Menu
Dwarf Fortress
  • PC
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Dwarf Fortress  /  Tous les forums  /  Forum Dwarf Fortress  /  Topic [RP] Cornedebouc  / 

Topic [RP] Cornedebouc - Page 26

Sujet : [RP] Cornedebouc

DébutPage précedente
Page suivanteFin
TheCody
TheCody
MP
28 octobre 2015 à 00:07:51

Ouais ça m'arrange ouais... en plus tu dis toi-même qu'il pratique des activités pas très légales :hap:

En tout cas, Kogan Mastersausage dit "La saucisse" arrive à Cornedebouc, avec la ferme intention d'y lancer un ptit commerce! :cool:

Alex_Truman
Alex_Truman
MP
28 octobre 2015 à 00:10:00

J'ai hâte. :bave:

Kait
Kait
MP
28 octobre 2015 à 00:25:34

La Saucisse ? :hap:

Juste pour être sur, Dabblersausage c'est un surnom, pas un nom de famille :hap:

Cela dit pourquoi pas :hap:
On dirait le surnom d'un personnage de vieux film de gangster des années soixante.
"On l'appelle Gégé la Saucisse, c'est notre indic'"

Message édité le 28 octobre 2015 à 00:28:48 par Kait
Ange_Pleureur
Ange_Pleureur
MP
28 octobre 2015 à 00:32:29

Quelques centaines de mètres plus loin, ils arrivèrent près de l'établissement dont l'écriteau disait Au Chaudron du Croque-Mitaine et plus bas Repas chauds, boissons fraiches, lits douillets, camarades bagarreurs .

- La taverne-type visiblement, affirma Scar.
- Le nom ne me dit rien qui vaille... ces saletés de croque-mitaines sont de véritables dangers. Heureusement que nous sommes deux.
- Certes. J'en garde moi-même un mauvais souvenir. Courez vite et espérez être proche d'une civilisation sympathique à votre égard...
- Vous ? Vous êtes déjà sorti de votre palais pour en avoir vu :rire: ?
- Comment croyez-vous que j'ai eu cette cicatrice à l'œil ? En ayant du mal à couper une tranche de faux-filet avec mon couteau en argent au point de le faire glisser vers mon visage ?
- Non, enfin, c'est... inattendu.
- Moi aussi j'ai vadrouillé fut un temps. Mais bon c'était avant mon mariage.
- Vous êtes marié ? Qu'est-ce qu'il y a eu ?
- Oh... hé bien elle était ingénieure et elle était avec tous les autres lors du Grand Crush à la capitale.
- Navré de l'apprendre :-( . Et des enfants, non ?

Ils attachèrent leurs chevaux à des poteaux avant de s'approcher de la porte. Scar jeta un rapide coup d'œil au ciel, ce qui ne surprit pas Morul qui s'était habitué à ce geste jusqu'alors inexpliqué qu'il faisait régulièrement.
Dans le ciel doré où tombait doucement le soleil, une ombre planait en faisant des cercles, revenant sur ses traces et recherchant un objectif.

- Ça y est ! Enfin ! Nous avons notre lien avec la forteresse Morul !

L'appelé leva les yeux à son tour et fut assourdi par un sifflement suraigu produit par Scar qui leva son bras. L'oiseau se dirigea alors vers eux puis se posa sur le poing ganté qui lui était proposé.

- N'est-elle pas magnifique Morul ?
- C'est... le plus beau faucon que j'ai jamais vu :coeur: !
- Je sais. Allez Uryle, donne-moi ta patte... voilà.

Notons qu'après tout ce temps nous ne sommes toujours pas dans l'auberge, m'est avis que le patron se demande ce qu'ils font s'il les voit :rire:

Un message leur était parvenu. Morul se pressa de le regarder.

- Je comprends rien... Fikiliili Kililpini... missili lakalaka trilili ?
- C'est du kobold.
- Vous avez des correspondants kobolds ?
- Oui, mon maître espion à CorneDeBouc est un Kobold. Un vieux copain, il cherchait un endroit calme, il est recherché vous comprenez...
- C'est quoi cette connerie :rire: ? Non je l'aurais vu, pas possible.
- Et c'est bien pour ça que c'est mon maître espion :-))) .
-... pas bête. Bon et ça dit quoi ?
- Mon kobold est un peu rouillé, en général on parle nain mais Frilikili utilise sa langue pour brouiller les pistes au cas où... je crois que j'ai compris. En gros ça dit: Ai tout vu de Biyme et vous - Envoi Uryle vous rechercher - Si vivant: arracher ce morceau et renvoyez - Biyme calme, reprend pouvoir, 0 soupçon - Ville reste méfiante mais B croit maîtriser situation - et... et...
- Quoi donc, vous n'arrivez pas à lire ?
- Cuirs Noirs emprisonnés ou tués, mis hors d'état de nuire...
- Je suis désolé :-( ...

