Menu
Darkest Dungeon
  • Tout support
  • PC
  • Switch
  • PS4
  • ONE
  • Vita
  • Mac
  • iOS
  • Linux
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
jeuxvideo.com / PC / Jeux sur PC / Darkest Dungeon / Darkest Dungeon sur PC /

Avis Darkest Dungeon sur PC

La note des lecteurs

Note moyenne
14.9/20
16 à 20
33
11 à 15
15
6 à 10
3
0 à 5
5
Donnez
votre avis
56 notes

Les avis les plus utiles

18/20
DraliX
Alerte
Posté le 20 janv. 2016 à 14:41

- On commence Darkest Dungeon, on ne comprend pas grand chose, on se fait surprendre et on meurt (au tutoriel, faut le faire!)
- On recommence, on arrive enfin au village et on recrute des compagnons en loques.
- On choisit un donjon pour débuter nos expéditions. On n'a pas grand chose en bourse, mais on n'a pas le choix : quelques torches et provisions nous seront nécessaires dans tous les cas.
- Le donjon commence : on se déplace dans ces superbes graphismes en 2D dans la fange et les débris de squelettes. On se sent opprimé, l'endroit est hostile, et on ne voit pas le premier piège au sol.
- Les combats arrivent rapidement, et on apprend trop tard que la luminosité de notre torche est indispensable pour bien amorcer un combat. Les compagnons sont dans un état de stress avancé, certains saignent même à flot, mais l'équipe tient jusqu'à la fin.
- Rentrée épuisée, il va falloir gérer maintenant la santé physique et mentale de notre groupe. Le darkest dungeon, c'est pas pour tout de suite ! On voit dans les fiches de personnage que notre vestale veut se flagellé pour réduire son anxiété, tandis que le flingueur décide de s'adonner aux plaisirs de la chair pour tenter d'oublier un premier donjon chargé en émotions.
- On alterne les groupes, et on regarde attentivement les fiches des personnages. Comme tout bon jeu de rôle papier, vos compagnons sont à chaque fois uniques dans les compétences qu'ils peuvent activer en combat, lors du repos d'un feu de camp ainsi que les qualités / défauts de leur personnalité humaine (rien que ça!)
- C'est parti pour un autre donjon : nous sommes en quête d'un peu d'équipement et de ressources pour améliorer la gestion de nos compagnons. Et oui, c'est bien beau de choisir un positionnement optimal de ses unités et de leur attribuer des compétences adéquates, mais sans la bonne gestion de votre équipe au village vous n'irez pas bien loin ...
- Les combats sont un peu plus hardus : l'un de nos assassins se voit affligé d'une tare liée à un stress trop grand. Il fait flippé tout le monde, le bougre! L'équipe tient tout juste, et en rentrant vous internez immédiatement le larron en psychiatrie pour le libérer de sa démence.
- Vous entendez parler d'une espèce de nécromancien, et décidez de repartir pour voir de quoi il en retourne. Devant lui, vous vous retrouvez impuissant, votre équipe se fait décimée. Fin de la partie.

Darkest Dungeon est une véritable perle maléfique du jeu indépendant. Alternant avec brio les phases de combat et de gestion dans un univers noir et exigeant, la difficulté du titre fera frémir les débutants tant certaines situations peuvent s'avérer impitoyables. Cependant, eu égard à des graphismes en 2D de haute qualité, à des fiches de personnage très complètes et à des mécaniques de jeu poussées tant en termes de tour par tour que de gestion, Darkest Dungeon rappelera aux nostalgiques certains jeux de rôle papier à la sauce "dark soulienne" teintée de phases de gestion aux apparences anodines, mais qui s'avèrent cruciales dans le développement de votre équipe. Je vous laisse découvrir ce qui se passe si vous ne gérez pas le stress des compagnons : vous survivrez à peine quelques minutes.

Je vous le dire, une véritable perle maléfique ...

