CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourSoldes
    • Toutes les offres
    • Meilleures offres
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Football Manager 2022
  • Tout support
  • PC
  • Xbox Series
  • Switch
  • ONE
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Etoile Abonnement RSS

Sujet : Zemmour 2022 - en route vers l'Elysee

DébutPage précedente
Page suivanteFin
XZibeatZionism XZibeatZionism
MP
07 février 2022 à 11:48:54

Le 07 février 2022 à 11:08:43 :

Le 07 février 2022 à 10:48:16 :
Bah tiens, par exemple. Et c'est aussi sourcé.

https://www.liberation.fr/checknews/fraude-est-il-vrai-que-la-france-compte-plus-de-75-millions-dassures-sociaux-pour-67-millions-dhabitants-20211130_SQOJUVT5YBF4VNWJ3BOLCLZBI4/

Tout est expliqué là dedans. On est loin du grand n'importe quoi lié à l'affiliation frauduleuse de millions de gens qui détourneraient des milliards sans aucune vérification de notre part.

Je ne suis pas abonné et les premières lignes ne debunk pas le fait qu’il y’ait 72M de cartes vitales pour 67M d’habitants :(

Y'a pas besoin d'être abonné, suffit de scroller vers le bas. :-(

T'as pas trop cherché. :(

jeff30326 jeff30326
MP
07 février 2022 à 11:53:15

Le 07 février 2022 à 11:48:54 :

Le 07 février 2022 à 11:08:43 :

Le 07 février 2022 à 10:48:16 :
Bah tiens, par exemple. Et c'est aussi sourcé.

https://www.liberation.fr/checknews/fraude-est-il-vrai-que-la-france-compte-plus-de-75-millions-dassures-sociaux-pour-67-millions-dhabitants-20211130_SQOJUVT5YBF4VNWJ3BOLCLZBI4/

Tout est expliqué là dedans. On est loin du grand n'importe quoi lié à l'affiliation frauduleuse de millions de gens qui détourneraient des milliards sans aucune vérification de notre part.

Je ne suis pas abonné et les premières lignes ne debunk pas le fait qu’il y’ait 72M de cartes vitales pour 67M d’habitants :(

Y'a pas besoin d'être abonné, suffit de scroller vers le bas. :-(

T'as pas trop cherché. :(

Quand je scroll vers le bas il me demande de m’abonner pour lire le reste :(

Je suis sur mobile, ça vient peut être de la :(

Le 07 février 2022 à 11:44:29 :
Xeras et Mageta les deux génies https://image.noelshack.com/fichiers/2018/29/4/1532033000-risitaszoomhd.png
Un seul à la fois svp. Je peux pas gérer deux ecervelés d'un coup ou alors on se répartit les tâches les copains ?

Les deux génies obligés de squatter un topic d’un mec qu’ils haïssent profondément, suintant la bile à chacune de leurs interventions…

La vie qu’ils doivent se taper les pauvres :rire:

Mageta97230 Mageta97230
MP
07 février 2022 à 11:54:37

Je ne hais pas Zemmour, va falloir le comprendre un jour.

Je pose juste une question pour comprendre sa démarche

Mageta97230 Mageta97230
MP
07 février 2022 à 11:55:50

Encore une fois, Jeff ment, et personne de sa clique pour le reprendre.

Soit disant il ne le fait jamais hein, de sortir des trucs totalement faux pour esquiver le débat

jeff30326 jeff30326
MP
07 février 2022 à 12:07:23

« La Cour des comptes considère qu'il existe 74,5 millions d'assurés fin 2018 sur la base des données du Sniiram. Elle ajoute : « les régimes d'assurance maladie comptaient en effet non pas 2,3 millions, mais 7,5 millions d'assurés de plus que la population française prise dans son ensemble »[21] (rapport intitulé « La lutte contre les fraudes aux prestations sociales » publié le 8 septembre 2020, page 109). »

Va t’occuper de ton gosse un peu… quoique, c’est peut être mieux pour lui que tu restes là à vomir ta bile..

on dirait les fans du PSG qui squattent le topic de l’OM et inversement… la tristesse quand même :-(

Message édité le 07 février 2022 à 12:08:42 par jeff30326
XZibeatZionism XZibeatZionism
MP
07 février 2022 à 12:09:04

Fraude : est-il vrai que la France compte plus de 75 millions d’assurés sociaux pour 67 millions d’habitants ?
La France compterait 8 millions d’assurés sociaux «indus», selon le magistrat Charles Prats dans le cadre de la promotion de son livre sur la fraude sociale. Un chiffre largement repris à droite, mais contesté par les organismes sociaux qui évoquent une grande confusion sur le sujet.

