Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum principal Savoir & Culture  /  Forum Histoire  /  Topic Le meilleur char de l'histoire : le T34  / 

Topic Le meilleur char de l'histoire : le T34 - Page 2

Sujet : Le meilleur char de l'histoire : le T34

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Hiryu-
Hiryu-
MP
09 avril 2020 à 16:36:10

Le 09 avril 2020 à 15:45:17 JeanLucChirikou a écrit :
Le seul canon valable contre un T34 était le fameux 88 mm antiaérien. Mais tous ces canons n'étaient pas équipés pour faire du sol sol... Ils étaient énormes et très lents à déplacer. il fallait très bien les placer et très bien les camoufler pour pas qu'ils se fassent descendre... car qui dit pièce d'artillerie dit un obus explosif et y a plus personne...
Donc malgré le forte force de pénétration du 88 allemands, il ne pouvait pas être décisif contre le T34, ni contre aucun char en fait.

Selon un rapport soviétique sur les pertes en T-34 sous le feu de l'artillerie (de juin 41 à novembre 42):
4,7% ont été détruits par du 20 mm
10% par du 37 mm
61,8% par du 50 mm
10,1% par du 75 mm
3,4% par du 88 mm
2,9% par du 105 mm
7,1% par un calibre non identifié.

Sur cette période 86,6% au minimum des T-34 ont été détruits par un canon avec un calibre inférieur à 88 mm.
Comme d'habitude le shitposter du forum raconte de la m*rde .

Dark__Pierre
Dark__Pierre
MP
09 avril 2020 à 16:46:34

Le 09 avril 2020 à 16:36:10 Hiryu- a écrit :

Le 09 avril 2020 à 15:45:17 JeanLucChirikou a écrit :
Le seul canon valable contre un T34 était le fameux 88 mm antiaérien. Mais tous ces canons n'étaient pas équipés pour faire du sol sol... Ils étaient énormes et très lents à déplacer. il fallait très bien les placer et très bien les camoufler pour pas qu'ils se fassent descendre... car qui dit pièce d'artillerie dit un obus explosif et y a plus personne...
Donc malgré le forte force de pénétration du 88 allemands, il ne pouvait pas être décisif contre le T34, ni contre aucun char en fait.

Selon un rapport soviétique sur les pertes en T-34 sous le feu de l'artillerie (de juin 41 à novembre 42):
4,7% ont été détruits par du 20 mm
10% par du 37 mm
61,8% par du 50 mm
10,1% par du 75 mm
3,4% par du 88 mm
2,9% par du 105 mm
7,1% par un calibre non identifié.

Sur cette période 86,6% au minimum des T-34 ont été détruits par un canon avec un calibre inférieur à 88 mm.
Comme d'habitude le shitposter du forum raconte de la m*rde .

Tu trouves ces données où par curiosité ? Ce type de statistiques m'intéresse :oui:

Hiryu-
Hiryu-
MP
09 avril 2020 à 17:43:16

Le 09 avril 2020 à 16:46:34 Dark__Pierre a écrit :

Le 09 avril 2020 à 16:36:10 Hiryu- a écrit :

Le 09 avril 2020 à 15:45:17 JeanLucChirikou a écrit :
Le seul canon valable contre un T34 était le fameux 88 mm antiaérien. Mais tous ces canons n'étaient pas équipés pour faire du sol sol... Ils étaient énormes et très lents à déplacer. il fallait très bien les placer et très bien les camoufler pour pas qu'ils se fassent descendre... car qui dit pièce d'artillerie dit un obus explosif et y a plus personne...
Donc malgré le forte force de pénétration du 88 allemands, il ne pouvait pas être décisif contre le T34, ni contre aucun char en fait.

Selon un rapport soviétique sur les pertes en T-34 sous le feu de l'artillerie (de juin 41 à novembre 42):
4,7% ont été détruits par du 20 mm
10% par du 37 mm
61,8% par du 50 mm
10,1% par du 75 mm
3,4% par du 88 mm
2,9% par du 105 mm
7,1% par un calibre non identifié.

Sur cette période 86,6% au minimum des T-34 ont été détruits par un canon avec un calibre inférieur à 88 mm.
Comme d'habitude le shitposter du forum raconte de la m*rde .

Tu trouves ces données où par curiosité ? Ce type de statistiques m'intéresse :oui:

C'est dans The tanks of Operation Barbarossa de Boris Kavalerchik, chapitre 9.3.

Dark__Pierre
Dark__Pierre
MP
09 avril 2020 à 18:10:44

Le 09 avril 2020 à 17:43:16 Hiryu- a écrit :

Le 09 avril 2020 à 16:46:34 Dark__Pierre a écrit :

Le 09 avril 2020 à 16:36:10 Hiryu- a écrit :

Le 09 avril 2020 à 15:45:17 JeanLucChirikou a écrit :
Le seul canon valable contre un T34 était le fameux 88 mm antiaérien. Mais tous ces canons n'étaient pas équipés pour faire du sol sol... Ils étaient énormes et très lents à déplacer. il fallait très bien les placer et très bien les camoufler pour pas qu'ils se fassent descendre... car qui dit pièce d'artillerie dit un obus explosif et y a plus personne...
Donc malgré le forte force de pénétration du 88 allemands, il ne pouvait pas être décisif contre le T34, ni contre aucun char en fait.

Selon un rapport soviétique sur les pertes en T-34 sous le feu de l'artillerie (de juin 41 à novembre 42):
4,7% ont été détruits par du 20 mm
10% par du 37 mm
61,8% par du 50 mm
10,1% par du 75 mm
3,4% par du 88 mm
2,9% par du 105 mm
7,1% par un calibre non identifié.

Sur cette période 86,6% au minimum des T-34 ont été détruits par un canon avec un calibre inférieur à 88 mm.
Comme d'habitude le shitposter du forum raconte de la m*rde .

