CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Etoile Abonnement RSS

Sujet : [TOPIC UNIQUE] Suivi du coronavirus

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Speciste][][
Speciste][][
MP
03 mai 2022 à 21:04:55

https://mobile.twitter.com/Le_Figaro/status/1520671104251146240?t=Ws8QHPVJCfxuBLiKiRJVDg&s=19

Déduction simple et efficace mais très facilement contestable par les désinformateurs :hap:

McCon
McCon
MP
03 mai 2022 à 21:34:19

https://www.noelshack.com/2022-18-2-1651605887-04140219-7365-464a-b3e3-39812870f5bb.jpg
Comment expliquer qu’il y ai 2 fois plus de cas covid chez les triples dosés :question: c’est tout de même curieux :mort:

C0llab0rated
C0llab0rated
MP
04 mai 2022 à 14:45:03

"Le nombre de complications graves après la vaccination contre le virus Sars-CoV-2 est 40 fois plus élevé que celui précédemment enregistré par l'Institut Paul Ehrlich (PEI)", conclut une étude menée par la Charité de Berlin auprès de quelque 40 000 participants.
https://www.mdr.de/nachrichten/deutschland/panorama/corona-impfung-nebenwirkungen-impfschaeden-100.html

Vaxorama
Vaxorama
MP
04 mai 2022 à 15:29:02

Le 03 mai 2022 à 20:51:39 :
Petite video sur comment la commission européenne veut forcer la vaccination, pour remédier à une surproduction de vaccin a cause de la baisse de la pandémie.

https://www.youtube.com/watch?v=Fk3YgQEtk3c

ça va forcer à mort après l'été, profitez de vos libertés avant le retour du pass vaccinal

RealZakarik
RealZakarik
MP
04 mai 2022 à 16:55:59

Le 04 mai 2022 à 14:45:03 :
"Le nombre de complications graves après la vaccination contre le virus Sars-CoV-2 est 40 fois plus élevé que celui précédemment enregistré par l'Institut Paul Ehrlich (PEI)", conclut une étude menée par la Charité de Berlin auprès de quelque 40 000 participants.
https://www.mdr.de/nachrichten/deutschland/panorama/corona-impfung-nebenwirkungen-impfschaeden-100.html

On va commencer par ça.
J'ai fais une petite recherche et je n'ai pas trouvé l'étude, mais par contre... Eh bien mes recherches m'ont conduit sur des sites liés à l'anthroposophie et j'ai fini par arriver la-dessus, en français dans le texte :
https://www.aether.news/crise-du-coronavirus-construire-une-immunite-par-une-stratification-du-risque/

"Harald Matthes est depuis 1995 le directeur médical de l'hôpital communautaire de Havelhöhe. Il y est aussi chef du service de gastro-entérologie, où la médecine anthroposophique est utilisée en complément à la médecine conventionnelle. Matthes est président de l'Académie allemande d'homéopathie et de naturopathie. Né à Berlin en 1961, il est scolarisé dans une école Waldorf de 1966 à son entrée à l’université. Il étudie la médecine, obtient son doctorat en 1987 et se perfectionne dans les domaines de la médecine interne, la gastro-entérologie, l’homéopathie et la médecine anthroposophique."

Alors... Comment dire, on mélange donc pseudo-médecine (homéopathie) et dérive sectaire (anthroposophie), à partir de là, je peux simplement te dire que ça pue à mort.

Le 03 mai 2022 à 21:04:55 :
https://mobile.twitter.com/Le_Figaro/status/1520671104251146240?t=Ws8QHPVJCfxuBLiKiRJVDg&s=19

Déduction simple et efficace mais très facilement contestable par les désinformateurs :hap:

Rien à dire, suffit de dérouler l'ensemble de thread (et pas se contenter d'un seul tweet) pour voir que c'est beaucoup plus nuancé que ça.

Le 03 mai 2022 à 21:34:19 :
https://www.noelshack.com/2022-18-2-1651605887-04140219-7365-464a-b3e3-39812870f5bb.jpg
Comment expliquer qu’il y ai 2 fois plus de cas covid chez les triples dosés :question: c’est tout de même curieux :mort:

Et bien déjà on prends par catégorie d'âge (sauf 0 - 19, parce que pas assez de données), pour limiter un peu les biais, ce qui, d'un coup, est nettement moins marqué que ça :
https://www.noelshack.com/2022-18-3-1651674717-image.png
https://www.noelshack.com/2022-18-3-1651674737-image.png
https://www.noelshack.com/2022-18-3-1651674754-image.png
https://www.noelshack.com/2022-18-3-1651674769-image.png

Ensuite, ces chiffres ont un problème de nombres de personnes dans chaque groupe, ce qui les rends plus sujet aux extrêmes.
Comprendre : Plus un échantillon diminue en nombre, moins il est représentatif (pour ça que dans les études, on prends des groupes parfaitement comparable, pour normaliser les résultats).

Par exemple, il n'y a quasiment pas de partiellement vacciné entre 60 et 79 ans (en cumulant les chiffres, on arrive tout juste à 10%), et concernant les non-vaccinés, toujours pour cette tranche d'âge, on doit arriver à quelque chose comme 15%. Au contraire, les triples doses, c'est largement plus de 80%.