Bonjour,

Vous nous avez interrogés à propos des déclarations du magistrat Charles Prats dénonçant un surnombre d’assurés sociaux en France. «Vous savez que nous sommes 67,1 millions d’habitants en France. Et vous savez combien nous avons d’assurés sociaux pris en charge ? 75,3 millions. Donc il y a un problème», affirmait sur RMC le magistrat, actuellement en tournée dans les médias pour son ouvrage Cartel des fraudes 2. Même propos dans une interview au Figaro en octobre : «On peut débattre de tout, sauf des chiffres : dans notre pays de 67,1 million d’habitants, nous prenons en charge 75,3 millions d’assurés sociaux selon les investigations de la Cour. Qui sont ces 8,2 millions de personnes ?» Cette statistique spectaculaire a été reprise par LCI dans un visuel estimant à 8,2 millions le nombre de «bénéficiaires indus» de l’assurance sociale en France. Un visuel que Charles Prats contribue volontiers à faire circuler sur les réseaux sociaux, ici ou là, la présentant comme une donnée «factuelle». Au grand dam des organismes sociaux, qui évoquent une grande confusion sur le sujet.

Ces dernières semaines, les responsables politiques se sont à leur tour emparés de la statistique. Charles Prats, qui s’est spécialisé dans la dénonciation de la fraude, est coutumier depuis quelques années des chiffres aussi spectaculaires que contestables, mais toujours largement repris dans le débat public (surtout à droite et à l’extrême droite).

Alors que le magistrat, comme l’avait révélé Libé, est actuellement l’objet d’une enquête administrative, plusieurs responsables politiques de LR ou de l’UDI (dont Prats est membre) ont publié la semaine dernière une tribune de soutien, suggérant que le combat du magistrat contre la fraude pourrait être la raison de ses tourments, et reprenant notamment ses chiffres : «[Charles Prats] dénonce le fait que la France prend en charge 75 millions d’assurés sociaux alors qu’elle ne compte que 67 millions d’habitants. [...] Certains ne souhaitent peut-être pas que ce débat ait lieu durant l’élection présidentielle. Ils tentent donc de museler le lanceur d’alerte.»

Dans une tribune publiée la semaine dernière sur le site Atlantico, une centaine d’élus déplorent que «la lutte contre la fraude sociale» soit «absente du PLFSS [projet de loi de finances de la sécurité sociale, ndlr] 2022» et reprennent le chiffre de Prats, estimant qu’il s’agit d’un «constat simple et incontestable», dénonçant le «scandale de ces millions de personnes prises en charge indûment». Mais voilà, le constat «simple et incontestable» est en fait vivement contesté.
Des éléments qui nuancent le chiffre

La chiffre cité par Prats émane d’un rapport de la Cour des comptes déjà vieux de plus d’un an, puisque publié en septembre 2020. On y lit que, «selon les données du système national d’information interrégimes de l’assurance maladie (Sniiram)», auxquelles la Cour expliquait avoir eu accès, «les régimes d’assurance maladie totalisaient 75,296 millions de bénéficiaires au 31 décembre 2018, sans doublons entre régimes, ayant consommé ou non des soins au cours de la même année. Cela représente un écart de 8,2 millions de personnes par rapport à la population vivant en France au 1er janvier 2020».

Mais la suite du rapport de la Cour des comptes (que Charles Prats se garde bien d’évoquer dans la plupart de ses interviews) apportait immédiatement des éléments contredisant et contextualisant ce chiffre. La Cour des comptes citait ainsi un autre chiffre donné par la direction de la sécurité sociale, lors de son audition par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale relative à la lutte contre les fraudes aux prestations sociales, le 27 juillet 2020. La direction de la sécu avait alors fait état de 72,4 millions de bénéficiaires de droits ouverts à une prise en charge des frais de santé par l’assurance maladie au 1er janvier 2020. Soit 2,9 millions d’assurés de moins que ceux identifiés par la Cour des comptes.

«Des biais techniques complexes existent»

Interrogée par CheckNews sur la raison de cet écart, la direction de la sécurité sociale (DSS) explique que la Cour des comptes s’est appuyée à l’époque sur une source peu pertinente : «Le chiffre cité par la Cour des comptes et repris par M. Prats (75,296 millions de bénéficiaires au Sniiram au 31 décembre 2018) ne correspond pas au nombre de bénéficiaires de l’assurance maladie. Le Sniiram est une base statistique, gérée par la Cnam, elle est essentiellement utilisée pour le pilotage des consommations de soins et non pour enregistrer les bénéficiaires de l’Assurance maladie.» Egalement interrogé par CheckNews, la Cnam abonde : «Le Sniiram ne permet pas de comptabiliser les assurés sociaux. Et ce n’est pas son objectif. Il y a par exemple des doublons, comme ces nombreux enfants qui seront à la fois rattachés à leur père et à leur mère et figurent donc deux fois. »

Les 72,4 millions de bénéficiaires évoqués par la sécurité sociale lors de l’audition en juillet correspondaient, eux, au nombre d’individus présents dans une autre base de données gérée par la Cnam pour le compte de tous les régimes, le RNIAM (Répertoire national interrégimes des bénéficiaires de l’assurance maladie), dont l’objet est de renseigner et de certifier les données d’état civil et le rattachement des assurés sociaux. Si ce chiffre de 72,4 millions demeure encore largement supérieur à celui de la population hexagonale, cela ne signifie pas non plus que la sécu reconnaît un surnombre d’assurés sociaux «indus» (ou de fraudeurs) de 5 millions de personnes. Selon la Cnam, il est normal que le nombre d’assurés figurant dans le RNIAM excède la population française. Ce qui avait d’ailleurs été expliqué par la DSS lors de l’audition devant la commission d’enquête parlementaire.

1,8 millions de bénéficiaires résidant à l’étranger

La direction de la sécu avait d’abord précisé que le RNIAM comporte l’identité de personnes résidant à l’étranger, et bénéficiant légitimement de prestations. L’excès d’assurés sociaux par rapport à la population hexagonale n’a donc rien, en soi, d’une anomalie. La DSS évoquait 1,8 million de bénéficiaires correspondant aux «titulaires, résidant à l’étranger, d’une pension de retraite ou d’une rente AT-MP versée par le régime général (1,2 million), aux assurés expatriés affiliés à la caisse des Français de l’étranger (0,2 million), aux salariés détachés à l’étranger par leur employeur (0,2 million) et aux ayants droit de ces deux dernières catégories (0,2 million)».

La direction de la sécurité sociale précisait par ailleurs que figurent également au RNIAM des assurés en fin de droit, alors estimés à 1,1 million. A ce jour, la fermeture des droits n’est pas automatiquement enregistrée dans le répertoire. Il est donc logique qu’y figurent des assurés en fin de droit. « Des travaux sont actuellement en cours pour permettre, d’ici à fin 2022, une remontée des base de fermeture de droit au RNIAM», explique-t-on à la Cnam. De son côté, la DSS insiste auprès de CheckNews sur le fait que la présence au RNIAM d’individus ayant des droits fermés ne s’accompagne pas de remboursements de soins : «Les droits des assurés sont en effet gérés au niveau des organismes de base (CPAM, etc.), dans les systèmes d’information de gestion, et fermés lorsque les conditions d’ouverture de droits ne sont plus remplies. L’excédent d’assurés recensés au RNIAM signifie simplement que ce référentiel n’est pas mis à jour.»
Finances publiques

