Menu
Dwarf Fortress
  • PC
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Dwarf Fortress  /  Tous les forums  /  Forum Dwarf Fortress  /  Topic [RP] Cornedebouc  / 

Topic [RP] Cornedebouc - Page 17

Sujet : [RP] Cornedebouc

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Alex_Truman
Alex_Truman
MP
02 juillet 2015 à 19:23:46

...non, attends, ça pourrait être le slogan d'une société de production de films X. :malade:

Kait
Kait
MP
02 juillet 2015 à 19:48:15

T'as l'esprit encore plus mal placé que moi :hap:

(non, c'est pas vrai, j'avais pensé à la même chose :hap:)

unitedelite29
unitedelite29
MP
02 juillet 2015 à 20:14:26

je propose "Cornedebouc, dans les annales naines" :hap:

Ange_Pleureur
Ange_Pleureur
MP
03 juillet 2015 à 20:37:26

"DWAA-A-A-ARVES, DWAA-A-A-ARVES, ÜBER ALLES, ÜBER ALLES IN DER WELT" :hap:

Alex_Truman
Alex_Truman
MP
04 juillet 2015 à 06:08:35

:rire:

...

:malade:

Alex_Truman
Alex_Truman
MP
11 juillet 2015 à 21:06:29

 *Regarde vers Kait d'un air entendu* :hap:

Message édité le 11 juillet 2015 à 21:06:49 par Alex_Truman
[Usul]
[Usul]
MP
16 juillet 2015 à 22:32:39
Un nouvel arrivant, va-t-il trouver sa place dans le nid de guêpes qu'est CornedeBouc ?
-----------------------------------------------------
  • Nom : Umgush Deepsight, nain de sexe masculin
  • Description : Vu de loin, c'est un nain de stature moyenne et d'âge indéterminé. Vu de près, c'est une autre histoire.
    Umgush n'a pas d'oreilles. Plus précisément, Umgush n'a plus d'oreilles. Tout ce qu'il lui reste sont deux énormes cicatrices témoignant d'un passé violent.
    Son esprit est à l'image de son corps. Mutilé et balbutiant, Umgush appartient à un monde bien au-delà de ce que les espèces saines peuvent imaginer. Il est parfois captivé par la plus simple des choses, et n'aura dès lors de cesse de s'en emparer et de la déposer dans une sacoche qu'il garde toujours avec lui. Son apparent désintérêt total pour le monde l'entourant le rend assez facile à tromper, mais il serait imprudent de sous-estimer ce nain. Plus d'un voleur a disparu après l'avoir volé, et pour la plupart d'entre eux, il a été extrêmement difficile de rassembler assez de morceaux pour les identifier.
  • Job : Dans une forteresse, il sert principalement de nain à tout faire. La plupart des tâches simples peuvent lui être confiées, mais n'espérez pas trop de lui, car personne ne peut dire si ou quand il fera ce qu'on lui aura demandé.
  • Goûts/dégoûts: Nul ne saurait dire. Il paraît aléatoirement fasciné par des objets quelconques, et personne n'a jamais compris pourquoi. Umgush le sain d'esprit avait peut-être des préférences, mais il reste trop peu de lui dans cette carcasse pour les nommer.

-----------------------------------------------------

Quelque part dans les forêts entourant CornedeBouc, un nain marchait. Le jour était levé depuis de nombreuses heures déjà, et le printemps progressait tant bien que mal vers la sortie pour laisser place à l'été et à son soleil implacable. Et ce tyran naissant ne se privait pas d'assaillir de ses rayons le pauvre hère qui n'avait rien de mieux à faire que de se perdre dans ces lieux désert, à la recherche du mythe nommé CornedeBouc.

Il marchait donc, le nain, trébuchant sur les obstacles que la traîtresse Nature semait devant lui, apparemment indifférent aux buissons, aux branches et aux racines qui semblaient s'être liguées contre lui, le fils de la Pierre qui foulait les terres des Arbres.

L'indifférence du nain semblait en majeure partie due à sa folie évidente. Car oui, ce nain était fou, qui ne reconnaissait qu'à grand peine ses semblables, dont la bouche était prise d'une vie indépendante et prononçait des mots dépourvus de sens.
Le flot de ses paroles ne tarissait pas, ces mots étranges filaient, fuyaient son corps à la recherche d'une oreille attentive.

Un peu de soi, pour la structure...

Plongé dans une transe éternelle, il se contentait de marcher dans la direction que lui indiquait son instinct. S'enfonçant toujours plus profond dans la forêt, il n'essayait même pas d'éviter les irrégularités du terrain. Lorsqu'il tombait, il se relevait inlassablement et reprenait sa route, titubant comme un nain ivre.

Choc. Bois solide, sol traître. Branches basses, creux profonds. Ne pas s'arrêter, l'Objet n'est pas là.

Les brillants des autres, pour les détails...

Cela faisait plusieurs heures qu'il marchait. Depuis tout ce temps, le soleil cruel attaquait sa peau, ou du moins les fragments de sa peau que ne protégeait pas un manteau dont l'état portait à l'esprit le mot « haillons ». Insensible à la douleur, enfermé dans un temps qui n'appartenait qu'à lui seul, il continuait.

Piqûres, griffures. Hostilité des animaux et des hommes. Pas d'hommes, dans le coin, que des animaux savoureux.

L'essence des hommes, lot des canailles...

Il marchait ainsi depuis longtemps, ne s'arrêtait jamais, concentré sur un objectif que lui seul discernait. Ses pieds suivaient mécaniquement une route déterminée par un esprit errant. Etranger au monde, il allait droit devant lui avec la force du destin.

«-Et alors, j'lui ai dit, moi aussi j'peux m'battre, et les elfes, c'que des sales lopettes qui m'ritent de mourir ! » Le nain de garde avait de la visite, et son visiteur avait amené une bouteille avec lui.
« -T'as raison Bomrek, ces elfes n'auront que ce qu'ils méritent lorsqu'ils viendront goûter de notre fer. Cela dit, je n'peux m'ôter de l'esprit que tout cela est un beau gâchis.
-Quoi, questudis ? T'es un nain, ou un f'niquateur d'arbres ?
-Je crois que Scar avait employé le mot forniquateur, Urist, mais ça n'a aucune importance. Je suis un nain honorable, et je combattrais quand je le devrais, mais je maintiens que tout ceci est un peu soudain. Malgré les beaux discours de Scar, nous sommes peu nombreux, et un assaut de toute les forces elfes de la région en finirait vite avec nous. Bon, ravis d'avoir discuté avec toi mon ami d'enfance, j'ai une patrouille à effectuer. N'hésite pas à revenir nous voir comme avant, nous t'accueillerons avec joie. »

Alors que Bomrek quittait la place, un troisième garde entra dans la tour de guet. Gros, gras, et toujours prêt à accepter un pot de vin, celui-là revenait du mur d'enceinte, où il s'était débarrassé de la bière qui alourdissait son estomac.
« -Alors, ques-qui voulait ton cousin ?
-Rien. Y voulait rien. Et me r'gad pas comme ça, y voulait rien, j'te dis ! D'ailleurs, tu l'as même pas vu, t'as compris ?
-Ouais, ouais, comme tu dis, j'ai rien vu. Et puis, j'l'aime bien ton cousin, y m'file d'l'alcool quand la bourgeoise me fiche dehors. Et puis, tu t'rappelles de la fois où l'capitaine cherchait qui avait la solde ? Y l'a dis...
-McColon, ferme-là un peu, j'vois un truc là-bas !
-Où ça ? Ouais, j'le vois aussi, c'est quoi à ton avis ? T'as une meilleure vue qu'moi.
-J'sais pas trop. C'pas un humain, pour sûr, c'pas assez grand. C'pas un kobold non plus, ça l'est trop. J'crois pas qu'ça soit un elfe, l'a pas la même façon de marcher.
-J'le vois mieux mint'nant. D'après moi, c't'un nain ou un gobelin.
-C'a p't'être été un nain à un moment d'sa vie, mais est-ce que ça l'est toujours ? T'as vu comme il marche, on dirait un mort-vivant !
-Tu crois ? Y a pas d'nécromancien, dans l'coin.
-Pourtant, il titub' d'la mêm' façon. J'crois qu'on devrait appeler quelqu'un.

