Créer un contenu
News débat et opinion
Edito : "Infiltre toi si tu peux !"
  • Partager sur :

S'il a notamment permis de concrétiser manette en main notre vieux fantasme d'amateurs de films d'espionnage, le jeu d'infiltration ne reste aujourd'hui considéré que comme un sous-genre au sein de notre média. Une classification certes plus sémantique qu'idéologique, mais témoignant du manque de reconnaissance d'un style de jeu qui mériterait pourtant plus souvent d'attirer les regards.

Au début des années 2000, l'infiltration est une affaire qui roule : Dark Project : La Guilde des Voleurs est un succès critique sur PC, Metal Gear Solid captive par sa narration et son riche univers tandis que dans un contexte plus terre-à-terre, Splinter Cell séduit grâce à ses mécanismes huilés. Le genre s'apprête pourtant à vivre une traversée du désert pendant le mandat de la septième génération de consoles, six longues années entre Hitman : Blood Money d'un côté et le duo Mark of the Ninja - Dishonored de l'autre, qui auront égayés la fin d'année 2012 des amateurs du genre. Le point de départ d'une nouvelle période de 5 ans, caractérisée par le regain d'appétit d'une frange des joueurs pour ces softs à la prise en main si spécifique.

Hitman, Metal Gear Solid et Splinter Cell

Edito : "Infiltre toi si tu peux !"Edito : "Infiltre toi si tu peux !"Edito : "Infiltre toi si tu peux !"

Entre-temps, c'est le règne de l'action qui aura eu raison de l'infiltration, via l'explosion des TPS modernes popularisés par Gears of War ou Uncharted (Eux-mêmes inspirés du méconnu Kill Switch), et celui des FPS, représenté par des titres tels que Call of Duty ou Battlefield. Étrangement, la cohabitation s'était faite sans heurts avec les précédents représentants des shooters d'action qu'étaient Doom et Wolfenstein. Il serait donc aisé de conclure que la baisse d'intérêt pour le genre de l'infiltration n'est en rien liée à la nouvelle position dominante des shooters d'action sur le marché grand public du jeu vidéo.

Un genre, 10 jeux majeurs

S'il ne fallait retenir que 10 jeux d'infiltration marquants, nous choisirions ceux-ci. Cette sélection est évidemment subjective, mais permet tout de même d'avoir un point de vue suffisamment large sur le genre pour que vous puissiez, le cas échéant, savoir par quels titres commencer pour le découvrir.

Celle-ci a pourtant au moins eu une influence directe sur les développeurs de jeux majeurs du genre : Splinter Cell s'est rebooté pour offrir une prise en main plus musclée et nerveuse sur Conviction, Hitman a profité de l'épisode Absolution pour changer de level design et laisser davantage de place à l'action, tandis que Metal Gear Solid 4 a davantage rayonné par son sens de la mise en scène que par ses phases de discrétion. Le message était donc clair : l'infiltration n'était plus totalement en odeur de sainteté.

Un genre moins exsangue qu'il n'y paraît

Edito : "Infiltre toi si tu peux !"
Hitman est (malheureusement) passé par la case cinéma.

Un constat qui aura finalement fait long feu pour plusieurs raisons. La première, c'est que contrairement aux idées reçues, l'infiltration n'est pas seulement dédiée à un public de niche. Le premier Splinter Cell s'est vendu à 6 millions d'exemplaires, un total également atteint par le Metal Gear Solid fondateur, qui était pourtant exclusif à la première PlayStation. Que dire de l'aura des héros de ces jeux ? Avec Solid Snake (Metal Gear Solid), le jeu vidéo tient ici l'un de ses représentants les plus charismatiques, un point sur lequel l'agent 47 (Hitman) et Sam Fisher (Splinter Cell) n'ont d'ailleurs pas à rougir non plus, malgré un caractère différent et un style plus taiseux. Les deux dernières licences citées ont également une telle notoriété qu'elles ont été ou seront portées sur grand écran, même si le résultat final nous laisse encore songeur concernant Hitman...

La seconde raison, c'est que si le jeu d'infiltration a disparu, c'est aussi pour mieux refaire surface. Des ventes décroissantes et un manque d'idées pour renouveler des mécaniques usées ont inévitablement accéléré la chute d'un genre déjà exsangue face aux nouveaux succès du marché évoqués plus haut. Mais sa renaissance n'en fut que plus belle : Par Mark of the Ninja tout d'abord, qui réussissait à nous offrir le meilleur soft d'infiltration 2D jamais sorti, et ensuite Dishonored, héritier moderne de Dark Project aux mécaniques de jeux soignées et laissant place à la créativité. Ce renouveau permit ensuite à des licences plus classiques de se frayer un chemin jusqu'à nos machines (Styx : Master of Shadows) et à d'autres de mixer les genres pour aboutir à un résultat plus complexe et original (Invisible, Inc.).

L'avènement du multi-genre

Edito : "Infiltre toi si tu peux !"
Assassin's Creed mixe infiltration et action depuis les débuts de la série.

La troisième et dernière raison, c'est que les jeux d'infiltration ont eu une influence considérable sur le reste du marché du jeu vidéo. Davantage que les purs jeux d'infiltration à l'ancienne, ce sont désormais les expériences hybrides qui ont le vent en poupe, qu'il s'agisse des mondes ouverts d'Ubisoft (Far Cry, Assassin's Creed) ou des licences connotées "PC" que sont Dishonored, Deus Ex, voire Wolfenstein. Ce dernier a d'ailleurs ouvert la voie de l'hybridation bien plus tôt que les autres, puisque Castle Wolfenstein, sorti en 1981 sous la forme d'un jeu d'infiltration en vue de dessus fut repensé en 1992 pour adopter cette fois le nom de... Wolfenstein 3D, jeu majeur de l'histoire et résolument plus orienté sur l'action que l'épisode original. D'autres titres (Uncharted 2 : Among Thieves, Tomb Raider, Final Fantasy XV, GTA V...) s'essaient aussi de façon plus ponctuelle à la séquence d'infiltration. Avec plus ou moins de succès, certes, mais la démarche des développeurs d'inclure de telles phases dans leurs titres démontre du potentiel de variation de gameplay qu'offrent les jeux d'infiltration.

LaPetitePelle nous livre son avis en dessin

Edito : "Infiltre toi si tu peux !"

La principale limite du jeu d'infiltration vient peut-être d'une contrainte technologique majeure du secteur. Malgré quelques belles réussites, le jeu vidéo n'a que rarement réussi à proposer des IA suffisamment convaincantes. Dans un jeu d'action, il est toujours plus facile de camoufler les errements d'un ennemi par le nombre ou l’agressivité de ces derniers. Dans un jeu d'infiltration, nos adversaires restent le plus souvent des amateurs benêts de rondes aux tracés prédéfinis et tellement curieux que le moindre bruit suffit à les attirer à l'endroit sélectionné. Si le genre veut continuer de progresser, un petit coup de dépoussiérage du côté de ses IA ne serait certainement pas de trop, bien que le chantier reste particulièrement difficile sur des œuvres hybrides impliquant de développer des comportements plus complexes selon l'approche adoptée par le joueur. À moins que le problème ne vienne de ce qui ferait figure d'ultime mise en abyme des jeux d'infiltration, condamnés tels les héros de leurs aventures à rester dans l'ombre d'autres genres majeurs de notre média.

Profil de Kaaraj,  Jeuxvideo.com
Infiltration

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Loic160591_38
Loic160591_38
MP
23 juil., 14:35

Ah les années 2000, l'époque où MGS et Splinter Cell régnaient en maître dans le monde des jeux d'infiltration. Quand on voit les très ennuyeux (pour ma part) MGS V et le trop facile Splinter Cell Blacklist, j'me dit que le genre infiltration pur et dur manque. Vivement un nouveau Splinter Cell dans l'ère de Chaos Theory.

Lire la suite...
Raging-Unicorn
Raging-Unicorn
MP
13 juil., 18:34

Pourquoi avoir changé le titre de cette news ?

Lire la suite...
meuledor
meuledor
MP
13 juil., 13:52

Syphon Filter était aussi un excellent jeux d'infiltration si ma mémoire est bonne.

Lire la suite...
Dragonflox
Dragonflox
MP
12 juil., 11:41

Honnêtement j'ai pas l'impression que le genre de jeu d'infiltration périclite autant que le prétend l'auteur. Ils sont certes peut-être moins nombreux au niveau des sorties mais ce genre subsite toujours même s'il intègre des mécaniques appartenant à d'autres genres de jeu comme celui de l'action ou du rpg. Il n'y a qu'à voir l'excellent Metal Gear Solid V sorti récemment, de même que les Deux Ex Mankind Divided et Styx dans une moindre mesure. Ce sont des jeux qui en plus du côté infiltration reprennent un bon nombre de mécaniques de rpg et de jeux d'action.
Personnellement j'apprécie les jeux d'infiltration car ils privilégient souvent une approche stratégique nous procurant une sensation d'accomplissement une fois notre objectif atteint.
Concernant l'IA je n'ai pas à m'en plaindre contrairement à la plupart des testeurs et heureusement que les ennemis n'en possède pas une surdéveloppée sans quoi il serait impossible de progresser à travers ses softs.
Pour moi problème vient de la limitation du gameplay induite par l'approche discrète, ce qui restreint naturellement le nombre d'armes disponibles de même que les façons de se débarrasser des ennemis.