Une fois enlevés le 1,8 million d’assurés sociaux résidant à l’étranger et le gros millions d’assurés en fin de droit, restait malgré tout en juillet 2020, selon le décompte de la DSS, un surnombre de 2,4 millions de «bénéficiaires de droits à une prise en charge de leurs frais de santé par l’assurance maladie, exercés ou non». Un excès qui était alors l’«objet d’investigations». Dans son rapport, la Cour des comptes jugeait ce surnombre inexpliqué «considérable», et le soupçonnait d’être «sous-estimé de plusieurs centaines de milliers de personnes». Elle concluait ainsi : «En définitive, au regard des données communiquées par la direction de la sécurité sociale à la commission d’enquête de l’Assemblée nationale, le surnombre d’assurés bénéficiant à tort de droits ouverts à une prise en charge de leurs frais de santé par l’assurance maladie, exercés ou non, paraît dépasser 3 millions de personnes.» Rien ne semble justifier de se focaliser sur le nombre de 8 millions de bénéficiaires, sauf à ignorer (volontairement ou pas) les explications des organismes sociaux, et la conclusion de la Cour des comptes.
Investigations

Mais surtout, depuis l’été 2020 et la publication de ce rapport, ces données ont été affinées, suite à des investigations menées par la Cnam. Le surnombre «inexpliqué» de 2,4 millions aurait été en grande partie expliqué. Selon les chiffres fournis à CheckNews par la Cnam, le nombre d’assurés sociaux «à bon droit» résidents à l’étrangers dans le RNIAM a été revu à la hausse, du fait des 657 000 travailleurs saisonniers ayant été identifiés en sus des 1,8 millions de résidants déjà comptés en 2020. De même, la Cnam estime qu’au 1,1 million de personnes en fin de droits s’ajoutent 260 000 personnes pour lesquelles les fins de droits n’avaient pas encore été enregistrées. S’y ajouteraient 270 000 «rattachements obsolètes» au répertoire, ou encore 380 000 personnes décédées mais dont l’information du décès n’a pas pu être prise en compte. Finalement, parmi ces 72,4 millions d’assurés au RNIAM au 1er janvier 2020, «seuls» 460 000 environ seraient «inexpliqués», affirment la Cnam et la DSS. Qui ajoutent que le débat a été mal posé d’emblée : «C’est une erreur de penser que le surnombre d‘assurés sociaux traduit forcément de la fraude. C’est un sujet qui relève davantage de la gestion du répertoire. En effet, l’écart présenté ne veut pas dire versement de prestations à mauvais droit. Sur ce point, la politique de contrôle de l’Assurance Maladie vise justement à contenir le risque éventuellement constaté.»

Cordialement

XZibeatZionism XZibeatZionism
MP
07 février 2022 à 12:10:22

Le Sniiram est une base statistique, gérée par la Cnam, elle est essentiellement utilisée pour le pilotage des consommations de soins et non pour enregistrer les bénéficiaires de l’Assurance maladie.

jeff30326 jeff30326
MP
07 février 2022 à 12:11:53

Merci Xzibit!

Donc il y’a quand même pour toi 2,4m de bénéficiaires d’assurance maladie fantômes ?

Cnest ce que dit la cour des comptes en tout cas :(

Mageta97230 Mageta97230
MP
07 février 2022 à 12:14:19

Donc quand je dis que je suis d'accord avec lui sur certains points, ça veut dire que je troll ou je nargue?

Nopopcorn Nopopcorn
MP
07 février 2022 à 12:14:32

J'espère que vous n'avez jamais décrit Macron comme le "président des riches", les proz, parce que le Zemmour ça passe à la vitesse supérieure niveau cadeaux :ouch:

Mageta97230 Mageta97230
MP
07 février 2022 à 12:14:53

Là je pose juste une question par rapport à ce qu'il dit. C'est interdit maintenant?

Xeras27 Xeras27
MP
07 février 2022 à 12:19:44

"Mais c'est toujours le même problème: on considère que tel individu n'est pas "invitable" en raison de tels propos, parfois condamnés par la justice. Mais il peut se présenter à l'élection quand même. Le problème c'est pas d'inviter la personne mais que la personne, malgré des condamnations notamment sur le domaine de l'incitation à la haine, puisse se présenter."

Perso je suis pas gêné plus que ça par le fait que n'importe qui puisse être candidat. Regarde cheminade, asselineau ou même Arthaud sont bien candidats, ça change rien à rien.
Par contre si tu files le temps d'antenne de Zemmour et la mansuétude des journalistes à Arthaud ou Poutou, y a moyen que la France devienne trotskiste :oui:

Et d'ailleurs, un des gros soucis avec la présence de Zemmour dans les médias, c'est la nullité des journalistes qui lui font face. Sérieusement j'ai l'impression que 95% des séquences de Zemmour se font déboiter sur Twitter par des mecs qui connaissent un minimum le sujet dont ça parle, alors qu'en itw on le laisse dérouler son raisonnement simpliste et faux :-(

jeff30326 jeff30326
MP
07 février 2022 à 12:23:39

Y’a t’il plus triste qu’un mec qui squatte le topic de gens qu’il hait ( ou qu’il n’assume pas d’hair) ?

Quand j’étais plus jeune sur le site « le phocéen » y’avait des supp de Paris qui restait H24 sur le forum, à insulter, mépriser, troller… je me disais : « mais pourquoi ils font ça, pourquoi ils passent leur journée entière à faire ça? Qu’est ce que ça leur apporte? Ils ont rien de mieux à faire ? »

Maintenant je sais, ils ne peuvent vivre qu’en étant dans la confrontation. Des qu’ils en sortent ils se rendent compte à quel point ils sont pathétiques et donc retourne suer leur rage sur leur clavier…

Triste :-(

Message édité le 07 février 2022 à 12:24:21 par jeff30326
XZibeatZionism XZibeatZionism
MP
07 février 2022 à 12:26:34

Le 07 février 2022 à 12:11:53 :
Merci Xzibit!

Donc il y’a quand même pour toi 2,4m de bénéficiaires d’assurance maladie fantômes ?

Cnest ce que dit la cour des comptes en tout cas :(

Les 2,4 millions ont été identifiés depuis:
- 650 000 saisonniers (étrangers)
- 1 100 000 personnes en fin de droit non enregistrés
- 270 000 rattachements obsolètes
- 380 000 décès non pris en compte

Y'a pas de zéro fraude, ce serait complètement idiot de dire ça, mais on est loin du gate qui avait été soulevé à l'époque où on prend quasiment 10 millions d'assurés en sus et on multiplie ce chiffre par la somme moyenne allouée par tête et on obtient un chiffre faramineux qui fait parler...

Après la fraude sociale doit être combattue, autant que la fraude fiscale. Mais il convient déjà de définir la fraude sociale correctement, au préalable. Comme je l'ai dit, la fraude sociale c'est aussi 10 milliards d'euros par an rien qu'avec le travail sous déclaré. C'est du travail réel mais qui ne rapporte pas les cotisations nécessaires au système, au risque de le mettre en faillite. De la même manière que les heures supplémentaires désocialisées.

Mageta97230 Mageta97230
MP
07 février 2022 à 12:26:58

Et donc, sur les propos de Zemmour sur le service public, quelqu'un peut m'éclairer?

Nopopcorn Nopopcorn
MP
07 février 2022 à 12:31:16

Le 07 février 2022 à 12:26:58 :
Et donc, sur les propos de Zemmour sur le service public, quelqu'un peut m'éclairer?

T'as donné la réponse.

Et sinon, l'idée de privatiser France Inter, une des radios les plus écoutées de France, ou encore France 2 c'est juste un cadeau aux gros industriels. Juste une nouvelle façon pour mettre les médias aux mains de quelques milliardaires.

jeff30326 jeff30326
MP
07 février 2022 à 12:36:21

Le 07 février 2022 à 12:26:34 :

Le 07 février 2022 à 12:11:53 :
Merci Xzibit!

Donc il y’a quand même pour toi 2,4m de bénéficiaires d’assurance maladie fantômes ?

