CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • French days
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • French days
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
L'Entraîneur : Saison 2001/2002
  • Tout support
  • PC
  • Xbox
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Etoile Abonnement RSS

Sujet : Ma story avec Calais

DébutPage précedente
Page suivanteFin
psg62
psg62
MP
09 juillet 2003 à 12:08:14

Episode 5 : dans la difficulté

Nous reprenons la saison ce 12 janvier 2002, sur un déplacement à Boulogne. Il ne faut pas perdre ce derby, et les joueurs en sont conscients. Malgré tout, Boulogne domine le début de match, et obtient plusieurs bon coup franc, tel celui obtenu à la 8e minute, plein axe. Diani le frappe, le ballon passe au-dessus du mur et va se loger dans la lucarne ! Il nous faut égaliser, ce que nous n’arrivons pas à faire, jusqu’aux arrêts de jeu, où, sur un centre-tir d’Angibeaud repoussé par Bru, Dutitre surgit et égalise. 1-1 à la pause.
Mes joueurs jouent l’offensive en seconde mi-temps. Ma défense a peu de travail, mais ce qu’elle a, elle ne le fait pas bien. 52e : corner pour Boulogne. Rohart place son ballon, le frappe, tête de Tora et but ! Tora était complètement démarqué, grosse erreur défensive. Mes joueurs sont remontés et attaquent au risque d’encaisser un 3e but. 76e minute : Hadda Kamatcho accélère, passe pour Zubov, qui remise pour Amokachi, qui frappe… c’est enfin le but, non, poteau ! Nous avons beaucoup d’occasions, mais Boulogne a été sauvé par ses montants et par un excellent Bru. Nous perdons sur 2 coups de pieds arrêtés. C’est le football !

Boulogne ( 14) – Calais ( 1) 2-1. 6 336 spectateurs. Homme du match : Bru ( 8)
Nous restons 1er. Cependant, le Racing 92, qui a joué durant la trêve, n’est plus qu’à 1 point.

Nous n’avons pas de match pendant 3 semaines ( ne me demandez pas pourquoi), j’en profite pour emmener les joueurs en stage et négocier quelques transferts :

Olivier Vandevoorde ( B C) rejoindra Valence à la fin de la saison contre 50 K€.
Assane N’Diaye, avec qui je négocie depuis quelques semaines, a manifesté son désir de partir. Je fais une offre, sachant qu’il a une clause libératoire de 325 K€.
Shakhtar répond 1 semaine plus tard, N’Diaye se dit intéressé, je lui propose un contrat.
4 jours plus tard, il accepte ! Il rejoindra notre club début juin. C’est un très bon défenseur sénégalais qui peut jouer milieu défensif.

2 février : on se déplace chez la lanterne rouge, Lusitanos. Ils prennent le jeu à leur compte en début de match, et, logiquement, ils ouvrent le score à la 25e minute par Rebahi, qui reprend un centre de Tavarès. Le score n’évoluera plus jusqu’à la mi-temps.
On rentre sur le terrain avec des intentions offensives. Malheureusement, Luis Martinez se blesse à la 48e minute, et Szymanski également, 10 minutes plus tard. Coups durs. Heureusement, à la 62e minute, Piquionne lance Gonzales, qui effectue 2 crochets, se présente face à Miriel et le bat du plat du pied ! Je ne suis pas encore satisfait, et les joueurs l’ont bien compris, car 4 minutes après le but, Zambernardi effectue une passe de 30 m, pour Gonzales, qui contrôle et envoie une superbe frappe croisée, qui laisse Miriel sur place et va se loger dans le petit filet ! On tient notre victoire, dans la douleur je vous l’accorde.

Lusitanos ( 20) – Calais ( 1) 1-2. 2 592 spectateurs. Homme du match : Gonzales ( 8).

Luis Martinez et Szymanski sont blessés pour 10 jours.

9 février : nous recevons Valence, pour le seul match du National aujourd’hui. L’occasion de prendre le large au classement. Ce match, nous le dominons de bout en bout. 11e minute : Angibeaud, sur le côté gauche, centre, Hadda Kamatcho reprend et ouvre le score. Il se passe peu de choses ensuite jusqu’à la 42e, quand Angibeaud ( encore lui) centre, pour la tête de Gonzales, qui fait mouche ! 1 minute plus tard, c’est Hadda Kamatcho qui centre, Dutitre de demi-volée…et but ! Mi-temps : 3-0.
La deuxième mi-temps est tranquillement gérée, et on se quitte sur le score de 3-0.

Calais ( 1) – Valence ( 15) 3-0. 3 944 spectateurs. Homme du match : Hadda Kamatcho ( 9)
On a 6 points d’avance sur Toulouse ( qui a un match en moins), et 7 sur le Racing 92 ( qui a deux matches en moins)

15 février : on reçoit Angoulême. Nos deux blessés sont de retour. On domine ce début de match sans être très incisifs, et, paradoxalement, c’est quand Angoulême commence à jouer que nous ouvrons le score : 31e minute, Angibeaud adresse un centre pour la tête de Gonzales, imparable. Mi-temps : 1-0.
La deuxième période est équilibrée, avec quelques occasions de chaque côté, mais nous conservons notre avantage. Seule fausse note, la blessure de Luis Martinez à la 89e minute, qui se blesse pour 5 semaines !

Calais ( 1) – Angoulême ( 16) 1-0. 3 775 spectateurs. Homme du match : Gonzales ( 8).
Toulouse concède le nul, mais le Racing 92 gagne.

17 février : 2 jours après notre match, nous recevons Clermont. Nous sommes pris à froid d’entrée de jeu, car Chavrondier, profitant d’un espace dans notre défense, ouvre le score pour les visiteurs. Nous ne parvenons pas à égaliser en première mi-temps, mais ça ne saurait tarder…
C’est à notre tour de les prendre en défaut. 48e minute : Zubov place un centre sur la tête de Vasseur, qui marque. 2 minutes plus tard, le même Zubov centre, Gonzales de la tête, la balle est freinée par le gardien, mais vient mourir dans son petit filet ! En deux minutes, nous avons renversé la situation ! Clermont n’arrive pas à se rapprocher de notre but, mais à la 87e minute, Chavrondier passe pour Gautier, à 25 m. Il prend sa chance…poteau rentrant ! Ils égalisent dans les ultimes minutes de jeu. C’est encore rageant ! Point positif : le record d’affluence a été battu ce soir.

Calais ( 1) – Clermont ( 4) 2-2. 4 166 spectateurs. Homme du match : Chavrondier ( 9)
Toulouse a fait match nul, le Racing 92 n’a pas joué.

23 février : on va à Pau. On commence bien le match, car à la 4e minute, Dutitre, après un rush de 40 m, bute une première fois sur Guéret, puis une deuxième fois, avant de marquer. La suite est un florilège d’occasions calaisiennes, sans succès. Mi-temps : 1-0.
La deuxième mi-temps est une copie de la première, mais sans but, jusqu’à la 87e minute : Gonzales accroche Zavagno dans la surface. Penalty ! !! Zavagno veut se faire justice lui-même…et but ! Pau reprend du poil de la bête. 92e minute : corner pour Pau. Bathié le tire, Sartolou prend le dessus sur Recorbet et marque ! Encore un revirement de situation dans les dernières minutes ! Il doit y avoir un problème de vigilance.

