Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

Billet : Nintendo Direct, le format star de nos prochaines années

News débat et opinion
Billet : Nintendo Direct, le format star de nos prochaines années
Billet : Nintendo Direct, le format star de nos prochaines années
Switch
Partager sur :

Autrefois moqué à cause d’une économie de moyens perceptible à l’écran, le Nintendo Direct s’est petit à petit imposé comme un rendez-vous immanquable pour ceux qui s’intéressent de près ou de loin aux productions de la firme de Kyoto. Huit ans après son inauguration, le format qui met en scène les directeurs les plus hauts placés de la compagnie japonaise continue d’apporter son lot d’informations et de surprises directement aux joueurs. Peu cher à produire, efficace dans son approche, le Nintendo Direct se voit aujourd’hui copié par les autres constructeurs, au point où l'on pourrait s'imaginer la disparition des emblématiques conférences pré-E3.

Débat et Opinion
Cet article entrant dans la rubrique "Débat et opinion", il est par nature subjectif. L'avis de l'auteur est personnel et n'est pas représentatif de celui du reste de la rédaction de Jeuxvideo.com.

La grand-messe du petit Direct

Billet : Nintendo Direct, le format star de nos prochaines années

Le 21 octobre 2011 aux Etats-Unis, Reggie Fils-Aimé, alors directeur de Nintendo of America, mouille la chemise (littéralement) en animant le premier Nintendo Direct de la marque. Du côté du Japon, c’est Satoru Iwata, PDG de Nintendo, qui donne de sa personne. Les yeux sont rivés sur le prompteur, les corps sont un peu raides, mais l’idée est bien là : la compagnie compte mettre en scène ses VIP pour dérouler régulièrement sa communication. Ce rendez-vous inédit adressé aux fans est l’occasion pour le constructeur de faire un point sur ses prochaines sorties en plus d’annoncer de nouveaux projets. Au début, les conférences pré-E3 et les Nintendo Direct cohabitent. Mais le 5 juin 2012, les parents de Mario organisent leur dernier press briefing diffusé en direct. La présentation ratée de la Wii U passe mal, et la compagnie qui a déjà vécu des E3 compliqués avec, entre autres, du motion gaming délicat à présenter sur scène, jette définitivement l’éponge.

Billet : Nintendo Direct, le format star de nos prochaines annéesBillet : Nintendo Direct, le format star de nos prochaines années

À partir de juin 2012, la firme de Kyoto communique donc exclusivement via son nouveau format vidéo qu’elle tourne à destination du Japon, de l’Amérique du Nord, de l’Europe, de l’Australie et de la Corée du Sud. La même année, une dizaine de Nintendo Direct est diffusée en Europe, un chiffre qui n’a presque pas bougé au fil des années et qui prouve l’omniprésence du groupe tout au long de l’année. Ce qui change néanmoins, c’est le contenu, parfois dédié à un seul jeu ou à une console particulière. Entre les spectacles de marionnettes à l’effigie des grosses pontes et les vidéos aux frontières de l’institutionnel, les Nintendo Direct se sont cherchés et ont multiplié les tons comme les intervenants. Le fait de placer les têtes pensantes de Nintendo au centre du dispositif illustre parfaitement le fait que la société souhaite, par ce format, s’adresser directement à ses clients, sans autre intermédiaire. Les Inside Xbox apparus en 2018 ne sont pas animés par Phil Spencer, et les State of Play de Sony utilisent une simple voix off, qui n’est pas celle de Shawn Layden. Nintendo joue, littéralement, la transparence. À l’occasion du Nintendo Direct spécial E3 2019, c’est d’ailleurs le fraîchement nommé président de Nintendo of America, Doug Bowser, qui a repris le flambeau de Reggie Fils-Aimé. Tout le monde se plie à l’exercice du Nintendo Direct.

Billet : Nintendo Direct, le format star de nos prochaines annéesBillet : Nintendo Direct, le format star de nos prochaines années

économie de moyens, maximisation des profits

Billet : Nintendo Direct, le format star de nos prochaines années

Le format des Nintendo Direct permet de délivrer une information maîtrisée par la société, dont le contenu ne peut être brouillé par une bafouille, un oubli, ou par une mauvaise traduction, les épisodes étant sous-titrés en français sur la chaîne de Nintendo France. Il fait la part belle aux bandes-annonces mais aussi aux prises de parole des studios de développement. Enregistrer un événement comporte bien évidemment plusieurs avantages pour les grands groupes. Il y a tout d’abord l’assurance de ne subir aucun imprévu technique. Les Nintendo Direct, Inside Xbox et autres State of Play ont surtout l’énorme avantage d’être moins coûteux que des conférences réunissant des milliers de journalistes. Tourner puis monter un Nintendo Direct coûte moins cher que de louer une salle pouvant accueillir les professionnels du milieu, avec tout le matériel (éclairage, son, captation) que cela sous-entend. Microsoft a d’ailleurs abandonné sa conférence gamescom au profit d’un Inside Xbox, depuis 2016.

