Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

Pénurie de SNES Classic Mini : Nintendo le fait-il exprès ?

News débat et opinion
Pénurie de SNES Classic Mini : Nintendo le fait-il exprès ?
SNES
  • Partager sur :

Nintendo sait entretenir sa communauté. Après le succès de la Classic Mini : NES, c'est la version Super Nintendo de la gamme de joujous pour nostalgiques avertis qui s’apprête à débarquer fin septembre, dans un raz-de-marée de cris d’angoisse devant des stocks faméliques. Sans surprise, face à ce nouveau cas de pénurie, les joueurs sont prompts à accuser Nintendo de causer volontairement des ruptures de stocks artificielles en produisant peu, ce qui nous pousse à nous poser des questions. Nintendo est-il aussi sournois que ce que les gens disent ? Voyons cela de plus près.

Pénurie de SNES Classic Mini : Nintendo le fait-il exprès ?

Certains d’entre-vous l’ont peut-être vécu. Nerveux, tapotant frénétiquement votre clavier, vous enchaîniez les rafraîchissements de page sur tous les sites de vente en ligne en espérant faire partie des chanceux qui pûrent précommander une Classic Mini : SNES avant la rupture de stock. Comme prévu, la fenêtre de temps de vente fut courte avec des stocks écoulés en seulement quelques minutes dans la plupart des cas. Il suffit d’avoir détourné les yeux quelques secondes pour virer le chat qui avait décidé que c’était LE moment de son câlin pour rater l’immanquable. Quand on y pense, la scène est drôle, voire ridicule. Nul doute que ceux qui ne sont pas intéressés par la SNES Mini Classic doivent se gausser devant ces « N-sex », oubliant qu’ils ont sans aucun doute une attitude similaire quand ça touche leur domaine, comme les places de concert de leur groupe préféré par exemple.

L'histoire se répète

Pénurie de SNES Classic Mini : Nintendo le fait-il exprès ?

Si cette attitude est partiellement créée par une certaine dose de « fanatisme » (avec de gros guillemets), elle dépend surtout de la pénurie de stock. La SNES Classic Mini est un objet fun qui touche à la nostalgie et l’idée de potentiellement ne jamais l’avoir fait peur. Mais là où cela dérange vraiment les joueurs, c’est que Nintendo est coutumier du fait. La NES Classic Mini, la Nintendo Switch, les amiibo, courir après les produits de Big N est devenu une habitude, à tel point que l’on finit par comprendre que les joueurs considèrent qu’il y a anguille sous roche. Pourtant, en y regardant de plus près, quels avantages Nintendo tire de ces pénuries ? Bien que les détracteurs considèrent que cela fait gonfler l’attente, ce qui est sans doute vrai, est-ce que ça vaut vraiment le coup ? Pas si sûr…

Pénurie de SNES Classic Mini : Nintendo le fait-il exprès ?
Si les fans les plus absolus iront jusqu’au bout de leur démarche grâce à une patience à toute épreuve, combien de joueurs ont fait demi-tour en voyant la SNES Classic Mini marquée du fameux « cet article est actuellement indisponible » ou autre phrase du genre ? Cela ne fait aucun doute, le manque à gagner est bien réel. Et il suffit de voir ce qu'il s’est passé avec la NES Classic Mini pour s’en rendre compte : sortie le 11 novembre 2016 (la veille au Japon), la machine était déjà introuvable sur les étals et Nintendo a dû changer son planning de production pour essayer, en vain, de répondre à l’engouement incroyable autour de la console. En définitive, à l’arrêt de production le 15 avril 2017, ce sont 2,3 millions de NES Mini Classic qui se sont vendues… pour certainement au moins autant de déçus qui n’ont pas pu mettre la main sur la console. Des chiffres ubuesques qui fatalement nous laissent la question suivante… Pourquoi arrêter la production ?

Pénurie de SNES Classic Mini : Nintendo le fait-il exprès ?Pénurie de SNES Classic Mini : Nintendo le fait-il exprès ?Pénurie de SNES Classic Mini : Nintendo le fait-il exprès ?

Se battre contre soi-même

Pénurie de SNES Classic Mini : Nintendo le fait-il exprès ?

