Menu
Kingdom Hearts II Final Mix+
  • PS2
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Kingdom Hearts II  /  Tous les forums  /  Forum Kingdom Hearts II  /  Topic Ma Parodie de Kingdom Hearts II  / 

Topic Ma Parodie de Kingdom Hearts II - Page 5

Sujet : Ma Parodie de Kingdom Hearts II

DébutPage précedente
Page suivanteFin
SquallLion
SquallLion
MP
04 février 2010 à 21:57:50

j'espere que mon imprimante va pouvoir cracher ses boyaux (quasi plus d'encre noire) :p)

-Sora-desuka-
-Sora-desuka-
MP
05 février 2010 à 20:36:25

Jour 6

Roxas : Argh, le dernier jour des vacance... Va falloir que j'en profite... Mmmh... Pourquoi ne pas faire quelque chose de constructif , pour une fois...?

Ressortant sa vieille boîte de légo, Roxas entreprit de construire quelque chose avec. Une fois sa Keyblade en brique de plastique terminée, il descendit enfin de sa chambre pour se cogner contre la table pour la dernière fois des vacances et sortir de son domicile.

Roxas : Bon, voyons voir comment ils se portent, en ce bon matin de dernier jour des vacances...

Il entra donc dans la cachette et y trouva ses trois amis. Il s'approcha donc d'eux, et remarqua qu'ils ne prêtaient aucune attention à lui.

Roxas : Eh, vous pourriez au moins me dire bonjour, même en me crachant dessus...
Hayner : Qui est-ce qui a encore fumé toute la caisse de marijuana ?
Pence : Je le jure, c'est pas moi ! C'est pas moi !
Olette : J'ai une tête à fumer une caisse de marijuana et ne pas avoir les yeux aussi rouges que le sang de Pence étalé sur un drap blanc après ?
Hayner : Mais alors qui-est ce que ça peut être ?
Roxas : Euuh... Finalement, je suis pas là, vous m'avez pas vu ! (Même si j'ai rien fait, je vais encore m'en prendre plein la tronche...)
Hayner : Bon, on va aller voir qui a pu faire ça, vous venez ?

Ils commencèrent à courir vers la sortie, qui était bloquée par Roxas. Celui-ci fut littéralement traversé par ses compagnons, qui ne le remarquèrent même pas.

Roxas : Heeeein ?! C'est quoi ce truc ? C'était des hologrammes ou quoi ? Si ça se trouve je suis mort et je m'en suis même pas rendu compte ! Eh, c'est pas une photo de nous quatre sur la table là-bas.

Mais horreur et stupéfaction, ils n'étaient pas quatre sur la photo mais trois ! Hayner, Pence et Olette y figuraient, mais pas Roxas.

Roxas : Trop c'est trop, qu'ils m'ignorent, ok. Qu'ils me fassent la gueule, ok. Mais que Pence retouche cette superbe photo de nous sur Photoshop pour plus que je sois dessus, ils vont trop loin !

Enervé et bien remonté, il quitta la cachette. Mais quelqu'un l'attendait à l'extérieur... Ayel... Roxas, persuadé qu'il était toujours un fantôme, tenta de passer à travers. Avant de se cogner lamentablement contre lui.

