Menu
Metal Gear Solid 2 Substance
  • Tout support
  • PC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Metal Gear Solid 2 Substance
Xbox
Metal Gear Solid 2 Substance
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 février 2003 à 18:00:00
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (34)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.3/20
Partager sur :

Lorsque Konami décide de fêter le premier anniversaire de Metal Gear Solid 2, c'est l'ensemble de la communauté des joueurs qui se retrouve dans un même état de nervosité fiévreuse pour accueillir comme il se doit l'événement. Le chef-d'oeuvre de Hideo Kojima fait donc un retour attendu sur consoles, et notamment sur Xbox où il va tenter de présenter aux adeptes de Splinter Cell une autre approche du « tactical espionage action game ».

Metal Gear Solid 2 Substance

D'aucuns attendaient avec crainte et impatience la confrontation inévitable entre les deux maîtres du jeu d'infiltration, à savoir Splinter Cell et MGS2 Substance, deux adversaires prestigieux réunis pour le meilleur et uniquement pour le meilleur sur Xbox. Le choc n'aura finalement pas vraiment lieu entre ces deux titres qui ne sont de toutes façons pas directement en concurrence, à partir du moment où il n'y a aucune raison pour qu'un joueur ayant apprécié Splinter Cell bouderait MGS2 Substance. Bien au contraire ! Bien sûr, il est évident que l'on a affaire à deux jeux très différents, malgré leurs nombreux points communs, et si certains garderont une préférence pour Sam Fisher, d'autres seront certainement bluffés par la façon dont MGS2 parvient toujours aussi efficacement à happer le joueur dans un tourbillon d'événements bouleversants pour peu que l'on se laisse prendre au jeu.

Metal Gear Solid 2 Substance
Inversion des rôles pour Snake et Raiden.
Il faut dire que le titre de Konami bénéficie encore aujourd'hui d'un gameplay qui, même s'il peut trouver désormais son équivalent avec Splinter Cell, repousse les limites de l'infiltration à un niveau que l'on peut considérer comme rarissime pour une production vidéoludique. Un plaisir de jeu qui va de paire avec les innombrables rebondissements qui ponctuent la progression ; la richesse d'un scénario monumental avec une trame complexe qui conduit à de véritables moments d'anthologie, mais qui à l'inverse de Splinter Cell tend plus vers l'atmosphère stupéfiante d'un manga que d'un roman de Tom Clancy ; et puis toujours ce stress permanent qui nous fait renouer avec des sensations qui datent du premier Metal Gear Solid sur Playstation.

Metal Gear Solid 2 Substance
Plus de 200 missions VR.
On pourrait disserter des heures sur les qualités de ce titre sans jamais parvenir à traduire en mots ce qui nous a fait ressentir le grand frisson, ce que je m'étais pourtant efforcée de faire lors du test complet de MGS2 sur PS2. C'est pourquoi je m'attacherai aujourd'hui à me focaliser tout particulièrement sur les nouveautés de ce MGS2 doté de l'appellation Substance. En se risquant à une comparaison, on pourrait dire que le jeu qui nous est proposé aujourd'hui par Konami s'apparente en quelque sorte à une version collector de MGS2 Sons of Liberty. C'est-à-dire que MGS2 Substance comporte l'intégralité du jeu sorti il y a un an sur PS2, exception faite du DVD de making of, mais avec en bonus un florilège de nouveaux challenges dédiés tout particulièrement à ceux qui ont plié dans tous les sens les six niveaux de difficulté de MGS2.

Metal Gear Solid 2 Substance
Entraînement au missile Stinger.
On retrouve donc l'intégralité du scénario de Sons of Liberty qui s'échelonne sur une petite quinzaine d'heures, les différents bonus du mode Spécial, mais aussi trois autres principaux modes de jeu totalement inédits. Le plus gros morceau réside très certainement dans les 200 missions VR (réalité virtuelle) qui viennent compléter de façon appréciable la durée de vie tout juste correcte du jeu initial. D'une difficulté très progressive, ces missions situées dans des environnements volontairement dépouillés de textures sont un véritable condensé ludique qui mettra vos talents de joueur à rude épreuve. On alterne ainsi des missions d'infiltration pure avec des exercices de tir, parfois en vue subjective. A ce sujet, les développeurs ont souhaité intégrer des phases de jeu exclusivement à la première personne pour voir ce que donnerait MGS2 si c'était un pur First Person Shooter, mais il faut avouer que le choix des contrôles se révèle pour le moins délicat. Enfin, la cerise sur le gâteau, LE truc qui justifie à lui seul l'achat de MGS2 Substance : les fameuses Variety Missions où l'on peut voir des gardes de 10 mètres de haut qui rugissent façon Godzilla devant un Snake qui se demande dans quelle embrouille il s'est encore pris les pieds. Ceux qui craignaient que ces scènes d'anthologie aperçues au détour d'un trailer ne soient qu'un délire de la part des développeurs découvriront donc avec stupeur que le jeu comporte bien de telles phases jouables, mais il conviendra toutefois de les débloquer après un entraînement intensif sur les autres missions VR. Même une fois terminé ce total colossal de 200 missions, subsiste encore le système de high scores pour relancer l'intérêt pendant de longues heures de jeu. En revanche, les fameuses phases de skateboard diffusée à l'E3 dernier concernent uniquement la version PS2.

