Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News débat et opinion /

"Revente des clés Steam : Attention aux conséquences...", l'avis de Panthaa en vidéo

Chargement du lecteur vidéo...
News débat et opinion "Revente des clés Steam : Attention aux conséquences...", l'avis de Panthaa en vidéo
12608 vues
Partager sur :

C'est LA news phare de la semaine : UFC Que Choisir a gagné son procès face à Valve, la société américaine qui détient Steam : les joueurs doivent désormais avoir la possibilité de revendre les jeux qu'ils ont acheté sur la plateforme. Toutefois, le géant américain du dématérialisé a fait appel de la décision du TGI de Paris, et ce procès de plus de 4 ans n'est donc pas terminé.

En jeu, c'est tout l'écosystème du dématérialisé : Steam, eShop, Origin, PSN, etc., tous pourront potentiellement se plier à la décision de justice qui fait ici jurisprudence. Face aux conséquences d'une telle métamorphose, les joueurs peuvent se réjouir. Les développeurs, beaucoup moins. Panthaa prend donc le micro pour donner son avis, et prévenir des éventuels risques qu'implique une telle décision.

Profil de Panthaa,  Jeuxvideo.com
Par Panthaa, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
televore
televore
MP
le 04 oct. à 10:57

Il n'y aura pas le scénario catastrophe dont tu parles selon moi. Forcément le marché gris n'existera plus et le prix de la revente sera intégré dans le prix de départ du jeu qui sera plus élevé. De plus la revente n'est valide que dans le cas d'un jeu qui a une fin et sans mode multijoueur. Cela incitera les développeurs à mettre à jour régulièrement leurs jeux avec de nouveaux contenus pour éviter la revente. Ce sera un plus pour le consommateur dans tous les cas.

Lire la suite...
RIG500E
RIG500E
MP
le 25 sept. à 01:17

C’est très simple il suffirait de reverser un pourcentage au développeur lors de la vente tout comme steam prend également le sien.

Lire la suite...
smashedtomato
smashedtomato
MP
le 24 sept. à 13:20

L'argument de la non-usure n'est pas convaincant: même en démat' il y a une forme d'usure dans les jeux vidéo parce qu'ils font leur âge par rapport aux nouveautés: progrès incessants des graphismes, mondes ouverts, possibilités toujours plus grandes (en général).

Sinon l'ami Panthaa si soucieux des dévs, l'est-il autant p.ex des artisans pour qui la galère n'est pas moindre, auquel cas il faudrait militer pour fermer les sites de reventes d'occasion?...

Lire la suite...
moaku
moaku
MP
le 23 sept. à 15:25

Faut pas trop s'inquiéter pour les indés imo.
Le marché d'occasion, c'est surtout avec les jeux AAA à 50-70 balles que c'est interessant. Pour les jeux indés à 5-20 balles c'est tout de suite moins interessant.
Quant au fait que ça impacte les développeurs, c'est le cas uniquement pour les indés justement. Quand y'a un éditeur derrière, les devs ne sont pas impactés par les ventes et ne touchent pas de part dessus, ils touchent un salaire, et que le jeu se vende à 10 exemplaires ou à 1 million, son salaire sera le même.

Lire la suite...
Commentaire édité 23 sept., 15:27 par moaku
fioplay
fioplay
MP
le 23 sept. à 15:14

Je ne cris pas au complot mais je trouve que cette décision arrive à point nommé pour introduire les nouveaux business model des catalogues PS Now, XBox Pass, Apple Arcade, Uplay, etc....
Valves et les autres n'aurons plus aucun intérêt a nous proposer un service de bibliothèque démat (parce que oui c'est un service, nous ne stockons pas nos jeux en Go dans nos disque dur perso).
Et au lieux d'acheter uniquement les jeux que l'on veux on devras souscrire à plusieurs abonnements pour seulement 3 ou 4 jeux..

+ si cela passe après appel, Valve vas subir un concurrence hyper déloyale face au autre store, finis les promos les GTA et Witcher a 15€ personne ne revendra des titres comme ça à ce prix la.

++ certains d'entre vous parlez de "a L’époque" ou vous revendiez vos jeux physique il n'y avait pas de problème. Vous parler bien de l’époque avant steam ou les jeux indés été quasi inexistant donc. Panthaa a raison ça va tuer les dév indés ( à moins que leur salut se trouve dans les offres Stadia et autres. (la boucle est bouclé).

ce n'est que mes quelques doutes, à débattre..

Lire la suite...
Grumlyman
Grumlyman
MP
le 23 sept. à 14:03

Le point de vue de Panthaa est intéressant, mais j'ai du mal à voir le problème véritablement.

Ou plus précisément, de la manière dont il décrit les choses, les joueurs pourraient en "2 clics" revendre leur jeu.

Mais du coup ma question, c'est à qui ?
Parce que ce n'est pas Valve qui va racheter les jeux, mais d'autres joueurs.

Donc ça veut dire qu'en gros, je décide de mettre mon jeu en vente, il sort de ma bibliothèque mais je toucherai du fric uniquement si quelqu'un achète ma clé.
Il y a donc une transaction qui s'opère via steam, et non en dehors.

Basé là dessus, il me semble assez aisé d'annoncer un genre de prélèvement de 30% du prix de la vente, qui sera partagé sur un genre de 2/3 pour le dev et 1/3 pour steam.

En gros, un peu comme si j'allais déposer mon jeu chez micromania, fixant le prix que je souhaite en tirer et que micromania se prenait 30% de marge du dit prix.

Alors oui, le dev touchera moins de pez que sur la vente d'un jeu "neuf", mais il continuera à percevoir des sous.

Autre point, qui n'a jamais pris 2-3 jeux auxquels il ne joue plus pour les revendre à sa boutique du coin afin de financer l'achat d'un jeu neuf ?
Plus jeune, je fonctionnais quasi exclusivement comme ça, faute de moyens.
Et même encore maintenant, il m'arrive de le faire.
Je ne vois donc pas pourquoi cela ne fonctionnerait pas sur du dématérialisé.

Donc je mets en vente une petite demie douzaine de jeux (sur lesquels steam et devs palpent un peu), et avec les fruits de mes ventes je m'achète un ou des jeux, sur lesquels steam et devs palpent normalement.

Ça peut donc encourager les gens à acheter plus de jeux sans nécessairement attendre les soldes. La fréquence des soldes peut également être revue à la baisse et les rabais moindres.

Les failles que je vois dans ce modèle:
- la probabilité que ce soit le même dev qui touchent le fric lors de la revente, puis de l'achat est faible.
- c'est surtout efficace lorsqu'on est dans la phase de lancement d'un jeu et qu'il n'y en a pas encore trop dans la partie occasion.

Enfin bref, Panthaa si tu me lis, je serais curieux d'avoir ton avis. Cela est également valable pour toute personne constructive.

Lire la suite...
Commentaire édité 23 sept., 14:05 par Grumlyman
burque
burque
MP
le 23 sept. à 11:22
bah c'est pas compliqué. 3 solutions :
  • soit le prix en démat va augmenter jusqu'à devenir plus cher que le physique parce que, contrairement au disques qui morflent avec le temps, en démat il n'y a aucune dépréciation qualitative du produit. Au contraire même grâce aux patchs : la qualité du produit revendu sera meilleur que celle du produit acheté
  • soit les devs vont intégrer des malus pour seconds acheteurs genre des fonctionnalités en moins. c'est faisable avec le système de compte unique par exemplaire de jeu, déjà présent sur certains jeux console.
  • soit le modèle change : fini la vente, en avant la location.

bref, pas top quoi.

Lire la suite...
Mr_Bloody_Ax
Mr_Bloody_Ax
MP
le 23 sept. à 10:46

Face aux problemes que tu soulèves Panthaa, je propose une solution :
Pourquoi ne pas autoriser le consommateur à revendre son jeu lorsqu'il n'en veut plus, à hauteur de disons 50% (taux à débattre) sans pour autant permettre à un autre utilisateur de l'acheter à ce taux ?

C'est à dire qu'on ne pourrait acheter que du "neuf", mais on pourrait en partie se faire rembourser une fois qu'on n'y joue plus.

Ça me parait etre gagnant-gagnant car ça permettrait au consommateur de recuperer de l'argent, et Steam et les developpeurs n'en perdraient jamais à la vente, seulement au rachat à moindre coût.

Lire la suite...
DiaboloCrunch
DiaboloCrunch
MP
le 23 sept. à 10:02

Je suis un militant du démat pour son côté pratique mais, pour le coup, l'impossibilité de revente reste encore une de ses lacunes.

Même si je n'ai aucune intention de revendre mes bon jeux et que je n'ai fais que très peu d'erreurs d'achat depuis des années sur des centaines de jeux, j'en ai fais quand même quelques unes, comme le remake de Crash Team Racing.
Sur XBox, j'ai réussi à me faire rembourser plusieurs fois, mais PlayStation ne veut rien entendre. Si le jeu est payé, téléchargé est lancé, c'est trop tard.

Voici ce qu'il faut systématiquement dans les store digitaux pour respecter les clients consommateurs :
• Une version d'essai gratuit pour tous les jeux. Ça permet de vérifier le gameplay, le confort technique / visuel, certains détails potentiellement rédhibitoires avant d'acheter.
• La possibilité de se faire rembourser l'achat sous condition de ne pas avoir dépassé un certain temps de jeu, comme sur Steam.
• La possibilité de faire un transfert de licence vers un autre utilisateur, avec revente ou non, et de nettoyer sa liste de trophées / succès pour enlever les jeux qu'on ne veut plus y voir.

Je comprends que la spéculation puisse poser problème, mais il y a certainement une solution pour empêcher ça.
Et l'argument "les joueurs préfèreront acheter un jeu d'occaze plutôt qu'un jeu neuf, ça fera moins de ventes pour les éditeurs et les indépendants vont en crever", c'est pas notre problème.
J'ai le droit d'acheter un grille-pain d'occaze sur leboncoin ou d'aller en acheter un neuf à Carrefour. C'est mon choix et je devrais avoir le même pour le jeu vidéo. À l'éditeur de proposer le meilleur prix ou quelque chose de spécial pour l'achat direct sur le store, avec un early access par exemple, de la monnaie virtuelle, des skins spéciaux, etc. Comme pour les versions précommandes qui encouragent la précommande avec des bonus exclusifs.

Lire la suite...
JeRe_1erz
JeRe_1erz
MP
le 23 sept. à 09:48

Une opinion n'est pas un fait !! Merci de ne pas extrapoler !
Quand on achète un jeu à 4 ou 5 euros par exemple combien touche l'éditeur , le studio ? Pas grand chose mais ils touchent quand même. Alors pourquoi ça serait pas le cas avec l'occasion ? Qu'est ce qui empêche de pouvoir rénumérer les studios ?

Lire la suite...
Commentaire édité 23 sept., 09:53 par JeRe_1erz
Top commentaires
Mushrotoxic
Mushrotoxic
MP
le 21 sept. à 17:59

Pour moi le débat s'arrête à 3:37.

...ah non ce n'est pas que je ne suis pas d'accord avec ce que dit Panthaa, c'est juste que la vidéo ne charge plus après 3:37. Mais bon, rien d'étonnant hein. On est sur JVC, c'est jamais facile de lire une video ici.

Lire la suite...
Commentaire édité 21 sept., 18:00 par Mushrotoxic
RiddleMeThat
RiddleMeThat
MP
le 21 sept. à 17:54

En jeu, c'est tout l'écosystème du dématérialisé : Steam, eShop, Origin, PSN, etc.

Y en a un autre en 3 lettres que t'as pas mis, un oubli sans doute http://www.noelshack.com/2019-38-6-1569081265-1569005147-71742-full.png

Lire la suite...
Boutique
FIFA 20 - Standard Edition Amazon 54,99€
Ring Fit Adventure pour Nintendo Switch Amazon 59,99€
The Legend of Zelda: Link's Awakening Amazon 44,49€
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
3
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
4
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
5
Death Stranding
08 nov. 2019