Menu
Rayman 3 : Hoodlum Havoc
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • 360
  • Mac
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Rayman 3 : Hoodlum Havoc
PC
Rayman 3 : Hoodlum Havoc HD
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
21 mars 2003 à 18:00:00
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (278)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.4/20
Tous les prix
Prix Support
4.49€ PC
22.00€ PC
42.30€ PS2
48.90€ PS2
59.90€ Xbox
99.90€ NGC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Depuis quelques années maintenant, Rayman est la figure emblématique d'Ubi Soft. Une mascotte que l'éditeur soigne au fil de ses aventures pour à chaque fois offrir aux joueurs le meilleur de ce qui peut se faire en plates-formes. Pour ce troisième épisode, la formule est respectée et ce Rayman 3 a vraiment tout du hit.

Rayman 3 : Hoodlum Havoc

Y'a vraiment pas moyen de dormir tranquillement dans la Croisée des Rêves ! Une fois encore, Rayman se trouve réveillé en plein sieston par un affreux vacarme. Ce coup-ci, c'est à cause de l'apparition d'André, un Lums noir qui se crée une armée à son image et qui projette de détruire toutes les bonnes choses du pays, dont notre ami le démembré. Ni une, ni deux, Rayman s'enfuit en compagnie de Murphy, la mouche verte que les joueurs du second volet connaisse déjà. Problème : dans la précipitation, il perd ses gants et doit commencer le jeu transformé en saucisse à pattes. Ce n'est qu'un peu plus tard qu'il retrouvera ses précieuses mains ainsi que son pote Globox, toujours aussi gros et encore plus crétin qu'auparavant. Second problème et toujours dans la précipitation, Globox avale André et devient ainsi sujet à d'affreux maux d'estomac. Le Lums noir étant toujours en vie et de surcroît de très mauvaise humeur dans le ventre de son ami, Rayman doit sans tarder trouver un moyen de l'en faire sortir. Pas la peine d'en dire plus, vous avez compris que Rayman 3 part dans tous les sens et que son scénario est l'un des plus dérangés qu'il nous ait été donné de suivre depuis bien longtemps.

Rayman 3 : Hoodlum Havoc
Rayman arrive au coeur du monde, un endroit très disco.
Dès le départ, on sent que quelque chose a changé avec Rayman. L'esprit mielleux, pour ne pas dire cul-cul la praline, qui caractérisait les deux premiers volets s'efface complètement pour laisser le champ à un univers plus sombre, plus mature mais aussi plus caustique et satirique. Une évolution qui s'opère tant graphiquement avec des décors et des environnements plus dark (même s'ils gardent la patte immédiatement reconnaissable de la série Rayman) qu'au point de vue de l'humour disséminé tout au long du jeu. Les vannes n'arrêtent pas de fuser. Que ce soit Murphy qui s'en prend directement à Ubi Soft, Globox qui vous dit que vous êtes ridicule, André qui vous traite lui aussi de nul ou les Ptizêtres qui trouvent toujours de fausses excuses pour vous fausser compagnie, il y a de la blague pour tous. Les doublages sont en plus très bons, ce qui n'enlève rien à l'affaire, bien au contraire.

Rayman 3 : Hoodlum Havoc
Une drôle de machine très pratique pour écraser les Hoodlums.
L'autre grand changement apporté à la série est la plus grande place laissée à l'action. Cela se traduit par davantage d'ennemis à zigouiller mais aussi des techniques de combats plus variées. Contrairement aux anciens volets où Rayman ne pouvait que tirer droit devant lui, le bougre est maintenant capable de lifter ses gnons. Ainsi, si un Hoodlum se planque derrière un bouclier ou tout autre obstacle, vous pourrez toujours l'atteindre. Puisque nous en sommes à parler des ennemis, leur intelligence artificielle a été revu à la hausse avec des attitudes variées et adaptées aux situations. Vous les verrez par exemple s'enfuir devant vous, appeler des renforts, essayer de vous encercler, etc. Chaque ennemi nécessite d'ailleurs une technique propre pour en venir à bout. Vous ne pourrez pas vous débarrasser d'un sniper de la même manière qu'un troufion ou que d'un expert en grenade. Les Hoodlum sont donc nombreux, à vous d'apprendre à les connaître et à les reconnaître. Plusieurs boss vous attendent sur le parcours. Imposants et parfaitement animés, il faudra là encore trouver la bonne technique pour remporter la bataille.