Même les 20 - 39 ans ont de la peine a être représentatif, les non-vaccinés galère à atteindre les 10%.

On peut ajouter à ça que le vaccin pèche du point de vue des contaminations (il les diminue, mais ce n'est pas son point fort), ce qui ne joue pas en sa faveur quand les groupes se retrouvent déséquilibrés. Par contre, il est efficace sur les admissions à l'hôpital, il suffit de jeter un oeil aux hospitalisations (tu as su trouver les cas, tu trouvera les hospitalisations, et regarde âge par âge), pour voir que le fait qu'il soit très efficace est visible malgré les biais énoncés.

Vaxorama
Vaxorama
MP
04 mai 2022 à 17:21:29

on a vu l'efficacité au coeur de l'hiver dernier quand les vax remplissaient - déjà - les réas

et en plus il est très dangereux

arrête tes mensonges, tu te feras tjs reprendre

et en parlant de spécialiste, ça me rappelle deray le néphrologue qui venait vendre sa soupe vaccinal après avoir touché des centaines de milliers d'euros des labos

Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
05 mai 2022 à 07:57:50

Un gorille vacciné meurt de façon soudaine dans un zoo :
https://greatmountainpublishing.com/2022/05/03/gorilla-allegedly-dies-from-covid-19-vaccination/

"Lors de l'autopsie, nous avons découvert qu'elle avait de multiples anomalies d'organes, ce qui, à son tour, a créé une cascade mortelle", a déclaré le Dr Tom deMaar, vétérinaire principal du zoo. "La cascade a commencé par une maladie cardiaque fibrosante, qui a conduit à une insuffisance rénale." 

Mais on vaccine des animaux maintenant ? Les soit disant cas positifs chez des animaux, par ex le cas d’un tigre dans un zoo, sont des conneries sans fondement scientifiques. À ce compte là une plante aussi peut-être positive ! Le PCR n'est pas un diagnostic, c'est une technologie de recherche. Ce test ne vous dit pas si vous êtes malades.

Où est la science ?

sebmugi
sebmugi
MP
05 mai 2022 à 08:41:44

heu... :mort:
https://twitter.com/brienico/status/1521983428966637574?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1521983428966637574%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fplanetes360.fr%2Fle-dernier-lot-de-documents-pfizer-est-tombe-regardez-les-donnees-et-maintenant-vous-saurez-pourquoi-ils-ont-essaye-de-nous-les-cacher-incroyable-mortel-troubles-sanguins-etc%2F

https://twitter.com/RogerChampagne4/status/1521804021568348165?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1521804021568348165%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fplanetes360.fr%2Fdonc-on-apprends-dans-les-80000-pages-de-documents-pfizer-deposes-hier-que-pfizer-estimait-efficacite-de-leur-jab-a-12-pour-les-premiers-7-jours-et-1-apres-oui-oui-1-apres-7-jours-pourtant-on%2F

Message édité le 05 mai 2022 à 08:42:37 par sebmugi
ck7
ck7
MP
06 mai 2022 à 00:22:38

Ptit court métrage sur la société de contrôle à venir (peut être), la gestion de la crise et la soumission des golems.
https://youtu.be/nyFqcS-aDjo

Je préfère en rire qu'en pleurer...

Message édité le 06 mai 2022 à 00:22:54 par ck7
Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
06 mai 2022 à 05:04:50

Le 05 mai 2022 à 08:41:44 :
heu... :mort:
https://twitter.com/brienico/status/1521983428966637574?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1521983428966637574%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fplanetes360.fr%2Fle-dernier-lot-de-documents-pfizer-est-tombe-regardez-les-donnees-et-maintenant-vous-saurez-pourquoi-ils-ont-essaye-de-nous-les-cacher-incroyable-mortel-troubles-sanguins-etc%2F

https://twitter.com/RogerChampagne4/status/1521804021568348165?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1521804021568348165%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fplanetes360.fr%2Fdonc-on-apprends-dans-les-80000-pages-de-documents-pfizer-deposes-hier-que-pfizer-estimait-efficacite-de-leur-jab-a-12-pour-les-premiers-7-jours-et-1-apres-oui-oui-1-apres-7-jours-pourtant-on%2F

Le lien pour les documents FOIA de Pfizer : https://phmpt.org/pfizers-documents/

Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
06 mai 2022 à 05:44:59

Une étude révèle le risque de malformations congénitales et d'infertilité chez les femmes enceintes et les données ont été cachées par Pfizer : https://dailyexpose.uk/2022/05/05/pfizer-hid-dangers-covid-vaccination-pregnancy/

Document « Aperçu du délégué et demande d'avis de l'ACV » qui a été créé le 11 janvier 2021 a été publié dans le cadre de la demande d'accès à l'information. La page 30 et suivantes du document présente un « examen des informations sur le produit » et met en évidence les modifications qui doivent être apportées au « Rapport d'évaluation non clinique » avant la publication officielle.

L'évaluateur du module 4 a indiqué à Pfizer que la « catégorie de grossesse B2 » était considérée comme appropriée et a demandé qu'ils ajoutent la ligne suivante : "Une étude combinée de fertilité et de toxicité pour le développement chez le rat a montré une augmentation de la fréquence des côtes lombaires surnuméraires chez les fœtus de rats femelles traités par COMIRNATY".

Mais voici comment se lit le document officiel délivré au grand public : La catégorie de grossesse a été changée en « B1 », aucune ligne n'a été incluse sur l'occurrence accrue de côtes lombaires surnuméraires chez les fœtus, et elles ont plutôt inclus la ligne dont la suppression a été demandée en affirmant que « les études sur les animaux n'indiquent
pas d'effets nocifs directs ou indirects avec par rapport à la grossesse… ».

L'étude a été réalisée sur 42 rats Wistar Han femelles. Vingt et un ont reçu l'injection Pfizer Covid-19, et 21 ne l'ont pas été.  Ici : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0890623821000800?via%3Dihub

Les résultats du nombre de fœtus observés comme ayant des côtes lombaires surnuméraires dans le groupe témoin étaient de 3/3 (2,1). Mais les résultats du nombre de fœtus à avoir des côtes lombaires surnuméraires dans le groupe vacciné étaient de 6/12 (8,3). Ainsi, en moyenne, le taux de survenue était de 295 % plus élevé dans le groupe vacciné.

Mais les résultats anormaux de l'étude ne s'arrêtent pas là. Le taux de «pertes pré-implantatoires» dans le groupe de rats vaccinés était le double de celui du groupe témoin, et non seulement cette information a été ignorée, mais aucune demande n'a été faite pour l'évaluer davantage.

La perte préimplantatoire fait référence aux ovules fécondés qui ne parviennent pas à s'implanter. Par conséquent, cette étude suggère que l'injection de Pfizer Covid-19 réduit les chances qu'une femme puisse tomber enceinte. Donc, par conséquent, augmente le risque d'infertilité.

Malgré les preuves scientifiques prouvant le contraire, les régulateurs des médicaments et Pfizer ont faussement affirmé que "les études sur les animaux n'indiquent pas d'effets nocifs directs ou indirects sur la grossesse".

Preuve en est que les études "scientifiques" sont souvent biaisées dans leurs conclusions.

sebmugi
sebmugi
MP
06 mai 2022 à 09:59:12

Ça va péter fort je pense dans les mois qui viennent..
Franchement je n'aimerais pas être un homme politique ou un labo ou tout simplement être un "vacciné" covid

RealZakarik
RealZakarik
MP
06 mai 2022 à 10:40:37

Le 06 mai 2022 à 05:44:59 :
Une étude révèle le risque de malformations congénitales et d'infertilité chez les femmes enceintes et les données ont été cachées par Pfizer : https://dailyexpose.uk/2022/05/05/pfizer-hid-dangers-covid-vaccination-pregnancy/

Document « Aperçu du délégué et demande d'avis de l'ACV » qui a été créé le 11 janvier 2021 a été publié dans le cadre de la demande d'accès à l'information. La page 30 et suivantes du document présente un « examen des informations sur le produit » et met en évidence les modifications qui doivent être apportées au « Rapport d'évaluation non clinique » avant la publication officielle.

L'évaluateur du module 4 a indiqué à Pfizer que la « catégorie de grossesse B2 » était considérée comme appropriée et a demandé qu'ils ajoutent la ligne suivante : "Une étude combinée de fertilité et de toxicité pour le développement chez le rat a montré une augmentation de la fréquence des côtes lombaires surnuméraires chez les fœtus de rats femelles traités par COMIRNATY".

Mais voici comment se lit le document officiel délivré au grand public : La catégorie de grossesse a été changée en « B1 », aucune ligne n'a été incluse sur l'occurrence accrue de côtes lombaires surnuméraires chez les fœtus, et elles ont plutôt inclus la ligne dont la suppression a été demandée en affirmant que « les études sur les animaux n'indiquent
pas d'effets nocifs directs ou indirects avec par rapport à la grossesse… ».

L'étude a été réalisée sur 42 rats Wistar Han femelles. Vingt et un ont reçu l'injection Pfizer Covid-19, et 21 ne l'ont pas été.  Ici : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0890623821000800?via%3Dihub

Les résultats du nombre de fœtus observés comme ayant des côtes lombaires surnuméraires dans le groupe témoin étaient de 3/3 (2,1). Mais les résultats du nombre de fœtus à avoir des côtes lombaires surnuméraires dans le groupe vacciné étaient de 6/12 (8,3). Ainsi, en moyenne, le taux de survenue était de 295 % plus élevé dans le groupe vacciné.

Mais les résultats anormaux de l'étude ne s'arrêtent pas là. Le taux de «pertes pré-implantatoires» dans le groupe de rats vaccinés était le double de celui du groupe témoin, et non seulement cette information a été ignorée, mais aucune demande n'a été faite pour l'évaluer davantage.

La perte préimplantatoire fait référence aux ovules fécondés qui ne parviennent pas à s'implanter. Par conséquent, cette étude suggère que l'injection de Pfizer Covid-19 réduit les chances qu'une femme puisse tomber enceinte. Donc, par conséquent, augmente le risque d'infertilité.

Malgré les preuves scientifiques prouvant le contraire, les régulateurs des médicaments et Pfizer ont faussement affirmé que "les études sur les animaux n'indiquent pas d'effets nocifs directs ou indirects sur la grossesse".

Preuve en est que les études "scientifiques" sont souvent biaisées dans leurs conclusions.

Pourquoi parler de l'étude sur les rats, au juste ?
Depuis, il y a eu des études sur les femmes enceintes.

https://journals.lww.com/greenjournal/Fulltext/2021/08000/Severe_Acute_Respiratory_Syndrome_Coronavirus_2.16.aspx
https://www.nejm.org/doi/doi/full/10.1056/NEJMoa2104983

Et rien de notable.
Il y a aussi eu au moins une étude sur la fertilité féminine.

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.04.09.21255195v1.full-text

Et rien de notable.

Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
06 mai 2022 à 11:48:17

Le 06 mai 2022 à 10:40:37 :

Le 06 mai 2022 à 05:44:59 :
Une étude révèle le risque de malformations congénitales et d'infertilité chez les femmes enceintes et les données ont été cachées par Pfizer : https://dailyexpose.uk/2022/05/05/pfizer-hid-dangers-covid-vaccination-pregnancy/

Document « Aperçu du délégué et demande d'avis de l'ACV » qui a été créé le 11 janvier 2021 a été publié dans le cadre de la demande d'accès à l'information. La page 30 et suivantes du document présente un « examen des informations sur le produit » et met en évidence les modifications qui doivent être apportées au « Rapport d'évaluation non clinique » avant la publication officielle.

L'évaluateur du module 4 a indiqué à Pfizer que la « catégorie de grossesse B2 » était considérée comme appropriée et a demandé qu'ils ajoutent la ligne suivante : "Une étude combinée de fertilité et de toxicité pour le développement chez le rat a montré une augmentation de la fréquence des côtes lombaires surnuméraires chez les fœtus de rats femelles traités par COMIRNATY".

Mais voici comment se lit le document officiel délivré au grand public : La catégorie de grossesse a été changée en « B1 », aucune ligne n'a été incluse sur l'occurrence accrue de côtes lombaires surnuméraires chez les fœtus, et elles ont plutôt inclus la ligne dont la suppression a été demandée en affirmant que « les études sur les animaux n'indiquent
pas d'effets nocifs directs ou indirects avec par rapport à la grossesse… ».

L'étude a été réalisée sur 42 rats Wistar Han femelles. Vingt et un ont reçu l'injection Pfizer Covid-19, et 21 ne l'ont pas été.  Ici : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0890623821000800?via%3Dihub

Les résultats du nombre de fœtus observés comme ayant des côtes lombaires surnuméraires dans le groupe témoin étaient de 3/3 (2,1). Mais les résultats du nombre de fœtus à avoir des côtes lombaires surnuméraires dans le groupe vacciné étaient de 6/12 (8,3). Ainsi, en moyenne, le taux de survenue était de 295 % plus élevé dans le groupe vacciné.

Mais les résultats anormaux de l'étude ne s'arrêtent pas là. Le taux de «pertes pré-implantatoires» dans le groupe de rats vaccinés était le double de celui du groupe témoin, et non seulement cette information a été ignorée, mais aucune demande n'a été faite pour l'évaluer davantage.

La perte préimplantatoire fait référence aux ovules fécondés qui ne parviennent pas à s'implanter. Par conséquent, cette étude suggère que l'injection de Pfizer Covid-19 réduit les chances qu'une femme puisse tomber enceinte. Donc, par conséquent, augmente le risque d'infertilité.

Malgré les preuves scientifiques prouvant le contraire, les régulateurs des médicaments et Pfizer ont faussement affirmé que "les études sur les animaux n'indiquent pas d'effets nocifs directs ou indirects sur la grossesse".

Preuve en est que les études "scientifiques" sont souvent biaisées dans leurs conclusions.

Pourquoi parler de l'étude sur les rats, au juste ?
Depuis, il y a eu des études sur les femmes enceintes.

https://journals.lww.com/greenjournal/Fulltext/2021/08000/Severe_Acute_Respiratory_Syndrome_Coronavirus_2.16.aspx
https://www.nejm.org/doi/doi/full/10.1056/NEJMoa2104983

Et rien de notable.
Il y a aussi eu au moins une étude sur la fertilité féminine.

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.04.09.21255195v1.full-text

Et rien de notable.

Mais sérieusement?

Le document public "AUSTRALIAN PRODUCT INFORMATION –COMIRNATY™ (BNT162b2 [mRNA]) COVID-19 VACCINE" cite cette étude et conclut  « les études sur les animaux n'indiquent pas d'effets nocifs directs ou indirects avec par rapport à la grossesse… ». Ce document a été censuré par Pfizer. C’est ce que dit l’autre document FOIA divulgué. L’étude scientifique est très malhonnête dans sa conclusion (et criminelle). Cette étude a été publiée !

La deuxième étude sur les femmes enceintes on en a déjà parlé et c’est une escroquerie scientifique !

Je te rafraîchi la mémoire : Initialement, l'étude a été publiée avec le tableau 4 montrant "l'avortement spontané" après la vaccination. Les auteurs ont affirmé que 104 pertes de grossesse divisées par 827 grossesses ont entraîné un taux de perte de grossesse de 12,6 %, ce qui se situe dans une fourchette normale. Cependant, comme Deanna McLeod, analyste professionnelle des données sur le cancer de Kaleidoscope Strategic Inc. à Toronto, et ses collègues l'ont souligné dans une lettre au NEJM , dans le petit texte sous le tableau figurait une déclaration selon laquelle « un total de 700 participants ont reçu leur première dose éligible au troisième trimestre. Étant donné que la définition de l'avortement spontané se rapporte à la perte de grossesse à moins de 20 semaines de gestation, cela signifiait que 700 femmes n'appartenaient pas au dénominateur parce qu'au moment où elles ont été vaccinées, elles avaient déjà dépassé le point de pouvoir avoirun avortement spontané. Ainsi, bien lu, la fraction est passée de 104/827 à 104/127 (81,9%). Par conséquent, un taux de perte de grossesse de 82% pour les grossesses du premier trimestre.

À noter que la moitié des auteurs ont participés à cette étude grossière :

Dans cette étude (Preprint) : https://www.researchsquarquare.com/article/rs-798175/v1
Cette étude considère donc comme avortement spontané comme une perte de grossesse entre six et 20 semaines, excluant ainsi toutes les pertes au cours des cinq premières semaines (lorsque 90% des avortements spontanés se produisent). Autrement dit les avortements spontanés avant 6 semaines ne sont pas comptés?

Rien de notable donc...

Quand on te dit que le milieu pharmaceutique est très corrompu.

C0llab0rated
C0llab0rated
MP
06 mai 2022 à 16:40:43

https://www.noelshack.com/2022-18-4-1651734246-pregnancy.jpg

Le lien page 12 https://phmpt.org/wp-content/uploads/2022/04/reissue_5.3.6-postmarketing-experience.pdf

C'est qui encore qui nous vantait un vaccin parfaitement safe pour les femmes enceintes ???
Il est donc constaté également qu'en plus de fausses couches certains bébés tombent malade à cause de l'allaitement.

Le vaccin disparait en 24h00 Tkt. :diable:

Va y a voir des comptes à rendre :ange:

Message édité le 06 mai 2022 à 16:40:59 par C0llab0rated
Nox18
Nox18
MP
06 mai 2022 à 16:51:21

Ça va péter fort je pense dans les mois qui viennent..
Franchement je n'aimerais pas être un homme politique ou un labo ou tout simplement être un "vacciné" covid

Ouioui, ça fait un an et demi que les vaccinés devaient tous mourir et que certains allaient devoir rendre des comptes.
Ce qu'il se passe c'est justement qu'il ne se passe rien en réalité et que les antivax sont de plus en plus désespérés que rien de ce qu'ils n'avaient prévu ne s'est produit et qu'il paraît de plus en plus clair que rien ne se produira.
Les seuls endroit qui vous donnent raison sont des articles de propagande bidonnés qui ne reflètent en rien la réalité, plus vite vous l'accepterez, plus vite vous pourrez passer à autre chose.

Pourquoi perdre votre temps à répondre à des articles qui viennent de sites comme https://dailyexpose.uk/ vous avez vu la première page et le niveau des articles postés sur ce site ? C'est du 100% conspirationniste, il n'y a rien de vrai là dedans, que de la manipulation.

RealZakarik
RealZakarik
MP
06 mai 2022 à 16:51:52

Le 06 mai 2022 à 11:48:17 :

Le 06 mai 2022 à 10:40:37 :

Le 06 mai 2022 à 05:44:59 :
Une étude révèle le risque de malformations congénitales et d'infertilité chez les femmes enceintes et les données ont été cachées par Pfizer : https://dailyexpose.uk/2022/05/05/pfizer-hid-dangers-covid-vaccination-pregnancy/

Document « Aperçu du délégué et demande d'avis de l'ACV » qui a été créé le 11 janvier 2021 a été publié dans le cadre de la demande d'accès à l'information. La page 30 et suivantes du document présente un « examen des informations sur le produit » et met en évidence les modifications qui doivent être apportées au « Rapport d'évaluation non clinique » avant la publication officielle.

L'évaluateur du module 4 a indiqué à Pfizer que la « catégorie de grossesse B2 » était considérée comme appropriée et a demandé qu'ils ajoutent la ligne suivante : "Une étude combinée de fertilité et de toxicité pour le développement chez le rat a montré une augmentation de la fréquence des côtes lombaires surnuméraires chez les fœtus de rats femelles traités par COMIRNATY".

Mais voici comment se lit le document officiel délivré au grand public : La catégorie de grossesse a été changée en « B1 », aucune ligne n'a été incluse sur l'occurrence accrue de côtes lombaires surnuméraires chez les fœtus, et elles ont plutôt inclus la ligne dont la suppression a été demandée en affirmant que « les études sur les animaux n'indiquent
pas d'effets nocifs directs ou indirects avec par rapport à la grossesse… ».

L'étude a été réalisée sur 42 rats Wistar Han femelles. Vingt et un ont reçu l'injection Pfizer Covid-19, et 21 ne l'ont pas été.  Ici : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0890623821000800?via%3Dihub

Les résultats du nombre de fœtus observés comme ayant des côtes lombaires surnuméraires dans le groupe témoin étaient de 3/3 (2,1). Mais les résultats du nombre de fœtus à avoir des côtes lombaires surnuméraires dans le groupe vacciné étaient de 6/12 (8,3). Ainsi, en moyenne, le taux de survenue était de 295 % plus élevé dans le groupe vacciné.

