CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News business PS5, Activision-Blizzard, BioWare... Les actualités business de la semaine
Profil de MalloDelic,  Jeuxvideo.com
MalloDelic - Journaliste jeuxvideo.com

Chiffres de ventes, rachats de studios, bilans financiers, mercato des développeurs, investissements… si ces sujets vous intéressent, vous êtes au bon endroit. Nous vous proposons un point sur l'actualité business de la semaine écoulée.

5 473 vues

Embracer : L'Arabie Saoudite investit lourdement l'énorme groupe

L'Arabie Saoudite poursuit ses investissements visant à diversifier son économie. Après avoir placé ses billes chez EA, Activision-Blizzard, Capcom, Koei Tecmo, Nexon, Nintendo, Take-Two et s'être offert SNK ainsi qu'ESL-FACEIT, le Fonds Public d'Investissement saoudien vient d'acheter pour 1 milliard de dollars d'actions chez Embracer, le gigantesque groupe propriétaire de Gearbox (Software et Publishing), Deep Silver / Koch Media, Coffee Stain, THQ Nordic ou encore Saber Interactive.

 PS5, Activision-Blizzard, BioWare... Les actualités business de la semaine

Plus récemment, Embracer Group a créé la surprise en rachetant Eidos et Crystal Dynamics à Square Enix pour 300 millions, ce qui comprend notamment les licences Tomb Raider, Thief, Deus Ex. Un rachat qui sera normalement effectif d'ici le mois de septembre, mais qui semble trop proche pour avoir déclenché la volonté d'investissement de Savvy Gaming Group, filiale du FPI saoudien. Avec cette opération, le fonds souverain d'Arabie Saoudite détient 8% des parts d'Embracer. Le groupe, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 1,6 milliards d'euros lors de la dernière année fiscale, n'est pas encore à l'équilibre, mais cela prendra un peu de temps au regard des investissements réalisés. Lars Wingefors, PDG du groupe Embracer, a déclaré à l'occasion de cette annonce :

Au cours des dernières années, les entités basées en Arabie Saoudite sont devenues l'un des investisseurs les plus importants sur le marché mondial des jeux. Le marché des jeux dans la région ANMO (Afrique du Nord et Moyen-Orient) est l'un de ceux qui connaissent la croissance la plus rapide au monde, avec 5,7 milliards de dollars de revenus en 2021 et plus de joueurs actifs que les États-Unis ou l'Europe occidentale.

Le plus grand pays de ce marché est, de loin, l'Arabie Saoudite, et pour avoir visité ce pays, j'ai pu constater de visu la communauté des joueurs et les opportunités qu'il offre. Notre relation avec Savvy Gaming Group nous permettra de mettre en place un centre régional en Arabie saoudite, à partir duquel nous pourrons réaliser des investissements dans toute la région ANMO, que ce soit de manière organique, par le biais de partenariats, de coentreprises ou d'acquisitions d'entreprises dirigées par de solides entrepreneurs.

 PS5, Activision-Blizzard, BioWare... Les actualités business de la semaine

Le cas du prince héritier Mohammed Ben Salmane n'est pas abordé dans la déclaration. Le futur roi est en effet au centre de nombreuses affaires, parmi lesquelles l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, qui a eu lieu en 2018 au sein de l'ambassade d'Arabie Soudite à Istambul, en Turquie. Selon Kotaku, ces investissements viseraient d'abord à rassurer et à attirer les entreprises étrangères, généralement inquiètes de la gestion des Droits de l'Homme dans le pays. Dans tous les cas, l'opération permettra à Embracer, qui a récupéré au passage une prime de 15%, de "renforcer sa position financière, ce qui lui permettra de poursuivre sa stratégie d'acquisition en complétant ses activités existantes par de nouveaux éditeurs de jeux, studios de développement de jeux ou autres actifs".

Activision-Blizzard reconnaît le syndicat Game Workers Alliance

 PS5, Activision-Blizzard, BioWare... Les actualités business de la semaine

C'est définitivement la fin d'un premier bras de fer entre la direction d'Activision-Blizzard, celle de Raven Software, et les membre de l'équipe d'assurance-qualité du studio. Quelques jours après le vote officialiant la création d'un syndicat, Activision-Blizzard a décidé de reconnaître le le GWA avant la date limite et les représentants de l'entreprise et des salariés vont s'asseoir à la table des négociations en "toute bonne foi", afin de mettre sur pied une convention collective. Le syndicat n'a plus qu'à élire son bureau, et les choses pourront commencer. C'est Bobby Kotick lui-même, le controversé PDG de l'entreprise, qui a annoncé la nouvelle par l'intermédiaire d'un long communiqué interne :

Je voulais partager la nouvelle que nous allons entamer des négociations avec le CWA concernant les 27 employés d'assurance qualité de Raven Software, dont la majorité ont choisi d'être représentés par ce syndicat (par l'intermédiaire de la Game Workers Alliance, ndlr). (...) Bien que les premiers contrats de travail puissent prendre un certain temps à être terminés, nous rencontrerons les dirigeants de CWA à la table de négociation et travaillerons à un accord (...)

Nous débutons ce processus après des investissements majeurs dans les membres de notre équipe d'assurance qualité au cours des deux dernières années, notamment en augmentant considérablement le salaire de départ et en convertissant plus de 1 100 travailleurs temporaires et occasionnels basés aux États-Unis en postes à temps plein. Cette conversion donne accès à des avantages sociaux complets pour les employés QA et leurs personnes à charge éligibles. De plus, nous avons élargi l'accès aux primes de performance et aux opportunités d'apprentissage et de développement. Nous avons également intégré l'assurance qualité de manière plus transparente dans le processus de développement du jeu, augmentant la collaboration qui se traduit par de meilleurs produits pour nos joueurs et plus d'opportunités pour nos équipes. (...)

Amico : Rien ne va plus autour de la console d'Intellivision

 PS5, Activision-Blizzard, BioWare... Les actualités business de la semaine

En 2018, Tommy Tallarico, musicien bien connu du jeu vidéo, annonce avoir racheté les droits de la marque Intellivision et fonde Intellivision Entertainment. Son objectif ? Relancer la marque à travers une console familiale, l'Amico. D'abord annoncée pour 2020, la console a été repoussée plusieurs fois et n'est toujours pas sortie, malgré l'édition physique de plusieurs titres. Entre promesses non tenues, polémiques autour de Tommy Tallarico et de ses supposés liens avec les cercles suprémacistes, dettes importantes, reports et campagnes de financement participatif ratées, les doutes autour du projet sont énormes.

Dans sa communication, Intellivision essaie de garder la tête hors de l'eau, et a récemment publié une nouvelle vidéo de la console, après avoir placé Phil Adam à la direction en remplacement de Tommy Tallarico. On a appris cette semaine que, pour survivre, l'entreprise a dû licencier une bonne partie de son personnel. Le nombre de personnes qui ont été remerciées est inconnu, mais Phil Adam s'est exprimé à ce sujet dans un message adressé aux personnes ayant précommandé l'Amico à 249,99$ :

Nous avons considérablement réduit les coûts d'exploitation, ce qui a malheureusement nécessité une réduction importante du personnel. Nos ressources sont concentrées sur l'ingénierie et les tests pour s'assurer que nous avons un système de qualité, car nous ne pouvons pas réussir en produisant quelque chose d'inférieur.

 PS5, Activision-Blizzard, BioWare... Les actualités business de la semaine

Pour sauver les meubles et enfin mettre la console sur le marché, Intellivision a besoin de fonds. La dernière campagne, réalisée sur StartEngine, ayant été un échec total, l'entreprise s'est tournée vers les éditeurs tiers. Il a donc été proposé à divers studios de développer des jeux sous licence Intellivision, et de les sortir sur les autres supports. Des discussions sont visiblement en cours, mais il faudra attendre pour avoir des nouvelles à ce niveau. De plus, en raison de la réduction des effectifs, l'entreprise peine à rembourser toutes les personnes qui ont fait une demande :

Ces accords de licence permettront de financer la poursuite du développement d'Amico. Une distribution plus large du catalogue de licences classiques d'Intellivision contribuera également à mieux faire connaître la marque tout en n'entrant pas directement en concurrence avec Amico, en raison des contrôleurs uniques et du positionnement familial de celle-ci. (...) L'incertitude du public quant à notre statut au cours des derniers mois a naturellement entraîné un afflux de demandes de remboursement de précommandes. En raison de la réduction du personnel et des exigences financières pour la poursuite des activités, nos réponses et le traitement de ces demandes ont été retardés.

Au mieux, l'Amico sortira en fin d'année avec une trentaine de jeux à petit prix. De son côté, Tommy Tallarico reste numéro 2 de la société, au rang de président.

PS5 : 20 millions de consoles dans le monde

 PS5, Activision-Blizzard, BioWare... Les actualités business de la semaine

C'est fait. La PS5 a atteint la barre des 20 millions d'exemplaires vendus. Un palier atteint en 18 mois, soit trois mois plus tard que la PS4 en son temps. En 2013, la PS4 avait également connu des pénuries, provoquées par une énorme demande, mais les choses étaient assez rapidement rentrées dans l'ordre. Dans le cas de la PS5, les choses sont différentes, puisqu'au-delà de la demande, Sony subit comme tout le monde la pénurie de semi-conducteurs. Ces derniers sont utilisés dans de nombreuses industries, de l'automobile aux smartphones, en passant par les télévisions, les appareils connectés, et donc, les consoles.

Chaque entreprise cherche à sécuriser des stocks, au moins en attendant l'ouverture des nouvelles fonderies aux Etats-Unis et en Europe. Cependant, la performance reste extrêmement solide, et Sony compte en écouler 18 millions de plus d'ici le 31 mars 2023. Ce faisant, la PS5 pourrait rattraper en partie son retard sur la PS4, et Sony prévoit actuellement que la courbe des ventes de PS5 dépasse celle de la PS4 à l'horizon 2023-2024. Veronica Rogers, vice-présidente en charge des ventes et des opérations commerciales, a déclaré :

Nous sommes ravis d'annoncer que Sony Interactive Entertainment a vendu plus de 20 millions de consoles PlayStation 5 dans le monde. Depuis le lancement de la PS5, nos équipes ont travaillé sans relâche pour proposer une console de jeu véritablement nouvelle génération qui a conquis le monde entier et nous voulons profiter de ce moment pour remercier les fans de leur soutien. Pour les fans qui n'ont pas encore mis la main sur une console, sachez que nous prévoyons une augmentation significative de la production de la PS5 cette année et que nous travaillons sans relâche pour que la PlayStation 5 soit disponible pour tous ceux qui en veulent une.

Pour le moment, 30% des licences produites par Sony sortent sur PS4 et PS5, mais les futures productions devraient être exclusives à la PS5 d'ici 2025, annonçant de fait la mise à la retraite de la PS4, après 12 ans de bons et loyaux services.

BioWare : Des membres d'un studio sous-traitant se syndiquent

On parle beaucoup du processus de syndicalisation chez Raven Software, et pour cause. Le studio travaille sur Call of Duty : Warzone avec Activision-Blizzard, ce qui l'inclut dans le sujet plus large des affaires de harcèlement et de discrimination chez l'éditeur, et plus largement encore dans le cadre du rachat à venir par Microsoft. En votant officiellement la création du syndicat Game Workers Alliance, Raven est devenu le premier studio AAA à disposer d'un syndicat aux Etats-Unis. Mais le mouvement syndical prend petit à petit de l'ampleur, avec une nouvelle création de syndicat de l'autre côté de la frontière, au Canada.

