Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Street Wars
PC

Contributeur

Après Constructor et ses locataires déjantés, Studio 3 nous a concocté la suite dans une ambiance de prohibition et de charleston. Enfin ! Vous allez enfin pouvoir devenir un parrain, un vrai. Un de ceux qui parlent commé ça avec une voix rauque. Les Al Capone et autres Bugsy Siegel n'ont qu'à bien se tenir. Humour noir et sulfateuses garantis !

Dans une Amérique des années 30 où la prohibition et la corruption règnent en maîtres, vous devrez devenir un roi de l'immobilier. Pour cela, tous les coups sont permis : dynamiter les immeubles ennemis ou plus simplement les voler, corrompre les pouvoirs publics, faire des bains de sang entre gangs rivaux et encore plein d'autres choses que la morale réprouve. On est tout de suite frappé par l'ambiance cartoon qui règne dès la première scène du jeu. En effet, le trait principal qui différenciait déjà son prédécesseur des autres jeux de gestion immobilière, c'est l'humour noir. Glacial à souhait, vous ne pourrez pas vous empêcher de sourire devant ces faciès plus stupides les uns que les autres. Cet atmosphère est omniprésente dans les nombreuses animations qui fourmillent dans le jeu.

La police fait une descente !

Grâce à un tutorial (comprenez missions d'entraînement) très très bien fait, vous pouvez directement vous lancer dans le sabotage. Les gens de Studio 3 ont essayé de respecter les demandes des joueurs et ainsi, ont rajouté de nombreuses options par rapport au premier volet. Les missions sont variées et riches grâce à différents environnements (du désert à la jungle urbaine), ce ne sont pas moins de 5 villes que vous pourrez contrôler. De plus, la difficulté est non seulement réglable mais bien dosée jusqu'à la fin. Au niveau du jeu, pas de grande nouveauté. Le principe reste simple : acheter des terrains, construire différents bâtiments qui rapportent de l'argent, des ressources ou des options supplémentaires. Il existe près de 30 bâtiments différents qui sont presque tous améliorables via vingt gadgets se plaçant sur vos terrains. Vous n'aurez alors plus qu'à remplir vos immeubles par des locataires plus ou moins conciliants qui ne tarderont pas à vous faire de beaux enfants à enrôler dans votre gang ou de beaux ennuis quand ils voudront que vous leur répariez leur maison. On retrouve ainsi les niveaux des différents locataires, de 1 à 5. Ceux de niveau 1 faisant beaucoup d'enfants, vivant longtemps mais créant peu de richesses tandis que ceux de niveau 5 font tout le contraire. Une sorte d'élevage en quelque sorte !

Admirez ces têtes expressives...

Niveau moteur, rien de bien gourmand, le jeu devrait être jouable sur toutes les plates-formes. A part quelques bugs rencontrés dans la version que nous avons testé et qui n'y seront plus dans la version finale, tout paraît impeccable. Seul reproche graphique, la vue isométrique qui comme d'habitude cache les personnages. Ce qui les rend quelque fois difficiles à retrouver. Quelques pixels de plus pour les dits personnages n'auraient pas non plus été de trop. Rassurez-vous, tout ceci ne gâche en rien le jeu car on peut faire disparaître les murs des maisons et voir nos personnages sur une petite carte. Pour le son, une musique qui colle assez bien à l'action sans être révolutionnaire. Au final, on obtient un jeu intéressant qui tiendra en haleine des heures durant. On regrettera le peu de changements de fond quant au premier épisode mais bon, après tout, c'est une suite. L'ambiance des animations et l'humour donnent du punch au titre, dans une catégorie souvent austère. Pas un hit mais un bon soft pour les amateurs. Le jeu est bien entendu multijoueurs et permet de rendre les affrontements plus piquants.

Les notes
  • Graphique 12 /20

    Pas de sprites énormes aux couleurs chatoyantes. Simple et efficace. On regrettera la petitesse des personnages qui ont la fâcheuse manie de se cacher derrière les immeubles. D'un autre côté, les scènes cinématiques sont elles assez réussies et très drôles.

  • Jouabilté 18 /20

    On est bien sûr loin du shoot'em up à 3 boutons mais la prise en main est si bien amenée et l'interface si claire pour un jeu de sim que ça valait la peine d'être récompensée.

  • Duree 16 /20

    La durée de vie est longue. Ce qui est normal pour ce type de jeu. La difficulté bien progressive et les 5 environnements abondent dans ce sens. Le jeu multijoueurs aidera aussi à prolonger la durée de vie

  • Son 16 /20

    Simple mais pas simpliste, les musiques sont loin de tirer toute la puissance de vos dernières enceintes à la mode et de votre accélération "hardware". En tout cas, rien de lassant ou de répétitif, bien !

  • Scénario /

    -

Street Wars tire son épingle du jeu dans sa catégorie grâce à quelques atouts majeurs comme l'humour corrosif. Loin de révolutionner le genre, il vous permettra quand même de vous éclater pendant un bon moment à jouer les méchants à la joue balafrée.

Profil de Kornifex
L'avis de Kornifex
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
01 juillet 1999 à 18:00:00
16/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (12)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/ 20
Mis à jour le 01/07/1999 Voir l'historique
PC Stratégie Activision Rétrogaming
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (1)
  • News
  • Vidéos
  • Images (6)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Street Wars sur PC
    -
    PC
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.