Scar se contenta de rattacher le morceau demandé à la patte du faucon et de le renvoyer dans les cieux.

- Je pense que l'on devrait rentrer, finit-il par dire.

__________

Pendant ce temps-là, à Cornedebouc...

- Non, il est hors de question que l'on donne ces armes aux humains ! s'exclama le maire.
- Mais monsieur... dit alors un membre du Conseil, tous les citoyens comment à manquer de réserves de nourritures, notre forteresse a connu une croissance démographique jamais vue, c'est comme si le royaume entier nous envoyait leurs nains ! Nous n'avons pas d'autre moyen que le commerce pour nous procurer ces vivres.
- Le problème n'est pas là: c'est Scar qui leur a promis ceci. Pour les aider dans leur guerre contre les elfes. Et je ne sais pas en quoi ça consiste mais il a un intérêt derrière sinon il ne l'aurait pas fait. De plus on n'a pas retrouvé son corps... d'un autre côté cela dit... imaginez qu'il soit en vie, qu'il revienne et qu'il me colle un procès pour ne pas avoir respecté ses promesses faites concernant sa propriété... parce que ces tasses sont en fer et en acier, et donc à lui...
- Euh, quand vous dites ces tasses, vous voulez dire, ces armes ?
- ... effectivement, je voulais dire ces tasses.
- Ces armes.
- Oui. Voilà. Et en plus ses statuts de Grand Argentier, de Geôlier et de Gardien de la Justice sont toujours garantis par des décrets conservés dans la tasse royale.
- Euh... le palais royal ?
- Oui. C'est ce que je voulais dire.
- Vous allez bien monsieur ?
- On ne peut mieux... bien la séance est levée.

Quelques heures plus tard, Byime alla se coucher. Non pas que les vampires en aient particulièrement besoin, mais cela lui permettait de mieux réfléchir le lendemain. Cependant, impossible de trouver le sommeil ce soir-là. Il avait l'image d'une tasse gravée dans sa tête. Elle tournait sans cesse, changeait de forme, de couleur, d'ornement... impossible de lui trouver une forme fixe. Cela faisait déjà quelques jours qu'il avait les pensées obnubilées par un foutu mug, il recherchait à trouver la forme et les matériaux qui en feraient la tasse la plus parfaite jamais créée.

_____________

De retour Au Chaudron du Croque-Mitaine .

- Hé bien quelle ambiance, déclara Morul. C'est la taverne-type.
- Qu'est-ce que je vous disais.

Au fond à droite crépitait un feu dans la cheminée. Ils s'étaient aventurés dans les endroits où les soirs, même en été, commençaient à se rafraichir cruellement. Une trentaine d'hommes passait leur soirée ici, les uns mangeant un plat fumant, les autres buvant et chantant quelques chansons paillardes bien de chez eux. La présence des deux nains se fit remarquer: l'ambiance n'en fut en rien bouleversée mais de nombreux regards fusèrent sur eux.

- ... et là la petite souris lui dit "Oui mais moi j'ai été malade" !
- AHAH ! Enorme Keshud ! cria un client au tavernier.
- Euh excusez-moi, vous êtes bien l'aubergiste ? demanda Scar. Keshud, c'est cela ?
- Exact mon petit. Qu'est-ce tu veux qu'on peut faire pour toi ?

Les nains n'aimaient guère qu'on leur rappelle leur taille, cette remarque énerva un brin Morul mais n'attint pas le calme de diplomate de Scar qui continuait à le regarder droit dans les yeux ( c'est-à-dire le regard tourné quasiment vers le plafond ).

- Deux repas, deux bières, et une chambre avec deux lits.
- Parfait, alors ça fera 20 pièces d'argent, asseyez-vous donc dans un coin et jvous amène les clés et les boissons pour commencer.

