CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • French days 2022
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • TV
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News business Embracer, Micromania, Ubisoft... Les actus business de la semaine
Profil de MalloDelic,  Jeuxvideo.com
MalloDelic - Journaliste jeuxvideo.com

Chiffres de ventes, rachats de studios, bilans financiers, mercato des développeurs, investissements… si ces sujets vous intéressent, vous êtes au bon endroit. Nous vous proposons un point sur l'actualité business de la semaine écoulée.

88 113 vues

Com2Us (Summoners War) se lance également dans les NFT

Embracer, Micromania, Ubisoft... Les actus business de la semaine

Cela fait de nombreux mois que les éditeurs évoquent les NFT, ces éléments numériques associés à un numéro d'identification, et validés par un livre de comptes numérique infalsifiable : la blockchain. Epic Games, Ubisoft, et même GSC Game World (pendant quelques heures) ont annoncé leur intention de s'investir dans le domaine ou lancé leur plateforme. Cette semaine, ça été au tour de Com2uS, qui édite Chromatic Souls, et éditera Summoners War : Chronicles ou encore World of Zenonia. Dans un communiqué de presse diffusé dans le monde entier, l'entreprise a annoncé la création d'un portail dénommé C2X, entièrement dédié à la blockchain et aux NFT.

L'idée ? Rassembler les joueurs qui souhaitent profiter des jeux tout en générant des revenus. Pour ce faire, Com2uS s'est associé à Terraform Labs, avec qui il souhaite mettre en place un support fiable et stable de "Play to Earn" (Jouer pour Gagner), ce qui comprend évidemment la création de NFT. De plus, Com2uS souhaite, à terme, mettre facilement en lien les joueurs pour qu'ils puissent échanger des jetons contre d'autres ou des objets contre des jetons. Les créations seront également bienvenues, mais le système d'authentification de ces derniers reste à déterminer. Tout cela sera progressivement mis en place au cours de l'année 2022, avec notamment le lancement de titres dédiés.

Embracer n'en avait pas fini avec les rachats !

Embracer, Micromania, Ubisoft... Les actus business de la semaine

La semaine dernière, le géant de l'édition Embracer (THQ Nordic, Saber Interactive, Koch Media, Coffee Stain, Amplifier, DECA Games, Gearbox, Easybrain) annonçait l'acquisition de l'éditeur de jeux de société Asmodee pour la coquette somme de 2,75 milliards d'euros. Cette semaine Embracer continue d'étendre ses activités en annonçant le rachat de Dark Horse, le 3e éditeur mondial de comics. Un lien étroit existe entre le jeu vidéo et Dark Horse, puisqu'il s'agit de l'éditeur qui met en vente de nombreux comics, artbook, livres et figurines issus d'univers tels que The Witcher, Apex Legends, Halo, Far Cry, Assassin's Creed, Sonic, Dragon Age, Horizon Zero Dawn ou encore The Legend of Zelda.

Au total, Dark Horse dispose de plus de 300 licences, qui viendront donc enrichir le colossal catalogue d'Embracer. Mais Dark Horse ne se limite pas à cela puisqu'une filiale (également acquise par Embracer), a produit de nombreux films à l'image The Mask, Timecop, Hellboy, The Umbrella Academy, et que plus de 40 adaptations seraient en projet. La direction de Dark Horse ne devrait pas bouger, tandis que les 181 employés devraient conserver leur poste. Fondateur et PDG de Dark Horse, a déclaré :

Grâce à cette acquisition, Embracer renforce ses capacités transmédia en acquérant une expertise dans le développement de contenu, l'édition de bandes dessinées et la production cinématographique et télévisuelle. Dark Horse possède ou contrôle plus de 300 propriétés intellectuelles, dont beaucoup sont intéressantes pour une future exploitation transmédia, notamment la création de nouveaux jeux vidéo.

Embracer, Micromania, Ubisoft... Les actus business de la semaine

Embracer ne s'est cependant pas arrêté à Dark Horse. Le groupe, par l'intermédiaire de sa filiale Saber Interactive, a mis la main sur Shiver Entertainment, qui a développé Scribblenauts Showdown et a apporté son soutien à NetherRealm pour Mortal Kombat 11. La firme a également acquis Digic, qui travaille sur les cinématiques, les concept-arts et les trailers des plus gros AAA dont Assassin's Creed Valhalla, Call of Duty : Vanguard, League of Legends ou encore Marvel's Midnight Suns.