Mais les résultats anormaux de l'étude ne s'arrêtent pas là. Le taux de «pertes pré-implantatoires» dans le groupe de rats vaccinés était le double de celui du groupe témoin, et non seulement cette information a été ignorée, mais aucune demande n'a été faite pour l'évaluer davantage.

La perte préimplantatoire fait référence aux ovules fécondés qui ne parviennent pas à s'implanter. Par conséquent, cette étude suggère que l'injection de Pfizer Covid-19 réduit les chances qu'une femme puisse tomber enceinte. Donc, par conséquent, augmente le risque d'infertilité.

Malgré les preuves scientifiques prouvant le contraire, les régulateurs des médicaments et Pfizer ont faussement affirmé que "les études sur les animaux n'indiquent pas d'effets nocifs directs ou indirects sur la grossesse".

Preuve en est que les études "scientifiques" sont souvent biaisées dans leurs conclusions.

Pourquoi parler de l'étude sur les rats, au juste ?
Depuis, il y a eu des études sur les femmes enceintes.

https://journals.lww.com/greenjournal/Fulltext/2021/08000/Severe_Acute_Respiratory_Syndrome_Coronavirus_2.16.aspx
https://www.nejm.org/doi/doi/full/10.1056/NEJMoa2104983

Et rien de notable.
Il y a aussi eu au moins une étude sur la fertilité féminine.

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.04.09.21255195v1.full-text

Et rien de notable.

Mais sérieusement?

Le document public "AUSTRALIAN PRODUCT INFORMATION –COMIRNATY™ (BNT162b2 [mRNA]) COVID-19 VACCINE" cite cette étude et conclut  « les études sur les animaux n'indiquent pas d'effets nocifs directs ou indirects avec par rapport à la grossesse… ». Ce document a été censuré par Pfizer. C’est ce que dit l’autre document FOIA divulgué. L’étude scientifique est très malhonnête dans sa conclusion (et criminelle). Cette étude a été publiée !

La deuxième étude sur les femmes enceintes on en a déjà parlé et c’est une escroquerie scientifique !

Je te rafraîchi la mémoire : Initialement, l'étude a été publiée avec le tableau 4 montrant "l'avortement spontané" après la vaccination. Les auteurs ont affirmé que 104 pertes de grossesse divisées par 827 grossesses ont entraîné un taux de perte de grossesse de 12,6 %, ce qui se situe dans une fourchette normale. Cependant, comme Deanna McLeod, analyste professionnelle des données sur le cancer de Kaleidoscope Strategic Inc. à Toronto, et ses collègues l'ont souligné dans une lettre au NEJM , dans le petit texte sous le tableau figurait une déclaration selon laquelle « un total de 700 participants ont reçu leur première dose éligible au troisième trimestre. Étant donné que la définition de l'avortement spontané se rapporte à la perte de grossesse à moins de 20 semaines de gestation, cela signifiait que 700 femmes n'appartenaient pas au dénominateur parce qu'au moment où elles ont été vaccinées, elles avaient déjà dépassé le point de pouvoir avoirun avortement spontané. Ainsi, bien lu, la fraction est passée de 104/827 à 104/127 (81,9%). Par conséquent, un taux de perte de grossesse de 82% pour les grossesses du premier trimestre.

À noter que la moitié des auteurs ont participés à cette étude grossière :

Dans cette étude (Preprint) : https://www.researchsquarquare.com/article/rs-798175/v1
Cette étude considère donc comme avortement spontané comme une perte de grossesse entre six et 20 semaines, excluant ainsi toutes les pertes au cours des cinq premières semaines (lorsque 90% des avortements spontanés se produisent). Autrement dit les avortements spontanés avant 6 semaines ne sont pas comptés?

Rien de notable donc...

Quand on te dit que le milieu pharmaceutique est très corrompu.

Oui, c'est vrai, on en avait déjà parlé, et du coup je te redis la même chose, car il manque la fin du raisonnement :
"That seems high but keeping in mind the fact that there is almost 4000 women enrolled and this preliminary concerns only the completed pregnancies. Imagine 4000 women starting gestation at the same time, and doing a similar study after 2 months, the only completed pregnancies would be the spontaneous aborted ones."

Donc oui, 82%... Parmi celles qui ont terminé et fatalement, les avortements spontanés terminent avant celles qui mènent leurs grossesse à terme.

Le raisonnement sur lequel ça se base est trouvable sur PubPeer, c'est sans doute par rapport à ce commentaire que la correction a été faite.
https://pubpeer.com/publications/0ECD6F057C404EC9BC53C130003282?utm_source=Firefox&utm_medium=BrowserExtension&utm_campaign=Firefox

Le 06 mai 2022 à 16:40:43 :
https://www.noelshack.com/2022-18-4-1651734246-pregnancy.jpg

Le lien page 12 https://phmpt.org/wp-content/uploads/2022/04/reissue_5.3.6-postmarketing-experience.pdf

C'est qui encore qui nous vantait un vaccin parfaitement safe pour les femmes enceintes ???
Il est donc constaté également qu'en plus de fausses couches certains bébés tombent malade à cause de l'allaitement.

