CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Etoile Abonnement RSS

Sujet : The Counselor - Ridley Scott

DébutPage précedente
«1  ... 1011121314151617181920  ... 21
Page suivanteFin
Manu711 Manu711
MP
Niveau 10
17 février 2014 à 15:36:22

Je ne l'ai pas ressenti comme ça en ce qui me concerne.

On en arrive à la même vision pessimiste du monde et l'absence de confiance entre les hommes, c'est ça l'important.

blazcowicz blazcowicz
MP
Niveau 10
18 février 2014 à 15:15:20

Disons que ce n'est pas surligné comme l'est un Inception oui, mais ce n'est pas extrêmement complexe pour autant. Y'a pas 36 retournements, ce sont juste les dialogues qui sont un peu cryptiques par moments et les intentions des personnages (volontairement) pas très claires, mais en connectant trois neurones ensemble ça se comprend :hap:

Manu711 Manu711
MP
Niveau 10
18 février 2014 à 17:22:46

Exactement, je n'ai pas trouvé ça trop brouillon non plus. Ok des fois un dialogue parle d'un truc qu'on ne comprend pas, mais dans la scène suivante on a la clé.

:spoiler:

Quand on apprend qu'il y a eu une merde avec le camion on se dit WTF. Puis la scène suivante c'est justement celle du camion. Même chose avec le motard il me semble.

SnakePlisken59 SnakePlisken59
MP
Niveau 10
18 février 2014 à 17:25:18

Mais je vois pas comment le ressentir autrement :doute: .
Une bonne partie des dialogues sont fait de sorte qu'ils ne parlent pas explicitement de l'histoire principale, de la trame avec le Cartel, ça n'est pas toujours directement connecté. Quand le conseiller regardent pour les diamants puis après va voir le latino, il n'y a pas de connexions explicites, on peut faire plusieurs hypothèses sur ce qu'il se passe même. Pareillement sur la place de chaque personnages dans l'histoire. On peut deviner, ou même inventer, ce que fait le personnage de Bardem, mais ça n'est pas dit, de même pour Pitt, ou pour Fassbender, on se doute qu'il est avocat mais c'est tout.
L'histoire principale est assez simple mais jamais explicite, simplement parce que ça n'est pas l'important. Et c'est ça que les gens qui n'ont pas aimé pointent le plus souvent du doigt.

Manu711 Manu711
MP
Niveau 10
18 février 2014 à 17:29:37

Mais voilà, on s'en fou presque de l'histoire principale de toute façon tellement elle est pas originale. Elle sert un message qu'il faut saisir.

Sinon pour les dialogues qui n'ont rien à voir, si on prend ceux de Bardem par exemple, à chaque fois il raconte une anecdote sur ceci ou cela. Dès qu'il commence on sait que ça ne risque pas d'apporter grand chose à l'histoire, du coup il y a juste à jouir de l'absurdité de la situation qu'il est en train de raconter :hap:

SnakePlisken59 SnakePlisken59
MP
Niveau 10
18 février 2014 à 17:34:38

Bah oui, c'est de ça que je parle, l'histoire principale n'est pas l'important, parce que l'important c'est les persos et ce qu'ils se racontent.
Et c'est pour ça que je comprends parfaitement que le film puisse déplaire, autant chez les professionnels que chez les spectateurs c'est ce qu'il ressort dans le "négatif", bien que ça soit le positif pour ceux ayant aimé, si on accroche pas au fait que la trame principal soit secondaire, on aimera pas.

Manu711 Manu711
MP
Niveau 10
18 février 2014 à 17:54:01

Après c'est un exercice de style c'est sûr.

Mais avoir droit à un traitement aussi remarquable d'une histoire aussi peu originale, avec un casting de rêve et une réalisation tout à fait honorable de Sir Ridley, franchement on ne peut que s'en réjouir...

Manu711 Manu711
MP
Niveau 10
19 février 2014 à 02:48:52

Voilà ma critique:

Il en aura fallu du temps. Patienter de longues semaines pour enfin découvrir cette version longue de The Counselor, film ultra décrié à sa sortie, et qui durait d’ailleurs 25 minutes de moins que celle qui m’a été proposé de voir. Et bordel, ça valait le coup d’attendre.

Je n’ai pas eu la chance de le voir en salles, mais même sans l’avoir vu, je peux quasiment assurer qu’il y a un sérieux problème avec la version ciné. Pourquoi une si mauvais réception, franchement ? Dans tous les cas je suis pressé de découvrir ce qui manquait en salles, car autant dire que dans cette mouture toute fraiche, rien n’est en trop, tout se tient, et c’est un véritable bonheur d’écriture et de mise en scène.

Comme prévu, on a à faire à un exercice de style de Sir Ridley Scott. The Counselor est tout de même un film très particulier et pas très accessible. Disons qu’il faut être disposé à le voir et qu’il faut savoir un minimum à quoi s’attendre : il va falloir être patient et attentif.

Bref, le film commence avec une scène particulièrement torride qui donne le ton : ça va être délicat, malin et jouissif. Dans le rôle principal, Fassbender, avocat qui décide d’aller voir si l’herbe est plus verte du côté des cartels, et qui va bien s’en méprendre. On vit clairement le film à travers son personnage, prenant tantôt le rôle du businessman à la gestion futée, tantôt celui du mec qui ne sait pas trop encore où il met les pattes. En gros, il a le cul entre deux chaises, et chacun de ses dialogues avec les personnages qu’il va rencontrer vont le mettre dans la position du dominateur ou bien du dominé.

