillée...Un pass pour justifier de son "état"...Les "sang pur" vs les "vaccinés"...Curieux, ça me rappelle quelque chose...

Règlement sanitaire international (2005) : https://www.who.int/ihr/ppublications/9789241580496/en/
194 États dans le monde ont ratifié le Règlement sanitaire international (RSI – 2005) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Ce règlement prévoit : « En cas de crise sanitaire majeure, tous les États membres s’engagent à respecter toutes les consignes émanent du Conseil mondial et à faire en sorte que toutes ces consignes priment sur les lois et les codes juridiques des États

L’OMS est sur le point de mettre en place le nouveau Traité international sur la prévention des pandémies qui élargira le traité de 2005. C’est pourquoi beaucoup de pays qui ont signés ce traité ont confinés leurs populations alors que les directives nationales en cas de pandémie ont étés ignorés. Ce nouveau traité donne à l'OMS la priorité et le pouvoir sur les constitutions nationales des pays en cas de catastrophe naturelle ou de pandémie. Cela permettrait à ce que les directives de l'OMS soient obligatoires pour les pays signataires.

En cas de nouvelle "pandémie" la vie d’avant sera de nouveau mise à l’arrêt. Il y a une dizaine d'années, l’OMS a changé la définition de pandémie en supprimant la mortalité des conditions nécessaires. Ce qui veut dire que l’OMS aura tout pouvoir sur les nations peut importe la gravité de l’épidémie.

L’OMS (organisme raffilié à l’ONU) est financé en grande partie par Bill Gates.

D’énormes "camp de quarantaine" ont été construits au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne, au Canada, en Nouvelle Zélande et en Australie par exemple. L’Australie a utilisé ces camps pour lutter contre le Covid (pays qui parle ouvertement à la TV de se soumettre au Nouvel Ordre Mondial).

Qu’adviendra-t-il des personnes qui refuseront de se plier aux exigences de l’OMS? Le thème même du transhumaniste est très glissant en terme d'éthique. La véritable question est qui sera contraint dans le futur?

MandrinLouis n’a pas tord dans le sens ou on est à la vieille d’un changement majeur dans notre histoire et celui de l’humanité. Celui de la manipulation de la génétique humaine. Pour un monde meilleur?

Que viens faire le transhumanisme la-dedans, au juste ?

MandrinLouis
MandrinLouis
MP
01 mai 2022 à 17:35:22

les gens qui défendent la vax covid sont les mêmes dont notre futur ministre de la santé :cute:

Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
01 mai 2022 à 18:37:58

Le 01 mai 2022 à 17:09:18 :

Le 01 mai 2022 à 16:21:45 :

Le 01 mai 2022 à 14:46:53 :

Le 01 mai 2022 à 14:34:44 MandrinLouis a écrit :

Le 30 avril 2022 à 15:12:36 :

Quoi qu’il en soit je pense que le fait d’être contaminé par un vacciné est moins grave que de s’injecter ce produit. Ton ADN restera tiens et ton corps a des défenses pour se protéger. Maintenant, en ce qui me concerne, je resterai très méfiant.

c'est ce que je disais à propos de nos enfants humains sains, qui devront rester avec des humains sains et ne pas mélanger leur adn avec celui d'enfants vax ou conçus post vax covid par leurs parents vax

ça peut paraître extrémiste et totalement fou mais c'est une question qui sera légitime dans l'avenir je pense.

pas de troll ici, juste des interrogations sur ce que le vax covid engendrera dans le futur après avoir touché le noyau cellulaire

Donc si on pousse ton raisonnement jusqu'au bout, écoles séparées, adultes séparés, travail séparé, procréation surveillée...Un pass pour justifier de son "état"...Les "sang pur" vs les "vaccinés"...Curieux, ça me rappelle quelque chose...

Règlement sanitaire international (2005) : https://www.who.int/ihr/ppublications/9789241580496/en/
194 États dans le monde ont ratifié le Règlement sanitaire international (RSI – 2005) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Ce règlement prévoit : « En cas de crise sanitaire majeure, tous les États membres s’engagent à respecter toutes les consignes émanent du Conseil mondial et à faire en sorte que toutes ces consignes priment sur les lois et les codes juridiques des États

L’OMS est sur le point de mettre en place le nouveau Traité international sur la prévention des pandémies qui élargira le traité de 2005. C’est pourquoi beaucoup de pays qui ont signés ce traité ont confinés leurs populations alors que les directives nationales en cas de pandémie ont étés ignorés. Ce nouveau traité donne à l'OMS la priorité et le pouvoir sur les constitutions nationales des pays en cas de catastrophe naturelle ou de pandémie. Cela permettrait à ce que les directives de l'OMS soient obligatoires pour les pays signataires.

En cas de nouvelle "pandémie" la vie d’avant sera de nouveau mise à l’arrêt. Il y a une dizaine d'années, l’OMS a changé la définition de pandémie en supprimant la mortalité des conditions nécessaires. Ce qui veut dire que l’OMS aura tout pouvoir sur les nations peut importe la gravité de l’épidémie.

L’OMS (organisme raffilié à l’ONU) est financé en grande partie par Bill Gates.

D’énormes "camp de quarantaine" ont été construits au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne, au Canada, en Nouvelle Zélande et en Australie par exemple. L’Australie a utilisé ces camps pour lutter contre le Covid (pays qui parle ouvertement à la TV de se soumettre au Nouvel Ordre Mondial).

Qu’adviendra-t-il des personnes qui refuseront de se plier aux exigences de l’OMS? Le thème même du transhumaniste est très glissant en terme d'éthique. La véritable question est qui sera contraint dans le futur?

MandrinLouis n’a pas tord dans le sens ou on est à la vieille d’un changement majeur dans notre histoire et celui de l’humanité. Celui de la manipulation de la génétique humaine. Pour un monde meilleur?

Que viens faire le transhumanisme la-dedans, au juste ?

Le thérapie génique est une porte d’entrée au transhumanisme. Et un rêve des mondialistes. Il y a beaucoup de programmes en cours en ce sens comme Wellcome Leap (DARPA). Sans parler des interfaces cerveau machine, l’internet des corps etc. C’est tout le programme de la fameuse 4e révolution industrielle et l’horizon 2030 du WEF. Tout est en train de se jouer en cet instant.

Ce nouveau traité est un prise de pouvoir totalitaire. Et la suite ? Le changement climatique et le rationnement pour lutter contre les pénuries ? Le crédit social et la fin de la monnaie physique ?

En plus de ce qui se passe en Ukraine et les pénuries qui en découlent, des dizaines d'usines de transformation alimentaire détruites dans des incendies et des accidents au cours des dernières semaines sont à signaler aux États-Unis. Il y a la fameuse épidémie de grippe aviaire aux États-Unis et le confinement à Shanghai où des entrepôts entiers de nourriture sont détruits pour de soi disant contaminations de Covid-19. Dans les 2 cas, de simples tests PCR suffisent pour détruire les stocks de nourriture.

