Menu
Cabela's Legendary Adventures
  • Tout support
  • Wii
  • PS2
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Cabela's Legendary Adventures
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de RaptorClaw
L'avis de RaptorClaw
MP
Journaliste jeuxvideo.com
06 février 2014 à 14:46:57
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Test Cabela's Legendary Adventures
Chargement du lecteur vidéo...

Il est des animaux qui ont marqué l’histoire. Laïka et Ham pour ce qui est des programmes spatiaux de la guerre froide, Snowflake pour son pelage unique, ou encore Gustave et son nombre incroyable de victimes. Mais bien sûr, ceux-ci ne sont pas les seuls : au cours des derniers siècles, des créatures tantôt redoutablement intelligentes tantôt étonnamment surdimensionnées ont défrayé la chronique et mis l’eau à la bouche des chasseurs de tout poil. Notamment aux Etats-Unis, où le culte de l’homme-prédateur suprême ne date pas d’hier. Face à pareille occasion, la firme Cabela’s ne pouvait manquer de produire un opus de sa série fétiche, donnant donc naissance à Legendary Adventures. Votre but : traquer ces créatures de légende afin de prouver qu’elles ont existé et sont mortes de vos mains. Prêt ? Feu ? Chassez !

Cabela's Legendary Adventures

Il reste de la place entre la tête du yeti et celle du monstre de Loch Ness

Grande première pour la série, Legendary adventures vous propose de voyager dans le temps. Ne vous emballez pas trop : ici, pas question de dinosaures. Il s’agit de revenir aux époques phares des mythes des chasseurs, évoquant les plus beaux trophées jamais obtenus autour d’un bon feu de camp et de quelques bières parfumées à la poudre à canon. Votre périple commencera donc en 1933 pour s’achever de nos jours, et retracera les différentes "traques du siècle" comme le titre aime le clamer. De quoi flatter votre ego de prédateur, ce que Cabela’s s’applique toujours à faire.

Cabela's Legendary Adventures
Mouflons-nous dans les bois, pendant que le chasseur n’y est pas…
Il sera bien entendu l’occasion de voir du pays, sillonnant les Etats-Unis depuis la Pennsylvanie jusqu’aux déserts de l’Utah, en passant par le Maine et les Rocheuses, à différentes époques pour traquer toujours plus gros, toujours plus légendaire. Tandis que les zones de chasse se découpent en grandes maps qu’il s’agit d’explorer dans les moindres recoins à la recherche du gibier ultime, le joueur se laisse guider par les différents narrateurs qu'il est censé incarner à tour de rôle, lancés sur les traces des prises qui rendront célèbres ces chasseurs. Un parti pris original, qui se différencie de l’habituel "inconnu avec un fusil" jouable dans les opus Big Game Hunters. Vous l’aurez compris, la partie de chasse sera longue : elle va s’étaler sur plus de 70 ans…

La légende préférée des chasseurs reste le mythe raillette

Cabela's Legendary Adventures
Pour tuer ce Goliath là, vous oublierez la fronde.
Piochant dans ce qu’elle réussit le mieux, Cabela’s met à profit Mère Nature pour proposer un bestiaire comme toujours plutôt conséquent, cette fois-ci uniquement cantonné à l’Amérique du Nord. Orignal, élan, chèvre des rocheuses, bouquetin, cerf à queue blanche, chevreuil, mais aussi lapins, belettes, castors, putois et bien d’autres seront de la partie. Il y a bien quelques carnivores, pumas, ours et loups, mais il ne faudra pas compter sur ceux-ci pour vous donner la chasse : vous êtes ici au sommet de la chaîne alimentaire et nul n’oserait vous détrôner. Ces animaux-là constitueront des cibles d’entraînement, votre but étant toujours de parvenir à l’animal-légende de l’époque : qu’il s’agisse de Goliath, Aries, Samson, Tom ou encore Ghost, tous doivent finir empaillés dans votre salle des trophées, petit bonus du jeu d’ailleurs particulièrement appréciable puisque détaillant l’histoire de l’animal. A vous de tirer à la Rambo ou de jouer les tireurs d’élite, le fameux mode ralenti de la série vous accordant des mises à mort très cinématographiques.

Cabela's Legendary Adventures
Il ne cerf à rien de courir : il faut partir à temps… pour éviter les balles.
Pour mener à bien vos traques, l’arsenal est comme toujours à votre disposition : arc, fusil à pompe, pistolet ou fusil de précision, libre à vous de choisir votre approche, subtile ou brutale. Petite nouveauté à l’époque, le système de niveaux, qui en fonction des points engrangés à chaque bête abattue vous permet de débloquer des accessoires et armes de sorte à perfectionner votre inventaire et faire de vous la machine à tuer du moment. La progression de jeu vous laisse le choix entre le mode histoire (appelé Légende, très inspiré) et le mode aventure, qui vous permet de rejouer les niveaux pour améliorer vos scores et remporter des défis. Un mode Marksman (tireur d’élite) est également de la partie, vous proposant de tester vos talents de tireur via des galeries de cibles proposées durant la campagne mais jouables hors cadre de chasse. Une aventure présentée comme un périple mâtiné de légendes, mais où les défauts n’en sont pas…

Le chasseur de fantômes rentre toujours bredouille…

Cabela's Legendary Adventures
Cet orignal s’appelle Ghost. Comme quoi, Activision avait de la suite dans les idées.
A moins de faire partie de la team Ghostbusters, le constat évoqué précédemment est sans équivoque. Et à jouer sur le tableau des contes de chasseurs, Cabela’s pourrait bien avoir raté sa chance de concevoir un titre se démarquant du reste de la série par sa ligne scénaristique et sa forme. En effet, si l’on ne tient pas compte de la cinématique d’introduction de chaque niveau, rien ne viendra vous indiquer que l’animal chassé est bel et bien exceptionnel. Après avoir abattu plusieurs cibles d’un même niveau, la créature de légende ne surprendra pas pour autant car il s’agit le plus souvent du même animal en un peu plus gros, ou de couleur différente. Autre point négatif du point de vue de la campagne, le manque total de changement entre les époques qui ne se différencient qu’au niveau du décor mais pas au niveau de l’arsenal par exemple, qui a pourtant évolué à travers le siècle. En dehors des aspects scénaristiques, la durée de vie plutôt faible du titre, due à un manque total de difficulté, viendra s’ajouter à la liste des défauts, rejoignant la passivité navrante des carnivores. Dommage quand on sait que d’autres opus précédents avaient déjà de quoi compenser tout cela…

Cabela's Legendary Adventures
Ne mettez jamais un steak dans de l’eau chaude. Pourquoi ? Caribou !
Pour autant, après s’être affairé sur la carcasse, tout n’est pas forcément à jeter. Le système de défis et de niveaux est intéressant, tout comme l’arsenal évolutif. Le bestiaire propose également quelques espèces exclusives à cet opus, et le tout bénéficie d’une certaine rejouabilité pour peu que l’on cherche à faire le coup parfait pour obtenir les meilleurs scores ou que l’on se laisse bercer par les voix des narrateurs lors des intros plutôt réussies. Cabela’s Legendary Adventures ne sera donc pas forcément le meilleur de la portée, mais il assure le spectacle à travers un amalgame de légendes un peu fumeux… Pas si étonnant quand il s’agit de faire parler la poudre.

Cabela's Legendary Adventures trailer

Chargement de la vidéo
Les notes
+Points positifs
  • Les introductions et contextes variés
  • Le bestiaire, toujours conséquent
  • Le système de défis et de niveaux
  • L’arsenal, accueillant notamment l’arc
  • La salle de trophées
-Points négatifs
  • Les animaux légendaires parfois impossibles à différencier
  • Un mode Marksman qui n’égale pas les habituelles galeries
  • La passivité des rares carnivores
  • Une technique en deçà des opus précédents
  • Un manque total de difficulté
  • L’aspect dérangeant de chercher à tuer des créatures malgré tout folkloriques, uniques, et surtout inoffensives (presque toutes sont des herbivores) là où les autres opus proposent toujours des animaux génériques et en général des prédateurs

Avec Cabela’s Legendary Adventures, la série cherche à insuffler une certaine ligne scénaristique à un gameplay directement issu des Big Game Hunters, de sorte à donner naissance à un nouvel hybride. Hélas, le constat est plutôt décevant. S’il propose quelques nouveautés bienvenues, Legendary Adventures ne parvient pas pour autant à se démarquer de ses aînés, échouant donc dans son but premier. Le public habitué à la série n’en sera pas pour autant déboussolé, mais pour ce qui est de la trame scénaristique « légendaire », mieux vaudra se tourner vers Dangerous Hunts 2011 ou 2013, où le conte saura prendre une forme plus séduisante.

Profil de RaptorClaw
L'avis de RaptorClaw
MP
Journaliste jeuxvideo.com
06 février 2014 à 14:46:57
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Wii Action Activision
Dernières Preview
PreviewReturnal : l’exclusivité PS5 fait la différence par rapport à la concurrence Hier, 07:30
PreviewShin Megami Tensei III Nocturne HD Remaster est-il à la hauteur du J-RPG culte ? 20 avr., 16:00
PreviewResident Evil Village : Le Survival-Horror de référence à son meilleur ? 19 avr., 17:00
Les jeux attendus
1
Resident Evil Village
07 mai 2021
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
3
Diablo II : Resurrected
2021