Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum principal Savoir & Culture  /  Forum Histoire  / 

Topic Le meilleur char de l'histoire : le T34

Sujet : Le meilleur char de l'histoire : le T34

Page suivanteFin
ChochotMan
ChochotMan
MP
27 mars 2020 à 10:28:13

Petite vidéo

https://www.youtube.com/watch?v=SGNLjSFaHTo

:ok:

Petit article

"Le char soviétique T-34 s’est avéré être «une surprise mortelle» pour la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale, relate la revue allemande Stern."

https://fr.sputniknews.com/russie/201809191038143349-char-t-34-defense-urss/

Message édité le 27 mars 2020 à 10:32:46 par ChochotMan
ChochotMan
ChochotMan
MP
27 mars 2020 à 13:36:55

La révolution T34 en quelques chiffres :

-canon de 76 mm
perce tous les blindages de l'époque
plus gros canon monté de l'époque
en face les allemands avaient du 36mm... des calibres deux fois moins gros.

-blindage de 50 mm
c'était là encore plus que les autres chars de l'époque
en plus il est INCLINE ce qui lui donne une efficacité d'un blindage de 100 mm

-des chenilles larges et avec un nouveau système d'accroche
les chenilles larges lui permettent de foncer sur la neige
la chenille est composée d'attaches qui la rendent beaucoup plus solide ; les chenilles allemandes, plus petites s'embourbaient facilement, elles cassaient aussi facilement à cause d'un système d'attaches sans protection

-un moteur DIESEL robuste
ce moteur démarrait par toute température, positive comme négative, DIESEL et donc plus puissant et plus économe qu'un moteur essence équivalent. Ce moteur n'a pas connu de défaillance, à l'inverse des moteurs essence allemands, qui pour tout leur moteur ont connu des problèmes mécaniques, notamment par grand froid.
ce moteur avait un autre avantage, et de taille : il n'explosait pas à l'impact. Le diesel en effet n'explose pas au contact du feu, il s'enflamme difficilement... à l'inverse de l'essence qui est explosive et extrêmement sensible à la chaleur.
Ainsi les tanks allemands se transformaient en torche facilement... transformant l'équipage en merguez... les chars russes n'explosaient et ne s'enflammaient pas aussi facilement. Les tankistes soviétiques pouvaient donc continuer le combat, une fois leur tank touché, ce qui n'était pas le cas des tankistes allemands, qui connaissant la dangerosité de leurs chars préféraient les abandonner et courir loin.... ils étaient alors fauchés par les mitrailleuses soviétiques.

bebe-red
bebe-red
MP
27 mars 2020 à 14:47:19

Meilleur char de l'histoire? Je crois que depuis, on a fait beaucoup mieux. Même à son époque, il ne l'est pas resté bien longtemps, ce qui n'ôte rien à ses qualités

Hiryu-
Hiryu-
MP
27 mars 2020 à 15:55:24

Le 27 mars 2020 à 13:36:55 ChochotMan a écrit :

Ainsi les tanks allemands se transformaient en torche facilement... transformant l'équipage en merguez... les chars russes n'explosaient et ne s'enflammaient pas aussi facilement. Les tankistes soviétiques pouvaient donc continuer le combat, une fois leur tank touché, ce qui n'était pas le cas des tankistes allemands, qui connaissant la dangerosité de leurs chars préféraient les abandonner et courir loin.... ils étaient alors fauchés par les mitrailleuses soviétiques.

Çà c'est de la pure invention, sans aucune base historique réelle.

Charkhlo
Charkhlo
MP
27 mars 2020 à 16:00:13

Le 27 mars 2020 à 15:55:24 Hiryu- a écrit :

Le 27 mars 2020 à 13:36:55 ChochotMan a écrit :

Ainsi les tanks allemands se transformaient en torche facilement... transformant l'équipage en merguez... les chars russes n'explosaient et ne s'enflammaient pas aussi facilement. Les tankistes soviétiques pouvaient donc continuer le combat, une fois leur tank touché, ce qui n'était pas le cas des tankistes allemands, qui connaissant la dangerosité de leurs chars préféraient les abandonner et courir loin.... ils étaient alors fauchés par les mitrailleuses soviétiques.

Çà c'est de la pure invention, sans aucune base historique réelle.

