Menu
Final Fantasy XV
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante
PC PS4 ONE
Final Fantasy XV
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 mars 2018 à 11:00:00
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (750)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.9/20
Tous les prix
Prix Support
16.00€ PS4
16.18€ ONE
17.50€ PS4
17.90€ ONE
49.99€ PC
49.99€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Si l’arrivée d’un nouveau Final Fantasy est toujours un véritable événement, celle de Final Fantasy XV a une aura toute particulière : conçu sur les vestiges de Final Fantasy Versus XIII dont le développement avait démarré en 2004, il suscite des attentes absolument démesurées, à un point rarement atteint dans le secteur. Et voilà qu’aujourd’hui tombe le verdict.

Vidéo-Test de Final Fantasy XV

Chargement de la vidéo Test Final Fantasy XV en vidéo

Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante
On peut assurément parler d’une pression démente sur les épaules du studio BD2 de Square Enix. Après 12 années de développement et une production reprise pratiquement de zéro début 2013, Final Fantasy XV est sans aucun doute l’un des titres les plus coûteux de tous les temps. Le titre véhicule non seulement le futur de la série, mais aussi le futur de l’éditeur qui aurait du mal à se remettre d’un échec cuisant de sa pépite. Mais de cela, les joueurs n’ont que faire. Ces derniers ne veulent qu’une chose : une aventure grandiose synonyme de dépaysement, de combats épiques, de scènes touchantes et de paradis visuel. Arrêtons dès ici le suspense, FFXV possède tout ces atouts avec un effet Kiss Cool supplémentaire : la prise de risque.

Différences entre les plates-formes
Ce test a été réalisé sur PS4 Pro. Si nous n'avons pas pu tester la version Xbox One pour le moment, on peut déjà confirmer que la version PlayStation 4 normale est un petit peu en-dessous au niveau des performances. Si cela ne change rien au travail artistique, certains effets sont moins poussés et le clipping s'avère plus présent. On note aussi quelques petits problèmes de framerate, légers. Selon l'importance que vous portez à ses points, vous pouvez considérer que le jeu a 17 dans sa version PS4.
Que vaut la version PC ?

Après son passage sur consoles de salon, Final Fantasy XV débarque sur PC dans une version logiquement attendue pour ses nouveaux apports techniques. Bonne nouvelle, cette version a été soignée et devrait déjà tourner en 60 fps sans souci sur l'ensemble des configurations bâties - au minimum - autour d'une des cartes références du marché, à savoir la GTX 970. Les joueurs les mieux équipés pourront également profiter de l'ensemble en 4K (le pack de textures HD pèse d'ailleurs lourd et doit être téléchargé à part, mais flatte la rétine) ou ménager un peu leur monture en optant pour une définition intermédiaire. Elle leur permettra d'affiner l'ensemble visuellement tout en profitant d'options et d'un nombre d'images par seconde encore élevé. Notez tout de même que le titre s'avère gourmand sur l'utilisation de la RAM. Il souffre encore d'un soupçon de clipping et d'aliasing sur les configurations moins musclées et que les temps de chargement restent longs... à moins que vous n'installiez le tout sur SSD. Or, le poids global du jeu avec les textures haute définition implique de faire un brin de ménage sur votre disque si choisissez cette option.

Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenanteFinal Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante

En cas de doute sur la capacité de votre machine à faire tourner l'ensemble, la mise à disposition d'une démo gratuite et la présence d'un mini bench de performance directement intégré en jeu (et désactivable à volonté) vous permet de tester le tout avant de prendre une décision d'achat. Côté contenu, cette édition ajoute l'intégralité des mises à jour et DLC sortis depuis le lancement. Une vue à la 1ère personne, l'utilisation du bateau, de nouveaux succès et quêtes inédites ou une version corrigée du chapitre 13 sont donc au programme de ce que nous pouvons qualifier d'édition ultime du jeu de rôle de Square Enix.