Biden a averti d’une crise alimentaire éminente à venir. Le PDG de Goya Foods, Bob Unanue, a lancé un avertissement similaire : « Nous sommes au bord du précipice d’une crise alimentaire mondiale ». Le président de la Fondation Rockefeller, Rajiv Shah, a déclaré qu’une "crise alimentaire massive et immédiate" se profile à l'horizon qui pourrait commencer "dans les 6 prochains mois". La fondation insiste sur la nécessité de réinitialiser l'approvisionnement alimentaire mondial à un approvisionnement plus durable. La fondation a étroitement aligné ses vues sur le Forum économique mondial (WEF), plaidant pour une "réinitialisation mondiale". 

L'Indonésie interdit les exportations d'huiles comestibles (c'est-à-dire l'huile de palme) et l’Argentine suspend toutes ses exportations de soja.

Tout cela ressemble fort à a une prophétie auto-réalisée. Ça me rappelle quelque chose.

Un bond vers la destruction de l’humanité (Whitney Webb) - à propos de Wellcome Leap: https://unlimitedhangout.com/2021/06/investigative-reports/a-leap-toward-humanitys-destruction/
https://wellcomeleap.org/

Message édité le 01 mai 2022 à 18:41:23 par Spartacus_tres
RealZakarik
RealZakarik
MP
01 mai 2022 à 18:54:47

Le 01 mai 2022 à 18:37:58 :

Le 01 mai 2022 à 17:09:18 :

Le 01 mai 2022 à 16:21:45 :

Le 01 mai 2022 à 14:46:53 :

Le 01 mai 2022 à 14:34:44 MandrinLouis a écrit :

Le 30 avril 2022 à 15:12:36 :

Quoi qu’il en soit je pense que le fait d’être contaminé par un vacciné est moins grave que de s’injecter ce produit. Ton ADN restera tiens et ton corps a des défenses pour se protéger. Maintenant, en ce qui me concerne, je resterai très méfiant.

c'est ce que je disais à propos de nos enfants humains sains, qui devront rester avec des humains sains et ne pas mélanger leur adn avec celui d'enfants vax ou conçus post vax covid par leurs parents vax

ça peut paraître extrémiste et totalement fou mais c'est une question qui sera légitime dans l'avenir je pense.

pas de troll ici, juste des interrogations sur ce que le vax covid engendrera dans le futur après avoir touché le noyau cellulaire

Donc si on pousse ton raisonnement jusqu'au bout, écoles séparées, adultes séparés, travail séparé, procréation surveillée...Un pass pour justifier de son "état"...Les "sang pur" vs les "vaccinés"...Curieux, ça me rappelle quelque chose...

Règlement sanitaire international (2005) : https://www.who.int/ihr/ppublications/9789241580496/en/
194 États dans le monde ont ratifié le Règlement sanitaire international (RSI – 2005) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Ce règlement prévoit : « En cas de crise sanitaire majeure, tous les États membres s’engagent à respecter toutes les consignes émanent du Conseil mondial et à faire en sorte que toutes ces consignes priment sur les lois et les codes juridiques des États

L’OMS est sur le point de mettre en place le nouveau Traité international sur la prévention des pandémies qui élargira le traité de 2005. C’est pourquoi beaucoup de pays qui ont signés ce traité ont confinés leurs populations alors que les directives nationales en cas de pandémie ont étés ignorés. Ce nouveau traité donne à l'OMS la priorité et le pouvoir sur les constitutions nationales des pays en cas de catastrophe naturelle ou de pandémie. Cela permettrait à ce que les directives de l'OMS soient obligatoires pour les pays signataires.

En cas de nouvelle "pandémie" la vie d’avant sera de nouveau mise à l’arrêt. Il y a une dizaine d'années, l’OMS a changé la définition de pandémie en supprimant la mortalité des conditions nécessaires. Ce qui veut dire que l’OMS aura tout pouvoir sur les nations peut importe la gravité de l’épidémie.

L’OMS (organisme raffilié à l’ONU) est financé en grande partie par Bill Gates.

D’énormes "camp de quarantaine" ont été construits au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne, au Canada, en Nouvelle Zélande et en Australie par exemple. L’Australie a utilisé ces camps pour lutter contre le Covid (pays qui parle ouvertement à la TV de se soumettre au Nouvel Ordre Mondial).

Qu’adviendra-t-il des personnes qui refuseront de se plier aux exigences de l’OMS? Le thème même du transhumaniste est très glissant en terme d'éthique. La véritable question est qui sera contraint dans le futur?

MandrinLouis n’a pas tord dans le sens ou on est à la vieille d’un changement majeur dans notre histoire et celui de l’humanité. Celui de la manipulation de la génétique humaine. Pour un monde meilleur?

Que viens faire le transhumanisme la-dedans, au juste ?

Le thérapie génique est une porte d’entrée au transhumanisme. Et un rêve des mondialistes. Il y a beaucoup de programmes en cours en ce sens comme Wellcome Leap (DARPA). Sans parler des interfaces cerveau machine, l’internet des corps etc. C’est tout le programme de la fameuse 4e révolution industrielle et l’horizon 2030 du WEF. Tout est en train de se jouer en cet instant.

Donc tu es bien hors sujet.
Ce n'est toujours pas une thérapie génique, et il n'est toujours pas question de transhumanisme ici.

Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
01 mai 2022 à 19:10:43

Le 01 mai 2022 à 18:54:47 :

Le 01 mai 2022 à 18:37:58 :

Le 01 mai 2022 à 17:09:18 :

Le 01 mai 2022 à 16:21:45 :

Le 01 mai 2022 à 14:46:53 :

Le 01 mai 2022 à 14:34:44 MandrinLouis a écrit :

Le 30 avril 2022 à 15:12:36 :

Quoi qu’il en soit je pense que le fait d’être contaminé par un vacciné est moins grave que de s’injecter ce produit. Ton ADN restera tiens et ton corps a des défenses pour se protéger. Maintenant, en ce qui me concerne, je resterai très méfiant.

c'est ce que je disais à propos de nos enfants humains sains, qui devront rester avec des humains sains et ne pas mélanger leur adn avec celui d'enfants vax ou conçus post vax covid par leurs parents vax

ça peut paraître extrémiste et totalement fou mais c'est une question qui sera légitime dans l'avenir je pense.

pas de troll ici, juste des interrogations sur ce que le vax covid engendrera dans le futur après avoir touché le noyau cellulaire

Donc si on pousse ton raisonnement jusqu'au bout, écoles séparées, adultes séparés, travail séparé, procréation surveillée...Un pass pour justifier de son "état"...Les "sang pur" vs les "vaccinés"...Curieux, ça me rappelle quelque chose...

