Menu
Streets of Rage 2
  • Tout support
  • PS3
  • 360
  • 3DS
  • Wii
  • G.GEAR
  • MS
  • MD
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Streets of Rage II
MD
Streets of Rage 2
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de langeblanc
L'avis de langeblanc
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 août 2009 à 14:54:38
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (100)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.9/20
Partager sur :

Il aura fallu attendre un an, avant de voir sortir une suite à ce bon vieux beat'em all qu'était Streets of Rage puisque le second volet sortira en 1992 sous le nom de Streets of Rage 2. Mais l'attente n'aura pas été vaine puisque même si le jeu reprend la majeure partie du contenu du premier volet, la cartouche comporte tout de même un lot de nouveautés non négligeable. Alors on prend les mêmes et on recommence ? Eh bien non, enfin pas tout à fait.

Streets of Rage II

Puisqu'il nous faut parler des nouveautés du second opus de Sega, commençons d'abord par signaler une différence au niveau du nom. En effet, même si le jeu est plus connu sous le nom de Streets of Rage 2, il était possible de le trouver sous le nom de Bare Knucle 2 en fonction de la version (japonaise, US ou européenne). L'histoire du jeu se déroule un an après qu'Adam, Axel et Blaze aient vaincu le syndicat du crime et son boss Monsieur X. Par on ne sait quel miracle, Monsieur X revient et il est bien décidé à remettre les points sur les i. Il va même commencer par kidnapper Adam. Le trio se retrouve donc sans l'un de ses membres, mais heureusement deux nouveaux venus vont leur prêter main-forte : Max, un catcheur ami d'Axel, et le petit frère d'Adam, Skate. Première nouveauté donc puisque ce ne seront plus trois personnages qui seront disponibles dans ce jeu, mais quatre.

Streets of Rage II
Dans le jeu comme dans le monde réel, un an s'est écoulé depuis le premier opus.
On remarque aussi que le menu est désormais plus clair lors de la sélection du personnage. Pour chaque combattant, on dispose d'un petit descriptif détaillé de ses compétences. La force, la technique, la vitesse, le saut et l'endurance sont ainsi symbolisés par de petites étoiles. Avant d'entrer dans le vif du sujet et de parler des niveaux, il est bon de signaler une autre petite nouveauté plutôt agréable : la présence avant chaque début de stage de petites cut-scenes. Il s'agit seulement d'images avec du texte mais il faut avouer que ça fait son petit effet. Tout comme le premier Streets of Rage, lorsqu'on débute un niveau la première chose qui frappe est bien évidemment la bande-son. Yuzo Koshiro a en effet remis le couvert et nous sert des musiques encore plus poussées que dans le premier opus de la série. Il faut noter aussi une amélioration sonore indéniable puisque Streets of Rage 2 exploite pleinement la puce sonore de la Megadrive notamment avec ses musiques mais aussi avec les bruitages et les voix digitalisées des personnages et des ennemis du jeu. Là encore, le titre reprend le même schéma que son aîné : une musique d'ambiance particulière à chaque niveau, ainsi qu'une musique spéciale pour tous les boss (excepté une variante pour le boss de fin, comme c'était déjà le cas pour le premier Streets of Rage.)

Streets of Rage II
On retrouve des environnements urbains glauques à souhait.
Les niveaux s'appuient également sur la même architecture que son prédécesseur : ils sont encore une fois au nombre de huit et se clôturent tous sur un boss. Ceci dit, il faut admettre que les environnements sont plus variés que dans le premier Streets of Rage, mais ils sont aussi plus longs puisqu'ils sont divisés en plusieurs lieux. Par exemple, dans le premier niveau, on commence dans la rue pour ensuite entrer dans un bar et terminer dans une arrière-cour. Enfin, il y a aussi la présence de quelques petites mises en scène intéressantes suivant les niveaux. On retrouve ainsi un ennemi allongé sur un banc, se levant au dernier moment pour nous prendre par surprise, des voyous sortant de plaques d'égout, d'autres qui sont capables de lancer des grenades ou qui se déplacent à moto, une salle en proie aux flammes… Tout cela n'était pas présent dans le premier épisode et participe à l'intérêt de cette suite.

Streets of Rage II
Voici les quatre personnages jouables de cet opus.
Le gameplay accueille lui aussi quelques nouveautés. En effet, même si la prise en main reste inchangée, elle s'en trouve améliorée par plusieurs aspects. On remarque que la palette de mouvements est plus étoffée avec de nouvelles attaques mises à la disposition du joueur. Les personnages sont dotés de davantage de possibilités d'action. On peut par exemple courir avec Skate en appuyant 2 fois sur la touche gauche ou droite. Autre nouveauté, et pas des moindres, l'unique attaque spéciale du premier épisode ayant disparu (l'appel aux forces de police), chaque personnage dispose en contrepartie d'une attaque spéciale qui lui est propre : Axel assène de nombreux coups de poing rapides à ses adversaires, Max exécute quelques prises de catch, Blaze lance une boule de feu, et enfin Skate tourne sur sa tête. Il vous faudra tout de même les utiliser avec parcimonie puisque ces attaques, aussi dévastatrices soient-elles, vous enlèveront de la vie. Si on n'y prend pas garde, la jauge de vie peut vite s'en trouver amoindrie. Il s'agit donc d'une épée à double tranchant que le joueur tient maintenant entre les mains. Dernier petit détail, il est désormais possible de lancer les armes que l'on aura ramassées directement sur les ennemis alors qu'on ne pouvait le faire qu'avec les couteaux de lancer dans le premier épisode.

Streets of Rage II
Les environnements sont plus interactifs que dans le précédent épisode.
Enfin, on remarque une nette amélioration côté graphismes, que ce soit au niveau des personnages jouables, des ennemis ou encore des décors. En effet, les personnages jouables sont mieux modélisés et disposent bien de caractéristiques particulières : Blaze et Axel sont plus grands, alors que Skate sera plus petit et Max plus costaud. Les ennemis ainsi que les boss sont plus variés et ce même si l'on retrouve bon nombre d'ennemis issus du premier Streets of Rage. On passe ainsi du gros Bibendum au ninja maniant le sabre, au boxeur thaïlandais, ou encore au clown fouetteur et à son kangourou. Enfin les décors sont plus fouillés, plus détaillés et plus variés : on se balade dans des rues, un parc d'attractions, un stade de base-ball ou encore une salle d'arcade ou un bateau pirate. Les environnements sont plus lumineux avec plus d'éléments à l'écran et un souci du détail plus poussé. A propos de la durée de vie, il faut bien constater qu'elle est revue à la hausse par rapport à Streets of Rage premier du nom, grâce à la présence du mode versus ou tout simplement parce que les niveaux sont plus longs à terminer. Il faut quand même avouer que vous ne mettrez pas plus de trois heures pour terminer les huit niveaux du jeu en mode normal et à peine une de plus en mode difficile.

Streets of Rage II
Ce loubard a des petits airs de Duck King.
Dernier point concernant le mode deux joueurs. En effet, si le mode co-op est toujours de la partie, le jeu possède également un mode versus ! A première vue, un tel mode pourrait surprendre dans un beat'em all, mais si l'on s'y attarde, on constatera bien vite que le résultat peut être vraiment fun. Chaque joueur choisit alors un des quatre personnages et doit éliminer l'autre à l'aide d'armes dispersées dans le niveau. Seul point noir, dans ce mode, il n'y a qu'un seul niveau jouable. Que dire sur ce Streets of Rage 2 si ce n'est qu'il constitue une excellente suite au premier jeu de la série. Il reprend les bases et ce qui avait fait la force du premier épisode, c'est-à-dire des graphismes évolués pour l'époque, une bande son qui relève du chef-d'œuvre et une ambiance si particulière. Ce Streets of Rage 2 est aussi appréciable pour les quelques nouveautés qu'il apporte à la série de Sega.

Les notes
  • Graphismes 18 /20

    Ce nouvel opus exploite pleinement les capacités de la console et nous montre le potentiel de la Mégadrive.

  • Jouabilité 17 /20

    La jouabilité est un autre des points forts du jeu de par la richesse des mouvements et les possibilités d'action mises à disposition du joueur.

  • Durée de vie 14 /20

    La durée de vie était un point faible de Streets of Rage et il faut bien admettre que c'est encore le cas pour le second opus. Malgré la présence du mode co-op et d'un mode versus, on fait vite le tour du jeu, rien n'empêche cependant de revenir frapper du loubard quand l'envie nous prend.

  • Bande son 18 /20

    Si la bande-son était excellente dans le premier épisode, elle l'est tout autant dans celui-ci puisque une fois encore Yuzo Koshiro nous offre un très bon travail. Si vous avez aimé la bande-son du premier Streets of Rage, ne manquez pas celle-là.

  • Scénario /

Pourquoi changer un jeu qui a du succès ? Sega l'avait bien compris et nous offrait là une excellente suite pour la série, en y ajoutant quelques nouveautés plus au moins importantes qui ne passeront pas inaperçues. Si vous avez aimé Streets of Rage et que vous voulez rempiler, celui-ci est fait pour vous.

Profil de langeblanc
L'avis de langeblanc
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 août 2009 à 14:54:38
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (100)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.9/20
Mis à jour le 07/08/2009
Megadrive Beat'em All Sega Rétrogaming
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Gears 5, le mode Horde fait du neuf avec des vieux - gamescom 2019
    PC - ONE
  • Preview : Still There : Le futur Firewatch de l'espace ? - gamescom 2019
    PC
  • Preview : The Settlers, un reboot pour rebâtir les fondations de la saga - gamescom 2019
    PC
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce