Menu
Les Pingouins de Madagascar : Le Docteur Blowhole est de Retour
  • Tout support
  • PS3
  • 360
  • DS
  • Wii
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Les Pingouins de Madagascar : Le Docteur Blowhole est de Retour
360
Les Pingouins de Madagascar : Le Docteur Blowhole est de Retour
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Lespol
L'avis de Lespol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
23 septembre 2011 à 16:52:54
3/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
3/20
Partager sur :

Personnages loufoques apparus dans le film d'animation Madagascar, les Pingouins ont depuis crevé l'écran. Désormais héros d'une série télévisée, seul le jeu vidéo manquait encore à leur palmarès. C'est donc fort logiquement qu'on retrouve aujourd'hui nos petits amis sur la plupart des consoles actuelles.

Les Pingouins de Madagascar : Le Docteur Blowhole est de Retour

Il est tout d'abord important de noter que cette version Xbox 360 se distingue des autres par sa jouabilité conçue exclusivement pour Kinect. Si l'on ne peut qu'apprécier l'intention des développeurs de proposer des versions radicalement différentes du jeu selon les supports, on restera beaucoup plus circonspects quant aux qualités intrinsèques de cet opus. Avant de rentrer dans le vif du sujet, nous allons nous attarder quelque peu sur le scénario. Quasiment identique à celui des autres versions, celui-ci est divisé en trois chapitres. Le premier vous obligera à rechercher un sceptre pour King Julian, quand le second vous opposera à des pingouins mécaniques et enfin le dernier constituera le combat final contre le Docteur Blowhole. Les fans de la série auraient donc pu y trouver un intérêt si le récit avait été au cœur du jeu. En effet, celui-ci ne se dévoile qu'à travers de nombreuses cinématiques qui viennent couper l'action sans que l'on note une quelconque relation avec ce que l'on était en train d'effectuer. Au final, ce scénario se révélera assez anecdotique.

Les Pingouins de Madagascar : Le Docteur Blowhole est de Retour
Le rôle du joueur est plus que limité.
Par ailleurs, chacun de ces chapitres comprend quatre épisodes au style indéfinissable. En effet, Griptonite a réussi à inventer une sorte de rail-plates-formes assez indigent. Ainsi, vos héros avanceront inlassablement sur des circuits fermés, votre principale tâche étant alors de vous pencher sur la droite ou la gauche afin de ramasser quelques cornets de glace ou d'éviter des obstacles. On a alors l'impression d'être totalement passif, notre rôle se résumant à celui de spectateur de niveaux plus inintéressants les uns que les autres. Vous aurez cependant à réaliser diverses actions contextuelles comme sauter sur place pour récupérer des objets en hauteur ou éviter des gouffres, lever les bras pour escalader ou encore vous accroupir pour vous faufiler dans des endroits exigus. Chaque héros possède une capacité qui lui est propre et Rico pourra lancer des bombes quand Soldat sera le seul à même de passer dans les lieux escarpés. Seulement vous serez une nouvelle fois inactif et les changements de protagonistes se feront automatiquement. Il ne vous reste donc qu'à gesticuler devant votre écran en réalisant de temps en temps les actions demandées.

Les Pingouins de Madagascar : Le Docteur Blowhole est de Retour
Les défis sont inintéressants.
Quelques défis sont toutefois là pour rythmer un peu le tout. Vous aurez par exemple à répondre aux questions de Marlène sur l'univers de Madagascar, ou à pirater des terminaux par l'intermédiaire de Kowalski. Malheureusement cela ne présente absolument aucun intérêt et ne cassera pas la désagréable sensation d'ennui profond qu'inspire le jeu. Ce n'est pas non plus la recherche des trois caméléons cachés dans chaque niveau qui vous occupera pendant les deux heures nécessaires pour compléter le titre. Oui, vous ne rêvez pas, deux petites heures seront amplement suffisantes pour voir le bout de l'aventure, cinématiques comprises ! Si au vu de la qualité de l'expérience proposée, on trouvera tout de même le temps de se lasser, les 50€ demandés frôlent l'escroquerie. Il faut toutefois savoir qu'un système de médailles est proposé afin d'induire une certaine rejouabilité. Pour débloquer l'or, vous devrez donc soigner votre score, calculé selon le nombre de cornets de glace ramassés et les enchaînements de figures réalisés. Ainsi, si vous réussissez plusieurs actions contextuelles à la suite, un multiplicateur viendra augmenter votre nombre de points. Cependant il y a fort à parier que personne n'aura le courage de recommencer un niveau pour améliorer son résultat.