Tu trouves ces données où par curiosité ? Ce type de statistiques m'intéresse :oui:

C'est dans The tanks of Operation Barbarossa de Boris Kavalerchik, chapitre 9.3.

Je t'en remercie :oui:

JeanLucChirikou
JeanLucChirikou
MP
09 avril 2020 à 20:28:01

Le 09 avril 2020 à 16:36:10 Hiryu- a écrit :

Le 09 avril 2020 à 15:45:17 JeanLucChirikou a écrit :
Le seul canon valable contre un T34 était le fameux 88 mm antiaérien. Mais tous ces canons n'étaient pas équipés pour faire du sol sol... Ils étaient énormes et très lents à déplacer. il fallait très bien les placer et très bien les camoufler pour pas qu'ils se fassent descendre... car qui dit pièce d'artillerie dit un obus explosif et y a plus personne...
Donc malgré le forte force de pénétration du 88 allemands, il ne pouvait pas être décisif contre le T34, ni contre aucun char en fait.

Selon un rapport soviétique sur les pertes en T-34 sous le feu de l'artillerie (de juin 41 à novembre 42):
4,7% ont été détruits par du 20 mm
10% par du 37 mm
61,8% par du 50 mm
10,1% par du 75 mm
3,4% par du 88 mm
2,9% par du 105 mm
7,1% par un calibre non identifié.

Sur cette période 86,6% au minimum des T-34 ont été détruits par un canon avec un calibre inférieur à 88 mm.
Comme d'habitude le shitposter du forum raconte de la m*rde .

Discours stupide.
Le 50 et le 37 étaient les calibres des canons antichars de l'infanterie. C'était ces canons que les fantassins étaient censés utiliser pour contre le T34... ils ne pouvaient faire mouche qu'en tirant à bout portant et de côté ou de derrière... autrement dit l'approche était très dangereuse. Nul doute que les fantassins ayant fait mouche sont tous morts :mort:
C'est pourquoi le 88 était si apprécié ! Il permettait de percer le blindage du T34 à une grande distance, à l'abri des mitrailleuses du T34. Autrement dit, avec un 88 on ne risquait pas sa vie. Enfin, presque, puisque les obus du T34 pouvait toucher le 88 assez facilement une fois qu'il était repéré...

Bref il n'y avait pas de remèdes contre le T34 au grand désespoir des Allemands et de leurs supporters :ok:

Tu devrais plus t'intéresser au témoignage des allemands survivants qu'à des statistiques stupides :ok:

Message édité le 09 avril 2020 à 20:29:05 par JeanLucChirikou
polskacdp
polskacdp
MP
12 avril 2020 à 10:32:17

Le 02 avril 2020 à 13:34:04 DrSpoke a écrit :
A Koursk les chars soviétiques montrèrent leur supériorité face aux Panther et Tigre allemands.
Le 12 juillet 1943, 850 chars soviétiques affrontaient 700 chars allemands.
La supériorité tactique du Général Vatoutine attira les tanks allemands dans une petite cuvette de 5 km de côté au sein de laquelle ills ne pourraient pas jouir de leur longue portée et seraient handicapés par leur manque de maniabilité. Le T34 au contraire se faufilera entre les panzers pour les allumer un à un, frappant les flancs et l'arrière.
Les distances de quelques dizaines de mètres étaient toutes à l'avantage du T34 et de son canon de 76.
Mais le T34 n'est pas le seul à s'illustrer dans la bataille.
Le KV1 montre qu'il est aussi capable de dominer les Tigre et les Panther.

Écoutons le récit du capitaine tankiste Skripkine du 2ème bataillon de la 181ème Brigade :

"après avoir donné l'ordre d'avancer derrière lui, le commandant du bataillon lança son char vers le centre des défenses ennemies. De son premier tir le char du capitaine perfora le blindage de l'un des Tigre, puis après avoir pivoté de trois coups de canon il mit le feu à un autre char ennemi. Plusieurs Tigres ouvrirent alors le feu simultanément sur son char. Un obus perfora le flanc, un autre blessa le capitaine. Le conducteur et le radio le tirèrent dans un trou d'obus. L'un des Tigre se dirigea droit sur eux pour les écraser. Le conducteur se rua alors vers son char, sauta dans la cabine et précipita le char sur le Tigre. Son char en feu faisait l'impression d'une boule de feu traversant le champ de bataille. Le Tigre comprit la manoeuvre et essaya de faire demi-tour, mais il était trop lent ! A pleine vitesse le KV1 heurat de plein fouet le Tigre. L'explosion fit trembler le sol."

Tout est résumé : la supériorité industrielle soviétique qui produit plus de chars que les allemands... la supérioirté tactique soviétique qui attire les allemands dans des terrains qui leur sont défavorables... la supériorité du soldat soviétique qui se sacrifie pour sauver ses frères d'armes et tuer l'ennemi en grand nombre... la supériorité du tank soviétique qui pulvérise plusieurs Tigres avant de mourir.

Ils ont tellement montrés leur superiorité les Sovietiques à Koursk qu'ils ont perdus pres de 60% de leurs chars alors que les Allemands en ont perdus que 20% tout en etant en inferiorité numerique à la base :rire:

Sur les 40 000 T-34 produits pres de 80% ont été detruits sur le front de l'Est, quel char genial hein ? :hap:

Va deballer ta propagande mensongere ailleurs, on est pas à Moscou ici, on a des livres d'histoire.