Rayman 3 : Hoodlum Havoc
Les pouvoirs sont contenus dans des conserves.
Dans tous les épisodes de la série, Rayman apprenait des pouvoirs qu'il gardait ensuite pendant tout le jeu. Ici, ce n'est plus le cas. Enfermées dans des boîtes de conserves, les nouvelles aptitudes ne sont efficaces que pendant quelques secondes, obligeant le joueur à ne pas traîner pour les utiliser. Les pouvoirs sont au nombre de cinq. La conserve verte donne accès à la cyclotorgnole et permet d'envoyer des mini-tornades. Celle de couleur rouge augmente la force, la bleue offre le grappinocroc (une chaîne pour agripper les anneaux et éventuellement électrocuter les adversaires). La boîte orange renferme des missiles qu'on dirige manuellement. La dernière, la conserve jaune, permet de revêtir un casque super tendance qui nous propulse dans les airs quelques secondes. Si je vous disais plus haut que le jeu se tourne davantage vers l'action, il n'en renie pas toute sa culture plate-formique. Rayman doit encore jouer à l'acrobate en sautant rebord en rebord et en s'accrochant d'anneaux en anneaux. Citons aussi les passages entre les niveaux qui vous font chevaucher une sorte de skate posé précairement sur des rayons de lumière qui n'arrêtent pas de bouger, de se couper et de changer de directions. Bref, les amateurs de plates-formes ne seront donc pas déçus.

Rayman 3 : Hoodlum Havoc
Ses cheveux sont toujours aussi résistants.
Rayman 3 c'est aussi une réalisation hors pair qui a su tirer parti de toutes les machines sur lesquelles il a été porté. En toute logique, cette version PC est la plus belle de toutes puisqu'elle jouit d'une résolution bien plus élevées. Inutile de faire la fine bouche sur tel ou tel aspect, Rayman 3 est l'un des plus beaux soft à l'heure actuelle. Les paysages sont superbes et remplit de vie avec des insectes qui virevoltent là, des champignons qui dansent ici ou des tortues qui fleurtent plus loin (bein quoi ? les tortues aussi ont une vie sentimentale !). Les animations sont impeccables et toujours très fluides, même en présence de nombreux ennemis. Musicalement, c'est un vrai régal pour les oreilles. Les thèmes varient en fonction des situations tout en gardant eux aussi la marque de fabrique de la série (sûrement grâce aux arrangements et aux instruments utilisés). Absolument superbe en tout point, il n'y a pas à bouder son plaisir. Depuis le temps qu'on n'avait pas eu un jeu de plates-formes digne de ce nom sur PC, il n'y a pas à hésiter une seule seconde. Rayman est de retour « plus mieux » que jamais, ne le loupez pas !

Les notes
  • Graphismes 18 /20

    Splendide ! Rayman 3 exploite au maximum les possibilités des nos cartes vidéo et offre une profusion de détails dans chaque recoin. Les effets de lumière sont magnifiques et les animations restent fluides en toutes circonstance. Vraiment, ce jeu est d'une beauté remarquable.

  • Jouabilité 17 /20

    Aucun souci à signaler au niveau de la jouabilité. Même les caméras savent trouver des angles avantageux à chaque situation. Le jeu au pad est tout de même vivement conseillé.

  • Durée de vie 15 /20

    On termine malheureusement le titre un petit peu vite. Mais il y a de nombreux jeux bonus à débloquer et qui apparaissent en fonction de vos points marqués.

  • Bande son 18 /20

    Aussi bien pour les voix que les musiques ou les bruitages, Rayman 3 fait dans le très haut de gamme. Rarement une bande-son de jeu de plates-formes n'aura été aussi soignée !

  • Scénario 17 /20

    André, le Lums noir, rêve de conquérir le monde, et ce même s'il se trouve temporairement retenu prisonnier dans la cage thoracique de Globox. « C'est horriblement atroce ! » lance l'un des personnages du jeu. Et nous de suivre ce délire délicieusement frappé.

Rayman 3 parvient à renouveler la série pour lui donner un aspect plus mûr (certains diront mature même si plusieurs blagues volent clairement en dessous de la ceinture...) qui lui convient à merveille. S'appuyant sur un gameplay sans faille et une réalisation irréprochable, le titre devient sans difficulté la nouvelle référence du genre.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Google +
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
21 mars 2003 à 18:00:00
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (278)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.4/20
Mis à jour le 21/03/2003
PC Action Plate-Forme Ubisoft
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live