Pau ( 17) – Calais ( 1) 2-1. 2 633 spectateurs. Homme du match : Sartolou ( 8)
Toulouse et le Racing l’ont emporté. Toulouse est à 1 point, le Racing à 4 points, mais ces deux équipes peuvent passer devant nous, car ils ont des matches en retard.

Je m’inquiète. Nous ne serons plus leaders. Effectuerons-nous une descente aux enfers ou, au contraire, une série magnifique de victoires ?

beckham07
beckham07
MP
09 juillet 2003 à 13:11:07

mets les classemtn complet des 10 premiers au moins

psg62
psg62
MP
09 juillet 2003 à 19:16:33

Episode 6 : maudit printemps

9 mars : nous recevons Brest, que nous avons battu 7-2 au match aller. Au début du match, Brest semble vouloir marquer un but d’entrée. Mais toutes leurs offensives sont stoppées. D’ailleurs, c’est nous qui marquons le premier but : Frétard récupère un ballon dans la surface, pivote, frappe et marque ! Déjà 1-0 à la 8e minute. Les Brestois semblent fébriles en défense, et nous en profitons : à la demi-heure de jeu, Dutitre centre de la gauche, Amokachi remise en retrait pour Hadda Kamatcho, qui marque de la tête. Durant les arrêts de jeu, on récidive : corner de Zubov, tête d’Hadda Kamatcho, 3-0 !
La défense brestoise, après la pause, devient dangereuse et commet des fautes. Elle récolte 4 cartons jaunes en 14 minutes ! 62e minute : coup franc pour Hadda Kamatcho, bien tiré, dévié par le mur, Pellegrino frappe à ras de terre, le ballon fuse, Campagnolo se couche mais le ballon lui passe sous le bras ! 4-0. Cependant, Brest profite de notre relâchement, et 2 minutes après notre but, Prat réduit la marque, bien servi par Lérand. La suite est plus tranquille, mais à la 90e, Gonzales, suite à un double une-deux avec Frétard, transmet à Hadda Kamatcho qui, du pied droit, inscrit un but et réalise donc un triplé. 5-1, score final.

Calais ( 1) – Brest ( 5) 5-1. 4 078 spectateurs. Homme du match : Hadda Kamatcho ( 10)

Un point sur le classement ( entre parenthèses, le nombre de matches joués) :

1 Calais 58 pts ( 27 m) 2 Toulouse 56 pts ( 27 m.) 3 Racing 92 54 pts ( 26 m.) 4 Clermont Foot 47 pts ( 27 m.) 5 Dijon 47 pts ( 27 m.) 6 Brest 46 pts ( 28 m.) 7 Angers 46 pts ( 28 m.) 8 Alès 44 pts ( 25 m.) 9 Cannes 41 pts ( 27 m.)10 Noisy-le-Sec 40 pts ( 28 m.) 11 Besançon 38 pts ( 28 m.)12 Reims 38 pts ( 27 m.)13 Valence 35 pts ( 28 m.)14 Louhans-Cuiseaux 34 pts ( 27 m.)15 Boulogne 33 pts ( 28 m.)16 Pau 30 pts ( 28 m.)17 Angoulême 27 pts ( 28 m.)18 Sète 21 pts ( 27 m.)19 Lusitanos 12 pts ( 28 m.)20 La Roche-sur-Yon 10 pts ( 28 m.)

La lutte pour la montée est très serrée, surtout pour la 4e place.

16 mars : déplacement à Reims. D’entrée de jeu, nos adversaires mettent la pression. En plus, Hadda Kamatcho se blesse à la 18e minute. Mais cette blessure n’a aucune influence sur le match. La première mi-temps se solde sur un 0-0.
La seconde période est plus animée. Nous commençons à nous montrer, timidement d’abord, dangereusement ensuite. 77e minute : Vasseur, à droite, attend du soutien. Mais il ne vient pas, Vasseur y va seul, dribble un, deux, puis trois défenseurs, avant de placer une frappe imparable au ras du poteau ! Comme prévu, Reims attaque, mais nous tenons, nous tenons notre victoire, mais attention, dernier effort rémois, Liabeuf passe pour Cassèse, qui avance, qui passe Primorac, qui se retrouve seul face à Schille et qui marque ! Incroyable, nous prenons encore un but dans les dernières secondes de jeu. Les joueurs sont déçus, moi de même.

Reims ( 12) – Calais ( 1) 1-1. 5 813 spectateurs. Homme du match : Cassèse ( 9).
Toulouse n’a pas joué ( Coupe de France), alors que le Racing 92 a fait match nul.

Hadda Kamatcho est blessé pour 4 semaines. Szymanski le remplacera durant son absence.

23 mars : on accueille Dijon, 4e au classement. On s’attend à un match serré. Et nous avons raison, le match est une bataille de milieu de terrain, avec quelques occasions franches de chaque côté, même si à la 32e minute, Zambernardi passe dans la surface pour Szymanski qui frappe sans contrôle, mais Bourgeois repousse, heureusement Dutitre suit mais Bourgeois repousse encore, et Szymanski s’arrache pour tacler le ballon dans le but ! Ce fut laborieux, mais nous menons. Ce but a le don de réveiller les Dijonnais. 44e minute : Recorbet, qui a le ballon, se fait tacler par Suire, qui récupère le ballon, transmet à Hameau, qui fusille Schille. Dijon égalise. Recorbet, lui, est touché au genou, et sort, blessé. La mi-temps est sifflée sur un match nul.
En seconde mi-temps, Dijon tente de marquer le but qui leur permettrait de marquer les 3 points de la victoire ; et, malheureusement, à la 71e minute, Guigue centre pour Hameau, écarté de l’épaule par Turpin, l’arbitre siffle. Hors-jeu ? Non, penalty ! ! Penalty sévère sifflé par l’arbitre. Suire s’élance… et marque ! Calais : 1, Dijon : 2. J’ordonne immédiatement à mes joueurs d’attaquer. Ils se créent des occasions, mais Bourgeois repousse. 87e : corner pour Dijon. Livramento le tire, Turpin dégage de la tête, Amokachi récupère, transmet à Zubov, qui passe à Szymanski, parti comme une flèche. Szymanski continue à avancer, il a le dernier défenseur devant lui, il tente un grand pont, passe, continue, il a Dutitre a ses côtés, mais il y va seul, il se présente face à Bourgeois, tente une feinte de frappe puis tire réellement, et… but, non, Bourgeois repousse, Dutitre ! et but ! !! Quel but ! Szymanski, auteur d’une course de 70 m, en reste par terre. Le public est heureux, cette fois-ci, c’est nous qui marquons dans les dernières minutes ! Le score en reste là, 2-2.

