Menu
Léa Passion Vétérinaire en Australie
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Léa Passion Vétérinaire en Australie sur PC /

Test Léa Passion Vétérinaire en Australie sur PC du 22/01/2008

Test : Léa Passion Vétérinaire En Australie
PC
Léa Passion Vétérinaire en Australie
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
22 janvier 2008 à 18:00:00
7/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Tous les prix
Prix Support
3.99€ PC
3.99€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Toujours passionnée par les animaux, Léa a choisi de s'exiler de l'autre côté du globe pour ouvrir une clinique vétérinaire en Australie. Si les patients ne sont plus les mêmes et que les lapins, les chiens et les chats laissent désormais leurs places à des koalas, des kangourous et même des dauphins, les techniques de soins restent quant à elles identiques.

Léa Passion Vétérinaire En Australie

Comme dans le premier volet, Léa Passion Vétérinaire en Australie permet au joueur de s'occuper d'une clinique vétérinaire et de soigner des animaux malades ou blessés. Situation géographique oblige, on ne recevra plus de lapins, de porcs ou de chats dans le cabinet, mais des koalas, des wombats, des kangourous ou même des dauphins à condition toutefois d'avoir ouvert une section dédiée aux animaux marins. En réalité, si l'on met de côté les patients, cette version australienne est identique au premier épisode. On y retrouve la même interface, les mêmes actions à effectuer, et fatalement les mêmes défauts déjà signalés.

Léa Passion Vétérinaire En Australie
Le premier patient est là.
Le menu principal permet de lancer des scénarios (par exemple soigner une quantité donnée de koalas) ou de jouer en partie libre. Dans ce mode, vous devrez alors diriger la clinique sur le long terme sachant que la fin du jeu dépendra entièrement de votre degré de patience. Quel que soit le mode choisi, vous incarnez le médecin de la clinique et devez à la fois vous occuper de vous (manger, dormir, faire du sport, etc.), de votre établissement et bien sûr de vos pensionnaires. Votre quotidien sera donc partagé entre vos besoins journaliers, la construction d'enclos pour accueillir les patients, la lecture de manuels pour parfaire vos connaissances sur les espèces animales et les consultations à proprement parler. Ce dernier point se montre malheureusement aussi léger que dans le premier volume car on ne se sert pas vraiment des instruments médicaux pour soigner l'animal. A la place, il suffit de cliquer sur chaque outil les uns à la suite des autres pour que Léa fasse elle-même le boulot. Le diagnostic s'affiche alors de lui-même et il ne reste qu'à le valider.

Léa Passion Vétérinaire En Australie
Il faut aussi penser à manger.
Les autres aspects du jeu sont tout aussi limités. La construction d'enclos, par exemple, n'implique aucun choix de la part du joueur qui n'a donc qu'à cliquer sur un bouton pour que le terrain se transforme en refuge. Comme nous le soulignions lors du test du premier jeu, nous aurions aimé pouvoir intervenir dans la taille, ou même la forme de ces enclos. Ce qui n'est visiblement toujours pas à l'ordre du jour. Le rythme assez lent de la partie laisse grande ouverte la porte à l'ennui. Entre deux consultations, il s'écoule un laps de temps trop important pendant lequel il n'y a finalement pas grand-chose à faire. Il est toujours possible d'aménager la clinique en achetant des meubles, mais là encore Léa Passion Vétérinaire montre ses limites en plaçant lui-même les achats dans la propriété. Le joueur ne sert donc presque à rien dans cette clinique qui semble s'autogérer.

Les notes
  • Graphismes 7 /20

    Aucune amélioration technique depuis la première fois. On n'échappe donc pas aux bugs de collision, aux textures un peu floues et aux modélisations parfois grossières.

  • Jouabilité 7 /20

    Le jeu se montre toujours aussi peu entraînant avec des interactions limitées et peu nombreuses envers les animaux.

  • Durée de vie 7 /20

    Le titre propose très peu d'espèces à soigner et pas grand-chose à faire à côté de ça. On se lasse donc très vite.

  • Bande son 9 /20

    Les musiques ne se renouvellent pas durant l'aventure. Quant aux dialogues, ils se limitent à quelques commentaires de Léa ou de clients apportant des animaux.

  • Scénario /

    -

Léa Passion Vétérinaire en Australie ne diffère de la première version que par les animaux qu'il y a à soigner. Un changement qui n'est pas suffisant pour combler les lacunes du titre, malheureusement encore présentes. Le jeu est trop léger pour amuser et manque de variété dans les tâches confiées au joueur.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
22 janvier 2008 à 18:00:00
7/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 22/01/2008
PC Gestion Simulation BrainGame Publishing Ubisoft
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live