Menu
Pro Cycling Saison 2008
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Pro Cycling Manager Saison 2008
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
08 juillet 2008 à 17:18:39
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (20)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.6/20
Test Pro Cycling Manager Saison 2008

Vous êtes fan de vélo mais partisan du moindre effort. Vous êtes un gagneur mais préférez qu'on fasse le boulot à votre place. Le poste de directeur sportif d'une équipe cycliste est laissé vacant, il est pour vous. Comme chaque été, munissez-vous du profil de l'étape, d'un mégaphone et d'une bonne climatisation pour préparer et diriger les attaques et stratégies de votre équipe.

Pro Cycling Manager Saison 2008

C'est un peu chaque année la même rengaine. Pro Cycling Manager Saison 2008 est une grosse mise à jour de son aîné, lui-même patch payant de son prédécesseur. Difficile en effet pour les jeux de gestion de se renouveler suffisamment pour répondre à nos exigences de joueurs insatisfaits toujours en quête de nouveautés croustillantes. Ce cru 2008 n'en est pas dépourvu si l'on se place du côté de l'initié qui maîtrise chaque subtilité de la série depuis sa création. D'un point de vue plus grand public, les différences avec PCM 2007 sont moindres, en dehors de l'apparition des épreuves sur piste. En effet, pour la première fois, les amoureux de vélo vont pouvoir simuler des courses de vitesse, de Keirin et d'élimination. Sur PSP, la base de données n'est évidemment pas aussi gonflée que sur PC. On dénombre cependant 18 équipes officielles et un total de 120 étapes, qu'il s'agisse de tours ou de classiques. Des chiffres qui justifient le statut de référence aisément glané par la série dans la mesure où elle n'a à faire face à aucune concurrence.

Pro Cycling Manager Saison 2008
Pour sprinter, le joueur doit matraquer la touche rond.
La principale nouveauté, ce sont donc ces courses de vitesse qui se disputent en indoor sur des vélodromes. Ce type d'épreuve tranche assez nettement avec des courses plus classiques puisque la gestion de l'effort est beaucoup plus brève et moins stratégique. D'ailleurs, l'interface est très simplifiée, digne de ce qu'offrent les simulations de disciplines olympiques. A l'instar d'un contre-la-montre où la gestion de l'effort se fait simplement en pressant rond pour accélérer et croix pour freiner, l'utilisateur n'a besoin que de deux touches en plus de la croix directionnelle. L'utilisateur choisit alors de lancer le sprint ou de contre-attaquer au moment opportun. C'est également lui qui positionne le cycliste à l'intérieur ou à l'extérieur de la piste, par exemple, durant les deux premiers tours d'observation d'une course de vitesse en un-contre-un. Si la violence de l'effort concédé pour franchir la ligne d'arrivée en tête et la rapidité des courses ne permettent pas de mettre au point une véritable logique de gestion, avouons que nous sommes un peu déçus par la banalité de ces courses. Qu'il s'agisse de compétition individuelle ou par équipe, on tourne assez rapidement en rond et cette discipline fait davantage figure de mini-jeu de réflexes que de véritable mode à part entière.

Pro Cycling Manager Saison 2008
Sur piste, la meilleure tactique à adopter et d'attendre l'attaque de son adversaire pour mieux le contrer.
Le gameplay de cette version PSP est très simplifié. Le manque d'espace sur l'écran et de combinaisons possibles avec les touches de la machine ont conduit les développeurs à réduire significativement les actions à effectuer. Ainsi, on ne contrôle que cinq coureurs au lieu de neuf, ce qui oblige à faire des choix encore plus restrictifs sur la composition de l'effectif avant un Tour ou une étape. Chaque touche permet de donner une instruction directe à ses coureurs. La croix directionnelle pour augmenter ou diminuer l'effort, rond pour attaquer, croix pour relayer, carré pour se ravitailler, triangle pour consulter la fiche technique d'un coureur, etc. Les touches de tranche permettent de switcher entre les membres de son équipe pour parcourir leur position dans la course et influer sur leur tactique. Enfin, le joueur dispose de quatre angles de caméra différents que l'on sélectionne à l'aide de la touche select. En fin d'étape, au moment d'un sprint, il suffit à l'utilisateur de matraquer la touche rond pour lancer son coureur ou son sprinteur dans la lutte finale, tout en gérant son effort, en lançant les coups de pédale les plus violents le plus tard possible.

Pro Cycling Manager Saison 2008
Le contre-la-montre nécessite une grande précision dans la trajectoire et une vraie gestion de l'effort.
En solo, Pro Cycling Manager Saison 2008 propose beaucoup de contenu. Au choix, le joueur peut s'embarquer dans un Tour (9 au total), une étape d'un Tour, une Classique, une épreuve sur piste (Vitesse, Keirin ou Eliminatoire) ou une Saison (il est possible de simuler cinq saisons consécutives) durant laquelle on endosse le rôle de directeur sportif. Il faut alors gérer tout ce qui touche de près comme de loin au calendrier, au recrutement ou à la formation de jeunes talents. A côté de cela, le multijoueur donne accès à des parties à deux qui tournent autour d'une étape, d'une Classique ou carrément d'un tour, le tout en Wi-Fi. Notons également qu'un tutorial en images détaille les grandes lignes du titre et permet aux néophytes de se familiariser avec les commandes et les stratégies avant de se lancer dans le grand bain. Cet opus PSP s'avère être une bonne pioche malgré les éternelles limites du support plutôt bien appréhendées par les équipes de développement de Cyanide.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Le moteur du jeu prend un petit coup de vieux et l'animation, somme toute correcte, peine à masquer les imperfections techniques.

  • Jouabilité 15 /20

    Malgré un challenge compliqué de développer une simulation typiquement calibré pour un PC, Cyanide s'en sort avec les honneurs grâce à une gameplay plutôt bien pensé. On se sent certes limité dans nos choix mais les courses conservent un rythme et un suspense très prenants.

  • Durée de vie 15 /20

    N'ayant évidemment pas les capacités d'un PC, la console portable de Sony propose moins de courses et moins d'équipes. Mais la base de données demeure complète et les modes de jeu suffisamment variés.

  • Bande son 8 /20

    L'absence de commentaires vocaux fait défaut à l'ambiance sonore, quelque peu triste pour le coup.

  • Scénario /

Au vu du support et de ses limites, un joueur PSP accueillera favorablement cet opus. Complet malgré tout, bien pensé en termes de gameplay, il sait exploiter la machine pour des parties tantôt courtes, tantôt longues. C'est le but.

Note de la rédaction

14
14.6

L'avis des lecteurs (20)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de Rivaol,  Jeuxvideo.com
Par Rivaol, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
PSP Gestion Sport Cyanide Focus
Dernières Preview
PreviewChorus : les fans de combats spatiaux pourraient en prendre plein les yeux Il y a 23 heures
PrevieweFootball 2022 : nos impressions sur le concurrent free-to-play de FIFA 22 Hier, 15:00
PreviewLes Gardiens de la Galaxie : Aussi bon que les films du MCU ? 22 sept., 15:00
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
God of War : Ragnarok
2022
3
Horizon : Forbidden West
18 févr. 2022