Message édité le 12 avril 2020 à 10:34:46 par polskacdp
Suvorov
Suvorov
MP
12 avril 2020 à 11:18:44

Le 12 avril 2020 à 10:32:17 polskacdp a écrit :

Le 02 avril 2020 à 13:34:04 DrSpoke a écrit :
A Koursk les chars soviétiques montrèrent leur supériorité face aux Panther et Tigre allemands.
Le 12 juillet 1943, 850 chars soviétiques affrontaient 700 chars allemands.
La supériorité tactique du Général Vatoutine attira les tanks allemands dans une petite cuvette de 5 km de côté au sein de laquelle ills ne pourraient pas jouir de leur longue portée et seraient handicapés par leur manque de maniabilité. Le T34 au contraire se faufilera entre les panzers pour les allumer un à un, frappant les flancs et l'arrière.
Les distances de quelques dizaines de mètres étaient toutes à l'avantage du T34 et de son canon de 76.
Mais le T34 n'est pas le seul à s'illustrer dans la bataille.
Le KV1 montre qu'il est aussi capable de dominer les Tigre et les Panther.

Écoutons le récit du capitaine tankiste Skripkine du 2ème bataillon de la 181ème Brigade :

"après avoir donné l'ordre d'avancer derrière lui, le commandant du bataillon lança son char vers le centre des défenses ennemies. De son premier tir le char du capitaine perfora le blindage de l'un des Tigre, puis après avoir pivoté de trois coups de canon il mit le feu à un autre char ennemi. Plusieurs Tigres ouvrirent alors le feu simultanément sur son char. Un obus perfora le flanc, un autre blessa le capitaine. Le conducteur et le radio le tirèrent dans un trou d'obus. L'un des Tigre se dirigea droit sur eux pour les écraser. Le conducteur se rua alors vers son char, sauta dans la cabine et précipita le char sur le Tigre. Son char en feu faisait l'impression d'une boule de feu traversant le champ de bataille. Le Tigre comprit la manoeuvre et essaya de faire demi-tour, mais il était trop lent ! A pleine vitesse le KV1 heurat de plein fouet le Tigre. L'explosion fit trembler le sol."

Tout est résumé : la supériorité industrielle soviétique qui produit plus de chars que les allemands... la supérioirté tactique soviétique qui attire les allemands dans des terrains qui leur sont défavorables... la supériorité du soldat soviétique qui se sacrifie pour sauver ses frères d'armes et tuer l'ennemi en grand nombre... la supériorité du tank soviétique qui pulvérise plusieurs Tigres avant de mourir.

Ils ont tellement montrés leur superiorité les Sovietiques à Koursk qu'ils ont perdus pres de 60% de leurs chars alors que les Allemands en ont perdus que 20% tout en etant en inferiorité numerique à la base :rire:

Sur les 40 000 T-34 produits pres de 80% ont été detruits sur le front de l'Est, quel char genial hein ? :hap:

Va deballer ta propagande mensongere ailleurs, on est pas à Moscou ici, on a des livres d'histoire.

Des livres d'Histoire dans lesquels les T-34 sont bien entrés à Berlin au final.

Une guerre n'est pas un match de foot où on compte les points, le seul niveau opérationnel qui compte c'est le niveau stratégique. Et de ce point de vue là, le T-34 est indéniablement le meilleur char de la guerre.

Message édité le 12 avril 2020 à 11:19:10 par Suvorov
polskacdp
polskacdp
MP
12 avril 2020 à 12:18:45

Le 12 avril 2020 à 11:18:44 Suvorov a écrit :

Le 12 avril 2020 à 10:32:17 polskacdp a écrit :

Le 02 avril 2020 à 13:34:04 DrSpoke a écrit :
A Koursk les chars soviétiques montrèrent leur supériorité face aux Panther et Tigre allemands.
Le 12 juillet 1943, 850 chars soviétiques affrontaient 700 chars allemands.
La supériorité tactique du Général Vatoutine attira les tanks allemands dans une petite cuvette de 5 km de côté au sein de laquelle ills ne pourraient pas jouir de leur longue portée et seraient handicapés par leur manque de maniabilité. Le T34 au contraire se faufilera entre les panzers pour les allumer un à un, frappant les flancs et l'arrière.
Les distances de quelques dizaines de mètres étaient toutes à l'avantage du T34 et de son canon de 76.
Mais le T34 n'est pas le seul à s'illustrer dans la bataille.
Le KV1 montre qu'il est aussi capable de dominer les Tigre et les Panther.

Écoutons le récit du capitaine tankiste Skripkine du 2ème bataillon de la 181ème Brigade :

"après avoir donné l'ordre d'avancer derrière lui, le commandant du bataillon lança son char vers le centre des défenses ennemies. De son premier tir le char du capitaine perfora le blindage de l'un des Tigre, puis après avoir pivoté de trois coups de canon il mit le feu à un autre char ennemi. Plusieurs Tigres ouvrirent alors le feu simultanément sur son char. Un obus perfora le flanc, un autre blessa le capitaine. Le conducteur et le radio le tirèrent dans un trou d'obus. L'un des Tigre se dirigea droit sur eux pour les écraser. Le conducteur se rua alors vers son char, sauta dans la cabine et précipita le char sur le Tigre. Son char en feu faisait l'impression d'une boule de feu traversant le champ de bataille. Le Tigre comprit la manoeuvre et essaya de faire demi-tour, mais il était trop lent ! A pleine vitesse le KV1 heurat de plein fouet le Tigre. L'explosion fit trembler le sol."

Tout est résumé : la supériorité industrielle soviétique qui produit plus de chars que les allemands... la supérioirté tactique soviétique qui attire les allemands dans des terrains qui leur sont défavorables... la supériorité du soldat soviétique qui se sacrifie pour sauver ses frères d'armes et tuer l'ennemi en grand nombre... la supériorité du tank soviétique qui pulvérise plusieurs Tigres avant de mourir.

Ils ont tellement montrés leur superiorité les Sovietiques à Koursk qu'ils ont perdus pres de 60% de leurs chars alors que les Allemands en ont perdus que 20% tout en etant en inferiorité numerique à la base :rire:

Sur les 40 000 T-34 produits pres de 80% ont été detruits sur le front de l'Est, quel char genial hein ? :hap:

Va deballer ta propagande mensongere ailleurs, on est pas à Moscou ici, on a des livres d'histoire.

Des livres d'Histoire dans lesquels les T-34 sont bien entrés à Berlin au final.

Une guerre n'est pas un match de foot où on compte les points, le seul niveau opérationnel qui compte c'est le niveau stratégique. Et de ce point de vue là, le T-34 est indéniablement le meilleur char de la guerre.

Ca veut rien dire ce que tu dis. Les chiffres comptent et les pertes aussi. Et les pertes en disent long sur le T-34 ou en tout cas sur le faible niveau de competence des Sovietiques.

Forcement le nombre pese, si les Soviets avaient 200 000 BT-7 ils auraient gagnés aussi, du moment qu'un char est sur produit en masse il va peser par le nombre, mais pas forcement de par sa qualité meme. Maintenant les pertes de ce meme char disent certaines choses.

Quand l'autre rigolo parle de Koursk comme grand exploit des chars Russes c'etait quand meme hilarant compte tenu des pertes tres severes et du nombre de blindés Sovietiques detruits à Koursk, et ces pertes revelent que les chars Allemands se sont comportés bien mieux que les chars Sovietiques dans cette bataille.

Voila un bon resumé de Koursk:

Il apparut plus clairement que jamais que la principale caractéristique de la bataille de Koursk était un énorme gaspillage d’hommes et de matériel en un combat complètement dépourvu d’imagination. La masse était opposée à la masse en un conflit qui, théoriquement, aurait dû être bref mais qui, en cinq jours, ne présenta aucun signe indiquant qu’il avait atteint son point décisif.
Il faut moins de deux semaines pour que l’offensive échoue, d’abord au Nord, puis au Sud. Les combats se poursuivront jusqu’au 20 août, mais dès le 17 juillet, l’affaire est entendue. L’opération Zitadelle est un échec. Les Allemands ne parviennent pas à percer les défenses soviétiques. Les pertes (morts, blessés, disparus, prisonniers) sont considérables : 860.000 hommes pour les Soviétiques, 250.000 chez les Allemands. Toutefois, le rapport entre ces chiffres est trompeur, car les premiers disposent de réserves importantes contrairement aux seconds. « Après Koursk, les effectifs allemands sur le front de l’Est ne vont plus cesser de décliner, assurant aux Soviétiques une supériorité croissante », constate Jean Lopez.

Donc oui masse contre masse, la seule difference c'est que la masse Sovietique et ses reserves etaient 3 à 4 fois superieure aux Allemands qui etaient bien moins nombreux.
Au final rien de glorieux pour les Sovietiques, c'est un peu comme les mecs qui tombent en bande à 4 ou 5 sur un mec, le derouillent et crient apres "on est les plus forts".

Message édité le 12 avril 2020 à 12:19:28 par polskacdp
JeanLucChirikou
JeanLucChirikou
MP
12 avril 2020 à 13:03:14

Le 12 avril 2020 à 10:32:17 polskacdp a écrit :

Le 02 avril 2020 à 13:34:04 DrSpoke a écrit :
A Koursk les chars soviétiques montrèrent leur supériorité face aux Panther et Tigre allemands.
Le 12 juillet 1943, 850 chars soviétiques affrontaient 700 chars allemands.
La supériorité tactique du Général Vatoutine attira les tanks allemands dans une petite cuvette de 5 km de côté au sein de laquelle ills ne pourraient pas jouir de leur longue portée et seraient handicapés par leur manque de maniabilité. Le T34 au contraire se faufilera entre les panzers pour les allumer un à un, frappant les flancs et l'arrière.
Les distances de quelques dizaines de mètres étaient toutes à l'avantage du T34 et de son canon de 76.
Mais le T34 n'est pas le seul à s'illustrer dans la bataille.
Le KV1 montre qu'il est aussi capable de dominer les Tigre et les Panther.

Écoutons le récit du capitaine tankiste Skripkine du 2ème bataillon de la 181ème Brigade :

"après avoir donné l'ordre d'avancer derrière lui, le commandant du bataillon lança son char vers le centre des défenses ennemies. De son premier tir le char du capitaine perfora le blindage de l'un des Tigre, puis après avoir pivoté de trois coups de canon il mit le feu à un autre char ennemi. Plusieurs Tigres ouvrirent alors le feu simultanément sur son char. Un obus perfora le flanc, un autre blessa le capitaine. Le conducteur et le radio le tirèrent dans un trou d'obus. L'un des Tigre se dirigea droit sur eux pour les écraser. Le conducteur se rua alors vers son char, sauta dans la cabine et précipita le char sur le Tigre. Son char en feu faisait l'impression d'une boule de feu traversant le champ de bataille. Le Tigre comprit la manoeuvre et essaya de faire demi-tour, mais il était trop lent ! A pleine vitesse le KV1 heurat de plein fouet le Tigre. L'explosion fit trembler le sol."

Tout est résumé : la supériorité industrielle soviétique qui produit plus de chars que les allemands... la supérioirté tactique soviétique qui attire les allemands dans des terrains qui leur sont défavorables... la supériorité du soldat soviétique qui se sacrifie pour sauver ses frères d'armes et tuer l'ennemi en grand nombre... la supériorité du tank soviétique qui pulvérise plusieurs Tigres avant de mourir.

Ils ont tellement montrés leur superiorité les Sovietiques à Koursk qu'ils ont perdus pres de 60% de leurs chars alors que les Allemands en ont perdus que 20% tout en etant en inferiorité numerique à la base :rire:

C'est faux. Plus de la moitié des chars allemands ont disparu. Mais c'est vrai qu'ils n'ont pas tous été descendu par les Soviétiques vu que bon nombre d'entre eux sont tombés en panne avant :rire:

Sur les 40 000 T-34 produits pres de 80% ont été detruits sur le front de l'Est, quel char genial hein ? :hap:

Va deballer ta propagande mensongere ailleurs, on est pas à Moscou ici, on a des livres d'histoire.

Tu aurais sans doute préféré que Hitler gagne la guerre avec ses "fabuleux" Tigre et Panther ? :rire:

JeanLucChirikou
JeanLucChirikou
MP
12 avril 2020 à 13:13:21

Le 12 avril 2020 à 12:18:45 polskacdp a écrit :

Le 12 avril 2020 à 11:18:44 Suvorov a écrit :

Le 12 avril 2020 à 10:32:17 polskacdp a écrit :

Le 02 avril 2020 à 13:34:04 DrSpoke a écrit :
A Koursk les chars soviétiques montrèrent leur supériorité face aux Panther et Tigre allemands.
Le 12 juillet 1943, 850 chars soviétiques affrontaient 700 chars allemands.
La supériorité tactique du Général Vatoutine attira les tanks allemands dans une petite cuvette de 5 km de côté au sein de laquelle ills ne pourraient pas jouir de leur longue portée et seraient handicapés par leur manque de maniabilité. Le T34 au contraire se faufilera entre les panzers pour les allumer un à un, frappant les flancs et l'arrière.
Les distances de quelques dizaines de mètres étaient toutes à l'avantage du T34 et de son canon de 76.
Mais le T34 n'est pas le seul à s'illustrer dans la bataille.
Le KV1 montre qu'il est aussi capable de dominer les Tigre et les Panther.

Écoutons le récit du capitaine tankiste Skripkine du 2ème bataillon de la 181ème Brigade :

"après avoir donné l'ordre d'avancer derrière lui, le commandant du bataillon lança son char vers le centre des défenses ennemies. De son premier tir le char du capitaine perfora le blindage de l'un des Tigre, puis après avoir pivoté de trois coups de canon il mit le feu à un autre char ennemi. Plusieurs Tigres ouvrirent alors le feu simultanément sur son char. Un obus perfora le flanc, un autre blessa le capitaine. Le conducteur et le radio le tirèrent dans un trou d'obus. L'un des Tigre se dirigea droit sur eux pour les écraser. Le conducteur se rua alors vers son char, sauta dans la cabine et précipita le char sur le Tigre. Son char en feu faisait l'impression d'une boule de feu traversant le champ de bataille. Le Tigre comprit la manoeuvre et essaya de faire demi-tour, mais il était trop lent ! A pleine vitesse le KV1 heurat de plein fouet le Tigre. L'explosion fit trembler le sol."

Tout est résumé : la supériorité industrielle soviétique qui produit plus de chars que les allemands... la supérioirté tactique soviétique qui attire les allemands dans des terrains qui leur sont défavorables... la supériorité du soldat soviétique qui se sacrifie pour sauver ses frères d'armes et tuer l'ennemi en grand nombre... la supériorité du tank soviétique qui pulvérise plusieurs Tigres avant de mourir.

Ils ont tellement montrés leur superiorité les Sovietiques à Koursk qu'ils ont perdus pres de 60% de leurs chars alors que les Allemands en ont perdus que 20% tout en etant en inferiorité numerique à la base :rire:

Sur les 40 000 T-34 produits pres de 80% ont été detruits sur le front de l'Est, quel char genial hein ? :hap:

Va deballer ta propagande mensongere ailleurs, on est pas à Moscou ici, on a des livres d'histoire.

Des livres d'Histoire dans lesquels les T-34 sont bien entrés à Berlin au final.

Une guerre n'est pas un match de foot où on compte les points, le seul niveau opérationnel qui compte c'est le niveau stratégique. Et de ce point de vue là, le T-34 est indéniablement le meilleur char de la guerre.

Ca veut rien dire ce que tu dis. Les chiffres comptent et les pertes aussi. Et les pertes en disent long sur le T-34 ou en tout cas sur le faible niveau de competence des Sovietiques.

Pourquoi les soviétiques ont gagné la guerre ? parce qu'ils étaient plus nombreux... quel niveau de réflexion extraordinaire ! :rire:

Forcement le nombre pese, si les Soviets avaient 200 000 BT-7 ils auraient gagnés aussi, du moment qu'un char est sur produit en masse il va peser par le nombre, mais pas forcement de par sa qualité meme. Maintenant les pertes de ce meme char disent certaines choses.

Aucun char ne peut traverser une guerre, évidemment qu'un jour ou l'autre il finira par sauter ! Ton héros Wittman a bien fini par sauter sur son "fabuleux" Tigre :) .... tu le fais exprès on dirait tellement c'est bête ce que tu dis :)

Quand l'autre rigolo parle de Koursk comme grand exploit des chars Russes c'etait quand meme hilarant compte tenu des pertes tres severes et du nombre de blindés Sovietiques detruits à Koursk, et ces pertes revelent que les chars Allemands se sont comportés bien mieux que les chars Sovietiques dans cette bataille.

Et oui. La plus grande bataille de chars de l'histoire est gagnée par le T34 et les Soviétiques :ok:

Noraj

Voila un bon resumé de Koursk:

Il apparut plus clairement que jamais que la principale caractéristique de la bataille de Koursk était un énorme gaspillage d’hommes et de matériel en un combat complètement dépourvu d’imagination. La masse était opposée à la masse en un conflit qui, théoriquement, aurait dû être bref mais qui, en cinq jours, ne présenta aucun signe indiquant qu’il avait atteint son point décisif.
Il faut moins de deux semaines pour que l’offensive échoue, d’abord au Nord, puis au Sud. Les combats se poursuivront jusqu’au 20 août, mais dès le 17 juillet, l’affaire est entendue. L’opération Zitadelle est un échec. Les Allemands ne parviennent pas à percer les défenses soviétiques. Les pertes (morts, blessés, disparus, prisonniers) sont considérables : 860.000 hommes pour les Soviétiques, 250.000 chez les Allemands. Toutefois, le rapport entre ces chiffres est trompeur, car les premiers disposent de réserves importantes contrairement aux seconds. « Après Koursk, les effectifs allemands sur le front de l’Est ne vont plus cesser de décliner, assurant aux Soviétiques une supériorité croissante », constate Jean Lopez.