Lire la suite...
19/20
meiansama
Alerte
Posté le 21 janv. 2016 à 16:50

Un bel ovni.
J'en ai fais des jeux depuis la NES, mais rien ne fait penser à celui-çi ce qui est déjà une belle performance.
-Graphiquement, c'est franchement limité, très typé, non dénué de charme mais ce n'est clairement pas le point fort.
La bande son colle bien au titre, présente sans prendre le dessus, rien de marquant, mais on est devant un jeu immersif ou l'ambiance est maîtrisé.
Les personnages ont peu de sort, armes, armures, que du très classique...
...et pourtant 19 !
PK ? parce que la mécanique de stress, de développement phobie, de gestion de l'obscurité et exceptionnellement bien pensé. Le choix d'un tour par tour ou l'on ne peut prendre véritablement son temps avec l'obscurité qui baisse et les malus qui vont avec et très bien conçu.
Non vos personnages ne sont pas tout souriant bien habillé, et ne se la pète pas élu des dieux...
Ils sont humain avec des peurs, des vices, mais aussi parfois du courage, de la ténacité etc...

Même quand le jeu semble facile, un événement aléatoire peut vous tomber sur le coin de la gueule et faire de votre meilleur perso un trouillard, un parano, et vous mettre dans la merde pour la prochaine mission.
Du tout par tout tactique, la gestion de l'économie, (car vous ne pouvez pas tout acheter et chaque achat et un choix stratégique important), l'ambiance , la gestion originale des émotions, des mécaniques, des phobies, des loots ( avec parfois des malus plus important que le bonus), du leveling, une trame qui se débloque, sans être intrusive (si vous voulez pas la suivre, vous n'avez même pas à passer les vidéos, si vous voulez la suivre, il faut allez sur la section dédié au moment ou vous avez envie !)

Juste génial, alors plutôt que de vous achetez la 45ème suite d'une licence qui au mieux patauge, encourageons la nouveauté, l'originalité, et si ce n'est pas une vitrine technologique, personnellement, j'en ai franchement rien à fou....

Lire la suite...

Tous les avis lecteurs (56)

Trier par :
  • Utilité
  • Note
  • Date
1  2  3  4 
Page suivanteFin
18/20
DraliX
Alerte
Posté le 20 janv. 2016 à 14:41

- On commence Darkest Dungeon, on ne comprend pas grand chose, on se fait surprendre et on meurt (au tutoriel, faut le faire!)
- On recommence, on arrive enfin au village et on recrute des compagnons en loques.
- On choisit un donjon pour débuter nos expéditions. On n'a pas grand chose en bourse, mais on n'a pas le choix : quelques torches et provisions nous seront nécessaires dans tous les cas.
- Le donjon commence : on se déplace dans ces superbes graphismes en 2D dans la fange et les débris de squelettes. On se sent opprimé, l'endroit est hostile, et on ne voit pas le premier piège au sol.
- Les combats arrivent rapidement, et on apprend trop tard que la luminosité de notre torche est indispensable pour bien amorcer un combat. Les compagnons sont dans un état de stress avancé, certains saignent même à flot, mais l'équipe tient jusqu'à la fin.
- Rentrée épuisée, il va falloir gérer maintenant la santé physique et mentale de notre groupe. Le darkest dungeon, c'est pas pour tout de suite ! On voit dans les fiches de personnage que notre vestale veut se flagellé pour réduire son anxiété, tandis que le flingueur décide de s'adonner aux plaisirs de la chair pour tenter d'oublier un premier donjon chargé en émotions.
- On alterne les groupes, et on regarde attentivement les fiches des personnages. Comme tout bon jeu de rôle papier, vos compagnons sont à chaque fois uniques dans les compétences qu'ils peuvent activer en combat, lors du repos d'un feu de camp ainsi que les qualités / défauts de leur personnalité humaine (rien que ça!)
- C'est parti pour un autre donjon : nous sommes en quête d'un peu d'équipement et de ressources pour améliorer la gestion de nos compagnons. Et oui, c'est bien beau de choisir un positionnement optimal de ses unités et de leur attribuer des compétences adéquates, mais sans la bonne gestion de votre équipe au village vous n'irez pas bien loin ...
- Les combats sont un peu plus hardus : l'un de nos assassins se voit affligé d'une tare liée à un stress trop grand. Il fait flippé tout le monde, le bougre! L'équipe tient tout juste, et en rentrant vous internez immédiatement le larron en psychiatrie pour le libérer de sa démence.
- Vous entendez parler d'une espèce de nécromancien, et décidez de repartir pour voir de quoi il en retourne. Devant lui, vous vous retrouvez impuissant, votre équipe se fait décimée. Fin de la partie.

Darkest Dungeon est une véritable perle maléfique du jeu indépendant. Alternant avec brio les phases de combat et de gestion dans un univers noir et exigeant, la difficulté du titre fera frémir les débutants tant certaines situations peuvent s'avérer impitoyables. Cependant, eu égard à des graphismes en 2D de haute qualité, à des fiches de personnage très complètes et à des mécaniques de jeu poussées tant en termes de tour par tour que de gestion, Darkest Dungeon rappelera aux nostalgiques certains jeux de rôle papier à la sauce "dark soulienne" teintée de phases de gestion aux apparences anodines, mais qui s'avèrent cruciales dans le développement de votre équipe. Je vous laisse découvrir ce qui se passe si vous ne gérez pas le stress des compagnons : vous survivrez à peine quelques minutes.

Je vous le dire, une véritable perle maléfique ...

Lire la suite...
19/20
meiansama
Alerte
Posté le 21 janv. 2016 à 16:50

Un bel ovni.
J'en ai fais des jeux depuis la NES, mais rien ne fait penser à celui-çi ce qui est déjà une belle performance.
-Graphiquement, c'est franchement limité, très typé, non dénué de charme mais ce n'est clairement pas le point fort.
La bande son colle bien au titre, présente sans prendre le dessus, rien de marquant, mais on est devant un jeu immersif ou l'ambiance est maîtrisé.
Les personnages ont peu de sort, armes, armures, que du très classique...
...et pourtant 19 !
PK ? parce que la mécanique de stress, de développement phobie, de gestion de l'obscurité et exceptionnellement bien pensé. Le choix d'un tour par tour ou l'on ne peut prendre véritablement son temps avec l'obscurité qui baisse et les malus qui vont avec et très bien conçu.
Non vos personnages ne sont pas tout souriant bien habillé, et ne se la pète pas élu des dieux...
Ils sont humain avec des peurs, des vices, mais aussi parfois du courage, de la ténacité etc...

Même quand le jeu semble facile, un événement aléatoire peut vous tomber sur le coin de la gueule et faire de votre meilleur perso un trouillard, un parano, et vous mettre dans la merde pour la prochaine mission.
Du tout par tout tactique, la gestion de l'économie, (car vous ne pouvez pas tout acheter et chaque achat et un choix stratégique important), l'ambiance , la gestion originale des émotions, des mécaniques, des phobies, des loots ( avec parfois des malus plus important que le bonus), du leveling, une trame qui se débloque, sans être intrusive (si vous voulez pas la suivre, vous n'avez même pas à passer les vidéos, si vous voulez la suivre, il faut allez sur la section dédié au moment ou vous avez envie !)

Juste génial, alors plutôt que de vous achetez la 45ème suite d'une licence qui au mieux patauge, encourageons la nouveauté, l'originalité, et si ce n'est pas une vitrine technologique, personnellement, j'en ai franchement rien à fou....

Lire la suite...
15/20
SovietParis2
Alerte
Posté le 20 janv. 2016 à 16:32

Une chose essentielle à comprendre pour apprécier ce jeu, c'est qu'il ne faut pas y jouer dans une optique de performance.

Je veux dire par là, ne pas se focaliser sur le succès ou non de votre combat ou de votre donjon, car le jeu est pensé comme devant être déséquilibré : les ennemis font plus de dégâts, jouent plus que vos héros, n'ont pas de gestion de stress ni d'afflictions ou maladies.

Le jeu est fait pour vous mettre en difficulté, pour que vous vous retrouviez dans des situations extrêmement complexes, qui parfois sont totalement ingagnables. Le jeu est ainsi, vous allez perdre de toute façon à un moment donné.

