Menu
FIFA 22
  • Tout support
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • Switch
  • PS4
  • ONE
  • Stadia
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Jeux Sport / Derniers tests jeux vidéo / FIFA 22 / Tests FIFA 22 /

Test du jeu FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?

FIFA 22
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de izokay
L'avis de izokay
MP
Rédaction jeuxvideo.com
27 septembre 2021 à 18:16:51
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (45)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9.4/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Amazon PC 49.90€ Fnac PC 53.99€ Rakuten PS5 59.40€ Amazon Xbox Series 59.90€ Fnac Xbox Series 59.99€ Amazon PS5 60.49€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Test FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?

FIFA 22 : Notre avis en quelques minutes sur la suite de la simulation football

66 523 vues

Après un premier essai assez convaincant sur consoles nouvelle génération, EA Sports remet le couvert en sortant FIFA 22 sur PS5 et Xbox Series. De belles promesses ont été faites sur le gameplay, un peu moins sur le contenu mais la simulation de football tant attendue chaque année est bien là. Voici notre verdict, un slalom entre les bonnes et mauvaises surprises.

Licences, commentateurs : Le grand ménage

FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?
Les bambins qui accompagnent les joueurs sur la pelouse, une exclu next-gen

Alors que la guerre des licences faisait rage entre les deux immenses rivaux que sont FIFA Et Pro Evolution Soccer, on pourrait se dire que l'opposition cette année serait plus faible vu que PES laisse place au free-to-play eFootball. Détrompez-vous, EA Sports a encore du laisser sur le carreau plusieurs équipes qui n'auront pas leurs maillots et écusson officiels. C'est le cas de 4 pointures italiennes, à savoir l'AS Roma, la Juventus, l'Atalanta et la Lazio Rome même si le championnat d'Italie bénéficie du bon logo. Le standing de la simulation en prend un coup aussi du côté des équipes nationales : 18 nations disparaissent de la circulation (plus d'équipe du tout), une longue liste qui va de l'Uruguay jusqu'à l'équipe féminine du Japon, en passant par la Turquie. Parmi ces absences, on retrouve 4 nations africaines, à savoir le Cameroun, la Côte d'Ivoire, l'Egypte et l'Afrique du Sud. A noter que toutes ces nations n'étaient pour la plupart pas sous licences officielles la saison passée.

Quelques ajouts compensent un peu ces disparitions, comme l'ajout de l'Ukraine, des mythiques rivaux argentins Boca Juniors et River Plate, ainsi que deux clubs européens habitués des coupes d'Europe, l'Hadjuk Split (Croatie) et Ferencvaros (Hongrie). La ligue indienne fait son apparition avec tous ses clubs sous licences, même si elle ne sera sans doute pas très utilisée par les joueurs français. La bonne nouvelle vient des stades, car plusieurs lieux mythiques sont au rapport, donc les deux portugais Estadio da Luz et Estadio do Dragao, antres de Benfica et Porto. Rien de neuf du côté français, le Parc des Princes (Paris), Vélodrome (Marseille) et Groupama Stadium (Lyon) étant toujours là. Les fans tricolores feront cette année sans Pierre Menes, logiquement écarté suite à ses propos sexistes, et c'est tant mieux : Hervé Mathoux est certes seul aux commentaires, mais EA a donc profité de la situation pour lui faire réciter de nouvelles phrases pour rendre la VF plus digeste et moins répétitive que les années précédentes, l'humour qui va avec.

Du gameplay PS5 sur le match PSG-Manchester City

Plus rien à FUT

FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?
Seuls Division Rivals et FUT Champions ont été retouchés sur Ultimate Team

Etirée jusqu'à la chair, mise au premier plan par les nombreux tournois organisés sur ce mode, il semblerait que la poule aux oeufs d'or d'EA Sport soit totalement essoufflée à l'abord de la nouvelle décennie. FIFA Ultimate Team, le célèbre mode/jeu de cartes à collectionner de la saga se montre assez pauvre en innovations cette saison. Outre les nouvelles cartes "héros" pas encore apparues qui mettront en valeur d'anciennes gloires d'un championnat ou homme décisif d'un moment précis de l'histoire du foot, la seule réelle nouveauté est la progression en Division Rivals et FUT Champions. En Division Rivals, là où l'on affronte des adversaires en ligne avec son équipe en commençant en division 10, la montée de division s'opère via des séries de victoires en atteignant des checkpoints. Admettons qu'il faut 6 victoires pour passer de la D5 à la D4, un checkpoint est mis en place si vous faites 3 victoires, ne vous faisant plus descendre si vous perdez un match par exemple. A noter q'une nouvelle division, la Division "Élite" (Division M) fait son apparition après la division 1.