Configuration utilisée :

  • Processeur : Intel i7 8700k
  • Carte graphique : NVIDIA Geforce 1080
  • Mémoire : 16 Go de DDR4
  • Jeu installé sur un SSD 512 Go
  • Carte de capture utilisée : Elgato HD60

Le trailer de lancement de la version PC

Chargement de la vidéo Final Fantasy XV trailer
Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenanteFinal Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante

Un univers saisissant

Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante

Dès son entame, Final Fantasy XV fait différemment. On y joue le prince Noctis, accompagné de ses trois meilleurs potes qui font partie de la Garde Royale. Notre père, le Roi Regis, plus solennel qu’à l’accoutumée, nous donne ses derniers conseils avant un voyage qui sera beaucoup plus long que prévu. Alors que « Noct » part initialement à la rencontre de Lunafreya, grande Oracle et amie d’enfance avec laquelle il doit se marier pour des raisons politiques, le chaos prend forme via l’attaque d’Insomnia par l’Empire Niflheim. Tenu pour mort et sans un sou en poche, Noctis va alors entreprendre une longue quête initiatique pour tenir la place que lui prédit son sang royal.

Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante

Voilà donc comment démarre FFXV. C’est à peu près tout ce que je peux vous dire sans trop spoiler (tout cela était expliqué dans les trailers) et comme je suis gentil, je n’ai pas l’intention de vous en dire plus histoire de ne pas vous gâcher les surprises qui vous attendent. Ce qui est sûr, c’est que dès le début de l’aventure, vous vous retrouvez dans un environnement ouvert, le monde d’Eos, avec une voiture royale pour le visiter. Nommé Regalia, ce véhicule de classe vous suivra pendant toute l’épopée et sa conduite semi-automatique (elle suit les routes, vous choisissez les directions) vous laissera l’occasion de contempler l’incroyable univers qui s’offre à vous. C’est simple, d’un point de vue strictement artistique, Final Fantasy XV offre sans aucun doute les meilleurs panoramas qu’un monde ouvert ait pu nous offrir. La distance d’affichage est hallucinante, le relief est varié et le tout est criant de vérité. De la plage à la montagne en passant par le désert, la zone du cratère ou les quelques régions vallonnées du sud, on en prend plein les mirettes, notamment grâce à des effets de lumière à couper le souffle et une gestion dynamique du temps et de la météo. Techniquement, le titre tient la route, même si on peut noter une certaine dose d’aliasing (notamment sur les cheveux des personnages) et un petit peu de clipping.

Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenanteFinal Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante

Visite de la ville d'Altissia et partie de flipper

Chargement de la vidéo Final Fantasy XV Gameplay

Ne pas se balader les bras ballants

Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante

En terme de surface, Final Fantasy XV voit grand puisqu’il vous faudra entre 10 et 15 minutes en Regalia pour aller d’un bout à l’autre d’une diagonale, du moins en ligne droite. Mais contrairement à un GTA par exemple, les routes ne constituent qu’une petite partie de la surface globale et si vous voulez traverser plaines, forêts et montagnes, il faudra partir à pied ou à dos de chocobo. Bonne chose, FFXV fait partie de ces jeux qui récompensent l’exploration. Sachez aussi que de nombreuses micro-localités sont dispersées sur le territoire et que ces endroits vous permettent d’acheter des armes, mais aussi et surtout de découvrir de nouvelles quêtes, indispensables à la prospérité de votre porte-monnaie. Ses quêtes peuvent être rangées en deux catégories : les quêtes de chasse vont demandent généralement d’aller tuer des ennemis à un point précis afin d’obtenir gils (la monnaie du jeu) et récompenses. Simples à comprendre, elles vous permettent parfois de découvrir des zones que vous n’aviez pas pensé à visiter. Ces quêtes de chasse fonctionnent via un système de rangs qui vous débloquent de nouvelles quêtes plus difficiles, mais mieux payées. L’autre type de quête pourrait être appelé quêtes de NPC : Parfois, un point d’interrogation apparaît au-dessus de la tête de certains individus (et sur votre carte). En leur parlant, vous déclencherez des quêtes scénarisées qui vous demandent de nettoyer une zone, de ramener des objets, de prendre part à certaines activités voire de vous infiltrer quelque part. Bien sûr, une nouvelle fois, des récompenses sont à la clef, ce qui peut déboucher sur les habituels gils, objets et équipements, mais aussi des prix réduits en boutique, par exemple. Il existe plus de 200 quêtes de NPC, auxquelles il faut ajouter les brouettes de quêtes de chasse. Ca fait beaucoup ? Oui… Et tout ça est proposé en dehors du scénario principal.

Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante

Attention toutefois, vous vous en doutez, se balader dans le monde d’Eos n’est pas sans danger. Je dirai même qu’il faut être méthodique pour ne pas avoir de mauvaises surprises. D’une, le territoire tout entier est sous le contrôle de l’empire et vous serez régulièrement attaqué par des soldats débarquant par vaisseau, où que vous soyez (sauf en ville). Certes, cela rajoute du sel à l’exploration, mais notons que ces combats sont peut-être un peu trop fréquents, vous laissant l’impression de ne pas avoir de répit. Compte tenu du scénario, c’est logique, mais en termes de gameplay, c’est parfois frustrant. Mais si vous devez préparer vos déplacements, c’est aussi pour éviter de vous retrouver au milieu de nulle part en pleine nuit. Car c’est dans les ténèbres que les Daemons (qui se dit juste « démons »), êtres maléfiques et souvent très puissants, apparaîtront pour vous mettre la misère. C’est d’autant plus dramatique que certaines de vos quêtes, notamment de chasse, ne peuvent être accomplies qu’une fois le soleil couché. Heureusement, plusieurs lieux vous permettent de dormir pour vous réveiller au petit matin. Si les caravanes, motels et hôtels sont payants, vous offrant un bonus d’EXP selon le prix déboursé (vous ne gagnez l’EXP cumulée qu’en dormant), les sanctuaires permettent quant à eux de manger grâce à la bonne cuisine de Ignis, ce qui octroie des bonus temporaires.

Final Fantasy XV : Camping et "1, 2, 3, Soleil" avec un chocobo

Chargement de la vidéo Final Fantasy XV Gameplay

Des combats classieux et techniques

Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante

Mais avec tout ce blabla, je n’ai même pas attaqué le système de combat. Tout comme beaucoup de joueurs, j’avais beaucoup de craintes à ce niveau après avoir fait les premières démos. Deux défauts y étaient récurrents : une caméra mal gérée et une lisibilité très mauvaise. En ce qui concerne la caméra, le report a fait beaucoup de bien et celle-ci s’avère plutôt bien exploitée, notamment grâce au patch day one. Cette dernière est bien évidemment ultra dynamique car elle doit non seulement suivre les mouvements de Noctis, mais aussi l’ennemi que l’on cible (et certains sont très, mais alors très mobiles) et nos compagnons quand ils effectuent des coups spéciaux. Certes, si on est près d’un mur ou derrière un arbre, il faut parfois la recadrer soi-même, mais c’est au final bien moins problématique qu’on aurait pu le penser. Il est rare de mal jouer à cause de la caméra. En ce qui concerne la lisibilité, c’est un tout petit plus mitigé. Plus il y a d’ennemis et plus il est difficile de se repérer, dans un jeu où notre positionnement a une grosse importance. Cela s’amplifie dans les petits espaces, ou lorsqu’il y a des obstacles visuels, notamment en forêt. Pourtant, le résultat final n’est pas trop dommageable, notamment grâce à un gameplay qui automatise certaines choses.

Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante

Par exemple, attaquer se fait en continu tant que l’on laisse son doigt sur le bouton prévu à cet effet. Vous pouvez varier les attaques selon la direction appuyée, entre neutre, avant, arrière ou côté. Etant donné que chaque type d’arme a ses propres attaques, cela fait beaucoup de possibilités à apprendre et à utiliser selon la situation. Avec une lance, appuyer sur arrière au moment de l’attaque permet de faire un coup tout en reculant, ce qui permet potentiellement d’éviter une mandale. Mais si vous enchaînez avec un coup vers l’avant, vous effectuerez une charge dévastatrice à partir de votre nouvelle position reculée. A vous d’apprendre les combos un peu comme dans un jeu de combat.

Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenanteFinal Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenanteFinal Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante
Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante

En termes de défense, laisser votre doigt sur le bouton prévu à cet effet permet d’esquiver automatiquement la plupart des coups. Toutefois, cela dépense des points de magie, qui sont loin d’être infini. En fait, si les esquives automatiques vous sauvent régulièrement la mise, c’est en appuyant sur le bouton de défense avec un timing parfait et en effectuant des parades que vous ferez vraiment basculer le combat de votre côté, avec des contre-attaques dévastatrices. Ainsi, malgré son côté action qui peut sembler bourrin de prime abord, Final Fantasy XV s’avère particulièrement tactique, surtout lorsqu’on veut affronter un ennemi plus puissant que le groupe. Attaquer un adversaire dans le dos, par exemple, permet de déclencher des combos avec nos compagnons. Bref, un système de combat excitant même si les quelques problèmes de lisibilité rendent les affrontements contre plusieurs ennemis véloces un peu frustrant.

Mais si vous avez ici la description des bases du système de combat, sachez que ce dernier évolue beaucoup au fil de l’aventure. Par exemple, les armes fantômes, cachées au fond de donjons, vous permettent de déclencher des combos dévastateurs grâce à la barre d’osmose. Si ces armes puisent dans vos PV à chaque attaque, elles vous permettent souvent de faire la différence. Bien sûr, tout cela est améliorable via la grille d’aptitudes, dans laquelle vous pouvez dépenser vos points de compétence.

Final Fantasy XV : Quelques combats

Chargement de la vidéo Final Fantasy XV Gameplay

Systèmes d’évolution et de magie

Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante

Outre les bonus de caractéristique, cette grille vous ouvre des actions supplémentaires qui ont un impact direct sur le gameplay. Par exemple, vous pouvez développer le jeu aérien de Noctis pour enchaîner les ennemis dans les airs, à tel point qu’il vous sera possible de combattre certains boss sans jamais reposer le pied au sol grâce à de magnifiques ballets aériens. Vos compagnons gagnent aussi des compétences spéciales que vous pouvez déclencher en combat une fois la jauge de Commandes Spéciales remplies. Souvent dévastatrices, ces attaques vous permettent en plus d’enchaîner si vous appuyez sur une touche avec un bon timing. Petit bémol toutefois, vu que la caméra ne suit plus Noctis lorsque vous activez la commande spéciale d’un compagnon, vous êtes invincible pendant ce temps, ce qui peut parfois être abusé pour éviter la grosse attaque d’un boss. Il en va d’ailleurs de même avec l’utilisation d’objets. Enfin, les points de compétence vous permettent aussi de développer les loisirs, comme la pêche avec Noctis, la cuisine avec Ignis ou la photographie avec Prompto. Outre les bonus habituels, vous pouvez par la suite gagner de l’EXP ou des points de compétence juste en vous baladant en chocobo ou en conduisant la Regalia.

Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante

En ce qui concerne le système de magie, il vous permet de fabriquer vous-même vos sorts et de les conserver pour les utiliser plus tard. Après avoir récupéré des essences élémentaires (feu, glace et foudre), vous pouvez y incorporer un objet en autant d’exemplaires que vous le souhaitez pour booster la puissance, obtenir plus d’utilisations ou encore ajouter un effet supplémentaire comme une altération d’état par exemple. En général, les magies sont purement et simplement dévastatrices, mais elles ont aussi un temps de recharge vous empêchant donc de les enchaîner comme bon vous semble.

Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante

Une narration concise

Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante

Bien évidemment, il est toujours difficile de résumer en un mot ce qui fait la force d’un titre. Mais pour Final Fantasy XV, je dirais que c’est sa structure. Alors que la première partie du jeu sert à présenter l’univers et l’open world, c’est la deuxième partie, plus linéaire et intense, qui vous intéressera vraiment. Une nouvelle fois sans spoiler, toute l’intelligence de la narration tourne autour du fait que Noctis est en train d’apprendre ses responsabilités tout au long de l’aventure. D’habitude, dans une jeu constitué d’un groupe de personnages, le perso principal est souvent le stratège. Hors dans FFXV, Noctis est pratiquement aussi immature que Prompto, le saltimbanque. C’est au contraire Ignis qui dispose de la meilleure intelligence tactique et stratégique, alors que Gladiolus est clairement le représentant de l’esprit combatif, remettant d’ailleurs à plusieurs reprises Noctis à sa place quand il le faut. Cette vision plus réaliste des personnages et du héros amènent ces moments surprenants et touchants et l’évolution des relations entre les personnages, surtout en approchant de la fin, est particulièrement réussie. A ce sujet, la fin du jeu est vraiment excellente, aux antipodes des habitudes de la série. Si l’histoire en elle-même aurait mérité d’être plus approfondie, elle porte assez de moments drôles, de révélations, de scènes émouvantes et de combats épiques pour captiver le joueur. Par contre, il est à noter qu’une petite vingtaine d’heures sont suffisantes pour terminer l’aventure si on ne suit que la quête principale, très séparée des quêtes annexes. Une structure plus courte qui permet une narration plus maîtrisée et qui se fait sans aucune phase de leveling forcé, ce qui change beaucoup de choses. Ce n’est pas gênant en matière de durée de vie puisque les contenus annexes vous occuperont une bonne centaine d’heures, et l'on peut tout faire à la fin du jeu si on le souhaite.

