CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • JV Fan Contest
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Etoile Abonnement RSS

Sujet : [TOPIC UNIQUE] Suivi du coronavirus

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Spartacus_re Spartacus_re
MP
25 septembre 2022 à 14:56:31

Complément à l’article sur la présence discrète du Covid en février (et avant) dans le nord de l’Italie :

En attendant la vérité : la réticence à accepter une hypothèse d'origine précoce pour le SRAS-CoV-2 retarde-t-elle notre compréhension de l'émergence virale ? https://gh.bmj.com/content/7/3/e008386.long

Encadré récapitulatif

De plus en plus d'études fournissent des preuves de la circulation mondiale du SRAS-CoV-2 avant décembre 2019, ce qui contredit la chronologie actuellement hypothétique de l'émergence virale initiale dans la province chinoise de Hubei vers novembre 2019 ; cependant, toute suggestion d'une circulation antérieure du SRAS-CoV-2 est accueillie avec scepticisme.

Plusieurs études réalisées indépendamment par différents groupes ont démontré rétrospectivement la présence d'anticorps et d'ARN viral dans les échantillons cliniques et ont montré la circulation communautaire du SRAS-CoV-2 en détectant l'ARN viral dans les eaux usées à des moments incompatibles avec l'émergence de novembre 2019.

Malgré certaines limites, la combinaison des connaissances acquises dans le cadre de ces études est suffisante pour justifier d'autres enquêtes à plus grande échelle afin de déterminer la véracité de cette hypothèse.

Si elle s'avère vraie, une propagation mondiale du SRAS-CoV-2 plus précoce que ce que l'on croit actuellement fournira des indices essentiels pour comprendre la genèse de cette pandémie et offrira des leçons inestimables de nos succès et de nos échecs, avec des implications cruciales pour la préparation future aux pandémies et la santé mondiale.

Message édité le 25 septembre 2022 à 14:59:19 par Spartacus_re
Spartacus_re Spartacus_re
MP
26 septembre 2022 à 14:45:11

Comment un faux récit sur l'hydroxychloroquine a été créé, et bien plus encore. Meryl Nass. https://merylnass.substack.com/p/how-a-false-hydroxychloroquine-narrative-23d

Article trop dense pour être résumé. À lire absolument pour qui souhaite comprendre pourquoi l’HCQ - un traitement efficaces en ambulatoire - a été diabolisé. Je pense qu’à ce stade il n’est pas imprudent de parler de conspiration criminelle.

La Croix-Rouge américaine : "Nous n'étiquetons pas les produits sanguins comme contenant du sang vacciné ou non vacciné, car le vaccin COVID-19 ne pénètre pas dans la circulation sanguine". https://lionessofjudah.substack.com/p/the-american-red-cross-we-dont-label

C’est bien sûr un mensonge (ou de l’ignorence).

Real_Estate_101 Real_Estate_101
MP
26 septembre 2022 à 18:36:14

Le 26 septembre 2022 à 14:45:11 :
La Croix-Rouge américaine : "Nous n'étiquetons pas les produits sanguins comme contenant du sang vacciné ou non vacciné, car le vaccin COVID-19 ne pénètre pas dans la circulation sanguine". https://lionessofjudah.substack.com/p/the-american-red-cross-we-dont-label

C’est bien sûr un mensonge (ou de l’ignorance).

oué
https://twitter.com/RedCross/status/1516567706492878851

SchwatheUmanity SchwatheUmanity
MP
26 septembre 2022 à 18:41:14

Donc on y arrive le sang des vaccinés contre le COVID n'est pas "clean". La suite nous réserve encore bien de malheureuses surprises.

RealZakarik RealZakarik
MP
26 septembre 2022 à 18:47:55

Le 26 septembre 2022 à 18:36:14 :

Le 26 septembre 2022 à 14:45:11 :
La Croix-Rouge américaine : "Nous n'étiquetons pas les produits sanguins comme contenant du sang vacciné ou non vacciné, car le vaccin COVID-19 ne pénètre pas dans la circulation sanguine". https://lionessofjudah.substack.com/p/the-american-red-cross-we-dont-label

C’est bien sûr un mensonge (ou de l’ignorance).

oué
https://twitter.com/RedCross/status/1516567706492878851

Relis bien le tweet, je suis sûr que tu es apte à le comprendre.
Au pire, utilise DeepL.