Assis à une table de l'auberge autour de la première bière depuis un moment, les compagnons de route firent le point en attendant le repas.
- Si Biyme a le contrôle, même partiel, de la forteresse, on ne peut pas aller là-bas avec quelques mercenaires recrutés parmi les premiers saoûlards venus, déclara Scar.
- Et si on y va seuls, un archer bien placé suffira à nous avoir, termina Morul.
- Donc il nous faut une armée. Pas pour se battre contre la nôtre, mais plutôt pour les en dissuader. Une armée qui nous appuierait pour expliquer à tous l'identité véritable de Byime. A partir de là, une rébellion rapide contre sa personne suffirait à le détrôner. Pour faire court: l'armée qu'on apporterait ne servirait qu'à éviter que Cornedebouc ne nous tue.
- Exact... et où est-ce qu'on en trouve une ? C'est pas ce que je fais chaque jour, moi de lever une armée...
- Oh... on n'a que l'embarras du choix :hap: . On peut aller chez RougeCape mais il faudra passer au travers du siège elfique, ou sinon on peut réquisitionner une caravane humaine, ce sont d'excellents commerçants et il est aisé d'en repérer une. On peut chercher un autre avant-poste nain, mais ils sont très loin d'ici...

Scar se tut en voyant deux autres nains entrer dans la taverne. D'autres visages qui ne vous prennent pas de haut, enfin ! L'un d'eux les repéra, puis après un instant de réflexion, s'écria:
- ... Morul ?!

Kait
Kait
MP
28 octobre 2015 à 00:42:41

Je suis très satisfait de ce chapitre, c'est exactement comme ça que je voyais les choses, surtout au niveau du plan de Scar.
Content:content:

Et première strange mood ! :fete:
Il était temps, en un an et demi :hap:

Ange_Pleureur
Ange_Pleureur
MP
28 octobre 2015 à 00:45:02

Non wait, il est en pré strange mood, MP pour plus d'infos :hap:

[Usul]
[Usul]
MP
28 octobre 2015 à 00:46:27

Je crois qu'on a vécu la journée aux quatre chapitres. Les plans de Scar me laissent songeur : est-ce qu'une simple caravane suffira pour menacer une forteresse de plusieurs centaines de nains ? Sans compter que McTruman peut créer des pièges horribles à volonté pour peu qu'on le convainque (ce qui semble aisé, il n'est pas très attentif).

TheCody
TheCody
MP
28 octobre 2015 à 00:46:32

Je peux pas tout comprendre, mais pas grave, c'est cool :hap:

Ce dialogue à propos du kobold :rire:

Sinon j'ai une idée pour la suite des épisodes à la taverne, mais bon je suis un peu fatigué pour ce soir donc je posterais demain... :-)))

Kait
Kait
MP
28 octobre 2015 à 00:52:13

Le 28 octobre 2015 à 00:46:27 [Usul] a écrit :
Je crois qu'on a vécu la journée aux quatre chapitres. Les plans de Scar me laissent songeur : est-ce qu'une simple caravane suffira pour menacer une forteresse de plusieurs centaines de nains ? Sans compter que McTruman peut créer des pièges horribles à volonté pour peu qu'on le convainque (ce qui semble aisé, il n'est pas très attentif).

Ou alors c'est moi qui ai encore lu à l'arrache mais je vois pas où il parle d'une seule caravane.
Nom, je pense que Scar compte au moins rassembler 100 soldats.

Aange, je veux bien les infos, tu m'envoies un MP ? :hap:
D'ailleurs Cody je t'en ait envoyé un :oui:

[Usul]
[Usul]
MP
28 octobre 2015 à 14:54:32

Ainsi, c'est donc cela mourir. Etrange, je m'attendais à pire. J'ai toujours eu peur de la fin, mais jamais je ne me serai attendue à cette absence de sensation. C'est comme si je n'avais qu'à lâcher prise pour partir.

Sodel Thatthillisig, tu t'es comportée comme une idiote. Tu savais que rester dans les environs de cet incapable était dangereux, et pourtant tu t'es précipitée dans cet atelier sans aucune méfiance. Bien, j'espère que tu es satisfaite désormais, car c'est fini. Ta route s'achève et personne ne se souviendra de toi, autant pour la gloire et la richesse, hein ? Bah, qui restera pour regretter cette fin ? Père, le dernier grand ingénieur des Thatthillisig ? Il voulait un fils capable de marcher dans ses pas. Mère, l'ombre silencieuse qui maintient la maison familiale en état ? Elle n'a pas plus de voix que les domestiques.

