Test Chirurgie Simulator- PC

PC

Après s'être attaquée à la plupart des métiers existants, la gamme des Simulator s'intéresse de près à la chirurgie. Oh mon Dieu s'exclameront les moins intrépides pendant que tous les autres se demanderont si le jeu tient plus du Docteur Maboul que de Trauma Center.

Chirurgie Simulator

Tester un Simulator n'est pas une expérience aisée malgré ce qu'on peut penser. Il faut en effet oublier tout ce qu'on sait, rebooter son cerveau et être très ouvert d'esprit pour comprendre ce qui peut bien se cacher derrière la première couche de médiocrité. Nous vous l'accordons, le plus souvent, il n'y a absolument rien si ce n'est une seconde couche de médiocrité. Pour autant, donner envie au lecteur de lire l'ensemble d'un tel test est un exercice de haut vol et demande énormément de doigté à l'image d'une opération chirurgicale. Les plus attentifs d'entre-vous s'exclameront alors que c'est une p... de bonne transition que voilà puisque le cas qui nous intéresse aujourd'hui se nomme justement Chirurgie Simulator. Il y a des fois comme ça où les coïncidences sont amusantes.

Test Chirurgie Simulator PC - Screenshot 1Toi aussi, amuse-toi à revivre la scène culte de l'accouchement d'Alien.

Chirurgie Simulator nous place donc dans la peau d'un chirurgien débutant, sorte de Docteur Doogie, lui-même secondé par un docteur Maison qui ne se priera pas de vous éjecter de la salle d'opération après deux erreurs, du moins en mode Normal. Car oui, mesdames et messieurs, ce Simulator ne vous proposera pas de vous lancer dans une opération sans filets. Ainsi, avant de pouvoir charcuter un patient, vous devrez passer par la case «didacticiel» qui vous permettra de vous familiariser avec les instruments qui évolueront au fil des opérations. En somme, le tout s'avère plutôt intéressant de prime abord d'autant qu'on dispose de trois modes de difficulté. Le problème est qu'au bout de 20 minutes de jeu, on se rend compte que c'est avant toute chose un vrai Simulator avec tous les problèmes associés. Pour commencer, signalons que seules huit opérations sont disponibles. Certes, celles-ci sont variées (appendicite, amygdales, vésicule biliaire, cataracte...) mais l'embêtant c'est qu'elles n'ont aucun intérêt en Facile dans le sens où on en vient à bout en moins de cinq minutes chacune. Du coup, on optera pour le mode Normal sauf que... Sauf que.

Test Chirurgie Simulator PC - Screenshot 2Malgré des doses constantes, il arrive souvent que l'opération soit un échec.

Dans les faits, chaque opération semble être accessible. En effet, avant chaque geste à effectuer, l'infirmière vous dira précisément quel instrument prendre et quoi faire. De plus, une fois que vous serez au-dessus de votre patient (victime), des indications visuelles vous renseigneront sur l'endroit où il faut couper, étirer, recoudre, etc. Notez également que si vous effectuez deux erreurs, le médecin chef vous renverra de la salle d'opération, du moins en Normal. Jusque-là tout va bien même s'il vous faudra être parfois rapide et méticuleux en fonction des gestes, ceci influençant le score final. En somme ce qui ennuie le plus vient du fait qu'il vous faudra aussi constamment vérifier les signes vitaux du malade. Si le tout paraît simple, puisqu'il n'y a que deux machines à régler, on loupe très souvent des opérations pour on ne sait quelles raisons. On a beau proposer des doses appropriées entre deux coups de bistouri, rien n'y fait, le patient s'emballe et à nous de tout refaire. Frustrant donc et vous imaginez bien que c'est encore plus pénible en Difficile. En somme, autant le titre endort dans son plus bas niveau de difficulté, autant il irrite dans son plus haut. Pour le coup, il sera ardu de le conseiller à qui que ce soit et ce n'est pas avec son glossaire limité et son mode Jeu Libre inutile qu'on trouvera de quoi faire.

Logan, le 22 novembre 2012

Les notes

  • Graphismes 8/20

    Seule une salle d'opération et quelques angles de caméra sont au rendez-vous. Vous avez également droit à huit opérations et donc autant de trucs dégoutants à découvrir.

  • Jouabilité 11/20

    Dans l'absolu, le tout semble extrêmement simple puisqu'à chaque étape une infirmière vous guide. De fait, si vous suivez les instructions et que vous vous montrez précis, tout devrait rouler. Le hic est que pour Dieu sait quelles raisons, les signes vitaux du patient s'emballent et malgré les réglages de deux machines et des constantes stables, l'opération finit souvent sur un échec. En somme, après une dizaine d'essais, on s'énerve et on laisse tomber.

  • Durée de vie 8/20

    Une fois de plus, on se demande pourquoi les développeurs ont intégré un mode Jeu Libre puisque celui-ci ne nous permet simplement de reprendre que les huit opérations de base. Attention toutefois, car en mode Normal, les opérations finissent souvent en cacahouètes pour des raisons obscures.

  • Bande son 9/20

    Peu ou pas de musiques à l'horizon. Seuls quelques bruits de machines et d'instruments chirurgicaux égayeront vos opérations.

  • Scénario

    -

  • Note Générale6/20

    Sans être aussi catastrophique que les autres jeux de la gamme Simulator, Chirurgie Simulator n'en reste pas moins un jeu vite développé. Ainsi, en plus d'un contenu famélique, on pestera contre certains éléments, débouchant le plus souvent sur l'échec d'une opération, contre lesquels on ne peut rien faire. Frustrant d'autant qu'il est impossible de se prendre pour le docteur House ou Jack l'Eventreur puisque tous nos gestes sont minutieusement dirigés.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 3/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Tradewest
  • Développeur : Rondomedia
  • Type : Simulation
  • Multijoueurs : Non
  • Sortie France : 30 novembre 2012
  • Version : Textes en français
  • Config minimum : Pentium 1.5 Ghz, 1.5 Go de RAM, carte graphique 128 Mo, Windows XP/Vista/7
  • Classification : Déconseillé aux - de 7 ans
Mots-clefs : Bloc Operatoire Simulator