SchwatheUmanity SchwatheUmanity
MP
26 septembre 2022 à 20:23:14

Chris@0Toole·20 avr.
Pourquoi faudrait-il des mises à jour complexes du système pour autoriser les dons provenant de personnes vaccinées ? Et y a-t-il quelque chose dans leur sang qui pourrait avoir un impact négatif sur les patients immunodéprimés ? Tout cela est très confus.

=> Visiblement il n'y a que toi pour ne pas comprendre la réponse de la Croix Rouge.

RealZakarik RealZakarik
MP
26 septembre 2022 à 20:26:06

Le 26 septembre 2022 à 20:23:14 :
Chris@0Toole·20 avr.
Pourquoi faudrait-il des mises à jour complexes du système pour autoriser les dons provenant de personnes vaccinées ? Et y a-t-il quelque chose dans leur sang qui pourrait avoir un impact négatif sur les patients immunodéprimés ? Tout cela est très confus.

=> Visiblement il n'y a que toi pour ne pas comprendre la réponse de la Croix Rouge.

Copie / colle une traduction de ce qu'a dit la croix rouge, tu comprendras peut-être mieux ce qu'ils veulent dire.

Spartacus_re Spartacus_re
MP
28 septembre 2022 à 07:50:38

Détection de l'ARN messager des vaccins COVID-19 dans le lait maternel humain. https://jamanetwork.com/journals/jamapediatrics/fullarticle/2796427?guestAccessKey=1c13d17c-1c25-4828-b261-9f321e5126a1&utm_source=twitter&utm_medium=social_jamapeds&utm_term=7701881843&utm_campaign=article_alert&linkId=183092079

Sur les 11 personnes allaitantes inscrites, des quantités infimes de vaccins BNT162b2 et d'ARNm-1273 COVID-19 ont été détectées dans 7 échantillons provenant de 5 participants différents, à différents moments jusqu'à 45 heures après la vaccination.

Détermination du rôle de l'utilisation obligatoire de masques couvrant le visage pour le contrôle du SRAS-CoV-2 dans les écoles : une étude quasi-expérimentale imbriquée dans une cohorte de population en Catalogne (Espagne). https://adc.bmj.com/content/early/2022/08/23/archdischild-2022-324172

Nous n'avons trouvé aucune différence significative dans la transmission du SRAS-CoV-2 en raison des mandats de la FCM dans les écoles catalanes. Au contraire, l'âge était le facteur le plus important pour expliquer le risque de transmission chez les enfants scolarisés.

Les faits sur les exigences en matière de masques. Quelle est l'exigence légale ? Article par Ryan Karter, responsable syndical du syndicat Workers of England Union. https://www.hartgroup.org/the-facts-about-mask-requirements/

Spartacus_re Spartacus_re
MP
28 septembre 2022 à 18:56:52

Des chercheurs australiens examinent la sécurité des injections de Covid. https://expose-news.com/2022/09/28/australians-review-the-safety-of-covid-injections/
Un examen des promesses et des prédictions faites à l'origine concernant les "vaccins" à ARNm et des faits réels a été réalisé par deux chercheurs australiens et publié dans le Journal of Clinical & Experimental Immunology le 21 septembre 2022. Bien que l'examen fasse référence à des données provenant du monde entier, il est rédigé d'un point de vue australien.

L'examen porte également sur les effets à long terme des "vaccins" à ARNm, énumérant les risques à long terme de la vaccination - prédits par les scientifiques et dont beaucoup sont déjà validés par les scientifiques et les médecins - comme :

auto-immunité induite par le vaccin,
amorçage pathogène,
maladie inflammatoire multisystémique et auto-immunité,
amélioration dépendante des anticorps ("ADE"),
l'activation d'infections virales latentes,
neurodégénérescence et maladie à prions,
augmentation de la thrombose,
cardiomyopathie et autres événements vasculaires consécutifs à la vaccination,
des bébés souffrant de conséquences néfastes durables,
transcription inverse de l'ARNm dans l'ADN au niveau intracellulaire, et
décès dus à une maladie auto-immune longtemps après la vaccination.

La conclusion de l'examen comprenait les remarques suivantes :

Jamais dans l'histoire des vaccins 57 scientifiques et experts politiques de premier plan n'ont publié un rapport remettant en cause la sécurité et l'efficacité d'un vaccin [1]. Non seulement ils remettent en question la sécurité des injections actuelles de Covid-19, mais ils appellent à l'arrêt immédiat de toute vaccination. De nombreux médecins et scientifiques du monde entier ont exprimé des doutes similaires et ont mis en garde contre les conséquences des effets secondaires à long terme. Pourtant, il n'y a pas de discussion ni même de mention des études qui ne suivent pas le récit sur la sécurité et l'efficacité de la vaccination Covid-19.

Les traitements alternatifs ont été interdits et des personnes qui n'ont jamais pratiqué la médecine disent aux médecins expérimentés comment faire leur travail.

Aucune discussion sur les nouvelles connaissances contestant la sécurité des vaccins Covid-19 n'est autorisée. Qui a donné aux bureaucrates les moyens de détruire les fondements de la science et de dire aux scientifiques de ne pas discuter de la science ?

Appel à témoins : Obligation d'élucider les cas de décès inhabituels.
https://fassadenkratzer.wordpress.com/2022/09/27/aufruf-pflicht-zur-aufklarung-ungewohnlicher-todesfalle/

L'association de policiers WIR für EUCH et le réseau de médecins et de scientifiques ALETHEIA en Suisse ont lancé un appel à toutes les autorités compétentes pour qu'elles remplissent enfin leur devoir légal d'information, compte tenu du nombre dramatique de décès soudains et inattendus survenus dans le contexte temporel des vaccinations ARNn. Si le soupçon d'un lien de cause à effet avec les nouveaux vaccins à ARNm se confirme, d'autres mesures juridiques doivent être prises sans délai. L'appel pour plus d'autopsies a été envoyé le 22 septembre 2022 à tous les commandements de police et à tous les procureurs généraux de Suisse.

Code de procédure pénale : les décès non naturels doivent faire l'objet d'une enquête.

Il y a mort anormale au sens de l'article 253, paragraphe 1, du code de procédure pénale, entre autres, lorsque le décès survient à la suite de l'ingestion de substances inhabituelles ou d'un traitement médical. Les nouveaux vaccins à ARNm entrent manifestement dans cette catégorie : celui qui a été vacciné avec ces produits a une substance médicale expérimentale dans son corps. Etant donné qu'une lésion interne du corps due à cette substance inhabituelle ne peut en aucun cas être exclue sur la base d'une observation purement extérieure du corps (inspection légale), le ministère public doit impérativement ordonner une autopsie conformément à l'article 253, paragraphe 3 la loi fédérale sur les produits thérapeutiques.

Epidémie de ménopauses précoces dès 20 ans. https://t.me/STOP_Masques_Vaccins_National/24486

Real_Estate_101 Real_Estate_101
MP
28 septembre 2022 à 19:37:28

Le 26 septembre 2022 à 20:26:06 :

Le 26 septembre 2022 à 20:23:14 :
Chris@0Toole·20 avr.
Pourquoi faudrait-il des mises à jour complexes du système pour autoriser les dons provenant de personnes vaccinées ? Et y a-t-il quelque chose dans leur sang qui pourrait avoir un impact négatif sur les patients immunodéprimés ? Tout cela est très confus.

=> Visiblement il n'y a que toi pour ne pas comprendre la réponse de la Croix Rouge.

Copie / colle une traduction de ce qu'a dit la croix rouge, tu comprendras peut-être mieux ce qu'ils veulent dire.

C'est toi le débile léger ici

RealZakarik RealZakarik
MP
28 septembre 2022 à 19:40:47

Le 28 septembre 2022 à 19:37:28 :

Le 26 septembre 2022 à 20:26:06 :

Le 26 septembre 2022 à 20:23:14 :
Chris@0Toole·20 avr.
Pourquoi faudrait-il des mises à jour complexes du système pour autoriser les dons provenant de personnes vaccinées ? Et y a-t-il quelque chose dans leur sang qui pourrait avoir un impact négatif sur les patients immunodéprimés ? Tout cela est très confus.