Règlement sanitaire international (2005) : https://www.who.int/ihr/ppublications/9789241580496/en/
194 États dans le monde ont ratifié le Règlement sanitaire international (RSI – 2005) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Ce règlement prévoit : « En cas de crise sanitaire majeure, tous les États membres s’engagent à respecter toutes les consignes émanent du Conseil mondial et à faire en sorte que toutes ces consignes priment sur les lois et les codes juridiques des États

L’OMS est sur le point de mettre en place le nouveau Traité international sur la prévention des pandémies qui élargira le traité de 2005. C’est pourquoi beaucoup de pays qui ont signés ce traité ont confinés leurs populations alors que les directives nationales en cas de pandémie ont étés ignorés. Ce nouveau traité donne à l'OMS la priorité et le pouvoir sur les constitutions nationales des pays en cas de catastrophe naturelle ou de pandémie. Cela permettrait à ce que les directives de l'OMS soient obligatoires pour les pays signataires.

En cas de nouvelle "pandémie" la vie d’avant sera de nouveau mise à l’arrêt. Il y a une dizaine d'années, l’OMS a changé la définition de pandémie en supprimant la mortalité des conditions nécessaires. Ce qui veut dire que l’OMS aura tout pouvoir sur les nations peut importe la gravité de l’épidémie.

L’OMS (organisme raffilié à l’ONU) est financé en grande partie par Bill Gates.

D’énormes "camp de quarantaine" ont été construits au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne, au Canada, en Nouvelle Zélande et en Australie par exemple. L’Australie a utilisé ces camps pour lutter contre le Covid (pays qui parle ouvertement à la TV de se soumettre au Nouvel Ordre Mondial).

Qu’adviendra-t-il des personnes qui refuseront de se plier aux exigences de l’OMS? Le thème même du transhumaniste est très glissant en terme d'éthique. La véritable question est qui sera contraint dans le futur?

MandrinLouis n’a pas tord dans le sens ou on est à la vieille d’un changement majeur dans notre histoire et celui de l’humanité. Celui de la manipulation de la génétique humaine. Pour un monde meilleur?

Que viens faire le transhumanisme la-dedans, au juste ?

Le thérapie génique est une porte d’entrée au transhumanisme. Et un rêve des mondialistes. Il y a beaucoup de programmes en cours en ce sens comme Wellcome Leap (DARPA). Sans parler des interfaces cerveau machine, l’internet des corps etc. C’est tout le programme de la fameuse 4e révolution industrielle et l’horizon 2030 du WEF. Tout est en train de se jouer en cet instant.

Donc tu es bien hors sujet.
Ce n'est toujours pas une thérapie génique, et il n'est toujours pas question de transhumanisme ici.

C’est toi qui le dit.

MandrinLouis
MandrinLouis
MP
01 mai 2022 à 19:11:51

ben si le traitement médical covid arnm est bel bien une thérapie génique, d'où les inquiétudes liées à son utilisation massive et les effets néfastes déjà largement observables sur les populations vax

BlaireauFier
BlaireauFier
MP
02 mai 2022 à 11:27:52

Le 30 avril 2022 à 14:06:03 :

Le 30 avril 2022 à 11:58:09 :

Morts suspectes de milliers de personnes vulnérables dans des maisons de soins (Midazolam), pour déclencher la pandémie de covid au Royaume-Uni.

Putain, encore cette intox.
Vous allez nous faire tous les benzodiazépines?

J’ai écrit ce poste il y quelques temps, je le remets :

Parlons de la toute première vague.

Le gouvernement britannique a utilisé les modèles frauduleux de Neil Ferguson. Une totale escroquerie scientifique. D’ailleurs cet escroc a toujours raconté des conneries en témoigne ses précédentes prédictions (maladie de la vache folle, grippe aviaire et porcine). Ferguson faisait partie du SAGE et du comité SPI-M. Il est également directeur par intérim du consortium de modélisation de l’impact des vaccins basé à l’Imperial College de Londre et financé par Gavi (l’alliance pour les vaccins) et la Fondation Bill et Melinda Gates qui possède en fait Gavi et a accordé des millions de dollars à l’Imperial College. On pourrai aussi parler longuement de la fraude Drosten.

Suite à ces recommandations on a imposé des restrictions dont l’isolation des personnes âgées. En mars 2020 on a demandé au peuple de rester à la maison et de préserver les hôpitaux. Pendant ces 3 semaines, de nombreux hôpitaux ont reçus l’ordre de transférer les patients âgées souffrant de problèmes respiratoires dans des maisons de soins. Ce qui est déjà suspect, on va pas à l’hôpital pour le plaisir. Le 19 mars une directive envoyé aux hôpitaux du NHS stipulant que tous les patients qui n’avaient pas besoins d’un lit d’hôpital devaient sortir immédiatement. Dans la plupart des cas un EHPAD. En 2020, d’avril à juin, le taux d’occupation des hôpitaux était de 62% (30% de moins que les années précédentes). Qu’est-il arrivé à toutes ces personnes âgées?

En avril 2020, le nombre de personnes décédées dans les maisons de retraite à subitement augmenté (26.500 morts, soit une augmentationde 17.000 morts par rapport à la moyenne des 5 années précédentes). En mars le nombre était de 12.000 et en juin de 14.000. C’est la moitié du nombre de morts du Covid pendant la même période ! Et c’est là qu’intervient le midazolam. Le midazolam est un sédatif très puissant utilisé pour traiter l’anxiété.

On a demandé aux employés du NHS de soulager la souffrance des patients qui avaient été retirés de leurs lits d’hôpital et maintenant hébergés en EHPAD. La plupart d’entre eux avaient des problèmes respiratoires. Le midazolam affecte le système nerveux central et donc le système respiratoire.

Adultes et pédiatrie : L'administration intraveineuse de chlorhydrate de midazolam a été associée à une dépression respiratoire et à un arrêt respiratoire, en particulier lorsqu'il est utilisé pour la sédation dans des établissements de soins non intensifs. Dans certains cas, où cela n'a pas été reconnu rapidement et traité efficacement, la mort ou l'encéphalopathie hypoxique en a résulté. Le chlorhydrate de midazolam intraveineux ne doit être utilisé qu'en milieu hospitalier ou de soins ambulatoires, y compris les cabinets médicaux et dentaires, qui assurent une surveillance continue de la fonction respiratoire et cardiaque, par exemple, l'oxymétrie de pouls.
https://dailymed.nlm.nih.gov/dailymed/drugInfo.cfm?setid=d71724e5-0613-4e01-a589-433eb29a9bbb&audience=professional

Avertissement important appliqué au Midazolam :
L'injection de midazolam peut provoquer des problèmes respiratoires graves, voire mortels, tels qu'une respiration superficielle, ralentie ou temporairement arrêtée, pouvant entraîner des lésions cérébrales permanentes ou la mort. Vous ne devez recevoir ce médicament que dans un hôpital ou un cabinet médical disposant de l'équipement nécessaire pour surveiller votre cœur et vos poumons et pour fournir rapidement un traitement médical vital si votre respiration ralentit ou s'arrête. Votre médecin ou votre infirmière vous surveillera étroitement après avoir reçu ce médicament pour s'assurer que vous respirez correctement. Informez votre médecin si vous avez une infection grave ou si vous avez ou avez déjà eu des problèmes pulmonaires, respiratoires ou respiratoires ou une maladie cardiaque.
https://medlineplus.gov/druginfo/meds/a609014.html
https://dailymed.nlm.nih.gov/dailymed/drugInfo.cfm?setid=d71724e5-0613-4e01-a589-433eb29a9bbb&audience=professional

Le midazolam est le dernier médicament que ces patients auraient dû recevoir. Le midazolam doit être utilisé avec une extrême prudence chez les personnes âgées, même pour celles qui n’ont pas de problèmes respiratoires. Au cours de l’épidémie, la politique de posologie a été changée :

Politique du NHS avant l'émergence des États Covid-19 :
La posologie doit être réduite à 0,5 mg chez les personnes âgées ou malades en raison d'effets secondaires possibles, notamment une dépression cardiorespiratoire, et une extrême prudence doit être utilisée lors de l'administration de midazolam à des patients souffrant de maladies respiratoires.

Politique du NHS après l’émergence de Covid-19, une maladie respiratoire :
Traiter le patient avec une dose initiale de 2,5 mg de Midazolam, ou 1,25 mg si le patient est " particulièrement fragile », mais pour augmenter cela jusqu'à 5 – 10 mg si le patient est « extrêmement affligé ». Même la dose de départ pour les personnes particulièrement fragiles est supérieure de 0,25 mg au maximum recommandé pour les personnes âgées ou malades dans les directives de sédation.
https://i0.wp.com/dailyexpose.uk/wp-content/uploads/2021/06/image-48.png?w=639&ssl=1

Le Royaume-Uni a acheté pour deux ans de Midazolam en mars 2020 et cherchait à en acheter beaucoup plus. Les approvisionnements en midazolam sédatif ont été détournés de France par « précaution » pour atténuer les pénuries potentielles dans le NHS causées par le COVID-19, a déclaré le ministère de la Santé et des Affaires sociales (DHSC) au Pharmaceutical Journal. Un porte-parole d'Accord Healthcare, l'un des cinq fabricants du médicament, a déclaré au Pharmaceutical Journal qu'il devait obtenir l'approbation réglementaire pour vendre des fournitures d'injection de midazolam étiquetées en France au NHS, après avoir déjà vendu deux ans de stock au Royaume-Uni. grossistes « à la demande du NHS » en mars 2020.

En octobre de la même année, le stock de midazolam a été entièrement utilisé. À noter qu’au pic de la première vague, en avril, les opérations chirurgicales ont été reportés (plus de 2 millions d’opérations annulées pendant au moins 3 mois pour lutter contre le Covid). Tous ces patients sont morts officiellement du Covid ! L’euthanasie est illégale au Royaume-Uni.

Terminons sur un dernier point. La mention "ne pas réanimé" dans le dossier des résidents des maisons de soins. Évidemment sans l’avis concerté de la famille.

J'ai déjà répondu à tout cela, et vu que c'est mon métier (infirmier en gériatrie) je vais continuer, rapidement, parce que je sais que tu continueras à balancer tes intox.
Ça peut intéresser les autres.

-Le midazolam est contre-indiqué en cas d' insuffisance' respiratoire, ce qui correspond à un état chronique regroupant des pathologies telles que la BPCO.
-Cette contre-indication n'est pas absolue et dépend de l'état général du patient.
-L'insuffisance respiratoire n'est pas à confondre avec la détresse respiratoire qui désigne un état aigu mettant en danger la vie du patient.
-Le COVID peut provoquer une détresse respiratoire, notamment chez des personnes âgées déjà fragiles.
-Dans ce contexte le midazolam est utile car la détresse respiratoire provoque généralement une angoisse très importante (sensation d'étouffement), qui aggrave à son tour les symptômes respiratoires (tirage, hyperventilation, notamment).
-On administre donc régulièrement du midazolam à des personnes âgées en détresse respiratoire, qu'elles soient en fin de vie ou non, COVID ou non, tout simplement parce qu'il est absolument épouvantable de se sentir partir, surtout en cherchant son air.
-Les posologies sont très variables et généralement on est hors AMM, ce qui veut dire que les doses sont adaptées et individualisées, avec réévaluation régulière.
-La mention "ne pas réanimer" ne sort pas de nulle part. Une réanimation cardio-pulmonaire est un acte très violent, qui peut laisser des séquelles importantes; chez une personne âgées on se demande donc toujours si il ne vaut pas mieux laisser la personne partir plutôt que de lui péter toutes les côtes et l'intuber, pour des chances de succès très faible.

En conclusion,
Le midazolam a tout à fait sa place dans le traitement symptomatique de la détresse respiratoire chez la personne âgée, au même titre que la morphine, la scopolamine ou encore le furosémide.

Maintenant cesse de propager des mensonges, merci.

RealZakarik
RealZakarik
MP
02 mai 2022 à 12:13:07

Le 01 mai 2022 à 19:10:43 :

Le 01 mai 2022 à 18:54:47 :

Le 01 mai 2022 à 18:37:58 :

Le 01 mai 2022 à 17:09:18 :

Le 01 mai 2022 à 16:21:45 :

Le 01 mai 2022 à 14:46:53 :

Le 01 mai 2022 à 14:34:44 MandrinLouis a écrit :

Le 30 avril 2022 à 15:12:36 :

Quoi qu’il en soit je pense que le fait d’être contaminé par un vacciné est moins grave que de s’injecter ce produit. Ton ADN restera tiens et ton corps a des défenses pour se protéger. Maintenant, en ce qui me concerne, je resterai très méfiant.

c'est ce que je disais à propos de nos enfants humains sains, qui devront rester avec des humains sains et ne pas mélanger leur adn avec celui d'enfants vax ou conçus post vax covid par leurs parents vax

ça peut paraître extrémiste et totalement fou mais c'est une question qui sera légitime dans l'avenir je pense.

pas de troll ici, juste des interrogations sur ce que le vax covid engendrera dans le futur après avoir touché le noyau cellulaire

Donc si on pousse ton raisonnement jusqu'au bout, écoles séparées, adultes séparés, travail séparé, procréation surveillée...Un pass pour justifier de son "état"...Les "sang pur" vs les "vaccinés"...Curieux, ça me rappelle quelque chose...