Les Pingouins de Madagascar : Le Docteur Blowhole est de Retour
La danse ne relève pas le niveau du jeu.
En marge de l'aventure, le nombre inimaginable de UN mini-jeu est proposé. Celui-ci vous permettra de danser avec le roi Julian dans deux modes différents. Vous aurez ainsi soit à bouger comme bon vous semble (sans suivre aucune chorégraphie) en attendant qu'on vous demande une figure précise, soit à bouger comme bon vous semble (sans suivre aucune chorégraphie) en attendant qu'on vous demande de rester immobile l'espace d'un instant. Trois chansons mémorables sont proposées et le tout est bien évidemment jouable uniquement en solo. On pourrait continuer longtemps l'énumération des nombreux défauts du titre en précisant par exemple que celui-ci est buggé et relativement moche mais on va arrêter là le descriptif de ce jeu qui n'en vaut vraiment pas la peine.

Les notes
  • Graphismes 8 /20

    Comparable à la version Wii du titre, cet opus HD est indigne de son support. Si le tout reste coloré et mignon, un peu d'efforts supplémentaires de ce côté-là n'auraient pas été de trop.

  • Jouabilité 1 /20

    Comment peut-on proposer une expérience aussi inintéressante ? Le joueur sera condamné à regarder inlassablement des pingouins avancer et seules quelques rares actions contextuelles devront être réalisées. Au final, le titre propose une des aventures les plus rébarbatives qui soient.

  • Durée de vie 2 /20

    Comptez environ deux heures, cinématiques comprises, pour voir la fin du jeu. Ce n'est pas non plus le seul mini-jeu proposé qui va rallonger cette durée de vie qui pour les 50€ demandés, est une véritable honte.

  • Bande son 10 /20

    Le jeu a au moins le mérite de proposer des doublages en français de bonne qualité. Pour le reste, la musique est peu inspirée et tapera vite sur le système. Il ne faut pas trop en demander non plus !

  • Scénario 6 /20

    Le scénario n'est pas mauvais et aurait pu plaire aux fans de la série. Le problème est qu'il n'est en rien intégré au gameplay et seules les cinématiques nous dévoileront son contenu. Au final on ne voit aucun rapport entre le récit et nos actes ce qui aura pour conséquence un désintéressement complet de l'un comme de l'autre.

Cette version Xbox 360 des nouvelles aventures des Pingouins de Madagascar est une véritable honte et mérite à peine le nom de jeu vidéo. Si la volonté de proposer une jouabilité exclusive à Kinect est louable, il aurait été de bon ton de penser à faire en sorte que l'expérience soit un tant soit peu intéressante. Ennuyeux, fade, insipide, les qualificatifs ne manquent pas pour décrire ce représentant d'un genre nouveau : le calvaire vidéo.

Profil de Lespol
L'avis de Lespol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
23 septembre 2011 à 16:52:54
3/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
3/20
Mis à jour le 23/09/2011 à 16:52
Xbox 360 Action Plate-Forme Griptonite Games THQ Animation Cinéma
Dernières Preview
PreviewCyberpunk 2077 : Nos impressions après les 15 premières heures de jeu en exclu 19 nov., 18:30
PreviewFootball Manager 2021 : Simple affinage à l'horizon 10 nov., 09:15
PreviewHyrule Warriors : L'Ère du Fléau - La préquelle de BOTW inquiète autant qu'elle fait envie 09 nov., 15:19
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
10 déc. 2020
2
Mass Effect : Legendary Edition
2ème trimestre 2021
3
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2021