=> Visiblement il n'y a que toi pour ne pas comprendre la réponse de la Croix Rouge.

Copie / colle une traduction de ce qu'a dit la croix rouge, tu comprendras peut-être mieux ce qu'ils veulent dire.

C'est toi le débile léger ici

Sauf que je sais lire un tweet, ce qui n'a pas l'air d'être le cas de certains ici... Et pourtant, il n'y a pas beaucoup de caractères dans un tweet...

Spartacus_re Spartacus_re
MP
01 octobre 2022 à 03:43:34

Le Dr Aseem Malhotra qui a fait la promotion des vaccins à la télévision demande maintenant l’arrêt immédiat de la vaccination. Il a écrit un article publié dans le Journal of Insulin Resistance.

Combattre la pandémie de désinformation sur les vaccins à ARNm COVID-19 par une véritable médecine fondée sur des preuves - Partie 1. https://insulinresistance.org/index.php/jir/article/view/71

Résultats : Dans la population non âgée, le "nombre nécessaire à traiter" pour prévenir un seul décès se compte en milliers. La réanalyse des essais contrôlés randomisés utilisant la technologie de l'acide ribonucléique messager (ARNm) suggère un risque plus élevé d'événements indésirables graves dus aux vaccins que d'être hospitalisé à cause du COVID-19. Les systèmes de pharmacovigilance et les données de sécurité dans le monde réel, associés à des mécanismes plausibles d'effets nocifs, sont très préoccupants, notamment en ce qui concerne la sécurité cardiovasculaire. A l'image d'un signal potentiel de l'essai de phase 3 de Pfizer, une augmentation significative des appels aux ambulances pour des arrêts cardiaques a été observée en Angleterre en 2021, avec des données similaires en Israël dans le groupe d'âge 16-39 ans.

Conclusion : On ne peut pas dire que le consentement à recevoir ces substances ait été pleinement éclairé, comme l'exigent l'éthique et la loi. Il est grand temps de faire une pause et de réévaluer les politiques mondiales de vaccination contre le COVID-19.

Surmortalité massive dans les pays les plus vaccinés. L’important excès de décès non Covid en 2022 ne correspond pas au récit selon lequel il est dû aux séquelles d’infections Covid précédentes. Parce qu’il se produit également dans des pays où il n’y a pas eu de cas/décès significatifs de Covid et aucun décès en excès jusqu’à la fin de 2021 ou même 2022. https://pgibertie.com/2022/09/28/surmortalite-massive-dans-les-pays-qui-ont-le-plus-injectes-de-doses-de-rappel-les-covids-courts-et-longs-la-canicule-innocentes-cest-quoi-peut-etre-poutine/

Spartacus_re Spartacus_re
MP
02 octobre 2022 à 14:24:09

Un rapport de cas : Encéphalite nécrosante multifocale et myocardite après une vaccination par ARNm BNT162b2 contre le COVID-19. https://www.mdpi.com/2076-393X/10/10/1651

Résumé
Le présent rapport présente le cas d'un homme de 76 ans atteint de la maladie de Parkinson (MP) qui est décédé trois semaines après avoir reçu sa troisième vaccination COVID-19. Le patient a été vacciné pour la première fois en mai 2021 avec le vaccin à vecteur ChAdOx1 nCov-19, suivi de deux doses du vaccin à ARNm BNT162b2 en juillet et décembre 2021. La famille du défunt a demandé une autopsie en raison de signes cliniques ambigus avant le décès. La MP a été confirmée par les examens post-mortem. En outre, des signes de pneumonie par aspiration et d'artériosclérose systémique étaient évidents. Cependant, les analyses histopathologiques du cerveau ont révélé des résultats insoupçonnés, notamment une vascularite aiguë (à prédominance lymphocytaire) ainsi qu'une encéphalite nécrosante multifocale d'étiologie inconnue avec une inflammation prononcée comprenant une réaction gliale et lymphocytaire. Au niveau du cœur, des signes de cardiomyopathie chronique ainsi qu'une myocardite et une vascularite lympho-histiocytaire aiguë légère étaient présents. Bien qu'il n'y ait pas eu d'antécédents de COVID-19 chez ce patient, une immunohistochimie pour les antigènes du SRAS-CoV-2 (protéines du pic et de la nucléocapside) a été réalisée. Étonnamment, seule la protéine spike, mais pas la protéine nucléocapsidique, a pu être détectée dans les foyers d'inflammation du cerveau et du cœur, en particulier dans les cellules endothéliales des petits vaisseaux sanguins. Comme aucune protéine nucléocapsidique n'a pu être détectée, la présence de la protéine spike doit être attribuée à la vaccination plutôt qu'à une infection virale. Ces résultats corroborent les rapports précédents d'encéphalite et de myocardite causées par les vaccins génétiques COVID-19.

