Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Créer un contenu
Test : Command & Conquer : Soleil de Tiberium
PC

Contributeur

Westwood a donné aux possesseurs de PC une de leur plus belle époque en inventant la stratégie temps réel avec Dune 2. Ils ont récidivé pour le meilleur avec Command & Conquer. Le filon est encore bon puisque après Alerte Rouge et de multiples add-ons, la suite tant attendue de C&C débarque enfin sur nos machines. Voyons ce que les doyens ont encore dans le ventre...

Si Doom est le véritable ancêtre célèbre des Quake-like, Dune 2 est celui des jeux de stratégie temps réel. Ce principe est devenu un des piliers de l'industrie des jeux vidéo et de nombreuses plus ou moins bonnes copies ont fait des records de vente. Command & Conquer s'est vendu à des millions d'exemplaires autant grâce à sa qualité technique que son environnement militaire et futuriste dont nous raffolons tous, grands enfants que nous sommes :)

Les graphismes sont assez bien réalisés.

C'est donc le deuxième épisode de la série Command and Conquer que nous sort Westwood Studios, fort de sa maîtrise dans ce domaine. L'histoire commence ou l'autre s'arrête : Kane, le cruel seigneur de la confrérie du Nod est encore vivant et ses forces s'apprêtent à ravager et conquérir toute la planète. Seul le GDI peut vaincre les terribles armées de fanatiques. Le tout sur fond de high-tech et de secte diabolique. Comme son prédécesseur, Soleil de Tiberium vous propose de jouer un camp ou l'autre. D'un côté vous êtes le commandant McNeil, un des meilleurs éléments du GDI et c'est sous les ordres du général Solomon que vous irez botter de l'arrière-train rouge. De l'autre côté, vous incarnez un des commandants du Nod sous les ordres de Kane. Westwood en a profité pour étoffer un peu l'univers de C&C. Un nouveau clan a été ajouté à la panoplie du GDI et du Nod, les oubliés, une race qui possède des pouvoirs dus à leur contact prolongé avec le Tiberium. A rajouter dans le background, une mystérieuse race extraterrestre à la technologie aussi mystérieuse que dévastatrice !

Le chaos et la destruction se répandent !

Maintenant, parlons chiffres ! Les deux camps se composent d'environ 20 unités militaires et autant de bâtiments différents. Comme dans le premier du nom : Command & Conquer : Soleil de Tiberium vous demandera d'adopter deux stratégies radicalement différente suivant le camp que vous choisirez, les GDI misant sur la technologie alors que les Nod sur l'infanterie. Comme le premier épisode, un briefing vous expliquera la mission que vous aurez choisie sur une carte et vous devrez construire et upgrader vos constructions. A partir de là, le schéma classique de la collecte de ressources et de la constructions de myriades d'unités pour aller fouiner dans le camp adverse. Les unités de changent pas vraiment à part pour certaines nouveautés dont je vous laisse la surprise. Les missions elles, sont nombreuses et on retrouve les classiques ainsi que celles avec un nombre limité d'unités.

Les environnements sont divers et variés.

Utilisant le moteur modifié d'Alerte Rouge, Soleil de Tiberium ressemble à s'y méprendre à son grand frère. L'interface est exactement la même avec à droite le panneau de contrôle des constructions et le radar. Le système de gestion est exactement identique et c'est assez décevant. Pas de grande nouveauté quant à l'interface du jeu. Cependant, Westwood a rajouté des options graphiques intéressantes dans son nouveau bébé. Des effets de lumière ont été rajoutés et le sol resplendira sous les explosions alors que les champs de Tiberium seront baignés d'une lumière verte exotique. Des effets de relief au niveau des terrains servent d'adjuvant pour le réalisme car les véhicules suivent la moindre bosse à la lettre et il est maintenant possible de faire passer des unités sur des ponts etc. En outre, la succession de la nuit et du jour donnera une atmosphère angoissante au crépuscule car il sera souvent synonyme d'attaque surprise et en masse.

Les explosions sont bien rendus.

Cependant tout n'est pas rose au pays de Westwood et beaucoup de défauts émaillent le jeu. Tout d'abord, même si les véhicules possèdent une animation réaliste et des graphismes convenables, les unités d'infanterie sont toujours aussi laides car trop petites et pas assez détaillées. De plus, l'AI des ennemis comme de vos propres troupes sont déficientes dans de nombreux cas. Une unité en poste se fera détruire sans qu'aucun de ses compagnons proches ne lève le petit doigt ! Autre exemple, les reliefs ne sont pas toujours bien respectés et il arrivera que des soldats en bas d'une falaise touchent une autre unité en hauteur qui n'aurait normalement jamais due être inquiétée ! Sans vous parler du défaut maintenant héréditaire de la série qui consiste à ne pouvoir sélectionner un certain type d'unité seulement, ce qui faciliterait grandement les combats. Bref, Soleil de Tiberium est un bon jeu car il reprend tous les éléments ayant fait le succès de la série. Cependant, la somme de travail qui a été fournie afin de rajouter de nouveaux éléments graphiques n'a pas été assez investie pour corriger les problèmes. C'est dommage.

Les notes
  • Graphique 16 /20

    Beaucoup de travail du côté de quelques points visuels comme le relief ou les lumières. Cela donne réellement une ambiance inexistante dans les autres jeux du genre. Cependant la taille des unités d'infanterie reste petite même si elles sont quand même beaucoup plus détaillées que dans le premier C&C !! A part ça, tout le reste est très joli et les différents décors sont splendides.

  • Jouabilté 16 /20

    Toujours aussi maniable, le jeu ne perd rien de la clarté qui a fait son succès. L'interface est toujours pratique et de pouvoir construire en permanence sans avoir à revenir sur les bâtiments est vraiment sympa. Par contre, une intelligence artificielle améliorée mais loin d'être encore au top oblige à superviser beaucoup trop les combats. Le nombre illimité d'unités selectionnables est vraiment aussi un plus.

  • Duree 18 /20

    Très longue j'imagine vu le nombre de fans de la série. Le jeu en réseau a été optimisé pour des batailles à 8 en LAN. De longues nuits blanches en perspective avec les quelques nouvelles unités. Le mode réseau est d'ailleurs très bien fait car complètement caché derrière de beau menus simples et clairs.

  • Son 12 /20

    Les voix ont été localisées et on retrouve quasiment les mêmes bruitages que dans les autres jeux Westwood. Les scènes cinématiques sont bien réalisées même si elles fleurent bon le scénario de série B. "Oui, le grand méchant revient !!". - "Bien appelez moi McNeil, c'est le meilleur soldat que j'ai jamais eu et seul lui pourra nous sauver !" Pfff ! Quant aux musiques, mélange de musique militaire, new age et sampling, vous les confondrez aisément avec celles du 1er épisode.

  • Scénario 16 /20

    Toujours rien de bien terrible sous le soleil des STR mais un réel effort a été fait sur le background des personnages et le scénario garde beaucoup de mystères comme sur les extra-terrestres ou sur la résurrection de Kane. Le monde est beaucoup plus riche que dans le premier épisode.

Réellement le fils de son père, soleil de Tiberium copie aussi bien les qualités que les défauts de son aîné. Quelques points visuels nouveaux ont été apportés ainsi que de nouvelles unités mais sans révolutionner le fonctionnement du jeu. Finalement, C&C2 reste un très bon jeu bien sympa mais j'en attendais plus de la part des créateurs du genre...

Profil de Kornifex
L'avis de Kornifex
MP
Journaliste de jeuxvideo.com
30 août 1999 à 18:00:00
16/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (72)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/ 20
Mis à jour le 30/08/1999 Voir l'historique
PC Stratégie Electronic Arts Westwood Studios Rétrogaming
  • Partager cette page :
pas d'image
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (1)
  • News (2)
  • Vidéos (1)
  • Images (8)
  • Wiki / ETAJV
  • Downloads (4)
  • Forum
HISTORIQUE DES ARTICLES
  • Test : Command & Conquer : Soleil de Tiberium sur PC
    -
    PC
Boutique
  • Command & Conquer : Soleil de Tibérium PC
    29.00 € Neuf
    0.90 € Occasion
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.