La quasi-totalité du film est constituée de face-à-face verbaux mettant en scène différents types de personnages. Alors si Fassbender navigue en eau trouble, on peut clairement remarquer que Cruz, qui n’est autre que sa future femme, symbolise l’innocence. La sulfureuse Diaz est l’incarnation du diable, et Bardem, l’homologue de Fassbender, pourrait être considéré comme le mec un peu trop sûr de lui. Reste Pitt qui semble être bien au dessus de tout ça et ayant toujours un plan de rechange. En définitive, quelque soit l’identité des personnages qui discutent (car oui, c’est un film où ça blablate plutôt pas mal), il est toujours possible d’analyser les enjeux de l’histoire. On retrouve une espèce d’opposition bien/mal permanente avec Fassbender au milieu de tout ça.

L’intrigue principale en elle-même n’est pas originale pour un sou (une histoire de cartel) mais à l’honneur de servir le message de Cormac McCarty qui nous confirme après No Country for Old Men sa vision pessimiste sur le monde dans lequel nous. McCarthy dépeint un monde où il n’y a pas de confiance entre les hommes, et où ils se battent tous individuellement pour la gloire et l’argent, et qu’ils courent à leur perte.

Le traitement de ces thématiques sur les relations sociales et politiques est très proche du film des frères Coen sorti en 2008. Alors pourquoi décrier ce film ? Dans cette version longue, il faut certes s’accrocher, mais tout se tient et il suffit d’être patient et attentif. Autant Scott a pu faire des films bien en dessous de ce qu’on est en droit d’attendre de lui, autant The Counselor est probablement l’une de ses plus grandes réussites. Visuellement, c’est un pur bonheur, la photo est vraiment exquise. La direction d’acteurs est parfaite, et il faut même dire que le Sir s’est permis quelques petits plaisirs ici et là, et ça fait plaisir à voir. Puis il y a quand même un sacré lot de punchlines bien savoureuses et de situations absurdes pour notre plus grand plaisir.

L’équilibre est à mon sens parfait. L’un des meilleurs films de 2013 avec Django, le Loup de Wall St, Mud, et Only God Forgives.

9/10

Manu711 Manu711
MP
Niveau 10
19 février 2014 à 03:17:34

Ben oui grosse note, j'ai adoré.

Pour la version ciné je veux bien te croire, je ne l'ai pas vu. Mais c'est incroyable qu'il soit autant décrié bordel, si c'est bien équilibré, wtf ?! Je lisais que Scott voulait rajeunir mais que c'était raté, etc...

Je ne dis pas que le film sert un exercice de style. Justement l'exercice de style pour moi c'est de ne pas faire un film conventionnel. Scott nous a sorti un truc complètement décalé et d'ailleurs on a bien vu que c'était quitte ou double pour les appréciations du public/de la presse. Il me semble que si on prend ses thrillers récents (dans les 10/15 dernières années) American Gangster par exemple (que j'adore au passage), c'est plus classique dans le traitement. Là c'est pas vraiment accessible au grand public, on sent qu'il a voulu se faire plaisir, faire un film personnel comme tu dis. Tenter un truc quoi :hap:

Manu711 Manu711
MP
Niveau 10
19 février 2014 à 10:52:56

Que ce ne soit pas accessible au grand public c'est ce que j'en déduis vu les retours :hap:

blazcowicz blazcowicz
MP
Niveau 10
19 février 2014 à 14:17:30

Je plussoie que la version ciné n'est pas du tout ratée, le film est juste incompris et/ou a surpris le public.

Harron Harron
MP
Niveau 10
19 février 2014 à 14:36:34

C'est vraiment saoulant de se faire taxer de "mec qui sait pas connecter trois neurones" ou de spectateur qui boude dès qu'il n'a pas ce qu'il attends, quand on aime pas ce film.

Manu711 Manu711
MP
Niveau 10
19 février 2014 à 20:00:43

Et moi je n'ai pas dit qu'elle était ratée mais qu'il y avait sûrement un problème. :hap:

Enfin je crois. J'ai pas pris le temps de me relire pour affirmer ça. :peur:

SnakePlisken59 SnakePlisken59
MP
Niveau 10
19 février 2014 à 20:04:52

T'as dit que c'était du gros caca et que ceux qui ont aimé la version ciné ne sont que des ploucs :ok: .

Manu711 Manu711
MP
Niveau 10
19 février 2014 à 21:36:26

Mais euuuh... :snif2:

SnakePlisken59 SnakePlisken59
MP
Niveau 10
21 mars 2014 à 12:21:38

http://www.ecranlarge.com.com/article-details-27816.php

Un avis sur la diretor's cut, mais surtout la liste des ajouts par rapport à la version ciné.

Manu711 Manu711
MP
Niveau 10
21 mars 2014 à 13:10:09

Cool !

blazcowicz blazcowicz
MP
Niveau 10
21 mars 2014 à 15:02:09

Ca donne envie ouais !

Pseudo supprimé
Niveau 10
21 mars 2014 à 16:24:04

Ah bah c'est la version director's cut que j'ai vu du coup.

Corsica84 Corsica84
MP
Niveau 10
23 mars 2014 à 23:38:45

Regardé ce soir et je crois bien que c'est le pire film de Ridley Scott que j'ai pu voir.

Après une heure et quart de bâillements, je me suis dis "enfin le fil commence"... mais non.

Si certains l'ont aimé, c'est leur droit et je crois bien que jamais je ne les comprendrais. Personnellement, je l'ai trouvé vraiment pourri pour être gentil...

DébutPage précedente
«1  ... 1011121314151617181920  ... 21
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
La vidéo du moment