Menu
Outriders
  • Tout support
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • ONE
  • Stadia
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Jeux Action / Derniers tests jeux vidéo / Outriders / Tests Outriders /

Test du jeu Outriders : Un TPS percutant sur Next Gen et PC ?

Outriders
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Silent_Jay
L'avis de Silent_Jay
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
07 avril 2021 à 17:10:25
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (41)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.9/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Rakuten ONE 53.99€ Fnac Marketplace PS4 54.89€ Amazon ONE 54.99€ Amazon PC 59.99€ Fnac Marketplace PC 59.99€ Amazon PS4 59.99€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Aussi disponible sur :Xbox Game Pass
Test Outriders : Un TPS percutant sur Next Gen et PC ?
,
Chargement du lecteur vidéo...

Outriders : Que vaut le nouveau TPS coopératif de Square Enix ?

58 561 vues

Un nouveau challenger se présente au printemps 2021 sur le marché attractif et donc concurrentiel du Looter-Shooter. Outriders, développé par les studios People Can Fly (Painkiller, Bulletstorm, Gears of War) et édité par Square Enix, est un jeu de tir à la troisième personne à l'univers science-fiction fantaisiste. Mais ce Shooter-RPG est-il en mesure de faire de l’ombre aux maîtres du genre, les franchises Destiny et Borderlands en tête ?

Il était une fois l’anomalie

Outriders : Un TPS percutant sur Next Gen et PC ?

L’histoire de Outriders débute avec une Terre devenue inhospitalière poussant les derniers êtres humains à fuir leur foyer pour une planète inconnue baptisée Enoch. Malheureusement, le premier contact avec ce nouvel astre se solde par l’apparition d’une anomalie décimant les premiers colons. Forcé de replonger en cryostase pour échapper à cette tempête énergétique, l’un des derniers agents de l’ECA (Enoch Colonization Authority) se réveille 30 ans plus tard, non sans constater plusieurs changements majeurs. Alors que le paradis promis sur Enoch n’est plus qu’un environnement hostile perpétuellement en guerre, l’Outrider découvre ses nouveaux pouvoirs, des aptitudes qui pourraient lui permettre de lever le voile sur les mystères entourant l’anomalie ainsi que l’exoplanète.

Outriders : Un TPS percutant sur Next Gen et PC ?

Le titre de People Can Fly ne se démarque en rien par son récit finalement anecdotique et sa mise en scène sommaire faite de simples cinématiques. Ces dernières se contentent ici de ponctuer les missions, et servent surtout de liant tout au long d’une histoire principale portée par des personnages archétypaux, une histoire qui nécessite une quinzaine d'heures pour se terminer. Il faut tout de même reconnaître à Outriders la qualité de son univers. Si le scénario n’a rien d’exceptionnel, le cadre dans lequel il évolue est à souligner. Il est bien souvent plus intéressant d’en apprendre davantage sur le passé de la planète Enoch et sur les trois décennies à l’origine de la situation actuelle, que sur une aventure qui pourrait se résumer à un Road Trip punk sous stéroïdes avec ce que cela sous-entend en termes d’écriture, et donc de manque de finesse.

A noter que le jeu est intégralement doublé et sous-titré en français (VF + VOSTFR). Toutefois, la qualité des doublages n’est pas toujours au rendez-vous. Outriders prend alors des airs de série B ce qui donne par instant à l’ensemble un côté forcé proche du nanardesque.

Gameplay : En quête d'héritage sur PS5

Chargement de la vidéo Outriders Gameplay

Une exoplanète instable

Outriders : Un TPS percutant sur Next Gen et PC ?

La planète Enoch brille par la richesse de ses environnements et la diversité de ses biomes qui à chaque nouvelle zone découverte surprennent par l’ampleur de leur végétation ainsi que les structures humaines ou non qui les défigurent. Il est plaisant, entre deux affrontements, de vagabonder dans les déserts, les forêts, les marécages et les montagnes qui font de cet astre une invitation à la contemplation, même fugace. Les artistes de People Can Fly se sont inspirés de nombreuses œuvres afin de concevoir cette exoplanète qui emprunte pêle-mêle à Mad Max, Le Seigneur des Anneaux, Destiny, etc. et ainsi forger une esthétique qui n’appartient qu’à Outriders. Il en résulte un univers de science-fiction fantaisiste punk à la fois intriguant et séduisant.

Outriders : Un TPS percutant sur Next Gen et PC ?