Metal Gear Solid 2 Substance
Un instant de relâchement et c'est le drame !
Que trouve-t-on à côté de cela ? Des modes de jeu un peu moins excitants, il faut l'avouer. Les fameux Snake Tales se résument à cinq missions qui reprennent certaines situations du jeu original, mais focalisées sur Snake au lieu de Raiden. Des missions qui réservent quelques surprises mais ne changent pas grand-chose en termes de jeu, nous offrant simplement l'opportunité d'assister à des scènes inédites entre Snake et les autres protagonistes, comme l'escorte de Emma Emmerich sur Big Shell. Légère déception également pour les missions alternatives qui permettent simplement de remplir de nouveaux objectifs dans les environnements du tanker ou de Big Shell. Ces dernières se veulent d'ailleurs d'une difficulté assez ardue, du fait notamment que l'on ne dispose pas toujours du radar pour localiser les ennemis et leurs cônes de vision. L'un des gros points forts reste évidemment la possibilité de débloquer cinq autres personnages jouables issus de l'univers de MGS, en plus de Snake et Raiden.

Metal Gear Solid 2 Substance
La soeur d'Otacon sévèrement malmenée par Snake.
Finalement, on peut se demander dans quelle mesure il est intéressant d'acquérir ce MGS2 Substance si l'on connaît déjà par coeur le jeu original. Il apparaît que ce titre s'adresse tout de même surtout à ceux qui vénèrent avant tout MGS2 pour son gameplay exceptionnel, et qui justement avaient pu reprocher à Sons of Liberty ses trop longues phases passives. Pour ceux-là, MGS2 Substance correspondrait plus à un add-on du type des Missions Spéciales qui étaient sorties sur PSX, plutôt qu'à un nouveau jeu à part entière. On regrettera également que les graphismes n'aient pas été retouchés pour tirer partie des capacités de la Xbox. La réalisation est donc absolument identique à MGS2 sur PS2 et le soft commet même le sacrilège de trahir la présence de quelques ralentissements lors des premières phases de shoot sous la pluie sur le tanker ! En revanche, la vision thermique semble plus réussie dans cette version-là, et il suffit de presser les gâchettes pour sortir ou ranger son arme sans passer par le menu déroulant. Pour résumer ce qui mériterait encore une dizaine de pages, si vous ne connaissez pas MGS2 ou si la perspective de mettre à l'épreuve vos compétences en matière de furtivité vous fait frissonner, MGS2 Substance est très certainement le jeu qu'il vous faut.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Même si la réalisation était déjà superbe sur PS2, il est dommage que les graphismes n'aient pas du tout été retravaillés pour cette version Xbox. Le résultat déçoit donc un peu, surtout après la claque visuelle de Splinter Cell, d'autant que les environnements inédits sont pour la plupart dépourvus de textures, VR oblige.

  • Jouabilité 17 /20

    Comme d'habitude, le jeu impose la discrétion et nécessite de tirer partie de toutes les astuces autorisées en fonction de l'environnement pour espérer avancer dans le jeu. Il suffit de se laisser trahir par une goutte de sang ou un simple bruit de pas pour que ce soit l'alerte. On s'efforce alors de rattraper le coup en cherchant une cachette de fortune pour tenter d'échapper à la vigilance des renforts, quitte à faire appel à la force ou à la fuite en dernier recours.

  • Durée de vie 16 /20

    Les 200 missions VR compensent largement la petite quinzaine d'heures du scénario principal. Les autres bonus sont un peu moins prenants, mais le tout est de savoir si vous serez suffisamment acharné pour persévérer afin de débloquer les fameuses Variety Missions.

  • Bande son 17 /20

    Rien de surprenant au niveau de la bande-son mais le résultat est toujours aussi efficace avec les sublimes compositions de Harry Gregson Williams et les bruitages légendaires de la saga Metal Gear Solid.

  • Scénario 17 /20

    Une trame scénaristique aussi complexe que déroutante, qui happe le joueur dès les premières secondes. Les personnages et le scénario relèvent évidemment davantage d'un manga que d'un roman de Tom Clancy.

MGS2 Substance part dans l'idée de nous faire renouer avec l'angoisse du jeu d'action/infiltration tactique à travers une pléthore de nouvelles missions VR (réalité virtuelle) qui vont mettre à rude épreuve vos compétences en matière de furtivité. Un achat qui s'impose pour les inconditionnels et pour ceux qui ne connaissent pas encore le chef-d'oeuvre de Kojima.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 février 2003 à 18:00:00
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (34)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.3/20
Mis à jour le 21/04/2016 à 15:54
Xbox Action Infiltration Konami
Dernières Preview
PreviewRollerCoaster Tycoon 3 - Complete Edition : un portage Switch sur de bons rails 14 sept., 15:00
PreviewRide 4 : L'épisode de transition prometteur pour Milestone ? 11 sept., 14:00
PreviewImmortals Fenyx Rising : entre Zelda et Assassin's Creed, son coeur balance 10 sept., 21:45
Les jeux attendus
1
Gotham Knights
2021
2
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020