Embracer, Micromania, Ubisoft... Les actus business de la semaine

Egalement, pour 125 millions de dollars, somme qui sera versée en février, Embracer s'est offert Perfect World Entertainment (PWE) ainsi que Cryptic Studios et PWE Publishing par l'intermédiaire de Gearbox. On leur doit notamment Torchlight, Remnant : From the Ashes, Neverwinter, Star Trek Online et Champions Online. Enfin, Embracer conclut ses rachats par celui de Spotfilm Network, spécialisé dans la vidéo à la demande financée par la publicité.

Une mesure d'injonction prononcée contre Micromania-Zing

Embracer, Micromania, Ubisoft... Les actus business de la semaine

Micromania-Zing, l'une des dernières enseignes entièrement dédiées au jeu vidéo et à ce qu'on appelle grossièrement la culture geek, a récemment été épinglée par la direction départementale de la protection des populations des Alpes Maritimes après une enquête à l'échelle nationale. Dans un communiqué publié juste avant les fêtes de fin d'année, on apprend qu'il est reproché à Micromania d'avoir manqué à ses obligations et d'avoir commis des infractions en matière de garantie légale de conformité et de garanties commerciales.

La société a donc été contrainte de publier sur son site officiel un communiqué détaillant la situation. Le but de cette injonction est de faire "cesser des pratiques commerciales trompeuses", qui sont détaillées par la suite. Micromania est donc invitée à cesser les pratiques consistant à :

  • Présenter une information confusionnelle sur les droits des consommateurs en matière de garantie légale de conformité et de garantie commerciale.
  • Présenter faussement une garantie dénommée "extension de garantie" comme une garantie commerciale proposée et vendue par Micromania, alors que celle-ci se révèle être un produit assurantiel géré par un courtier d'assurances.
  • A restreindre les droits des consommateurs en important dans le cadre des modalités et du contenu de la garantie légale, des obligations non prévues dans les textes légaux, ou encore en subordonnant la validité du contrat afférent à une activation sur le site dans la 15 jours de l'achat de celle-ci en magasin.

Pour le moment, Micromania ne souhaite pas commenter cette décision, et on ne sait pas dans quel délai la société doit se mettre en conformité avec la loi.

Team17 et Void Interactive cessent leur collaboration

Embracer, Micromania, Ubisoft... Les actus business de la semaine

Annoncé en 2017, Ready Or Not est un FPS tactique assez ambitieux, qui invitera les joueurs à incarner les membres du SWAT. Armés et organisés, les joueurs devront accomplir tout un tas d'objectifs, le tout dans une ambiance ultra réaliste. En début d'année, on apprenait que le développement accélérait, et que le studio responsable du projet, VOID Interactive, avait signé un contrat d'édition avec Team17, qui édite Worms, Blasphemous, The Escapists, Hell Let Loose ou encore Hokko Life. Malheureusement, (ou pas, seul l'avenir le dira), le partenariat entre le studio et l'éditeur a pris fin. Les raisons de cette rupture ne sont pas connues, mais le studio indique qu'elle a été décidée d'un commun accord.

Void Interactive et Team17 ont mutuellement convenu que Team17 ne publiera plus Ready Or Not. Nous tenons également à rassurer tout le monde : nous sommes attachés à notre vision de Ready Or Not en tant que jeu de tir tactique hardcore. Nous analysons continuellement les commentaires des joueurs et nous déploierons de fréquents correctifs/mises à jour au cours des semaines et des mois à venir.

Cependant, nos confrères de Gamekult indiquent que cette rupture arrive quelques heures seulement après que VOID Interactive ait annoncé que l'une des missions se déroulera dans une école. Reste à savoir si les deux événements sont bel et bien liés. De la même manière, on ignore si cette rupture aura un impact sur le développement du titre, disponible en accès anticipé depuis un an.

Ubisoft : Une enquête d'Axios indique que l'entreprise aurait perdu de nombreux talents

Embracer, Micromania, Ubisoft... Les actus business de la semaine

Le site Axios a récemment publié une nouvelle enquête sur les coulisses d'Ubisoft, en s'intéressant tout particulièrement à la question des effectifs, et des conséquences des affaires récentes sur ceux-ci. Avec plus de 20 000 salariés, l'éditeur / développeur reste un mastodonte de l'industrie, mais après avoir recueilli les témoignages d'une douzaine d'employés et d'ex-employés, ils relatent une "vague d'adieux jamais vue auparavant". Selon Axios, 12 des 50 noms les plus cités dans les crédits d'Assassin's Creed Valhalla sont partis, et 25 des développeurs les plus crédités sur Far Cry 6 auraient fait leurs valises.