Sans jamais prétendre au titre de claque visuelle Next Gen, Outriders fait honneur à la puissance de la PlayStation 5, des Xbox Series et des PC (selon leurs configurations) en affichant de vastes terrains de jeu, qui sont bien trop souvent vides, exception faite des forces ennemies. Développé avec le moteur Unreal Engine 4 d’Epic Games, le titre de Square Enix tire son épingle du jeu pour tout ce qui touche aux effets visuels. Ces derniers transforment ainsi les pouvoirs naissants des agents et des belligérants en véritable spectacle “son et lumière” à 60 images par seconde, le tout en 4K dynamique, sauf sur Xbox Series S naturellement avec une résolution fluctuante jusqu’à 1440p.

Outriders : Un TPS percutant sur Next Gen et PC ?

Néanmoins, l’instabilité avérée des premières versions du jeu est à déplorer. Plusieurs problèmes techniques, souvent liés aux serveurs, entachent l’aventure des Outriders sur la planète Enoch. L’erreur CE-34878-0 (sur système PlayStation) est à l’origine de plusieurs crashs, ce qui dans une expérience 100% connectée devient vite un problème majeur. Il est également récurrent de devoir relancer le jeu, la faute à une connexion, obligatoire au demeurant, qui échoue pour d’obscures raisons.

Version PC : Du DLSS pour les cartes GeForce RTX (par Jiikaa)

La version PC de Outriders vient avec une option que les possesseurs de carte graphique GeForce RTX commencent à bien connaître : le DLSS. Cet “upscale magique” conçu par Nvidia permet au jeu de tourner dans une définition donnée, tout en étant calculé dans une définition moindre par l’ordinateur. Le deep-learning se charge ensuite d’améliorer le rendu pour atteindre l’image demandée. Outriders propose 4 niveaux de réglages pour le DLSS : Ultra performance, performance, équilibré et qualité. À vous de choisir, en fonction de votre GPU et du niveau de fluidité que vous souhaitez, la bonne option. Comme pour la grande majorité des jeux récents utilisant le DLSS, la différence de rendu avec la définition “native” (sans DLSS) est quasi imperceptible, surtout si vous jouez en 1440p ou en Ultra HD/4K. En “4K”, avec le DLSS réglé sur “performances”, Outriders peut ainsi atteindre et dépasser les 60 fps dès la GeForce RTX 3060 Ti. Nous avons majoritairement testé le jeu sur une GeForce RTX 3070, qui n’a aucun souci pour dépasser les 80 fps dans cette définition. Sur une GeForce RTX 2070 Max-Q (pour PC portable), en 1080p, le DLSS a moins d’intérêt et ne permet de gagner qu’une poignée de fps, mais autorise tout de même à dépasser légèrement les 60 images/seconde.

Rappelons que le DLSS sur Outriders n’est activable que si vous utilisez une carte graphique GeForce RTX (à partir de la 2060). Par ailleurs, People Can Fly préconise l’utilisation d’un processeur Intel Core i7-7700 ou AMD Ryzen 5 2600X pour jouer en 1080p, ainsi qu’un GPU de type GeForce GTX 1070 ou AMD Radeon RX Vega 56. Côté RAM, mieux vaut tabler sur 16 Go pour être à l’aise, et garder 70 Go de libre sur votre espace de stockage. L’utilisation d’un SSD est plus que recommandée, les temps de chargement étant très courts dans ce cas de figure.

Gameplay : Un aperçu du jeu en 4K sur PC

Chargement de la vidéo Outriders Gameplay

Les agents du chaos

Outriders : Un TPS percutant sur Next Gen et PC ?

Les studios People Can Fly nous ont habitué par le passé à des joutes nerveuses et Outriders est l'héritier de cette vision explosive des gunfights. Sur Enoch, la moindre escarmouche se veut agressive et force les agents de l’ECA à puiser dans leurs aptitudes pour survivre. Outriders fait le pari de transformer le sempiternel système de soin par l'autorégénération, et le fusionne avec les pouvoirs surnaturels des avatars. Mettre le feu aux ennemis, les abattre à bout portant, etc. la manière de récupérer des points de vie dépend de la classe sélectionnée ce qui modifie en profondeur l’approche classique des TPS (Third Person Shooter). Le jeu abandonne sciemment le concept de “cover” pour laisser exprimer toute la puissance des Outriders. Quant au ressenti armes en main, il ne fait qu'accentuer les sentiments de puissance et d'urgence qui se dégagent des affrontements.

