Menu
Hellboy : Dogs of the Night
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Hellboy : Dogs of the Night sur PC /

Test Hellboy : Dogs of the Night sur PC du 14/12/2000

Test : Hellboy
PC
Hellboy : Dogs of the Night
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
14 décembre 2000 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13/20
Tous les prix
Prix Support
4.99€ PC
5.08€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Fans de Lovecraft et d'Edgar Poe, vous connaissez sûrement Hellboy, le célèbre comic book de Mike Mignola. Parue en français aux éditions Delcourt, cette série retrace les étranges investigations du monstre rouge dans un univers glauque régit par l'horreur et la démence. Cest Cryo qui obtient la licence pour le jeu, et nous propose un bon titre d'aventure/action bien dans l'esprit de la BD.

Hellboy

Tout commence par une histoire terrifiante qui place d'entrée de jeu les bases d'un scénario apocalyptique qui met en scène les principaux protagonistes de la BD. Année 1962. Un moine ayant découvert par inadvertance le Livre des Nohox Kanis, sombre peu à peu dans la démence, et décide de faire revivre le règne des terribles Chiens de la nuit. La Terre échappe alors à ce qui aurait dû être son plus terrible fléau, grâce à l'intervention providentielle de Mitri, le jumeau de Frère Kalin. Pourtant, 666 ans plus tard, une nouvelle nuit de l'éclipse se prépare, et Frère Kalin tente une nouvelle fois de faire venir le chaos sur la Terre. C'est en enquêtant sur la mystérieuse disparition d'un agent du BRDP (Bureau de Recherche et de Défense sur le Paranormal) que Hellboy et Sarah se retrouvent mêlés à cette mystérieuse histoire. Après la disparition de Sarah, Hellboy découvrira peu à peu que l'asile où ils sont enfermés est bâti sur les ruines de l'ancien monastère où avait eu lieu l'invocation...

Hellboy
Hellboy et Sarah vont très vite se retrouver séparés.
Rassurons d'emblée les nombreux fans, le jeu reprend fidèlement tout ce qui a fait le succès du chef d'oeuvre de Mignola : univers sombre et glauque, personnages paranoïaques et mélange d'investigations policières et de quêtes mythologiques. Le jeu, en vue à la troisième personne et intégralement en 3D temps réel, se présente comme un soft très complet, avec phases d'exploration et recherche d'indices, résolution d'énigmes et scènes d'action. Avant d'élucider le mystère des Chiens de la nuit et de mettre fin aux agissements du dément, votre périple vous fera traverser, entre autres lieux bien morbides, un cimetière, un asile d'aliénés où résident encore quelques survivants, un monastère glauque empli de zombis, ainsi que les égouts putrides qui entourent ce lieu de cauchemar. En tout, six épisodes mettront vos nerfs et votre sang-froid à rude épreuve, et même si vous parvenez à résoudre la totalité des énigmes et réussissez à mener à bien votre quête, en sortirez-vous avec toute votre raison ?

Hellboy
Un manoir mystérieux... et lugubre.
Car le voyage ne sera pas de tous repos. Pour vous donner un léger aperçu de ce qui vous attend, sachez que vous serez amené à explorer des cryptes obscures peuplées de zombis, à fuir devant un molosse assoiffé de sang, à faire un casse dans une pharmacie pour calmer les résidents de l'asile de fous, et même à projeter une femme de ménage (plutôt robuste et complètement défigurée) par la fenêtre pour récupérer votre arme. A l'image de cet aperçu, les énigmes feront elles aussi dans l'originalité avec la lettre écrite au jus de citron qu'il faudra lire devant un feu de cheminée, ou encore le mécanisme de la bibliothèque qui libèrera un passage secret où était enfermé un survivant. L'ambiance sonore très flippante permet de se plonger instantanément dans cet univers de cauchemar où des monstres de la taille de l'écran peuvent surgir à tout instant. La salle des aliénés est un modèle du genre, les résidents ayant des comportement parfois surprenants et des voix qui vous mettront mal à l'aise. Au niveau des graphismes, c'est également une réussite : les décors en 3D regorgent de détails et certains endroits sont tout simplement superbes.

Hellboy
Les tombes recèlent toujours des choses étranges.
Le gameplay est assez classique, et les déplacements se feront à la manière de la plupart des jeux d'aventure made in Cryo, ce qui n'est pas forcément le meilleur choix, les changements de direction étant plutôt hasardeux. Mais là où Hellboy déçoit finalement, c'est dans ses phases d'action, à cause de l'impossibilité de cibler un ennemi. La plupart des monstres vous permettront de vous enfuir, mais lorsque le combat est inévitable, le revolver et son faible nombre de balles se révèlent un peu juste pour s'en sortir sans trop de dommages. Les possibilités d'action sont assez diversifiées, et l'on pourra également se battre aux poings ou avec une torche enflammée, mais ce problème de jouabilité devient vite assez frustrant. De plus, les scènes d'action sont finalement peu nombreuses, et il faut accepter de passer la moitié du temps à résoudre des énigmes pour vraiment accrocher au jeu.

On ne pourra donc que conseiller ce titre à tous ceux qui ont suivi les aventures d'Hellboy avec passion, mais sa difficulté de prise en main et sa durée de vie plutôt moyenne ne lui permettront pas de gagner les faveurs d'un plus large public.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Des graphismes en 3D forts détaillés et des effets de lumières qui se rapprochent de ceux de la BD. Les animations sont excellentes mais les polygones souvent trop apparents.

  • Jouabilité 12 /20

    On ne sent pas à l'aise à cause de la jouabilité peu propice aux scènes d'action. La récupération d'objets se fait parfois au pixel près

  • Durée de vie 13 /20

    Six épisodes pour terminer le jeu. C'est un peu court, mais les énigmes se corsent assez rapidement.

  • Bande son 17 /20

    Le point fort du titre. L'ambiance sonore est assez flippante, voire oppressante, et l'on se surprend à sursauter à l'apparition inattendue des monstres.

  • Scénario 16 /20

    Fidèle à l'esprit de la BD. Le rythme est peut-être un peu moins soutenu mais l'on plonge rapidement dans cet univers morbide où la démence est partout.

Le jeu inspiré du comic book de Mike Mignola reste fidèle à l'oeuvre originale dans son ambiance cauchemardesque et dans son histoire pleine de surprises. Les fans apprécieront mais l'action n'est pas très soutenue et le gameplay souffre d'un manque d'ergonomie évident.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
14 décembre 2000 à 18:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (3)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13/20
Mis à jour le 14/12/2000
PC Action Aventure Cryo Interactive Rétrogaming
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live