La FDA refuse de publier les résultats de l'autopsie des personnes décédées après avoir reçu le vaccin COVID-19. Par The Epoch Times. https://childrenshealthdefense.org/defender/fda-autopsy-results-covid-vaccine-deaths-et/

La FDA a refusé de publier tout rapport, même les copies caviardées.

L'Epoch Times a fait appel de ce refus, qui s'ajoute au récent refus de communiquer les résultats de l'analyse des données des rapports VAERS.

Un porte-parole de la FDA a fait remarquer que les décès consécutifs à la vaccination par COVID-19 sont rares, citant le nombre de rapports transmis au VAERS.

Foutage de gueule : il y a plus de rapports d'événements indésirables dans le VAERS pour les vaccins COVID que pour tous les autres vaccins (plus de 70) réunis dans les 32 ans d'histoire du VAERS !

La valeur nette de Fauci a grimpé à plus de 12,6 millions de dollars pendant la pandémie - plus 5 millions de dollars (2019-2021). Source OpenTheBooks. https://openthebooks.substack.com/p/breaking-faucis-net-worth-soared?utm_source=post-email-title&publication_id=775254&post_id=75490537&isFreemail=true&utm_medium=email

- Valeur nette : La valeur nette divulguée du ménage Fauci a augmenté de 7,6 millions de dollars (1er janvier 2019) à plus de 12,6 millions de dollars (31 décembre 2021).
- Les mieux payés : Fauci a continué à être l'employé fédéral le mieux rémunéré, gagnant 456 000 $ en 2021 et 480 000 $ en 2022. Le salaire de M. Fauci dépasse celui du président, des généraux quatre étoiles et d'environ 4,3 millions d'autres fonctionnaires fédéraux.
- De grosses récompenses : En 2021, Fauci a augmenté ses revenus gouvernementaux avec près d'un million de dollars de prix décernés par des organisations à but non lucratif à travers le monde. Par exemple, la Fondation Dan David, basée en Israël, a attribué 901 400 dollars pour avoir "dit la vérité au pouvoir" et "défendu la science" pendant l'administration Trump.

La femme de Fauci, Christine Grady, est la bio-éthicienne en chef des National Institutes of Health.

La Suède met fin à la recommandation générale de se faire vacciner pour les enfants en bonne santé âgés de 12 à 17 ans.

Infovrais Infovrais
MP
02 octobre 2022 à 23:25:49

Source toute fraîche d'aujourd'hui :hap:

https://www.aimsib.org/2022/10/02/explications-biologiques-du-mecanisme-des-effets-indesirables-des-vaccins-anti-covid-19/

Les effets toxiques délétères de la spike ont été énoncés dès le printemps 2020 par Jean-Marc Sabatier (2) : il prévoyait des effets délétères de l’infection par SARS-CoV-2 résultant de la fixation de la protéine spike du coronavirus sur le récepteur cellulaire humain ACE2. Les vaccins sont tous fondés sur la protéine spike qui a depuis été reconnue comme la principale responsable (si ce n’est l’unique cause) de la pathogénicité du virus SARS-CoV-2 (3)(4)(5)(6)(7), donc les EIs des vaccins vont être en rapport avec la toxicité de la spike. (8)