Cnest ce que dit la cour des comptes en tout cas :(

Les 2,4 millions ont été identifiés depuis:
- 650 000 saisonniers (étrangers)
- 1 100 000 personnes en fin de droit non enregistrés
- 270 000 rattachements obsolètes
- 380 000 décès non pris en compte

Y'a pas de zéro fraude, ce serait complètement idiot de dire ça, mais on est loin du gate qui avait été soulevé à l'époque où on prend quasiment 10 millions d'assurés en sus et on multiplie ce chiffre par la somme moyenne allouée par tête et on obtient un chiffre faramineux qui fait parler...

Après la fraude sociale doit être combattue, autant que la fraude fiscale. Mais il convient déjà de définir la fraude sociale correctement, au préalable. Comme je l'ai dit, la fraude sociale c'est aussi 10 milliards d'euros par an rien qu'avec le travail sous déclaré. C'est du travail réel mais qui ne rapporte pas les cotisations nécessaires au système, au risque de le mettre en faillite. De la même manière que les heures supplémentaires désocialisées.

Des saisonniers étrangers qui ont la carte vitale ? Du coup si je vais travailler en Algérie pour une saison je suis couvert par leur sécurité sociale ?
Devrait pas t’avoir un principe de réciprocité ?

1M100 en fin de droit non enregistré ? De quoi ? Et comment ça se fait qu’ils sont non-enregistré ? Comment on peut être en fin de droit de sécurité sociale ?

- 270k de rattachement obsolètes ? C’est à dire ? Des gens qui ont plus le droit à la sécu ? Genre ils ont renoncé à la nationalité française mais on les a pas pris en compte ?

- 380k de décès non enregistrés :rire:

Alors je sais pas pour toi mais d’après moi tu viens juste de démontrer qu’il y’a beaucoup d’économies à faire sur les instances de la sécurité sociale Parceque ne pas enregistrer 380k décès, je sais pas si à ce stade là on peut parler d’incompétence :rire:

380k de décès non comptabilisés, donc pour la sécu y’a 380k de gens morts mais qui sont pas considérés comme mort…

Tout va bien dans l’administration française :rire: on a juste presque un demi-million de personnes qu’on a oublié de déclaré décédé :rire:

380k de décès non enregistrés bordel :rire:

Message édité le 07 février 2022 à 12:40:10 par jeff30326
PaulVersLe02 PaulVersLe02
MP
07 février 2022 à 13:05:48

C'est le premier truc auquel j'ai pensé perso Jeff, tu n'imagines pas le bordel que c'est le traitement des données dans l'administration.

Pour le côté fiscalité par exemple t'as des immeubles qui sont exonérés de taxes locales pendant 2000 ans à cause d'une faute de frappe. Exemple tout con mais qui illustre le truc, un immeuble HLM est exonéré de taxe foncière pendant 15 ans suivant sa construction, et dans la base de données des impôts j'avais des immeubles exonérés jusqu'en l'an 3015 au lieu de 2015 par exemple.

Alors des décès non enregistrés à la sécu, la CAF etc... ça ne me surprend absolument pas.

Pseudo supprimé
07 février 2022 à 13:09:45

Quel génie :-(

Donc un étranger vient travailler en France pour contribuer à l'économie du pays, et il devrait cotiser sur son salaire pour des avantages sociaux auxquels il n'a pas droit ? :rire:

La sécu sociale doit gérer les dossiers de 65 millions de personnes, compliqué de pas faire d'erreurs, mais pour l'admettre faudrait pas être de mauvaise foi.

XZibeatZionism XZibeatZionism
MP
07 février 2022 à 13:13:12

Au milieu de tes ricanements, j'aimerai porter à ton attention que l'existence d'une ligne d'assurée social n'implique pas automatiquement le versement de sommes en contrepartie. Les comptes "morts" ça existe partout. Dans l'administration fiscale c'est pareil, d'ailleurs.

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : FreddyAdu, Nopopcorn, TandooriDove, MargotChavez
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

Meilleures offres
Cdiscount PC 9.99€ Amazon PC 36.43€ Amazon PC 39.99€ Amazon PC 48.00€ Cdiscount PC 53.94€
Marchand
Supports
Prix
La vidéo du moment