Plus qu'à lâcher prise. Pourquoi est-ce que je n'y arrive pas ? Je suis finie. Politesse ultime, mon corps git à côté d'une tombe vide. Quelqu'un pourrait-il me rendre service ? Le paquet est presque à destination, mais il faut encore l'emballer.

Je suis folle.

Tiens, quelqu'un ? Hé, ramassez-moi, ramassez-moi ! Ne me laissez pas croupir ici !

C'est inutile, je délire. Lâcher prise, toujours cela. Je n'y arrive pas.

Je crois que j'ai compris quelque chose. Je veux vivre.

Lorsque Sodel reprit connaissance, le premier sens qu'elle retrouva fut l'odorat. Par une coïncidence malheureuse, cela lui permit de sentir l'odeur de la personne qui tentait de la soulever du sol. Tout à fait réveillée et forte de ce qu'elle avait réalisé, elle n'avait aucun désir de se laisser faire.

"-Je ne sais pas qui vous êtes ni ce que vous me voulez"dit-elle d'une voix faible mais ferme"mais vous avez intérêt à me lâcher si vous ne voulez pas perdre une partie précieuse de votre anatomie."

Pas de réponse. Les bras se serrèrent autour de son corps.

"-Vous sentez ma dague ? Arrêtez ça où vous ne verrez plus les naines de la même façon !"

Cette fois-ci, le ravisseur inconnu sembla entendre. Sodel pouvait le voir trembler. Sur quelle sorte de malade était-elle tombée ? Enfin, l'inconnu balbutia un mot.

"-...f..fais.
-Pardon ?
-Fais.
-Qu.. Vous êtes malade ? Lâchez-moi tout de suite !"

Il était désormais clair pour Sodel que le nain était dérangé, et ce constat ne la rassurait pas le moins du monde. Elle savait comment se débarasser des pervers et des meutriers, mais les fous la laissait désemparée. Alors qu'il parvenait à la soulever du sol, elle paniqua et frappa la chose avec l'énergie du désespoir.

Ce qu'il y a de gènant avec le désespoir, c'est que c'est à la fois une formidable source d'énergie et une limite passée laquelle le corps ne répond plus. Ainsi l'ampleur véritable de la fureur de Sodel fut assez pathétique à observer, et sa durée relégua l'existence du plus malchanceux des éphémères au rang de phénomène géologique. C'était tout à fait injuste, mais le nain perçu à peine ses efforts alors que ces derniers la ramenèrent dans les limbes qu'elle avait quitté.

Contrairement à la fois précédente, son sommeil forcé fut calme. Elle se réveilla en douceur et entreprit d'étudier son environnement. Elle ne reconnaissait pas l'endroit, mais la maison semblait bien tenue et chaleureuse. Quelqu'un l'avait déposée dans un lit, un feu crépitait dans un âtre et un petit autel était visible dans un coin. Tous ces éléments dégageaient une impression positive et il paraissait difficile qu'un danger quelconque se tapissent en ce lieu.

"-Ah, ma patiente se réveille ! Comment vous sentez-vous, ma dame ?"

Celui qui venait de parler était un grand nain à l'air digne et portant une robe noire. Il s'avança avec douceur vers la naine. Derrière lui marchait le nain mystérieux qui l'avait découverte.