Ayel : Non mais tu le fais exprès ?
Roxas : Hein ? Je suis pas un fantôme ?
Ayel : Non, t'es un écervelé et tu viens de tâcher ma robe noire avec ta bave.
Roxas : Quelle idée de se mettre au milieu du chemin !
Ayel : C'est ça... Et tu ne te souviens toujours pas de moi ?
Roxas : Si ! Tu es Ayel !
Ayel : Aaaaah ! C'est super ! Tu vas pouvoir enfin me rembourser sur les 1500 munnies que je t'ai prêté une semaine avant ton départ.
Roxas : Ah... euh... oui...
Ayel : Et puis à cause de toi, le boss m'a pendu par les pieds pour pas avoir réussi à te retenir. Je veux 2000 munnies en dommages et intérêts.
Roxas : C'est injuste !
Ayel : Ah et pour finir, tu te rappelles que tu m'avais parié que les grenouilles pouvaient s'enrhumer ? J'en ai mis une dans le frigo au siège de l'Organisation, et je suis désolé de te dire... que j'ai gagné le pari. Aboule mes 900 munnies.
Roxas : J'ai parié ça ?
Aye l : Je sais plus trop, tu t'en rappelles ?
Roxas : Finalement...
Ayel : Alors je ne t'évoque rien ?
Roxas : Ecoute, c'est pas que ta tête me revient pas, c'est juste que... euh... je me souviens plus vraiment de roi, en effet...
Ayel : Pas grave, je vais te rafraîchir la mémoire avec un peu de vodka !

Sur ces mots, il sortit son chakram en tire-bouchon et se prépara à attaquer. Roxas sortit également son arme, mais quelque chose clochait...

Ayel : Ton arme n'a pas un peu changé ?
Roxas : Oh m... C'est la keyblade que j'ai faite en lego !
Ayel : Tant pis pour toi, tu vas souf...

Mais il n'eut pas le temps de terminer sa phrase, car le temps se figea comme les jours précédents, et une voix pour le moins familière intima Roxas de se rendre au manoir abandonné...

Roxas : Oh mon d... C'est lui ! La momie communiste ! Celui avec ses bandelettes rouges ! Il me tend un piège, j'en suis sûr ! ... d'un autre côté, avec les gens qui me traversent ou qui sont figés, je vais me faire bien chier dans cette ville... Je ferai mieux d'aller voir ce qu'il me veut... ça m'occupera pour la journée.

Ainsi il se rendit au fameux manoir abandonné, tranchant sur son chemin des Desyntoxeurs en veux-tu en voilà, car évidemment, il n'avait toujours pas renoncé à la drogue.

Roxas : Rentrez chez vous, sales voleurs de beuh, ça sert à rien, ce que vous faites !

Sans attendre une réponse qui ne serait de toutes façons jamais parvenue à ses oreilles délicates, Roxas continua sa course effrénée vers le manoir, et se retrouva devant la grille, cerné par d'autres créatures tout aussi décidée à le rendre clean...

Roxas : C'est quoi ce bordel ?! On m'invite, et on m'ouvre même pas la grille ?! Eh ! Une seconde... J'ai une clé ! Une clé... ça ouvre les serrures !

Soudain excité à l'idée d'avoir découvert la solution d'une énigme digne des point & click de 3 à 5 ans, Roxas se retourna et se rapprocha de la grille, avant de s'apercevoir avec horreur et stupéfaction que...

Roxas : NAAAN ! Y a pas de serruuuuure !

De rage, il tapa sur la grille avec sa clé, et celle-ci (la grille, pas la clé) se brisa, laissant apparaître un passage par lequel il pouvait se faufiler. Il (Roxas, pas le passage) s'engouffra donc dans ce petit trou juste assez large pour lui (Il, pas le trou) et entra dans le manoir après avoir traversé la cour, poursuivi par d'infâmes Desyntoxeurs. Refermant avec soin la porte, il observa l'intérieur du manoir, qui lui rappelait étrangement un autre manoir, bien plus célèbre...

Roxas : What is this ? ... Wow ! What a mansion ! Hein ? Mais qu'est ce que je raconte, moi ? Bon, je ferai mieux d'explorer cet endroit, histoire de découvrir à quel endroit j'suis censé aller...

Continuant son chemin, il parcourut un long couloir et arriva dans...

Roxas : A dining room...

... Une salle à manger, en français.

Roxas : Mais... Ca y est, j'en suis sûr ! Je sais où j'ai déjà vu cet endroit ! Je ne suis plus à Twilight Town, mais à Racoon ! Aaaah ! Des zombies partout !

Tout en déblatérant ces conneries, notre héros de la Keyblade en herbe ouvrit les coffres sur son chemin. Il sortit enfin de la salle à manger et poursuivit sa route, avant de croiser le chemin de...

Roxas : Zombies !

... Bien que ceux-ci ressemblent autant à des zombies qu'un koala à une serpillère, mais ça ne l'empêcha pas de les défoncer à grand coup de keyblade; et c'en fut fini de ces choses blanches volantes. Il monta ensuite les escaliers et ouvrit une autre porte... pour se retrouver dans la fameuse pièce toute blanche qu'il entreprit d'explorer.

Roxas : Aaaaah ! Mes yeux ! C'est trop lumineux !

Enfin... dès que ses yeux furent habitués à la clarté de la pièce... Quelques dessins figuraient sur les murs... Ceux-ci représentaient des personnages familiers, dans des poses pour le moins... étranges...

Roxas : Lui, c'est Donald... Et... mais qu'est ce qu'il fait à Dingo ? Et là, ce Sora, c'est bien sa Keyblade qu'il se fourre dans... Mmmh... Vraiment étrange...

Mais Roxas n'était pas au bout de ses surprises, car sur un autre mur...

Roxas : Eeeh ! Mais c'est moi ! Euh... Je suis... à poil dessus... Et ce Ayel est là dessus, nu aussi, et il essaie de me... QUI EST LE DERANGE QUI A FAIT TOUTES CES CHOSES ?!
Naminé : Rokshashe...
Roxas : Ah ! Te voilà, c'est donc avec des posters comme ça que tu décores ta chambre ? Encore, la déco toute blanche j'ai rien dit, mais là ça commence à faire beaucoup ! Moi qui voulais qu'on vive ensemble !
Naminé : Que... Qu'eshe que tu veux dire ? Tu shais bien que sh'est imposhible !
Roxas : Pourquoi ça le serait ! Tu crois que je suis homo, comme sur tes dessins ? Naminé : She n'est pas sha, Rokshashe, mais en réalité, tu es...

Mais un portail apparut et DiZ en sortit pour attraper le bras de Naminé et l'emmener avec lui, comme il le fait maintenant si souvent.

Roxas : Eh ! Elle était sur le point de me révéler la même chose qu'hier, t'aurais pu la laisser finir !
DiZ : Tais-toi ! Naminé ne dessine que pour moi, elle m'aide à réaliser mes fantasmes secrets ! Elle ne dessinera jamais pour toi !
Roxas : Quoi ? Mais j'ai pas envie de... Quoiqu'une dessinatrice de hentai à portée de main, ça pourrait être...
Naminé : Ze ne deshine que du yaoi...
Roxas : Aaah ! Tu es répugnante ! Moi qui te trouvais si mignonne ! 'Fin tu l'es toujours, mais y a un truc en moins quoi...
DiZ : C'était tout ce que tu avais besoin de savoir, sous-être ! Maintenant viens, Naminé. J'ai quelque chose à te demander concernant ces deux habitants de Twilight Town, Hayner et Pence...

Et tous deux disparurent dans le portail ténébreux. Roxas, bien que vexé, continua donc son chemin, sortant et se retrouvant dans le hall. Il le parcourut à nouveau et trouva la dernière salle qu'il n'avait pas exploré, taillant sur son chemin ce qu'il continuait d'appeler "les zombies", "les macchabées" ou encore "les bouts de barbaque". Fermant bien derrière lui cette porte derrière lui, il entra dans ce qui semblait être une bibliothèque.

Roxas : Argh, une bibliothèque... Je dois faire attentions aux saloperies avec des cornes... Si je vois la moindre ombre... Tiens ? C'est quoi ce bouton ?

Il toucha le bouton, et appuya dessus sans le faire exprès. Le sol brilla, brilla et finit par disparaître purement et simplement. Heureusement, Roxas, ayant cru avoir vaguement entraperçu ce qu'il semblait *peut-être* être une ombre plutôt floue, avait plongé en arrière avant que le sol brille et disparaisse. Ravi que sa paranoïa lui ait sauvé l'usage de ses jambes vu la chute qu'il aurait pu faire, il descendit les escaliers qui s'offraient maintenant à lui et se retrouva devant un décor d'un tout autre genre.

Roxas : Les labos d'Umbrella, j'en étais sûr !

-Sora-desuka-
-Sora-desuka-
MP
05 février 2010 à 20:37:29

Mais avançant à travers les différents couloirs, il ne tarda pas à trouver une des personnes qu'il avait sûrement le moins envie de croiser...

Roxas : Ayel...
Ayel : Tu te souviens vraiment de moi, cette fois ?
Roxas : C'est toi qui me dois 2300 munnies, en fait.
Ayel : ...
Roxas : ...
Ayel : Bien essayé, l'amnésique, mais J'AI GAGNE ce pari.
Roxas : J'étais pourtant sûr que ça marcherait...
Ayel : Reviens parmi nous, Roxas, et on s'prendra une vodka, tous les deux.
Roxas : Pas question, je déteste la vodka !
Ayel : Toi et ton panaché... Bon, battons-nous, dans ce cas...
Roxas : Alors on va se battre pour de vrai, cette fois ?
Ayel : On dirait bien... Maintenant, prépare toi... Technique spéciale... POLIAKOOOOOOOOOOV !

A la grand surprise de Roxas, tout autour de lui s'enflamma, et les deux adversaires étaient maintenant dans une minuscule arène, délimitées par des murs de feu. Mais Roxas reprit ses esprits, et deux clés apparurent dans ses mains, une blanche et une noire.

Ayel : Deux pour le prix d'une ? Eh ben !
Roxas : Tu vois, Ayel ? Tu as peut-être tes flammes destructrices, mais moi j'ai deux clés en plastique, maintenant !
Ayel : ...
Roxas : Bizarre, avant que je le dise, j'étais pourtant sûr que ça me donnerait un avantage certain...
Ayel : Le plastique, ça fond.
Roxas : Et t'étais obligé de me le dire ? Tu es cruel, tu sais ?
Ayel : Même en le sachant, tu ne me battras jamais !
Roxas : Tais-toi, et ramène toi !

Ayel sortit une bouteille de vodka pure et vida le contenu de la bouteille dans son gosier. Ceci fait, il jeta la bouteille au loin.

Ayel : Aaah... Y a pas à dire... CA MET LE FEU A LA GOOORGE !

Sur ces mots il lança plusieurs flammes sur Roxas, qui les esquiva de peu. Celles-ci entrèrent donc en contact avec sa veste et son pantalon, qui s'enflammèrent aussitôt.

Roxas : C'est... problématique...
Ayel : Alors ? Comment tu vas faire maintenant, hein ?

Il retira donc sa veste, son pantalon, mais également son T-shirt sur lequel le feu s'était propagé; et jeta le tout sur Ayel, qui ne s'y attendait pas, vraiment pas...

Ayel : Quoi ? Eh ! Je vois plus rien !
Roxas : Mouahaha ! Finalement, ça m'arrange bien, je commençais à avoir chaud !
Ayel : C'est quoi ce délire ?! J'arrive pas à retirer ces fringues !
Roxas : Normal, ça brûle comme dans un four ici, dis-toi que j'ai bien sué dedans !
Ayel : Attends un peu que je retire ça de ma tête !
Roxas : Tu n'auras pas le temps, yaaaa !

Il sauta en avant en faisant une double pirouette pour donner un coup avec ses deux Keyblades en même temps... coup qui loupa, car étant concentré par son numéro de frime, sa précision en pâtît. Honteux mais heureux qu'Ayel ne l'ait pas vu échouer sa figure, il l'enchaîna de coups de Keyblade derrière la nuque présumée de son adversaire (difficile de juger avec ses vêtements qui recouvrent tout le visage dudit adversaire)

Roxas: Plus classique, mais pas moins efficace !
Ayel : Aaargh, noon ! Comment... Comment j'ai pu être battu par un débile en slip ?!
Roxas : En slip ? Hé ho, t'abuses un peu, j'ai encore mes chaussettes, quand même...
Ayel : On se reverra, Roxas... Tu n'en auras pas conscience, mais moi oui... JE FERAI DE TA VIE UN ENFER !
Roxas : Attention, mon gars, tu t'éloignes du script d'origine...
Ayel : C'est vrai excuse moi... Je veux dire... idiot, c'est toi qui vas renaître, pas moi !
Roxas : Mouais, t'aurais pu y mettre du tien... Ca faisait faux...
Ayel : Ca l'est... Qu'est ce qu'il faut pas faire, pour pas créer de paradoxe scénaristique...
Roxas : Mmh... Bon, tu te casses ? Je dois continuer l'exploration des labos, moi...
Ayel : Ouais j'vais... EH ! Tu crois que tu parles à qui ?
Roxas : Au perdant de notre match, pardi ! Maintenant, tu pourrais me redonner mes vêtements, maintenant qu'y a plus tes flammes, je crois que j'vais chopper un rhume...
Ayel : Pas question, je prends ça comme lot de consolation ! Sur ce, à bientôt, dans une autre vie...

Puis il disparut par le même portail qu'il avait emprunté pour venir. Roxas, lui, continua son chemin et arriva dans un couloir dans lequel des tubes géants étaient disposés le long des murs, avec dedans les deux célèbres acolytes de Sora : Donald et Dingo.

Roxas : Voyons voir... Des tubes dans un labo d'Umbrella... Sont-ce là des nouveaux spécimens de Tyrans ? Je ferai mieux de pas rester ici, moi, juste au cas où...

Et il continua encore, passant la dernière porte qui le séparait de la fin de son existence. Son destin s'achevait ici, tous les semblants de souvenirs qu'il avait accumulé allaient s'évanouir.

Roxas : Mmh... Le placard à balai... Y a rien d'intéressant ici...

...Roxas se détourna donc de cette erreur scénaristique tout juste valable pour un gag de mauvais goût, et ouvrit la porte au bout du couloir, qui avait la même décoration toute blanche que la chambre de Naminé, les dessins yaoi en moins.

DiZ : Je t'attendais, Roxas...
Roxas : Ben voyons ! Toi j'vais te tabasser, tu vas voir !

Il fonça alors vers son interlocuteur et donna un grand coup de Keyblade, qui le traversa complètement.

DiZ : Hahaha ! Je ne suis qu'un hologramme...
Roxas : Raaaah ! Vous commencez à me saouler, tous ! Et c'est quoi cette grosse coquille là-bas ?!
DiZ : Il s'agit d'un oeuf de Béhemot, j'avais l'intention de me faire une omelette géante, ce soir.
Roxas : Hein ? Vraiment ?
DiZ : Hahahaha... non... Ta vie est si triste, Roxas. Tu es resté naïf et t'es fais pigeonner jusqu'aux derniers instants de ta vie... non, de ce qui te sert de vie...
Roxas : Pourquoi ça ?
DiZ : Mais je serai clément avec toi... Prends la boîte qui se trouve là-bas et ouvre la.
Roxas : Et qu'est ce qu'il y a dedans, au juste ?
DiZ : Ce que tu désirerais le plus faire avant de mourir. J'ai plutôt bien cerné tes goûts, et je t'ai accordé ce plaisir pour le peu de bonnes actions que tu as fait pour la Twilight Town virtuelle que j'ai crée pour toi... Evidemment je n'ai pas pris compte des mauvaises actions, sinon...
Roxas : Ca va, tais-toi... Je vais l'ouvrir ta boîte... Je suppose qu'y a un pétard dedans :bave: Ca fait un moment que j'en ai pas fumé, du coup ! Bon allez, j'ouvre ! ... QUOI ?! UNE CORDE A SAUTER ?!
DiZ : Quel naïveté, mon Dieu... Quelle naïveté...
Roxas : JE VAIS TELLEMENT TE FRACASSER LA GUEULE QUE MEME UN VAUTOUR AFFAME OSERA PAS MANGER TES MILLE MORCEAUX DE RESTE A PEINE SANGUINOLENTS !
DiZ : Tu en connais beaucoup, des vautours qui mangent des hologrammes ?
Roxas : C'est ça, fous toi de moi !
DiZ : Je n'ai pas besoin de ton autorisation, tu sais. Je m'en sors très bien tout seul...
Roxas : J'ai remarqué !
DiZ : Bon, trêve de sottises, va devant la coquille blanche.
Roxas : Tu rêves mon gars ! D'abord...

Il enleva une chaussette et l'enroula autour de la corde à sauter, sortit sa 2e keyblade et fit du feu sur le joint improvisé.

Roxas : McGyver est dans la place ! Qu'est ce que t'en dis, la momie ? Je t'ai pas niqué sur ce coup ? A fumer ton cadeau ?
DiZ : 'Faut voir, je garantie pas ta bonne santé après ça...
Roxas : Rien à foutre, je vais mourir après ça !
DiZ : Tu marques un point, tâche juste de ne pas trop t'abîmer, Sora a besoin de toi en bon état...
Roxas : Bon allez, on va voir ce qu'il vaut, ce joint à la corde à sauter...

Il porta donc sa chaussette répugnante incandescente à sa bouche et aspira. Immédiatement, il commença à voir des hallucinations à peu près partout. Et pas qu'un peu...

Roxas : OUAAAAAH ! C'trop bon ça ! Y a des chtr... schrto... schtru... des trucs bleus avec des bonnets blancs qui courent sur les murs ! Eh, toi là-bas ! La scht...schrt... le machin bleu fille avec des cheveux blonds ! Attends un p...

Mais notre jeune héros éphémère avait fait un pas de trop. La capsule qui contenait Sora s'ouvrit, et toutes les halucinations s'estompèrent. Roxas prononça ses derniers mots avant de disparaître.

Roxas : La corde à fumer, c'est d'la boooonne... :content:

Là dessus, un adolescent aux cheveux châtains et aux vêtements criards sort et s'avance, là où se trouvait son alter-ego quelques secondes plus tôt.

Sora : Ouaaah... J'ai bien dormi moi, pour une fois j'me suis pas entendu ronfler !

Et maintenant, la VERITABLE aventure commence !

--------------------------------
FIN DU PROLOGUE

Et voilà ! Désolé pour les non-fans de Resident Evil qui ont dû passer à côté de certains gags >.< Mais faut dire que les ressemblances étaient... troublantes :o))

SquallLion
SquallLion
MP
05 février 2010 à 21:03:03

'De rage, il tapa sur la grille avec sa clé, et celle-ci (la grille, pas la clé) '
le celle-ci se rapport à la clé: même si l'humour de ta phrase passe bien, le gag est forcé.
'Il (Roxas, pas le passage) s'engouffra ' est reussi même si la phase ne laissait aucun doute
par contre, reiterer la même astuce est de mauvais goût

SquallLion
SquallLion
MP
05 février 2010 à 21:17:07
vacanceS prend un S (1ere ligne)
ses conneries prend aussi un S (c'est Ses conneries à lui)
    • il y a deux coupures trop franche
      au moment où Ayel veut se battre contre Roxas et que le temps se fige :suite à l'appel, Roxas se rend au château .. sans transition
      enfin, apres l'épisode Raccon City, même probleme

sinon,excellent , j'aime aimé le gag avec Bio Hazard
bien fichu
bone idée ce côté yaoi pour porter en dérision la scène originale
pas mal , le coup du paradoxe scénaristique :ok:
c'est vrai que ta parodie est limité par la vraie histoire: que c'est dommage!

drilon1994
drilon1994
MP
16 février 2010 à 18:12:02

Ce topic doit pas couler et a quand la suite? :noel:
___________________________________________
LE POURVOIR DE LA K3YBL4D3

http://www.youtube.com/watch?v=bfIGi_oTDFg

Temari-Hyuga
Temari-Hyuga
MP
16 février 2010 à 19:52:37

Sora est en vacances, il glandouille :oui:

SquallLion
SquallLion
MP
16 février 2010 à 19:57:20

et il a raison :cool:
qu'il en profite!

SquallLion
SquallLion
MP
02 mars 2010 à 23:53:17

bon, j'imprime ça demain
@+

SquallLion
SquallLion
MP
02 mars 2010 à 23:53:31

bonne vacances

SquallLion
SquallLion
MP
03 mars 2010 à 21:01:12

ah , sympa la reference avec la 'beu'(peripétie de Winnie L'Ourson :-) )
sinon , tu as dépeint le roi comme un personnage irrascible,égocentrique: why not?

bonne continuation :-)))

Isthun
Isthun
MP
07 mars 2010 à 14:33:57

J'adore le roi XD

-Sora-desuka-
-Sora-desuka-
MP
07 mars 2010 à 18:29:33

Merci à vous deux :-)

Pour le roi, je n'avais aucune idée de son caractère avant d'en arriver à le faire parler. J'étais là, comme un con devant Word, à chercher à la dernière minute quel personnalité lui donner :o))

Finalement, j'ai profité de l'excuse du séjour "à la dure" dans le monde des Ténèbres pour le modeler comme ça, d'autant plus que la seule fois de l'autre paro où on le voyait, c'était pas pendant très longtemps...

Bref, ça va me donner des idées sur le retour de Riku ça, mais ce sera pas avant un moment ^^

SquallLion
SquallLion
MP
07 mars 2010 à 19:56:25

interressant

p0kem0n-lucari0
p0kem0n-lucari0
MP
08 mars 2010 à 14:43:19

J'aime beaucoup ta fic et chaque passage de l'histoire est dedans et est devenu marrant je vais passer souvent pour la lire

PS:Tu t'es trompé à mickey:
j'ai tort, t'as raison
A moins que tu ai fait exprès :question:

SquallLion
SquallLion
MP
08 mars 2010 à 15:31:54

N'essaie même pas de répondre " j'ai tort, t'as raison"

ainsi, Mickey le roi autoritaire n'accepte même pas l'humilité de la part de ses sujets

-Sora-desuka-
-Sora-desuka-
MP
08 mars 2010 à 19:02:46

En fait voilà, c'est un piège pour enrager son sujet qui d'un coup lui fait remarquer et s'en prend encore plus plein la gueule !

...
...
...

Mais oui c'est crédible !

  • se cogne plusieurs fois la tête contre le mur pour avoir laissé passer une telle erreur*
SquallLion
SquallLion
MP
08 mars 2010 à 19:18:16

c'est donc une erreur!
c'est quoi la véritable version alors :question:

Temari-Hyuga
Temari-Hyuga
MP
08 mars 2010 à 19:31:01

Sora, j'ai eu pitié de toi, et donc comme promis, voilà ton 3e cadeau d'anniv' (le 1er étant le bisou et le 2e le strip-tease, mais ça on verra plus tard) :hap:

Ta paro elle roxxe trop :hap: Et en plus ça rime :noel: Et bon, je suis pas douée pour les commentaires donc je me contenterai d'un simple "sweet" :content:

-Sora-desuka-
-Sora-desuka-
MP
08 mars 2010 à 19:32:57

Ca suffira, Temy, je m'en contenterai :o))

Et pour Squall, la vraie version est donc l'inverse ^^

A savoir "J'ai raison, t'as tort"

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Csquall
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

Meilleures offres