Le programme "FUT Champions" réservé aux joueur hardcore n'est plus accessible selon un nombre de victoire précis, mais un nombre de points qui augmente même si le joueur perd ou fait match nul (moins vite qu'une victoire, cela va de soi). L'accent est donc mis sur la fidélité plus que la performance. Pour le reste, rien de neuf, pas de nouveau mode à l'horizon si ce n'est la coopération en ligne anecdotique en match amical que nous n'avons pu tester (pas suffisament de joueurs) et donc peu ou prou le même FIFA Ultimate Team que la saison dernière. Si dans les faits, FUT surfe sur son succès auprès des habitués de la licence, il souffre de la comparaison avec d'autres modes similaires bien plus inventifs sur d'autres licences comme le MyTeam d'NBA 2K ou le Diamond Dynasty d'MLB The Show.

FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?

Clubs Pro, la hype inattendue ?

La petite satisfaction que l'on n'attendait pas vraiment tient en deux mots : Clubs Pro. Le mode multijoueur ou chacun joue un seul joueur sur le terrain, à l'exception d'un participant qui a la possibilité de manier les joueurs non contrôlés par les autres humains, ajoute plusieurs mécaniques plaisantes. Tout d'abord, Clubs Pro devient mixte, et il est désormais possible de créer un avatar de joueuse sans aucun avantage ou inconvénient par rapport aux joueurs masculins. Un simple changement cosmétique donc, mais qui rend le mode bien plus moderne et ouvert d'esprit.

FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?
Les atouts et les niveaux, vraies bonnes idées du mode Clubs Pro

En outre, le créateur de stade est ouvert aux fondateurs des équipes, et la progression individuelle est bien plus addictive et lisible qu'auparavant. En effet, une barre d'expérience et un système de niveau font leur apparition, la note générale d'un match permettant d'avancer plus ou moins vite, avec les statistiques offensives et défensives en guise de bonus d'XP. À chaque passage de niveau, l'avatar obtient 3 points à répartir sur le classique arbre de compétences, et un atout. Un atout doit être inscrit dans un espace prévu à cet effet dans les menus, et s'apparente à un avantage pendant le match. Gain de force, boost d'attribut les 15 minutes qui suivent une passe décisive, meilleure défense en fin de match... L'ajout est malin, d'autant qu'il faut faire des choix sur les atouts débloqués selon son profil : un deuxième slot n'étant seulement disponible qu'au niveau 9, et un troisième au niveau 19. Les features sont appréciées et poussent à jouer avec ses amis. Petit bémol, le matchmaking des matchs libres (ou l'on joue avec des participants au hasard) est très mal optimisé sur la version actuelle du titre, et on se retrouve trop souvent à 5 ou 4 joueurs contre un seul adversaire qui doit composer avec 10 joueurs IA, ou vice-versa.

FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?

Ligue des Masters

La Carrière, exempt de reproches tellement cette dernière est complète, surfe un peu sur le mode Clubs Pro lorsque l'on incarne un joueur. On est face au même système de progression, avec une barre d'expérience à remplir pour gagner points de compétences et atouts à la chaîne. La différence vient du mode d'obtention des points d'expérience, affecté surtout par des objectifs à remplir à l'entrée du joueur sur la pelouse (symbolisés par une animation sympathique, voir le screen ci-contre). La formule marche encore mieux de surcroit, puisque remplir ces objectif et débloquer des atouts est une carotte diablement efficace pour jouer des matchs.

FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?
A l'entrée sur la pelouse, les objectifs du joueur sont affichés

Côté Manager, la Carrière intègre un tout nouveau système de création de clubs, où vous élaborez du nom au logo en passant par les maillots l'identité visuelle de l'équipe, mais aussi les caractéristiques et aspirations du club à court ou long terme pour définir des objectifs saisonniers. Une équipe de jeunes, de vétérans, au budget déjà avancé, qui souhaite faire marcher le centre de formation ou mettre son image au premier plan, vous pouvez tout paramétrer. De quoi épaissir une durée de vie déjà fournie pour le mode le plus abouti du soft. L'équipe créée remplace ensuite celle de votre choix dans un championnat, et votre effectif est composé de joueurs générés pour l'occasion, un peu à l'image de ce que faisait la licence Pro Evolution Soccer sur ses belles années de Ligue des Masters, avec les légendaires Castolo ou Minanda.

FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?

Volta-face

FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?
Même à Paris, Volta règne plus trop

On efface tout et on recommence ! Mis en place il y a quelques années, VOLTA Football est le mode "foot de rue" du titre, et peut-être le contenu le plus sujet aux modifications depuis sa création. EA mise cette fois-ci quasi-exclusivement sur le online, puisqu'il n'y a plus de fil conducteur solo où l'on enchaîne les terrains sauvages des 4 coins de la planète pour devenir une star. A la place, on enchaîne les matchs en ligne ou chacun incarne un joueur, on défie des inconnus à des mini-jeux arcade assez pompeux ou des adversaires IA. Le challenge nous a globalement très déçus, puisque le seul objectif de jeu est celui de débloquer des vêtements ou améliorer son pro via l'expérience. Là-dessus, EA a manqué d'inspiration malgré le potentiel du successeur de FIFA Street.

Au niveau du gameplay, VOLTA est toujours remplis de gestes techniques au niveau des passes ou tirs fantasques avec deux mécaniques singulières : Plus le joueur enchaîne les dribbles et gestes techniques avec son équipe, plus une jauge se remplit. A certains niveaux, un but contre double, triple ou quadruple histoire de renverser des scores. En outre, chaque street-footballeur débloque une capacité spéciale en fonction du temps, histoire de courir plus vite, tirer plus fort, etc. De quoi ravir les amateurs de spectacle, ou dépiter les pro-simulation.

FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?

Sweet Hypermotion

Finalement, FIFA 22 s'en tire bien grâce au point central de toute simulation sportive : Le jeu. Le gameplay a en effet subi plusieurs modifications par rapport au précédent opus, et pour la plupart très positives. L'une des plus frappantes étant exclusive à la nouvelle génération de consoles, au grand dam des joueurs PS4, Xbox One et même PC, mis dramatiquement dans le lot des utilisateurs old gen. Il s'agit de la technologie Hypermotion, intégrée cette saison. Les mouvements des joueurs ne sont plus capturés individuellement par EA Sports dans des studios comme d'habitude, mais à 11 contre 11 sur un terrain de foot. De quoi donner un florilège de nouvelles animations balle au pied ou loin du ballon pour les joueurs, et donc plus de variété. Ces dernières sont certes fines (deux joueurs adverses qui discutent avant un six mètres, contrôles de balle inédits, geste du bras d'un attaquant pour appeler le ballon...) mais la somme de ces animations et l'Hypermotion sera finalement visible et appréciée par les habitués de la licence.

FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?
Le système de coups de pied arrêtés n'a pas évolué

On notera aussi une toute nouvelle physique de balle, pour changer la donne sur les longues passes en profondeur lobées ou à terre ainsi que les centres tendus, moins efficaces qu'avant. Les adeptes des touches L1 et R1 sont donc prévenus. En revanche, les transversales sont désormais magnifiquement retranscrites. D'un point de vue défensif, la simulation sera sans doute moins spectaculaire et propice aux scores de 7-6 ou 9-1 en ligne, et c'est peut-être tant mieux. Un ajustement grâce à la gestion de la défense plus intuitive (rester appuyé sur L2 est plus efficace pour chiper le ballon sans se jeter, même face à des dribbleurs fous) mais aussi lié au niveau des gardiens, parfaitement calibrés à la sortie du jeu. EA Sports avait annoncé une refonte à ce sujet, on l'a bien eue : les portiers sont particulièrement souverains, moins laxistes dans les sorties que sur FIFA 21, et même si les fautes de main sont rares, mais présentes pour rester dans le réalisme, les gardiens de FIFA 22 sont sans doute les moins frustrants de l'histoire de la saga. Attention, n'attendez pas que les matchs soient aussi verrouillés qu'un Southampton-West Ham, la gestion de la profondeur est toujours aussi favorable aux attaquants rapides.

La next-gen apportera aussi aux joueurs PS5 et Xbox Series un meilleur rendu graphique, moins de bugs de collisions ainsi qu'une absence totale de temps de chargement, chose toujours aussi agréable. Les joueurs sur consoles d'ancienne génération pourront tout de même profiter du nouvel écran de statistiques ultra-complet, très exhaustif d'un point de vue individuel (on peut voir les zones d'arrêts d'un gardien, les zones couvertes sur le terrain par un joueur -en l'occurrence tout le stade pour N'Golo Kanté-, l'orientation des passes...) et collectif avec la possession sur certaines périodes du match, les expected goals, etc.

Focus d'un match féminin sur PS5, France-USA

FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?FIFA 22 : Le renouveau de la simulation sur PS5 et Xbox Series ?

Acheter FIFA 22 en promotion sur Amazon

Points forts

  • De nouvelles animations liées à l'Hypermotion...
  • ...et un superbe rendu des trajectoires du ballon
  • Peut-être les gardiens les mieux calibrés de la série
  • Temps de chargement inexistant
  • La résistance sur les gâchettes DualSense liée à la fatigue
  • La défense un poil plus facile à gêrer que FIFA 21
  • Les quelques nouveautés de la Carrière...
  • ...et du mode Clubs Pro
  • Un panel de statistiques approfondies
  • Ajout de plusieurs stades (Estadio Da Luz, Estadio do Dragao...)

Points faibles

  • La refonte du mode VOLTA pas convaincante
  • Un mode FUT qui s'essoufle
  • Finalement peu d'innovations dans le contenu
  • Matchmaking à la ramasse en Clubs Pro
  • La simulation en carrière rarement bénéfique
  • Toujours trop d'écart entre la difficulté Pro et Champion
  • Des licences phares absentes (Juventus, AS Roma)
  • La suppression de 18 équipes nationales

Encore cette année, FIFA 22 sera la parfaite cible des critiques sur le manque d'inventivité de la licence. À part quelques petites idées neuves notables en Carrière ou Clubs Pro, le contenu n'est pas à la fête avec un FIFA Ultimate Team au ralenti, tandis que le mode VOLTA propose une formule tournée vers le jeu en ligne pas franchement inspirée dans la forme. Cependant, le titre propose peut-être le gameplay le moins frustrant et le plus agréable depuis une belle poignée de saisons. Celui-ci est galvanisé par la technologie Hypermotion qui offre des duels concrets, de nouvelles animations séduisantes en plus de trajectoires de balle réalistes sur PS5 et Xbox Series. Mention à la refonte du comportement des gardiens, spécialement réussie ainsi qu'à la défense un peu plus facile à prendre en main qu'auparavant. La belle plus-value de cette version étant l'apport des nouvelles consoles sur le rendu graphique et l'absence de temps de chargement. En résumé, le gameplay a donc réussi à prendre le train de la nouvelle génération tandis que le contenu de FIFA 22, loin des références du genre sportif, est toujours bloqué dans les années 2010.

Note de la rédaction

15
9.4

L'avis des lecteurs (45)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !

Acheter FIFA 22 en promotion sur Amazon

Cette page contient des liens affiliés vers certains produits que JV a sélectionnés pour vous. Chaque achat que vous faites en cliquant sur un de ces liens ne vous coûtera pas plus cher, mais l'e-commerçant nous reversera une commission. En savoir plus.
Profil de izokay,  Jeuxvideo.com
Par izokay, Rédaction jeuxvideo.com
MP
EA Sports Sport PS5 Xbox Series Football
Dernières Preview
PreviewBoom Beach Frontlines : Entre stratégie et coopération, le jeu d'action à la Fortnite part en guerre sur mobiles Il y a 7 heures
PreviewFootball Manager 2022 : le jeu de gestion sera-t-il une révolution ? 19 oct., 18:30
PreviewPokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante : Nous l'avons vu en action, voici notre avis 13 oct., 15:00
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
Battlefield 2042
19 nov. 2021
3
God of War : Ragnarok
2022