Et la musique dans tout ça ?
Il serait criminel de parler de Final Fantasy XV sans parler de ses musiques, œuvres de Yoko Shimomura. La compositrice de la série Kingdom Hearts officie pour la première fois sur la série FF, et on peut espérer que ce ne sera pas la dernière tant son travail est remarquable. Outre quelques envolées orchestrales à tomber par terre, elle a réussi à capturer l’essence même des thèmes du jeu : les idées de voyage initiatique, de road trip exotique et de moments épiques. Difficile de faire mieux, notamment lors des quelques scènes cinématiques portées par ses créations.
Final Fantasy XV : Univers envoûtant pour quête initiatique prenante

Notons tout de même une chose : Square Enix paye sans doute ses ambitions démesurées pour Final Fantasy XV sur un point important. En effet, la finition de cet opus laisse parfois à désirer. Rien de particulièrement handicapant, surtout pour les habitués des open world, mais il faut s’attendre à quelques problèmes d’IA qui ont du mal à suivre ou encore de caméras mal placées. Le seul point que j’ai trouvé vraiment dommageable à ce niveau, c’est qu’on a l’impression que le montage des cinématiques a été fait un peu rapidement, nous laissant une ou deux fois un peu circonspect parce qu’on est pas sûr d’avoir compris ce qui vient de se passer. Mais pour le reste, Final Fantasy XV offre tout ce qu’il y a de plus grandiose avec des personnages qui semblent plus vivants que tout ce que la série a pu nous offrir jusque là, bien aidés par une VF de très bonne qualité. Un grand cru qui réconciliera peut-être d’anciens fans avec la série tout en s’offrant un nouveau public.

Les six Gaming-Live de Final Fantasy XV

Chargement de la vidéo Final Fantasy XV Gaming Live
Final Fantasy XV : Le système de combat, avec une invocation en prime
Gaming Live : Final Fantasy XV : Le système de combat, avec une invocation en prime
Final Fantasy XV : Donjon - La Mine de Balouve
Gaming Live : Final Fantasy XV : Donjon - La Mine de Balouve
Final Fantasy XV : Combat et magie contre un boss qui ne rigole pas
Gaming Live : Final Fantasy XV : Combat et magie contre un boss qui ne rigole pas
Final Fantasy XV : Visite guidée d'Altissia et son arène
Gaming Live : Final Fantasy XV : Visite guidée d'Altissia et son arène
Final Fantasy XV : Flipper et tentative de pêche
Gaming Live : Final Fantasy XV : Flipper et tentative de pêche
Final Fantasy XV : Tout est plus beau à dos de Chocobo !
Gaming Live : Final Fantasy XV : Tout est plus beau à dos de Chocobo !
Les notes
+Points positifs
  • De magnifiques panoramas
  • Une narration condensée
  • Des combats techniques et tactiques
  • Quelques passages vraiment marquants
  • Une VO et une VF de très bonne qualité
  • L’exploration récompensée, des petits secrets partout
  • Les musiques de Yoko Shimomura
  • Une fin bluffante
  • Un méchant vraiment charismatique
-Points négatifs
  • Des petits problèmes de finition
  • La lisibilité en combat n’est pas optimale
  • Le scénario aurait pu être plus développé
  • Quelques persos secondaires en retrait
  • L’IA parfois aux fraises

Final Fantasy XV est un titre très différent de ce que la série nous a offert jusqu’ici. Optant pour une narration plus compacte tenant sur une vingtaine d’heures, il nous laisse spectateur d’une histoire bien plus profonde qu’il n’y paraît, sorte de quête initiatique désespérée. Mais il offre aussi un open world gigantesque et magnifique avec des panoramas qui font baver. Blindé de contenus annexes pour prolonger la durée de vie à une centaine d’heures, Final Fantasy XV réussit son pari et s’avère être un hit incontournable de cette fin d’année, et ceci malgré quelques soucis de finition.

Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste jeuxvideo.com
09 mars 2018 à 11:00:00
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (750)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.9/20
Mis à jour le 16/04/2018
PC PlayStation 4 Xbox One Action RPG Square Enix Fantastique Heroic Fantasy
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : TGS 2018 : Devil May Cry 5, un second contact un peu décevant
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : God Eater 3 : Plus dynamique que ses prédécesseurs - TGS 2018
    PC - PS4
  • Aperçu : Red Dead Redemption 2… Et pour quelques pixels de plus
    PS4 - ONE
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • FIFA 19
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Gaming Live
  • Assassin's Creed Odyssey
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live