CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourSoldes
    • Toutes les offres
    • Meilleures offres
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
News business NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?
Profil de Carnbee,  Jeuxvideo.com
Carnbee - Journaliste jeuxvideo.com

L’incroyable feuilleton qui a débuté à la fin de l’année 2021 et qui continue de nous intriguer en 2022 tient en trois lettres : NFT. Modèle d’avenir pour certains, vaste supercherie pour d’autres, ces jetons cryptographiques ont engendré des débats houleux au sein des différentes communautés qui composent le gaming. Face à la résistance d’une majorité de joueurs et devant l’adversité des développeurs peu convaincus, de grands éditeurs font machine arrière. Nous identifions où se situent les géants de l’industrie dans cette course à la blockchain.

72 976 vues
C’est quoi un NFT ? C’est quoi la blockchain ?
Un NFT est un jeton cryptographique dit “non-fongible” constituant un objet numérique authentifié. C’est-à-dire que n’importe quel élément virtuel peut recevoir une certification le rendant unique, et potentiellement rare. Cette authentification se fait par le biais de la blockchain, un réseau décentralisé qui permet de garder la trace des échanges en attribuant un numéro de série à des articles qui auparavant n’en avaient pas.

Electronic Arts

Un des premiers éditeurs occidentaux à avoir affiché publiquement son intérêt pour les NFT n’est autre que le groupe américain dirigé par Andrew Wilson, Electronic Arts. Lors de sa conférence dédiée aux résultats financiers publiés le 3 novembre 2021 (2T2022), le PDG de la société explique que le modèle play-to-earn (jouer pour s’enrichir) sera une partie importante du futur de l’industrie. Dès le mois d’août 2021, la firme avait d’une certaine manière montré son intérêt pour les NFT en publiant une annonce d’emploi pour un senior director, du côté de EA Sports, ayant un intérêt pour les NFT et la blockchain. Néanmoins, au cours de la conférence avec les investisseurs ayant eu lieu après la publication des derniers résultats (3T2022), Andrew Wilson a expliqué que même si les NFT continuaient d’être évalués, ils n’étaient pas une priorité du groupe. L’entreprise californienne n’a donc pas abandonné l’idée, elle prospecte silencieusement.

NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?

Take Two Interactive

Personne ne devrait être étonné d’apprendre que la société qui gère GTA Online croit aux NFT. Lors du GamesBeat Summit qui s’est déroulé le 10 novembre 2021, Strauss Zelnick, directeur général de Take Two Interactive, se disait fan de la blockchain. "Nous savons que les gens aiment collectionner des objets. Nous savons que les gens apprécient la rareté. Qu'est-ce qui fait la valeur d'un objet de collection ? Le croisement entre la perception de la valeur, la qualité et la rareté. Les NFT peuvent offrir cela" déclarait-il. Un mois plus tard chez mcvuk, il reconnaissait les soucis occasionnés par la spéculation. Il confirmait néanmoins un hypothétique futur où les productions Take Two pourraient accueillir des NFT : “De façon conceptuelle, pourrions-nous avoir des NFT dans nos jeux ? Oui. Pourrions-nous avoir un moyen d'échange ? Oui. Pourrions-nous monétiser ce moyen d'échange ? Oui” affirmait-il. Nous rappelons que l’entreprise américaine a récupéré Zynga, un groupe qui annonçait en novembre 2021 se lancer corps et âme dans la blockchain. Plus que jamais, Take Two songe aux NFT.

NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?

Ubisoft

Il est peut-être le plus gros éditeur de jeux vidéo à avoir annoncé ses intentions de manière aussi précoce concernant les NFT. Depuis 2017, le géant français a lancé un incubateur situé à la Station F qui accueille des start-up travaillant sur divers sujets liés à la blockchain. C’est au tout début du mois de novembre 2021, lors de la publication de ses résultats trimestriels (2T2022), que le PDG d’Ubisoft Yves Guillemot annonce ses intentions. “Ce secteur évolue régulièrement et de nombreuses révolutions se produisent. Nous considérons que la blockchain est l'une de ces révolutions” expliquait-il (selon IBTimes. Le 7 décembre 2021, Ubisoft joint l’acte à la parole en présentant Quartz, une plateforme où les joueurs peuvent acquérir des “Digits”, à savoir des objets NFT développés en édition limitée. La vidéo d’annonce qui présentait les premiers Digits de Ghost Recon Breakpoint a été retirée 48 heures après sa mise en ligne tant le message a été mal accepté par les joueurs. Mais l’éditeur français ne désespère pas. Il compte mettre un place un “puzzle”, “pièce par pièce”, afin que les joueurs "comprennent mieux la valeur de ce qui est proposé”. Malgré la protestation de quelques employés sur les réseaux sociaux qui ne partagent pas le virage NFT pris par l’entreprise, Ubisoft reste totalement investi dans la blockchain.

NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?

Square Enix

Dans sa lettre adressée aux actionnaires publiée le 1er janvier 2022, Yosuke Matsuda, président de Square Enix, fait les éloges des NFT et de la blockchain après des premiers essais jugés concluants par la firme. Il s’attend même à ce que les transactions d’objets numériques soient aussi courantes que les transactions de biens physiques. “Je suis conscient que certaines personnes qui "jouent pour s'amuser" et qui constituent actuellement la majorité des joueurs ont exprimé leurs réserves à l'égard de ces nouvelles tendances, ce qui est compréhensible. Cependant, je pense qu'il y aura un certain nombre de personnes dont la motivation est de "jouer pour contribuer", c'est-à-dire pour aider à rendre le jeu plus passionnant” écrit-il. Malgré les fortes critiques sur les réseaux sociaux, le groupe japonais ne semble pas prêt à tourner la page des NFT.

NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?

Konami

Ce qui a fait l’actualité de Konami ces dernières semaines n’est pas la résurrection d’une franchise phare, mais l’arrivée du Konami Memorial NFT. Quatorze NFT liés à Castlevania (musiques, illustrations, etc.) ont été mis aux enchères sur OpenSea afin de “fêter” les 35 ans de la série. Un succès pour la société japonaise qui a empoché plus de 157 000 dollars grâce à cette opération, sous le regard circonspect des observateurs de l’industrie. Le 3 février 2022, Konami déclarait que la firme allait continuer de vendre des NFT "dans le but de préserver le contenu qui a été aimé par ses clients en tant qu'art commémoratif". Le groupe réitérera le même genre d’initiatives prochainement.

NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?

Capcom

Bien que Capcom soit relativement discret à propos de l’importance des NFT dans ses objectifs, cela n’empêche pas la firme japonaise d’avancer quelques pions, ou plutôt des cartes. En partenariat avec la blockchain Wax, l’entreprise propose des cartes Street Fighter en NFT au sein de packs en contenant une dizaine. Chez Capcom pour le moment, le NFT prend donc la forme d'objets virtuels à collectionner.

NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?

SEGA

SEGA a annoncé dès le mois d’avril 2021 son envie de se lancer dans les NFT. Ce n’est qu’en décembre 2021 que la marque SEGA NFT est enregistrée au Japon. Conscient de la grande méfiance des joueurs envers la blockchain et tout ce qu’elle engendre, Haruki Satomi, président de la firme japonaise, a indiqué que son entreprise pourrait revenir sur ses projets de création de NFT s'ils étaient perçus comme un simple moyen de gagner de l'argent, plutôt que comme quelque chose d’attirant pour les utilisateurs. Depuis, c’est le silence radio. Les projets liés aux NFT ne sont ni annulés, ni véritablement annoncés par SEGA. Le géant continue de prendre la température.

NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?

Team17

La Team17 n’est pas un éditeur aussi puissant que Square Enix ou qu’Ubisoft. Néanmoins, ce qui se passe actuellement au sein du groupe est une jolie illustration des soucis que représente l’annonce d’un programme articulé autour des NFT. La société britannique révélait le 31 janvier 2022 mettre au point des MetaWorms NFT, à savoir une série d’objets virtuels issus de la célèbre série Worms, à collectionner. Tout avait été mis au point pour se mettre les joueurs dans la poche, avec un communiqué insistant sur le côté écologique des NFT. Mais patatra. Dans la foulée de l’annonce, les joueurs mais aussi les développeurs des studios de la Team17 (tels que Aggro Crab Games, Ghost Town, SMG et Navegante) ont fait entendre leur mécontentement. Résultat, moins de 24 heures après son annonce, le projet MetaWorms NFT s’est pris une sainte grenade en pleine tête et a disparu. L’éditeur dit avoir écouté ses équipes, ses partenaires de développement et ses communautés.

NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?

Et les constructeurs ?

Les trois constructeurs majeurs de consoles de jeux étudient la question des NFT, mais aucun projet concret n’a encore abouti. Très récemment, Nintendo s’est dit intéressé par les NFT, sans savoir réellement comment les exploiter de manière satisfaisante. Microsoft (qui est en plein projet de rachat d’Activision), de son côté, a émis des doutes quant au bien fondé des NFT dans le gaming, sans fermer la porte définitivement au système. Il est bon de rappeler que la firme de Redmond procède à ses propres expérimentations en matière de blockchain, hors jeu vidéo. Enfin, Sony ne s’est pas exprimé clairement sur les NFT. Néanmoins, le groupe a offert des NFT aux personnes ayant acheté en avance des billets pour Spider-Man : No way Home, aux Etats-Unis. Est-ce un premier pas ?

NFT : Les éditeurs font-ils vraiment machine arrière ?

Conscients de l’impopularité des NFT auprès d’une partie des joueurs, les éditeurs, les développeurs et les constructeurs avancent à tâtons. Ils ne souhaitent pas se mettre leurs clients à dos, mais ne désirent pas non plus rater le train en marche. Certes, les développeurs de Stalker 2 ont eux aussi fait machine arrière, tandis qu’Epic Games a qualifié les NFT d’escroqueries. Mais les retraits d’aujourd’hui seront peut-être assimilés à des pas en arrière pour mieux bondir, dans un avenir proche.

Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Haboubia Haboubia
MP
le 29 mars 2022 à 21:34

Bien que l'utilisation des NFT soit controversée dans le jeu vidéo, on ne peut nier son importance dans le mix marketing des entreprises. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, je vous invite à consulter mon billet de blogue dans le cadre de mon cours de marketing numérique : https://digital.hec.ca/bl/blog/nft-marketing-numerique/

Vous pourrez ainsi voir que l'utilisation des NFT n'est pas forcément qu'une question de spéculation.

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Final Fantasy XVI
22 juin 2023
3
Star Wars Jedi : Survivor
28 avr. 2023
4
Cyberpunk 2077 - Phantom Liberty
2023
5
The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom
12 mai 2023
La vidéo du moment