"-Ah, mais où sont mes manières ? Vous devez vous sentir un peu perdue. Je suis Kamuk Eshonzanor et je m'occupe de l'autel de Råsh. Ce brave nain est tombé sur vous dans une de ses...errances. Vous étiez blessée, et il m'a fait confiance pour vous soigner. Je vous en dirais bien plus, mais notre camarade n'est pas vraiment du genre loquace et c'est tout ce que je sais.
-Kamuk ? Vous êtes ce prêtre qui vit dans les Catacombes, c'est ça ? Celui que les gens vont voir quand quelqu'un meurt ?
-C'est moi, en effet. Mais mes tâches ne s'arrêtent pas à libérer les âmes des défunts. J'ai aussi des talents plus proches des besoins quotidiens du peuple. Principalement, je suis versé dans l'art de la médecine.
-Mais la ville a déjà un médecin, non ?
-Certes, mais les pauvres de la ville font parfois preuve d'un sens pratique remarquable, et ils ont vite compris l'intérêt qu'ils avaient à ne pas voir quelqu'un qui s'intéresse plus à leurs organes qu'à leur santé.
-Donc vous êtes le vrai docteur. Compris, c'est bon à savoir dans cette ville. Votre diagnostic ?
-Oh, vous êtes en forme, pas d'inquiétudes à avoir. Une ou deux côtes brisées, et une certaine quantité de sang perdue. Savez-vous ce qui vous est arrivé ?
-Je n'en ai aucune idée. J'étais dans l'atelier de ce McTruman et quelque chose m'a frappé.
-Notre ingénieur ? Cela lui ressemble bien. Soyez certain qu'il ne vous voulait aucun mal, ce genre d'accident semble se produire spontanément dans ses environs.
-J'ai remarqué. Ce type est un incapable.
-Je n'irais pas jusque là, jeune naine, Urist McTruman est à l'origine de bien des merveilles dans cette ville. Il a installé le chemin de fer reliant cet endroit à la forteresse, vous savez. C'est grâce à lui que je n'ai pas à marcher pour répondre à l'appel des fidèles.
-Mais tout ce qu'il fait casse ou cause le chaos autour de lui. Comment pouvez-vous ne pas le voir ?
-Nous voyons les bienfaits, pas uniquement les échecs. Il reste faillible, comme nous tous. Je suis navré, mais je vais devoir vous laisser. Un des maçons est trop faible pour se lever et sa famille m'a fait appeler. Je pense que vous pouvez marcher seule, et même quitter cet endroit si vous le désirez.
En espérant vous revoir, jeune naine. Umgush ? Accroche-toi.

Et sur ces derniers mots adressés à l'inconnu, le prêtre quitta la pièce. Sodel s'assit sur son lit et s'adressa au nain.

"-Hé, toi. Umgush, c'est ça ? Tu m'a ramassée dans les Catacombes, si j'ai bien compris. Merci, je suppose, et désolée de t'avoir menacé.
-...
-Je veux dire, j'avais évidemment mes raisons de faire ça, et je ne pouvais pas savoir que tu n'étais pas un fou dangereux et, après tout, n'importe qui dans ma situation aurait pensé que tu en étais un...je ferais mieux de me taire, c'est ça ? Juste...merci."

Rien dans l'expression d'Umgush n'avait montré qu'il comprenait ses paroles, mais lorsqu'elle eut fini sa tirade, il s'approcha lentement. Sodel pouvait voir quelque chose dans sa main, un genre de morceau de papier.

"-Fais"dit Umgush en lui tendant ledit papier"Fais.
-Tu disais ça quand tu m'a ramassée. Qu'est-ce que tu ceux que je fasse ? Est-ce que cette feuille va me donner un indice ?
-Fais."

Umgush semblait incapable de dire autre chose. Lorsque Sodel regarda ses yeux, elle eut l'impression que le simple fait de prononcer ce mot lui demandait des efforts considérables. Elle frissonna. Cet endroit était malsain, elle voulait partir. Mais avant, il lui fallait faire ce que ce fou voulait, car elle ignorait quelle serait sa réaction si elle se contentait de quitter la pièce sans répondre.

"-Tu veux que je fasse ce qu'il y a sur ce papier, c'est ça ? Tu me laisseras partir si j'accepte ?"

Un hochement de tête fut la seule réponse qu'elle obtint. Il lui faudrait s'en contenter, Umgush ne paraissait pas en mesure de faire plus.

"-Bien, voyons ce que tu me réserves alors."

La lecture de ce qui était écrit là lui prit une bonne heure. Lorsqu'elle parvint enfin à détacher son regard des schémas et des runes les accompagnant, elle leva des yeux brillants sur Umgush. C'était tout simplement magnifique. Elle ignorait où le fou s'était procuré ces plans et ce qu'il comptait en faire, mais c'était une ocassion inespérée. Son père aurait tué pour cela. La seule pensée qu'elle pouvait être connue comme celle à l'origine d'une telle merveille la laissait pantelante. Byime et ses plans pouvaient aller au diable, elle continuerait sa tâche non pas pour plaire au vieux maire, mais parce qu'elle aurait besoin des outils de McTruman. Si tout se passait bien, elle serait bientôt reconnue dans le royaume comme l'ingénieure de talent qu'elle savait être.