Tu n'as qu'à essayer de mettre le feu à un verre de gazoil et à un verre d'essence, tu verras la différence :ok:

Hiryu-
Hiryu-
MP
27 mars 2020 à 16:10:12

Le 27 mars 2020 à 16:00:13 Charkhlo a écrit :

Le 27 mars 2020 à 15:55:24 Hiryu- a écrit :

Le 27 mars 2020 à 13:36:55 ChochotMan a écrit :

Ainsi les tanks allemands se transformaient en torche facilement... transformant l'équipage en merguez... les chars russes n'explosaient et ne s'enflammaient pas aussi facilement. Les tankistes soviétiques pouvaient donc continuer le combat, une fois leur tank touché, ce qui n'était pas le cas des tankistes allemands, qui connaissant la dangerosité de leurs chars préféraient les abandonner et courir loin.... ils étaient alors fauchés par les mitrailleuses soviétiques.

Çà c'est de la pure invention, sans aucune base historique réelle.

Tu n'as qu'à essayer de mettre le feu à un verre de gazoil et à un verre d'essence, tu verras la différence :ok:

C'est pas parce que l'essence prend feu facilement que les chars l'utilisant prenaient feu rapidement.
De nombreux pays utilisaient de l'essence dans leurs blindés sans que cela ne pose de problèmes particuliers.

Message édité le 27 mars 2020 à 16:10:36 par Hiryu-
Charkhlo
Charkhlo
MP
27 mars 2020 à 19:05:05

Le 27 mars 2020 à 16:10:12 Hiryu- a écrit :

Le 27 mars 2020 à 16:00:13 Charkhlo a écrit :

Le 27 mars 2020 à 15:55:24 Hiryu- a écrit :

Le 27 mars 2020 à 13:36:55 ChochotMan a écrit :

Ainsi les tanks allemands se transformaient en torche facilement... transformant l'équipage en merguez... les chars russes n'explosaient et ne s'enflammaient pas aussi facilement. Les tankistes soviétiques pouvaient donc continuer le combat, une fois leur tank touché, ce qui n'était pas le cas des tankistes allemands, qui connaissant la dangerosité de leurs chars préféraient les abandonner et courir loin.... ils étaient alors fauchés par les mitrailleuses soviétiques.

Çà c'est de la pure invention, sans aucune base historique réelle.

Tu n'as qu'à essayer de mettre le feu à un verre de gazoil et à un verre d'essence, tu verras la différence :ok:

C'est pas parce que l'essence prend feu facilement que les chars l'utilisant prenaient feu rapidement.

Et, si. Une fuite et VROUM... un éclat d'obus et BOOM !

De nombreux pays utilisaient de l'essence dans leurs blindés sans que cela ne pose de problèmes particuliers.

Et bien c'est une erreur de leur part :ok:

Dark__Pierre
Dark__Pierre
MP
27 mars 2020 à 20:39:05

Sans prendre part au débat en cours - le concept de "meilleur char" étant toujours sujet à débat - je me permets d'intervenir sur les trop nombreuses inexactitudes qui n'ont pas lieu d'être ici :)

Le 27 mars 2020 à 13:36:55 ChochotMan a écrit :
La révolution T34 en quelques chiffres :

Alors non déjà, ce n'est pas le T34, c'est le T-34. Il y a un tiret. Il ne faut pas l'oublier.
Pourquoi ? Parce que le T34, orthographié ainsi, est un prototype de char lourd à canon de 120 mm américain, c'est pas tout à fait la même chose. Et quand on parle blindé, on évitera de faire la confusion trop facile entre les deux modèles.

-canon de 76 mm
perce tous les blindages de l'époque
plus gros canon monté de l'époque
en face les allemands avaient du 36mm... des calibres deux fois moins gros.

De même ici, vanter le 76 mm comme un exploit à l'époque, c'est assez fort de café. Les 75 mm existent déjà depuis la Première Guerre mondiale. En outre, le 76 mm soviétique est finalement assez modeste en termes de performances brutes, le 76 mm américain et le 75 mm long allemand ayant des performances supérieures. Après ça reste un bon tube.
On oubliera le manque de culture avec le "36 mm" qui n'existe pas, les Allemands utilisaient en tout début de conflit du 3,7 cm puis sont passés, rapidement - le 3,7 ne perçant pas efficacement les chars français en 1940 - au 5 cm sur le Panzer III... qui n'est pas si médiocre que ça pour son temps. En outre, on rappellera aussi que les Allemands utilisent des 7,5 cm courts. Donc la taille du canon, on s'en fout.
Preuve en est d'ailleurs que le meilleur canon du T-34 au début du conflit n'est pas le 76 mm mais le 57 mm soviétique, très puissant... mais manquant singulièrement d'effet post-pénétration, d'où sa non-adoption (une petite centaine de modèles seulement).

-blindage de 50 mm
c'était là encore plus que les autres chars de l'époque
en plus il est INCLINE ce qui lui donne une efficacité d'un blindage de 100 mm

Alors non ce n'est pas 50 mm mais 45 mm, ce qui veut donc dire 90 mm de blindage réel.
En terme d'épaisseur brute de la plaque de blindage, il existe des engins mieux protégés - en vrac B1 Bis français, le Matilda britannique (recordman occidental de son temps avec 78 mm maximum) ou pour rester chez les Soviétiques le KV-1 évidemment.
La véritable innovation du T-34 réside surtout dans le blindage incliné. C'est l'élément majeur de sa protection, ce qui le rend très endurant et résistant. Et c'est là son héritage dans l'histoire des chars.

-des chenilles larges et avec un nouveau système d'accroche
les chenilles larges lui permettent de foncer sur la neige
la chenille est composée d'attaches qui la rendent beaucoup plus solide ; les chenilles allemandes, plus petites s'embourbaient facilement, elles cassaient aussi facilement à cause d'un système d'attaches sans protection

Rien de bien surprenant qu'un engin de manufacture soviétique soit taillé pour le sol soviétique. Il aurait été tristement hilarant que le T-34 ait une mauvaise mobilité dans son pays d'origine.

-un moteur DIESEL robuste
ce moteur démarrait par toute température, positive comme négative, DIESEL et donc plus puissant et plus économe qu'un moteur essence équivalent. Ce moteur n'a pas connu de défaillance, à l'inverse des moteurs essence allemands, qui pour tout leur moteur ont connu des problèmes mécaniques, notamment par grand froid.
ce moteur avait un autre avantage, et de taille : il n'explosait pas à l'impact. Le diesel en effet n'explose pas au contact du feu, il s'enflamme difficilement... à l'inverse de l'essence qui est explosive et extrêmement sensible à la chaleur.
Ainsi les tanks allemands se transformaient en torche facilement... transformant l'équipage en merguez... les chars russes n'explosaient et ne s'enflammaient pas aussi facilement. Les tankistes soviétiques pouvaient donc continuer le combat, une fois leur tank touché, ce qui n'était pas le cas des tankistes allemands, qui connaissant la dangerosité de leurs chars préféraient les abandonner et courir loin.... ils étaient alors fauchés par les mitrailleuses soviétiques.

Alors deux choses sur ce passage.
De un je relève la complaisance morbide du passage sur les tankistes allemands qui meurent, ce qui révèle une certaine partialité dans le raisonnement - chose que l'on pouvait suspecter avec Spoutnik comme source d'ailleurs :) - ensuite, si l'essence peut brûler, l'essence cause fort heureusement peu d'explosions catastrophiques, ce qui donne tout de même une chance aux occupants de fuir.
De deux, l'équipage qui fuit n'est pas synonyme de mort absolu comme c'est sous-entendu grossièrement. Évacuer un char touché est à vrai dire un comportement normal, puisqu'un engin percé a généralement de la casse le rendant peu opérant voire totalement inopérant. Un char immobile ? Il est mort. Un char dont l'armement est détruit ? Il est hors-jeu, etc. Aucun équipage sain d'esprit ne resterait dans un char endommagé, si ce n'est dans la situation où on est plus en sécurité dedans que dehors (généralement quand le char est touché par de l'infanterie, donc menace à courte distance), ce qui est absolument stupide dans le contexte du combat de chars puisque le doublement des coups au but est très fréquent (donc rester dans le char touché revient à attendre de se prendre un second obus dans la tronche). Bon courage d'ailleurs pour abattre des tankistes en fuite quand les duels de chars se font à plusieurs centaines de mètres en général, voire plus. D'ailleurs, les Soviétiques abandonnaient eux aussi leurs engins si besoin était. Les T-34 capturés et utilisés par les Allemands ont bien été saisis de cette façon.