On voit là les limites de Jean Lopez... :ok:
Résumer Koursk à un "gaspilage", à un échec allemand, sans prononcer le mot de victoire soviétique, faut être fort hein :rire:
Il tient une couche anticommuniste lui aussi :rire:

Donc oui masse contre masse, la seule difference c'est que la masse Sovietique et ses reserves etaient 3 à 4 fois superieure aux Allemands qui etaient bien moins nombreux.
Au final rien de glorieux pour les Sovietiques, c'est un peu comme les mecs qui tombent en bande à 4 ou 5 sur un mec, le derouillent et crient apres "on est les plus forts".

C'est bien, l'historiographie anticommuniste fait des progrès :ok: Il y a pas si longtemps ils nous auraient parlé de la boue et du gel pour expliquer leur défaite :rire:

Hiryu-
Hiryu-
MP
12 avril 2020 à 14:44:29

Le 12 avril 2020 à 11:18:44 Suvorov a écrit :

Le 12 avril 2020 à 10:32:17 polskacdp a écrit :

Le 02 avril 2020 à 13:34:04 DrSpoke a écrit :
A Koursk les chars soviétiques montrèrent leur supériorité face aux Panther et Tigre allemands.
Le 12 juillet 1943, 850 chars soviétiques affrontaient 700 chars allemands.
La supériorité tactique du Général Vatoutine attira les tanks allemands dans une petite cuvette de 5 km de côté au sein de laquelle ills ne pourraient pas jouir de leur longue portée et seraient handicapés par leur manque de maniabilité. Le T34 au contraire se faufilera entre les panzers pour les allumer un à un, frappant les flancs et l'arrière.
Les distances de quelques dizaines de mètres étaient toutes à l'avantage du T34 et de son canon de 76.
Mais le T34 n'est pas le seul à s'illustrer dans la bataille.
Le KV1 montre qu'il est aussi capable de dominer les Tigre et les Panther.

Écoutons le récit du capitaine tankiste Skripkine du 2ème bataillon de la 181ème Brigade :

"après avoir donné l'ordre d'avancer derrière lui, le commandant du bataillon lança son char vers le centre des défenses ennemies. De son premier tir le char du capitaine perfora le blindage de l'un des Tigre, puis après avoir pivoté de trois coups de canon il mit le feu à un autre char ennemi. Plusieurs Tigres ouvrirent alors le feu simultanément sur son char. Un obus perfora le flanc, un autre blessa le capitaine. Le conducteur et le radio le tirèrent dans un trou d'obus. L'un des Tigre se dirigea droit sur eux pour les écraser. Le conducteur se rua alors vers son char, sauta dans la cabine et précipita le char sur le Tigre. Son char en feu faisait l'impression d'une boule de feu traversant le champ de bataille. Le Tigre comprit la manoeuvre et essaya de faire demi-tour, mais il était trop lent ! A pleine vitesse le KV1 heurat de plein fouet le Tigre. L'explosion fit trembler le sol."

Tout est résumé : la supériorité industrielle soviétique qui produit plus de chars que les allemands... la supérioirté tactique soviétique qui attire les allemands dans des terrains qui leur sont défavorables... la supériorité du soldat soviétique qui se sacrifie pour sauver ses frères d'armes et tuer l'ennemi en grand nombre... la supériorité du tank soviétique qui pulvérise plusieurs Tigres avant de mourir.

Ils ont tellement montrés leur superiorité les Sovietiques à Koursk qu'ils ont perdus pres de 60% de leurs chars alors que les Allemands en ont perdus que 20% tout en etant en inferiorité numerique à la base :rire:

Sur les 40 000 T-34 produits pres de 80% ont été detruits sur le front de l'Est, quel char genial hein ? :hap:

Va deballer ta propagande mensongere ailleurs, on est pas à Moscou ici, on a des livres d'histoire.

Des livres d'Histoire dans lesquels les T-34 sont bien entrés à Berlin au final.

Ce genre d'argument n'a aucune valeur pour prouver que le T-34 était "le meilleur char de la guerre".
Si ça se trouve le T-34 était tout pourri et les Soviétiques auraient gagné plus tôt avec un autre véhicule.

Une guerre n'est pas un match de foot où on compte les points, le seul niveau opérationnel qui compte c'est le niveau stratégique.

Tellement de confusion dans une seule phrase.

JeanLucChirikou
JeanLucChirikou
MP
12 avril 2020 à 15:00:19

Le 12 avril 2020 à 14:44:29 Hiryu- a écrit :

Le 12 avril 2020 à 11:18:44 Suvorov a écrit :

Le 12 avril 2020 à 10:32:17 polskacdp a écrit :

Le 02 avril 2020 à 13:34:04 DrSpoke a écrit :
A Koursk les chars soviétiques montrèrent leur supériorité face aux Panther et Tigre allemands.
Le 12 juillet 1943, 850 chars soviétiques affrontaient 700 chars allemands.
La supériorité tactique du Général Vatoutine attira les tanks allemands dans une petite cuvette de 5 km de côté au sein de laquelle ills ne pourraient pas jouir de leur longue portée et seraient handicapés par leur manque de maniabilité. Le T34 au contraire se faufilera entre les panzers pour les allumer un à un, frappant les flancs et l'arrière.
Les distances de quelques dizaines de mètres étaient toutes à l'avantage du T34 et de son canon de 76.
Mais le T34 n'est pas le seul à s'illustrer dans la bataille.
Le KV1 montre qu'il est aussi capable de dominer les Tigre et les Panther.