La tête pleine de promesses de gloire, elle annonca sa décision au Fou.

"-Très bien Umgush, je vais faire ce que tu me dis. Cela me prendra un certain et j'aurais besoin que l'on me fournisse des matériaux, mais je le ferais."

-------------------------------------------------------

Merci pour le cadeau Alex, il aura une certaine importance dans les évènements à venir (en tout cas, ceux concernant Umgush). Soyons généreux avec Sodel, offrons-lui une seconde chance de faire ses preuves.

Alex_Truman
Alex_Truman
MP
28 octobre 2015 à 16:03:27

Ange :d) Scar a aussi un petit côté qui me rappelle le patricien Vétérini dans Les Annales du Disque-Monde. Toujours un plan de secours ou un coup d'avance. :coeur:
Et on commence tout à coup à en savoir plus sur lui! :bave:

Usul :d) Le moins que l'on puisse dire, c'est que tu sais instiller le suspense. C'est remarquable, je n'en attendais pas tant! :cute:
Sodel vivra donc, bien que -l'atelier étant ce qu'il est- je ne garantisse pas qu'elle finisse en un seul morceau.

Ange_Pleureur
Ange_Pleureur
MP
28 octobre 2015 à 17:28:30

Si tout se passait bien, elle serait bientôt reconnue dans le royaume comme l'ingénieure de talent qu'elle savait être.

Faut dire que des ingénieurs on n'en voit plus tellement depuis vous-savez-quoi, n'est-ce pas Alex :noel: ?

Alex_Truman
Alex_Truman
MP
28 octobre 2015 à 17:48:55

La famille McTruman décline toute responsabilité dans le great crush. :non:
C'est vrai, quoi, les gobelins arrivaient, c'est le mystérieux inconnu qui l'a dit! Il fallait bien que quelqu'un tire ce levier! :hap:

[Usul]
[Usul]
MP
28 octobre 2015 à 18:01:51

Ne vous inquiétez pas, la famille Thatthillisig va prendre le relais. Il fallait juste un fou se baladant avec des plans géniaux pour leur donner un certain élan.

Alex > Merci. A vrai dire, je comptais recourir à l'aide de McTruman, mais c'était une occasion trop belle d'avoir un nouveau jouet. Et je ne suis pas mécontent dudit jouet, je préfère les réalisations qui n'explosent pas de manière impromptue. J'ai confiance en Sodel, elle a des plans pour la guider et Umgush pour la garder motivée.

(au passage, ce nom est une plaie à écrire. C'est joli, par contre)

Message édité le 28 octobre 2015 à 18:02:45 par [Usul]
Ange_Pleureur
Ange_Pleureur
MP
28 octobre 2015 à 18:42:01

J'ai rarement vu un mot qui me fait autant voyager sur le clavier que celui-ci, c'est vrai :noel:

Alex_Truman
Alex_Truman
MP
28 octobre 2015 à 19:44:49

Le 28 octobre 2015 à 18:01:51 [Usul] a écrit :

J'ai confiance en Sodel, elle a des plans pour la guider et Umgush pour la garder motivée.

(au passage, ce nom est une plaie à écrire. C'est joli, par contre)

N'est-ce pas? Sodel signifie "bouclier" en langue naine, tandis qu'Urist signifie "dague", ce qui peut prendre un sens multiple si l'on considère la relation qu'ils entretiennent.

Des noms se rapportant au concept du combat, ramenant à l'antagonisme entre leur deux familles.
Et bien qu'ils partagent leur domaine d'utilisation, comme Urist et Sodel partagent leur domaine de compétence -l'ingénierie, s'il est besoin de le nommer-, ils sont opposé dans leur philosophie d'usage, le but premier du bouclier étant la défense, là ou celui de la dague est l'attaque, opposition qui transparait dans les personnages.
On peut bien évidemment attaquer avec un bouclier -cela étant représenté par la féroce antipathie de Sodel envers Urist-, mais ce sera toujours moins efficace qu'un violent et précis coup de dague, représenté par la herse ayant cloué cette pauvre et susnommée Sodel au mur.

Ce passage précis est une métaphore du fait que l'on aura beau disposer du meilleur des boucliers, il ne sera d'aucune utilité si l'on se fait poignarder dans un moment où l'on a baissé sa garde -telle Sodel décidant de se forcer à être aimable avec son ennemi, allant même jusqu'à rire de la situation.
De plus, le fait que ce soit Bomrek, guerrier notoire, qui ait activé le système de herse sur lequel travaillait Urist représente le fait qu'une dague prend toute sa dangerosité dans la main d'un combattant.

Pour finir, si l'on reste dans le concept de la guerre, les couteaux ont souvent servi -et servent toujours- d'outils multi-usages à leurs porteurs, ce qui transparait dans le personnage d'Urist, qui est un touche-à-tout -forge, maçonnerie, armurerie, architecture, alchimie, équarrissage... Mais "couteau" se dit "Zasit", et "Urist" signifie "dague"; et, bien qu'elles aient à une époque aussi fait parti de l'arsenal secondaire des guerriers, les dagues sont moins polyvalentes que les couteaux, non? Exactement. Telle une dague se voulant couteau, Urist fait preuve d'un manque de compétences établi dans chacun des domaines qu'il explore. On se retrouve donc avec un couteau difforme, servant à on ne sait trop quoi. Comme un couteau à fromage, non? Et bien, quel est le seul domaine dans lequel Urist excelle? La fromagerie. :-)))

J'adore cacher des choses ainsi dans mes textes. Je ne comptais pas le signaler, mais comme tu as parlé du nom de Sodel, je n'ai pas résisté. :hap:

Message édité le 28 octobre 2015 à 19:45:53 par Alex_Truman
[Usul]
[Usul]
MP
28 octobre 2015 à 20:02:44

Je n'étais pas allé jusqu'au fromage. Avoue-le, tu as dit ça uniquement pour que je relise tous tes chapitres à la recherche de sens cachés.

Kait
Kait
MP
28 octobre 2015 à 20:03:45

C'est faux, rien de plus faux, on dirait un L, à inventer des procédés là ou y'en a pas :hap:

La vérité, c'est que tu viens de chercher la signification du mot sur le wiki et t'as inventé tout ça y'a vingt minutes :hap:

PS: Bon, Morul voulait dire la page, je me demande bien ce que je vais trouver comme signification foireuse, moi :noel:

TheCody
TheCody
MP
28 octobre 2015 à 21:18:00

N'est-ce pas? [...] J'adore cacher des choses ainsi dans mes textes. Je ne comptais pas le signaler, mais comme tu as parlé du nom de Sodel, je n'ai pas résisté. :hap:

https://www.youtube.com/watch?v=-0zeH2SNo3c

Alex_Truman
Alex_Truman
MP
29 octobre 2015 à 14:19:44

Le 28 octobre 2015 à 20:02:44 [Usul] a écrit :
Je n'étais pas allé jusqu'au fromage.

Héhé, pourquoi avais-je mis legendary cheesemaker dans ses skills dès la création du personnage, à ton avis? :noel:
Et encore, je comptais lui faire invoquer sans arrêt un "Zasit", quelconque dieu de l'artisanat, mais au final j'ai choisi Geshud ("Geshud toute-puissante!"); aucun sens caché avec cette dernière, c'est juste que c'était la déesse la plus représentée dans ma forteresse de Canalrouge. Question de sentimentalisme. :hap:

Avoue-le, tu as dit ça uniquement pour que je relise tous tes chapitres à la recherche de sens cachés.

https://www.youtube.com/watch?v=1zNdw4DaUM8 :hap:

Le 28 octobre 2015 à 20:03:45 Kait a écrit :
C'est faux, rien de plus faux, on dirait un L, à inventer des procédés là ou y'en a pas :hap:

La vérité, c'est que tu viens de chercher la signification du mot sur le wiki et t'as inventé tout ça y'a vingt minutes :hap:

Aucune prof de français n'utilisera jamais mes écrits pour em*erder (note l'efficacité de l'auto-censure) sa classe, alors je peux me permettre d'y caser autant d'easter eggs que je veux. :fier:

Le 28 octobre 2015 à 21:18:00 TheCody a écrit :

https://www.youtube.com/watch?v=-0zeH2SNo3c

C'est ce que je me dis parfois en relisant mes chapitres. Mais je me rassure en me disant aussi que personne ne fera les connections. :hap:

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, MamYume, ]Faustine[, latios[jv]
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer