Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / 2020 : Tops, flops, coups de cœur et coups de gueule de la rédaction /

L'année de 87 : Entre petites découvertes et gros RPG - 2020 : Tops, flops, coups de cœur et coups de gueule de la rédaction

Chargement du lecteur vidéo...
Page Dossier L'année de 87 : Entre petites découvertes et gros RPG
12411 vues
Partager sur :

2020, année intensive

Cette année 2020 a été crescendo en matière d'intensité me concernant. Après un départ un peu timide et un confinement m'ayant pendant 2 mois privé d'une connexion internet illimitée, j'ai été naturellement conduit à essayer des jeux vers lesquels je ne me serai pas tourné autrement. Et le Game Pass a incontestablement été un acteur majeur de découverte pour moi. Même des jeux qui avaient de base pas grand-chose pour me plaire on finit par atterrir sur mon disque dur, pour mon plus grand plaisir. Yes, Your Grace, Dead Cells, Spiritfarer... autant de titres qui ne sont pas spécialement dans mon registre favori, mais qui ont su me conquérir par l'intelligence de leurs concepts et mécaniques.

Mais l'année 2020 a déroulé son calendrier avec un pic d'activité assez élevé. Wasteland 3, Baldur's Gate III et Cyberpunk 2077 sont des titres riches qui demandent du temps et un certain investissement pour être décortiqués. Officiant dans des registres très différents, les 3 jeux ont leurs faiblesses et leurs qualités. Le premier est resté un peu trop sur ses acquis, le deuxième pâtit pour l'heure d'un statut d'early access invitant à la patience et le dernier a suscité un tollé assez inédit dans l'industrie, en dépit des incontestables qualités qui pour moi prennent le pas sur les carences techniques qui finiront bien par se résorber avec le temps. C'est d'ailleurs avec le spectre de Cyberpunk 2077 que s'est conclue mon année, et d'une manière pas désagréable, puisqu'après un nouvel upgrade matériel me permettant de profiter du jeu avec tous les curseurs poussés à fond sur PC, je retraverse les rues de Night City en très difficile et à mon rythme, prenant le temps de tout voir, tout lire, tout écouter, tout en éprouvant les décidémment nombreuses façon d'aborder une même situation. En espérant que les versions « next gen » du jeu verront vite le jour au même titre que des correctifs destinés à rectifier le gros des bugs, afin que l'expérience puisse être appréciée par toutes et tous.

L'année de 87 :  Entre petites découvertes et gros RPG

Mon top 5 de 2020 :

  1. Half-Life : Alyx

  2. Crusader Kings III

  3. Cyberpunk 2077

  4. Mafia : Definitive Edition

  5. There Is No Game : Wrong Dimension

Notre vidéo test de Half-Life : Alyx

Chargement de la vidéo Test Half-Life : Alyx en vidéo
L'année de 87 :  Entre petites découvertes et gros RPG

Mon coup de coeur : Retour gagnant pour Half-Life : Alyx

S'il était bien un retour qui devait se faire d'une manière impeccable, c'était celui d'Half Life. Comme pour mieux appuyer le fait que le nouvel éveil de la saga au logo Lambda ne pouvait se faire d'une manière traditionnelle, Half Life Alyx a été annoncé comme exclusivité des casques de réalité virtuelle. Coup dur pour les fans de la franchise peu désireux d'investir dans du matériel coûteux ou le public réfractaire à la VR : impossible de faire Half Life Alyx autrement. Si j'ai la chance d'occuper le poste que j'occupe aujourd'hui et qu'il me permet d'avoir accès à du matériel que j'emprunte à la rédaction, difficile de ne pas comprendre la désapprobation d'une partie du public, forcément aliéné par cette exclusivité très... excluante.

Et pourtant, Half Life n'a jamais été aussi Half Life que dans Alyx, qui est ni plus ni moins le meilleur jeu en VR que j'ai eu l'occasion d'essayer. Valve a parfaitement compris ce que ce support peut apporter en matière de mise en scène et d'immersion, et le studio a parfaitement intégré des mécaniques qui se renouvellent d'un chapitre sur l'autre pour garder le joueur en haleine. Mieux encore, par une pirouette scénaristique très intelligente, Alyx s'est même permis de teaser un hypothétique Half Life. Et je dois dire que j'attends avec la plus grande impatience la suite des événements et espère de tout cœur que l'aventure Half Life ne s'arrêtera pas là.

L'année de 87 :  Entre petites découvertes et gros RPG

Mon coup de gueule : Cyberpunk 2077 sur consoles

Oui Cyberpunk 2077 est bugué, quelle que soit votre plate-forme prédilection et non, il n'est pas la révolution tant et trop fantasmée par le public. Il n'empêche qu'une fois passé sur PC, le jeu a énormément de choses à défendre et l'aventure me marquera durablement, c'est une certitude. Cependant, difficile de digérer le fiasco du lancement des versions console du jeu. Si le rendu est tout à fait acceptable, bien qu'en dessous de la version PC, sur Series X et PS5, les versions PS4 / Pro Xbox One S et Fat, sans pour autant ôter les qualités de l'expérience de base, sont indignes du jeu en lui-même et d'un studio de l'envergure de CD Projekt.