Les os du Dieu, mort des parjures...

Alex_Truman
Alex_Truman
MP
16 juillet 2015 à 23:18:26

Ooooh, voilà un perso prometteur! :bave:
Et bien placée, la référence à Pratchett! :coeur:

[Usul]
[Usul]
MP
16 juillet 2015 à 23:30:08

Je me suis dit, il y a déjà un nombre conséquent de personnages comiques/fous/machiavéliques, mais personne n'a fait de personnage vraiment fou. Ils relèvent tous du domaine de la raison (quoique certains le repoussent un peu). En plus avec tout ce qui se passe en ce moment, je suis curieux de ce que vous allez faire de ce pauvre Umgush.

Et puis, un tel personnage s'annonce intéressant à raconter, alors pourquoi pas. J'espère juste que j'y arriverai.

Le 16 juillet 2015 à 23:18:26 Alex_Truman a écrit :
Et bien placée, la référence à Pratchett! :coeur:

J'adore ce personnage. Cela dit, j'adore tout ce qu'il a écrit, donc...

Alex_Truman
Alex_Truman
MP
17 juillet 2015 à 00:05:00

J'espère juste que j'y arriverai.

Je n'en doute point le moins du monde. Ça promet. :fou:

J'adore ce personnage. Cela dit, j'adore tout ce qu'il a écrit, donc...

Yep. Qu'il repose en paix. :-(

[Usul]
[Usul]
MP
17 juillet 2015 à 00:13:26

Au fait, je tiens à préciser que Umgush Deepsight comprends (dans les limites posées par sa folie) la langue des signes. Il sait lire, aussi, mais encore une fois, il est assez rare que son esprit soit suffisamment "ici" pour qu'il s'intéresse à des écritures.

[Usul]
[Usul]
MP
17 juillet 2015 à 15:38:25

Je viens de m'apercevoir que je me suis mélangé dans les noms des deux gardes. Urist est le nain ivre et belliqueux, et Bomrek est son cousin. Du coup, "T'as raison, Bomrek..." devrait être "T'as raison Urist..." .
Non pas que ce soit réellement important, dans mon esprit, ils ne sont que des figurants.

[Usul]
[Usul]
MP
21 juillet 2015 à 23:37:06

ARISE, THREAD, FOR THOU SHALL SLEEP NO MORE !!

Enfin, camarades, ayez la bonté d'âme d'accueillir le nouveau venu, ne le laissez pas mourir devant les portes. You monsters.

Ange_Pleureur
Ange_Pleureur
MP
22 juillet 2015 à 00:38:57

ALEEEEEEEX :fou: !

Kait
Kait
MP
22 juillet 2015 à 14:08:06

ALEEEEEEEX :fou: !

Ange_PIeureur
Ange_PIeureur
MP
26 juillet 2015 à 15:05:28

Sinon je suis chaud pour une petite préquelle moi :hap:

Ange_PIeureur
Ange_PIeureur
MP
28 juillet 2015 à 02:16:14

LA PRÉQUELLE:

Il est parfois de ces décisions dont l'ampleur nous échappe souvent de prime abord. Une simple balade peut vous faire tomber sur un trésor de pirates alors que ce n'était certainement pas votre intention, une sieste sous un pommier peut vous révéler un des secrets de l'univers, ou tout du moins vous faire comprendre que vous n'auriez pas survécu à une sieste sous un cocotier.

Bien entendu ici, il ne sera question ni de Jack Sparrow ni de physique newtonienne, mais du pari qu'une petite créature fit un jour qui bouleversa le monde dans lequelle elle vivait. Ce monde était peuplé d'êtres en tous genres: hommes, elfes, nains, gobelins, titans et autres atrocités de l'Aube du Temps qui furent enterrées, oubliées et qui ne manquent à personne. D'ailleurs, si vous êtes une de celles-ci, rentrez sous terre, on veut pas de vous ici.

En plein milieu de l'été 1686 après on-ne-sait-quoi se tenait un banquet. Il arrive des banquets régulièrement en tous lieux et à toutes heures, mais ce banquet était différent pour deux raisons: la première était que les festivités n'avaient lieu au coeur de cette prairie qu'une fois tous les 150 ans en l'hommage de la mort du dragon Selementil en 936, la seconde était que c'est à ce banquet que l'histoire commence...

L'Académie Interraciale des Traditions Inutiles et Chiantes organisait donc la fête. Tous les 150 ans, le monde s'arrêtait, et ce sans distinction de race. Si deux nations étaient en guerre, elles arrêtaient le temps d'un banquet, de discours en toutes langues confondues et de jeux aussi puérils que mortels.
Après un dessert fort nourrissant, le doyen de l'Académie, un nain dont la peau était aussi blanche que sa longue barbe, se leva de sa chaise ( en fait l'usage voulait qu'il se lève, malheureusement il ne se retrouvait que plus bas encore et toujours moins visible ), leva ses deux mains en l'air histoire d'être vu et commença la cérémonie habituelle.

La tradition voulait que, à ce moment là de la fête, chacun des représentants des 4 races ( à savoir hommes, elfes, nains, gobelins et koboldes ) fasse à son tour une promesse qu'il devrait avoir tenue avant le prochain banquet, faute de quoi les autres races leur déclareraient la guerre jusqu'à la prochaine fois. Et pour pimenter le tout, on devait à chaque fois surenchérir par rapport au pari précédent lors du tour de table.

- ... invité humain, vous avez été tiré au sort comme étant le premier à devoir parler ce soir, commencez, dit le doyen d'une voix essoufflée par l'âge.
- Facile, dit une femme brune en se levant. Le royaume des Eaux de l'Est promet de quintupler la valeur économique de chacune de ces cités.
- Excellent, répondit le doyen, votre race a jusqu'à présent toujours choisi de doubler voire tripler uniquement dans l'un de vos royaumes, et vous avez jusqu'à présent toujours réussi. J'appelle à présent l'envoyé des elfes.
- Notre race promet de travailler unie sans distinction de royaumes pour trouver la recette alchimique d'un alcool qui ne donnerait pas la gueule de bois.

Les nains présents auraient aimer huer l'elfe parce que c'en était un et parce que son pari avait l'air aussi peu fun qu'utile, mais se turent comme le veut la tradition.

- Hé bien voilà une nouvelle révolutionnaire ! déclara le doyen. Vos engagements ont été respectés. J'appelle désormais le représentant kobolde à se lever et à donner ses engagements.
- FRILILI fijigkidi pilipi mirimiri bit pbitbitbit zritivli jli. Mi ri primi lirtifict vilir tiis fiis wiqilidi bidili bidili giji.
- Keskidi ? demanda un gobelin.
- Non, Keskidi c'est son cousin, lui c'est Frilikili, répondit un membre de l'Académie.
- Mais il a promit quoi ? s'enquit un homme.
- De voler trente artefact au cours de ces 150 prochaines années, soit un tous les cinq ans, dit le doyen. Je sais ça nous embête tous énormément, mais la tradition veut qu'on se taise et qu'on ne ronchonne pas. Et... vous avez respectés vos engagements précédents. Bon... maintenant, chers gobelins, vous êtes appelés à vous engager.
- Comme chaque putain de fois, on promet que d'ici les 150 prochaines années il ne restera plus aucun putain d'homme, elfe ou nain sur cette terre !
- Exact... et comme chaque fois, vous avez échoué, la guerre sans concession vous est donc déclaré pour le prochain siècle et demi.

Chez les nains, la tension était palpable. Les rois nains étaient en sueur et s'étaient rapidement retirés du banquet pour discuter.
- Oh bon sang, dit l'un, les autres ont mis la barre beaucoup trop haut ! Je vous avais dit de pas faire confiance à Urist comme émissaire, il est introuvable depuis qu'on est entré dans cette taverne et qu'il a trouvé cette naine... et c'est le seul à ne pas avoir bu la soirée où l'on a choisi le thème, et donc à s'en rappeler !
- Clairement, dit l'autre. Ça craint, on doit trouver quelque chose de toute urgence ! Et mieux que les autres en plus...
- HMM HMM, fit le doyen de l'Académie dont la voix portait étonnament bien. Chers camarades nains, nous vous attendons.
- UN DERNIER INSTANT S'IL VOUS PLAIT ! Rho j'ose pas, chuchota un des rois. Hé, psst, toi là-bas ! Ouais toi !
- Qui, moi ? demanda un nain à l'aurée du bois qui regardait le banquet et mangeait les restes qu'on dégnait bien lui lancer.
- Ouais, tu t'appelles comment ? Tu t'y connais en aventure et en truc dingue à faire ?
- Euh ouais pour sûr ! dit-il en laissant tomber la tête de chevreau qu'il rongeait. J'm'appelle Chokolate Byime et je descend d'une grande lignèe d'aventurier, mon grand-pèr...
- Ok ben va leur parler alors, on n'a pas d'idée nous.

Non sans crainte, il se rapprocha de la table. Lentement. Il avait une dizaine de secondes à ce rythme. Une dizaine de secondes pour décider de l'avenir des 150 prochaines années de toute sa race, c'est peu. Son imagination tournait plus que jamais. Arrivé à table, il dit d'une voix hésitante:
- Euh donc, ben je propose qu'on... euh... qu'on fasse une forteresse ?
- Une simple forteresse ? dit le doyen. Ça ne suffit pas d'après les règles officielles. Il vous manque encore 236 points.

- Mais quel con, mais quel con, mais quel con, ruminait le roi qui l'avait envoyé.

Byime tentait de lire sur ses lèvres, croyant-là voir une astuce donné par le roi.

- Mais... que avec des cons, ajouta Byime.
- Que avec des cons ? chuchota perplexe le roi nain. Il a une belle tête de vainqueur...
- Que avec des cons ? demanda le doyen.
- Euh... ben oui, ça euh... rajoute de la difficulté ? Je veux dire, on prend les pires cas des travailleurs nains et on les fait creuser un avant-poste, histoire de voir s'ils s'en sortent.
- Vous vous rattrapez ! Le score est battu, on accepte ! Et dites moi je suis curieux... comment s'appellera-t-elle ?

Question à nouveau compliquée, il regarda autour de lui, son regard passait des invités à la table, de la table au décor, puis du décor à l'endroit où il avait laissé sa tête de chèvreau. Les cornes commençaient à pousser lorsque l'animal fut abbatu. Une idée lui vint.

- CorneDeBouc, est-ce que c'est déjà pris ? demanda Byime d'un air candide.

[Usul]
[Usul]
MP
28 juillet 2015 à 10:30:00

J'adore. Mais j'ai quand même l'impression que les gens de l'AITIC ne sont pas des lumières, pour avoir accepté la proposition de Byime. Limite, le gobelin est le plus intelligent de tous.
Cela éclaire les projets de Scar sous un jour particulier. Pour quelle raison a-t-il jugé bon de faire partie de l'expédition, autre que la certitude de ne pas avoir de rival ?

Et je suis curieux, comment envisages-tu cette préquelle ?

Ange_PIeureur
Ange_PIeureur
MP
28 juillet 2015 à 12:08:06

Je ne dis jamais mes secrets, si je meurs demain j'emporte la suite dans ma tombe :hap:

[Usul]
[Usul]
MP
28 juillet 2015 à 12:15:06

Loin de moi l'idée de te voler tes secrets. Evite tout de même de mourir demain, d'accord ? Ce serait dommage.

(En parlant de mort, je crois qu'il y a un être qui l'est à demi qui attends devant une certaine porte.)

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, MamYume, ]Faustine[, latios[jv]
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer