Menu
Blue Fire
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Switch
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur Switch / Blue Fire / Blue Fire sur Switch /

Test du jeu Blue Fire : Un mariage réussi entre Zelda, Celeste et Hollow Knight sur Nintendo Switch sur Switch

Blue Fire
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Indee
L'avis de Indee
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 février 2021 à 16:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13/20
Test : Blue Fire : Un mariage réussi entre Zelda, Celeste et Hollow Knight sur Nintendo Switch
Switch

Blue Fire : ROBI Studios date la sortie du titre

Chargement du lecteur vidéo...
Partager sur :

Présenté à plusieurs reprises lors des Nintendo Indie World, Blue Fire est un jeu d’action-aventure avec de la plateforme, et surtout, une grosse louche d’inspiration à la Zelda. Si bien que certains qualifient le titre de mélange entre le célèbre univers et deux autres rois de leur domaine : Celeste et Hollow Knight. Mais plus que de faire le pont entre plusieurs cadors du JV, le jeu des argentins de Robi Studios parvient à proposer une expérience singulière. Et ça vaut le coup d'œil.

Blue Fire : Un mariage réussi entre Zelda, Celeste et Hollow Knight sur Nintendo Switch
Blue Fire : Un mariage réussi entre Zelda, Celeste et Hollow Knight sur Nintendo Switch

Dès le premier plan de Blue Fire, difficile d’écarter la ressemblance avec The Legend of Zelda : Breath of the Wild. On y voit un château qui flotte dans le ciel, avec un horizon sombre qui s’étend à perte de vue. Le royaume est plongé dans les ténèbres depuis que de puissants maléfices se sont installés en son sein. Votre petit personnage est ainsi éveillé pour rétablir l’ordre dans tout ceci, en libérant des dieux et en terrassant plusieurs démons. Vous vous mettrez donc en route dans ce vaste château, qui servira de cadre à toute l’aventure. Un édifice d’ailleurs sacrément bien équipé, puisqu’il contient son lot de zones variées, comme un cimetière plongé sous la neige, un village feuillu ou encore des lacs de lave en fusion.

Un point sur la version Switch :
Dans le cadre de ce test, nous avons seulement pu nous essayer à la version Switch de Blue Fire. Et elle contient des petits défauts que nous nous devons de signaler. A commencer par quelques ralentissements en mode nomade qui n'interfèrent cependant jamais avec le gameplay, et peuvent survenir dans les zones trop chargées, surtout en hauteur. Le tout se régle néanmoins en mode docké, où le jeu est plus fluide. Surtout, nous avons rencontré trois crashs lors de notre partie, dont un lorsque notre console était en veille. De toute évidence, les développeurs s'affairent à corriger tout ceci, et il est fort à parier que Blue Fire sera encore plus stable dans les semaines à venir.

Vous avez dit Breath of the Wild ? Pour écarter les autres ressemblances avec le dernier Zelda, précisons que Blue Fire arbore un cel shading très coloré, relevé par quelques jolis effets de lumière. Même au niveau de la direction artistique globale, le titre de Robi Studios fait penser à l’opus culte de Nintendo, ce qui n’est pas un mal en soi. L’ensemble fonctionne bien et l’équipe venue d’Argentine y appose quand même sa patte, malgré certains designs assez pauvres. Surtout, le jeu reprend pendant ses premières heures la structure si particulière des donjons à la Zelda, avec notamment une capacité à récupérer pour arriver jusqu’au boss. Le tout permettra aussi de découvrir des secrets en explorant à nouveau les zones déjà visitées.

Blue Fire : Un mariage réussi entre Zelda, Celeste et Hollow Knight sur Nintendo SwitchBlue Fire : Un mariage réussi entre Zelda, Celeste et Hollow Knight sur Nintendo SwitchBlue Fire : Un mariage réussi entre Zelda, Celeste et Hollow Knight sur Nintendo Switch

Platformer qui a la forme

En parlant de capacités, vous commencerez Blue Fire avec un simple saut et un dash, à quoi viendra s’ajouter d’autres pouvoirs au fil de votre avancée. On retrouve un double saut, une attaque circulaire pour gagner en altitude et des gantelets pour courir / descendre doucement sur les murs. Une bonne partie du level design du jeu est ainsi basé sur l’évolution de votre personnage, ce qui vous guidera naturellement dans une certaine direction, ou vous fera remarquer une corniche pour le moment hors d’atteinte.

Blue Fire : Petite phase de plateformes dans Le Vide (Gameplay)

Chargement de la vidéo

Robi Studios propose donc pas mal de possibilités pour se déplacer, et ça tombe bien, parce que la route qui mène aux différents donjons (et surtout ces derniers) regorge de phases de plateformes. Mais le titre y ajoute un élément qui fait mouche : Le Vide, une dimension entièrement dédiée au platformer, dont les portails peuvent se trouver sur le bord de votre route. Ce monde parallèle, c'est l'occasion pour les développeurs de faire preuve de plus de fantaisie. En fonction de la difficulté du challenge (indiquée en amont), vous vous retrouverez face à des blocs volants ou bien à des scies circulaires. Et cerise sur le gâteau : pour valider le tout, il faut ramasser trente orbes, et chaque faux pas vous ramènera à la case départ.

Blue Fire : Un mariage réussi entre Zelda, Celeste et Hollow Knight sur Nintendo SwitchBlue Fire : Un mariage réussi entre Zelda, Celeste et Hollow Knight sur Nintendo SwitchBlue Fire : Un mariage réussi entre Zelda, Celeste et Hollow Knight sur Nintendo Switch

Précision importante : rien ne vous oblige à terminer ces niveaux, même si leur récompense (un cœur en plus sur votre barre de vie) en vaut la chandelle. Il sera ainsi parfois plus judicieux de ne pas s’obstiner sur un défi histoire d'y revenir plus tard avec la tête froide. Quoi qu’il en soit, Le Vide met à profit le très bon système de déplacement de Blue Fire, à la fois précis, dynamique et exigeant (même si quelques imprécisions surviennent de temps à autre, notamment quand il s'agit de courir / rebondir sur un mur). Pour vous donner une idée de la chose, le saut et le dash seront plus ou moins haut ou long selon le temps que vous maintenez la touche enfoncée. Le Vide ajoute du piment, de la diversité et pas mal de durée de vie à votre aventure.

Brin d'exigence

Blue Fire : Un mariage réussi entre Zelda, Celeste et Hollow Knight sur Nintendo Switch

Il faudra donc faire preuve de patience et de doigté pour voir le bout de certains de ces défis. Mais l'exigence de Blue Fire se retrouve également dans les combats, ce qui le rapproche en ce sens d’un certain Hollow Knight. Les affrontements du titre demandent en effet d’être attentifs, avec une barre de vie qui peut descendre très très vite. Pour vous défendre, vous récupérerez assez tôt une attaque à distance ainsi qu’un bouclier, tous les deux alimentés par de la magie, ressource qui se recharge en frappant un ennemi ou en retournant à l’une des statues faisant office de checkpoint. Précisons d’ailleurs que les affrontements de Blue Fire proposent de chouettes feedback, même s’ils peuvent vite devenir fouillis lorsqu’il faut utiliser le dash.

Une chose est sûre : Robi Studios vous passera vite l'envie de succomber aux assauts ennemis. Car dans le titre, mourir signifie risquer de perdre une ressource précieuse et devoir aller la récupérer sur votre dépouille. Cette ressource, ce sont les minerais, des items qui s'obtiennent facilement, en brisant des pots ou en revendant vos trésors accumulés dans les différents donjons. Mais en avoir en nombre est vital, car ce sont eux qui permettent d'activer les statues de réapparition et d’acheter des améliorations / nouvelles armes.

Les minerais, ça mine parfois le moral :
Si le système de checkpoints de Blue Fire peut créer des situations intéressantes, notamment lorsqu’il faut remettre la main sur son butin pour activer l’une des statues, des petits détails viennent alourdir l’ensemble. La somme pour activer les stèles devient en effet vite très haute, et il faudra parfois farmer les pots pour avoir assez de minerais à un moment donné, ou retourner sur ses pas et vendre les bonnes ressources pour ensuite alimenter le tout. Une gymnastique que vous aurez souvent à faire, histoire de gagner du temps pour revenir à une zone exigeante, et qui aurait pu être réglée en dispersant des marchands au fil des niveaux. A noter que pour les donjons, un Game Over vous ramène directement à l'entrée. Et qu'une chute n'est pas synonyme de fin de partie : il faut pour cela perdre toute sa vie.

