Home Sweet Home
PC
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Home Sweet Home sur PC /

Test Home Sweet Home sur PC du 03/12/2017

Test : Home Sweet Home : l'horreur conventionnelle
PC
Home Sweet Home
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
03 décembre 2017 à 15:00:02
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
  • Partager sur :

Difficile aujourd'hui de trouver sa place dans le grand vivier du survival-horror, qui n'en finit plus de trouver des déclinaisons dont certaines d'entre elles ne sont pas toujours franchement inspirées. Le studio Thaïlandais Yggdrazil s'est lancé dans le jeu d'horreur à la première personne qui a pour particularité d'articuler l'effroi autour des mythes et croyances Thaï. 

Home Sweet Home : l'horreur conventionnelle

Conventionnel...

L'histoire de départ de Home Sweet Home est pour le moins classique : votre avatar Tim, qui pleure la disparition mystérieuse de sa femme, se réveille dans un endroit inconnu. Cherchant à savoir où il se trouve, Tim se voit poursuivi par une jeune femme cadavérique, à la chemise ensanglantée et munie d'un cutter. À mesure que l'homme progresse dans ce cauchemar et dans sa quête pour retrouver sa femme Jeanne, les visions d'horreur et hallucinations se multiplient et s'intensifient. 

Home Sweet Home est donc, vous l'aurez compris, un survival-horror psychologique qui, à l'instar d'un Outlast, vous propose d'incarner un homme totalement démuni face à ses opposants et dont le seul moyen d'échapper à l'étreinte de ces derniers sera de se cacher dans des casiers. Ainsi, dans son histoire comme dans ses mécaniques, Home Sweet Home est empreint d'un certain classicisme, mais après tout, lorsqu'une formule fonctionne, rien n'interdit de l'adopter pour la mettre au service du grand frisson.

Home Sweet Home : l'horreur conventionnelleHome Sweet Home : l'horreur conventionnelle

Justement, question effroi, Home Sweet Home est là aussi relativement scolaire, et même si certes, aborder le folklore thaïlandais n'est pas monnaie courante dans le survival horror, cet aspect du jeu n'esquive pas quelques clichés que l'on peut voir venir à des kilomètres. Effectivement, si vous avez passé quelques heures à regarder des films d'horreur asiatiques, nul doute que vous voguerez en des eaux bien connues lors de la traversée de Home Sweet Home qui semble réciter d'une manière un peu trop académique les grands canons du genre, à grand coup d'esprit vengeur et sanglant qui apparaît quand bon lui semble. Toutefois, en dépit de cette approche un rien conformiste de l'effroi « à l'asiatique », il faut concéder à Home Sweet Home un vrai boulot pour diversifier les atmosphères et les situations susceptibles de créer de la tension. Le travail sur le son est d'ailleurs particulièrement soigné, accentuant l'angoisse de certaines situations, notamment celles où vous n'êtes pas directement confronté à votre némésis, mais plutôt au sentiment d'imminence d'un danger. Certaines portions réservent effectivement quelques surprises à même de faire frissonner même les plus habitués à ce registre. 

Concernant la réalité virtuelle
Nous avons essayé également le jeu en réalité virtuelle. Bien que peu promotionné comme étant adapté à la VR, sachez que notre session de jeu avec le Rift / clavier (les Touch ne sont pas reconnus) a été en demi-teinte en terme d'expérience. Effectivement, si certes, la VR fait que l'immersion est renforcée et que les courses-poursuites avec votre Némésis prennent une ampleur supplémentaire, le jeu est assez mal calibré pour la VR, notamment concernant les déplacements, trop imprécis et brutaux et donc susceptibles de créer des sensations de malaise ou de nausée même chez les individus les plus rompus à l'épreuve du Motion Sickness. Autant dire qu'un vrai travail d'adaptation pour ce support aurait été bienvenu et nous ne pouvons pas vous recommander d'opter pour le mode VR du jeu.
Home Sweet Home : l'horreur conventionnelleHome Sweet Home : l'horreur conventionnelleHome Sweet Home : l'horreur conventionnelle

... mais parfois efficace

Par ailleurs, Home Sweet Home a pour force principale de varier un peu les phases de jeu et ne se contente pas de vous demander simplement d'avancer et de vous cacher de vos assaillants. Au contraire, vous serez souvent confronté à des petits puzzles à résoudre qui, à défaut d'être très difficiles, ont le mérite d'exister et d'insuffler un peu de diversité à une aventure qui se bouclera en environ 5 heures, un peu plus ou un peu moins selon les joueurs. Cependant, ne vous attendez pas pour autant à être confronté à des mécaniques sans cesse renouvelées, puisque la plus grosse portion de votre aventure sera de tenter de passer d'un endroit à un autre sans vous faire repérer par des créatures ou sans vous faire attraper par la fameuse femme ensanglantée. Cette dernière a d'ailleurs un comportement assez erratique, sa vision oscille régulièrement entre la taupe et le lynx, et c'est bien souvent que le Game Over interviendra si vous tentez de passer un peu trop précipitamment d'un point à un autre. La critique est d'ailleurs valable pour les différentes créatures croisées en jeu : il n'est pas rare de ne pas franchement savoir à quel moment vous entrez dans leur champ de vision et à quel instant vous vous dérobez à leur regard.

Home Sweet Home : l'horreur conventionnelleHome Sweet Home : l'horreur conventionnelleHome Sweet Home : l'horreur conventionnelle

C'est d'ailleurs là que Home Sweet Home montre vite ses faiblesses : les phases d'infiltration, assez nombreuses, ne sont clairement pas agréables à mener autant en raison de la lourdeur des déplacements de votre personnage que de l'acuité visuelle variable des créatures à esquiver. En outre, les mécaniques sont franchement grossières et se reposent un peu sur un système de cache-cache vu et revu dans des production plus léchées, Outlast en tête. D'ailleurs, l'effet de surprise des apparitions s'érode assez rapidement puisque le level design lui même vous indique quand vous préparer à une séance de jeu du chat et de la souris : en clair, si vous voyez subitement des casiers un peu partout dans votre environnement, vous savez à l'avance qu'il faut avancer avec prudence et anticiper l'arrivée de votre Némésis.

Autre reproche à l'encontre de Home Sweet Home qui sert aussi d'avertissement : sachez que le jeu s'achève sur un « To Be Continued », même s'il n'est pas explicitement mentionné qu'il s'agit d'un titre épisodique. Sachant que nous n'avons pour l'heure pas plus d'informations sur l'hypothétique sortie d'un épisode supplémentaire, autant savoir où vous mettez les pieds. Mais néanmoins, il faut reconnaître qu'en dépit de ses moyens modestes et de sa technique assez datée, Home Sweet Home livre une expérience assez satisfaisante, qui sait faire preuve parfois de suffisamment de créativité pour donner des frissons bienvenus aux joueurs en mal de sensations fortes.

Les notes
+Points positifs
  • Atmosphère soignée
  • Présence d'énigmes sympas
  • Quelques bonnes idées qui créent de la tension et de l'effroi
  • La mythologie Thaï bien exploitée
-Points négatifs
  • Jeu épisodique pas annoncé comme tel
  • Techniquement faiblard
  • Assez répétitif
  • Pas terriblement original
  • Phases d'infiltration parfois lourdes et frustrantes

Home Sweet Home n'est ni un grand jeu d'horreur, ni un ratage complet. Si l'on peut lui reprocher sa technique faiblarde, sa relative répétitivité ou la frustration qui naît des phases d'infiltration imprécises, nous pouvons toutefois saluer son atmosphère sonore réussie, la présence de puzzles sympathiques et ses quelques bonnes idées susceptibles de coller des frissons à de nombreux amateurs de survival. A tenter si vous êtes fans du genre.

Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
03 décembre 2017 à 15:00:02
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 03/12/2017
PC Survival-Horror YGGDRAZIL GROUP CO.,LTD
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Kingdom Come : Delivrance - Quand RPG et Histoire font bon ménage
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Phantom Doctrine : Guerre froide et thriller tactique, une alliance à fort potentiel
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Mario Party : The Top 100, un jeu pour les fans, qui ne plaira pas à tous les fans sur 3DS
    3DS
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Monster Hunter World
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Far Cry 5
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live