Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

Billet : Stadia - "Google négocie mal son entrée dans le gaming"

News débat et opinion
Billet : Stadia - "Google négocie mal son entrée dans le gaming"
Billet : Stadia - "Google négocie mal son entrée dans le gaming"
Partager sur :

Google Stadia, lors de son annonce en début d'année, a cristallisé de nombreuses attentes. Mais à mesure que la technologie du géant américain s'est dévoilée, les interrogations étaient assez nombreuses et la déception à la hauteur des attentes. S'il n'est ici pas question de juger la qualité de la plate-forme, en termes d'attentes et d'innovation, il semblerait que Google ait grand-peine à négocier son arrivée dans le gaming.

Billet : Stadia - "Google négocie mal son entrée dans le gaming"

L'annonce a plutôt fait parler d'elle. Google a dévoilé très récemment le line-up de lancement de son Google Stadia, qui embarquera donc 22 jeux le jour de sa mise en service, le 19 novembre prochain, et une poignée d'autres titres rejoindront le catalogue avant 2020. Malheureusement, au-delà de la technologie elle-même, c'est davantage du côté de l'absence réelle de nouveauté que se trouve la frustration. À l'annonce de Stadia, j'étais de mon côté particulièrement enthousiaste, pas tant pour le cloud ou le jeu en streaming, déjà proposé ailleurs et d'une manière très satisfaisante chez d'autres prestataires que pour les perspectives qu'ouvrait la puissance de feu de Google dans le monde du jeu vidéo. Dans le cadre de sa conférence, l'entreprise a d'ailleurs annoncé la création d'un studio maison, Stadia Games & Entertainment, dirigé par Jade Raymond et dont les travaux seraient exclusivement dédié à cette plate-forme pour des jeux « qui ne seraient pas réalisables sur d'autres supports. L'espoir donc, de voir un jeu taillé pour les performances virtuellement ahurissantes de Stadia laissait plutôt rêveur... pour que finalement, nous apprenions que la sortie du jeu exclusif en question n'était pas à l'ordre du jour.

Billet : Stadia - "Google négocie mal son entrée dans le gaming"

Le positionnement sur le secteur du gaming de Stadia laisse plutôt sceptique. Sa communication, assez peu claire au fil des présentations successives n'a pas vraiment aidé le public à savoir précisément les prérequis de Stadia et ses conditions d'utilisation réelles. En outre, si le line-up de lancement contient une multitude de titres d'excellente qualité, il faut le reconnaître, est-ce que les joueurs attendaient vraiment de se lancer dans des jeux dont certains commencent à prendre de l'âge et qu'ils ont de toute façon probablement déjà parcourus sur leur plate-forme fétiche ? Dans l'immédiat, Gylt, le prochain jeu de Tequila Works, notamment connu pour être responsable de Rime, est la seule exclusivité de Stadia, exclusivité qui pourrait d'ailleurs n'être que provisoire. Sans préjuger de la qualité de ce jeu, Gylt n'est sans doute cependant pas une tête d'affiche suffisante pour inciter les joueurs à se précipiter sur l'abonnement de la plate-forme. Google a d'ailleurs, sans doute dans un élan d'inquiétude, décidé d'augmenter de 12 à 22 le nombre de jeux disponibles au lancement. Quelques titres plus récents rejoignent le catalogue, et, par exemple, Football Manager 2020 sortira demain, en même temps que la plate-forme. En outre, quelques fonctionnalités spécialement développées pour Stadia existent, et c'est d'ailleurs Grid qui a le premier mis le pied à l'étrier en se servant de la puissance de la technologie de Google pour proposer un mode de jeu à 40 joueurs par course, mode qui est et sera absent des versions PC et consoles du jeu de Codemaster. Est-ce suffisant pour drainer un large public dans le giron de Google ? Pas si sûr.

Billet : Stadia - "Google négocie mal son entrée dans le gaming"

Au lancement, dans tous les cas, l'affiche, si elle est de qualité, semble un peu maigre du point de vue catalogue qui, dans la féroce concurrence qui oppose les abonnements de jeux vidéo, paraît un peu en retrait, même si naturellement, l'intérêt de Stadia se trouve avant tout dans la possibilité de jouer dans les meilleures conditions possibles indépendamment des performances de votre machine, même si une connexion internet solide est plus que recommandée. Alors, certes, la stratégie de Google d'augmenter progressivement le nombre de jeux et services proposés par Stadia peut s'expliquer, mais lorsque l'on est un tel géant technologique et que l'on demande au public de payer une certaine somme pour s'équiper afin d'en profiter, nous étions en droit d'espérer un lancement plus coup de poing, plus impactant. Plus révolutionnaire.

Billet : Stadia - "Google négocie mal son entrée dans le gaming"

Autre point d'inquiétude qui démontre quelques errances d'organisation est que les premiers acheteurs des packs les plus chers (le Founder, en rupture de stock, et le Premiere Edition embarquant un Chromecast Ultra, 3 mois d'abonnement à Stadia Pro et une manette Stadia) ne seront pas garantis d'obtenir leur commande au lancement du 19 novembre. Si les acquéreurs devraient au plus tard recevoir leur bien dans le courant du mois de novembre, nous aurions attendu de Google qu'il honore avec plus de promptitude la confiance que le public à placée en lui. Une expérience passe premium aussi par une commercialisation premium.

Alors certes, ce billet pourrait sembler noircir le tableau et d'ailleurs, il n'a pas vocation à juger la qualité des performances de Google Stadia. Cependant, lorsque l'une des entreprises les plus puissantes du monde investit un secteur déjà bien établi (que ce soit en termes de diversité de jeu ou de cloud gaming), je n'attendais rien de moins que quelque chose de monstrueux, dont les folles possibilités m'auraient été dévoilées avec un jeu spécialement conçu pour cette nouvelle plate-forme. Si cette phase arrivera bien un jour, un rapide coup d'oeil au lancement et aux prix pratiqués par Google m'a fait passé de l'attente du « jamais vu » à une impression de « déjà vu ». Je m'armerai donc de patience pour laisser à l'entreprise le temps de développer son plein potentiel.