Règlement sanitaire international (2005) : https://www.who.int/ihr/ppublications/9789241580496/en/
194 États dans le monde ont ratifié le Règlement sanitaire international (RSI – 2005) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Ce règlement prévoit : « En cas de crise sanitaire majeure, tous les États membres s’engagent à respecter toutes les consignes émanent du Conseil mondial et à faire en sorte que toutes ces consignes priment sur les lois et les codes juridiques des États

L’OMS est sur le point de mettre en place le nouveau Traité international sur la prévention des pandémies qui élargira le traité de 2005. C’est pourquoi beaucoup de pays qui ont signés ce traité ont confinés leurs populations alors que les directives nationales en cas de pandémie ont étés ignorés. Ce nouveau traité donne à l'OMS la priorité et le pouvoir sur les constitutions nationales des pays en cas de catastrophe naturelle ou de pandémie. Cela permettrait à ce que les directives de l'OMS soient obligatoires pour les pays signataires.

En cas de nouvelle "pandémie" la vie d’avant sera de nouveau mise à l’arrêt. Il y a une dizaine d'années, l’OMS a changé la définition de pandémie en supprimant la mortalité des conditions nécessaires. Ce qui veut dire que l’OMS aura tout pouvoir sur les nations peut importe la gravité de l’épidémie.

L’OMS (organisme raffilié à l’ONU) est financé en grande partie par Bill Gates.

D’énormes "camp de quarantaine" ont été construits au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne, au Canada, en Nouvelle Zélande et en Australie par exemple. L’Australie a utilisé ces camps pour lutter contre le Covid (pays qui parle ouvertement à la TV de se soumettre au Nouvel Ordre Mondial).

Qu’adviendra-t-il des personnes qui refuseront de se plier aux exigences de l’OMS? Le thème même du transhumaniste est très glissant en terme d'éthique. La véritable question est qui sera contraint dans le futur?

MandrinLouis n’a pas tord dans le sens ou on est à la vieille d’un changement majeur dans notre histoire et celui de l’humanité. Celui de la manipulation de la génétique humaine. Pour un monde meilleur?

Que viens faire le transhumanisme la-dedans, au juste ?

Le thérapie génique est une porte d’entrée au transhumanisme. Et un rêve des mondialistes. Il y a beaucoup de programmes en cours en ce sens comme Wellcome Leap (DARPA). Sans parler des interfaces cerveau machine, l’internet des corps etc. C’est tout le programme de la fameuse 4e révolution industrielle et l’horizon 2030 du WEF. Tout est en train de se jouer en cet instant.

Donc tu es bien hors sujet.
Ce n'est toujours pas une thérapie génique, et il n'est toujours pas question de transhumanisme ici.

C’est toi qui le dit.

Non, c'est la définition de l'académie de médecine qui le dit.

Le 01 mai 2022 à 19:11:51 :
ben si le traitement médical covid arnm est bel bien une thérapie génique, d'où les inquiétudes liées à son utilisation massive et les effets néfastes déjà largement observables sur les populations vax

Non.

Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
02 mai 2022 à 14:32:35

BlaireauFier

Mes intox? Tu vis pas en Angleterre que je sache ! Et tu travailles en clinique, pas en EHPAD. En France !

Mais bon tu donnes des indications générales sans même lire mon message. Ces informations je les sors pas d’un chapeau magique. Un article récent du Dailyexpose résume bien le déroulement des faits. Je résume rapidement.

https://i0.wp.com/dailyexpose.uk/wp-content/uploads/2021/06/image-17.png?w=788&ssl=1
La maladie grave de Covid-19 présente une pneumonie et une insuffisance respiratoire qui l'accompagne. Par conséquent, les symptômes typiques comprennent l'essoufflement, la toux, la faiblesse et la fièvre. On nous dit aussi que les personnes qui souffrent d'une insuffisance respiratoire aggravée et qui ne reçoivent pas de soins intensifs, développent un syndrome de détresse respiratoire aiguë avec essoufflement sévère.

Graphique thermique
https://i0.wp.com/dailyexpose.uk/wp-content/uploads/2021/06/image-21.png?w=1000&ssl=1
Source : https://coronavirus.data.gov.uk/details/deaths?areaType=nation&areaName=England

Les décès de Covid sont survenus chez des personnes âgées de 90 ans et plus. Il y a une diminution générale du nombre de décès jusqu'à environ le groupe d'âge 65-69 ans, mais nous constatons ensuite une chute spectaculaire à pratiquement zéro chez les personnes âgées de moins de 60 ans environ.

En Angleterre l’espérance de vie moyenne est de 81 ans.

Les données du NHS (ici : https://www.england.nhs.uk/statistics/statistical-work-areas/winter-daily-sitreps/) nous montrent qu'au plus fort de la "première vague" entre avril et juin 2020, 58 005 lits étaient occupés, ce qui équivaut à 62% d'occupation. Il s'agit d'une baisse de 30 % par rapport à la même période de l'année précédente.

En 2017, d'avril à juin, il y avait en moyenne un total de 91 724 lits occupés, ce qui équivaut à 89,1 % d'occupation.
En 2018, d'avril à juin, il y avait en moyenne un total de 91 056 lits occupés, ce qui équivaut à 89,8 % d'occupation.En 2019, d'avril à juin, il y avait en moyenne un total de 91 730 lits occupés, ce qui équivaut à 90,3 % d'occupation.
En 2020, d'avril à juin, il y avait en moyenne un total de 58 005 lits occupés, ce qui équivaut à 62 % d'occupation.

Cela nous montre également que la fréquentation d'A&E (ici : https://www.england.nhs.uk/statistics/statistical-work-areas/ae-waiting-times-and-activity/ae-attendances-and-emergency-admissions-2020-21/) au plus fort de la première vague était de 57% inférieure à l'année précédente.

2018 – avril – 1 984 369 personnes ont assisté à A&E
2019 – avril – 2 112 165 personnes ont assisté à A&E
2020 – avril – 916 581 personnes ont assisté à A&E

Mais il y a eu 41 627 décès de plus que la moyenne quinquennale jusqu'au 1er mai 2020, et la grande majorité d'entre eux se sont produits en avril. Cependant, les données tirées de l'Office for National Statistics (ONS) nous montrent qu'en avril 2020, 26 541 décès sont survenus dans les maisons de soins, soit une augmentation de 17 850 par rapport à la moyenne quinquennale. C'est la moitié du nombre de décès présumés de Covid-19 au cours de la même période.