Donc ne vous énervez pas sur vos défaites, acceptez-les comme partie intégrante du gameplay, et concentrez-vous sur la façon dont VOUS gérez les situations dans lesquelles vous vous retrouverez.

Ancrez-vous cet état d'esprit pour profiter pleinement du jeu, sans vous énerver.

Lire la suite...
18/20
ezelkir
Alerte
Posté le 15 janv. 2017 à 16:14

Sombre, exigeant, intelligent, addictif. Les héros se choisissent avec soin ; les expéditions se préparent avec méthode. Lorsque, une fois dans la fange du souterrain, dans l'obscurité, le sang, la détresse et la mort, un héros sur le point de faillir trouve l'inspiration et retourne le combat à lui tout seul, c'est... beau. Ensuite, on pose la console (la Vita, dans mon cas) et on est incapable de penser à autre chose. Super jeu !

Lire la suite...
14/20
vapianovasano
Alerte
Posté le 30 janv. 2016 à 19:17

Trop long donjon...
Darkest Dungeon a d'indéniables qualités : une ambiance lovecraftienne réussie, le stress et les maladies mentales, les monstres bien pensés... Et puis des mécaniques de jeu efficaces : les attaques en fonction de la position, les combinaisons de héros et la "carrière" des héros. Le jeu est difficile, mais le problème n'est pas sa difficulté qui est globalement bien dosée. Non : le problème c'est la progression : ça prend du temps de monter de niveau les héros, ça coûte vite cher, ils meurent facilement, et les quêtes rapportent peu. On se retrouve à faire des tas de quêtes de bas niveau sans intérêt pour soutenir financièrement les héros de haut niveau et "monter" les remplaçants de ceux qui y restent... Dommage, on est à deux doigts d'un excellent jeu, addictif, exigeant, stimulant. Je ne sais pas ce qui lui manque : plus de variété pour que ce soit supportable, plus de récompenses à haut niveau pour payer l'investissement et couvrir le risque, la capacité à recruter des héros de plus haut niveau dès le départ... Mais là, c'est un gouffre à heures, dont on ressort plus souvent amer que ravi.

Lire la suite...
14/20
Aerolys
Alerte
Posté le 20 avr. 2016 à 00:28

Ce jeu s'annonçait vraiment bien et au final....meh

Darkest Dungeon est de par son concept et son background, alléchant. Mais je dois avouer à ma grande surprise que la recette n'a pas eu l'effet escompté chez moi.
Et pourtant, c'etait bien parti. Super background, ambiance glauque et mécaniques de jeu RPG bien huilées.

Alors où est le problème, et bien selon moi c'est principalement un jeu de farming. Et on tourne assez vite en rond. En effet sur un coup de malchance ( RNG partie intégrante oblige ) on perd souvent ses gentils ( et surtout souvent tarés ) compagnons. A ce niveau là, aucun problème, c'est un fait et une part intégrante du jeu.
Sauf que voila, c'est un jeu qui demande BEAUCOUP de farm et on se retrouve souvent à devoir faire, refaire et encore refaire les zones qu'on a clean et la routine s'installe, les combats représentant une part importante du jeu, et ça en devient - du moins en ce qui me concerne - vite ennuyant. Et ça devient pire quand on est avancé dans le jeu, et qu'il faut ramener tel ou telle classe ô combien utile à un niveau acceptable et c'est long, très long.

Une petite déception, mais qui a beaucoup d'atouts, et surtout pour un jeu indé.

Lire la suite...
18/20
loki540
Alerte
Posté le 20 janv. 2016 à 11:45

Je joue au jeu depuis le début de l'early et franchement j'adore ce jeu.

A vous qui n'avez jamais joué à ce jeu, préparé vous à voir mourir vos héros de manière brutale et définitive.

Pendant les donjons, tout peu changer à n'importe quel coup à cause du stress.
Vous avez marché sur un piège, votre héros, s'il n'esquive pas aura un coup de stress+dégâts voir poison ou saignement!

Donc il y a trois jauge importante:

-La vie qui mise à zéro fera entrer le héros dans le mode "mourant" : a partir de la si il est blessé il a une chance de mourir définitivement. Le soigner retirera le "mourant" mais ajoutera un debuffs valable pour le reste du donjon.

-Le stress: C'est une barre double allant de 0 à 100 puis de 100 à 200.
Entre 0 et 100 rien de spécial, à partir de 100 le héros doit réussir un test intérieur: S'il réussit son stress diminue, peu renforcer ses alliés et même le soigner.
S'il échoue il écope d'une folie, par exemple il deviens masochiste et préférera se blesser plutôt que d'attaquer et refusera les soins sans compter l'impact sur le stress de ses alliés.
Arrivé à 200 le héros meurt directement d'une crise cardiaque, sauf évidement il n'est pas déjà mort à cause de son comportement.

-Et enfin la barre de luminosité:
Pour faire simple, plus il y a de lumière plus vous avez de chance de voir les ennemis en premier, de faire du repérage sur la carte et d'esquiver les pièges.
Moins il y à de lumière, évidement, plus vous avez de chance de tomber dans une embuscade, sur un piège et d'augmenter votre stress.
Mais moins il y à de lumières plus vous avez de chance de trouver des objets.

Le "Hameau" vous sert de base, vous pouvez y:

-Recruter des héros
-Équiper vos héros
-Améliorer vos héros et leurs équipements
-Déstresser vos héros
-Et soigner des diverses maladies et tares qu'il peuvent récupérer en donjon.

Donc moi, pour ce jeu est vraiment très très bon, que cela soit de l'ambiance au gameplay.
Je le recommande pour tous les joueurs qui veulent de la difficulté et du challenge!

Lire la suite...
17/20
Ashero
Alerte
Posté le 19 janv. 2016 à 22:24

très bon jeu quoi qu'un peu difficile à prendre en main au début, Darkest Dungeon devient rapidement addictif est particulièrement chronophage si l'on ne fait pas attention. Toutefois ce jeu est à déconseillé aux joueurs inexpérimentés car difficile et long a comprendre l'ensemble des mécaniques de gameplay.

Lire la suite...
20/20
ChampiBleu
Alerte
Posté le 20 janv. 2016 à 22:25

La tension, le danger, les coups du sort, mon cœur a palpité ce soir à la sortie de la Release officielle débloquant enfin le dernier niveau du Darkest Dungeon.

J'ai réussi à amener mon équipe de torturés, des champions parmi mes héros, dans les premiers couloirs de l'horrible donjon. Après que ma vestale ait rendu l’âme quelques couloirs auparavant, mes trois rescapés se sont retrouvés, après avoir pourfendus des hordes de cultistes et de monstres, devant l’indicible horreur. Vaillants, ils ont tout essayé contre elle, sacrifiant leur âme et laissant couler leur propre sang pour la réduire en charpie mais rien n’y a fait. Au bord de la mort, ils ont dû fuir.

Acculés dans les couloirs, ils ont dû tirer à la courte paille pour savoir lequel des trois resterait pour faire rempart de son corps pendant que ses deux autres compagnons battraient en retraite vers le village. Paix à ton âme, ma chère vestale, tes soins ont su être des meilleurs et c’est un coup du sort qui t’auras abattu en un battement de cil. Repose en paix, mon cher lépreux, pour ton sacrifice honorable : la pilleuse de tombe et le croisé te doivent la vie.

Quel jeu sans pitié, quelle souffrance, mais quel défi ! Chapeau bas à ce jeu qui me fait vibrer depuis plus d'un an!

Un jeu de tactique et de gestion où chaque héros s'améliore en accumulant les plaies sur sa psyché et sa santé. Prendre soin de leur niveau de stress et leur état physique est tout aussi difficile que de garder suffisamment de fond pour entreprendre les missions sur le long terme. Les choix sont terribles tout du long: combattre et vaincre, mourir ou fuir, rien n'est facile et pourtant tout sera exploré, qu'on le veuille ou non.