Pour la NES Classic Mini, la réponse était double. Initialement, la période de production de la console plug & play ne devait durer que quelques mois pour s’arrêter début 2017 à cause de deux autres produits : La Nintendo Switch et la SNES Mini Classic. Pour la Nintendo Switch, la raison est évidente : afin de lancer sa nouvelle console, Nintendo avait besoin de tout son budget (et toutes ses équipes) marketing et il leur était impossible de gérer en même temps la communication autour de la Switch et de la NES Mini Classic. Quand on touche un public aussi large que celui que vise Nintendo, il faut être clair afin d’éviter d’induire les potentiels acheteurs en erreur. Certaines personnes auraient pu croire que comme la NES Mini Classic, la Nintendo Switch était une nouvelle console rétro, ou un « gadget ». Et quand on ressort justement d’un désastre marketing comme celui de la Wii U, qui doit une bonne partie de son échec à la communication, on ne tente pas l’impossible. L’autre problème, c’est évidemment les coûts de production. Contrairement à PlayStation et Xbox, Nintendo n’a pas l’appui d’une boîte gigantesque derrière lui. Le Big N est loin d'avoir la puissance de Sony ou de Microsoft. Il leur est donc beaucoup plus difficile de se lancer dans de la production de masse. Du coup, pour continuer la gamme Classic Mini avec la SNES, il leur fallait arrêter la production de la NES Classic Mini bien en amont. Un fait d’autant plus important que la Nintendo Switch, en vente au même moment, a elle aussi été en pénurie de stock, obligeant Nintendo à violemment augmenter la cadence pour ne pas trop y perdre.

Pénurie de SNES Classic Mini : Nintendo le fait-il exprès ?

Ce problème, Nintendo en a été conscient. Après la sortie de la NES Classic Mini, Philippe Lavoué, directeur de Nintendo France, nous avait lui-même dit lors d’une entrevue qu’ils n’avaient absolument pas prédit le succès de la console et que cette erreur leur avait coûté cher. Un constat qui est d’ailleurs mondial, Reggie Fils-Aimé ayant tenu des propos similaires concernant les Etats-Unis. Dès l’annonce de la SNES Classic Mini, Nintendo avait mis les choses au point en disant que bien qu’il s’agît une nouvelle fois d’une production temporaire, les stocks prévus sont bien plus importants que la NES Classic Mini, un effort qui comme vous le comprenez aujourd’hui n’a pas été suffisant. Résultat ? C’est un nouveau manque à gagner pour la boîte de Kyoto qui risque de ne pas être résolu de sitôt, surtout quand la période de Noël s’annonce forcément comme une priorisation d'une Nintendo Switch dont les stocks pourraient ne pas suffire selon Nintendo

Est-il si difficile de produire des consoles ?

Classic Mini : SNES - Notre avis en Gaming-Live

Chargement du lecteur vidéo...
Pénurie de SNES Classic Mini : Nintendo le fait-il exprès ?

Maintenant, une autre question se pose : comment une boîte comme Nintendo peut-elle être incapable de produire des stocks convenables de consoles ? Puisqu’on parle ici de budget, nous vous avouons qu’il est déjà beaucoup plus difficile d’y répondre, les coûts de production et les budgets alloués étant tous les deux plutôt secrets. Quoi qu’il en soit, comme précisé un peu plus haut, on oublie parfois que Nintendo est un petit au milieu des géants. Si la firme est connue de tous et si leurs produits sont souvent adulés, notamment pour leur prise de risque, elle fait office de petit village gaulois face à Sony, Microsoft ou encore Apple. Pour vous donner une idée, ces trois dernières sociétés ont toutes plus de 110.000 employés chacune dans le monde, alors que pour Nintendo, on ne parle que de 5.200 personnes. Quand bien même, pour Sony et Microsoft, les marques PlayStation et Xbox ne disposent que d’un certain nombre de ces employés, il ne fait aucune doute que la production des consoles bénéficie des moyens colossaux de leur maison-mère respective.

En conclusion, on peut aussi se dire que la seule véritable faute de Nintendo, c’est d’être trop ambitieux, se reposant alors entièrement sur la patience de leurs fans. En lançant plus de consoles que ce qu’ils sont vraiment capable de produire, la firme risque un jour de lasser les joueurs. Aujourd’hui encore, ces derniers lui sont fidèles parce que Nintendo n’a pas de réel concurrent, ses licences ayant un pouvoir quasi universel contre lesquels PlayStation et Xbox ne luttent pas en navigant dans leur propres eaux. Si un jour, une autre firme arrivait à parler à ce même public tout en réussissant à répondre à la demande grâce à une production adéquate, qui sait si les joueurs sauront attendre, à grand coup de F5, que le mot « indisponible » disparaisse.

Le dessin de LaPetitePelle

Pénurie de SNES Classic Mini : Nintendo le fait-il exprès ?
Profil de Anagund,  Jeuxvideo.com
Super Nintendo

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Lapin_Mauve
Lapin_Mauve
MP
Il y a 5 h

Je me rappelle qu'à l'époque où je jouais sur SNES (au début des années 90) je rêvais du jour où les jeux vidéo seraient techniquement plus développés, plus réalistes. Aujourd'hui c'est le cas et pour rien au monde je ne voudrais retrouver un écran plein de gros pixels (pardon, de "pixel art" : belle connerie). A croire que, paradoxalement, la nostalgie semble principalement frapper ceux qui n'ont pas connu cette époque...

