CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourSoldes
    • Toutes les offres
    • Meilleures offres
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Etoile Abonnement RSS

Sujet : [TOPIC UNIQUE] Suivi du coronavirus

DébutPage précedente
Page suivanteFin
DarkBadger DarkBadger
MP
11 octobre 2022 à 13:52:34

Le 11 octobre 2022 à 12:10:32 :
Il faut interdire les ventilateurs !!! Ils sont mortels !!! :o)) :rire:

Comme d'hab' les complotax ne comprennent pas ce qu'ils postent.
Après avoir nié l'existence de la pandémie ils font mine de s'étonner de ce que les soignants disaient pendant la première vague, à savoir l'application de mesures exceptionnelles parce qu'on était à poil...avec des conséquences dramatiques pour les patients (notamment âgés).
Les "yorarien" du printemps 2020 l'ouvrdnt aujourd'hui alors qu'ils ont passé 2 ans à nous dire que le COVID n'était qu'un rhume et que de toute façon ça ne touchait que des vieux rt que ce n'était donc pas grave.
Il n'y a pas de mot (poli) pour désigner un tel degré d'hypocrisie.

Message édité le 11 octobre 2022 à 13:53:27 par DarkBadger
Fils-de-schwab Fils-de-schwab
MP
11 octobre 2022 à 15:48:06

Et voilà :
Audition Covid au parlement européen : le patron de Pfizer a admis que son produit n’a jamais été testé sur la prévention de la transmission !

https://twitter.com/f_philippot/status/1579810647088697345

Fils-de-schwab Fils-de-schwab
MP
11 octobre 2022 à 15:54:24

On y arrive petit à petit la vérité sur ce scandale va enfin éclater.

Spartacus_re Spartacus_re
MP
11 octobre 2022 à 19:27:48

Comment le syndrome respiratoire aigu sévère à coronavirus-2 affecte-t-il le cerveau et quelles en sont les conséquences pour les vaccins actuellement utilisés ? https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8780773/

Cette mini-revue se concentre sur les mécanismes de la façon dont le SRAS-CoV-2 affecte le cerveau, en mettant l'accent sur le rôle de la protéine spike chez les patients présentant des symptômes neurologiques.

Après une infection, les patients ayant des antécédents de complications neurologiques risquent davantage de développer des affections neurologiques à long terme associées au prion alpha-synucléine, telles que la maladie de Parkinson et la démence à corps de Lewy.

Des preuves irréfutables ont été publiées pour indiquer que la protéine spike, qui est dérivée du SRAS-CoV-2 et générée par les vaccins, est non seulement capable de traverser la barrière hémato-encéphalique, mais qu'elle peut aussi provoquer une inflammation et/ou des caillots sanguins dans le cerveau.

Par conséquent, si l'expression des protéines spike induite par le vaccin n'est pas limitée au site d'injection et aux ganglions lymphatiques drainants, il existe un risque d'implications à long terme après l'inoculation [la vaccination] qui pourraient être identiques aux complications neurologiques observées chez les patients infectés par le SRAS-CoV-2."

Remarque : nous savons maintenant que les protéines de pointe ne restent pas localisées dans le bras.

Une étude menée en 2021 sur des singes a fourni des preuves que la protéine spike associée au SRAS-CoV2 est responsable de la formation des corps de Lewy. CF : https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2021.02.23.432474v2.full

Une étude distincte chez la souris a montré que les protéines de pointe (S1) marquées à l'iode (I-S1) traversaient très rapidement la BHE. En fait, plus de 50 % des protéines I-S1 ont traversé la paroi capillaire et ont pénétré dans les espaces du cerveau et du liquide interstitiel dans les 30 minutes suivant l'injection IV. La protéine spike a été absorbée par les 11 zones du cerveau testées, ce qui pourrait expliquer la grande variété de symptômes neurologiques différents observés cliniquement. Cf : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8793077/

Des chercheurs japonais publient d’étranges cas de caillots sanguins après les vaccins COVID de Pfizer. https://cogiito.com/a-la-une/des-chercheurs-japonais-publient-detranges-cas-de-caillots-sanguins-apres-les-vaccins-covid-de-pfizer/

Ces autopsies et études ont été réalisées parce que les personnes sont décédées peu de temps après avoir reçu une dose de vaccins à ARNm de Pfizer. Les caillots sanguins et les « fibres élastiques » observés semblent correspondre à ce que voient les embaumeurs qui préparent les corps pour les funérailles.