 PS5, Activision-Blizzard, BioWare... Les actualités business de la semaine

Dirigeons nous donc vers Keywords Studios, un studio d'assurance-qualité qui travaille depuis de nombreuses années avec BioWare. Le 20 avril dernier, plusieurs salariés ont déposé une demande de représentation auprès de la commission du travail de l'Alberta afin de pouvoir créer un syndicat. La motivation ? Lutter contre la dégradation des conditions de travail, et pouvoir contester une ordonnance exigeant le retour au bureau après la pandémie. Et plutôt que de démissionner ou d'entrer individuellement en conflit avec la direction, l'idée d'un syndicat a été émise.

Nous nous sommes tous réunis et avons commencé à parler de ce à quoi cela ressemblerait en termes de coûts pour chacun d’entre nous individuellement. Nous avions le choix. Nous pouvons soit essayer d’arrêter et aller trouver un autre emploi, mais nous aimons ce que nous faisons. Nous ne voulons pas partir. Nous avons donc décidé d’essayer de former un syndicat pour voir si nous pouvons apporter des changements positifs dans notre milieu de travail.

La demande a été étudiée et validée, permettant aux travailleurs concernés de soumettre la création d'un syndicat au vote. Ce dernier a eu lieu et 16 membres de Keywords Studios ont voté pour, créant ainsi le syndicat. Pas de tergiversations, puisque la direction a immédiatement reconnu le syndicat Keywords Edmonton United, tout en rappelant que le "dialogue direct", reste présent :

Keywords Studios accepte le vote des 16 employés d’Edmonton qui ont choisi de se syndiquer. Nous apprécions nos employés et continuerons de nous efforcer constamment d’être un bon employeur. En tant qu’organisation, nous voulons assurer une expérience engageante à tous nos employés et nous prenons au sérieux toutes les préoccupations de notre personnel. Nous continuerons d’avoir un dialogue continu avec toutes les personnes de l’équipe d’Edmonton, alors que nous allons de l’avant ensemble, en apprenant et en nous améliorant toujours.

Actuellement, Keywords Studios apporte son expertise sur Dragon Age : Dreadwolf, dont le titre a récemment été dévoilé, et devrait, sauf mention contraire, soutenir le développement du prochain Mass Effect.

En bref dans l'actualité business de la semaine

  • Forza Horizon 5 a rassemblé plus de 20 millions de joueurs selon les données de Microsoft. Précisons qu'on ne parle pas de copies vendues, le titre étant accessible dans le Game Pass.
  • Le cloud gaming Xbox arrive sur smartTV pour les possesseurs de téléviseurs Samsung
  • Annapurna Interactive a recruté les créateurs de Solar Ash pour son studio interne : Chelsea Hash, le directeur technique Brett Lajzer, le directeur artistique Cosimo Galluzi, l'artiste des environnements Nate Grove et le producteur Evan Hembacher.
  • Nintendo n'ira pas à la gamescom 2022, malgré le retour en partie physique du salon
  • Selon Twitch, les nouveaux outils et les mesures anti-spam ont fait baisser le nombre de signalements de 11% en 2021.
  • The Pokemon Company a mis à jour ses chiffres de vente à mars 2022 : 440 millions de jeu vendus (+ 60 millions sur un an) et 43,2 milliards de cartes produites (+ 9.2 milliards)
  • Alex Kipman, un cadre de longue date de Microsoft ayant notamment oeuvré sur Kinect, quitte l'entreprise après 21 ans de service. Il a été accusé d'avoir touché de façon inappropriée des employées, et d'avoir consulté des contenus pornographiques en VR sur son lieu de travail.

Nos autres articles business de la semaine

Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
PLS5pourNIAISES
PLS5pourNIAISES
MP
le 12 juin à 17:27

20 millions de sonyais ça fait beaucoup de pigeons quand même !!! 😂🤣
Payer 1000€ à des scalpers une console PLS5 old gen dépassée techniquement avec son RDNA 1.0, faut pas être très malin à coup sûr !

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
God of War : Ragnarok
09 nov. 2022
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
4ème trimestre 2022
3
FIFA 23
30 sept. 2022
4
The Last of Us Part I
02 sept. 2022
5
Call of Duty : Modern Warfare 2 (2022)
28 oct. 2022
La vidéo du moment