Menu
Tom Clancy's Elite Squad
  • Tout support
  • iOS
  • Android
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux RPG / Derniers tests jeux vidéo / Tom Clancy's Elite Squad /

Test du jeu Tom Clancy's Elite Squad : La goutte d'Ubisoft dans l'océan des free-to-play

Test : Tom Clancy's Elite Squad : La goutte d'Ubisoft dans l'océan des free-to-play
iOS Android
Tom Clancy's Elite Squad
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de -LecHad-
L'avis de -LecHad-
MP
Rédaction jeuxvideo.com
31 août 2020 à 10:11:29
8/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Partager sur :

Ubisoft n'en est pas à son coup d'essai sur iOS et Android, et le moins que l'on puisse dire, c'est que la firme française nous avait plutôt habitué à de la qualité. Après d'excellents jeux originaux comme Hungry Shark World et de belles adaptations de leurs plus grandes licences comme Rayman, Assassin's Creed ou même South Park, il va sans dire que les attentes autour de Tom Clancy's Elite Squad étaient immenses. Un jeu aussi mythique que Rainbow Six Siege et des personnages aussi emblématiques que Sam Fisher réunis dans un nouveau jeu mobile à gros budget... que de belles promesses. La déception après quelques heures de jeu n'en est que plus grande.

Tom Clancy's Elite Squad trailer

Chargement de la vidéo

Un freemium très riche mais trop classique

Dans Tom Clancy's Elite Squad, vous incarnez  un(e) chef(fe) de guerre dont la mission est de recruter des soldats d'élite puis de former des escouades afin de lutter contre un groupement terroriste appelé UMBRA.

Concrètement, cela signifie que vous allez devoir débloquer des personnages plus ou moins rares et puissants, dépenser différentes ressources pour les améliorer, puis former des escouades de 5 soldats afin de terrasser vos adversaires. Ces adversaires, vous les retrouverez dans différents modes de jeu, comme le mode Campagne, une sorte de mode Histoire qui vous permet de "farmer" certaines ressources, le mode Événements qui permet de débloquer des objets et/ou des personnages exclusifs ou encore le mode Arène, la facette PvP (joueur contre joueur) du jeu.

Tom Clancy's Elite Squad : La goutte d'Ubisoft dans l'océan des free-to-playTom Clancy's Elite Squad : La goutte d'Ubisoft dans l'océan des free-to-playTom Clancy's Elite Squad : La goutte d'Ubisoft dans l'océan des free-to-play

Si vous avez un peu l'habitude de jouer sur votre téléphone ou tablette, vous devriez déjà connaître la formule par cœur. Il s'agit tout bêtement d'un « gatcha » type Summoners War, Fire Emblem Heroes ou Dragon Ball Z Dokkan Battle. Mais ne partons pas avec de vilains préjugés, il peut exister d'excellents jeux avec un système de loterie ! Il suffit d'un gameplay original, d'une belle possibilité de progression en free-to-play et de modes de jeux prenants. Dommage, Tom Clancy's Elite Squad peine dans ces trois domaines.

Tom Clancy's Elite Squad : La goutte d'Ubisoft dans l'océan des free-to-play
ouverture d'une des caisses du jeu

Commençons par la progression en free-to-play. Tom Clancy's Elite Squad n'est pas particulièrement avare en lingots d'or, la monnaie premium du jeu. C'est un bon point. En théorie, tout est déblocable gratuitement et il ne semble pas y avoir trop de pics de difficulté qui freinent artificiellement la progression. Reste à savoir s'il est possible de rattraper les personnes qui mettent de petites sommes dans le jeu simplement en étant actif et impliqué sur une période relativement courte. Grâce aux packs payants d'une valeur oscillant entre 2 et 50 euros, il est possible d'avoir plusieurs personnages 4 étoiles bien équipés instantanément. Entre un système d'énergie qui empêche le farm, la grande rareté des meilleurs personnages du jeu et l'ouverture de grosses boîtes bien trop peu fréquente, si vous souhaitez atteindre le même niveau de développement sans débourser un centime, cela prendra sans doute entre plusieurs semaines et plusieurs mois. Et n'espérez pas « maxer » votre compte sans payer. Il y a déjà plus de 70 personnages (ce qui est plutôt une bonne chose en soi) et en améliorer ne serait-ce qu'un seul au maximum est vraiment compliqué. C'est à vous de voir si cette vitesse de progression vous convient. En tout cas, il est tout à fait possible pour un joueur ou une joueuse chevronné(e) de monter une belle escouade sans payer. Nous préférons tout de même vous prévenir : comme pour tous les gatchas, vous aurez l'impression d'aller très vite au début puis vous serez terriblement frustré(e).

Tom Clancy's Elite Squad : La goutte d'Ubisoft dans l'océan des free-to-play
des objectifs à foison

Enchaînons avec les modes de jeu. Le moins que l'on puisse dire, c'est que dans Tom Clancy's Elite Squad, il y a un tas de choses à faire ! Rien de très original, puisqu'à peu près tous les jeux du même style possèdent un mode Arène (du PvP en différé), un mode Combat de guildes, un mode Événements et un ou deux modes de farm. Tous ces modes sont présents dans Tom Clancy's Elite Squad et ils regorgent tous de contenu. La grande pluralité de ressources fait que vous avez toujours plusieurs objectifs de farm et que, malgré l'énergie qui limite votre progression, vous pouvez facilement passer deux heures par jour sur le jeu.

En bref, Tom Clancy's Elite Squad est un gatcha riche en contenu mais bien trop classique. Et ce n'est pas sur le gameplay qu'il va se démarquer.

Où est le gameplay ?

Tom Clancy's Elite Squad : La goutte d'Ubisoft dans l'océan des free-to-play

Cette grande variété de modes de jeu est-elle vraiment un point fort ? Si, à la manière d'un Brawl Stars, différents modes signifient différents types de gameplay, c'est formidable. Par contre, multiplier les modes pour faire et refaire strictement la même chose, cela n'a que très peu d'intérêt, si ce n'est augmenter ce que les développeurs appellent la « rétention ». Peu importe le mode dans lequel vous vous lancez, le principe reste le même : vous sélectionnez votre équipe la plus robuste, et vous enchaînez les combats jusqu'à ce qu'ils deviennent trop durs pour vous. Là, si vous avez les ressources nécessaires, vous êtes invité(e) à améliorer vos soldats. Et on recommence. Même dans les deux modes PvP du jeu, il n'y a aucun combat en temps réel contre d'autres joueurs. La différence entre une bonne équipe d'Arène ou de Combats de guildes et une bonne équipe de Campagne ou d'Événements est minime.

Tom Clancy's Elite Squad : La goutte d'Ubisoft dans l'océan des free-to-play

Alors peut-être que les différents modes de jeu ne proposent pas une grande variété de gameplay, mais ce n'est pas forcément un point négatif si le gameplay de base est suffisamment profond. Le problème, c'est que sur Tom Clancy's Elite Squad... il n'y a rien à faire. Une fois un combat lancé, votre seule interaction avec le jeu consiste à appuyer toutes les 10 secondes sur un « ordre de combat » qui ne requiert presque aucune réflexion tactique. Un ordre de combat est un pouvoir, comme par exemple une frappe aérienne ou un bouclier... la logique est évidente : il faut utiliser les ordres défensifs sur les soldats les plus mal en point et essayer de viser le plus de monde possible avec les ordres offensifs. C'est tout. S'il y avait un mode attaque automatique qui utilise les ordres de combat à votre place, cela ne changerait à peu près rien (d'ailleurs, il existe des « victoires automatiques » qui permettent de dépenser beaucoup d'énergie d'un coup et de farmer des ressources sans même avoir affaire à l'écran de combat).

Vous connaissez probablement la Loi de Bushnell, formule magique qui fait un bon jeu vidéo : « easy to play, hard to master » (facile à appréhender, difficile à maîtriser). Et bien Tom Clancy's Elite Squad est un jeu « hard to play, easy to master ». Même en étant habitué(e) des jeux mobiles, vous serez fort probablement perdu(e) dans les interfaces du jeu lors de vos premières minutes (voire heures). On se perd en jonglant entre des dizaines de ressources/monnaies différentes et des sous-menus qui n'en finissent pas. Tout est si complexe à comprendre que cela en devient absurde. Il existe 4 ou 5 types d'énergie différents, près d'une dizaine de monnaies utilisables pour ouvrir des boîtes et d'indénombrables ressources pour améliorer vos personnages alors qu'il n'y a aucune personnalisation possible. C'est bien dommage, parce que le cœur du gameplay est là.

Tom Clancy's Elite Squad : La goutte d'Ubisoft dans l'océan des free-to-playTom Clancy's Elite Squad : La goutte d'Ubisoft dans l'océan des free-to-play

Puisque les combats ne sont pas très intéressants, tout l'enjeu de ce gatcha, comme dans beaucoup de jeux du même genre, est de former une belle escouade parfaitement équilibrée et bien améliorée. Le problème, c'est que là encore, il n'y a pas beaucoup de stratégie et surtout aucune personnalisation. Pas de runes à combiner entre elles, pas de types à respecter, rien que trois rôles à combiner dans votre équipe : tank, soutien et attaquant. Entre l'amélioration de l'arme, du grade, de l'équipement et du niveau de vos soldats, il y a beaucoup de choses à faire pour augmenter leurs « points de valeur ». Mais une fois qu'on a compris le principe, il n'y a absolument aucun aspect stratégique. Les meilleurs soldats sont presque toujours ceux avec le plus grand nombre d'étoiles. Une fois que vous avez un tank et un heal, il n'y a plus qu'à mettre vos plus gros bourrins. Améliorez le tout autant que vous le pouvez en farmant les diverses ressources farmables... et puis c'est tout.

En bref, vous n'avez presque rien à faire. Multiplier les modes de jeu, les sous-menus, les ressources et les systèmes d'amélioration ne sert à rien à part à rendre Tom Clancy's Elite Squad toujours plus lent, histoire de vous retenir un peu plus longtemps dans l'espoir de vous faire passer à la caisse.

