Menu
Stonefly
  • Tout support
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • Switch
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux Action / Derniers tests jeux vidéo / Stonefly /

Test du jeu Stonefly : Une structure répétitive qui gâche un vrai potentiel

Stonefly
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
13 juillet 2021 à 12:15:00
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
10/20
Test Stonefly : Une structure répétitive qui gâche un vrai potentiel

Stonefly : L'action-RPG dévoile son système de combos

48 312 vues

Si, dans la période actuelle, vous aviez l'envie de prendre une petite pause et de profiter des charmes bucoliques d'une balade dans une immense forêt, il se pourrait que Stonefly soit le titre qu'il vous faut. Le studio responsable de Creatures in the Well nous est effectivement revenu cette année avec un titre paisible et plus taillé pour de petites sessions de jeu que pour la longue immersion.

Balades sylvestres

Stonefly : Une structure répétitive qui gâche un vrai potentiel

Dans Stonefly, vous incarnez la jeune Annika, qui vit avec son père dans un monde assez étrange aux proportions peu communes. En plein cœur d'une forêt immense, vous aidez votre père à bricoler des nacelles, qui sont en réalité des méchas inspirés directement de la faune environnante. Malheureusement, après une excursion en solitaire, un mystérieux individu dérobe l'appareil pendant votre sommeil. Vous choisissez donc de partir en quête du précieux engin et de celui qui l'a dérobé. Rapidement vous tomberez sur un groupe de mercenaires qui vous prêtera main-forte dans votre périple, mercenaires qui sont eux-mêmes en quête d'une entité mystérieuse. L'histoire de Stonefly est donc plutôt convenue, dépasse naturellement la simple quête d'un mécha perdu mais reste globalement en retrait sur l'ensemble de l'expérience. Vous croiserez certes certains personnages hauts en couleurs qui partageront leurs expériences avec vous, mais dans l'ensemble c'est dans l'exploration, les combats et surtout, le farm que réside le cœur de Stonefly.

Stonefly : Une structure répétitive qui gâche un vrai potentielStonefly : Une structure répétitive qui gâche un vrai potentiel

L'exploration donc se déroule toujours plus ou moins de la même manière. À bord de votre mécha, vous pourrez planer et sauter sur des branches ou des feuilles, tout en vous laissant porter par certains courants d'air pour atteindre des endroits autrement inaccessibles. Car oui, si nous parlons ici de méchas, n'imaginez pas ces énormes structures d'acier humanoïdes, non, Stonefly ici propose une vision harmonieuse de l'homme et de la nature et propose donc des engins graciles et légers, inspirés des insectes des environs. Le rendu est soigné et voir virevolter son appareil d'une branche à l'autre est un régal pour les yeux autant que c'est reposant pour l'esprit. Alors, il sera possible d'un peu pester contre une appréciation souvent faussée de la profondeur car les niveaux d'élévation se confondent souvent et empêchent souvent d'effectuer des sauts précis, en dépit d'un petit pointeur vous indiquant au-dessus de quelle plate-forme vous vous trouvez si d'aventure vous souhaitiez atterrir. Mais globalement, l'engin répond bien et la mort n'étant qu'assez peu punitive en exploration, ces quelques chutes ne sont pas trop pénalisantes, à plus forte raison que les points de réapparition sont assez rapprochés les uns des autres.

Stonefly : Une structure répétitive qui gâche un vrai potentiel

Combats de méchas

Mais, mécha oblige, vous n'aurez pas à vous contenter de voler à travers la forêt pour aller d'une rencontre à une autre dans Stonefly, il faudra aussi vous défendre. Effectivement, nous en reparlerons plus bas, il sera régulièrement nécessaire de récolter des ressources par le biais d'un laser qui mine les roches ou fragments de minerais environnants afin d'optimiser votre appareil . Cependant, beaucoup de créatures sont tout aussi avides que vous de récupérer ces ressources et s'emploieront autant à les accaparer qu'à vous empêcher de vous en approcher. Cependant, ne comptez pas sur des lance-roquettes ou autres armes à feu, ici, l'affrontement est plus délicat. Il s'agira effectivement de bondir au-dessus de vos adversaires, de leur lancer des projectiles étourdissants pour ensuite, d'un souffle, les propulser dans le vide. Ce souffle peut être plus ou moins puissant et provoque donc plus ou moins de recul, aussi sera-t-il nécessaire de prendre garde à ne pas vous même vous faire basculer en dehors de la zone d'affrontement. Notez que les choses ne seront pas toujours aussi simples et que vous pourrez, à terme, rassembler tous les adversaires grâce à un pouvoir, les éjecter dans les airs pour ensuite les repousser dans le vide. Ce n'est ici qu'un exemple du système de combos, qui prendra de plus en plus d'épaisseur au fil du jeu et qu'il s'agisse des contrôles au clavier ou à la manette, l'ensemble est vite intuitif. Malheureusement, si les combats sont nombreux, ils sont également souvent confus et brouillons, faute à une caméra précalculée qui ne sait pas toujours bien se placer.

Stonefly : Une structure répétitive qui gâche un vrai potentielStonefly : Une structure répétitive qui gâche un vrai potentielStonefly : Une structure répétitive qui gâche un vrai potentiel

Vite répétitif

Cependant, au-delà du manque évident de visibilité des affrontements, les opportunités de varier les approches croîtront à mesure que vous progresserez dans le jeu. Vous pourrez, par exemple, renforcer les boucliers de votre mécha ou encore générer une sorte de bulle protectrice vous permettant, pour une durée limitée, d'empêcher toute créature d'y pénétrer, vous laissant ainsi le champ libre pour miner les ressources de votre choix en toute tranquillité. Et c'est là qu'intervient le dernier gros morceau de Stonefly, sa dimension « farming intensif » qui s'avère assez déplaisante au final. Effectivement, vous aurez toujours une quête active à remplir et certaines d'entre elles requièrent des améliorations de votre mécha. Ces nombreuses améliorations, que vous pourrez effectuer entre deux phases d'exploration et qui se dévérouillent lorsque votre personnage aperçoit une élément de l'environnement ou un nouvel ennemi, requièrent cependant beaucoup de ressources, que vous devrez collecter soit en vous rendant dans les zones préalablement collectées, ou en effectuant en boucle la même mission, plus généreuse. Cette mission vous demande d'abord de repérer des sortes de lucioles bleues qui, une fois détectées et suivies à la trace, vous permettront de localiser la position d'un scarabée alpha, sur le dos duquel vous pourrez ensuite monter. Sur son dos se trouvent des ressources abondantes, mais cette prolifération de minerai attire aussi une très grande quantité d'insectes qui veulent aussi leur part du gâteau. La durée de cette mission est limitée, il faudra donc choisir avec soin vers quel minéral vous souhaitez vous orienter et tenter de vous frayer un chemin à travers la horde d'ennemis qui vous assaille. Pas particulièrement palpitantes, ces missions seront cependant à répéter très régulièrement pour espérer progresser dans l'aventure. Trop régulièrement pour le bien de Stonefly, qui perd alors énormément en rythme.

Car certes, son univers est ravissant, le jeu est une réussite artistique, et l'ensemble est très reposant. Cependant, l'ensemble des mécaniques comme l'histoire ne sont pas assez attractives pour retenir le joueur qui n'a pas la patience de répéter en boucle les mêmes objectifs. Si le farming n'est pas forcément une mauvaise chose, il dessert ici Stonefly et met davantage en avant ses forces que ses faiblesses.

Points forts

  • Une réussite artistique
  • Les méchas agréables à manier et originaux dans leur design
  • De nombreuses options de customisation cosmétique ou d'équipement
  • Système de combo efficace
  • Un jeu paisible et agréable pour de petites sessions

Points faibles

  • Une structure basée sur le farm qui rend le jeu vite répétitif
  • Caméra souvent mal placée
  • Combats parfois confus
  • Quelques bugs ici ou là

Note de la rédaction

13
Avec son univers charmant, reposant, sa bande-son soignée et son approche originale des méchas qui peuvent réaliser des prouesses en combat, Stonefly est un jeu plaisant, mais davantage calibré pour de courtes sessions que pour une immersion au long cours. Effectivement, trop rapidement le titre se heurte à un farming de ressources intensif, ce qui nuit au rythme de l'aventure même sur les 7/8 heures qu'elle demande pour être traversée, ce qui souligne davantage les faiblesses du titre de Flight School Studio que ses forces, pourtant réelles.
10

L'avis des lecteurs (1)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de [87],  Jeuxvideo.com
Par [87], Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
PC PS5 Xbox Series Switch PS4 ONE Action Aventure RPG Flight School Studio MWM Interactive Flight School Studio
Dernières Preview
PreviewDice Legacy : un étonnant mélange de gestion, de survie et de dés Il y a 8 heures
PreviewBattlefield 2042 : Le mode Portal est la promesse enivrante d'un contenu communautaire gigantesque Il y a 21 heures
PreviewFIFA 22 : premières impressions, droit au but ? 20 juil., 19:12
Les jeux attendus
1
Horizon : Forbidden West
4ème trimestre 2021
2
Far Cry 6
07 oct. 2021
3
Battlefield 2042
22 oct. 2021