Test Euro Truck Simulator- PC

PC

Anuman nous invite à reprendre le volant de puissants camions pour parcourir des milliers de kilomètres dans la peau d'un chauffeur routier. Mais cette fois-ci, c'est en Europe que ça se passe, des faubourgs de Lisbonne jusqu'à la banlieue de Varsovie !

Euro Truck Simulator

Si l'on doit reconnaître un mérite à l'éditeur Anuman, c'est de nous avoir fait découvrir des simulations à côté desquelles il eut vraiment été dommage de passer en étant fan de modélisme ou de conduite. L'US Trucks Road Simulator de SCS Software, par exemple, est un petit chef d'oeuvre du genre. Avec près de 40 villes reliées par des autoroutes, des long hauls partiellement customisables et un véritable gestionnaire d'entreprise de transport, ce titre a remporté un franc succès auprès des amateurs. A tel point que ses développeurs se sont rapidement attelés à une version européenne en guise de suite. Contrairement à ce à quoi l'on pouvait s'attendre, cependant, Euro Truck Simulator ne se contente pas de proposer de nouvelles cartes et de nouvelles villes.

Test Euro Truck Simulator PC - Screenshot 37Les graphismes ont été améliorés.

En effet, la première chose qui saute aux yeux quand on a passé des heures sur US Trucks et qu'on lance une partie d'Euro Trucks, c'est l'amélioration des graphismes. Fini l'aliasing à outrance et les textures moches ! Désormais les décors sont agréables à regarder, les camions sont encore plus beaux qu'auparavant et les effets de lumières sont vraiment réussis. Il suffit de rouler un peu dans Paris pour se convaincre des progrès réalisés. On peut compter les fenêtres de la Tour Montparnasse, l'Arche de la Défense se reconnaît du premier coup d'oeil et on s'arrêterait presque pour contempler la Tour Eiffel. Les paysages sont également très bien rendus. Le bordelais est couvert de vignobles, le sud de l'Espagne est aussi pelé que dans la réalité, etc... En ce qui concerne l'interface, les vétérans ne tarderont pas à s'apercevoir que les menus sont beaucoup plus clairs et que l'accès aux différentes pages de paramètres ou de statistiques a été simplifié. Il en résulte une navigation nettement plus agréable et un confort accru sur l'écran de jeu.

Test Euro Truck Simulator PC - Screenshot 38La vue intérieure est très réaliste.

Comme l'éditeur nous l'avait promis, Euro Truck nous invite désormais à visiter quelques grandes villes européennes au volant de notre camion pour effectuer des livraisons et empocher au passage quelques milliers d'euros. Avec cet argent, on peut ensuite étendre notre rayon d'action (limité à un seul pays au départ), améliorer les performances de notre véhicule ou encore passer des permis spéciaux pour transporter des matières dangereuses. Tout cela est bien joli mais on ne peut s'empêcher de se demander tout de même pourquoi la possibilité de créer notre propre entreprise de transport a été éliminée dans cette version. Plus question en effet de recruter des chauffeurs, d'acheter des remorques ou de s'occuper des fournisseurs, l'aspect gestion est tout simplement passé à la trappe. On se contente de sélectionner notre cargaison et de l'amener à bon port. Point. C'est d'autant plus étrange que techniquement, cela n'aurait pas dû poser le moindre problème aux développeurs. Par ailleurs, si US Trucks comprenait des dizaines d'entreprises et des tonnes de marchandises, leur nombre a considérablement été réduit dans Euro Truck. Tout comme le nombre de villes accessibles (17 contre 40) et le nombre de routes à parcourir. Bref, l'ensemble du contenu a très largement été revu à la baisse et les fans d'US Trucks risquent d'avoir du mal à avaler la pilule s'ils n'ont pas accès au Net pour télécharger des mods ou se connecter à une entreprise virtuelle.

Test Euro Truck Simulator PC - Screenshot 39De retour à Paname.

Au niveau de la conduite, le réalisme est toujours de mise mais la difficulté a elle aussi été revue à la baisse. Ainsi, les freinages sont plus courts, la remorque ne bouge pas et il est quasiment impossible de perdre le contrôle de son camion. De fait, les accidents sont rares et on peut commettre des imprudences assez fantaisistes comme prendre une bretelle d'autoroute à 110 km/h ou remonter une avenue à toute vitesse en zigzaguant entre les voitures. Pour autant, le code de la route doit être respecté. Griller des feux rouges, rouler à contresens ou bousculer un véhicule par exemple constituent des infractions qui coûtent très cher. Et cette fois-ci, plus question d'échapper aux amendes en se faisant oublier ou en semant la police : la sanction est automatiquement répercutée sur notre bulletin de paye ! Bien entendu le rythme des livraisons est toujours aussi lent, simulation oblige. Les jours et les nuits se succèdent tandis que défilent les kilomètres et on passe le temps en admirant les décors à défaut d'avoir une CB (absente de cet opus). En définitive, Euro Truck peut être considéré comme une version plus accessible mais considérablement allégée de US Truck Road Simulator. Les puristes resteront certainement sur leur faim. En revanche, les débutants pourront découvrir en douceur une simulation agréable et contemplative qui les emmènera sur les routes de France, de Belgique ou d'Allemagne dans le confort d'une cabine de camion virtuelle.

Dharn, le 09 février 2009

Les notes

  • Graphismes 15/20

    Les camions sont encore mieux modélisés que par le passé et l'intérieur des cabines est bien restitué. Les paysages européens sont agréables à regarder, les villes se reconnaissent facilement, et les effets de lumières sont très réussis. Prouesse technique : l'aliasing a totalement disparu !

  • Jouabilité 13/20

    Le comportement des divers camions n'est réaliste que jusqu'à un certain point. Il est par exemple impossible de renverser la remorque ou de finir en travers de la route. Par ailleurs, si l'interface d'Euro Truck est beaucoup plus pratique que celle d'US Trucks, on déplore la disparition de nombreuses fonctionnalités et surtout l'impossibilité de gérer notre propre entreprise de transport.

  • Durée de vie 12/20

    11 pays, 17 villes composées de quelques rues, et une poignée de fournisseurs, difficile de ne pas être déçu quand on sait qu'US Trucks comprenait 40 villes gigantesques et des dizaines de sociétés à livrer. Certes, chaque pays a ses propres caractéristiques et on peut désormais passer des permis pour transporter des marchandises spéciales mais c'est trop léger pour nous faire avaler la pilule.

  • Bande son 5/20

    La CB a disparu et seul le bruit du moteur nous accompagne durant les longues journées passées sur la route.

  • Scénario

    -

  • Note Générale13/20

    Plus accessible et beaucoup plus agréable à regarder que la version précédente, Euro Truck Road Simulator souffre malheureusement d'un contenu trop limité et de l'impossibilité de diriger notre propre entreprise. Néanmoins, cette simulation soignée reste encore une valeur sûre en matière de transport routier.

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 15/20

Retour haut de page

Infos jeu

Vidéos