Un bel univers... mal exploité

Force est d'admettre que les facettes graphiques et sonores de Tom Clancy's Elite Squad sont réussies. C'est un très beau jeu mobile. Les modèles 3D ont été faits avec la plus grande minutie, les animations sont millimétrées, les cinématiques sont belles, les doublages sont plaisants et la bande son est globalement bien adaptée à l'ambiance générale. Il y a certes quelques petits crashs et autres problèmes techniques, mais le jeu vient de sortir, on ne lui en tiendra pas rigueur. La question que nous devons nous poser est la suivante : un très beau jeu suffit-il à nous plonger dans l'univers préféré des fans de la licence ? Oui... et non.

Une vraie réussite graphique

Tom Clancy's Elite Squad : La goutte d'Ubisoft dans l'océan des free-to-playTom Clancy's Elite Squad : La goutte d'Ubisoft dans l'océan des free-to-playTom Clancy's Elite Squad : La goutte d'Ubisoft dans l'océan des free-to-playTom Clancy's Elite Squad : La goutte d'Ubisoft dans l'océan des free-to-play

Ce qu'on aime dans l'univers de Rainbow Six Siege, ce ne sont pas que ses personnages ! La force du jeu PC et consoles se situe avant tout dans l'immersion qu'offre un FPS tactique aussi coopératif. Les décors entièrement destructibles, les lieux que l'on connait par cœur, le réalisme des interventions, la tension permanente, les gadgets des soldats à connaître et maîtriser... tout ça, Tom Clancy's Elite Squad ne l'a pas. C'est un problème lié directement au genre « gatcha » classique  mais aussi tout simplement au gameplay trop simpliste. Nous n'activons même pas nous même les capacités spéciales de nos soldats, c'est dire. Pour rattraper tout ça et rendre leur jeu plus immersif, Ubisoft nous propose une petite histoire... et quelle petite histoire. Même si ce n'est pas ce qui nous préoccupe le plus, dans le contexte social actuel, il semble compliqué de faire l'impasse dessus.

Tom Clancy's Elite Squad : La goutte d'Ubisoft dans l'océan des free-to-play

La cinématique d'introduction met dans l'ambiance dès le début, et s'il y a rapidement eu un petit bad buzz qui a forcé Ubisoft à s'excuser rapidement après la sortie du jeu, ce n'est pas pour rien. L'organisation terroriste érigée en grande méchante à combattre à tous les apparats d'une parodie du mouvement Black Lives Matter. Entre un poing noir en l'air et une voix off parlant d'« utopie égalitaire » ayant pour but caché le chaos et l'affaiblissement des gouvernements, il y a de quoi alimenter les théories complotistes. Même si on se doute que l'idée des développeurs n'était pas d'être ouvertement opposés aux mouvements actuels luttant pour plus de justice sociale, toute cette mise en abime était, au mieux, très maladroite. Et plus on se plonge dans le scénario, plus les idées véhiculées sont susceptibles d'être très mal interprétées. En bref, ce qui distingue Tom Clancy's Elite Squad d'un autre freemium, c'est avant tout son univers qui s'appuie sur une licence forte. Et même s'il est techniquement très bien réalisé, le dernier jeu mobile d'Ubisoft a été trop maladroit pour faire de cet univers une vraie force.

Les notes
+Points positifs
  • Grande pluralité de modes de jeu, de personnages et de ressources
  • Un free-to-play jouable sans dépenser d'argent
  • Un aspect graphique et sonore très réussi
-Points négatifs
  • Presque aucune originalité qui le distingue de ses concurrents
  • Des interfaces inutilement complexes
  • Un gameplay superficiel et redondant
  • Un vrai manque de personnalisation
  • Une histoire maladroite

Tom Clancy's Elite Squad est indéniablement un jeu qui a demandé beaucoup de moyens financiers comme humains, et cela se ressent dans toute sa partie technique. Mais derrière ce joli skin se cache un free-to-play ultra classique, presque sans gameplay et au scénario maladroit. Si vous ne vous laissez pas avoir par l'augmentation artificielle du temps de jeu entrainée par la multiplicité des modes et des ressources, vous vous ennuierez rapidement.

Profil de -LecHad-
L'avis de -LecHad-
MP
Rédaction jeuxvideo.com
31 août 2020 à 10:11:29
8/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18/20
Mis à jour le 31/08/2020 à 11:50
iOS Android RPG Ubisoft
Dernières Preview
PreviewRollerCoaster Tycoon 3 - Complete Edition : un portage Switch sur de bons rails 14 sept., 15:00
PreviewRide 4 : L'épisode de transition prometteur pour Milestone ? 11 sept., 14:00
PreviewImmortals Fenyx Rising : entre Zelda et Assassin's Creed, son coeur balance 10 sept., 21:45
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Gotham Knights
2021
3
Call of Duty : Black Ops Cold War
13 nov. 2020