Les plus utilisés sont les vaccins à ARNm Pfizer et Moderna qui injectent le code modifié de la protéine spike de surface du virus et transforment ainsi le vacciné en usine à spike toxique.Les vaccins à adénovirus modifié injectent de l’ADN qui est aussi le code de la spike (Astra Zeneca, Janssen)Les vaccins inactivés type Valneva contiennent la totalité de l’agent infectieux qui est inactivé chimiquement et donc contiennent la spike ainsi qu’un adjuvant jamais expérimenté.Les vaccins dits classiques sont constitués de la protéine spike injectée avec un adjuvant (qui est en général nouveau ou ayant prouvé sa toxicité) : Novavax, Sanofi, Hipra, …

En plus de la toxicité de la spike, il faut aussi signaler les phénomènes de facilitation de l’infection par le vaccin qui sont bien connus et ont été soulignés dès le début 2020 par les experts officiels : ils sont spécialement documentés pour les vaccins anti-coronavirus chez les animaux (au cours d’essai clinique et en utilisation commerciale ; et en post-commercialisation chez l’homme pour d’autres virus, par exemple le vaccin contre la dengue).

Infovrais Infovrais
MP
02 octobre 2022 à 23:32:57

Les promoteurs de la vaccination ont tendance à exagérer la pathogénicité du virus pour accroître le bénéfice risque du vaccin : ils oublient que toutes les personnes qui rencontrent le virus ne développent pas de COVID-19 sévère, loin de là, et que, par contre, tous les vaccinés sont susceptibles de fabriquer de grandes quantités de spike toxique à l’intérieur de tout l’organisme, voir la conférence des pathologistes allemands, les Prs Arne Burkhardt et Walter Lang (9)

Pourquoi les enfants et beaucoup d’adultes ne sont pas atteints par la COVID-19 ? Le rôle de la réponse immunitaire de l’hôte y est prépondérante. (11) Il faut aussi insister sur les différences d’exposition à la spike toxique selon la gravité de l’infection COVD-19, d’une part, et en comparaison avec la vaccination, d’autre part. Et en effet chez les personnes infectées mais n’ayant pas développé de Covid-19 sévère, on n’observe pas les pathologies associées à la COVID-19. Par contre, les vaccins injectent tous soit de la spike, soit l’ARNm de la spike dans l’organisme et tous les vaccinés seront confrontés plus ou moins aux effets toxiques de cette protéine en fonction de la pharmacodynamie du vaccin qui n’a pas été étudiée malheureusement.

Infovrais Infovrais
MP
02 octobre 2022 à 23:47:09

On a noté une réactivation d’herpès post vaccination Pfizer en Israël chez des patients avec une maladie inflammatoire rhumatologique (cf Seneff et Nigh). Au printemps 2022, la varicelle (due aussi au virus herpès-zona) a connu un pic jamais atteint en France (46).

Infovrais Infovrais
MP
02 octobre 2022 à 23:49:47

Suppression immunitaire spécifique par le vaccin : en 2021, il avait été montré qu’après une infection par le variant alpha chez un vacciné, la prévalence d’anticorps anti-N détectable est inférieure à celle des non vaccinés. Pour le variant delta, on n’observait pas cette réduction de prévalence mais les taux d’anti-N étaient réduits chez les vaccinés 1 ou 2 doses infectés par les variants alpha et delta par rapport aux taux d’anti-N observés chez les non vaccinés convalescents. (52) Déjà en 2021, Allen et al. avaient noté que chez les vaccinés, après une infection Covid, les taux d’ac anti-N étaient soit nuls, soit inférieurs à ceux des non vaccinés ; cependant cette étude ne concernait que 23 infections post-vaccinales. (53) En octobre 2021, un rapport du gouvernement du Royaume Uni avait aussi noté cette diminution d’anti-N chez les vaccinés infectés. (54)

Infovrais Infovrais
MP
02 octobre 2022 à 23:51:57

https://www.aimsib.org/2022/10/02/explications-biologiques-du-mecanisme-des-effets-indesirables-des-vaccins-anti-covid-19/

Spartacus_re Spartacus_re
MP
03 octobre 2022 à 10:41:32

Le 02 octobre 2022 à 23:25:49 :
Source toute fraîche d'aujourd'hui :hap:

https://www.aimsib.org/2022/10/02/explications-biologiques-du-mecanisme-des-effets-indesirables-des-vaccins-anti-covid-19/

Les effets toxiques délétères de la spike ont été énoncés dès le printemps 2020 par Jean-Marc Sabatier (2) : il prévoyait des effets délétères de l’infection par SARS-CoV-2 résultant de la fixation de la protéine spike du coronavirus sur le récepteur cellulaire humain ACE2. Les vaccins sont tous fondés sur la protéine spike qui a depuis été reconnue comme la principale responsable (si ce n’est l’unique cause) de la pathogénicité du virus SARS-CoV-2 (3)(4)(5)(6)(7), donc les EIs des vaccins vont être en rapport avec la toxicité de la spike. (8)

Les plus utilisés sont les vaccins à ARNm Pfizer et Moderna qui injectent le code modifié de la protéine spike de surface du virus et transforment ainsi le vacciné en usine à spike toxique.Les vaccins à adénovirus modifié injectent de l’ADN qui est aussi le code de la spike (Astra Zeneca, Janssen)Les vaccins inactivés type Valneva contiennent la totalité de l’agent infectieux qui est inactivé chimiquement et donc contiennent la spike ainsi qu’un adjuvant jamais expérimenté.Les vaccins dits classiques sont constitués de la protéine spike injectée avec un adjuvant (qui est en général nouveau ou ayant prouvé sa toxicité) : Novavax, Sanofi, Hipra, …

En plus de la toxicité de la spike, il faut aussi signaler les phénomènes de facilitation de l’infection par le vaccin qui sont bien connus et ont été soulignés dès le début 2020 par les experts officiels : ils sont spécialement documentés pour les vaccins anti-coronavirus chez les animaux (au cours d’essai clinique et en utilisation commerciale ; et en post-commercialisation chez l’homme pour d’autres virus, par exemple le vaccin contre la dengue).

Les informations sont maintenant bien documentés mais hélas peu repris par l’ensemble de la communauté scientifique.

Vaxorama Vaxorama
MP
03 octobre 2022 à 10:57:51

Le 03 octobre 2022 à 10:41:32 :

Le 02 octobre 2022 à 23:25:49 :
Source toute fraîche d'aujourd'hui :hap:

https://www.aimsib.org/2022/10/02/explications-biologiques-du-mecanisme-des-effets-indesirables-des-vaccins-anti-covid-19/

Les effets toxiques délétères de la spike ont été énoncés dès le printemps 2020 par Jean-Marc Sabatier (2) : il prévoyait des effets délétères de l’infection par SARS-CoV-2 résultant de la fixation de la protéine spike du coronavirus sur le récepteur cellulaire humain ACE2. Les vaccins sont tous fondés sur la protéine spike qui a depuis été reconnue comme la principale responsable (si ce n’est l’unique cause) de la pathogénicité du virus SARS-CoV-2 (3)(4)(5)(6)(7), donc les EIs des vaccins vont être en rapport avec la toxicité de la spike. (8)

Les plus utilisés sont les vaccins à ARNm Pfizer et Moderna qui injectent le code modifié de la protéine spike de surface du virus et transforment ainsi le vacciné en usine à spike toxique.Les vaccins à adénovirus modifié injectent de l’ADN qui est aussi le code de la spike (Astra Zeneca, Janssen)Les vaccins inactivés type Valneva contiennent la totalité de l’agent infectieux qui est inactivé chimiquement et donc contiennent la spike ainsi qu’un adjuvant jamais expérimenté.Les vaccins dits classiques sont constitués de la protéine spike injectée avec un adjuvant (qui est en général nouveau ou ayant prouvé sa toxicité) : Novavax, Sanofi, Hipra, …

En plus de la toxicité de la spike, il faut aussi signaler les phénomènes de facilitation de l’infection par le vaccin qui sont bien connus et ont été soulignés dès le début 2020 par les experts officiels : ils sont spécialement documentés pour les vaccins anti-coronavirus chez les animaux (au cours d’essai clinique et en utilisation commerciale ; et en post-commercialisation chez l’homme pour d’autres virus, par exemple le vaccin contre la dengue).

Les informations sont maintenant bien documentés mais hélas peu repris par l’ensemble de la communauté scientifique.

dses vendus aux ordres de la corruption

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
La vidéo du moment