Au total, près de 60 développeurs auraient quitté les locaux de Montréal et de Toronto. L'hypothèse du turn-over de fin de production a été mise sur la table, mais Axios en doute. Les raisons seraient plus diverses et concerneraient "les bas salaires, l'abondance d'opportunités concurrentielles, la frustration liée à la direction créative de l'entreprise et le malaise lié à la gestion par Ubisoft d'un scandale d'inconduite au travail qui a éclaté au milieu de l'année 2020." A ce sujet, Anika Grant, nouvelle responsable des ressources humaines, avait récemment reconnu des erreurs dans le processus et affirmait qu'il était progressivement adapté. Un des développeurs interrogés aurait tout de même déclaré :

Ils mettaient constamment l'accent sur le fait "d'aller de l'avant" et de "regarder vers l'avant" tout en ignorant les plaintes, les préoccupations et les cris de leurs employés. (...) La réputation de l'entreprise était trop lourde à porter. C'est légitimement embarrassant. (...) Il y a quelque chose à propos du management et de la direction créative qui se contentent du strict minimum et qui m'a vraiment rebuté.

Embracer, Micromania, Ubisoft... Les actus business de la semaine

L'un des témoins affirme avoir eu une proposition dans laquelle on lui proposait de tripler son salaire pour le même métier. Autrement dit, ces derniers mois, Ubisoft aurait été une cible facile pour la concurrence. Un problème auquel aurait réagi Ubisoft en augmentant les salaires pour améliorer la rétention des studios situés au Canada, ce qui aurait augmenté la rétention de 50%. Axios a contacté Ubisoft, et c'est Anika Grant elle-même qui a répondu à la requête, en transmettant le taux d'attrition, un pourcentage mettant en rapport le nombre de départ par rapport au total des effectifs. Chez Ubisoft, il aurait été de 12% cette année, supérieur aux 9% d'EA et aux 8% de Take Two, mais inférieur à Activision-Blizzard (16%)

Dans le reste de l'actualité business de l'industrie

  • Hot Wheels Unleashed s'est écoulé à un million d'exemplaires confondus en moins de trois mois. Le titre est sorti le 30 septembre dernier.
  • Quinn Duffy, directeur du design de Age of Empires IV pour le compte de Relic Entertainment, a annoncé qu'il quittait le studio au sein duquel il travaillait depuis 1998.
  • En novembre, c'est Halo Infinite qui a été le titre le plus évalué sur Steam (112 889), il devance Battlefield 2042, Forza Horizon 5, Bright Memory : Infinite et Farming Simulator 22.
  • Dead by Daylight revendique désormais 48 millions de joueurs. Une progression très nette, qui s'appuie assurément sur l'ajout du jeu dans le gamepass.
  • En date du 20 décembre, seuls 15 NFT auraient été vendus sur la plateforme Ubisoft Quartz
  • GSC Game World a tenté d'introduire des NFT dans S.T.A.L.K.E.R. 2 : The Heart of Chernobyl. Face à la réaction des joueurs, le studio a immédiatement enterré l'initiative.
  • Might and Delight, le studio derrière le MMO Book of Travels, a annoncé avoir licencié la majorité des salariés suite à l'échec du titre. Le studio passe donc de 35 à 10 personnes, avec l'espoir de s'en remettre. Cela affectera la production des contenus additionnels.
  • Bravely Default II a été distribué à plus d'un million d'exemplaires dans le monde.
Business
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
MasaoKakihara
MasaoKakihara
MP
le 27 déc. 2021 à 09:00

Ce que je trouve marrant c'est que vous le saviez que c'était une société faisant dans l'illégalité et pourtant vous mettez des liens renumerer redirigeant vers leurs produits.

Un commentaire jvc ? Ou vous allez faire comme eux et ignorer le sujet ?

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
4ème trimestre 2022
2
Starfield
1er semestre 2023
3
The Day Before
01 mars 2023
4
Diablo Immortal
02 juin 2022
5
Sniper Elite 5
26 mai 2022
La vidéo du moment