Pourquoi tant de personnes sont-elles mortes dans des maisons de repos alors que les hôpitaux étaient loin d'être débordés ? S'ils ont développé des complications graves dues au Covid-19, ils auraient sûrement besoin de soins médicaux urgents et d'un traitement hospitalier ? Pourquoi ces personnes étaient-elles dans des maisons de retraite et non à l'hôpital ?

Ils étaient dans des maisons de retraite parce que Matt Hancock avait donné l'ordre de les y mettre (ici : https://i0.wp.com/dailyexpose.uk/wp-content/uploads/2021/06/image-24.png?w=696&ssl=1). Le 19 mars, une directive a été envoyée au NHS qui les obligeait à renvoyer tous les patients qu'ils jugeaient ne pas avoir besoin d'un lit d'hôpital. https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/911541/COVID-19_hospital_discharge_service_requirements_2.pdf

Cette directive signifiait que les personnes nécessitant un traitement médical et des soins étaient renvoyées dans des maisons de soins par milliers.

Les régulateurs britanniques déclarent que vous ne devez recevoir le midazolam que dans un hôpital ou un cabinet médical disposant de l'équipement nécessaire pour surveiller votre cœur et vos poumons et pour fournir rapidement un traitement médical vital si votre respiration ralentit ou s'arrête.

- Le midazolam induit une dépression respiratoire significative
- Les régulateurs britanniques insistent sur le fait que le midazolam ne doit être administré que dans un hôpital ou un cabinet médical sous la supervision d'un médecin ou d'une infirmière pour surveiller la respiration du patient afin de fournir un traitement vital au patient si la respiration ralentit ou s'arrête.
- Le midazolam doit être utilisé avec une extrême prudence chez les patients âgés.

Tableau confirmant que la posologie du midazolam pour les personnes âgées ou malades ne doit pas dépasser 0,5 mg à 1 mg, les effets secondaires incluent la dépression cardiorespiratoire et le médicament doit être utilisé avec prudence chez les personnes souffrant de maladies respiratoires. Ici : https://i0.wp.com/dailyexpose.uk/wp-content/uploads/2021/06/image-54.png?w=709&ssl=1

Politique du NHS avant l'émergence des États Covid-19 :
La posologie doit être réduite à 0,5 mg chez les personnes âgées ou malades en raison d'effets secondaires possibles, notamment une dépression cardiorespiratoire, et une extrême prudence doit être utilisée lors de l'administration de midazolam à des patients souffrant de maladies respiratoires.

Politique du NHS après l’émergence de Covid-19, une maladie respiratoire :
Traiter le patient avec une dose initiale de 2,5 mg de Midazolam, ou 1,25 mg si le patient est " particulièrement fragile », mais pour augmenter cela jusqu'à 5 – 10 mg si le patient est « extrêmement affligé ». Même la dose de départ pour les personnes particulièrement fragiles est supérieure de 0,25 mg au maximum recommandé pour les personnes âgées ou malades dans les directives de sédation.
https://i0.wp.com/dailyexpose.uk/wp-content/uploads/2021/06/image-48.png?w=639&ssl=1

Le Royaume-Uni a acheté pour deux ans de Midazolam et ce stock a été épuisé en octobre de la même année.

On a utilisé le Midazolam hors clinique ou cabinet médical, en total surdosage chez des personnes âgées. Dont un grand nombre de personne âgées qui ont été purgées des hôpitaux (et qui donc étaient malades) et qui ont tous été déclarés morts du Covid.

Cet article confirme que plus de 2 millions d'opérations ont été annulées fin mars 2020 pour libérer des lits pendant au moins trois mois pour les patients "coronavirus". Ici : https://www.theguardian.com/society/2020/apr/26/more-than-two-million-operations-cancelled-as-nhs-fights-covid-19

Selon les données officielles d'avril 2019, jusqu'à 21 977 ordonnances de Midazolam ont été émises, contenant 171 952 articles, la grande majorité étant du chlorhydrate de Midazolam. Cependant, en avril 2020, 45 033 ordonnances de Midazolam ont été délivrées, contenant 333 229 articles, la grande majorité étant du chlorhydrate de Midazolam. Cela représente une augmentation de 104,91 % du nombre d'ordonnances émises pour le Midazolam et une augmentation de 93,85 % du nombre d'articles qu'elles contenaient. Mais ceux-ci n'ont pas été délivrés dans les hôpitaux, ils ont été délivrés par des médecins généralistes, ce qui ne peut signifier qu'une chose, ils ont été délivrés pour les soins de fin de vie. Ici : https://openprescribing.net/

https://i0.wp.com/dailyexpose.uk/wp-content/uploads/2021/06/image-58.png?resize=1024%2C550&ssl=1
Graphique affiché sur le site Web du gouvernement britannique affichant les décès dans les 28 jours suivant un résultat de test positif pour Covid-19 par date de décès.

https://i0.wp.com/dailyexpose.uk/wp-content/uploads/2021/06/image-57.png?resize=1024%2C689&ssl=1
Le graphique suivant a été créé à partir de données sur la quantité de solution de Midazolam produite chaque mois de janvier 20219 à mars 2021.

Les pics de production de la solution de Midazolam correspondent aux pics de décès présumés de Covid dans les 28 jours suivant un test positif.

Avril 2020 - énorme augmentation des prescriptions de Midazolam hors de l'hôpital et énorme augmentation de la production de la solution de Midazolam.
Avril 2020 – énorme augmentation des décès présumés de Covid.

Janvier 2021 - énorme augmentation de la production de la solution de Midazolam.
Janvier 2021 – énorme augmentation des décès présumés de Covid.

Selon les statistiques de l'ONS. Trois décès présumés de Covid-19 sur cinq sont survenus chez des personnes souffrant de difficultés d'apprentissage et de handicaps.

Avoir des difficultés d'apprentissage et être pris en charge ne signifie pas que vous êtes plus susceptible de mourir du Covid-19. Cela signifie que vous êtes beaucoup plus susceptible de recevoir une ordonnance DNR sans en informer vous-même ou votre famille, que le personnel des soignants / NHS utilise ensuite comme autorisation pour vous mettre en fin de vie, ce qui implique l'administration de Midazolam.

