CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Cyber Monday
    • JV Fan Contest
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Cyber Monday
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Etoile Abonnement RSS

Sujet : [TOPIC UNIQUE] Suivi du coronavirus

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Spartacus_re Spartacus_re
MP
20 mai 2022 à 22:30:50

Association de la thrombose veineuse cérébrale avec les vaccins à ARNm COVID-19 : une analyse de disproportionnalité de la base de données de pharmacovigilance de l'Organisation mondiale de la santé : https://www.mdpi.com/2076-393X/10/5/799/htm

"les TVC ont été fréquemment signalées chez des patients âgés de 18 à 44 ans et de 45 à 64 ans, plus fréquemment chez des femmes, et principalement en Europe et en Amérique… Plus de 90 % des patients étaient dans un état grave et 33 % ne se sont pas rétablis ou sont décédés."

RealZakarik RealZakarik
MP
20 mai 2022 à 23:32:58

Le 20 mai 2022 à 22:30:50 :
Association de la thrombose veineuse cérébrale avec les vaccins à ARNm COVID-19 : une analyse de disproportionnalité de la base de données de pharmacovigilance de l'Organisation mondiale de la santé : https://www.mdpi.com/2076-393X/10/5/799/htm

"les TVC ont été fréquemment signalées chez des patients âgés de 18 à 44 ans et de 45 à 64 ans, plus fréquemment chez des femmes, et principalement en Europe et en Amérique… Plus de 90 % des patients étaient dans un état grave et 33 % ne se sont pas rétablis ou sont décédés."

Outre le fait qu'ils disent que c'est à surveiller éventuellement (donc qu'ils ne sont pas certains de la relation de causalité), tes chiffres donnent l'impression que le nombre est énorme, du coup, je vais juste donner une échelle de grandeur par vaccin :
756 cas ont été répertorié pour les vaccins ARNm (les deux), sur un total de 1'154'023 rapports d'effets indésirables, ce qui fait 0,07% (0,05% pour Pfizer, 0,01% pour Moderna).

Et pour AZ, c'est 757 sur un total de 577'124 rapports d'effets indésirables, soit 0,13%.

Message édité le 20 mai 2022 à 23:34:45 par RealZakarik
Spartacus_re Spartacus_re
MP
21 mai 2022 à 13:20:48

Le 20 mai 2022 à 23:32:58 :

Le 20 mai 2022 à 22:30:50 :
Association de la thrombose veineuse cérébrale avec les vaccins à ARNm COVID-19 : une analyse de disproportionnalité de la base de données de pharmacovigilance de l'Organisation mondiale de la santé : https://www.mdpi.com/2076-393X/10/5/799/htm

"les TVC ont été fréquemment signalées chez des patients âgés de 18 à 44 ans et de 45 à 64 ans, plus fréquemment chez des femmes, et principalement en Europe et en Amérique… Plus de 90 % des patients étaient dans un état grave et 33 % ne se sont pas rétablis ou sont décédés."

Outre le fait qu'ils disent que c'est à surveiller éventuellement (donc qu'ils ne sont pas certains de la relation de causalité), tes chiffres donnent l'impression que le nombre est énorme, du coup, je vais juste donner une échelle de grandeur par vaccin :
756 cas ont été répertorié pour les vaccins ARNm (les deux), sur un total de 1'154'023 rapports d'effets indésirables, ce qui fait 0,07% (0,05% pour Pfizer, 0,01% pour Moderna).

Et pour AZ, c'est 757 sur un total de 577'124 rapports d'effets indésirables, soit 0,13%.

On ne connaît pas le facteur de sous-déclaration de la base de données Vigibase.

Avec tout ce qui a déjà été dit précédemment, un autre élément en relation avec les caillots sanguins (thromboses). Du coup les pathologistes peuvent être dans le vrai.

Et cette étude confirme la disproportionnalité de cas de thromboses chez les jeunes par rapports au vieux. Sachant que la mortalité du covid pour les jeunes est similaire à la grippe. Bien le rapport bénéfice risque !

RealZakarik RealZakarik
MP
21 mai 2022 à 15:11:23

Le 21 mai 2022 à 13:20:48 :

Le 20 mai 2022 à 23:32:58 :

Le 20 mai 2022 à 22:30:50 :
Association de la thrombose veineuse cérébrale avec les vaccins à ARNm COVID-19 : une analyse de disproportionnalité de la base de données de pharmacovigilance de l'Organisation mondiale de la santé : https://www.mdpi.com/2076-393X/10/5/799/htm

"les TVC ont été fréquemment signalées chez des patients âgés de 18 à 44 ans et de 45 à 64 ans, plus fréquemment chez des femmes, et principalement en Europe et en Amérique… Plus de 90 % des patients étaient dans un état grave et 33 % ne se sont pas rétablis ou sont décédés."

Outre le fait qu'ils disent que c'est à surveiller éventuellement (donc qu'ils ne sont pas certains de la relation de causalité), tes chiffres donnent l'impression que le nombre est énorme, du coup, je vais juste donner une échelle de grandeur par vaccin :
756 cas ont été répertorié pour les vaccins ARNm (les deux), sur un total de 1'154'023 rapports d'effets indésirables, ce qui fait 0,07% (0,05% pour Pfizer, 0,01% pour Moderna).

Et pour AZ, c'est 757 sur un total de 577'124 rapports d'effets indésirables, soit 0,13%.

On ne connaît pas le facteur de sous-déclaration de la base de données Vigibase.

Avec tout ce qui a déjà été dit précédemment, un autre élément en relation avec les caillots sanguins (thromboses). Du coup les pathologistes peuvent être dans le vrai.

Et cette étude confirme la disproportionnalité de cas de thromboses chez les jeunes par rapports au vieux. Sachant que la mortalité du covid pour les jeunes est similaire à la grippe. Bien le rapport bénéfice risque !

Un effet secondaire grave sera forcément davantage reporté qu'un effet secondaire bénin... Tout simplement parce qu'un grave nécessite en général un passage à l'hôpital ou conduit à la mort.

Et pour preuve que la pharmacovigilance fait son taff, elle a déjà permis de déceler les myocardites et péricardites, qui ont une incidence très faible (17 cas / 100'000, pour le pire des cas).

Spartacus_re Spartacus_re
MP
21 mai 2022 à 19:39:06

Le 21 mai 2022 à 15:11:23 :

Le 21 mai 2022 à 13:20:48 :

Le 20 mai 2022 à 23:32:58 :

Le 20 mai 2022 à 22:30:50 :
Association de la thrombose veineuse cérébrale avec les vaccins à ARNm COVID-19 : une analyse de disproportionnalité de la base de données de pharmacovigilance de l'Organisation mondiale de la santé : https://www.mdpi.com/2076-393X/10/5/799/htm

"les TVC ont été fréquemment signalées chez des patients âgés de 18 à 44 ans et de 45 à 64 ans, plus fréquemment chez des femmes, et principalement en Europe et en Amérique… Plus de 90 % des patients étaient dans un état grave et 33 % ne se sont pas rétablis ou sont décédés."

Outre le fait qu'ils disent que c'est à surveiller éventuellement (donc qu'ils ne sont pas certains de la relation de causalité), tes chiffres donnent l'impression que le nombre est énorme, du coup, je vais juste donner une échelle de grandeur par vaccin :
756 cas ont été répertorié pour les vaccins ARNm (les deux), sur un total de 1'154'023 rapports d'effets indésirables, ce qui fait 0,07% (0,05% pour Pfizer, 0,01% pour Moderna).

Et pour AZ, c'est 757 sur un total de 577'124 rapports d'effets indésirables, soit 0,13%.

On ne connaît pas le facteur de sous-déclaration de la base de données Vigibase.

Avec tout ce qui a déjà été dit précédemment, un autre élément en relation avec les caillots sanguins (thromboses). Du coup les pathologistes peuvent être dans le vrai.

