Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 42 casques audio filaires à l'essai, entre 40 et 280€ /

Test Roccat Noz : un casque trop léger pour être net - Comparatif : 42 casques audio filaires à l'essai, entre 40 et 280€

Page Dossier
Test Roccat Noz : un casque trop léger pour être net
Test Roccat Noz : un casque trop léger pour être net
PC PS4 PS5 Switch ONE Xbox Series 3DS Mac iOS Android
Partager sur :
Spécifications
CompatibilitéPC, Mac, PS4, Xbox One, Switch, Smartphones et tablettes
Transducteurs2x50 mm
Réponse en fréquence10 Hz à 20 kHz
Impédance60 ohms
Sensibilité112 dB max
Type microphoneUnidirectionnel
Atténuation bruit microNon
Zones éclairéesNon
Rendu 7.1Non
Poids196 g sans câble
Connexions disponiblesDeux Mini-Jacks, adaptateur pour Mini-Jack 4 pôles

Le Roccat Noz est léger, très léger. Du genre à se faire oublier une fois posé sur la tête. Et c'est tès certainement avec cet objectif qu'a été conduit son développement. Sauf que l'essentiel, c'est bien de savoir si ces 196 grammes de technologie sont capables de nous offrir ce que l'on attend avant tout d’un casque : qu’il nous procure un son de qualité.

MarchandsPrix
RUE DU COMMERCEDisponible au prix de 48,99€
AMAZONDisponible au prix de 58,99€
BOULANGERDisponible au prix de 59,99€

Quand nous pensons aux casques produits par Roccat, notre principal référence est évidemment le Khan Aimo, ce modèle que nous avons testé il y a presque deux ans et qui s’est montré efficace à tous points de vue : ergonomie, confort, qualité sonore et support logiciel. Un casque qui, et ce dès la sortie de sa boîte, nous donnait d’ailleurs une finition remarquable avec une belle impression de durabilité. Une impression que nous ne retrouvons que partiellement avec le Noz qui, avec son tarif autour de 60€, affiche plus difficilement sa volonté de percer dans le milieu de gamme. Son esthétique plus banale s’accompagne en effet de matériaux moins nobles, moins rigides, aux textures qui manquent parfois de classe.

Test Roccat Noz : un casque trop léger pour être net
Test Roccat Noz : un casque trop léger pour être net

Côté mécanique, le casque s’articule autour d’un arceau métallique souple à toutes épreuves, avec des oreillettes bénéficiant de deux rotations, l’une horizontale sur une dizaine de degrés, et l’autres verticale, sur près de 40°. Tous ces éléments auront d’ailleurs subi sans broncher nos torsions exagérées lors du test. Et dans l’ensemble, la tenue de tête est très bonne, avec un serrage qui se montre ferme mais sans être oppressant.

Test Roccat Noz : un casque trop léger pour être net

Un résultat rendu possible surtout parce que le casque n’atteint pas les 200 grammes et que sa légèreté ne vient jamais peser sur la tête, ni lors de longues sessions, ni lors de mouvements. Même les mousses d’oreillettes en tissu fin suffisent à assurer un bon confort alors même qu’elles ne sont ni très épaisses, ni très rembourrées. Le casque est très agréable à porter et a le bon goût de se faire rapidement oublier.

Terminons enfin la partie hardware avec le cordon, moulé et léger, qui pousse la longueur sur près de 2,40 mètres jusqu’à ses deux mini-jack, quand l’adaptateur mini-jack 4 pôles fourni rajoute encore 20 centimètres. Sympa quand il faut aller chercher une prise casque à l’arrière de la tour du PC, mais moins pratique pour l’utilisation sur PC portable ou en nomade. Quant à sa connectique, elle lui permet de s’adapter en toute simplicité à la plupart des plateformes, PC, manettes de consoles, Switch, tablettes et smartphones, alors que ses contrôles de volume et de mute du micro restent analogiques et donc universels.

Test Roccat Noz : un casque trop léger pour être net

Par contre, si le confort et la polyvalence sont bien de la partie, la sonorité est malheureusement décevante. Côté micro, pas de mauvaise surprise puisque nous avons droit à un joli respect du timbre, sans souffle bruits parasites, avec même une isolation passive des bruits qui se montre correcte pour un modèle de cette gamme. Mais aux oreilles, c’est beaucoup moins convaincant. Le casque manque à la fois de rondeur et de précision, la faute à des médiums qui prennent un peu trop de place sur des hauts-parleurs' qui, par nature, semble avoir une définition un peu légère.

Test Roccat Noz : un casque trop léger pour être net

Peu agréable et peu précis en jeu, le Noz se montre même particulièrement fatiguant en écoute musicale où il n’atteint jamais le niveau d’un Turtle Beach Recon Spark ou d’un Plantronics RIG 400. Et en absence de contrôle logiciel, il n'y a malheureusement rien à faire pour corriger cette sonorité. Le Noz de Roccat n’est donc pas la bonne surprise que nous attendions après l’excellence du Khan Aimo. S’il assure largement sur la partie confort et ergonomie, notamment grâce à une maîtrise exemplaire du poids, c’est bien sur l’essentiel qu’il manque de nous séduire : la qualité sonore. On savait Roccat capable du meilleur sur ce point, on sait désormais qu’il peut aussi nous décevoir.

Les notes
+Points positifs
  • Un casque léger et confortable
  • Une construction solide
  • Des oreillettes fines qui assurent côté sudation
  • Le timbre du micro, impeccable
-Points négatifs
  • Les mediums sont agressifs
  • Les aigus sont mal définis
  • Ca manque cruellement de graves
  • Pas de câble court pour l’utilisation nomade
  • Aspect un peu jouet

S’il y a bien un point sur lequel un casque doit être efficace, c’est bien celui de la qualité sonore. Or c'est justement là que le Noz de Roccat manque son objectif. Dommage, car pour le reste nous sommes bien présence d’un modèle confortable et léger, que nous aurions eu plaisir à utiliser sur les nombreuses plateformes avec lesquelles il est compatible.

Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
20 janvier 2020 à 14:12:12
13/20
Mis à jour le 20/01/2020 à 14:18
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
quevo
quevo
MP
le 20 janv. à 17:18

Corsair et asus si non R

Lire la suite...
Gmv4
Gmv4
MP
le 20 janv. à 15:11

Bon au moins le titre et la note vont ensemble

Lire la suite...
lant
lant
MP
le 20 janv. à 14:45

Les tests de casques et la notation par des journalistes jeux videos dans l'unique but de glisser des liens sponsor de différents sites ça me fera rire... Jeuxvideo.com en 2020. :rire:

Lire la suite...
Top commentaires
lant
lant
MP
le 20 janv. à 14:45

Les tests de casques et la notation par des journalistes jeux videos dans l'unique but de glisser des liens sponsor de différents sites ça me fera rire... Jeuxvideo.com en 2020. :rire:

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Test du casque MSI Immerse GH50 : MSI veut faire vibrer nos coeurs
  • Test casque Konix Drakkar Bodhran : quand la chaleur l’emporte
  • Test Roccat Noz : un casque trop léger pour être net
  • Test Turtle Beach Recon Spark : un casque à petit prix, mais aux prestations solides
  • Test Cooler Master MH752 : Une bonne surprise
  • Test HyperX Cloud Alpha S : Pour quelques graves de plus
  • Test Audio-Technica ATH-G1 : Équilibre difficile entre qualités et défauts
  • Test Logitech Pro X : De nets progrès, mais est-ce suffisant ?
  • Test Logitech Pro Headset : Une belle évolution qui craque
  • Test Cooler Master MH752 : Une bonne surprise
  • Casques et technologies surround : L'histoire du bon et du mauvais casque 7.1
  • Test du casque Cougar Phontum : Le charme à l'ancienne
  • Test du casque Logitech G Pro : LE casque pour les joueurs pro ? Vraiment ?
  • Test Plantronics RIG 300 : Un (trop?) petit casque d'entrée de gamme
  • Test Plantronics RIG 400 : La recette était presque parfaite
  • Test du casque Sennheiser GSP 303 : A-t-il hérité des qualités de ses aînés ?
  • Test du casque Sennheiser GSP 600 : Un modèle catégorie poids lourd
  • Test du casque Astro Gaming A40 TR + MixAmp Pro TR : Une vraie plus-value pour le joueur
  • Test du casque ASUS ROG Centurion : La grosse déception
  • Test du casque ASUS Strix 7.1 : Promesses non tenues
  • Test du casque Cougar Immersa Pro : Tout ce qui brille n’est pas fait d’or
  • Test HP Omen Mindframe : Winter is coming...
  • Test du casque HyperX Cloud Revolver S : Un incontournable dans sa catégorie
  • Test du casque HyperX Cloud II : Une évolution à minima
  • Test du casque Logitech G433 : Un compromis bien pensé
  • Test du casque Logitech G633 : Le plein de fonctions
  • Test du casque Logitech G430 : Une (bonne) affaire de compromis
  • Test du casque MSI Immerse GH70 : La lampe d’ambiance qu’il vous faut ?
  • Test du casque Plantronics RIG 500E : Le bonheur est dans le kit
  • Test du casque Plantronics RIG 500 Pro Esports Edition : Simplicité et efficacité à prix élevé
  • Test du casque Razer ManO'War : Des progrès suffisants ?
  • Test du casque Roccat Khan Aimo : La recette qu'on attendait
  • Test du casque Sennheiser GSP 350 : Un concurrent sérieux
  • Test du casque Sennheiser PC 373D : L’argent ne fait pas le bonheur
  • Test du casque SteelSeries Arctis 5 : Des changements qui font mouche
  • Test du casque SteelSeries Arctis Pro + GameDAC : Hail to the king, baby !
  • Test du casque Thrustmaster Y-350X 7.1 Powered : C’est compliqué
  • Test Turtle Beach Elite Pro 2 + SuperAmp (PS4) : Une révision qui déçoit
  • Test du casque Corsair VOID Surround : Quand les sirènes chantent faux
  • Test du casque Razer Kraken 7.1 v2 : L'heure est grave
  • Test du casque Sound BlasterX H7 : Le casque “à la Papa”
  • Test du casque Steelseries Siberia 350 : La douche froide
  • Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts