Menu
Downtown Run
  • Tout support
  • PC
  • NGC
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Downtown Run
PS2
Downtown Run
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 juin 2003 à 18:00:00
9/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
6/20
Partager sur :

Si au vu des screenshots de Downtown Race et du titre du jeu on pouvait s'attendre à un énième Burnout-Like, il n'en est rien. Ubi Soft prend en effet le parti-pris, pour le moins original, de nous concocter un Mario Kart-Like se passant dans des décors réalistes et nous mettant de surcroît derrière le volant de voitures de grands constructeurs. Si le pari est osé, le tout est de savoir si le résultat est à la hauteur des espérances de l'éditeur/développeur.

Downtown Run

Rentrons vite fait dans le vif du sujet. Dans Downtown Run, c'est avant tout le fun qui prime, point barre. Tout le jeu est conçu suivant l'optique que le joueur n'aura pas à se prendre la tête avec des tonnes de réglages minutieux avant de se lancer dans une course. Ici, il suffit de choisir sa caisse parmi 14 voitures officielles dont la Peugeot 206, la New Beetle, la Clio V6, la Mitusbishi Lancer Evolution6, etc. et de démarrer sur les chapeaux de roues. Dans la plupart des modes de jeu vous serez confronté à des concurrents qui, bénéficiant d'une IA très convenable, feront tout pour vous ralentir. Pour venir à bout de vos poursuivants, deux solutions, soit vous conduisez comme un dieu et essayez de les dépasser en prenant magnifiquement vos virages, soit vous récupérez les bonus disponibles sur la piste qui ralentiront les voitures adverses ou au contraire vous rendront invincible, vous octroieront un surplus de puissance, etc.

Downtown Run
Les effets spéciaux ne payent pas de mine.
28 circuits se situant à Paris, Londres, New York, Moscou, Rome sont de la partie et 8 modes de jeu sont sélectionnables. La course rapide, Le compte à rebours (où vous devez atteindre des check- points dans un temps imparti), Le championnat à partir duquel les nouvelles pistes seront disponibles, La course contre la montre. Pour ce qui est des autres modes un peu plus originaux, nous avons droit au Dernier en course où aucun item de réparation ou de bonus d'invulnérabilité ne sont disponibles et où il faut infliger le plus de dégâts possibles à l'adversaire, la Poursuite où à l'instar d'un Need For Speed vous jouez le rôle du flic (ou du fugitif) et partirez dans des courses endiablées, La mort subite avec lequel le moindre dégât est proscrit. Pour finir le bal, le mode Pari sera débloquable une fois que vous aurez acquis un nombre suffisant de points de prestige obtenus en conduisant de manière spectaculaire dans le mode Championnat et qui vous permettront également de débloquer de nouvelles voitures.

Downtown Run
La vue interne est parfaitement jouable.
Le gameplay est bien sûr très arcade, en ce sens que le jeu est un mixe de Mario Kart et Need For Speed, et vous ne serez donc pas surpris d'apprendre que les voitures qui font des bonds de plusieurs mètres ou qui laissent des traînées de flammes derrière elles sont ici monnaie courante. La jouabilité, même si elle se révèle très simple, n'en est pas moins assez moyenne. On ne critiquera pas bien sûr la physique des voitures qui n'a rien de réaliste, mais plutôt le fait que les véhicules sont très poussifs dans leurs déplacements. On a un peu de mal à tourner et quand on y arrive il n'est pas rare de se taper un mur ou autre chose à la sortie du virage ce qui nous fera perdre pas mal de temps. L'utilisation des bonus (au nombre de 12) est très simple et renvoie également à Mario Kart. En gros, vous roulez sur les bonus pour les obtenir et les utiliser au moment voulu. Enfin que ce soit au clavier ou au gamepad les sensations de conduite sont plus ou moins les mêmes, le gamepad étant tout de même à privilégier ne serait-ce que pour l'utilisation des bonus ou pour naviguer entre les trois angles de vue.

Downtown Run
Plusieurs bolides sont à débloquer.
Alors que le concept de base (prendre des décors réalistes pour proposer des courses fantaisistes) est original, on ne peut qu'être déçu par la modélisation des caisses et la pauvreté graphique des décors. Les voitures ne semblent même pas bénéficier du minimum syndical de pixels et les décors sont vides, les couleurs mal choisies (le tout est trop terne) et ce ne sont pas quelques effets de lance-flare qui vont sauver le jeu du naufrage. De plus la version PS2 affiche un aliasing très présent on note même du clipping. Si encore les bonus récupérés étaient sympathiques mais il n'en est rien. Ceux-ci se découpent en deux catégories, défensifs et offensifs mais ont tous en commun de n'être guère originaux (bonus d'invincibilité, booster, commandes inversées qui n'affectent pas l'ordinateur bien évidemment, item vous permettant de faire caler le moteur d'un véhicule adverse...). Ils manquent tous de classe et on a très vite fait le tour de ce que le soft a à nous proposer.

En gros les courses sont molles, même si la difficulté est très bien gérée, les graphismes sont véritablement médiocres, le gameplay est tout juste moyen et si on prend du plaisir lors des premières courses, le tout s'essouffle très vite et on obtient au final un jeu très répétitif et tout sauf passionnant. Reste le prix de vente, 30 €, qui excuse quelque peu cette réalisation bas de gamme et qui pourra décider quelques joueurs à acquérir le titre.

Les notes
  • Graphismes 8 /20

    Les décors manquent de finesse, les voitures sont mal modélisées, les bonus ne sont guère impressionnants, on note de l'aliasing et du clipping et le tout manque singulièrement d'effets spéciaux.

  • Jouabilité 12 /20

    Très arcade, le gameplay est on ne peut plus simple. Vous pouvez prendre vos virages à grande vitesse (même si la voiture a quelques soucis pour tourner par moments) et les carambolages à grande échelle sont monnaie courante. Dommage que le maniement des voitures soit un peu rigide et qu'on ait l'impression que la voiture se traîne un peu.

  • Durée de vie 13 /20

    Pour débloquer les 28 circuits, il vous faudra un peu de temps. L'IA et également très bonne et à aucun moment vous ne serez complètement largué, les adversaires s'adaptant en quelque sorte à votre conduite.

  • Bande son 10 /20

    Des musiques très pêchues s'enchaînent les unes à la suite des autres mais on sature un peu au bout d'un moment. Pour ce qui est des voix, on a entendu mieux et en plus d'être un peu étouffées (si on ne trifouille pas les options de configuration) elles sont complètement anecdotiques.

  • Scénario /

Ok, le jeu n'est pas très cher mais cela n'excuse pas tout. Une mauvaise réalisation et un intérêt limité achèvent Downtown Run qui au final n'arrive pas à convaincre malgré la présence de voitures officielles au générique. Le titre de Ubi est original, certes, mais dans tous les cas les courses, soporifiques au possible, n'arriveront que rarement à retenir le joueur des heures durant...dommage le soft avait pourtant du potentiel.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 juin 2003 à 18:00:00
9/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
6/20
Mis à jour le 02/06/2003 à 18:00
PlayStation 2 Course Ubisoft
Dernières Preview
PreviewCyberpunk 2077 : Nos impressions après les 15 premières heures de jeu en exclu 19 nov., 18:30
PreviewFootball Manager 2021 : Simple affinage à l'horizon 10 nov., 09:15
PreviewHyrule Warriors : L'Ère du Fléau - La préquelle de BOTW inquiète autant qu'elle fait envie 09 nov., 15:19
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
10 déc. 2020
2
Mass Effect : Legendary Edition
2ème trimestre 2021
3
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2021