Menu
System Shock 2
  • Tout support
  • PC
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
System Shock 2
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de la_redaction
L'avis de la_redaction
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 août 2010 à 13:54:08
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (18)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.8/20
Test System Shock 2

Après avoir brillamment mélangé FPS et jeu de rôle en 1994 avec System Shock, les développeurs de Looking Glass Studios récidivent 5 ans plus tard avec sa suite directe System Shock 2. Ils nous livrent par la même occasion un jeu d'anthologie étoffant le patrimoine déjà garni du jeu PC.

System Shock 2

En 2114, soit 42 ans après la rébellion de l'intelligence artificielle de la station spatiale Citadel éradiquée dans le premier opus, le joueur est de nouveau appelé à combattre pour un second round. En effet, alors qu'un vaisseau spatial capable de dépasser la vitesse de la lumière vient d'être élaboré par TriOptimum (société de recherche responsable de la création de SHODAN, l'IA dissidente de Citadel), un premier voyage sous contrôle d'une institution militaire baptisée UNN est organisé pour éprouver les capacités supraluminiques du bâtiment répondant au doux nom de Von Braun. Évidemment, tout ne se passe pas comme prévu et l'équipage reçoit un appel de détresse provenant d'une planète inhabitée. System Shock 2 nous propose donc d'incarner un soldat de l'UNN se réveillant une semaine après le départ d'une expédition de reconnaissance sur la planète. Ce dernier ne tarde pas à découvrir qu'il est de toute évidence le seul survivant sur le Von Braun, qu'il est désormais amnésique, et que son corps bénéficie d'implants cybernétiques militaires. Ceux-ci ne seront pas de trop face à l'armée de créatures hostiles sillonnant désormais les couloirs du vaisseau, prêtes à mettre fin à votre parcours à la moindre erreur...

System Shock 2
Un camp d'entrainement est présent au début du jeu.
Et les déloger ne sera pas tâche facile. En effet, être repéré par une caméra de sécurité entraîne l'arrivée de vagues d'ennemis sur le joueur, et il n'est pas question de munitions à foison ou d'armes à portée de main pour s'en sortir. L'obtention d'un nouveau jouet s'accompagne de la nécessité quasiment systématique de le remettre en état de marche, jusqu'à ce qu'il redevienne inutilisable après un emploi intensif. En fait, il est courant de se retrouver avec la clef à molette de départ en mains, faute de munitions et de kits de réparation pour utiliser votre fusil d'assaut ou votre canon laser. Vous l'aurez compris, la prudence et la discrétion sont vos meilleures alliées dans le jeu, et une approche plus brutale ne pourrait vous mener qu'à la mort. Bonne nouvelle cependant, celle-ci n'est pas forcément synonyme de game over, puisqu'il vous suffira d'activer un point de restauration par niveau pour être ressuscité en cas de décès prématuré dans cet enfer cybernétique.

System Shock 2
Le climat est posé dès les premières secondes.
Le terme cybernétique qualifie parfaitement une seconde commodité accordée au joueur : les capacités psioniques. Elles vous permettront entre autres de lancer des boules de feu sur vos assaillants, mais aussi de dupliquer des munitions, de déplacer des objets, de vous rendre invisible ou même de vous téléporter. Au-delà de leur utilité non négligeable lors de vos affrontements ou de vos replis stratégiques, elles auront également leur rôle dans des énigmes présentes tout au long de l'aventure. Leur obtention requiert la dépense de cybermodules, des sortes de points de compétence que vous accorde votre alliée au fur et à mesure que vous accomplissez vos objectifs. Ces points vous autorisent également à améliorer les caractéristiques de votre personnage, faisant de System Shock 2 un jeu de rôle à part entière. Ainsi, les compétences Stats boostent les caractères intrinsèques au soldat telles que la force, l'agilité et les capacités psioniques. Une seconde famille concerne l'affinité du personnage avec les différents types d'armement, comme par exemple les armes organiques que vous développerez via des recherches lancées sur des artefacts ramassés sur les ennemis. Enfin, la famille Tech pour technologies développe son habileté dans la réparation et la modification du matériel mais aussi et surtout dans la recherche et le hacking. La première permet de faire plus de dégâts contre un type d'ennemi donné et débloque l'utilisation d'équipements spéciaux. La seconde, elle, donne la possibilité de prendre le contrôle du système informatique du Von Braun afin notamment de neutraliser caméras et autres tourelles de défense.

System Shock 2
Cette carte ouvrira une porte à première vue bloquée.
La progression scénaristique elle-même se présente sous la forme d'une succession d'objectifs plus ou moins variés à réaliser. Se rendre à un point donné, remettre en route un ascenseur, éliminer un ennemi pour récupérer un objet, détruire telle ou telle installation, votre quotidien sera étayé par une multitude de quêtes vous conduisant de part et d'autre du Von Braun. Cette visite étant ponctuée et enrichie par la lecture de notes déposées par le personnel du vaisseau et l'affrontement d'ennemis divers allant du simple singe au mécha surarmé. Tous seront dangereux à tout moment de l'aventure, à tel point qu'aucun boss n'a été implémenté pour relever la difficulté du soft. Effectivement, le jeu reste difficile que ce soit dans son mode le plus simple ou dans le mode normal. Le mode difficile étant quant à lui un véritable challenge, où l'on compte ses points de vie et de psionie sur les doigts de la main. Stressant.