Le vaccin disparait en 24h00 Tkt. :diable:

Va y a voir des comptes à rendre :ange:

Ca va faire 1 an qu'on entends "va y avoir des comptes à rendre". J'imagine que ce sera encore pareil en 2023, puis 2024, puis 2025, etc. et c'est comme avec les QAnon, ce sera toujours reporté.

VilBlaireau
VilBlaireau
MP
06 mai 2022 à 16:59:18

ou tout simplement être un "vacciné" covid

Je tremble.

Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
06 mai 2022 à 18:03:29

Le 06 mai 2022 à 16:51:21 :

Ça va péter fort je pense dans les mois qui viennent..
Franchement je n'aimerais pas être un homme politique ou un labo ou tout simplement être un "vacciné" covid

Ouioui, ça fait un an et demi que les vaccinés devaient tous mourir et que certains allaient devoir rendre des comptes.
Ce qu'il se passe c'est justement qu'il ne se passe rien en réalité et que les antivax sont de plus en plus désespérés que rien de ce qu'ils n'avaient prévu ne s'est produit et qu'il paraît de plus en plus clair que rien ne se produira.
Les seuls endroit qui vous donnent raison sont des articles de propagande bidonnés qui ne reflètent en rien la réalité, plus vite vous l'accepterez, plus vite vous pourrez passer à autre chose.

Pourquoi perdre votre temps à répondre à des articles qui viennent de sites comme https://dailyexpose.uk/ vous avez vu la première page et le niveau des articles postés sur ce site ? C'est du 100% conspirationniste, il n'y a rien de vrai là dedans, que de la manipulation.

Les documents Loi sur la liberté d'information (FOIA) sont issus de Pfizer sur ordonnance juridique. Demande toi plutôt pourquoi les médias d’informations ne diffusent pas ces informations.

Le lien pour les documents FOIA de Pfizer : https://phmpt.org/pfizers-documents/

Comme tu peux le voir la source de ces documents n’est pas celle du Dailyexpose...

Spartacus_tres
Spartacus_tres
MP
06 mai 2022 à 18:45:21

Le 06 mai 2022 à 16:51:52 :

Le 06 mai 2022 à 11:48:17 :

Le 06 mai 2022 à 10:40:37 :

Le 06 mai 2022 à 05:44:59 :
Une étude révèle le risque de malformations congénitales et d'infertilité chez les femmes enceintes et les données ont été cachées par Pfizer : https://dailyexpose.uk/2022/05/05/pfizer-hid-dangers-covid-vaccination-pregnancy/

Document « Aperçu du délégué et demande d'avis de l'ACV » qui a été créé le 11 janvier 2021 a été publié dans le cadre de la demande d'accès à l'information. La page 30 et suivantes du document présente un « examen des informations sur le produit » et met en évidence les modifications qui doivent être apportées au « Rapport d'évaluation non clinique » avant la publication officielle.

L'évaluateur du module 4 a indiqué à Pfizer que la « catégorie de grossesse B2 » était considérée comme appropriée et a demandé qu'ils ajoutent la ligne suivante : "Une étude combinée de fertilité et de toxicité pour le développement chez le rat a montré une augmentation de la fréquence des côtes lombaires surnuméraires chez les fœtus de rats femelles traités par COMIRNATY".

Mais voici comment se lit le document officiel délivré au grand public : La catégorie de grossesse a été changée en « B1 », aucune ligne n'a été incluse sur l'occurrence accrue de côtes lombaires surnuméraires chez les fœtus, et elles ont plutôt inclus la ligne dont la suppression a été demandée en affirmant que « les études sur les animaux n'indiquent
pas d'effets nocifs directs ou indirects avec par rapport à la grossesse… ».

L'étude a été réalisée sur 42 rats Wistar Han femelles. Vingt et un ont reçu l'injection Pfizer Covid-19, et 21 ne l'ont pas été.  Ici : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0890623821000800?via%3Dihub

Les résultats du nombre de fœtus observés comme ayant des côtes lombaires surnuméraires dans le groupe témoin étaient de 3/3 (2,1). Mais les résultats du nombre de fœtus à avoir des côtes lombaires surnuméraires dans le groupe vacciné étaient de 6/12 (8,3). Ainsi, en moyenne, le taux de survenue était de 295 % plus élevé dans le groupe vacciné.

Mais les résultats anormaux de l'étude ne s'arrêtent pas là. Le taux de «pertes pré-implantatoires» dans le groupe de rats vaccinés était le double de celui du groupe témoin, et non seulement cette information a été ignorée, mais aucune demande n'a été faite pour l'évaluer davantage.

La perte préimplantatoire fait référence aux ovules fécondés qui ne parviennent pas à s'implanter. Par conséquent, cette étude suggère que l'injection de Pfizer Covid-19 réduit les chances qu'une femme puisse tomber enceinte. Donc, par conséquent, augmente le risque d'infertilité.

Malgré les preuves scientifiques prouvant le contraire, les régulateurs des médicaments et Pfizer ont faussement affirmé que "les études sur les animaux n'indiquent pas d'effets nocifs directs ou indirects sur la grossesse".

Preuve en est que les études "scientifiques" sont souvent biaisées dans leurs conclusions.