Calais ( 1) – Dijon ( 4) 2-2. 3 747 spectateurs. Homme du match : Amokachi ( 9).
Le Racing a gagné, Toulouse a fait match nul. Nous avons 60 points, Toulouse, 58, avec un match en moins, et le Racing 92 en a 57, mais avec deux matches en moins. Justement, au prochain match, on se déplace à Toulouse.

29 mars : déplacement à Toulouse, donc. Les joueurs sont tendus, c’est un match important. On enregistre le retour de Luis Martinez. Et le match débute mal, car, à la 9e minute, Mahi ouvre le score, une frappe de Bancarel ayant été repoussée par Schille. Le nombreux public du Stadium est aux anges. On se doit de réagir. 10 minutes après l’ouverture du score, Luis Martinez remonte une bonne partie du terrain, ouvre pour Szymanski, qui frappe limpidement et égalise !
Mais Toulouse riposte : 25e minute, Bancarel, sur la droite, centre, personne ne touche le ballon, mais à gauche, Bourgeois récupère, centre, tête de Mahi…et but ! 2-1 pour Toulouse. Mes joueurs sont K.O., et 6 minutes plus tard, le TFC obtient un corner. Macé le tire, Van Vynckt prend le dessus du Turpin, mais Schille repousse, malheureusement Van Vynckt suit et marque ! 3-1. Mais nous n’avons pas l’intention d’en rester là. 34e minute : Angibeaud déborde sur la gauche, centre, tête de Szymanski…poteau rentrant ! 3-2, on revient dans le match. Les Toulousains remettent immédiatement la pression : Mahi déborde, passe à l’entrée de la surface pour Bancarel, qui efface Turpin, frappe et but ! 4-2. J’encourage mes joueurs à revenir dans le match. Dans les arrêts de jeu, Amokachi s’approche du but, mais il est taclé par Rosa, heureusement Gonzales récupère, transmet à Szymanski, qui avance, frappe et but ! !! Pleine lucarne, Szymanski réalise un triplé ! Quelle mi-temps extraordinaire ! Malheureusement, nous perdons 4-3, mais ce n’est pas fini.
On revient sur le terrain avec de bonnes intentions, mais on n’arrive pas à égaliser. Coup dur : Gonzales, à la 61e, sort, blessé. 8 minutes plus tard, nous prenons un coup sur la tête : 69e minute, on concède un coup franc dangereux. Macé le frappe, et but ! 5-3, Toulouse vient de tuer le match. Malgré quelques occasions, nous terminons ce match sur une défaite.

Toulouse ( 2) – Calais ( 1) 5-3. 11 366 spectateurs. Homme du match : Macé ( 10)
Toulouse devient leader, nous passons 2e, à égalité de points avec le Racing 92, vainqueur de son match. Mais ces derniers ont deux matches en retard à disputer, et Toulouse en a un.

Le 31, Toulouse bat Angoulême 4-0 en match en retard, et nous relègue à 3 points.

6 avril : nous recevons Sète. Rien à signaler dans la première de jeu. Mais à la 33e minute, Amokachi est stoppé illicitement dans la surface par Culianez. Penalty. Zubov s’élance…et ouvre le score ! 1-0 à la mi-temps. La deuxième période est plus intéressante. 55e minute : Szymanski, excentré, centre, Vasseur de la tête et but ! 2-0, le match est plié. Mais attention à Sète. 10 minutes avant la fin du match, Biancalani passe pour Bencherif à travers la défense, qui n’a plus qu’à battre Schille d’un pointu du pied droit. 2-1, on en reste là.
Victoire importante.

Calais ( 2) – Sète ( 18) 2-1. 3 500 spectateurs. Homme du match : Zubov ( 8)
Statu quo au classement. Le Racing 92 a gagné 1-0 et Toulouse a battu Brest 7-1 !

13 avril : déplacement difficile à Angers, 4e. Dès la 3e minute, Angers ouvre le score par Stroni. Mais 10 minutes plus tard, Piquionne transmet à l’homme en forme du moment, Szymanski, qui efface 2 adversaires puis le gardien avant de pousser la balle dans le but ! Le match est parti à 200 km/h, et il continue comme ça, puisque 4 minutes plus tard, Guégan déborde, efface Dutitre, centre, Stroni contrôle, frappe et but ! Après ce but, le rythme du match baisse en intensité. Mi-temps, 2-1 pour Angers.
Mais la deuxième mi-temps repart vite. 47e minute : coup franc pour Angers. Baylet tente sa chance et bat Schille, masqué. 3-1. 15 minutes avant la fin du match, Piquionne, dans la surface, est bousculé par Benaud. Zubov transforme le penalty. A ce moment, j’y crois, mais mes espoirs partent en fumée 5 minutes plus tard, lorsque Stroni reprend victorieusement un centre de Michel. Nous perdons 4-2.

Angers ( 4) – Calais ( 2) 4-2. 2 700 spectateurs. Homme du match : Stroni ( 10).
Toulouse et le Racing 92 l’ont emporté 1-0. Nous sommes 3e.

19 avril : match capital avec la réception de Louhans-Cuiseaux. Nous sommes offensifs en début de match, Zubov et Angibeaud sont très actifs et centres beaucoup, mais peu de ces centres trouvent preneur. Côté louhannais, rien à signaler mis à part une frappe cadrée, sans danger. Score nul et vierge à la mi-temps.
En seconde période, nous sommes brouillon en attaque, et Louhans en profite pour contrer. 80e minute : corner pour Louhans. Allegro le frappe, tête de Da Silva et but ! Stupeur dans le stade. Cette défaite nous fait mal, d’autant plus qu’elle est méritée ( 4 tirs dont 0 cadré pour nous).

Calais ( 3) – Louhans-Cuiseaux ( 5) 0-1. 3 780 spectateurs. Homme du match : Bertrand ( 8).
Toulouse a vaincu Dijon 2-1, et le Racing 92 a perdu 3-1 à Pau.

Un point sur le classement :

1 Toulouse 72 pts ( 33 m.) 2 Racing 92 67 pts ( 32 m.) 3 Calais 63 pts ( 33 m.) 4 Angers 62 pts ( 34 m.) 5 Dijon 57 pts ( 34 m.) 6 Clermont 53 pts ( 33 m.) 7 Alès 52 pts ( 32 m.) 8 Cannes 52 pts ( 34 m.) 9 Besançon 49 pts ( 34 m.)10 Brest 48 pts ( 34 m.) 11 Reims 48 pts ( 34 m.)12 Valence 47 pts ( 34 m.)13 Noisy-le-Sec 45 pts ( 34 m.)14 Louhans-Cuiseaux 45 pts ( 33 m.)15 Pau 39 pts ( 34 m.)16 Boulogne 34 pts ( 34 m.)17 Angoulême 33 pts ( 34 m.)18 Sète 22 pts ( 33 m.)19 Lusitanos 21 pts ( 33 m.)20 La Roche-sur-Yon 16 pts ( 34 m.)

Nous sommes décrochés par rapport au leader toulousain. On va se concentrer pour jouer la montée, sachant qu’on a un match en retard par rapport au 5e, Dijon. Toulouse est déjà assuré de monter en L2. en bas de tableau, La Roche-sur-Yon est reléguée officiellement.

Monterons-nous ? Finirons-nous sur le podium ? Vous le saurez dans le prochain épisode…

psg62
psg62
MP
10 juillet 2003 à 08:21:43

épisodes 7 et 8 dans l´apres-midi

Titi-Entraineur
Titi-Entraineur
MP
10 juillet 2003 à 11:27:19

tré bonne story

Titi-Entraineur
Titi-Entraineur
MP
10 juillet 2003 à 11:44:09

tu joue avec la Z2 ?
ou 3.9.68 ?

psg62
psg62
MP
10 juillet 2003 à 12:49:39

je joue sans aucun patch

psg62
psg62
MP
10 juillet 2003 à 19:36:30

Episode 7 : magnifique sprint final

21 avril : 2 jours après notre match contre Louhans-Cuiseaux, nous nous déplaçons à Alès en match en retard. C’est un match important car Alès peut revenir à 5 points si il gagne ses deux matches en retard. Hadda Kamatcho est de retour dans l’équipe. Et ça commence bien pour nous, car à la 21e minute, Zeitoun adresse un centre, et Usaï détourne le ballon dans son propre but ! Mais notre joie est de courte durée puisque 3 minutes plus tard, Larcier adresse un centre en direction d’Akoun, qui égalise. Sachants qu’il leur faut une victoire, mes joueurs repartent à l’attaquent. A la 44e minute, ils obtiennent un coup franc à l’entrée de la surface. Zubov s’en charge. Il place le ballon, s’élance…et but ! Zubov a merveilleusement bien joué le coup, il a tiré à ras de terre. On mène 2-1 à la mi-temps.
La seconde mi-temps est difficile pour nous. Nos adversaires ont l’emprise sur le match, et tirent plus souvent que nous au but. Mais, 5 minutes avant le coup de sifflet final, Luis Martinez remonte un ballon récupéré dans son camp, Noro le prend, le passe à Hadda Kamatcho dans la surface, qui élimine un défenseur avant de frapper au but et de marquer. 3-1, score final.

Alès ( 7) – Calais ( 3) 1-3. 2 729 spectateurs. Homme du match : Hadda Kamatcho ( 9).

27 avril : on se déplace chez le second, le Racing 92. Le match s’annonce très difficile. Le début de la rencontre est survolé par le Racing 92, mais Schille est excellent dans sa cage. Au quart d’heure de jeu le match s’équilibre. 20e minute : corner pour le Racing 92 ; Bouabdellah le tire, Schille repousse des poings, Noro dégage loin devant, Hadda Kamatcho, au milieu du terrain, envoie le ballon dans le camp adverse, prend de vitesse Dicanot, son adversaire direct, continue sa course, se présente seul face à Grange, et le fusille ! 1-0. Mes joueurs se recroquevillent en défense après ce but, car le Racing 92 nous met une forte pression, mais ma défense sort un grand match, et tient bon jusqu’à la mi-temps.
Après la pause, ce sont mes joueurs qui se créent des occasions, et inquiètent les Parisiens. 60e minute : ballon mal dégagé par la défense adverse, récupéré aux 20 m par Angibeaud, qui voit Grange avancé et le lobe magnifiquement ! On mène 2-0 ! Les joueurs adverses se découragent, et nous sommes à deux doigts d’inscrire un troisième but à la 77e minute. Mais, à la 85e, nous obtenons un corner. Zubov le tire, tête de Recorbet et but ! 3-0, extraordinaire ! J’apprends que Dijon a fait match nul, nous montons officiellement en L2 ! !! « On est en L2, on est en L2, on est, on est, on est en L2 » Les joueurs chantent et sablent le champagne dans les vestiaires. Puissesseau me félicite, et m’annonce que cette date est historique puisque Calais n’a jamais joué en 2e division.

Racing 92 ( 2) – Calais ( 3) 0-3. 3 510 spectateurs. Homme du match : Hadda Kamatcho ( 9)
Le leader toulousain a concédé une sévère défaite 3-0 à Alès. Nous passons deuxièmes, avec 2 points d’avance sur le Racing mais avec 2 matches d’avance aussi. Si on jouait la deuxième place ?

1 Toulouse 72 pts ( 34 m.)
2 Calais 69 pts ( 35 m.)
3 Racing 92 67 pts ( 33 m.)
4 Angers 65 pts ( 35 m.)
5 Dijon 58 pts ( 35 m.)…

3 mai : 36e journée de Championnat. On reçoit le 14e, Noisy-le-Sec. Il nous faut une victoire en espérant que nos adversaires direct ne gagnent pas. Le début du match est excellent pour nous. 3e minute : Pellegrino récupère un ballon, le transmet à Luis Martinez, qui le remonte et tente une ouverture pour Hadda Kamatcho. Le Marocain prend le ballon, accélère, rentre dans la surface de réparation, Sandjak le tacle, mais Vasseur reprend sans contrôle… et but ! Sa frappe à ras de terre n’a laissé aucune chance à Lucas. Mes joueurs veulent enflammer le match, mais ils n’y parviennent pas, visiblement fatigués. Mais Noisy n’en est pas plus dangereux, et on se contente de les laisser venir. On mène par un but d’avance à la mi-temps.
Nos adversaires se montrent un peu plus en seconde mi-temps, mais la défense les stoppe bien. A l& 76e minute, Hadda Kamatcho centre pour la tête de Vasseur… poteau ! C’était une occasion de se mettre à l’abri, mais nous n’en aurons pas besoin, puisque nous nous imposons 1-0.

Calais ( 2) – Noisy-le-Sec ( 14) 1-0. 3 635 spectateurs. Homme du match : Vasseur ( 8).
Excellentes nouvelles : Brest a battu le Racing 92 2-0, et Toulouse a fait match nul avec Sète. Angers a battu Dijon et officialise sa montée en L2.

1 Toulouse 73 pts ( 35 m.)
2 Calais 72 pts ( 36 m.)
3 Angers 68 pts ( 36 m.)
4 Racing 92 67 pts ( 34 m.)
5 Dijon 58 pts ( 36 m.)

On y verra plus clair quand les matches en retard seront joués.

5 mai : Racing 92 – Alès 2-1. Le Racing repasse 3e.

8 mai : Toulouse – Clermont 1-2 ! La première place redevient jouable ! Mais attention au Racing 92, qui peut nous passer devant.

11 mai : avant-dernière journée de Championnat, avec un déplacement à Besançon. La première mi-temps est très peu animée, les Bisontins se recroquevillant en défense et dégageant loin le moindre ballon. Néanmoins, à la demi-heure de jeu, Vasseur tire à ras du poteau. Mi-temps : 0-0.
Mes joueurs trouvent la solution en deuxième mi-temps, malheureusement Angibeaud se blesse à la 50e minute. Mais 3 minutes plus tard, Vasseur, fraîchement entré en jeu, centre pour Hadda Kamatcho qui ouvre le score ! 65e minute : le très percutant Zubov centre, Vasseur loupe sa reprise de volée, Szymanski hérite du ballon, frappe en force…et double la mise ! Mais nous ne sommes pas à l’abri, puisque 4 minutes plus tard, Renou, sur le côté gauche, centre pour Rodriguez qui réduit la marque. Nous cherchons à tuer le match, et c’est chose faite à la 83e minute, puisque Szymanski centre pour Luis Martinez, bien monté, qui trompe Desmars d’un plat du pied droit. 3-1, score final. Nous attendons les autres résultats, et un de nos supporters qui a fait le déplacement m’annonce que le Racing 92 a gagné mais que Toulouse a fait match nul. Nous sommes donc leaders, en attendant le match en retard du Racing 92.

Besançon ( 10) – Calais ( 2) 1-3. 3 866 spectateurs. Homme du match : Szymanski ( 9).

1 Calais 75 pts ( 37 m.)
2 Toulouse 74 pts ( 37 m.)
3 Racing 92 73 pts ( 36 m.)
4 Angers 69 pts ( 37 m.)

C’est très serré, et nul doute que le match en retard du Racing 92 sera déterminant.

15 mai : Louhans-Cuiseaux – Racing 92. Nous croisons les doigts, mais le Racing l’emporte 2-1.

Le début du classement avant la dernière journée ( tous 37 matches joués) :
1 Racing 92 76 pts
2 Calais 75 pts
3 Toulouse 74 pts
4 Angers 69 pts

18 mai : ultime journée de Championnat. Nous recevons La Roche-sur-Yon, le Racing 92 se déplace à Dijon et Toulouse accueille Louhans-Cuiseaux. On démarre le match très fort. 11e minute : Gonzales transmet à Noro, qui déborde sur le côté droit, centre, tête de Szymanski et but ! !! Mais ce but ne nous suffit pas, et nous repartons à l’attaque. 17e minute : Zubov ouvre pour Hadda Kamatcho, qui se présente seul face au portier adverse, le trompe…mais le but est refusé pour hors-jeu. 3 minutes plus tard, Luis Martinez récupère le ballon, le passe à Gonzales, qui transmet à Noro ; Hadda Kamatcho prend le ballon, effectue un passement de jambe, frappe et but ! !! 2-0 ! Et ça continue : 15 minutes plus tard, Szymanski centre pour la tête d’Hadda Kamatcho, mais Minguet repousse ; Gonzales récupère, redonne au Marocain, et but ! 3-0, c’est le score à la mi-temps. On me souffle dans l’oreille que le Racing 92 est tenu en échec à la mi-temps, mais je ne dis rien aux joueurs, pour ne pas les déconcentrer.
La Roche se réveille après la pause. 56e minute : coup franc de Ruiz, tête de Scotto di Porfirio, qui réduit la marque. Je m’énerve, mais mes joueurs me démontrent leur capacité de réaction, puisque 1 minute plus tard, Gonzales lance pour Hadda Kamatcho, mais c’est Szymanski qui récupère le ballon, frappe et but ! !! 4-1, les spectateurs sont fous de joie ! Mes joueurs tentent de marquer un cinquième but, mais on gagne 4-1. Maintenant, il faut savoir le résultat du Racing 92, que je n’arrive pas à avoir. Ahh, le speaker annonce les résultats : Toulouse, 1, Louhans-Cuiseaux, 0 ; Pau, 0, Cannes, 2 ; Dijon, 0, Racing 92…0 ! !! Nous sommes champions de National, le public envahit le stade, et partage notre joie. Nous sortons le champagne, et partons pour une longue nuit qui se finira vers 8h le lendemain, car nous sommes invités sur France 3 Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Téléfoot, le lendemain, nous consacre même quelques images…L’objectif du début de saison a été largement atteint…Place aux vacances !

Calais ( 2) – La Roche-sur-Yon ( 20) 4-1. 3 436 spectateurs. Homme du match : Hadda Kamatcho ( 10)

Pour savoir le classement final, mon analyse sur chaque joueur, nos statistiques, les récompenses internationales, la Coupe du Monde et tout le reste, rendez-vous au prochain épisode…

psg62
psg62
MP
10 juillet 2003 à 19:37:44

l´épisode 8 sera finalement pour demain

psg62
psg62
MP
10 juillet 2003 à 19:41:42

dites moi si vous voulez que je mette des choses particulières dans l´épisode 8

madrid23
madrid23
MP
10 juillet 2003 à 19:52:06

ca serait bien que tu mettes une petite phrase pour analyser la saison de chaque joueur de l´ekip.
Sinon passes pas trop de temps sur la CDM, c´est pas super intéressant, juste les résultats vite faits et le parcours de la France.

Mets aussi les renforts que tu envisages, et a quel poste?

RonniePSG17
RonniePSG17
MP
11 juillet 2003 à 09:37:12

Trop dement c cool mec!!!!!!!

psg62
psg62
MP
11 juillet 2003 à 21:37:38

Episode 8 : le bilan de la saison 2001/2002

D’abord, le classement final du National :

1 Calais 78 pts
2 Toulouse 77 pts
3 Racing 92 77 pts
4 Angers 69 pts
5 Cannes 67 pts
6 Alès 61 pts
7 Dijon 59 pts
8 Valence 57 pts
9 Clermont 56 pts
10 Besançon 55 pts
11 Brest 54 pts
12 Reims 53 pts
13 Noisy-le-Sec 49 pts
14 Louhans-Cuiseaux 49 pts
15 Pau 44 pts
16 Boulogne 38 pts
17 Angoulême 36 pts
18 Sète 33 pts
19 Lusitanos 22 pts
20 La Roche-sur-Yon 20 pts

Relégués en CFA : Angoulême, Sète, Lusitanos, La Roche-sur-Yon
Promus en L2 : Calais, Toulouse, Racing 92, Angers

Autres classements et récompenses du National :

Meilleur buteur : Hadda Kamatcho ( Calais), 22 buts
Meilleur passeur : Amiotte ( Besançon) et Angibeaud ( Calais), 12 passes décisives.
Meilleur joueur : Hadda Kamatcho ( Calais), 8.03 de note moyenne
Record d’homme du match : Hadda Kamatcho ( Calais), 10 fois homme du match
Meilleur gardien : Cédric Schille ( Calais), 7.39 de moyenne
Meilleure attaque : Calais ( 95 buts marqués)
Meilleure défense : Toulouse ( 41 buts encaissés)
Meilleure affluence moyenne : Toulouse ( 7 552 spectateurs de moyenne)

Equipe type du National :

GB : Schille ( Calais)
DG : Kittler ( Dijon)
DC : Leclercq ( Valence)
DC : Rosa ( Toulouse)
DD : Engel ( Dijon)
MG : Macé ( Toulouse)
MC : Luis Martinez ( Calais)
MC : Bouabdellah ( Racing 92)
MD : Zubov ( Calais)
BC : Hadda Kamatcho ( Calais)
BC : Boukoko ( Alès)