Blue Fire : On explore une zone recouverte de lave (Gameplay)

Chargement de la vidéo Blue Fire Gameplay

Enrobage qui marche

Il y a enfin quelques autres points qui parviennent à élever Blue Fire au-delà du simple mariage entre plusieurs jeux culte. À commencer par son rythme : le titre de Robi Studios se perd rarement dans des longueurs, ce qui offre une aventure soutenue et variée, en plus d’être plutôt longue, soit environ 10h sans trop vous acharner sur les niveaux de plateformes. Le jeu parvient régulièrement à nous pousser vers l’avant, que ce soit via l’obtention de capacités clé ou secondaires (remonter sa vie en frappant un ennemi, pas de dégâts de chute) ce qui se fera via les esprits, à trouver en fouillant bien les niveaux ou chez le marchand du coin.

Blue Fire : Un mariage réussi entre Zelda, Celeste et Hollow Knight sur Nintendo Switch

Ainsi, de petite touche en petite touche - avec un plus une bonne BO, des personnages rigolos et bien identifiables - Blue Fire parvient à s’extirper de ses influences pour offrir quelque chose qui lui est propre. Tout en sachant qu’en plus des pouvoirs et capacités déjà évoqués, il y a différentes armes à trouver, des quêtes secondaires, la possibilité d’augmenter son mana. Bref, pas mal de choses, mais rien qui ne semble jamais de trop.

Les notes
+Points positifs
  • DA bien inspirée de Zelda qui fonctionne
  • Un platformer dynamique et exigeant
  • Les niveaux optionnels dédiés à la plateforme
  • Des pouvoirs qui changent vraiment la donne
  • Combats pas en reste avec de bons feedbacks
  • Un bonne BO et une bonne écriture
-Points négatifs
  • Design parfois un peu quelconque
  • Quelques aller-retours inutiles
  • Des soucis techniques sur Switch
En piochant des inspirations à droite et à gauche, Blue Fire parvient à créer une expérience singulière qui a de quoi intéresser les fans d'exploration et de plateformes. C'est notamment ce dernier point qui restera en tête, le titre ayant pour lui un système de déplacement dynamique et précis, qui est mis à profit tout au long de l'aventure et surtout dans Le Vide, dimension parallèle intégrée à l'exploration où l'aspect platformer est poussé à l'extrême. Le tout aboutit parfois à des défis très exigeants, mais avec toujours une récompense à la clé : un coeur en plus sur votre barre de vie. Car oui, les combats de Blue Fire sont eux aussi corsés, et il faudra mettre toutes les chances de votre côté pour ne pas passer l'arme à gauche, sous peine de perdre des ressources utiles à la progression. Bien rythmé et écrit, servi avec une jolie DA et BO, le titre forme un tout cohérent qui n'en fait jamais trop. A déplorer toutefois, quelques aller-retours inutiles et des designs qui manquent parfois de personnalité, et aussi des problèmes techniques sur Switch. Mais si vous avez envie de faire une jolie aventure avec de la plateforme et du défi, c'est du tout bon.
Profil de Indee
L'avis de Indee
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 février 2021 à 16:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13/20
Mis à jour le 19/02/2021 à 16:04
Nintendo Switch Action Aventure Plate-Forme ROBI Studios Graffiti Games Fantasy
Dernières Preview
PreviewIt Takes Two : Une bouffée d'air frais sur la coop par Hazelight (A Way Out) ? Il y a 8 heures
PreviewMonster Hunter Rise : un épisode plein de ressources 26 févr., 09:01
PreviewReturnal : Un Shooter futuriste mortel exclusif à la PS5 26 févr., 06:00
Les jeux attendus
1
Resident Evil Village
07 mai 2021
2
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
3
Biomutant
25 mai 2021