Outriders : Un TPS percutant sur Next Gen et PC ?

Outriders pousse à une constante mobilité lors des combats sous peine de manger rapidement les pissenlits par la racine. L’immobilisme est synonyme de mort sur cette planète hostile où toutes les créatures conscientes cherchent inexorablement à vous éliminer. Nous étions en droit d’attendre un bestiaire riche de dizaines, voire de centaines, de nuisibles en tout genre aux capacités variées, mais dans les faits, il n’en est rien. La variété des ennemis est principalement visuelle. Les forces en présence se résument trop souvent à certains archétypes et à quelques variantes, ce qui manque cruellement d'exotisme sur une planète aussi mystérieuse, à deux ou trois exceptions près.

Outriders : Un TPS percutant sur Next Gen et PC ?

L'intelligence artificielle est également une source de déception sur Enoch. People Can Fly compense ce point faible par le nombre et les statistiques des ennemis qui agissent sans véritable stratégie. Il en résulte des individus qui foncent tête baissée sans aucune approche tactique et agissent parfois contre toute logique. Fort heureusement, les combats de boss, trop peu nombreux, brillent par leur intensité. Ces séquences de jeu mémorables se disinguent par leur difficulté et leur singularité sur un astre qui a tendance à recycler les créatures qui le peuplent.

Cross Save, Cross Play : Une expérience multijoueur 100% connectée ?
Jouable intégralement en solo, Outriders prend de l'ampleur en multijoueur. 2 ou 3 agents peuvent ainsi coopérer au cours de l’histoire principale et des expéditions (End Game). Le cross play, uniquement consoles à l’heure d'écrire cet article, est également mis en œuvre par les studios People Can Fly qui ont désactivé la fonctionnalité sur PC, faute de stabilité. Les joueurs des écosystèmes PlayStation et Xbox ont l’opportunité de parcourir ensemble la planète Enoch via l’utilisation d’un simple “code” à transmettre aux intéressés. Toutefois, le matchmaking public souffre de son incapacité chronique à trouver des joueurs disponibles, principalement pour avancer dans le scénario. Néanmoins, ce problème s’estompe quelque peu une fois l’histoire terminée et les expéditions commencées. Le Cross Save, fonctionnalité qui permet de transférer ses sauvegardes d’une machine à une autre en utilisant un compte Square Enix, est un autre point fort de Outriders.

Gameplay : Elimination du Roi du Scalp sur PS5

Chargement de la vidéo Outriders Gameplay

Les disciples d’Enoch

Outriders : Un TPS percutant sur Next Gen et PC ?

Un Looter-Shooter va de pair avec une montée en puissance constante d’un avatar qui gagne de l’expérience, débloque de nouvelles aptitudes, et chine des équipements aux statistiques toujours plus impressionnantes. Outriders ne déroge pas à la règle. Au contraire, il applique les fondamentaux du genre à la virgule près. Aussi redondantes soient les missions proposées, et elles le sont en majorité, le plaisir vient de la personnalisation de l’agent de l’ECA incarné, et de toutes les opportunités offertes par un système qui intègre parfaitement les principales mécaniques d’un RPG, à commencer par la présence de 4 classes (Technomage, Pyromage, Illusionniste, Telluriste) qui définissent la manière d’aborder les combats. Attention, cette décision prise en début d’aventure est définitive. Changer d’archétype signifie recommencer de zéro.

Outriders : Un TPS percutant sur Next Gen et PC ?

Ces disparités de gameplay, présentes dès les premières minutes, s’accentuent fortement au fil des heures. Les agents de l’ECA débloquent plusieurs pouvoirs, au nombre de 8 par classe, ainsi que des aptitudes passives renforçant leur emprise sur les événements. Au sein d’une même classe, il est possible et fortement encouragé de tracer sa propre voie en sélectionnant les compétences, mais également les armes et les équipements en adéquation avec un style de jeu précis. People Can Fly, dans ce domaine, assure bien au-delà de l’essentiel. Le plaisir dans Outriders vient du Loot qui en général récompense parfaitement les efforts consentis pour explorer la planète Enoch, éliminer les forces hostiles et remplir les objectifs de missions.

Outriders : Un TPS percutant sur Next Gen et PC ?