Billet : Stadia - "Google négocie mal son entrée dans le gaming"
Profil de [87],  Jeuxvideo.com
Par [87], Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
plopedu49
plopedu49
MP
le 06 déc. à 15:23

Bien vue le dessin. Félicitation son créateur :)

Lire la suite...
danserlacarioca
danserlacarioca
MP
le 06 déc. à 12:29

chuis trop vieux pour ces conneries... si je paye je veux posséder l'objet et non le louer...

Lire la suite...
Infinite-Know
Infinite-Know
MP
le 19 nov. à 23:09

Wait... elle est sortie la stadia???

Si oui c'est bien la preuve que tout le monde s'en branle

Et 35 mbps pour du 4k@60 fps jamais de la vie réveillez vous lol :rire:

Lire la suite...
supergonzalez
supergonzalez
MP
le 19 nov. à 12:21

Comprenez que ce truc là, ça n'a pas été conçu par des passionnés de jeux vidéos, juste par des passionnés d'argent.
A partir de ça, j'ai absolument aucune raison d'aller dépenser quoique ce soit là dedans.

Lire la suite...
G7K
G7K
MP
le 18 nov. à 19:13

Pour l'instant la Stadia, c'est du jeu vidéo au rabais.

Lire la suite...
sebmugi
sebmugi
MP
le 18 nov. à 19:04

En l'état actuel du fonctionnement des serveurs au niveau énergétique et émission de chaleur c'est criminel de sortir ça.. dans quelques années quand les serveurs consommeront que dalle là sera au point mais d'ici là faut boycotter cette merde :banzai:

Lire la suite...
Commentaire édité 18 nov., 19:05 par sebmugi
Zacks17
Zacks17
MP
le 18 nov. à 17:57

Ils avaient une belle fenêtre de tir entre les consoles actuelles et la next gen, mais ils se sont bien ratés au démarrage !
Entre ça et le fait que Microsoft semble vouloir les concurrencer dans mars 2020 dans ce domaine, plus les exclus Nintendo, PlayStation et Xbox, j'ai le sentiments que stadia dois réagir et assez rapidement si ils ne veulent pas faire le bide de la décennie.
Je ne suis ni pour ni contre Stadia, mais j'avoue que je vais suivre avec intérêt la suite des événements.
Après pour les personnes ayant acheté stadia à son lancement, c'était à leurs risques et périls aussi.
J'achète pas un nouveau médicament sans qu'il ait prouvé son efficacité dans le temps, donc je fais de même pour le reste de ma consommation ;)

Lire la suite...
scarfacemperor
scarfacemperor
MP
le 18 nov. à 17:54

Trop peu de jeux dont certains sont assez frais pour être vendus par Ordralfabétix, pas d'exclu marquante, et ils essayent de sortir quand Sony et MS qui sont installés depuis une vingtaine d'années s'apprêtent à dégainer pour un nouveau round (et contrairement au coup d'avant ils vont aligner l'artillerie lourde). Et ils ont l'incertitude technique de la qualité de la connexion :(

Lire la suite...
Shamanix
Shamanix
MP
le 18 nov. à 17:33

C'est marrant comme vous esquivez souvent les principaux problèmes que soulèvent ce genre de plateformes, a savoir les soucis de latence déja remarqués par des testeurs sur des salons et qui rendrons injouables les VS fighting ou les FPS compétitifs par exemple, et ensuite le fait de devoir payer encore un abonnement en plus de devoir acheter ses jeux (desquels ont est de moins en moins propriétaires a mesure que les lobbies du divertissement arrivent a faire passer les lois qui les arrangent concernant la propriété intellectuelle).
Alors certes il faut déja payer un abbo pour pouvoir jouer en multi sur console, ce qui est une honte, mais la il faudra en plus raquer même pour jouer en solo !

Lire la suite...
Ragnamune
Ragnamune
MP
le 18 nov. à 17:30

Le lancement est une catastrophe point de vue communication
le service 4k n'est pas pret
le service gratuit n'est pas dispo
une partie des fonctionnalités est indispo
le nombre de jeux est encore plus réduit que la liste des 30 qui était pas grandiose.
ce n'est pas dispo partout en même temps.

On verra si les résultats sont mieux mais c'est compliqué comme départ

Lire la suite...
Top commentaires
Yu-Gi-OhZeXaL
Yu-Gi-OhZeXaL
MP
le 18 nov. à 15:33

-Aucune exclu'
-Jeux qui ne t'appartient pas
-Paiement d'un abonnement
-Paiement du matos ("console" et manette)

Et l'argument du "jouer chez soi, sur son canapé en 4k avec une manette", ça existe déjà et on appelle cela un "PC"

Les 3 trois grands noms (Microsoft, Sony et Nintendo) ainsi que le PC peuvent dormir tranquille, Stadia, ce sera du même acabit que Google+

Lire la suite...
keiku
keiku
MP
le 18 nov. à 15:39

stadia rime avec ouya

Lire la suite...
Boutique
Nintendo Switch avec paire de Joy-Con Rouge Néon et Bleu Néon Amazon 299,98€
Ring Fit Adventure pour Nintendo Switch Amazon 59,99€
Pokémon Epée Amazon 44,49€
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
Final Fantasy VII Remake
03 mars 2020
3
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
4
The Last of Us Part II
29 mai 2020
5
Fairy Tail
19 mars 2020