Menu
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières actualités des jeux vidéo / News jeux vidéo / News hardware /

Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?

News hardware Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?
,

Alors que la guerre de la réduction de masse fait rage entre les constructeurs, Seelseries met aujourd’hui sa souris Aerox 3 Wireless à notre disposition pour un test complet. Avec moins de 70 grammes sur la balance, la belle arbore surtout fièrement les trous de sa coque qui lui ont permis d’atteindre ce poids exceptionnel. Mais qu’en est-il du confort une fois cette souris trouée de partout dans la paume de la main ?

Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?
Spécifications
Sensibilité max. supportée18 000 DPI
CapteurOptique
Nombre de commandes (hors boutons droit et gauche, et rotation molette)4
RétroéclairageOui, RGB 3 zones
Prise en mainDroitier
Fréquence d'interrogation max.1000 Hz
Poids68 g sans câble (66 grammes annoncés)
ConnexionBluetooth et sans fil propriétaire avec dongle USB
Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?

Très sincèrement, c’était bien là le principal a priori que nous avions avant de prendre l’Aerox 3 en main : Allons nous ressentir quelque sensation désagréable avec tous ces trous au contact de notre peau ? La réponse est non. Très clairement, après des heures passées en sa compagnie, à aucun moment nous n’avons ressenti la moindre gêne au contact de ce maillage, bien au contraire. Le contact avec la peau étant réduit, nous pouvons même croire que les longues parties d’été s’en verront aérées et donc moins en sueur qu’avec un plastique plein. On pourrait aussi se demander du coup cette visibilité de l’intérieur de la souris ne pose pas de soucis de protection des circuits imprimés, ce à quoi Steelseries répond par une certification IP54 de l’Aerox 3, c’est à dire un indice de protection qui sous-entend que la souris ne craint ni la poussière ni les projections légères de liquide comme de sueurs.

Reste donc la question de la rigidité et de la solidité de ce châssis et de cette coque, tous deux fortement réduits en poids et en matière. Et bien il faut avouer que là encore, la souris nous semble rigide, résistante aux coups et torsions, tout comme la Rival 3 que nous avions testée l’an dernier et qui a très clairement légué ses formes et ses fonctions à l’Aerox 3, à quelques détails près tout de même.

Disponibilité de la Steelseries Aerox 3

Offres
Amazon
109,90 €Livraison gratuite
Materiel.net
109,94 €Livraison 5,95 €
LDLC
109,94 €Livraison 6,95 €
Boulanger
109,99 €Retrait en magasin
Rakuten
109,99 €Livraison gratuite
Top Achat
109,99 €Livraison 4,95 €
Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?

La légèreté ne fait pas tout

Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?

Commençons par ce qui est visible, sous la souris, à savoir ses patins. Nous avions trouvé la Rival 3 légèrement déséquilibrée en termes de glisse, la faute à une différence de traitement entre l’avant et l’arrière de la souris. L’Aerox 3 ne souffre pas de ce défaut et propose 4 patins ronds en téflon répartis en rectangle sur le châssis. Malgré leur taille et leur surface, ils suffisent à offrir une glisse efficace correspondant aux attentes de la plupart des joueurs, le poids modéré du mulot aidant à limiter l’inertie. Mais ne vous attendez pas non plus à une reine du patinage sur tapis, la comparaison avec la G Pro X Superlight, de poids égal, révélant un léger excès d’accroche dans le mouvement pour l’Aerox 3. On ne profite donc pas tout à fait de la même fluidité du pointeur qu’avec le modèle de Logitech.

Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?
Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?

Pour le reste, rien à redire aux formes de l’Aerox 3 qui se présente comme une souris de taille moyenne, taillée pour les droitiers, qu’on utilisera aussi bien avec la main à plat, au repos, qu’en mode plus dynamique. Le maillage de la coque ajoute un peu d’accroche au niveau de la paume, ce qui n’est pas désagréable et augmente légèrement l’impression de contrôle que l’on a sur les mouvements de la souris. A droite et à gauche, les parois sont lisses, dénuées de trous et de grip, avec une pente particulièrement raide. De quoi offrir à l’auriculaire une arête pour se poser, en laissant le petit doigt sans véritable solution pour s’agripper. Reste que la hauteur est suffisante pour éviter qu’il ne se trouve en contact avec le tapis.

Une fabrication très sérieuse

Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?
Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?

Côté pouce, on trouve exactement la même forme et la même matière, avec les deux boutons habituels, tels que nous les avions laissés sur la Rival 3 : petits et fins, bien placés mais un peu difficiles à distinguer. Leur clic est assez profond, ce qui évite les appuis involontaires mais empêche aussi les tirs cadencés rapides. Ils restent néanmoins parfaitement utilisables quelle que soit la position de la main, avec la paume posée sur la coque ou relevée.

Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?

Pas de surprise côté molette, le modèle étant là encore identique à celui de la Rival 3, en gomme texturée. Là encore, nous retrouvons ce positionnement très bas, avec peu de matière ressortant de la souris ce qui évite toute manipulation non désirée mais offre aussi peu de crans par rotation, avec un maximum de 7 niveaux sur un seul mouvement de doigt. Le cran reste d’ailleurs assez léger tout en étant facilement identifiable, avec un toucher qui offre suffisamment d’accroche pour que le contrôle soit bon, peu importe l’angle d’approche.

Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?
Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?

Les deux clics principaux sont eux très légèrement différents du modèle de Rival 3 que nous avons, avec plusieurs améliorations. Déjà, le clic est quasi immédiat, avec un très faible seuil de déclenchement. Toute souplesse a disparu ce qui permet d’obtenir des cadences très élevées. Enfin, toute la surface des boutons offre une résistance cohérente à l’appui et relativement égale de bord à bord. En clair, vous ne serez pas pénalisé si vous passez en prise en main de type griffe. Enfin, derrière la molette, un discret petit bouton gère (par défaut) le contrôle des dpi de la souris avec un clic très sec et rapide, permettant là encore de passer rapidement plusieurs profils à la fois.

Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?

Le capteur de l’Aerox 3 Wireless est un TrueMove Air présenté par Steeleries comme une exclusivité mais qui semble reprendre le format et les performances du Pixart PMW 3391. Avec une précision maximale de 18000 ppp, difficile de le prendre en défaut dans les mouvements lents comme rapides. Néanmoins nous constatons comme pour la Rival 3 certains décrochages dans les valeurs hautes (au-delà de 8000 dpi) avec un curseur qui saute quelques pixels. Ce n’est pas constant, mais le phénomène a été constaté sur plusieurs machines dont les performances sont largement supérieures à ce qui est nécessaire pour faire fonctionner ce type de souris. Il y a donc probablement quelques ratés côté processeur de la souris elle-même ou au niveau de la communication. Heureusement que ces valeurs sont finalement peu utiles sur des écrans inférieurs à 8K.

Une double connexion bienvenue

Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?
Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?

La Aerox 3 est compatible Mac et Windows, mais aussi PS4/5, Xbox One, Series, etc … Elle offre d’ailleurs une double connexion sans-fil, avec d’un côté un mode Bluetooth standard, en 5.0, ce qui assure une très faible latence et une bonne portée. S’ajoute un mode propriétaire, accompagné d’un dongle dédié. Nous apprécions la possibilité de se connecter directement en USB-C, avec tous les adaptateurs fournis. Après 2 semaines d’utilisation, nous n’avons subi aucun décrochage, même à 6 mètres de l’unité centrale, avec en prime une autonomie qui promet d’être très importante. Passé les 50 heures d’utilisation, le logiciel nous affiche toujours plus de 50% de batterie disponible. Seul défaut notable : la sortie de veille de la souris qui impose une action de type clic et non un simple mouvement. De quoi rendre l’utilisation un peu agaçante entre deux pauses, surtout si vous avez réglé la mise en veille avec un temps assez bas.

Un logiciel des plus complets

Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?

Heureusement, tout est réglable dans le logiciel Steelseries Engine, disponible sur Mac et PC. Et quand on vous dit “tout”, c’est vraiment tout. Remapping intégral, réglages d’économie d’énergie, niveaux de dpi, accélération et décélération, calibration du décrochage … il y a de quoi se perdre. Les néophytes pourront se contenter de régler les niveaux de précisions disponibles avec le bouton dédié, voire de créer quelques macros, alors que les plus aguerris d’entre vous pourront calibrer le capteur optique avec précision, en fonction de leur tapis. Dans tous les cas, tous ces paramètres peuvent être stockés dans différents profils et se dédier à certaines applications si vous le souhaitez.

Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?

La gestion de l’éclairage n’est d’ailleurs pas en reste, comme c’est une habitude avec Steelseries, mais demande un peu d’habitude pour la prise en main du logiciel. Les premiers pas manquent d’explications et certaines actions impossibles sont difficiles à comprendre, particulièrement quand on veut gérer sa souris en multizone.

Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?
Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?
Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?

Surtout qu’avec sa coque en gruyère (ce qui est faux puisque le vrai gruyère n’a pas de trou), l’Aerox 3 laisse apparaître plus d’éclairage qu’aucune autre souris. Le dessous, le dessus, et même un liseré autour de l’arrière, s’illuminent donc avec plusieurs zones et donc plusieurs couleurs au choix. Pas de quoi faire de grands dégradés, mais suffisamment de possibilités pour jouer du multi-ton. Seul l’avant est épargné par ce festival de couleurs. Notez qu’il est d’ailleurs possible d’éteindre automatiquement cet éclairage lorsque l’on utilise la souris, pour le laisser s’allumer dès qu’on arrête de l’utiliser, de même qu’une synchronisation avec d’autres appareils de la marque est possible, toujours via le logiciel Steelseries Engine.

Quelques défauts qui ternissent le tableau

Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?