L’anecdote de Zelda Breath of the Wild 2

Les Nintendo Direct E3 peuvent être, parfois, visionnés par la presse quelques heures avant leur diffusion afin d’aider les professionnels à mieux préparer leurs contenus. C’est ce qui s’est par exemple passé à l’E3 2019, où certains journalistes ont pu découvrir avant tout le monde le contenu de l’événement enregistré. Néanmoins, une “petite” information n’était pas présente lors de ce visionnage en avant-première : The Legend of Zelda : Breath of the Wild 2 n’était pas annoncé à la fin de la vidéo. Nintendo a souhaité surprendre tout le monde avec son ultime surprise, presse comprise.

Billet : Nintendo Direct, le format star de nos prochaines annéesBillet : Nintendo Direct, le format star de nos prochaines années

Le public exige d’une conférence constructeur qu’elle soit rythmée et bourrée d’annonces. Cette recherche parfois insensée de l’enchaînement rapide vers de nouvelles surprises a diminué la présence des développeurs sur scène, et a quasiment supprimé les passages purement orientés business. À quoi bon continuer de tenir des présentations onéreuses en direct quand une simple vidéo pourrait au final correspondre aux attentes du grand public, à qui l’E3 est de plus en plus destiné ? Lorsque l’on observe les derniers press briefings E3 de Sony, on se dit qu’une grande vidéo aurait finalement eu le même impact. En 2016, les jeux s’enchaînent dans un Shrine Auditorium aux allures de ciné-concert, et le seul invité sur scène du côté de développeurs n’est autre que Hideo Kojima (Death Stranding). Des développeurs qui ne seront plus représentés en 2017, tandis que les apparitions de Shawn Layden passent de 6 minutes en 2016 à 4 minutes en 2017. Pour sa conférence E3 2018, Sony a tenté une présentation qui est restée difficilement compréhensible pour les spectateurs, mais qui a au moins eu le mérite d’être totalement pensée pour le public sur place.

Billet : Nintendo Direct, le format star de nos prochaines annéesBillet : Nintendo Direct, le format star de nos prochaines annéesBillet : Nintendo Direct, le format star de nos prochaines années

S’il y a bien une chose que le monde du jeu vidéo a exposé de nombreuses fois, c’est que rien n’est définitivement gravé dans le marbre. Sony a montré que la marque PlayStation était capable d’ignorer un E3, et Nintendo a prouvé qu’il était possible de se passer définitivement des conférences en direct. À une époque de réduction des coûts où la communication directe d’une information vers un public visé, sans relai intermédiaire, est plus que jamais d’actualité, la disparition des traditionnels press briefings des géants de l’industrie est dans l’air du temps.

Billet : Nintendo Direct, le format star de nos prochaines années
Profil de Carnbee,  Jeuxvideo.com
Par Carnbee, Journaliste jeuxvideo.com
MP
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
DjGauth
DjGauth
MP
le 14 sept. à 09:45

Article et analyse arrivant 6 ans après celle réalisée par Gamekult: https://www.gamekult.com/actualite/nintendo-et-la-revolution-de-la-communication-directe-109984.html

Mieux vaut tard que jamais

Lire la suite...
SaithPgm
SaithPgm
MP
le 11 sept. à 22:50

Ouais à chaque fois que je regarde un Nintendo direct c'est tjrs l éclate, j'ai l'impression d assister à un show comique avec toutes leur annonces et jeux recyclés pour enfants.

Lire la suite...
Aeryle
Aeryle
MP
le 11 sept. à 22:14

Le format Nintendo direct me plait. C'est bien plus intéressant que des conférences à la noix qui sont surtout faites pour le public présent sur place.
Depuis que Nintendo fait des nintendo Direct, on a l'information en direct (c'est le but), et je trouve ça bien plus intéressant .

Certes, je n'ai pas aimé tous les N directs. Certains m'ont déçu, mais c'est surtout pour une question de jeux présentés, pas pour un problème de qualité.

Le dernier N direct par exemple, m'a quelque peu déçu car il n'y a pas d'annonce qui me fasse plaisir. Le one more thing à la fin, qui d'habitude est toujours une très bonne surprise a sonné creux ce coup ci. J'adore xenoblade, mais le remake d'un jeu relativement réçent (moins de 10ans, et qui plus est jouable sur wii u) ne me fait pas plus plaisir que ça.

Lire la suite...
G7K
G7K
MP
le 11 sept. à 19:03

Les constructeurs peuvent se passer des journalistes du jeux vidéo pour faire leur promo. Ils ne vous otent pas le pain de la bouche chez JVC ?

Lire la suite...
snake-du-68
snake-du-68
MP
le 11 sept. à 18:00

Le seul Nintendo Direct qui m'a réellement déçu c'est celui de l'E3 2018. Il y avait que du Smash pendant 80% du temps... (je suis pourtant un grand fan de Smash) J'aurais préféré un Direct très diversifié avec des jeux qui ne m'interessent pas plutôt que du Smash ou ils passaient tout en revue, persos, musiques, stages, menus. Un Direct avant la sortie aurait été plus judicieux.

Pour le dernier E3, Nintendo a bien rectifier le tir par contre.

Lire la suite...
SamixSam
SamixSam
MP
le 11 sept. à 16:42

Cet article entrant dans la rubrique "Débat et opinion", il est par nature subjectif. L'avis de l'auteur est personnel et n'est pas représentatif de celui du reste de la rédaction de Jeuxvideo.com.

Quelque chose que vous auriez dû préciser il y'a des années et sur TOUT vos tests.

Lire la suite...
Tristram
Tristram
MP
le 11 sept. à 16:42

moins de bullshit et plus de jeux . what's else ?

Lire la suite...
MigrosData46
MigrosData46
MP
le 11 sept. à 16:40

Ce que j’aime le mieux sur les ND.... c’est que c’est 95% de jeux qui sortent dans les 3-6 mois.... peu de cinématiques et boss mal de

Du concret quoi...

Lire la suite...
Commentaire édité 11 sept., 16:42 par MigrosData46
jaeun
jaeun
MP
le 11 sept. à 16:36

Nintendo : quand le plus ancien constructeur toujours en retard niveau communication renaît en tant que leader.

Simple, réaliste, efficace.

Perso je soulignerai aussi la com sur le screen lock de la Switch et ainsi que les newsletter vraiment efficace.

Comme quoi on peu être un dinosaure et vivre dans son époque.

Lire la suite...
Xeboblob
Xeboblob
MP
le 11 sept. à 16:29

Beaucoup de gens qui se plaignent que les Direct sont soit-disant mauvais, simplement parce qu'il n'y a pas les annonces qu'ils attendaient en particulier. Moi-même, j'attends beaucoup de choses : BOTW 2, Bayonetta 3, Metroid Prime 4, Mario Kart 9, un Monster Hunter next-gen (il serait temps depuis le 4), je serais preneur de n'importe quel remaster de jeux mythiques de l'époque GameCube/Wii, que ce soit Mario Sunshine, la trilogie Prime, les Mario Galaxy, Zelda Skyward Sword etc. En soi l'annonce de Xenoblade était cool, mais comme le jeu a déjà été amené sur un autre support, j'aurais préféré autre chose. J'aimerais aussi voir arriver un Bravely Third, je serais pas non plus contre un nouveau Mario & Luigi ou un perso que j'affectionne dans Smash.

Si ne serait-ce qu'une seule de ces suggestions arrivait dans un Direct, je serais hyper content, parce que c'est ce que j'ai envie de voir, mais c'est juste mes goûts, donc pas ceux de tout le monde. J'ai beau en voir rien à battre de Animal Crossing et Pokémon, ça reste 2 énormes console sellers, donc c'est juste normal qu'on nous rabatte les oreilles avec d'ici leur sortie, ça ne donne pas pour autant de mauvais Direct, juste pas ceux que vous attendez.

Soyez patients, et les productions que vous attendez le plus seront mises en lumière quand les deux grosses cartouches que j'ai citées ne feront plus partie du calendrier de sortie de la Switch.

Lire la suite...
Commentaire édité 11 sept., 16:30 par Xeboblob
Top commentaires
Nintendante
Nintendante
MP
le 11 sept. à 15:30

Petit, je rêvais d'aller à l'E3 assister à une conf et découvrir des exclus avant tout le monde.

Aujourd'hui, les confs ne me font plus du tout rêver. Alors découvrir les exclus dans une vidéo en même temps que la presse, c'est un petit plaisir que je ne boude pas. Surtout que les Nintendo Directs commencent à être bien maitrisé.

J'aime bien ce format, surtout quand la démo est dispo de suite sur l'eshop. C'est un peu comme un E3 dans ton salon mais toute l'année.

Lire la suite...
Armistousse
Armistousse
MP
le 11 sept. à 15:40

J'adhère a cette article tel le bigorneau qui adhère au rocher

Lire la suite...
Boutique
FIFA 20 - Standard Edition Amazon 52,99€
The Legend of Zelda: Link's Awakening Amazon 46,99€
Call of Duty: Modern Warfare - Edition Exclusive Amazon (PS4) Amazon 58,99€
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
Death Stranding
08 nov. 2019
4
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020
5
FIFA 20
27 sept. 2019