Blaireau_Sagace Blaireau_Sagace
MP
11 octobre 2022 à 19:32:48

Le 11 octobre 2022 à 15:54:24 :
On y arrive petit à petit la vérité sur ce scandale va enfin éclater.

Soon.
Nous sachons.

Spartacus_re Spartacus_re
MP
12 octobre 2022 à 10:33:22

Le vaccin était en route AVANT que Covid ne soit confirmé - Partie 1. Par Paula Jardine. https://www.conservativewoman.co.uk/vaccine-was-on-the-way-before-covid-was-confirmed-part-1/

Le 23 janvier 2020, le géant pharmaceutique Moderna et la Coalition for Epidemic Preparedness (CEPI) ont signé un accord de financement d'un million de dollars pour commencer à fabriquer un vaccin Covid-19. 

Dans un communiqué de presse associé, le Dr Richard Hatchett, directeur général de la CEPI, a déclaré : Le CEPI a agi de toute urgence et en coordination avec l'OMS [Organisation mondiale de la santé], qui dirige l'élaboration d'une réponse internationale coordonnée, pour promouvoir le développement de nouveaux vaccins contre la menace émergente du nCoV-2019".

Hatchett, qui a été directeur de la politique de biosécurité au sein du Conseil de sécurité intérieure des États-Unis dans l'administration de George W Bush et ancien médecin en chef de la Biomedical Advanced Research Development Authority (BARDA), et qui était PDG de la CEPI depuis 2017, a également déclaré : "Le nouveau coronavirus représente la première nouvelle maladie épidémique d'importance à émerger depuis la fondation du CEPI à Davos en 2017, avec l'intention expresse qu'il soit prêt à répondre aux épidémies rapidement et efficacement, où qu'elles apparaissent.

L'histoire qui suit sur la façon dont le vaccin Moderna a été développé jette un nouvel éclairage sur un tweet du 19 décembre 2019 de Bill Gates, dont la fondation finançait déjà le développement par Moderna d'un vaccin VIH à ARNm. Il a écrit : " Je suis particulièrement excité par ce que l'année prochaine pourrait signifier pour l'un des meilleurs achats en matière de santé mondiale : les vaccins.

Fait intéressant ou coïncidence, un article du China CDC Weekly du 21 janvier 2020 a daté le début de l'épidémie de maladie de Wuhan au 21 décembre, soit deux jours seulement après le tweet de Gates.

Richard Hatchett, Jeremy Farrar (directeur de Wellcome, décoré de l'Ordre d'Ho Chi Minh, qui a depuis quitté le conseil d'administration de la CEPI) et Stephan Bancel, le milliardaire français PDG de Moderna (récemment honoré en France pour ses " efforts en faveur de Covid "), ont participé à une conférence de presse organisée par la CEPI pour annoncer l'accord avec Moderna, lors du Forum économique mondial de Davos le 23 janvier 2020.

Cette grande annonce de la CEPI a été faite le jour même où les autorités chinoises ont envoyé un message dramatique au monde entier, annonçant qu'elles avaient placé Wuhan, la ville tentaculaire du centre de la Chine, sous confinement.

Cependant, une déclaration faite par Moderna à la Securities Exchange Commission le 21 janvier 2020 a révélé que la nouvelle de son vaccin a failli être annoncée la veille de la mise en place du bouclage :

La déclaration que Moderna Inc a fournie à un média concernant sa participation à la création potentielle d'un vaccin pour répondre à la menace actuelle pour la santé publique du coronavirus appelé (sic) 2019-nCoV.

Contrairement à ce qu'affirme Moderna, aucune urgence de santé publique n'existait le 21 janvier au moment où elle s'est adressée au média. ... Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'OMS, a convoqué une réunion du Comité d'urgence (CE) le 22 janvier ; il n'a pas pu déclarer une urgence de santé publique de portée internationale (PHEIC) sans sa recommandation.

Les documents obtenus en juin 2020 par AXIOS via une divulgation de liberté d'information révèlent que Moderna et le NIH n'ont pas officiellement commencé à collaborer sur un vaccin contre le MERS avant juin 2019, lorsqu'ils ont signé un accord pour développer des vaccins contre le MERS et le Nipah, un virus tropical. Il est intéressant de noter que sur les 858 décès dus au MERS enregistrés entre 2012 et 2019, 812 sont survenus en Arabie saoudite. Le taux de létalité y était estimé à 37,2 %. Les deux tiers des victimes souffraient de diabète.

L'annexe A de l'accord de collaboration de 2019, signé par Moderna le 16 décembre 2019, décrivant la portée du projet de recherche sur le MERS et le Nipah, a été révisée et signée par le NIH le 13 janvier 2020, le jour où Moderna a déclaré que la conception du vaccin CoV2 contre le SRAS avait été convenue. Les accords sont fortement expurgés. Ils ont fait passer un candidat vaccin contre le MERS à la phase de recherche sur l'animal qui doit précéder les essais cliniques sur l'homme en décembre 2019. Cette étude de recherche sur les animaux a été confiée au Dr Ralph Baric de l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill. Baric, un expert de premier plan dans le domaine des coronavirus, avait déjà travaillé en collaboration avec le Dr Shi Zhengli, chercheur de l'Institut de virologie de Wuhan. L'étude sur les animaux a nécessité la signature d'un autre accord, appelé accord de transfert de matériel (ATM). Tous les accords précédents concernent spécifiquement les vaccins contre le MERS.

Le MTA de l'UNCCH signé par Moderna le 17 décembre 2019, deux jours avant le tweet de Gates, fait référence à des " candidats de vaccins contre le coronavirus à ARNm développés et détenus conjointement par le NIAID et Moderna ".  Il pourrait ne concerner que le vaccin contre le MERS, le Nipah n'étant pas un coronavirus.

Les preuves montrent qu'un plan a été mis en œuvre en décembre, sous la direction du CEPI, auquel Moderna a participé activement, afin de déployer ces nouveaux "vaccins", éventuellement accompagnés de nouvelles mesures de "bio-surveillance", avant même que le premier cas de pneumonie ne soit signalé en Chine.

Message édité le 12 octobre 2022 à 10:35:39 par Spartacus_re
elongation elongation
MP
12 octobre 2022 à 10:54:44

Le 11 octobre 2022 à 12:08:07 :
Ce topic n'est pas encore fermé :question:

Pourquoi le serait-il ?
On est en pleine huitème vague si tu ne l'a pas remarqué. Tu ne regardes pas BFM ?

Spartacus_re Spartacus_re
MP
12 octobre 2022 à 11:07:38

Le vaccin était en route AVANT que Covid ne soit confirmé - Partie 2. Par Paula Jardine. https://www.conservativewoman.co.uk/vaccine-was-on-the-way-before-covid-was-confirmed-part-2%ef%bf%bc/

Le 11 janvier, juste au moment où le premier décès lié au Covid-19 est survenu à Wuhan, le professeur Edward Holmes de l'université de Sydney, qui est professeur invité à l'université Fudan de Shanghai, a tweeté au monde entier un lien vers " une séquence initiale du génome du coronavirus associé à l'épidémie de Wuhan ".  

En l'absence de PHEIC, qui avait besoin d'un vaccin expérimental, en particulier d'un vaccin développé à la hâte et basé sur une biotechnologie non prouvée et non autorisée jusqu'alors ? Il y avait un deuxième problème. Comme indiqué dans la première partie, au moins un média était déjà au courant de l'existence du vaccin. Une crise aiderait certainement à faire avancer les choses, et si elle survenait avant la fin de la semaine, lorsque le Forum économique mondial se terminait, tant mieux.

Heureusement, la CEPI avait un associé influent en Chine, le Dr George Gao, un expert en coronavirus, directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, ancien membre du Comité consultatif scientifique intérimaire de la CEPI, qui avait participé à l'événement 201, l'exercice de pandémie de haut niveau sur le coronavirus qui s'est déroulé à New York le 18 octobre 2019.

Aucun contrat n'existe pour une collaboration formelle sur un vaccin contre le MERS avant la signature du RCA en juin 2019. Moderna a signé un amendement à l'annexe A du RCA décrivant la portée du projet de recherche le 16 décembre 2019, qui a été contresigné par Barney Graham du NIH le 13 janvier 2020, le jour où Moderna affirme que la conception du vaccin CoV-2 contre le SRAS a été finalisée.

Selon le communiqué de presse du CEPI du 23 janvier, "notre intention est de tirer parti de notre travail sur le coronavirus MERS et les plates-formes de réponse rapide pour accélérer le développement de vaccins".  Lors de la conférence de presse de Davos, le PDG de Moderna, M. Bancel, a parlé de tous les travaux de Moderna sur les vaccins contre les maladies infectieuses, citant la grippe pandémique, le VRS, la parainfluenza, le zika et le cytomégalovirus, tout en omettant de mentionner un vaccin contre le MERS. Il n'est pas non plus fait mention d'un vaccin contre le MERS dans les documents déposés auprès de la US Securities and Exchange Commission (SEC) en novembre 2019 et le 8 janvier 2020.

Un article paru le 11 mars 2020 dans la publication spécialisée en pharmacie STAT News, intitulé "Researchers rush to test coronavirus vaccine in people without knowing how well it works in animals" (Les chercheurs se précipitent pour tester le vaccin contre le coronavirus chez l'homme sans savoir s'il fonctionne bien chez l'animal), suggère que la société n'a pas réalisé d'études précliniques sur les animaux. Selon le Dr Tal Zaks, médecin en chef de Moderna, des scientifiques des National Institutes of Health "travaillent en parallèle sur des recherches non cliniques".

"Je ne pense pas que la démonstration sur un modèle animal soit sur le chemin critique pour arriver à un essai clinique", a déclaré Zaks.

Les documents communiqués à AXIOS ont été fortement expurgés. Une rédaction dans le CTM de Baric, dissimulant le modèle animal spécifique à utiliser pour tester les vaccins à coronavirus détenus conjointement, soulève une autre question. Le rapport annuel de Moderna pour 2019 fait le point sur le vaccin CoV-2 contre le SRAS, dans lequel il est indiqué :

'Nous avons commencé à évaluer notre construction vaccinale contre le SRAS-CoV-2 dans des modèles animaux, et d'autres tests du lot clinique sont prévus sous peu'. Dans le cadre d'une collaboration existante avec le VRC pour développer un vaccin contre le MERS, nous avons conçu un vaccin à base d'ARNm ciblant la protéine Spike stabilisée par préfusion. Dans le cadre d'études précliniques visant à évaluer l'immunogénicité du vaccin potentiel contre le MERS, des lapins ont reçu une ou deux doses de vaccin (une dose plus un rappel au 21e jour), puis ont été exposés au virus du MERS au 42e jour.

Comme le souligne Baric dans un article de 2005, des souris génétiquement modifiées et "humanisées" ont été développées pour faciliter la recherche sur les coronavirus. Le Dr Kizzmekia Corbett, l'expert interne des NIH sur les coronavirus dont le travail de doctorat a été supervisé par Baric, a publié un article en août 2020, expliquant comment ses recherches sur le MERS ont été utilisées pour développer le vaccin CoV-2 contre le SRAS. Comme le montre cet article, Corbett a utilisé des souris dans les études qu'elle a menées. 

Les lapins, qui, selon Moderna, ont été utilisés pour tester leur vaccin contre le MERs, ne font pas partie des espèces animales que le panel international réuni par l'OMS en février 2020 a identifiées comme convenant à la recherche sur le Covid-19. Selon une recherche publiée en 2015, les lapins ne tombent pas malades du MERS, ce qui pourrait rendre les tests de provocation virale post-vaccination superflus.

Le modèle animal a-t-il été supprimé de l'accord de transfert de matériel parce qu'un animal inadapté a été utilisé pour tester le vaccin contre le MERS ? La question est alors de savoir pourquoi un chercheur expert utiliserait un modèle animal inadapté et de qui émane la décision ?

---PERCEVAL7--- ---PERCEVAL7---
MP
12 octobre 2022 à 11:08:27

Le 12 octobre 2022 à 10:54:44 :

Le 11 octobre 2022 à 12:08:07 :
Ce topic n'est pas encore fermé :question:

Pourquoi le serait-il ?
On est en pleine huitème vague si tu ne l'a pas remarqué. Tu ne regardes pas BFM ?

Non je n'avais pas remarqué, je vois autour de moi des rhumes, gastro, grippe, sinusite mais pas de connerie-19

Nox18 Nox18
MP
12 octobre 2022 à 11:12:00

Le 12 octobre 2022 à 10:54:44 :

Le 11 octobre 2022 à 12:08:07 :
Ce topic n'est pas encore fermé :question:

Pourquoi le serait-il ?
On est en pleine huitème vague si tu ne l'a pas remarqué. Tu ne regardes pas BFM ?

Et puis il faut laisser la possibilité aux complotistes de poster leurs pavés ici. On a déjà assez de topics tous les jours basés sur un tweet, un site reconnu comme conspirationniste ou un article payant d'un obscure site allemand ou italien. Ce topic, on peut facilement l'ignorer, sans ça la propagande serait insupportable.

Le 11 octobre 2022 à 15:54:24 :
On y arrive petit à petit la vérité sur ce scandale va enfin éclater.

Ne vous faites pas de faux espoirs, cette "vérité" alternative dont vous parlez vient du fait que vous interprétez mal les infos par manque de connaissances médicale ou parce que vous êtes manipulés par la propagande.
Le 'patron de pfizer' n'a rien révélé de nouveau, vous ne comprenez juste pas de quoi il parle.

Spartacus_re Spartacus_re
MP
12 octobre 2022 à 11:26:28

Le vaccin était en route AVANT que Covid ne soit confirmé - Partie 3. Par Paula Jardine. https://www.conservativewoman.co.uk/vaccine-was-on-the-way-before-covid-was-confirmed-part-3/

Le 23 janvier 2020, l'objectif déclaré de la Coalition pour la préparation et l'innovation en matière d'épidémies (CEPI) était de faire entrer un vaccin Covid dans les essais cliniques sur l'homme dans un délai de 16 semaines. Au 6 janvier, Moderna avait déjà testé trois autres vaccins à ARNm contre des maladies infectieuses sur seulement 365 personnes, dont la moitié avait reçu des placebos.

L'Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID), copropriétaire du prototype de vaccin à coronavirus de Moderna et dont le directeur à long terme est Anthony Fauci, a commencé à recruter des volontaires pour l'essai de phase 1 qu'il a mené pour le compte de Moderna, le 16 mars 2020. L'annonce de recrutement publiée par son organisme de tutelle, les National Institutes of Health (NIH) des États-Unis, indique que les scientifiques du VRC (Vaccine Research Centre) et de Moderna travaillaient déjà sur un vaccin expérimental contre le MERS ciblant la protéine spike, "ce qui a permis de prendre une longueur d'avance pour le développement d'un vaccin candidat protégeant contre le COVID-19".

Une grande partie de la recherche préliminaire a été effectuée par un ancien étudiant en doctorat du Dr Ralph Baric, le Dr Kizzmekia Corbett.

(Le Dr Baric, comme détaillé dans la deuxième partie de cette enquête, a mené les tests sur les animaux pour les prototypes de vaccins contre le coronavirus. Il est professeur au département d'épidémiologie ainsi qu'au département de microbiologie et d'immunologie de l'Université de Caroline du Nord Chapel Hill, l'université désormais réputée pour ses recherches sur le "gain de fonction" viral qui ont été placées sous moratoire aux États-Unis en octobre 2014. Baric a mis au point un grand nombre des techniques de génétique inverse utilisées pour modifier la fonction des virus qui sont maintenant utilisées par d'autres virologues, notamment ceux de l'Institut de virologie de Wuhan, et entretient une relation collégiale avec le Dr Shi Zhengli, le chercheur de l'Institut de virologie de Wuhan).

Les accords de collaboration en matière de recherche et les accords de redevance stipulent habituellement quels brevets du NIH sont utilisés par les partenaires industriels et comment et quand les redevances doivent être versées à l'agence du gouvernement fédéral américain si un produit est commercialisé avec succès. Les parties non expurgées des documents FOI d'AXIOS ne contiennent aucune mention d'une quelconque propriété intellectuelle relative à une protéine de pointe. En vertu de la loi fédérale de 1986 sur le transfert de technologie, les chercheurs des NIH cités dans les brevets peuvent également recevoir des redevances pouvant atteindre 150 000 dollars par an de la part de chaque titulaire de licence. En novembre 2020, la protéine spike stabilisée par préfusion du CoV2 du SRAS conçue par les NIH avait été cédée sous licence à 21 sociétés biotechnologiques et pharmaceutiques, dont la plupart prévoyaient de l'utiliser dans des vaccins.

Malgré l'accord de transfert de matériel de décembre 2019 pour le prototype de vaccin entre le professeur Baric, le NIH et Moderna, indiquant que le vaccin à coronavirus était la propriété conjointe de Moderna et du NIAID, Moderna n'a pas nommé trois employés du NIH, les docteurs Corbett, Barney Graham et John Mascola, comme co-inventeurs sur leur demande de brevet pour le vaccin COVID.  Cela a ensuite donné lieu à un différend entre les deux partenaires de la collaboration. Moderna a fait valoir que ses chercheurs avaient développé de manière indépendante la séquence d'ARNm pour le vaccin. Les chercheurs du NIH, quant à eux, ont déclaré avoir développé la séquence et l'avoir partagée avec la société.

Outre leurs liens avec le CEPI, Gao et Farrar sont de vieux amis de l'Université d'Oxford du milieu des années 1990. Il s'avère que le professeur Edward Holmes, le virologue qui a tweeté la séquence du génome du virus Covid et dont certaines recherches ont été financées par le Wellcome Trust de Farrar, était boursier à Oxford à la même époque.

Chronologie du vaccin Moderna. https://www.conservativewoman.co.uk/wp-content/uploads/2022/06/Moderna-vaccine-timeline-26-Jun-22.png

elongation elongation
MP
12 octobre 2022 à 11:31:50

Le 12 octobre 2022 à 11:08:27 :

Le 12 octobre 2022 à 10:54:44 :

Le 11 octobre 2022 à 12:08:07 :
Ce topic n'est pas encore fermé :question:

Pourquoi le serait-il ?
On est en pleine huitème vague si tu ne l'a pas remarqué. Tu ne regardes pas BFM ?

Non je n'avais pas remarqué, je vois autour de moi des rhumes, gastro, grippe, sinusite mais pas de connerie-19

Serais-tu complotiste ?
Tu ose prétendre que le covid 19 n'existe plus ?

Tu n'es pas un bon citoyen tu ne regardes pas assez BFMTV et la propagande du gouvernement les informations.

Spartacus_re Spartacus_re
MP
12 octobre 2022 à 11:54:58

Le 12 octobre 2022 à 11:12:00 :

Le 12 octobre 2022 à 10:54:44 :

Le 11 octobre 2022 à 12:08:07 :
Ce topic n'est pas encore fermé :question:

Pourquoi le serait-il ?
On est en pleine huitème vague si tu ne l'a pas remarqué. Tu ne regardes pas BFM ?

Et puis il faut laisser la possibilité aux complotistes de poster leurs pavés ici. On a déjà assez de topics tous les jours basés sur un tweet, un site reconnu comme conspirationniste ou un article payant d'un obscure site allemand ou italien. Ce topic, on peut facilement l'ignorer, sans ça la propagande serait insupportable.

Le 11 octobre 2022 à 15:54:24 :
On y arrive petit à petit la vérité sur ce scandale va enfin éclater.

Ne vous faites pas de faux espoirs, cette "vérité" alternative dont vous parlez vient du fait que vous interprétez mal les infos par manque de connaissances médicale ou parce que vous êtes manipulés par la propagande.
Le 'patron de pfizer' n'a rien révélé de nouveau, vous ne comprenez juste pas de quoi il parle.

Ça veut dire que le pass sanitaire a donc été imposé sans aucun fondement scientifique. Des personnes ont perdus leurs travail sur la base de fausses affirmations. Plusieurs études scientifiques montrent que les personnes vaccinées sont les plus contagieuses concernant les nouveaux variants ; la mortalité toutes causes confondues à grimpée en parallèle avec les injections.

Fils-de-schwab Fils-de-schwab
MP
12 octobre 2022 à 12:14:00

Ils se permettent d être condescendants alors qu ils ont eu faux sur toute la ligne :rire:

De toute façon il ne leur reste que ça, la condescendance et la moquerie.

Pour le reste ils se sont affichés pendant 2 ans à diffuser et défendre des Fake news subsidiés par Pfizer et la fondation Gates.

ArnMedBySchwab ArnMedBySchwab
MP
12 octobre 2022 à 12:53:19

Alors Pfizer annonce qu'ils vous ont bien menti et les golems ne bougent pas. En meme trop TROP TARD HAHAH

Vaxorama Vaxorama
MP
12 octobre 2022 à 13:00:01

par contre, vous ne pouvez pas dire que le covid n est plus présent, j ai fait un omicron il y a 3 semaines et tout le foyer avec, et les cas augmentent actuellement. par contre il est quand même bénin même si pour moi ça a été un peu plus fort que le delta que j'ai fait il y a un an environ: delta 1 poussée de fièvre pour un doliprane et plusieurs jours à bien tousser. avec omicron, 2 jours de fièvre non stop qui a commencé d'un coup en me faisant grelotter au taquet :peur: jamais au dessus de 39° et 2/3 jours de fatigue derrière. par contre ma femme moins fort mais perte du goût (revenu), de l odorat (moins revenu pour le moment) et dérèglement menstruel - ma fille aînée aussi (menstruations en avance, à voir les prochains cycles si ça reste déréglé ou non). mes plus petits pas de problème à part 2 jours de fièvre aussi

sebmugi sebmugi
MP
12 octobre 2022 à 16:31:05

WOW Une bombe H à été lâcher par Janine Small, président du développement des marchés internationaux de l’omnipotent laboratoire PFIZER lors de l’audition au Parlement européen ce 10 octobre 2022 sur la Révélation que Pfizer n’a fait aucun test préalable avant sa mise sur le marché sur le fait que son vaccin puisse empêcher la transmission du Covid 19 et pas un seul Topic officiel la-dessus :rire:
On nous à pris pour des cons depuis le début c'est enfin officiellement avéré et ..... rien :mort:

https://putsch.media/20221012/actualites/societe/video-revelation-pfizer-na-fait-aucun-test-prealable-avant-sa-mise-sur-le-marche-sur-le-fait-que-son-vaccin-puisse-empecher-la-transmission-du-covid-19/

Message édité le 12 octobre 2022 à 16:31:19 par sebmugi
RealZakarik RealZakarik
MP
12 octobre 2022 à 16:47:20

Le 12 octobre 2022 à 16:31:05 :
WOW Une bombe H à été lâcher par Janine Small, président du développement des marchés internationaux de l’omnipotent laboratoire PFIZER lors de l’audition au Parlement européen ce 10 octobre 2022 sur la Révélation que Pfizer n’a fait aucun test préalable avant sa mise sur le marché sur le fait que son vaccin puisse empêcher la transmission du Covid 19 et pas un seul Topic officiel la-dessus :rire:
On nous à pris pour des cons depuis le début c'est enfin officiellement avéré et ..... rien :mort:

https://putsch.media/20221012/actualites/societe/video-revelation-pfizer-na-fait-aucun-test-prealable-avant-sa-mise-sur-le-marche-sur-le-fait-que-son-vaccin-puisse-empecher-la-transmission-du-covid-19/

"Bombe" qui n'en est pas une, car ce n'est pas une nouvelle information, c'est juste recycler une info datant de décembre 2020.

Démonstration :
Un article paru en toute fin d'année 2020.
https://www.radiofrance.fr/franceinter/covid-19-le-vaccin-protege-mais-evite-t-il-la-transmission-4310672

"C'est une question qui taraude : un vaccin qui évite la transmission changerait la face de l'épidémie. Mais en fait, il faudra attendre un peu avant de pouvoir obtenir une réponse scientifique étayée."

Et oui, ça n'a pas été testé lors des essais cliniques, car ce n'était pas la priorité des vaccins, leur priorité était les formes graves, et potentiellement la contamination, les autres questions, tel que la protection contre la transmission pouvant être étudié par la suite.

Du coup, là, tu boucles sur des infos datant de presque 2 ans.

Message édité le 12 octobre 2022 à 16:48:20 par RealZakarik
sebmugi sebmugi
MP
12 octobre 2022 à 17:08:15

Et sachant ça depuis 2 ans tu défends ton soi-disant produit miracle corps et âme :mort: bravo le bot

Mais le gros soucis c'est que le grand publique ne le sait pas.. preuve que les médias et la liberté d'expression dans ce pays, c'est de la merde.
Et surtout qu'ils nous été vendu comme tel par le gouvernement et leur team de la science absolue..sans parler que c'était un principaux arguments de la vaccination de masse et de l’instauration du "pass sanitaire" :rire: alors qu'en fait bin .. non :)

Faut vraiment que les gens demande des comptes et enfin la transparence sur toute cette macarade, mais ça va venir..

RealZakarik RealZakarik
MP
12 octobre 2022 à 17:13:20

Le 12 octobre 2022 à 17:08:15 :
Et sachant ça depuis 2 ans tu défends ton soi-disant produit miracle corps et âme :mort: bravo le bot

Mais le gros soucis c'est que le grand publique ne le sait pas.. preuve que les médias et la liberté d'expression dans ce pays, c'est de la merde.
Et surtout qu'ils nous été vendu comme tel par le gouvernement et leur team de la science absolue..sans parler que c'était un principaux arguments de la vaccination de masse et de l’instauration du "pass sanitaire" :rire: alors qu'en fait bin .. non :)

Faut vraiment que les gens demande des comptes et enfin la transparence sur toute cette macarade, mais ça va venir..

Je t'ai passé un article de radiofrance... Et les médias le cache, alors qu'ils l'ont dit depuis le début ? Et c'est pas un obscur média quelconque... Tu te rends compte de l'absurdité de ton argumentaire ?

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
La vidéo du moment