Lire la suite...
AfterBlacklist
AfterBlacklist
MP
10 juil., 20:46

En écoutant ces propos il me semble que les jeux d’aujourd’hui (infiltrations inclus) proposerons plus le genre action-infiltration :question:

Lire la suite...
Cocodevil
Cocodevil
MP
05 juil., 23:46

Je suis le genre de mecs à échouer plusieurs fois de suite dans un tuto de jeu d'infiltration... C'est pas mon truc. :snif: Pourtant ça a l'air bien, mais j'y arrive juste pas. :o))

Lire la suite...
Aston-x
Aston-x
MP
05 juil., 22:49

Ah... Splinter Cell CT.. Le meilleur splinter cell et un des meilleurs jeux auquels j'ai joué. Et ca remonte à.... 2005. En 12 ans aucun éditeur n'a fait mieux, le genre est complètement délaissé. Dommage

Lire la suite...
Lolo3535
Lolo3535
MP
05 juil., 02:04

Le titre qui fait l'apologie du viol doux :hap:

Lire la suite...
G7K
G7K
MP
04 juil., 15:24

Metal Gear Solid V s'impose comme la référence en matière d'infiltration.

Lire la suite...
malofab
malofab
MP
04 juil., 12:15

AH Sam Fischer... cette époque où Ubisoft savait encore faire des jeux qui tiennent la route. Au passage, c'est également Ubi qui a largement detruit une si belle licence comme Rainbow6, faisant d'un jeu tactique stratégique infiltration, un jeu de bourrin à la daube of duty

Lire la suite...
Top commentaires
LordPhantom
LordPhantom
MP
03 juil., 10:47

Tous le monde parle d'évolution en citant a chaque fois les graphismes, des open-world toujours plus grand, le photo-réalisme, la puissance etc...

Mais je pense que la réelle évolution qui pourrait se produire dans les prochaines années, c'est l'IA. Depuis maintenant bien longtemps, trop longtemps, elle n'a que très peu évolué, en retrait.

Ce serait bien que les gros studios se concentre sur ça a l'avenir ! (ou du moins une petite équipe parmi eux...)

Lire la suite...
Commentaire édité 03 juil., 10:51 par LordPhantom
sofiendu31
sofiendu31
MP
03 juil., 11:33

Dark Project, Splinter Cell, MGS, Hitman... tant d'excellents jeux.

Je pense que si le genre s'éteint peu à peu, c'est pour une raison - symptomatique de la nouvelle génération (depuis l'ère 360-ps3) - les gamers sont beaucoup moins patients et recherchent plutôt le plaisir immédiat.

Dans le premier Splinter Cell par exemple, c'est simple, on avait pas d'autres choix que de la jouer infiltration, le jeu n'était pas du tout pensé pour être joué en se faisant repérer. La grande majorité des missions interdisaient d'ailleurs toute forme d'alerte. Les premiers Hitman pareil, c'était difficilement faisable en se la jouant Rambo. Les premiers MGS aussi mettaient l'accent sur l'infiltration totale sur plusieurs passages, sous peine de game over. Meme cas pour les premiers Thief, pour l'excellent Tenchu etc..

Peu à peu, et c'est peut être l'émergence de FPS bourrins et de jeux davantage cinématographique qui veut ça, la totalité de ces licences se sont ouvertes à ce nouveau public:

Splinter Cell avec un conviction qui autorise clairement, et favorise même avec certaines mécaniques plus fluide et le "mark and execute", l'action pure. On glisse dans le coté action et cinématographique au détriment d'une approche simplement tournée vers l'infiltration simple et sans chichi. Blacklist était un poil au dessus mais on s'écartait pas totalement de tout ça.

Hitman avec un Absolution qui se veut également beaucoup plus porté vers le cinéma avec une narration qui prend davantage de place, des séquences d'action obligatoires, des mécaniques simplifiant l'infiltration, une autorisation plus poussée de dégommer tout à l'AK avec des niveaux conçus pour harmonie les 2 approches.

MGS avec le 4 tourné en majorité vers l'action pure et le cinéma, beaucoup moins de séquences d'infiltration. Et le V en open world etc..

Les récents Dishonored ou Styx vont peut etre relancer temporairement ce genre.

Lire la suite...
Boutique
  • Super Mario Odyssey
    44.90 €
  • Destiny 2 + Emote Salut Militaire (exclusif Amazon)
    58.99 €
  • Grand Theft Auto V
    59.99 €
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • FIFA 18
    PC - PS4 - ONE - SWITCH - PS3 - 360
    Vidéo - Gaming Live
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Assassin's Creed Origins
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Call of Duty : WWII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • La Terre du Milieu : L'Ombre de la Guerre
    PC - PS4 - ONE - IOS - ANDROID
    Vidéo - Gaming Live