RP : Desmars ( GB, Besançon)
RP : M’Petshi ( D GC, Valence)
RP : Amokachi ( BC, Calais)

La saison de Calais :

1er au classement de National, 38 matches, 24 victoires, 6 nuls, 8 défaites, 95 buts marqués ( 1ère attaque), 49 buts encaissés ( 4e défense), + 46 ( 1ère différence de but).
Affluence moyenne : 4 734 spectateurs
Coupe de France : éliminé au 8e tour
Coupe de la Ligue : non qualifié car non tiré au sort

Le groupe calaisien cette saison :

Cédric Schille, 41 m., 51 buts enc., 7.39 : un des piliers de l’équipe, a réalisé une excellente saison

Franck Turpin, 5 m., 6.00 : trop peu utilisé pour véritablement être jugé
David Recorbet, 39 m., 3 buts, 1 passe d., 6.85 : il a réalisé une saison correcte, mais il s’est parfois déconcentré trop rapidement, ce qui a valu à l’équipe d’encaisser quelques buts.
Laurent Pellegrino, 39 m., 5 buts, 3 passes d., 6.77 : attendu comme le patron de la défense, il fut trop irrégulier, cependant bon rapport qualité/prix.
Jure Primorac, 26 m., 1 HdM, 6.96 : a bien remplacé Zambernardi, mais a moins bien joué sur la fin de Championnat.
Yannick Zambernardi, 20 m., 1 passe d., 6.10 : a été régulier dans la médiocrité. Il n’a pas apporté ce qu’on espérait de lui, et est passé au travers de quelques matches.

Luis Martinez, 33 m., 2 buts, 2 passes d., 3 HdM, 7.61 : recruté alors qu’il était libre, il a été excellent et régulier tout au long de la saison, c’est la grosse surprise de la saison. J’en ferai certainement mon capitaine la saison prochaine. Cependant, il a souvent été blessé ( 8 semaines au total)
Didier Angibeaud, 31 m., 3 buts, 12 passes d., 1 HdM, 7.42 : encore un joueur qui était libre. Il a très bien animé le côté gauche, a apporté son expérience à l’équipe et a délivre de nombreuses passes décisives ( meilleur passeur du National). A suivre la saison prochaine.
Gennady Zubov, 39 m., 8 buts, 13 passes d., 2 HdM, 7.56 : excellent sur son côté droit, il a beaucoup apporté à l’équipe, notamment sur les coups de pieds arrêtés.
Jérôme Dutitre, 33 m., 10 buts, 6 passes d., 7.15 : a bien tenu sa place au milieu de terrain et a été décisif en marquant quelques buts.
Emmanuel Vasseur, 17 m., 7 buts, 4 passes d., 1 HdM, 7.35 : il a été essentiel à l’équipe sur la fin de la saison et il a démontré de bonnes qualités de finisseur.
Jérôme Frétard, 10 m., 1 but, 6.70 : a correctement tenu son rôle de remplaçant de Luis Martinez, notamment en entrant en cours de jeu plusieurs fois.
Stéphane Noro, 7 m., 5 passes d., 7.57 : il a peu joué, mais il a tout de même délivré 5 passes décisives. Il serait utile de le reprendre en prêt la saison prochaine.

Hadda Kamatcho, 35 m., 23 buts, 7 passes d., 10 HdM, 8.00 : excellent dans tous les domaines, régulier, il a apporté tout ce qu’on attendait, et a démontré qu’il n’était pas qu’un buteur. C’est le meilleur joueur de l’équipe.
Daniel Amokachi, 29 m., 9 buts, 8 passes d., 4 HdM, 7.48 : moins décisif qu’Hadda Kamatcho, car il fut souvent blessé ( 9 semaines au total), notamment sur la fin du Championnat, il n’en reste pas moins une valeur sûre de l’équipe.
Arnaud Szymanski, 16 matches, 12 buts, 3 passes d., 2 HdM, 7.56 : acheté trois fois rien, il a joué un grand rôle, surtout sur la fin du Championnat, où il remplaça avec brio Amokachi, blessé, en marquant presque autant de buts qu’il joua de matches.
Frédéric Piquionne, 11 m., 4 buts, 6 passes d., 2 HdM, 7.73 : a été excellent sur le peu de matches qu’il a joués. Il a apporté sa vivacité à l’équipe, et son sens du but et de la passe.
Arnaud Gonzales, 26 m., 11 buts, 3 passes d., 2 HdM, 7.31 : il a démontré un gros potentiel offensif ( 11 buts marqués), mais il est encore perfectible. Il serait intéressant de le conserver, tout comme Piquionne.

Passons au palmarès des autres compétitions :

Ligue 1 : Lyon – Monaco – Sedan
Ligue 2 : Saint-Etienne – Beauvais – Caen
Coupe de France : Auxerre – Bastia 3-1
Coupe de la Ligue : Bordeaux – Marseille 1-0
Trophée des Champions : Nantes – Strasbourg 4-1
Premier League : Manchester United – Chelsea – Arsenal
Liga : Vallalolid – Majorque – Real Saragosse
Bundesliga : Bayern Munich – Dortmund – Bayer Leverkusen
Serie A : AS Rome – Inter Milan – Udinese
Ligue des Champions : Manchester United – Arsenal 1-0
Coupe de l’UEFA : Dortmund – Schalke 04 2-0
SuperCoupe d’Europe : Bayern Munich – Liverpool 1-0
Coupe Intercontinentale : River Plate – Bayern Munich 2-0

Récompenses internationales :

Joueur FIFA de l’année : Rivaldo - Totti – Trezeguet
Footballeur de l’année : Montella - Van Nistelrooy – Santa Cruz
Ballon d’Or : Kluivert – Montella – Morientes
Ballon d’Or Africain : Kallon – Lassissi – Agali
Meilleur joueur d’Amérique du Sud : Delgado – Schelotto – Romario
Joueur océanien de l’année : Viduka – Kewell – Emerton

Voilà, le bilan est fini.

2 juin : comme prévu, Assane N’Diaye ( Shakhtar) signe à Calais pour 325 K€. Le même jour, Olivier Vandevoorde ( B C) signe à Valence. Nous récupérons 50 K€.

12 juin : la Coupe du Monde 2002 commence ! Pour le premier match, la France écrase la Yougoslavie 4-0.

18 juin : Coupe du Monde : Australie – France 0-0

19 juin : Hadda Kamatcho est élu joueur de l’année par les supporters.
Et, surprise, alors que je m’y attendais pas trop, le comité directeur m’annonce l’installation d’un centre de formation et l’aménagement des structures d’entraînement. Je regarde les finances du club…nous sommes dans le rouge…

Saison 2002/2003 :

20 juin : le comité directeur me dévoile l’objectif de cette saison : le maintien, objectif que je partage. On reçoit également la somme attribuée aux droits télé : 2,3 M€. Avec les abonnements, le marketing, et les droits télé, nous sortons de la zone au niveau des finances.

23 juin : Julien Lenglet ( B C) signe à Valence ( fin de contrat)

25 juin : Coupe du Monde : France – Cameroun 3-0

26 juin : je contacte Bruno N’Gotty, sous contrat à Marseille et prêté à Bolton l’année dernière, où il a réalisé une bonne saison. N’Gotty est en fin de contrat dans 5 jours.

27 juin : Franck Turpin ( D C) signe à Besançon pour 300 K€.

28 juin : le premier tour de la Coupe du Monde est terminé. Sont qualifiés pour les huitièmes de finale : Brésil, Corée du Sud, France, Espagne, Italie, Eire, Nigéria, Uruguay, Mexique, Yougoslavie, Sénégal, Russie, Allemagne, Portugal, Argentine, Pologne

29 juin : N’Gotty répond favorablement à mon offre !
France – Espagne 2-0

1er juillet : Bruno N’Gotty ( D/MD C) nous rejoint pour…0 € !

2 juillet : Coupe du Monde : les qualifiés pour les quarts de finales sont l’Eire, l’Uruguay, la France, le Brésil, l’Argentine, le Portugal, la Yougoslavie et la Russie.

3 et 4 juillet : Primorac, Gonzales, Noro, Piquionne et Aubanel arrivent à Calais, prêtés.

5 juillet : France – Brésil 1-0 a.p.

6 juillet : Jocelyn Merlen ( D G) signe à Walhain pour 65 K€.
Coupe du Monde : qualifiés pour les demi-finales : Uruguay, France, Argentine et Yougoslavie.

9 juillet : demi-finale de la Coupe du Monde : France – Uruguay 2-0

10 juillet : demi-finales de la Coupe du Monde : Yougoslavie – Argentine 0-1 a.p.

13 juillet : match pour la 3e place en Coupe du Monde : Uruguay – Yougoslavie 3-0

14 juillet : finale de la Coupe du Monde : Argentine – France 1-2
La France remporte la Coupe du Monde ! !!

15 juillet : je contacte Shakhtar pour essayer d’enrôler Isaak Okoronkwo, joueur dont m’a beaucoup parlé Assane N’Diaye, son ancien coéquipier. Je fais une offre de 300 K€.

Quels renforts aurai-je ? Suite au prochain épisode…

Sakho921
Sakho921
MP
11 juillet 2003 à 22:23:58

tu est dou psg???? moi violaine prés de la bassé tu coné??

psg62
psg62
MP
12 juillet 2003 à 09:15:55

Sakho921 Posté le 11 juillet 2003 à 22:23:58
tu est dou psg???? moi violaine prés de la bassé tu coné??

moi je suis de Saint-Pol-sur-Ternoise, à 30 km d´Arras
la bassé je vois ou c´est mais je suis jamais allé

Kev-One
Kev-One
MP
12 juillet 2003 à 20:35:25

c´est possible d´envoyer cette story a stev29om@yahoo.fr ? merci d´avance
si tu l´envoie, tu lui dit " de la part de Kev-One"

psg62
psg62
MP
12 juillet 2003 à 22:36:24

Episode 9 : l’intersaison 2002/2003

17 juillet : Shakhtar accepte mon offre pour Okoronkwo, qui se dit intéressé par Calais.

18 juillet : match amical contre Nantes. On perd logiquement 3-1, but de Gonzales pour Calais contre des buts de Rubil et N’Zigou ( 2) pour Nantes.

Calais ( L2) – Nantes ( L1) 1-3. 1 639 spectateurs. Homme du match : N’Zigou ( 8)

19 juillet : Okoronkwo accepte mon offre, et nous rejoint pour 300 K€. C’est un défenseur polyvalent inconnu en France, et j’espère avoir fait une bonne affaire. Les renforts défensifs que j’attendais sont arrivés. Il me reste à trouver un gardien de but, au cas où Schille ne ferait pas l’affaire, un milieu offensif centre, et un buteur.

21 juillet : je fais une demande de prêt pour Daniel Montenegro ( Marseille, MO GC), Stéphane Trévisan ( G B), en délicatesse à Ajaccio et Pablo Calandria ( Marseille, B C).

22 juillet : mes demandes de prêts sont toutes acceptées.

24 juillet : Montenegro, Trévisan et Calandria sont prêtés à Calais.

25 juillet : 2e match amical. On reçoit Créteil, pensionnaire de L2 comme nous. On gagne 3-2, avec des buts de Luis Martinez, Angibeaud et Hadda Kamatcho contre des buts d’Assignon et Corti. A signaler un bon match de tout l’équipe.

Calais ( L2) – Créteil ( L2) 3-2. 826 spectateurs. Homme du match : Angibeaud ( 8).

A la veille de notre participation en L2, je me rends compte que j’ai commis une erreur : j’ai trop de hors-UE dans mon effectif ! Alors qu’il faut en choisir 3 en L2, j’en ai 5, et pas des moindres : Zubov, Hadda Kamatcho, Amokachi, N’Diaye, et Okoronkwo, autant dire des titulaires potentiels.

Comment va-t-on débuter le Championnat ? Arriverai-je à gérer mes hors-UE ? Réponse bientôt…

psg62
psg62
MP
13 juillet 2003 à 10:15:09

je veux bien l´envoyer mais pour quoi faire?

psg62
psg62
MP
14 juillet 2003 à 16:11:45

Episode 10 : un début de saison 2002/2003 catastrophique

Un point sur les transferts :

Départs Arrivées
Olivier Vandevoorde ( Valence) 50 K€
Assane N’Diaye ( Shakhtar) 325 K€
Julien Lenglet ( Valence) Fin de contratBruno N’Gotty ( Marseille) Fin de contrat
Franck Turpin ( Besançon) 300 K€ Isaak Okoronkwo ( Shakhtar) 300 K€
Jocelyn Merlen ( Walhain) 65 K€ Jure Primorac ( Rennes) Prêt
Arnaud Gonzales ( Auxerre) Prêt
Stéphane Noro ( Sedan) Prêt
Frédéric Piquionne ( Rennes) Prêt
Daniel Montenegro ( Marseille) Prêt
Stéphane Trévisan ( Ajaccio) Prêt
Pablo Calandria ( Marseille) Prêt
Christophe Aubanel ( Gueugnon) Prêt
TOTAL 415 K€ TOTAL 625 K€

L’effectif :

Gardiens :
Cédric Schille : excellent en National, il aura peut-être du mal en L2 cette saison
Stéphane Trévisan : en conflit à Ajaccio, il aura sa chance, et deviendra éventuellement titulaire
Sébastien Chaussoy : 3e gardien de l’effectif, il a peu de chances de jouer cette saison

Défenseurs :
Bruno N’Gotty : le patron de la défense
Isaak Okoronkwo : recruté à l’intersaison, c’est un grand espoir qui doit confirmer ses qualités apparentes
Assane N’Diaye : plus expérimenté que son copain Okoronkwo, c’est un très bon défenseur qui peut jouer milieu défensif
Jure Primorac : c’est le remplaçant n°1 en défense
David Recorbet : en concurrence avec Primorac
Laurent Pellegrino : irrégulier en National, il ne devrait pas beaucoup jouer cette saison

Milieux de terrain :
Luis Martinez : il devrait être un élément essentiel dans notre équipe
Stéphane Noro : bon passeur, il peux prétendre à une place de titulaire
Didier Angibeaud : il sera certainement un joueur important dans l’équipe
Gennady Zubov : aura peut-être du mal à jouer, en raison de son statut hors-UE
Jérôme Dutitre : en concurrence avec Vasseur et Noro pour le poste de milieu axial
Emmanuel Vasseur : en concurrence avec Dutitre et Noro pour le poste de milieu axial
Daniel Montenegro : j’attends beaucoup de lui, en tant que meneur de jeu
Christophe Aubanel : cet attaquant gauche suppléera Angibeaud

Attaquants :
Hadda Kamatcho : c’est LE titulaire à la pointe de l’attaque
Daniel Amokachi : en raison de son statut hors-UE, il devrait moins jouer que Hadda Kamatcho
Frédéric Piquionne : un gros potentiel à confirmer
Arnaud Gonzales : auteur d’une bonne saison en National, il devrait nous apporter son efficacité
Pablo Calandria : il a peu joué la saison dernière à Marseille puis Malaga, mais il aura l’occasion de se montrer.
Arnaud Szymanski : malgré une bonne fin de saison dernière, il jouera peu, barré par pas mal de monde.

Je compte m’appuyer sur la même tactique que l’an dernier, un 3-5-2 ( cf. Episode 1), avec les mêmes consignes ( passes directes, tacles durs, pressing, hors-jeu).

3 août : réception de Grenoble. J’aligne le trio N’Gotty-N’Diaye-Okoronkwo en défense, avec Trévisan dans les buts. Le match est difficile pour nous, mais nous ne sommes pas tellement dominés. 32e minute : coup franc pour Grenoble. Le Roux le tire, Raguel saute et but ! 1-0 pour Grenoble. On tente de réagir tout de suite, mais Grenoble tient bien derrière. On perd à la mi-temps.
En seconde période, Grenoble pousse, mais Okoronkwo et N’Diaye font un match exceptionnel. Malgré Hadda Kamatcho qui tire plusieurs fois au but, nous nous inclinons 1-0. Point positif : N’Diaye et Okoronkwo ont réalisé le match parfait.

Calais – Grenoble 0-1. 4 173 spectateurs. Homme du match : N’Diaye ( 10).
A l’issue du match, nous sommes 17e…

10 août : on se déplace à Amiens. J’aligne Cédric Schille dans le but. Et dès le début du match, Amiens attaque, et à la 8e minute, Sampil ouvre le score suite à une passe de Paulo Sergio. Mais ce n’est pas pour autant qu’on réagit, et à la 37e minute, Diallo, de la gauche, centre, tête de Sampil qui double la mise ! Mi-temps 2-0.
Ça repart vite en seconde mi-temps. 47e : corner pour nous. Montenegro le joue, tête de N’Diaye, Angibeaud lui remet, et N’Diaye fusille Lachuer. 2-1, le match est relancé. On met la pression à Amiens, Montenegro touche même le poteau, mais à la 85e minute, Paulo Sergio déborde sur le côté droit, centre, Sampil reprend et marque en deux temps. On perd 3-1 au final.

Amiens ( 20) – Calais ( 17) 3-1. 7 327 spectateurs. Homme du match : Sampil ( 9).
On rétrograde à la 19e place.

16 août : on accueille Toulouse, lanterne rouge. Et, dès le début, nous sommes pris en défaut. 3e minute : coup franc en faveur de Toulouse. Coridon le tire et but ! Heureusement, nous réagissons vite ; 10e minute : Angibeaud part de son camp, déborde, efface Adjali, avance, centre, Dutitre contrôle, puis égalise du plat du pied. Néanmoins, Toulouse continue à attaquer, et 10 minutes plus tard, Mionnet avance, s’enfonce à droite, centre, Rodriguez, en déséquilibre, tire, et marque ! La suite est, malheureusement, une domination toulousaine, mais Schille est vigilant. A la mi-temps, on perd 2-1.
La deuxième mi-temps n’y changera rien, et malgré quelques occasions, nous ne parvenons pas à égaliser.

Calais ( 19) – Toulouse ( 20) 1-2. 4 153 spectateurs. Homme du match : Coridon ( 9).
Nous sommes derniers. La situation devient inquiétante…

20 août : on se déplace à Châteauroux. Le début du match est une succession de tirs de part et d’autre, mais des tirs non cadrés. 23e minute : coup franc pour Châteauroux. Nivet le frappe et but ! 1-0. Il nous faut égaliser, et Montenegro, à la 43e, en est proche, mais Roche stoppe son tir. Nous sommes menés à la mi-temps.
La seconde mi-temps est similaire à la première, il y a pas mal de tirs non cadrés. Mais, à la 75e minute, Châteauroux obtient de nouveau un coup franc. Jeannel le frappe, Boussaïd, à gauche, prend le ballon, centre, tête de Coulibaly et but. 2-0. Mes joueurs sont démotivés, et on en reste là. Les journées se suivent et se ressemblent…

Châteauroux ( 10) – Calais ( 20) 2-0. 8 265 spectateurs. Homme du match : Coulibaly ( 8).
Nous restons 20e, évidemment.

Un point sur le classement :
1 Strasbourg 10 pts
2 Metz 9 pts
3 AC Ajaccio 9 pts
4 Nîmes 9 pts
5 Le Mans 8 pts

14 Le Havre 4 pts
15 Niort 4 pts
16 Istres 4 pts
17 Angers 4 pts
18 Laval 2 pts
19 Nice 0 pt
20 Calais 0 pt

La situation devient inquiétante, et le prochain match face à Bastia sera déterminant.

Sortira-t-on la tête de l’eau ? Réponse dans le prochain épisode…

psg62
psg62
MP
14 juillet 2003 à 21:11:18

le tableau de Word est mal passé
je remet les arrivées et départs:

Arrivées:
Assane N’Diaye ( Shakhtar) 325 K€
Bruno N’Gotty ( Marseille) Fin de contrat
Isaak Okoronkwo ( Shakhtar) 300 K€
Jure Primorac ( Rennes) Prêt
Arnaud Gonzales ( Auxerre) Prêt
Stéphane Noro ( Sedan) Prêt
Frédéric Piquionne ( Rennes) Prêt
Daniel Montenegro ( Marseille) Prêt
Stéphane Trévisan ( Ajaccio) Prêt
Pablo Calandria ( Marseille) Prêt
Christophe Aubanel ( Gueugnon) Prêt
TOTAL 625 K€

Départs :
Olivier Vandevoorde ( Valence) 50 K€
Julien Lenglet ( Valence) Fin de contrat
Franck Turpin ( Besançon) 300 K€
Jocelyn Merlen ( Walhain) 65 K€
TOTAL 415 K€

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, MamYume, ]Faustine[, Latios[JV], Remysangfamy, GamesOfLove
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer
La vidéo du moment