Nous savons que cela s'est produit parce qu'un rapport d'Amnistie et un rapport du CQC l'ont dit. https://www.amnesty.org.uk/files/2020-10/Care%20Homes%20Report.pdf?VersionId=kd5Z8eWzj8Q6ryzHkcaUnxfCtqe5Ddg6
https://www.cqc.org.uk/sites/default/files/20201204%20DNACPR%20Interim%20Report%20-%20FINAL.pdf

Le rapport d'amnistie indique que :
"Les directeurs et le personnel des maisons de retraite et les proches des résidents des maisons de retraite dans différentes régions du pays ont expliqué à Amnesty International comment, selon leur expérience, envoyer des résidents à l'hôpital était découragé ou carrément refusé par les hôpitaux, les équipes d'ambulance et les médecins généralistes. Un responsable du Yorkshire a déclaré: «Nous avons été fortement découragés d'envoyer des résidents à l'hôpital. Nous en avons parlé lors de réunions ; nous en étions tous conscients."
Un autre responsable du Hampshire a rappelé : "Il n'y avait pas beaucoup d'options pour envoyer des gens à l'hôpital. Nous avons réussi à envoyer une patiente à l'hôpital parce que l'infirmière était très ferme et insistait sur le fait que la dame était trop mal à l'aise et que nous ne pouvions rien faire de plus pour la mettre plus à l'aise, mais l'hôpital le pouvait. À l'hôpital, la dame a été testée positive au COVID et a été traitée et a survécu et est revenue. Elle a 92 ans et est en pleine forme."
Elle a expliqué que : "Il y avait une présomption que les personnes dans les maisons de soins mourraient toutes si elles contractaient le COVID, ce qui est faux. Cela montre à quel point le gouvernement connaît mal la réalité des maisons de retraite."
Le fils d'un résident d'une maison de soins décédé à Cumbria a déclaré que l'envoi de son père à l'hôpital n'avait même pas été envisagé : "dès le premier jour, la maison de soins était catégorique, c'était probablement COVID et il en mourrait et il ne serait pas transporté à l'hôpital. Il n'avait qu'une toux à ce stade. Il n'avait que 76 ans et était en pleine forme physique. Il adorait sortir et ça n'aurait pas été un problème pour lui d'aller à l'hôpital. La maison de retraite m'a appelé et m'a dit qu'il avait des symptômes, un peu de toux et que le médecin l'avait évalué par téléphone portable et qu'il ne serait pas transporté à l'hôpital. Ensuite, j'ai parlé au médecin généraliste plus tard dans la journée et lui ai dit qu'il ne serait pas emmené à l'hôpital mais qu'il recevrait de la morphine en cas de douleur. Plus tard, il s'est effondré sur le sol en la salle de bain et la maison de retraite ont appelé l'ambulancier qui a établi qu'il n'avait aucune blessure et l'a remis au lit et a dit aux soignants de ne pas les rappeler pour tout symptôme lié à Covid car ils ne reviendraient pas. Il est mort une semaine plus tard. Il n'a jamais été testé. Aucun médecin n'est jamais venu à la maison de retraite. Le médecin généraliste l'a évalué par téléphone. Dans une situation identique pour une personne vivant à domicile plutôt qu'en maison de retraite, le conseil était « d'aller à l'hôpital ». Le certificat de décès indique pneumonie et COVID, mais la pneumonie ne nous a jamais été mentionnée."

Message édité le 02 mai 2022 à 14:36:11 par Spartacus_tres
BlaireauFier
BlaireauFier
MP
02 mai 2022 à 16:37:54

Mes intox? Tu vis pas en Angleterre que je sache ! Et tu travailles en clinique, pas en EHPAD. En France !

Ce qui n'a aucune importance, parce que les gens comme toi (qui diffusent l'intox des euthanasies au Midazolam ou au Clonazepam) utilisent les mêmes arguments pour la France.
Je suis infirmier en gériatrie (à l'hôpital et non en clinique), j'ai travaillé en unité COVID et participé à de nombreuses prises en charge palliatives

Mais bon tu donnes des indications générales sans même lire mon message.

Je l'ai lu au contraire.
Tous tes arguments se basent sur une méconnaissance des prises en charges spécifiques à la gériatrie, au COVID et évidemment aux soins palliatifs.
J'ai donc fait un tir groupé, avec des informations simples, factuelles, faciles à retrouver sur des sites professionnels (HAS, SFAP, SFGG, etc).
Mais vu que tu y tiens je peux continuer.

Ces informations je les sors pas d’un chapeau magique. Un article récent du Dailyexpose

Qui est l'équivalent britannique de FranceSoir, soit un torchon duffusant des mensonges oklm.
Mais continuons :hap:

résume bien le déroulement des faits. Je résume rapidement.
https://i0.wp.com/dailyexpose.uk/wp-content/uploads/2021/06/image-17.png?w=788&ssl=1
La maladie grave de Covid-19 présente une pneumonie et une insuffisance respiratoire qui l'accompagne.

Non.
Déjà non.
Ce torchon confond insuffisance respiratoire et détresse respiratoire, pneumopathie et pneumonie.
J'ai déjà expliqué la différence entre les deux premières, quant aux deux autres la pneumonie désigne une infection pulmonaire spécifique (et d'origine bactérienne, pas virale), la pneumopathie désigne une famille d'atteintes pulmonaires pouvant avoir des origines très variées, notamment la fausse route.

Par conséquent, les symptômes typiques comprennent l'essoufflement, la toux, la faiblesse et la fièvre. On nous dit aussi que les personnes qui souffrent d'une insuffisance respiratoire aggravée et qui ne reçoivent pas de soins intensifs, développent un syndrome de détresse respiratoire aiguë avec essoufflement sévère.

Graphique thermique
https://i0.wp.com/dailyexpose.uk/wp-content/uploads/2021/06/image-21.png?w=1000&ssl=1
Source : https://coronavirus.data.gov.uk/details/deaths?areaType=nation&areaName=England

Les décès de Covid sont survenus chez des personnes âgées de 90 ans et plus.

C'est factuellement faux, il y a eu plus de décès chez les 90 ans et +, ça ne veut pas dire que des gens plus jeunes n'ont pas été touchés.
Ça aussi, très facile à vérifier, je te laisse faire.

Il y a une diminution générale du nombre de décès jusqu'à environ le groupe d'âge 65-69 ans, mais nous constatons ensuite une chute spectaculaire à pratiquement zéro chez les personnes âgées de moins de 60 ans environ.

En Angleterre l’espérance de vie moyenne est de 81 ans.

Les données du NHS (ici : https://www.england.nhs.uk/statistics/statistical-work-areas/winter-daily-sitreps/) nous montrent qu'au plus fort de la "première vague" entre avril et juin 2020, 58 005 lits étaient occupés, ce qui équivaut à 62% d'occupation. Il s'agit d'une baisse de 30 % par rapport à la même période de l'année précédente.

En 2017, d'avril à juin, il y avait en moyenne un total de 91 724 lits occupés, ce qui équivaut à 89,1 % d'occupation.
En 2018, d'avril à juin, il y avait en moyenne un total de 91 056 lits occupés, ce qui équivaut à 89,8 % d'occupation.En 2019, d'avril à juin, il y avait en moyenne un total de 91 730 lits occupés, ce qui équivaut à 90,3 % d'occupation.
En 2020, d'avril à juin, il y avait en moyenne un total de 58 005 lits occupés, ce qui équivaut à 62 % d'occupation.