Et cette étude confirme la disproportionnalité de cas de thromboses chez les jeunes par rapports au vieux. Sachant que la mortalité du covid pour les jeunes est similaire à la grippe. Bien le rapport bénéfice risque !

Un effet secondaire grave sera forcément davantage reporté qu'un effet secondaire bénin... Tout simplement parce qu'un grave nécessite en général un passage à l'hôpital ou conduit à la mort.

Et pour preuve que la pharmacovigilance fait son taff, elle a déjà permis de déceler les myocardites et péricardites, qui ont une incidence très faible (17 cas / 100'000, pour le pire des cas).

Donc il y a bien des effets secondaires graves, pouvant entraîner la mort. C’est bien il y a du progrès. Du coup les médecins légistes sont dans le vrai?

Quand à la pharmacovigilance je répète qu’on ne connaît pas l’ampleur de la sous-déclaration. Donc il y a un biais de statistiques !

Le célèbre rapport Lazarus de Harvard Pilgrim Health Care inc. en 2009 a révélé qu'en général, seul 1 % des effets indésirables des vaccins est signalé :
"Les effets indésirables des médicaments et des vaccins sont fréquents, mais peu signalés. Bien que 25 % des patients ambulatoires subissent un événement indésirable lié à un médicament, moins de 0,3 % de tous les événements indésirables liés aux médicaments et 1 à 13 % des événements graves sont signalés à la Food and Drug Administration (FDA). De même, moins de 1 % des événements indésirables liés aux vaccins sont signalés".

RealZakarik RealZakarik
MP
21 mai 2022 à 19:45:25

Le 21 mai 2022 à 19:39:06 :

Le 21 mai 2022 à 15:11:23 :

Le 21 mai 2022 à 13:20:48 :

Le 20 mai 2022 à 23:32:58 :

Le 20 mai 2022 à 22:30:50 :
Association de la thrombose veineuse cérébrale avec les vaccins à ARNm COVID-19 : une analyse de disproportionnalité de la base de données de pharmacovigilance de l'Organisation mondiale de la santé : https://www.mdpi.com/2076-393X/10/5/799/htm

"les TVC ont été fréquemment signalées chez des patients âgés de 18 à 44 ans et de 45 à 64 ans, plus fréquemment chez des femmes, et principalement en Europe et en Amérique… Plus de 90 % des patients étaient dans un état grave et 33 % ne se sont pas rétablis ou sont décédés."

Outre le fait qu'ils disent que c'est à surveiller éventuellement (donc qu'ils ne sont pas certains de la relation de causalité), tes chiffres donnent l'impression que le nombre est énorme, du coup, je vais juste donner une échelle de grandeur par vaccin :
756 cas ont été répertorié pour les vaccins ARNm (les deux), sur un total de 1'154'023 rapports d'effets indésirables, ce qui fait 0,07% (0,05% pour Pfizer, 0,01% pour Moderna).

Et pour AZ, c'est 757 sur un total de 577'124 rapports d'effets indésirables, soit 0,13%.

On ne connaît pas le facteur de sous-déclaration de la base de données Vigibase.

Avec tout ce qui a déjà été dit précédemment, un autre élément en relation avec les caillots sanguins (thromboses). Du coup les pathologistes peuvent être dans le vrai.

Et cette étude confirme la disproportionnalité de cas de thromboses chez les jeunes par rapports au vieux. Sachant que la mortalité du covid pour les jeunes est similaire à la grippe. Bien le rapport bénéfice risque !

Un effet secondaire grave sera forcément davantage reporté qu'un effet secondaire bénin... Tout simplement parce qu'un grave nécessite en général un passage à l'hôpital ou conduit à la mort.

Et pour preuve que la pharmacovigilance fait son taff, elle a déjà permis de déceler les myocardites et péricardites, qui ont une incidence très faible (17 cas / 100'000, pour le pire des cas).

Donc il y a bien des effets secondaires graves, pouvant entraîner la mort. C’est bien il y a du progrès. Du coup les médecins légistes sont dans le vrai?

Quand à la pharmacovigilance je répète qu’on ne connaît pas l’ampleur de la sous-déclaration. Donc il y a un biais de statistiques !

Le célèbre rapport Lazarus de Harvard Pilgrim Health Care inc. en 2009 a révélé qu'en général, seul 1 % des effets indésirables des vaccins est signalé :
"Les effets indésirables des médicaments et des vaccins sont fréquents, mais peu signalés. Bien que 25 % des patients ambulatoires subissent un événement indésirable lié à un médicament, moins de 0,3 % de tous les événements indésirables liés aux médicaments et 1 à 13 % des événements graves sont signalés à la Food and Drug Administration (FDA). De même, moins de 1 % des événements indésirables liés aux vaccins sont signalés".

Il peut y en avoir. Il y en a eu pour Astrazeneca et Janssen.
Est-ce qu'il y en a eu pour les autres ? Jusqu'à présent, peu d'élément viennent soutenir ça, et encore moins une hécatombe comme certains veulent le faire croire.

Et pour le reste, les évènements graves sont plus facilement signalé comme je l'ai dis, et d'ailleurs ton texte le prouve : 0,3% de tous les évènements indésirables, mais 1 à 13% des graves. L'épisode des myocardites et péricardites, ainsi que l'épisode Astrazeneca et Janssen, ainsi que la limitation aux +30 ans pour Moderna, tout ceci sont des élément qui vont plutôt en faveur du fait que la pharmacovigilance fonctionne. Si ce n'était pas le cas, on en aurait jamais entendu parler.

Vritrahan Vritrahan
MP
23 mai 2022 à 17:10:36

Bonjour,

L'efficacité du «vaccin» contre le covid est de combien en pourcentage ?

ColvertAtomique ColvertAtomique
MP
23 mai 2022 à 17:16:30

Le 23 mai 2022 à 17:10:36 :
Bonjour,

L'efficacité du «vaccin» contre le covid est de combien en pourcentage ?

Pourquoi mettre vaccin entre guillemet ? :(

Sinon, ça dépend depuis quand tu as été injecté, à quelle souche tu as été exposé, ton âge (les vieux ont un système immunitaire moins performant), la charge virale auquel tu as été exposé, etc...

Mais avec Omicron qui a un grand échappement immunitaire l'efficacité est sensiblement réduite.

Vritrahan Vritrahan
MP
23 mai 2022 à 17:17:44

Le 23 mai 2022 à 17:16:30 :

Le 23 mai 2022 à 17:10:36 :
Bonjour,

L'efficacité du «vaccin» contre le covid est de combien en pourcentage ?

Pourquoi mettre vaccin entre guillemet ? :(

Sinon, ça dépend depuis quand tu as été injecté, à quelle souche tu as été exposé, ton âge (les vieux ont un système immunitaire moins performant), la charge virale auquel tu as été exposé, etc...

Mais avec Omicron qui a un grand échappement immunitaire l'efficacité est sensiblement réduite.

Disons que j'ai la vingtaine, que j'ai fait le vaccin il y a un mois, et que j'ai été infecté par la dernière souche du virus.

ColvertAtomique ColvertAtomique
MP
23 mai 2022 à 17:33:25

Le 23 mai 2022 à 17:17:44 :

Le 23 mai 2022 à 17:16:30 :

Le 23 mai 2022 à 17:10:36 :
Bonjour,

L'efficacité du «vaccin» contre le covid est de combien en pourcentage ?

Pourquoi mettre vaccin entre guillemet ? :(

Sinon, ça dépend depuis quand tu as été injecté, à quelle souche tu as été exposé, ton âge (les vieux ont un système immunitaire moins performant), la charge virale auquel tu as été exposé, etc...

Mais avec Omicron qui a un grand échappement immunitaire l'efficacité est sensiblement réduite.

Disons que j'ai la vingtaine, que j'ai fait le vaccin il y a un mois, et que j'ai été infecté par la dernière souche du virus.

Forcément, Omicron (et ses sous-variants) ont énormément muté par rapport à la souche de Wuhan sur laquelle sont basés les vaccins.
C'est pour ça que j'ai pas fait de 3e dose, avec Omicron ça servait à rien puisque ça réduit sensiblement l'efficacité des vaccins actuels.
Des mises à jours arriveront d'ici l'été/automne, mais bon Omicron étant moins virulent ça se destinera aux vieux. T'as la vingtaine comme moi, si t'as déjà été vacciné tu as une première forme d'immunité, les réinfections naturelles te feront une immunité complète d'ici quelques années.

Message édité le 23 mai 2022 à 17:33:37 par ColvertAtomique
Spartacus_re Spartacus_re
MP
23 mai 2022 à 21:50:22

Un coureur de 30 ans meurt (probablement d’une crise cardiaque) après avoir participé au semi-marathon de Brooklyn, 15 autres personnes hospitalisées. Quatre autres personnes étaient encore dans un état grave. Vers 9 heures du matin, il faisait 21 degrés et l’humidité était de 83 %.
https://nypost.com/2022/05/21/runner-dies-at-brooklyn-half-marathon-finish-line/

Lors de la 75e Assemblée mondiale de la Santé, Macron (un Young Leader à la solde du WEF) demande aux États membres de se soumettre juridiquement à l’OMS en cas de pandémie.

"Enfin, comme toute organisation internationale, l’OMS doit garantir l’implication active de ses États membres, notamment en temps de crise. C’est pourquoi la France soutient la mise en place d’une Commission permanente du Conseil exécutif de l’OMS sur les urgences sanitaires […] Pour permettre à l’ensemble de ces réformes d’être ancrées dans le droit, pour l’avenir, je suis favorable à l’adoption, sous l’égide de l’OMS, d’un accord international juridiquement contraignant. Celui-ci devra être accompagné par la révision du Règlement sanitaire international, afin d’adapter celui-ci aux évolutions des risques sanitaires et nous assurer de sa mise en œuvre."

Message édité le 23 mai 2022 à 21:52:05 par Spartacus_re
Spartacus_re Spartacus_re
MP
24 mai 2022 à 01:39:41

Ellie Puentes, 20 ans, une étudiante pré-médicale en biologie et en espagnol de l'Union College dans le nord de l'État de New York a été expulsé pour avoir refusé de se faire vacciner contre le COVID, après avoir subi de graves effets indésirables de son deuxième vaccin Pfizer. Ils ont même coupé sa carte alimentaire malgré le fait que Pfizer ait admis que leur vaccin était à blâmer.

"Je n'avais aucun problème de santé avant le vaccin. Après l'avoir reçu, j'ai eu des effets secondaires immédiatement. Je me suis retrouvé aux urgences et je continue d'avoir des symptômes depuis. Et donc quand l'école a mandaté le rappel, j'étais réticent à obtenir J'ai envoyé un e-mail à l'école pour leur faire part de mes inquiétudes : "Je me suis retrouvé aux urgences, j'en suis toujours malade." J'ai envoyé mes papiers des urgences, ils ont nié cela. J'ai parlé à mon médecin, mon médecin m'a dit que c'était "mal avisé" [d'obtenir le rappel], rien de ce que je disais n'allait être accepté par l'école."

"Les vomissements arrivent plus souvent que je ne dirais la diarrhée et l'essoufflement. … J'ai ces douleurs aiguës dans la poitrine et même mon système immunitaire, je crois, vient de tomber. J'ai été plus malade que je ne l'ai jamais été."

À l'expulsion se Puentes s’ajoute le fait que Pfizer a en fait confirmé que sa maladie était probablement causée par leur vaccin. Lorsque Puentes a contacté Pfizer pour s'enquérir de ses symptômes, ils lui ont dit que c'était probablement dû au coup.

"Ils ont confirmé que les symptômes que j'ai pourraient être ou sont liés au vaccin parce qu'ils en ont vu d'autres avec les mêmes réactions", a-t-elle déclaré.

Elle a ensuite rapporté cette information à l'école et encore une fois, on lui a refusé une exemption. Pour l'instant, Puentes combat toujours l'école et tente d'aider les autres dans le processus.

https://anonymouswire.com/college-student-expelled-for-refusing-covid-booster-despite-being-severely-injured-by-first-dose/

Message édité le 24 mai 2022 à 01:40:50 par Spartacus_re
Spartacus_re Spartacus_re
MP
25 mai 2022 à 13:57:50

Confirmation que les 16 coureurs qui se sont effondrés et le coureur qui est décédé au semi-marathon de Brooklyn ont été entièrement vaccinés. Ici : https://www.nyrr.org/races/rbcbrooklynhalf

Tous les participants de Brooklyn Half doivent déclarer qu'ils ont été vaccinés contre le Covid-19, précisent le site officiel.

"Tous les coureurs doivent être en mesure de présenter une preuve de vaccination contre le COVID-19 afin de participer aux courses NYRR", indique le site Web.

CNN admet que les piqûres d'ARNm de Covid-19 détruisent l'immunité naturelle.
https://edition.cnn.com/2022/05/20/health/mrna-vaccine-technology-covid-19-durability/index.html

"Mais il y a une autre pièce du puzzle de l'immunité que les scientifiques tentent de résoudre de toute urgence, et c'est si une partie de cette baisse de notre protection peut être le résultat de la technologie de l'ARNm utilisée pour construire certains vaccins Covid-19, tels que ceux développés par Moderna et Pfizer/BioNTech, qui ont été les premiers au monde à utiliser cette plateforme."

"Les États-Unis sont maintenant à un point de la pandémie où les responsables de la santé sont aux prises avec le fait que pour maintenir l'immunité contre Covid-19 dans la communauté, la nation devra soit administrer des rappels réguliers – ou éventuellement annuels – base, ou devra déployer un vaccin entièrement nouveau."

Message édité le 25 mai 2022 à 14:00:22 par Spartacus_re
Spartacus_re Spartacus_re
MP
25 mai 2022 à 16:21:40

Un article publié dans la revue scientifique Journal of Materials Chemistry B en février 2022 révèle l’utilité de nano matériaux métalliques et d’oxyde de graphène dans les vaccins contre Covid.

Nanodimensions/adjuvants dans les vaccins COVID-19 - Edouard Alphandery Sorbonne Université
https://www.researchgate.net/publication/358629900_Nano_dimensionsadjuvants_in_COVID-19_vaccines

Résumé de l’article :
Une issue favorable à la crise du COVID-19 pourrait être obtenue grâce à une vaccination massive. Les vaccins proposés contiennent plusieurs principes actifs vaccinaux différents (VAP), tels que le virus inactivé, l'antigène, l'ARNm et l'ADN, qui sont associés à des adjuvants standard ou à des nanomatériaux (NM) tels que les liposomes dans les vaccins de Moderna et BioNTech/Pfizer. Les adjuvants du vaccin COVID-19 peuvent être choisis parmi des liposomes ou d'autres types de NM composés par exemple d'oxyde de graphène, de nanotubes de carbone, de micelles, d'exosomes, de vésicules membranaires, de polymères ou de NM métalliques, en s'inspirant des nano-vaccins anticancéreux, dont les adjuvants peuvent partager certaines de leurs propriétés avec celles des vaccins viraux. Les mécanismes d'action des nano-adjuvants reposent sur la facilitation par les NM du ciblage de certaines régions d'intérêt immunitaire telles que le mucus, les ganglions lymphatiques, et des zones d'infection ou d'irrigation sanguine, la modulation possible du type d'attachement de la VAP au NM, en particulier le positionnement de la VAP sur la surface externe du NM pour favoriser la présentation de la VAP aux cellules présentatrices d'antigène (APC) ou l'encapsulation de la VAP au sein de la NM pour prévenir la VAP dégradation, et la possibilité d'ajuster la nature de la réponse immunitaire en ajustant les propriétés physico-chimiques des NM telles que leur taille, leur charge de surface ou leur composition. L'utilisation de NM comme adjuvants ou la présence de nano-dimensions dans les vaccins COVID-19 ont non seulement le potentiel d'améliorer le rapport bénéfice/risque du vaccin, mais également de réduire la dose de vaccin nécessaire pour atteindre une efficacité totale. Cela pourrait donc faciliter la propagation globale des vaccins COVID-19 au sein d'une partie suffisamment importante de la population mondiale pour sortir de la crise actuelle.

Le Pr Alphandéry est conseiller scientifique de la Start Up Nanobactérie. "Créée en 2008, elle est leader mondial dans le domaine des applications médicales des nanoparticules magnétiques synthétisées par les bactéries magnétotactiques, appelées les magnétosomes".

A l’été 2021, les japonais ont retourné 1,6 millions de sérums anti Covid Moderna à cause de particules métalliques trouvées dans ces produits.

Message édité le 25 mai 2022 à 16:22:01 par Spartacus_re
RealZakarik RealZakarik
MP
25 mai 2022 à 16:29:53

Le 25 mai 2022 à 16:21:40 :
Un article publié dans la revue scientifique Journal of Materials Chemistry B en février 2022 révèle l’utilité de nano matériaux métalliques et d’oxyde de graphène dans les vaccins contre Covid.

Nanodimensions/adjuvants dans les vaccins COVID-19 - Edouard Alphandery Sorbonne Université
https://www.researchgate.net/publication/358629900_Nano_dimensionsadjuvants_in_COVID-19_vaccines

Résumé de l’article :
Une issue favorable à la crise du COVID-19 pourrait être obtenue grâce à une vaccination massive. Les vaccins proposés contiennent plusieurs principes actifs vaccinaux différents (VAP), tels que le virus inactivé, l'antigène, l'ARNm et l'ADN, qui sont associés à des adjuvants standard ou à des nanomatériaux (NM) tels que les liposomes dans les vaccins de Moderna et BioNTech/Pfizer. Les adjuvants du vaccin COVID-19 peuvent être choisis parmi des liposomes ou d'autres types de NM composés par exemple d'oxyde de graphène, de nanotubes de carbone, de micelles, d'exosomes, de vésicules membranaires, de polymères ou de NM métalliques, en s'inspirant des nano-vaccins anticancéreux, dont les adjuvants peuvent partager certaines de leurs propriétés avec celles des vaccins viraux. Les mécanismes d'action des nano-adjuvants reposent sur la facilitation par les NM du ciblage de certaines régions d'intérêt immunitaire telles que le mucus, les ganglions lymphatiques, et des zones d'infection ou d'irrigation sanguine, la modulation possible du type d'attachement de la VAP au NM, en particulier le positionnement de la VAP sur la surface externe du NM pour favoriser la présentation de la VAP aux cellules présentatrices d'antigène (APC) ou l'encapsulation de la VAP au sein de la NM pour prévenir la VAP dégradation, et la possibilité d'ajuster la nature de la réponse immunitaire en ajustant les propriétés physico-chimiques des NM telles que leur taille, leur charge de surface ou leur composition. L'utilisation de NM comme adjuvants ou la présence de nano-dimensions dans les vaccins COVID-19 ont non seulement le potentiel d'améliorer le rapport bénéfice/risque du vaccin, mais également de réduire la dose de vaccin nécessaire pour atteindre une efficacité totale. Cela pourrait donc faciliter la propagation globale des vaccins COVID-19 au sein d'une partie suffisamment importante de la population mondiale pour sortir de la crise actuelle.

En gros c'est une description de tous les nanomatériaux que cette étude considère comme utilisable dans les vaccins comme adjuvant, pas une liste des nanomatériaux qui sont effectivement dans les vaccins. Ca n'aurait d'ailleurs aucun sens de mettre toute la liste, vu que ça parle d'adjuvant.

Et effectivement, il y a un nanomatériaux de la liste dans les vaccins COVID... Le liposome, soit des nanoparticules de lipide, qui font d'ailleurs partie de la liste, mais pas en tant qu'adjuvant, juste en tant que capsule pour transporter l'ARN.

Infovrai Infovrai
MP
25 mai 2022 à 18:56:42

Les chercheurs font deux constatations essentielles. D'abord, le Covid-19, y compris les risques accrus de décès et de Covid long, se manifeste également dans les infections post-vaccinales. Ensuite, l'éventail des symptômes retrouvés dans les Covid longs post-vaccination semble similaire à ceux du Covid-19 sans vaccination préalable. “Nos résultats montrent que la vaccination contre le SARS-CoV-2 avant l'infection ne réduit que partiellement le risque de décès et de Covid long”, concluent-ils. “Par conséquent, les fier aux vaccins comme seule stratégie d'atténuation pourrait ne pas réduire de manière optimale les conséquences sanitaires à long terme de l'infection au SARS-CoV-2.”

Infovrai Infovrai
MP
25 mai 2022 à 19:06:53

"Partiellement"
Quel tristesse

Spartacus_re Spartacus_re
MP
27 mai 2022 à 13:53:04

L'effet Foegen - Un mécanisme par lequel les masques faciaux contribuent au taux de létalité du COVID-19 : https://journals.lww.com/md-journal/Fulltext/2022/02180/The_Foegen_effect__A_mechanism_by_which_facemasks.60.aspx

Conclusion :
Cette étude a révélé que le port de masques faciaux pourrait imposer un grand risque aux individus, qui ne serait pas atténué par une réduction du taux d'infection. L'utilisation de masques faciaux pourrait donc être inappropriée, voire contre-indiquée, en tant qu'intervention épidémiologique contre le COVID-19. Prouver ou réfuter «l'effet Foegen» à l'aide d'études expérimentales telles que décrites ci-dessus devrait être une priorité pour les scientifiques de la santé publique.

-

L'"opération Jenner" a découvert au moins 2 200 personnes célèbres avec de faux certificats de vaccination Covid-19 après que ceux-ci aient été achetés à une infirmière.

Parmis ceux qui font l’objet d’une enquête figure José María Fernández Sousa-Faro, le président de PharmaMar, une société IBEX 35 et l'une des plus grandes sociétés pharmaceutiques d'Espagne.

https://euroweeklynews.com/2022/05/27/2200-prominent-spanish-personalties-investigated-for-false-covid-19-vaccination/

Infovrai Infovrai
MP
27 mai 2022 à 15:58:09

J'avais oublié de donner les pourcentages de protection suite à la toute dernière étude: contre le covid long => 15% comparé à un nonvax (donc c'est quasiment nada)
Contre les décès => 34% comparé à un nonvax

Du coup Zakarik a encore raconté de la merdias lorsque qu'il nous ventait la vaccination contre les covid long. Et une de plus à son actif :noel:

https://www.jeuxvideo.com.com/forums/message/1137284075

Pas besoin de mettre plus de ses postes puisque ça fait bien un an qu'il affirmait la protection des vaccins sur les covid long.

Message édité le 27 mai 2022 à 15:59:19 par Infovrai
Spartacus_re Spartacus_re
MP
27 mai 2022 à 18:48:13

Des chercheurs canadiens découvrent la nanotechnologie du carbone et le thulium dans les injections Covid de Moderna et Pfizer : https://expose-news.com/2022/05/27/carbon-nanotech-and-thulium-in-covid-injections/

Transcription-Dr.-Daniel-Nagase : https://expose-news.com/wp-content/uploads/2022/05/Transcript-Dr.-Daniel-Nagase.pdf

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
La vidéo du moment