Chaque sortie est synonyme de gains sous toutes les formes imaginées par les studios. Les armes et équipements, régis par un système de rareté bien connu des amateurs de RPG, peuvent ainsi être altérés pour accroître la puissance et l’efficacité sur le terrain des Outriders. Avec l’artisanat, l’achat et la revente, les agents ne manquent pas d'opportunités pour dépasser leur simple statut d’être humain. En effet, Enoch regorge de défis qui se traduisent en jeu par un “Niveau de Monde” qui augmente progressivement la difficulté, et donc les récompenses qui vont avec en cas de succès. Terminer le scénario principal et les quêtes secondaires n’est que le début de l’aventure sur cette planète. Les expéditions (End Game), tel est le véritable objectif des Outriders.

Autre point qui devrait ravir les joueurs, Outriders, malgré sa structure et le genre auquel il appartient, celui du Shooter-RPG, n’est pas un Game as a Service (Jeu en tant que Service), et se veut complet à sa sortie. Aucune microtransaction, même pour des cosmétiques, ne vient altérer l’aventure.

Gameplay : Traque de la Reine de la Mine sur PS5

Chargement de la vidéo Outriders Gameplay
Les notes
+Points positifs
  • L'univers de science-fiction fantaisiste punk
  • Les doublages et les sous-titres en français (VF + VOSTFR)
  • Une aventure jouable en solo ou en coopération (2 à 3 joueurs)
  • L'intensité et l'agressivité des combats
  • Un vrai sentiment de montée en puissance de l’avatar
  • La richesse visuelle de la planète Enoch
  • Le design des armures et des armes
  • Le Cross Play (console) et le Cross Save
  • L’absence de microtransaction
  • La durée de vie (histoire principale + expéditions)
-Points négatifs
  • Le scénario de série B anecdotique
  • La mise en scène sommaire
  • La redondance des missions et des objectifs
  • Le bestiaire trop limité
  • L’instabilité du jeu et principalement des serveurs (crash, matchmaking)

Outriders ne révolutionne pas le genre et n’en a pas l’ambition. Le titre de People Can Fly et de Square Enix récite les gammes du parfait Looter-Shooter tout en délaissant la dimension Game as a Service inhérente à ce type de jeu. Il se démarque en premier lieu par son univers inspiré de la science-fiction, de la fantaisie et du mouvement punk. L’explosivité de ses combats, son système de personnalisation extrêmement bien pensé et cette propension à motiver les joueurs par un gain de puissance omniprésent font de ce Shooter-RPG un outsider à considérer. Toutefois, le scénario anecdotique, la mise en scène sommaire, la redondance des missions et l’instabilité du jeu ne permettent pas à Outriders de s’imposer pleinement sur la scène du Looter-Shooter.

Profil de Silent_Jay
L'avis de Silent_Jay
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
07 avril 2021 à 17:10:25
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (41)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.9/20
PC PS5 Xbox Series Action TPS Square Enix People Can Fly
Retour au test
Configurations recommandées
Desktop
PC MM1
Inférieur à 1500€
AMD Ryzen 5 4650G / 16 Go DDR4 / GeForce RTX 2060 Super
Portable
PC ML3 1660 Ti
Entre 1500 et 2000€
Intel Core i7 9750H / 16 Go DDR4 2666 MHz / Nvidia GTX 1660 Ti
Une machine récente conseillée
Pour profiter d'Outriders sur PC dans de bonnes conditions, mieux vaut jouer une machine relativement récente. La configuration recommandée pour jouer en 1080p est la suivante : processeur Intel Core i7-7700 ou AMD Ryzen 5 2600X, ainsi qu’un GPU de type GeForce GTX 1070 ou AMD Radeon RX Vega 56. Côté RAM, mieux vaut tabler sur 16 Go pour être à l’aise, et garder 70 Go de libre sur votre espace de stockage. L’utilisation d’un SSD est chaudement recommandée, les temps de chargement étant très courts dans ce cas de figure. Enfin, le titre est compatible avec la technologie d'upscale DLSS de Nvidia, si vous êtes possesseurs d'une carte graphique GeForce RTX.
Dernières Preview
PreviewSiege Survival : Gloria Victis : Un This War of Mine médiéval en devenir Il y a 3 heures
PreviewDiablo II Resurrected : la chapelle Sixtine du hack n’slash entièrement restaurée ? Il y a 23 heures
PreviewAge of Empires IV : une histoire qui risque de durer... 10 avr., 19:01
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
2
Diablo II : Resurrected
2021
3
Resident Evil Village
07 mai 2021