Lire la suite...
dodosong
dodosong
MP
Il y a 22 h

nintendo ...trop con..bref....j'avais 80 eur a dépenser pour une mini super nes....pas dispo?? bin tant pis pour vous !! j'ai acheté un jeux sur ps4 à la place!!....n'oubliez jamais ceci!!! une occasion ne se représente pas tjrs!.....j’espère concrètement qu'ils vont perdre de l'argent avec leurs débilité!...(et c'est un fan de nintendo et de la première heure qui parle!)...rien n'est acquis dans la vie! surtt quand on s'est fait avoir une premiere fois avec la mini nes et les dispo douteuses...!!!BIG N est vraiment du genre a vouloir encore caresser le chien qui l'as déjà mordu!... :-((

Lire la suite...
doudoudayo
doudoudayo
MP
13 sept., 15:31

la nostalgie et l'envie de buzzer ba ouep CA marche, et je suis dégouter de pas l"avoir juste en déco car j'ai déjà tt ses jeux sans compter la néO LA NES ET TT LE JEUX ARCADes j'en passe, ataris ST aussi Misère Dieu que c'était bon, petits jeunes ne comprendront pas, bizoubizou

Lire la suite...
doudoudayo
doudoudayo
MP
13 sept., 15:18

je ne suis pas un robot merci je suis au courant, on m aurait menti?
arrretez vous etes grave, moi je la voulais, et j'ai de pc a eux deux valent 3700 euros

Lire la suite...
antiboudin
antiboudin
MP
13 sept., 12:28

Bien sur que c'est fait expres , et ce n'est ni le premier ni le dernier à faire ça .
Faut donner l'impression que la console cartonne comme je ne sais quoi ( bon apres c'est vrai ou faux que ça marche ) .
C'est comme sur les MMO : ne pas ouvrir assez de serveurs au début pour apres dire : oh mince , le jeu marche TELLEMENT bien que s'en ai incroyable , on va donc etre OBLIGE d'ouvrir de nouveau serveur .

Lire la suite...
Mister_Swing
Mister_Swing
MP
13 sept., 10:54

faut le vouloir de mettre autant d'argent dans un hardware outdated quand un raspberry pue coûte même pas 8€...

bande de pigeon que vous êtes

Lire la suite...
Rokdrakkar
Rokdrakkar
MP
13 sept., 00:10

N, une entreprise en train de se casser la gueule en tentant de nous faire croire qu'ils ont encore des dizaines d'années devant eux ...

Dans 10 ans ils auront recommencé à vendre des cartes a jouer...

Lire la suite...
DeathOfGame5
DeathOfGame5
MP
12 sept., 19:06

Bien sûr que Little N le fait exprès.
C'est une technique de marketing pour créer de la rareté. C'était la même chose avec les Amiibo Smash bros.

Lire la suite...
fabkalel
fabkalel
MP
12 sept., 18:27

N'achetez pas cet émulateur hors de prix caché dans une boite plastique imitation SNES.

Lire la suite...
elremnet
elremnet
MP
12 sept., 17:18

N'oublions pas aussi que Nintendo fait parti de ces industriels japonais traumatisés par l'arrêt brutal de l'effet de mode du Tamagochi à la fin des années 90, ayant failli ruiner Bandai se retrouvant avec un stock colossal à écouler sur les bras... Et Nintendo à travers son histoire à bien connu le problème aussi. Comme quoi la gestion de Yamauchi reste coriace encore aujourd'hui.

Ne critiquons pas trop, ce qu'arrive à accomplir cette PME de Kyoto avec leur peu de moyens reste insolent en comparaison des pachydermes que sont Sony et MS à coté :)

Lire la suite...
Top commentaires
Massepain
Massepain
MP
11 sept., 09:35

Ils n'ont strictement aucun intérêt à ne pas en produire assez. Les spéculateurs ne rapportent strictement rien à Nintendo, bien au contraire. Si le cas de la NES mini se répète, alors c'est bien bête pour Nintendo, car ils auraient moyen de vendre tellement plus de consoles.

Lire la suite...
-wonderboy-
-wonderboy-
MP
11 sept., 09:39

Bel article Anagund.

Lire la suite...
Boutique
  • Super Mario Odyssey
    44.90 €
  • FIFA 18 - Steelbook [ne contient pas de jeu] (exclusif Amazon)
    19.99 €
  • Grand Theft Auto V
    59.99 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • FIFA 18
    PC - PS4 - ONE - SWITCH - PS3 - 360
    Vidéo - Gaming Live
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Assassin's Creed Origins
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Call of Duty : WWII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • FIFA 18
    SWITCH