Cela nous montre également que la fréquentation d'A&E (ici : https://www.england.nhs.uk/statistics/statistical-work-areas/ae-waiting-times-and-activity/ae-attendances-and-emergency-admissions-2020-21/) au plus fort de la première vague était de 57% inférieure à l'année précédente.

2018 – avril – 1 984 369 personnes ont assisté à A&E
2019 – avril – 2 112 165 personnes ont assisté à A&E
2020 – avril – 916 581 personnes ont assisté à A&E

Et ça tombe bien, en cliquant sur le lien du NHS on tombe sur l'explication:

"Please note that the beds figures included in this publication are collected on a different basis (both in terms of organisations covered and definitions) to those published in the COVID-19 data section, so are not comparable.
Hospital capacity has had to be organised in new ways as a result of the pandemic to treat COVID-19 and non-COVID-19 patients separately and safely in meeting the enhanced Infection Prevention Control measures. This results in beds and staff being deployed differently from in previous years in both emergency and elective settings within the hospital. As a result, caution should be exercised in comparing overall occupancy rates between this year and previous years. In general hospitals will experience capacity pressures at lower overall occupancy rates than would previously have been the case."

Je traduis ou ça ira?
Pour avoir travaillé en unité COVID je confirme, on était obligés de doubler les effectifs par rapport à la normale, pour limiter les risques de contamination et tout simplement parce qu'on parle de soins prenant souvent beaucoup de temps.
Normal que tous les lits n'aient pas été ouverts.

Mais il y a eu 41 627 décès de plus que la moyenne quinquennale jusqu'au 1er mai 2020, et la grande majorité d'entre eux se sont produits en avril. Cependant, les données tirées de l'Office for National Statistics (ONS) nous montrent qu'en avril 2020, 26 541 décès sont survenus dans les maisons de soins, soit une augmentation de 17 850 par rapport à la moyenne quinquennale. C'est la moitié du nombre de décès présumés de Covid-19 au cours de la même période.

Pourquoi tant de personnes sont-elles mortes dans des maisons de repos alors que les hôpitaux étaient loin d'être débordés ? S'ils ont développé des complications graves dues au Covid-19, ils auraient sûrement besoin de soins médicaux urgents et d'un traitement hospitalier ? Pourquoi ces personnes étaient-elles dans des maisons de retraite et non à l'hôpital ?

Ils étaient dans des maisons de retraite parce que Matt Hancock avait donné l'ordre de les y mettre (ici : https://i0.wp.com/dailyexpose.uk/wp-content/uploads/2021/06/image-24.png?w=696&ssl=1). Le 19 mars, une directive a été envoyée au NHS qui les obligeait à renvoyer tous les patients qu'ils jugeaient ne pas avoir besoin d'un lit d'hôpital. https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/911541/COVID-19_hospital_discharge_service_requirements_2.pdf

Cette directive signifiait que les personnes nécessitant un traitement médical et des soins étaient renvoyées dans des maisons de soins par milliers.

Du coup toute cette partie est fausse, ils étaient en maison de retraite et non à l'hôpital parce que les hôpitaux étaient débordés, les lits étaient fermés parce qu'il fallait plus de bras que d'habitude pour faire tourner des services transformés en unités COVID.

Les régulateurs britanniques déclarent que vous ne devez recevoir le midazolam que dans un hôpital ou un cabinet médical disposant de l'équipement nécessaire pour surveiller votre cœur et vos poumons et pour fournir rapidement un traitement médical vital si votre respiration ralentit ou s'arrête.
- Le midazolam induit une dépression respiratoire significative
- Les régulateurs britanniques insistent sur le fait que le midazolam ne doit être administré que dans un hôpital ou un cabinet médical sous la supervision d'un médecin ou d'une infirmière

Il y a des médecins et des infirmières dans les maisons de retraite. Qui plus est la situation était exceptionnelle, dans des cas comme ça la logique veut que l'on réserve les places en hôpital aux gens qui en ont le plus besoin.
Tout ceci est d'ailleurs expliqué dans les notes du NHS que j'ai cité, notes accessibles à partir de ton lien.
Il a fallu faire un tri.

pour surveiller la respiration du patient afin de fournir un traitement vital au patient si la respiration ralentit ou s'arrête.

Plus exactement, si la respiration ralentit jusqu'à un certain seuil.
Dansla prise en charge du COVID on veut généralement que la respiration ralentisse, tout simplement parce que l'un des symptômes de la détresse respiratoire est la polypnée(respiration anormalement rapide), qui fatigue énormément et est très anxiogène.
D'où l'utilisation fréquente de Midazolam et/ou de morphiniques, à des doses parfois très importantes.

- Le midazolam doit être utilisé avec une extrême prudence chez les patients âgés.
Tableau confirmant que la posologie du midazolam pour les personnes âgées ou malades ne doit pas dépasser 0,5 mg à 1 mg, les effets secondaires incluent la dépression cardiorespiratoire et le médicament doit être utilisé avec prudence chez les personnes souffrant de maladies respiratoires. Ici : https://i0.wp.com/dailyexpose.uk/wp-content/uploads/2021/06/image-54.png?w=709&ssl=1
Politique du NHS avant l'émergence des États Covid-19 :
La posologie doit être réduite à 0,5 mg chez les personnes âgées ou malades en raison d'effets secondaires possibles, notamment une dépression cardiorespiratoire, et une extrême prudence doit être utilisée lors de l'administration de midazolam à des patients souffrant de maladies respiratoires.
Politique du NHS après l’émergence de Covid-19, une maladie respiratoire :
Traiter le patient avec une dose initiale de 2,5 mg de Midazolam, ou 1,25 mg si le patient est " particulièrement fragile », mais pour augmenter cela jusqu'à 5 – 10 mg si le patient est « extrêmement affligé ». Même la dose de départ pour les personnes particulièrement fragiles est supérieure de 0,25 mg au maximum recommandé pour les personnes âgées ou malades dans les directives de sédation.
https://i0.wp.com/dailyexpose.uk/wp-content/uploads/2021/06/image-48.png?w=639&ssl=1

J'ai répondu à tout cela dans mon précédent post et j'ai complété juste avant.
Ces données ne sont pas pertinentes dans le cas de la détresse respiratoire due au COVID.

Le Royaume-Uni a acheté pour deux ans de Midazolam et ce stock a été épuisé en octobre de la même année.

Ce qui est normal vu la multiplication des prises en charge palliatives, du coup.
Comme je l'expliquais on sort fréquemment des posologies habituelles dans ce type de situation.

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
La vidéo du moment