System Shock 2
Les mots de passe se trouvent dans les notes de scientifiques.
La musique, trouvant son inspiration dans les univers techno/cyberpunk, est angoissante et participera grandement à l'ambiance alarmante de System Shock. Les documents audio abandonnés par les anciens habitants du Von Braun traduisent quant à eux de réels sentiments grâce à un doublage fort bien réussi, et c'est avec appétit que l'on se nourrit du moindre détail sur les évènements ayant amené au désastre. Les échanges avec SHODAN sont également particulièrement soignés, l'IA étant dotée d'une voix de synthèse assez terrifiante qui vous accompagnera une bonne partie du jeu pour vous faire part de ses souhaits et pensées. Graphiquement, System Shock 2 est relativement limité, même s'il date de 99. Palme pour les trois cinématiques totalement surclassées par les grosses productions sorties à la fin des années 90. Malgré ceci et le fait que le joueur reste dans un environnement cybernétique (presque) tout le long du jeu, les décors sont vraiment agréables et traduisent au fil de l'aventure la prise de pouvoir des créatures. Chaque niveau du vaisseau est parfaitement détaillé, et retranscrit un univers particulier qui varie d'un étage à l'autre. C'est avec classe et originalité que le Von Braun et le reste du jeu vous mèneront de la salle des machines à l'étage de détente, en passant par l'environnement médical et bien d'autres surprises. Autant dire que c'est avec un plaisir non dissimulé que l'on arpente les moindres recoins du vaisseau.

System Shock 2
Dieu merci cette vitre est incassable !
Car derrière un scénario à première vue banal se cache l'une des ambiances les plus prenantes du jeu vidéo. Les interactions avec SHODAN et une autre rescapée rapidement découverte dans l'aventure, ainsi que la lecture d'informations sur les créatures qui vous traquent, permettent à l'histoire de se développer sans répit. L'ambiguïté sur la volonté de l'intelligence artificielle, sa tendance à manipuler le joueur entraînent des moments de réflexion alors même que le scénario ne propose aucune alternative. Via des messages personnels laissés par les anciens habitants du Von Braun ou via des réminiscences d'évènements étrangers au principal protagoniste, c'est une véritable expérience scientifique qui se déroule dans System Shock 2. Le stress est omniprésent, la peur d'avancer tétanise l'esprit fébrile du joueur : Qu'est-ce qui peut bien attendre au détour d'un couloir ? La mort ? L'absence de munitions ? Il n'est pas rare de sursauter ou même de fermer les yeux au moment d'affronter l'inconnu ou le monstrueux. Cette sensation de malaise et d'horreur, renforcée par un environnement pour le moins hostile où les messages en lettres de sang prennent place sur les murs, est probablement la qualité principale d'un jeu à qui l'on voudrait presque ajouter le statut de survival-horror. Mais System Shock 2 va au-delà de toute dénomination, et propose une expérience unique alliant réflexion, angoisse et bien d'autres éléments à découvrir lors de l'intrigue. C'est donc émerveillé que l'on parcourt les couloirs menaçants d'un Von Braun peu avare en qualités vidéoludiques.

Note : Les screens ont été pris grâce à un mod qui permet de faire tourner le jeu sous XP avec les résolutions actuelles.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Même si le jeu utilise une version améliorée du moteur de Thief, les graphismes sont dépassés. Les cinématiques sont vraiment peu nombreuses, au nombre de trois précisément, et ne brillent pas davantage. Malgré tout, le design inspiré des environnements et leur variété atténuent cette impression de médiocrité et rendent agréable la découverte de ces derniers.

  • Jouabilité 17 /20

    Utilisation classique du couple clavier/souris pour une jouabilité commune aux FPS. Ceci dit, l'usage de l'inventaire peut être laborieuse, même si la configuration de raccourcis clavier permet de naviguer plus aisément parmi l'arsenal mis à votre disposition. L'interface des caractéristiques du personnage est, elle, simple et efficace.

  • Durée de vie 16 /20

    Variable selon votre niveau de jeu, votre curiosité et selon le mode de difficulté choisi, la durée de vie s'étale entre 12 et 20h. La rejouabilité est également non-négligeable puisque les possibilités d'approche de l'aventure sont nombreuses.

  • Bande son 18 /20

    Les bruitages sont angoissants, les gémissements de mutants attendant au coin d'un couloir et les bruits de pas trahissant leur présence rendent l'aventure tout à fait stressante. La musique techno/cyberpunk est une réussite et participe elle aussi à la perfection de l'ambiance de System Shock 2.

  • Scénario 18 /20

    De prime abord assez classique, le scénario regorge de détails scientifiques intéressants. En ramassant l'intégralité des notes jonchant le sol, c'est un véritable compte-rendu d'expérience qui tourne mal qui s'offre au joueur. Petite précision importante, System Shock 2 est intégralement en anglais.

Véritable perle mêlant avec habileté les codes du FPS à ceux du jeu de rôle, System Shock 2 est une aventure inoubliable que tous les fans de science-fiction, de cyberpunk, ou juste de bon goût se doivent de vivre. Sans commune mesure, le jeu transcende toutes les catégories pour trôner comme l'excellence d'un genre unique au Panthéon du Jeu Vidéo, au même titre que son descendant connu sous le nom de Bioshock.

Profil de la_redaction
L'avis de la_redaction
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 août 2010 à 13:54:08
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (18)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.8/20
PC FPS RPG Looking Glass Electronic Arts Science-Fiction Espace Rétrogaming
Dernières Preview
PreviewDiablo II Resurrected : la chapelle Sixtine du hack n’slash entièrement restaurée ? Il y a 3 heures
PreviewAge of Empires IV : une histoire qui risque de durer... 10 avr., 19:01
PreviewResident Evil Re:Verse : Capcom peine à trouver la formule multijoueur idéale ! 08 avr., 18:22
Les jeux attendus
1
Diablo II : Resurrected
2021
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
3
Resident Evil Village
07 mai 2021