Écoutons le récit du capitaine tankiste Skripkine du 2ème bataillon de la 181ème Brigade :

"après avoir donné l'ordre d'avancer derrière lui, le commandant du bataillon lança son char vers le centre des défenses ennemies. De son premier tir le char du capitaine perfora le blindage de l'un des Tigre, puis après avoir pivoté de trois coups de canon il mit le feu à un autre char ennemi. Plusieurs Tigres ouvrirent alors le feu simultanément sur son char. Un obus perfora le flanc, un autre blessa le capitaine. Le conducteur et le radio le tirèrent dans un trou d'obus. L'un des Tigre se dirigea droit sur eux pour les écraser. Le conducteur se rua alors vers son char, sauta dans la cabine et précipita le char sur le Tigre. Son char en feu faisait l'impression d'une boule de feu traversant le champ de bataille. Le Tigre comprit la manoeuvre et essaya de faire demi-tour, mais il était trop lent ! A pleine vitesse le KV1 heurat de plein fouet le Tigre. L'explosion fit trembler le sol."

Tout est résumé : la supériorité industrielle soviétique qui produit plus de chars que les allemands... la supérioirté tactique soviétique qui attire les allemands dans des terrains qui leur sont défavorables... la supériorité du soldat soviétique qui se sacrifie pour sauver ses frères d'armes et tuer l'ennemi en grand nombre... la supériorité du tank soviétique qui pulvérise plusieurs Tigres avant de mourir.

Ils ont tellement montrés leur superiorité les Sovietiques à Koursk qu'ils ont perdus pres de 60% de leurs chars alors que les Allemands en ont perdus que 20% tout en etant en inferiorité numerique à la base :rire:

Sur les 40 000 T-34 produits pres de 80% ont été detruits sur le front de l'Est, quel char genial hein ? :hap:

Va deballer ta propagande mensongere ailleurs, on est pas à Moscou ici, on a des livres d'histoire.

Des livres d'Histoire dans lesquels les T-34 sont bien entrés à Berlin au final.

Ce genre d'argument n'a aucune valeur pour prouver que le T-34 était "le meilleur char de la guerre".
Si ça se trouve le T-34 était tout pourri et les Soviétiques auraient gagné plus tôt avec un autre véhicule.

:rire: C'est bien connu ! Même avec des fourchettes ils auraient battu les allemands :)
D'ailleurs on se demande encore pourquoi toutes les autres armées du monde se sont pris une branlée face aux Allemands :o))

Une guerre n'est pas un match de foot où on compte les points, le seul niveau opérationnel qui compte c'est le niveau stratégique.

Tellement de confusion dans une seule phrase.

L'URSS a gagné :ok: Voilà qui n'est pas compliqué :ok:
Le T34 est le meilleur char de la guerre. C'est encore plus simple :oui:

Suvorov
Suvorov
MP
12 avril 2020 à 23:40:45

Le 12 avril 2020 à 14:44:29 Hiryu- a écrit :

Le 12 avril 2020 à 11:18:44 Suvorov a écrit :

Le 12 avril 2020 à 10:32:17 polskacdp a écrit :

Le 02 avril 2020 à 13:34:04 DrSpoke a écrit :
A Koursk les chars soviétiques montrèrent leur supériorité face aux Panther et Tigre allemands.
Le 12 juillet 1943, 850 chars soviétiques affrontaient 700 chars allemands.
La supériorité tactique du Général Vatoutine attira les tanks allemands dans une petite cuvette de 5 km de côté au sein de laquelle ills ne pourraient pas jouir de leur longue portée et seraient handicapés par leur manque de maniabilité. Le T34 au contraire se faufilera entre les panzers pour les allumer un à un, frappant les flancs et l'arrière.
Les distances de quelques dizaines de mètres étaient toutes à l'avantage du T34 et de son canon de 76.
Mais le T34 n'est pas le seul à s'illustrer dans la bataille.
Le KV1 montre qu'il est aussi capable de dominer les Tigre et les Panther.

Écoutons le récit du capitaine tankiste Skripkine du 2ème bataillon de la 181ème Brigade :

"après avoir donné l'ordre d'avancer derrière lui, le commandant du bataillon lança son char vers le centre des défenses ennemies. De son premier tir le char du capitaine perfora le blindage de l'un des Tigre, puis après avoir pivoté de trois coups de canon il mit le feu à un autre char ennemi. Plusieurs Tigres ouvrirent alors le feu simultanément sur son char. Un obus perfora le flanc, un autre blessa le capitaine. Le conducteur et le radio le tirèrent dans un trou d'obus. L'un des Tigre se dirigea droit sur eux pour les écraser. Le conducteur se rua alors vers son char, sauta dans la cabine et précipita le char sur le Tigre. Son char en feu faisait l'impression d'une boule de feu traversant le champ de bataille. Le Tigre comprit la manoeuvre et essaya de faire demi-tour, mais il était trop lent ! A pleine vitesse le KV1 heurat de plein fouet le Tigre. L'explosion fit trembler le sol."

Tout est résumé : la supériorité industrielle soviétique qui produit plus de chars que les allemands... la supérioirté tactique soviétique qui attire les allemands dans des terrains qui leur sont défavorables... la supériorité du soldat soviétique qui se sacrifie pour sauver ses frères d'armes et tuer l'ennemi en grand nombre... la supériorité du tank soviétique qui pulvérise plusieurs Tigres avant de mourir.

Ils ont tellement montrés leur superiorité les Sovietiques à Koursk qu'ils ont perdus pres de 60% de leurs chars alors que les Allemands en ont perdus que 20% tout en etant en inferiorité numerique à la base :rire:

Sur les 40 000 T-34 produits pres de 80% ont été detruits sur le front de l'Est, quel char genial hein ? :hap:

Va deballer ta propagande mensongere ailleurs, on est pas à Moscou ici, on a des livres d'histoire.