Au final, cette Aerox 3 Wireless se présente à nous avec beaucoup de bons points, notamment au niveau de la fabrication, du confort d’utilisation, de l’autonomie et du soutien logiciel. L’allégement obtenu grâce à la coque creusée permet à la souris d’afficher un poids record sur la balance, sans rogner sur la prise en main qui reste excellente. Nous notons néanmoins deux défauts principaux : d’une part une glisse un peu moins efficace que celle de ses concurrentes les plus proches, comme la G Pro X Superlight, et d’autre part un pointeur qui, malgré une valeur de précision max de son capteur qui atteint les 18 000 dpi, montre quelques faiblesses en termes de fluidité à l’écran dès que l’on dépasse les 8000 dpi. Pour une souris vendue plus de 100€, ça reste un peu décevant.

Les notes
+Points positifs
  • Fabrication et finition de qualité
  • Une très bonne prise en main
  • Bluetooth, USB-C et USB-A
  • Les clics principaux sont très secs et rapides
  • La souris est vraiment très légère
  • Les boutons de pouce sont bien en place
  • Le logiciel est très complet
  • L’autonomie semble exceptionnelle
-Points négatifs
  • On a vu mieux récemment niveau glisse
  • Le pointeur manque de stabilité dans les hautes valeurs de dpi
  • La sortie de veille de la souris assez agaçante

Steelseries nous propose ici une souris joliment fabriquée, avec une esthétique marquée mais un confort bien ancré dans ses formes issues de la Rival 3. Le gain de poids est bien réel, mais il n’est pas accompagné d’une grande performance en glisse, ce qui est un peu dommage. A cela s’ajoute quelques soucis de stabilité du pointeur dans les hautes valeurs de dpi, de quoi décourager l’investissement tout de même conséquent qui nous est demandé. Reste que la souris est agréable à utiliser, avec une très large compatibilité et une autonomie plutôt impressionnante au regard de son poids.

Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
30 mars 2021 à 11:23:00
14/20

Disponibilité de la Steelseries Aerox 3

Offres
Amazon
109,90 €Livraison gratuite
Materiel.net
109,94 €Livraison 5,95 €
LDLC
109,94 €Livraison 6,95 €
Boulanger
109,99 €Retrait en magasin
Rakuten
109,99 €Livraison gratuite
Top Achat
109,99 €Livraison 4,95 €
Profil de oliveroidubocal,  Jeuxvideo.com
Par oliveroidubocal, Rédaction jeuxvideo.com
MPTwitter

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Obitwokenobi
Obitwokenobi
MP
le 31 mars à 03:17

Genial le ramasse merde, ca va durer 2 semaines et elle va se remplir de merde et poubelle.

Lire la suite...
-ElPsyKongroo-
-ElPsyKongroo-
MP
le 30 mars à 17:54

Test Steelseries Aerox 3 Wireless : Une souris gamer pleine de trous ?

Aucune idée franchement sur la photo c'est trop difficile à dire !

Lire la suite...
Commentaire édité 30 mars, 17:54 par -ElPsyKongroo-
snouffle
snouffle
MP
le 30 mars à 16:45

Mieux vaut ne pas trop manger ses chips au dessus.

Lire la suite...
stalker29
stalker29
MP
le 30 mars à 16:45

:pacd: LoL tous les résidus de peau qui vont finir à l'intérieur.. + les croûtes de sueur qui vont se former au bord de chaque trou.. sans même parler de tout ce qu'on peut renverser comme une grosse conn#°* sans faire gaffe.. :pacg:

https://www.noelshack.com/2021-13-2-1617115504-lool-2.gif

Lire la suite...
sfao
sfao
MP
le 30 mars à 15:19

J’attends la version avec ventilateur led intégré

Lire la suite...
Aztechorror
Aztechorror
MP
le 30 mars à 15:14

Owi les trous :bave:

Trous :bave:

Lire la suite...
CocoLNx
CocoLNx
MP
le 30 mars à 15:08

J'aurais peur des goûtes de sueur qui tombent sur la carte électronique apparente sous les trous :(.
Enfin, les ingénieurs et designers de chez Steelseries sont probablement pas cons mais perso, pas trop convaincu.

Lire la suite...
Crapotin
Crapotin
MP
le 30 mars à 14:04

Toujours aussi moches ces trucs gaming... Ça pue la pucellerie à plein nez.

Lire la suite...
from_RSA_to_AAH
from_RSA_to_AAH
MP
le 30 mars à 13:43

Moi j'aime bien avoir les mains moites après une longue session de jeu.

Ça doit être mon petit côté autiste/geek :)

Lire la suite...
Min3houb
Min3houb
MP
le 30 mars à 13:11

Trypophobie direct =D . Pas super le look ... Pour 110e franchement il y a 100 fois mieux. Super article au passage.

Lire la suite...
Commentaire édité 30 mars, 13:13 par Min3houb
Top commentaires
BenflasherBZH29
BenflasherBZH29
MP
le 30 mars à 11:28

Ça semble être un gros nid à poussières

Lire la suite...
Edwin-Hubble
Edwin-Hubble
MP
le 30 mars à 11:39

La Souris Geox qui respire

Lire la suite...
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
2
Diablo II : Resurrected
2021
3
Resident Evil Village
07 mai 2021
4
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
5
Légendes Pokémon : Arceus
1er trimestre 2022