Bravo pour ce jeu des plus dignes et des plus intransigeant que j'ai eut à suivre en ce bas monde. Après plus de 250 heures sur un an, je ne m'en lasse toujours pas.

Lire la suite...
11/20
marcopollo34435
Alerte
Posté le 30 janv. 2016 à 02:02

11 sur 20 pourquoi 11 ?

Commençons par les bons points , jeu très addictif , des classes complémentaire, une gestion sympathique des skills , un ville a upgradé intéressante , une gestion de la difficulté (hors chance) très bien dosé etc...

Bref pratiquement que de bon sauf 1 point ... qui ruine complètement le jeu . Le jeu est vraiment mais vraiment trop basé sur la chance , tu peux joué techniquement sur un combat mais si tu n'as pas de chance ce qui est très fréquent (peut être que ça vient de moi) tu perdras.
Il suffit malheureusement que sur un combat les ennemis te font 2/3 critiques sur le mêmes round (très fréquent) et que toi tu miss 2/3 coups pour que le combat soit perdu et dans le pire des cas , de perdre un personnage que tu auras mit 5 jours à monté . Et ce scénario , vous le verrez fréquemment malheureusement et votre technique , même parfaite n'y changera rien , ce jeu est vraiment trop , mais trop dépendant de la chance . Tout du stresse au heal et déterminé par un % de chance . Trop c'est trop vraiment ... il faut toujours un peu de chance mais pouvoir récupérer une situation ou tu n'as pas de chance en jouant à la perfection doit être possible, sur ce jeu non .
Du coup le dégout vient asse vite quand tu fais 3 donjons à la suite interrompu des la 2 eme salle car tu miss tout , te prend que des surprises "attaques" etc ...

Dommage car j'ai trouvé le jeu génial , mais mon expérience est vraiment trop ruiné par ce "manque" de chance qui m'a rendu le jeu tout simplement impossible.
Il semblerait cependant que c'est voulu par le concepteur à en lire mais forum mais à mon sens , la technique d'un joueur et stratégie doit etre plus important que la chance ou égal au pire. La non ... bref jeu qui aura vraiment était sympa mais ruiné par ce très gros bémol , dommage tout le reste était bien fichu sinon .

Lire la suite...
18/20
Aycla
Alerte
Posté le 01 sept. 2016 à 21:58

Au départ, si j'ai acheté ce jeu, c'est surtout pour son aspect graphique, et pour le fait que j'adorais les rogue-like. J'ai rapidement accroché à son concept, à cette difficulté, je me retrouvais souvent à pester contre telle ou telle malus qu'un personnage aurait eu, ou à éclater de rire lorsque ma barbare (Hellion) enchaînait les coups critiques après avoir aiguisé son arme lors d'une pause feu de camp. Je me retrouve en train d'épier chacunes des particularités de mes personnages, pour tenter de mettre ceux qui vont le mieux ensemble ensemble et contre les bons ennemis lors des bonnes quêtes, à gérer le village avec le peu de ressource qu'on arrive à avoir lors des quêtes et à être très méfiant envers tout ennemi inconnu car une erreur peut être définitivement fatale envers vos personnages.

Les stratégies sont différentes selon les ennemis, par exemple, dans les bois, il est possible arrive d'affronter une mamie qui esquive tout les coups accompagné de sortes de slimes se divisant chaque tour et d'un zombie-champignon empoisonnant mes personnages. Vais-je utiliser ma soigneuse pour immobiliser la mamie, quitte à laisser mon chasseur de prime se contenter de quelque points de vie ? Où vais-je concentrer mes attaques sur les slimes pour à les empêcher de se diviser chaque tour ? Au final, on se mord les doigts où l'on soupir de soulagement selon les cas. Ce jeu est un vrai plaisir quelque peu masochiste !

Lire la suite...
12/20
papoop
Alerte
Posté le 31 janv. 2017 à 14:58

Trop punitif, c'est la seule chose que j'arrive à en retenir.
Si ça se passe mal avec 1 boss, vous pouvez perdre 15h de jeu.
Sachant qu'il y en a un nombre considérable...

Lire la suite...
14/20
the_red_raven
Alerte
Posté le 25 janv. 2016 à 09:04

Une ambiance sombre au service d'un gameplay riche. Le principe du village a améliorer est bon et le nombre de classe de héros confortable pour faire pas mal de composition d'équipe.
Il y a une vrai richesse dans le gameplay, la torche qui selon son intensité modifie les stats des persos, les distances d'attaque selon la position, les personnalités qui se développent (positif ou négatif) ...

Mais voilà, moi, les gameplays punitifs, j'aime pas trop ça, attention j'aime le challenge et la difficulté mais voir des persos qu'on monte depuis des heures se faire avoir sur un coup critique malchanceux, sans possibilité de revenir sur une sauvegarde antérieure... ça fait mal, pire, ça dégoute du jeu. J'ai l'impression d'avoir perdu mon temps, et je vais devoir reformer une équipe, les faire monter de niveau, etc. Autant refaire une nouvelle partie...

C'est un bon jeu mais je n'y rejouerai sans doute plus. J'aurais préfère une difficulté plus élevé tout en ayant le choix après la mort d'un personnage de recharger la partie ou d'accepter sa mort en continuant le donjon.

Lire la suite...
20/20
hodorhasnoname
Alerte
Posté le 27 sept. 2016 à 10:41

Le meilleur roguelike de ces dernières années, rien à dire, ambiance, challenge, gestion d'équipe, tout y est !

J'ai particulièrement apprécié le système de gestion de stress qu on retrouve nulle part ailleurs !

Lire la suite...
11/20
fang84
Alerte
Posté le 25 févr. 2016 à 02:16

Bien amer constat pour ce Darkest dungeon...
L'histoire commençait pourtant bien : un univers de dark fantasy, des mécaniques de jeu intéressantes, des classes originales et un OST qui colle bien à des graphismes tout en artwork BD très réussi. DD aurait pu être la preuve par A+B qu'on peut obtenir une ambiance géniale et un bon jeu sans 4Mds€ de budget 3D.

Si le jeu s'avère très bon durant sa première moitié (grades apprentis & vétérans), mention spéciale pour les boss qui s'avèrent vraiment intéressant à combattre; il montre un bien triste visage durant la seconde...
En effet, au plus on joue au plus on se rend compte qu'une quantité ahurissante de mécaniques s'ajoutent les unes aux autres pour booster inutilement et surtout injustement la "difficulté" et la durée de vie. Cela va du prix de la bière/hopital qui double à la tête du client (où a-t-on vu jouer ça ?!) au jeu qui décrètes, une fois le darkest dungeon commencé, sans plus d'explications et sans vous avoir prévenu au préalable, que votre équipe n'a plus jamais le droit d'entrer dans celui-ci.
La liste des absurdités (appelons un chat un chat) mises en place pour accabler gratuitement le joueur est telle que cela ne porte même plus à rire...

Le teambuilding reste le principal point fort du jeu, mais même cet aspect n'est pas exempt de défauts, en particulier concernant l'équilibrage des classes. Que ce soit par leur efficacité intrinsèque ou dû aux exigences de vos missions, toutes les classes ne se valent décidément pas et vos équipes, aussi recherchées soient-elles, seront impuissantes face au caprices de l'IA qui, elle, peut s'appuyer sur des mécaniques sûres.
Ajoutez à cela une RNG toute puissante et, rapidement, le plaisir du jeu s'en va et l'on reste avec le sentiment que nos victoires comme nos défaites ne sont finalement dues qu'à un coup de chance/malchance.

Les Touhou project sont des jeux exigents; Les Souls sont des jeux difficiles et DD se vend en prétendant être les 2. En réalité il n'est ni exigent ni difficile : il n'exige, au final, rien d'autre de vous que de la chance et ne constitue pas un réel défi tant vous n'avez aucun pouvoir sur ce qu'il se passe.
Si vous cherchez à comprendre ce qu'est une "difficulté artificielle", faites donc Darkest dungeon, il en est la définition même.

Lire la suite...
1  2  3  4 
Page suivanteFin