Des livres d'Histoire dans lesquels les T-34 sont bien entrés à Berlin au final.

Ce genre d'argument n'a aucune valeur pour prouver que le T-34 était "le meilleur char de la guerre".
Si ça se trouve le T-34 était tout pourri et les Soviétiques auraient gagné plus tôt avec un autre véhicule.

Une guerre n'est pas un match de foot où on compte les points, le seul niveau opérationnel qui compte c'est le niveau stratégique.

Tellement de confusion dans une seule phrase.

"Si ça se trouve" oui, ou "si ça se trouve pas". Je fais pas de la fiction, je me contente de me baser sur les faits, et les faits sont qu'avec le T-34 comme char d'assaut principal l'Armée Rouge a écrasé la Wehrmacht.

Aucune confusion. Les Tigres et autres Panther qui bouffaient je ne sais combien de litres au cent, à l'autonomie limitée, qui tombaient sans arrêt en rade et à la production laborieuse étaient stratégiquement très inférieurs au T-34. On peut s'émerveiller devant les ratios de pertes gagnés dans des positions défensives très favorables autant qu'on veut, la réalité de la guerre a largement prouvé leur impéritie.

Kbillot
Kbillot
MP
25 avril 2020 à 03:21:58

Bon, on parle du T34 ? Pas de problèmes !

On pourrait aussi parler d'un autre bijou de l'industrie soviétique : le Staline ou IS (I pour Joseph et S pour Staline).

Ce char sort des usines en septembre 43. Son blindage est 1.5 fois plus important que le Tigre allemand, et 2 fois plus important que le Panther. Les Allemands, inquiets, conseillèrent à leurs tankistes d'éviter sa rencontre !

Pseudo supprimé
25 avril 2020 à 11:24:36

Non le meilleur blindé de la seconde GM est le Tigre.

Comme on a vu son ratio à Koursk.

Message édité le 25 avril 2020 à 11:28:18 par
Kbillot
Kbillot
MP
25 avril 2020 à 14:39:16

Le 25 avril 2020 à 11:24:36 Thorsday a écrit :
Non le meilleur blindé de la seconde GM est le Tigre.

Comme on a vu son ratio à Koursk.

Le Tire était un char incroyablement lent et peu manoeuvrable. Son blindage épais n'était pas incliné, ce qui le rendait vulnérable aux obus de 76 du T34.
Le Tigre était de plus difficile à produire, trop lourd, et sa mécanique était très peu fiable. Du côté allemand, le char Panther était bien meilleur, ou encore le Tigre Royal.
Mais tous manquaient de rapidité et d'agilité.
Le T34 était le plus simple, le plus agile, le plus rapide, son blindage incliné le rendait plus efficace etc. Sa mécanique était très bonne, un moteur diesel sobre qui n'explose, qui ne tombe pas en panne.
Et tout cela dès 41 :ok:

Enriver
Enriver
MP
25 avril 2020 à 16:31:43

Le Tire était un char incroyablement lent et peu manoeuvrable. Son blindage épais n'était pas incliné, ce qui le rendait vulnérable aux obus de 76 du T34.
Le Tigre était de plus difficile à produire, trop lourd, et sa mécanique était très peu fiable. Du côté allemand, le char Panther était bien meilleur, ou encore le Tigre Royal.
Mais tous manquaient de rapidité et d'agilité.
Le T34 était le plus simple, le plus agile, le plus rapide, son blindage incliné le rendait plus efficace etc. Sa mécanique était très bonne, un moteur diesel sobre qui n'explose, qui ne tombe pas en panne.
Et tout cela dès 41 :ok:

Bien sûr que le T34 était plus manœuvrable. Tu as conscience que tu compares un char moyen avec un char lourd ?

Kbillot
Kbillot
MP
25 avril 2020 à 16:42:49

Le 25 avril 2020 à 16:31:43 Enriver a écrit :

Le Tire était un char incroyablement lent et peu manoeuvrable. Son blindage épais n'était pas incliné, ce qui le rendait vulnérable aux obus de 76 du T34.
Le Tigre était de plus difficile à produire, trop lourd, et sa mécanique était très peu fiable. Du côté allemand, le char Panther était bien meilleur, ou encore le Tigre Royal.
Mais tous manquaient de rapidité et d'agilité.
Le T34 était le plus simple, le plus agile, le plus rapide, son blindage incliné le rendait plus efficace etc. Sa mécanique était très bonne, un moteur diesel sobre qui n'explose, qui ne tombe pas en panne.
Et tout cela dès 41 :ok:

Bien sûr que le T34 était plus manœuvrable. Tu as conscience que tu compares un char moyen avec un char lourd ?

Peu importe. Un char peu maniable est un char inutile.
Le KV1 est par bien des côtés un excellent char aussi, mais il était moins rapide et moins agile que le T34.

Le T34 était le meilleur char toutes catégories confondues. :ok:

Enriver
Enriver
MP
25 avril 2020 à 18:09:07

Non, c'est juste des chars dont les objectifs diffèrent. Un char lourd a comme rôle de détruire les fortifications et chasser les tanks léger.
Merci de démontrer encore une fois ton ignorance crasse.

J'arrête de feeder pour aujourd'hui.

Kbillot
Kbillot
MP
25 avril 2020 à 18:31:30

Le 25 avril 2020 à 18:09:07 Enriver a écrit :
Non, c'est juste des chars dont les objectifs diffèrent. Un char lourd a comme rôle de détruire les fortifications et chasser les tanks léger.
Merci de démontrer encore une fois ton ignorance crasse.

J'arrête de feeder pour aujourd'hui.

L'objectif est le même : gagner la guerre :ok:

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?