Enfin remettons tout de même les pendules à l'heure en citant les défauts de cette soi-disante merveilleuse machine.
1/ La tourelle.
Hé oui, les Soviétiques ont commis la même erreur fatale que ... à peu près tout le monde en fait, minus les Allemands, en concevant une tourelle biplace. La conséquence est très simple : le T-34 accuse une très classique latence opérationnelle, due à la surcharge de l'équipage. Le chef de char doit effectivement faire office de canonnier, l'empêchant d'observer efficacement le champ de bataille. Ainsi, le T-34 est souvent décrit comme relativement lent dans l'acquisition de ses cibles à cause d'un chef de bord débordé.
2/ Les optiques.
Les optiques soviétiques sont globalement assez modestes, ce qui a pour conséquence encore une fois de gêner l'acquisition des cibles et la précision. A force d'être rustique, le T-34 manque de qualités décisives.
3/ Les radios.
Typique des premières radios de chars, les radios des premiers T-34 ne sont pas fiables, aboutissant à une certaine désorganisation au sein des unités de chars lors des engagements.

Hormis sa très bonne mobilité et l'utilisation du blindage incliné - qui fera date - les premiers T-34 ne sont pas des foudres de guerre. Ce sont assurément de bons chars, robustes, efficaces mais aussi trop "simples" et manquant de raffinement.
Le T-34-85, que j'aime beaucoup et qui est bien plus abouti que le T-34 76mm, corrigera nombre de ses défauts : un cinquième membre d'équipage, un canon bien plus puissant qui permettra de mettre réellement en danger les fauves allemands, et des optiques dérivées de la technologie allemande, un plus non négligeable.

Le T-34-85 peut ainsi concourir au titre de meilleur char, non pas de l'Histoire, faut pas déconner, mais sans doute de la guerre. Même s'il sera en lutte avec son rival absolu, le Panzer V Panther, qui lui demeure supérieur.

Bref, quand on veut parler de chars, on le fait bien et on laisse son côté partisan aux vestiaires, ça n'a pas sa place ici :)

Hiryu-
Hiryu-
MP
27 mars 2020 à 20:58:30

Arf, l'auteur du topic est le shitposter qui sévit depuis un moment sur le forum avec ses multi-comptes.
:d) blacklist

_Wazzdaka_
_Wazzdaka_
MP
28 mars 2020 à 00:26:17

Au moins c'était marrant de lire les réponses :hap:

bebe-red
bebe-red
MP
28 mars 2020 à 09:01:50

Nous noterons que derrière ce simple ce tiret ce que cache un écart d'un bon mètre, de 32 tonnes, d'un blindage 3 fois supérieur, de 30 mm pour le canon, etc, etc... Ça commence à être de sacrées pattes de mouches.
Notons également que d'autres chars, tels l'amx 40 ou le Matilda, avaient déjà des blindages inclinés

frgo71
frgo71
MP
28 mars 2020 à 11:41:12

La flemme de faire une réponse sérieuse donc je vais juste faire remarquer que malgré cette merveille industrielle et de "technologie supérieure" (une parmi d'autre avec le KV-1, l'IL-1, le mortier de 120mm, etc), l'Armée Rouge à réussit à subir les défaites les plus humiliantes de toute l'Histoire de l'humanité :o))

Message édité le 28 mars 2020 à 11:41:39 par frgo71
Charkhlo
Charkhlo
MP
28 mars 2020 à 13:44:05

Le 28 mars 2020 à 09:01:50 bebe-red a écrit :
Nous noterons que derrière ce simple ce tiret ce que cache un écart d'un bon mètre, de 32 tonnes, d'un blindage 3 fois supérieur, de 30 mm pour le canon, etc, etc... Ça commence à être de sacrées pattes de mouches.
Notons également que d'autres chars, tels l'amx 40 ou le Matilda, avaient déjà des blindages inclinés

Tu ne comprends rien...

Charkhlo
Charkhlo
MP
28 mars 2020 à 13:46:51

Le 28 mars 2020 à 11:41:12 frgo71 a écrit :
La flemme de faire une réponse sérieuse donc je vais juste faire remarquer que malgré cette merveille industrielle et de "technologie supérieure" (une parmi d'autre avec le KV-1, l'IL-1, le mortier de 120mm, etc), l'Armée Rouge à réussit à subir les défaites les plus humiliantes de toute l'Histoire de l'humanité :o))

Vaincre la Wehrmacht de Hitler, gagner la SGM, le plus grand conflit de l'histoire, sans commune mesure avec le deuxième de la liste... A n'en pas douter l'Armée Rouge a remporté les plus grandes batailles de l'histoire ! Moscou 41, Stalingrad 42, Koursk 43, Bagration 44, Berlin 45, et tant d'autres...

