Test Civilization : Call to Power- PC

PC

Tous les jeux ne défraient pas la chronique à leur sortie. Mais, Civilization : Call To Power était un jeu particulièrement attendu. Pourquoi ? Tout simplement parce que Civilization a révolutionné les jeux de stratégie sur micro au moment de sa sortie dans les années 80.

Civilization : Call to Power

Pour ceux qui auraient manqué les deux premiers épisodes, il faut savoir que Civilization 1 et 2 étaient une oeuvre de Sid Meier, l'un des papes du jeu vidéo. Pour ce troisième épisode, l'équipe de Sid Meier a passé le relais à Activision. Civilization : Call To Power reprend, bien sur, les principes essentiels qui ont fait le succès de la série. Nous sommes toujours en présence d'un jeu de stratégie par tour. Comme on le devine, il s'agit de gérer une civilisation en partant de ses origines (3500 ans avant JC) pour la mener à une civilisation futuriste (vers 3500 après JC). Tout d'abord, vous allez être amené à créer une première ville, à développer la production de cette ville, bref à la faire prospérer. Il vous faudra aussi la protéger d'éventuelles attaques ennemies. Vous pourrez alors construire une seconde ville, et ainsi de suite. Sur les infrastructures construites dans et autour des villes, un certain nombre d'unités pourront interagir (soldats, colons, prêtres, etc ).

Test Civilization : Call To Power PC - Screenshot 1Et un bateau de moins, un!

La gestion de votre civilisation implique une attention rigoureuse sur ses ressources : nourriture, production, or Vous devrez aussi accorder des crédits à vos recherches scientifiques afin de découvrir des progrès technologiques décisifs, qui vous permettront de construire des unités plus performantes (exemple : phalanges, guerriers, mousquetaires, mitrailleurs ) et d'utiliser des technologies plus évoluées (route, chemin de fer, avions ) Par ailleurs, vous n'êtes pas seuls au monde puisque d'autres civilisations gérées par l'ordinateur (ou par un joueur humain en multi-joueurs) se développent en parallèle. Vous pourrez avoir des relations diplomatiques avec ses civilisations (relations d'alliances et de guerres), mais aussi des relations commerciales. Concrètement, l'écran de jeu est représenté en 3D isométrique. L'interface est assez particulière et demande un peu de temps pour en comprendre tous les détours. Heureusement, Civilization : Call to Power dispose d'un tutoriel bien conçu qui aborde beaucoup de points du jeu, de quoi apprendre petit à petit à bien maîtriser toutes les options avant de se lancer dans le grand bain !

Test Civilization : Call To Power PC - Screenshot 2Et un avion de moins, un!

Les graphismes sont plutôt bien réalisés, sans atteindre des sommets. La découverte des merveilles s'accompagne de courtes séquences vidéo, malheureusement d'une qualité assez médiocre. Par ailleurs, au cours de mes tests, j'ai pu constater plusieurs bugs dans le didacticiel, et quelques manipulations répétitives ou assez pénibles à effectuer à la longue pendant le jeu. Pire, certains ralentissements se font parfois sentir au cours du jeu, malgré une configuration plutôt confortable. Enfin, certains plantages se sont produits, ce qui est plutôt désagréable après plusieurs heures de jeu. Toutefois, pour rehausser le tableau, la musique est d'assez bonne facture, avec des morceaux d'accompagnement plutôt variés. Mais, habituellement, les fans de jeux de stratégie coupent rapidement la musique.

Test Civilization : Call To Power PC - Screenshot 3Un interface assez fluide

Civilization : Call To Power est donc une réalisation moyenne sur le plan purement technique. En revanche, le jeu est toujours aussi passionnant. Cette troisième mouture de la série apporte aussi pas mal de nouveautés dont se réjouiront les fans du genre. Le nombre d'unités, de bâtiments, d'avancés et de merveilles a été sensiblement augmenté, et de nouvelles possibilités ouvrent des perspectives intéressantes comme la colonisation de l'espace et de l'océan. En conclusion, si vous êtes fan de Civilization, n'hésitez pas à acheter Call to Power, c'est un très bon jeu. On regrette simplement un peu une ergonomie qui aurait pu être nettement améliorée et des graphismes seulement corrects. Enfin, ne boudons pas notre plaisir : un nouveau Civilization, ça ne se discute pas ! :-)

Lightman, le 12 avril 1999

Les notes

  • Graphismes 12/20

    La 3D isométrique est bien faite. Les unités sont mieux dessinées et animées que sur les précédentes versions. Dommage qu'il subsiste quelques bugs graphiques, et que la qualité des vidéo soit tout juste correcte.

  • Jouabilité 13/20

    De mon point de vue, l'ergonomie de l'interface est très discutable. Certaines actions sont répétitives, d'autres pénibles à la longue. Par exemple, le fait que certains boutons soient situés près du bord de la carte entraîne parfois un scrolling fort désagréable quand vous bougez la souris. Autre exemple : il faut fermer certaines fenêtres avant de continuer telle ou telle action, pendant que d'autres fenêtres (graphiquement similaires) peuvent rester ouvertes. Enfin, Activision n'a pas utilisé la possibilité de changer la forme du pointeur de souris pour indiquer à l'utilisateur qu'une action est en cours. Dommage...

  • Durée de vie 18/20

    Une durée de vie absolument phénoménale. Si vous accrochez au principe, vous resterez scotché devant l'écran des dizaines et des dizaines d'heures. Les combinaisons possibles sont multiples. Vous pourrez choisir entre plusieurs dizaines de civilisations différentes, adopter des stratégies diamétralement opposées. Opter pour la guerre ou pour le commerce, préférer la coopération avec d'autres civilisations ou opter pour le développement en autarcie

  • Bande son 15/20

    Des musiques et bruitages de qualité, même si le fan coupera peut-être le son (si vous passez une nuit blanche sur le jeu, il se peut que la musique vous ennuie après quelques heures!!!)

  • Scénario 18/20

    Le scénario, c'est vous qui le faites. L'idée de base du jeu est grandiose. Ensuite, le jeu est complètement paramétrable. C'est l'une des composantes du succès des précédents Civilization. Activision a renforcé encore ces possibilités.

  • Note Générale17/20

    Un jeu qui manque la note parfaite pour une réalisation technique qui pourrait être plus réussie, et une ergonomie pas complètement optimisée de mon point de vue. Ceci dit, ça rebutera peut-être les débutants, mais certainement pas les fans de jeu de stratégie !! Ces derniers se jetteront sur Call To power sans hésitation, et ils ne seront sûrement pas déçus. Même si Sid Meier n'est plus de la partie, l'équipe d'Activision a produit un excellent jeu de stratégie par tour, qui se hisse à la hauteur des meilleurs du genre. De très nombreuses nuits blanches en perspective pour les fans!

    La note de la rédaction est une appréciation de la qualité générale du jeu, mais n'est pas une moyenne arithmétique des différents critères.

  • Note Lecteurs 14/20

Retour haut de page

Infos jeu

  • Editeur : Activision
  • Type : Stratégie / Gestion
  • Multijoueurs : 2 à 8 joueurs
  • Sortie France : 10 avril 1999
  • Version : Française intégrale
  • Config minimum : Pentium 133, 32 Mo de RAM, carte video 1Mo
  • Config conseillée : Pentium II, 64 Mo de RAM, 400 Mo sur HD, carte vidéo 2Mo
  • Classification : Pour tous publics
  • Existe aussi sur :
    Civilization : Call to Power - Mac
  • Similaire à :
    Civilization II
    Civilization II Gold Edition
Mots-clefs : Civilisation : Call to Power Civilization Call to Power Civilisation Call to Power, Civ : CTP Civ CTP Civ : Call to Power Civ Call to Power, Sid Meier's Civilization : Call to Power Sid Meier's Civilisation Call to Power Sid Meier's Civilization : Call to Power Sid Meier's Civilisation Call to Power