Pourquoi parler de l'étude sur les rats, au juste ?
Depuis, il y a eu des études sur les femmes enceintes.

https://journals.lww.com/greenjournal/Fulltext/2021/08000/Severe_Acute_Respiratory_Syndrome_Coronavirus_2.16.aspx
https://www.nejm.org/doi/doi/full/10.1056/NEJMoa2104983

Et rien de notable.
Il y a aussi eu au moins une étude sur la fertilité féminine.

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.04.09.21255195v1.full-text

Et rien de notable.

Mais sérieusement?

Le document public "AUSTRALIAN PRODUCT INFORMATION –COMIRNATY™ (BNT162b2 [mRNA]) COVID-19 VACCINE" cite cette étude et conclut  « les études sur les animaux n'indiquent pas d'effets nocifs directs ou indirects avec par rapport à la grossesse… ». Ce document a été censuré par Pfizer. C’est ce que dit l’autre document FOIA divulgué. L’étude scientifique est très malhonnête dans sa conclusion (et criminelle). Cette étude a été publiée !

La deuxième étude sur les femmes enceintes on en a déjà parlé et c’est une escroquerie scientifique !

Je te rafraîchi la mémoire : Initialement, l'étude a été publiée avec le tableau 4 montrant "l'avortement spontané" après la vaccination. Les auteurs ont affirmé que 104 pertes de grossesse divisées par 827 grossesses ont entraîné un taux de perte de grossesse de 12,6 %, ce qui se situe dans une fourchette normale. Cependant, comme Deanna McLeod, analyste professionnelle des données sur le cancer de Kaleidoscope Strategic Inc. à Toronto, et ses collègues l'ont souligné dans une lettre au NEJM , dans le petit texte sous le tableau figurait une déclaration selon laquelle « un total de 700 participants ont reçu leur première dose éligible au troisième trimestre. Étant donné que la définition de l'avortement spontané se rapporte à la perte de grossesse à moins de 20 semaines de gestation, cela signifiait que 700 femmes n'appartenaient pas au dénominateur parce qu'au moment où elles ont été vaccinées, elles avaient déjà dépassé le point de pouvoir avoirun avortement spontané. Ainsi, bien lu, la fraction est passée de 104/827 à 104/127 (81,9%). Par conséquent, un taux de perte de grossesse de 82% pour les grossesses du premier trimestre.

À noter que la moitié des auteurs ont participés à cette étude grossière :

Dans cette étude (Preprint) : https://www.researchsquarquare.com/article/rs-798175/v1
Cette étude considère donc comme avortement spontané comme une perte de grossesse entre six et 20 semaines, excluant ainsi toutes les pertes au cours des cinq premières semaines (lorsque 90% des avortements spontanés se produisent). Autrement dit les avortements spontanés avant 6 semaines ne sont pas comptés?

Rien de notable donc...

Quand on te dit que le milieu pharmaceutique est très corrompu.

Oui, c'est vrai, on en avait déjà parlé, et du coup je te redis la même chose, car il manque la fin du raisonnement :
"That seems high but keeping in mind the fact that there is almost 4000 women enrolled and this preliminary concerns only the completed pregnancies. Imagine 4000 women starting gestation at the same time, and doing a similar study after 2 months, the only completed pregnancies would be the spontaneous aborted ones."

Donc oui, 82%... Parmi celles qui ont terminé et fatalement, les avortements spontanés terminent avant celles qui mènent leurs grossesse à terme.

Le raisonnement sur lequel ça se base est trouvable sur PubPeer, c'est sans doute par rapport à ce commentaire que la correction a été faite.
https://pubpeer.com/publications/0ECD6F057C404EC9BC53C130003282?utm_source=Firefox&utm_medium=BrowserExtension&utm_campaign=Firefox

Le 06 mai 2022 à 16:40:43 :
https://www.noelshack.com/2022-18-4-1651734246-pregnancy.jpg

Le lien page 12 https://phmpt.org/wp-content/uploads/2022/04/reissue_5.3.6-postmarketing-experience.pdf

C'est qui encore qui nous vantait un vaccin parfaitement safe pour les femmes enceintes ???
Il est donc constaté également qu'en plus de fausses couches certains bébés tombent malade à cause de l'allaitement.

Le vaccin disparait en 24h00 Tkt. :diable:

Va y a voir des comptes à rendre :ange:

Ca va faire 1 an qu'on entends "va y avoir des comptes à rendre". J'imagine que ce sera encore pareil en 2023, puis 2024, puis 2025, etc. et c'est comme avec les QAnon, ce sera toujours reporté.

La fraction sur le taux de perte de grossesse de 12,6 % (104 pertes de grossesse divisées par 827 grossesses) et qui se situe donc dans une fourchette normale est totalement erronée. Alors oui le chiffre de 82% n’est pas représentatif des 40.000 grossesses enregistrées par la base de données v-safe. Dans l’article de LifeSite, McLeod, à qui l’on doit la lettre au NEJM, a déclaré qu'il s'agissait probablement d'une surestimation, mais le véritable résultat de la grossesse n'est toujours pas disponible. Elle a juste utilisée le propre raisonnement de l’étude !

Cette étude est biaisée !

Message édité le 06 mai 2022 à 18:46:52 par Spartacus_tres
DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
La vidéo du moment