Sur le front Est se sont joué les plus grandes batailles de l'histoire. Toutes remportées outrageusement par la gloreisue Armée Rouge commandée par le Grand Staline ! :content:

Telle est la réalité.

Telle est l'histoire. :oui:

Message édité le 28 mars 2020 à 13:47:07 par Charkhlo
OL_CHAMPIONS_L1
OL_CHAMPIONS_L1
MP
01 avril 2020 à 17:53:15

Le 28 mars 2020 à 13:46:51 Charkhlo a écrit :

Le 28 mars 2020 à 11:41:12 frgo71 a écrit :
La flemme de faire une réponse sérieuse donc je vais juste faire remarquer que malgré cette merveille industrielle et de "technologie supérieure" (une parmi d'autre avec le KV-1, l'IL-1, le mortier de 120mm, etc), l'Armée Rouge à réussit à subir les défaites les plus humiliantes de toute l'Histoire de l'humanité :o))

Vaincre la Wehrmacht de Hitler, gagner la SGM, le plus grand conflit de l'histoire, sans commune mesure avec le deuxième de la liste... A n'en pas douter l'Armée Rouge a remporté les plus grandes batailles de l'histoire ! Moscou 41, Stalingrad 42, Koursk 43, Bagration 44, Berlin 45, et tant d'autres...

Sur le front Est se sont joué les plus grandes batailles de l'histoire. Toutes remportées outrageusement par la gloreisue Armée Rouge commandée par le Grand Staline ! :content:

Telle est la réalité.

Telle est l'histoire. :oui:

ca aussi c'est la réalité https://fr.wikipedia.org/wiki/Lend-Lease
L'URSS seule perdait la guerre donc stop faire votre propagande et tout réécrire à votre sauce :rire:

DrSpoke
DrSpoke
MP
01 avril 2020 à 18:54:43

Le 01 avril 2020 à 17:53:15 OL_CHAMPIONS_L1 a écrit :

Le 28 mars 2020 à 13:46:51 Charkhlo a écrit :

Le 28 mars 2020 à 11:41:12 frgo71 a écrit :
La flemme de faire une réponse sérieuse donc je vais juste faire remarquer que malgré cette merveille industrielle et de "technologie supérieure" (une parmi d'autre avec le KV-1, l'IL-1, le mortier de 120mm, etc), l'Armée Rouge à réussit à subir les défaites les plus humiliantes de toute l'Histoire de l'humanité :o))

Vaincre la Wehrmacht de Hitler, gagner la SGM, le plus grand conflit de l'histoire, sans commune mesure avec le deuxième de la liste... A n'en pas douter l'Armée Rouge a remporté les plus grandes batailles de l'histoire ! Moscou 41, Stalingrad 42, Koursk 43, Bagration 44, Berlin 45, et tant d'autres...

Sur le front Est se sont joué les plus grandes batailles de l'histoire. Toutes remportées outrageusement par la gloreisue Armée Rouge commandée par le Grand Staline ! :content:

Telle est la réalité.

Telle est l'histoire. :oui:

ca aussi c'est la réalité https://fr.wikipedia.org/wiki/Lend-Lease
L'URSS seule perdait la guerre donc stop faire votre propagande et tout réécrire à votre sauce :rire:

:dpdr:

Le T34 importé ? :rire:

Message édité le 01 avril 2020 à 18:56:40 par DrSpoke
DrSpoke
DrSpoke
MP
02 avril 2020 à 13:34:04

A Koursk les chars soviétiques montrèrent leur supériorité face aux Panther et Tigre allemands.
Le 12 juillet 1943, 850 chars soviétiques affrontaient 700 chars allemands.
La supériorité tactique du Général Vatoutine attira les tanks allemands dans une petite cuvette de 5 km de côté au sein de laquelle ills ne pourraient pas jouir de leur longue portée et seraient handicapés par leur manque de maniabilité. Le T34 au contraire se faufilera entre les panzers pour les allumer un à un, frappant les flancs et l'arrière.
Les distances de quelques dizaines de mètres étaient toutes à l'avantage du T34 et de son canon de 76.
Mais le T34 n'est pas le seul à s'illustrer dans la bataille.
Le KV1 montre qu'il est aussi capable de dominer les Tigre et les Panther.

Écoutons le récit du capitaine tankiste Skripkine du 2ème bataillon de la 181ème Brigade :

"après avoir donné l'ordre d'avancer derrière lui, le commandant du bataillon lança son char vers le centre des défenses ennemies. De son premier tir le char du capitaine perfora le blindage de l'un des Tigre, puis après avoir pivoté de trois coups de canon il mit le feu à un autre char ennemi. Plusieurs Tigres ouvrirent alors le feu simultanément sur son char. Un obus perfora le flanc, un autre blessa le capitaine. Le conducteur et le radio le tirèrent dans un trou d'obus. L'un des Tigre se dirigea droit sur eux pour les écraser. Le conducteur se rua alors vers son char, sauta dans la cabine et précipita le char sur le Tigre. Son char en feu faisait l'impression d'une boule de feu traversant le champ de bataille. Le Tigre comprit la manoeuvre et essaya de faire demi-tour, mais il était trop lent ! A pleine vitesse le KV1 heurat de plein fouet le Tigre. L'explosion fit trembler le sol."

Tout est résumé : la supériorité industrielle soviétique qui produit plus de chars que les allemands... la supérioirté tactique soviétique qui attire les allemands dans des terrains qui leur sont défavorables... la supériorité du soldat soviétique qui se sacrifie pour sauver ses frères d'armes et tuer l'ennemi en grand nombre... la supériorité du tank soviétique qui pulvérise plusieurs Tigres avant de mourir.

Message édité le 02 avril 2020 à 13:34:19 par DrSpoke
Panzerbuchse
Panzerbuchse
MP
08 avril 2020 à 22:17:01

en parlant de char , que pensez vous des fusil antichar ?

JeanLucChirikou
JeanLucChirikou
MP
08 avril 2020 à 22:34:25

Les fusils antichar allemands ne pouvaient rien contre le T34.

Leur seul moyen était de s'approcher. Mais les 2 mitrailleuses du T34 les cueillaient à ce moment-là.

Dark__Pierre
Dark__Pierre
MP
09 avril 2020 à 13:42:56

Le 08 avril 2020 à 22:17:01 Panzerbuchse a écrit :
en parlant de char , que pensez vous des fusil antichar ?

Je dois reconnaître que j'ai du mal à saisir ta question, à savoir quel genre d'analyse tu veux exactement :hap:

Disons que les fusils antichar sont intéressants puisqu'ils sont les précurseurs des armes antichar de l'infanterie, à savoir tous les lance-roquettes portatifs que nous connaissons. De ce fait, ils ne sont pas strictement nul et dénué de sens, après tout il faut bien doté l'infanterie d'une arme pour se protéger des blindés qui deviennent de plus en plus communs dans l'entre-deux guerres.

Cependant, aussi intéressant soit l'héritage du concept, le support même est extrêmement limité dans ce qu'il peut faire. En général les performances sont évidemment assez modestes, de l'ordre de 40 mm à 100 m. Autrement dit, pour espérer détruire un char, l'infanterie doit se placer à courte distance sur le flanc du véhicule adverse. Même si c'est toujours la norme aujourd'hui (va détruire un char de combat moderne au RPG 7 frontalement), les LR ont un avantage conséquent sur le fusil antichar, à savoir l'effet post-pénétration.
Parce que, finalement, le fusil antichar n'est jamais qu'un fusil. Ce n'est pas un canon. Aussi, en cas de perforation, bien sûr il peut faire de la casse, mais il faudra un grand nombre de tirs pour mettre hors de combat un char adverse. Les charges creuses américaines et allemandes auront plus de punch, les rendant beaucoup plus puissantes.
Surtout, 40 mm, c'est très peu en fait. Dès 1940, nombreux sont les chars à atteindre ce degré de protection frontale, voir latérale (bien que plus rare). Plus la guerre avance, plus les blindages s’épaississent, plus les limites du support se font cinglantes. Les vieux chars sont aussi mieux protégés, avec des jupes blindées.

Par contre, le fusil antichar est très bon dans un rôle anti-matériel. Les blindés légers, de reconnaissance - les voitures blindées - et autres camions sont des cibles qui demeurent totalement à sa portée et contre lesquels il est plus que suffisant. Notons d'ailleurs que le fameux Barrett M82 est un descendant moderne des fusils antichars qui ne sont finalement que des fusils anti-matériels.
Reste évidemment le rôle anti-infanterie, bien que l'on touche davantage à des aspects psychologiques - le bruit des fusils antichars est écrasant - et nettement moins à des aspects pratiques, ces armes étant très encombrantes :hap:

Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?