Outre le fait que jamais le jeu n'aurait du voir le jour sur old gen, c'est aussi dans la trop inquiétante discrétion du studio que réside la déception qu'il a causé. CD Projekt était jusqu'à présent en odeur de sainteté dans la communauté de joueurs, que l'on sait intransigeante. Mais les excuses bien trop tardives, reconnaissant à demi-mot que oui, les versions PS4 et Xbox One avaient bien été cachées sous le tapis pour éviter toute annulation de précommande sont sans doute le cœur du problème, celui qui fait que la relation de confiance, jusque là solide, que CD Projekt entretenait avec son public a été rompue. Il me tarde de savoir les conséquences que tout ceci aura sur le jeu en lui-même, sur l'attitude du studio en général et sur la stabilité de ses membres de direction. Quoi qu'il en soit, Cyberpunk 2077 sera sans doute présenté comme un cas d'école à l'avenir.

Mis à jour le 30/12/2020 à 09:00

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
kassnoix
kassnoix
MP
le 01 janv. à 18:43

87 est le seul à mettre CP2077 dans son classement. Et Bien respect, monsieur, respect de ne pas céder à la vague de bashing dont souffre ce jeu qui reste sur Serie X, une de mes plus grosse experience videoludique de ces dernières années.

A tous les autres testeurs, si votre jeu de l'année est Animal Crossing, il serait temps de vous remettre en cause.
Qu'il plaise à des joueurs casuals, et qu'il cartonne pour ca, mais on est tout à fait d'accord.
Mais à des fans de jeux vidéo... bah ca craint. C'est un peu comme si un Fan de sport Mecanique craquait sur la Zoe plutôt que sur la dernière lamborghini. Posez vous la question.

Et quand je vois d'autres qui osent mettre Persona 5 (Version Royal), un jeu EXCELENT mais sorti en 2016 qui à 2 tonnes de DLC payants et qui n'offre même pas la trad FR aux premiers acheteurs, et ceci, même en PAYANT... Certes, le jeu est remanié, mais merde, c'est pas normal. La, y'aurait une raison de foutre un procès.

Bref, bravo 87.

Lire la suite...
BalthasarIssou
BalthasarIssou
MP
le 01 janv. à 15:32

non, il n'est pas la révolution tant et trop fantasmée par le public

Quel culot...

Lire la suite...
MarikaRossa
MarikaRossa
MP
le 31 déc. 2020 à 13:36

Mais les excuses bien trop tardives, reconnaissant à demi-mot que oui, les versions PS4 et Xbox One avaient bien été cachées sous le tapis pour éviter toute annulation de précommande sont sans doute le cœur du problème, celui qui fait que la relation de confiance, jusque là solide, que CD Projekt entretenait avec son public a été rompue.

Vous avez pas plus lourd comme phrase m. le rédacteur ?

Lire la suite...
Kuelpe
Kuelpe
MP
le 30 déc. 2020 à 17:36

Pas de Disco Elysium ?

Lire la suite...
Bilbolegentil
Bilbolegentil
MP
le 30 déc. 2020 à 12:46

Dommage pour cyberpunk 2077...

Lire la suite...
ZBoy
ZBoy
MP
le 30 déc. 2020 à 09:08

un confinement m'ayant pendant 2 mois privé d'une connexion internet illimitée

Mais... tu vis où ?

Lire la suite...
Top commentaires
BalthasarIssou
BalthasarIssou
MP
le 01 janv. à 15:32

non, il n'est pas la révolution tant et trop fantasmée par le public

Quel culot...

Lire la suite...
Kuelpe
Kuelpe
MP
le 30 déc. 2020 à 17:36

Pas de Disco Elysium ?

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • L'année de 87 : Entre petites découvertes et gros RPG
  • L'année d'Antistar : Une fin de génération inoubliable
  • L'année d'Aubin : Des FPS et des rogue-lites entre 2 parties de Smash Bros...
  • L’année d’Ayden_ : Suis-je trop vieux pour ces conneries ?
  • L'année de Carnbee : Les anciennes gloires au service d’une année de tous les records
  • L'année de Fkz : J’avais plus de temps, merci le confinement !
  • L'année d'Indee : 2020, à la fois généreuse et déconcertante
  • L'année d'Izokay : Le sport manque sa transition
  • L'année de JeromeJoffard : Quand pandémie rime avec Tony !
  • L'année de Jiikaa : 2020, plus de bonnes surprises que de mauvaises
  • L'année de K-Miye : Des attentes et des surprises au rythme d'Animal Crossing
  • L'année de LaPetitePelle : De bons petits jeux et une grande déception
  • L'année de Logan : 2020, particulière et charnière à la fois
  • L'année de MalloDelic : 2020, la fin de l'affrontement direct entre constructeurs
  • L'année de Midnailah : Entre amertume et exception
  • L'année de naglaglasson : Le futur du cinéma, c'est le jeu vidéo
  • L'année de oliveroidubocal : Un retour en adolescence
  • L'année de Panthaa : Le PC n’est plus la seule plateforme reine
  • L'année de Silent_Jay : Pandémie, Evasion & Morosité
  • L'année de Sylvain : 2020, l'année où l'on a célébré le crunch
  • L'année de TheXsable : Du jeu japonais, une épopée et du réchauffé
  • L'année de Tiraxa : Un temps record passé à jouer